MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Sam 4 Oct - 9:33

J'étais venue ici parce qu'il y avait des miroirs et des cotons-tiges. J'étais une fille tellement débrayée que j'avais oublié de m'en racheter mais c'était mieux pour mettre la B---. Un produit que j'utilisais contre les boutons. Ils avaient été gentils. Ils n'avaient rien compris à ce que j'avais dit, et moi non plus je n'avais rien compris à ce qu'ils avaient dit. Mais je leur avait montré les cotons-tiges et mon flacon de B---, et ils avaient compris et ils m'avaient laissée me servir. J'aurais pu m'en passer, de la B---, la flemme me poussait à m'en passer en général, mais j'avais un bouton. Qui était venu avec la fatigue probablement. Un bouton au-dessus de la lèvre supérieure. C'était chiant de voir son reflet avec ce truc sur le visage.

J'appuie sur mon bouton avec mon coton-tige plein de B---. Tiens, ça marche. Le bouton souffre, parce que c'est un bouton.

Et puis, je n'avais rien d'autre à faire que de me soigner mes petits boutons ridicules en ce moment. J'attendais que tout parte en vrille. J'étais trop résignée pour lutter à présent. Je m'étais trop mise dans la merde pour m'en sortir. J'étais bien moins courageuse et raisonnable que mes compatriotes. Eux s'étaient mis à étudier dans l'école pour stabiliser la situation. Je pouvais encore y aller, mais j'aurais l'air idiot de m'y rendre si tard, alors je n'osais pas... Et il y avait la police. Même si là on était tous dans le même sac. Les parents aussi. Mais là aussi, tous dans le même sac. Peut-être je dramatisais trop. Mais tous les petits pétrins ensemble, qui allaient finir par aboutir sur un bordel chacun, je finirais bien par ne pas pouvoir m'en sortir. Mes parents allaient s'inquiéter, ou alors la police allait me choper, et sinon ce serait le directeur et je me ferais virer... Ou la soeur de Sachiko... Ou qui que ce soit... Est-ce que ça valait encore le coup d'agir? Si j'agissais, il était vrai que j'aurais le dirlo et la frangine en moins sur le dos. Mais c'était tout. Et la police? Et mes parents? C'était le plus important.

Mmuw... J'aimerais avoir leur courage...

En même temps, pas question d'abandonner l'armée. Pas à cet instant. Et puis je partageais leurs idées, et puis j'avais mon poste, et... Enfin... Rah, c'était paumant. Comment faisaient les autres pour ne pas avoir peur que ça parte en eau de boudin? Je savais bien qu'on avait arrêté les hostilités de l'armée Scratienne pour un bon moment mais ça n'effaçait pas qu'on était en délit de vol... Et que j'avais fait le mur de chez moi en prétextant un voyage d'une semaine... Or ça faisait bien plus longtemps, maintenant, que j'étais ici. Mon portable, je n'osais pas le toucher. Et puis ça faisait trop cher. Le mail... Il y avait longtemps que je n'y avais plus accès. Le fric même commençait à manquer. J'avais peur. Je ne tiendrais plus très longtemps comme ça et je ne savais pas quoi faire. Si j'avouais tout à mes parents je stabilisais ma situation, mais ils m'en voudraient, pour tout, pour leur avoir menti, pour avoir fait le mur, pour m'être foutu la police à dos... J'étais dans une belle galère. Si je fuyais... Est-ce qu'ils me retrouveraient? Mais non, pas question de fuir. Déjà, je n'en avais pas les moyens, ensuite l'armée me tiendrait vraiment en basse estime si je le faisais.

Mais alors... Je fais quoi...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 21/09/2007
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 1406


Feuille de Perso
▬ NOM : Imoko Karasu
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : ...plus personne...


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Dim 5 Oct - 13:18

Je me promenais dans les couloirs, c’était calme à cette heure-ci, quoi de mieux ? Depuis cette histoire d’armée, je n’avais plus le temps d’être tranquille comme avant. Quelle idée d’avoir accepté ça. Bon, si je n’avais pas accepté, je dormirais dehors en ce moment. C’était mon rêve de venir au japon mais je commençais à regretté la suisse. C’est vraiment rageant, j’étais arrivé après l’action, on me donne un poste « d’esclave » de je ne sais plus qui, je suis mal tombé.

« Il manquerait plus qu’on me demande de passer le ballais… »

Je marchais encor un peu, ignorant où aller et quoi faire. J’aurais aimé lire un peu mais je n’avais rien sous la main. Je levais la tête, apercevant alors un petit panneau écrit en japonais mais qui paraissait évident : Infirmerie. Pour passé le temps, je me décidais de suivre les indications

(Pas d’idée, gomen ^^’)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Dim 5 Oct - 14:49

Muw...?

J'entendis quelqu'un entrer. Écartant rapidement le coton-tige de ma lèvre, je me tournai doucement vers le nouveau venu. Je n'aimais pas voir du monde. Même quelqu'un que je ne connaissais pas, et même si j'étais ici dans un pays où je ne pouvais même pas parler. Le garçon qui était entré, je l'avais déjà vu. Et je reconnaissais d'ailleurs facilement à ses traits qu'il n'était pas japonais. Ça c'était pratique.

Mais... Je te connais, toi... Tu es dans l'armée...

Je m'étais retournée sur la chaise où j'étais assise pour considérer bien de face la personne. Je n'avais plus peur. Au contraire, c'était un bonheur. Un des camarades de l'armée, c'était exactement à ce genre de personne que j'avais envie de parler en ce moment. Demander conseil. D'autant que ce type-là était sans dotue encore plus dévoué pour moi que tous les autres, et ça, je le savais à présent que je me rappelais bien de ce gars, de son poste.

Oh, mais oui. J-san. Tu es mon esclave, c'est bien ça...?

Je souris. J'avais de la maladie et de la fatigue dans la voix. Tant pis s'il l'entendait. Personne n'aime ça d'habitude, démontrer sa souffrance. Et moi, j'aurais dû avoir honte à cet instant. Mais même pas. Mes conditions me rendaient encore plus lâche que je ne l'étais déjà. J'aurais aimé que J-san approche. J'étais rassurée de le voir, même si pour l'instant on ne se connaissait pas beaucoup.

Tu tombes bien, tu sais. Un esclave, c'est dévoué, n'est-ce pas? Ça ferait tout pour son maître, n'est-ce pas?

Mais je ne devais pas être aussi méchante qu'à notre première rencontre. Ce gars-là était mimi, je n'avais pas envie d'être méchante, et puis il avait eu la gentillesse de se pointer ici par hasard, l'adorable petit esclave, il tombait bien. Donc, pas méchante.

T'inquiète. AKHTS ne te fera pas de mal. Tu es trop gentil d'être venu pour ça. Je veux juste des conseils.

C'était étrange. Il y avait bien des silences entre mes mots mais je ne le laissais pas parler. Je voulais finir ma tirade d'abord. Ceci dit, elle touchait à sa fin. Je lâchai en bloc mes dernières phrases.

Dis-moi, toi, soldat J-san, tu es dans les mêmes conditions que moi, à l'armée sans argent, sans soutien et loin de ton pays, de ta maison et de ta langue, n'est-ce pas? Alors, je voudrais savoir... Comment tu fais?

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 21/09/2007
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 1406


Feuille de Perso
▬ NOM : Imoko Karasu
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : ...plus personne...


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Lun 6 Oct - 13:13

« Merci de me rappeler ce détail… »

Voila que je me retrouve avec l’armée, et avec celle a qui on m’a « donné » comme esclave. Je regardais ailleurs, par reflexe mais j’écoutais quand même. De vieux reflexes prit d’où je viens, à écouté ceux de mon âge. A l’entendre, on avait l’impression qu’elle était malade, je serais un peu idiot de ne pas être gentil. Je croisais les bras, ayant oublié ma veste comme un idiot.

« Comment je fais ? »

C’est vrai que je profite de tout pour avoir de l’argent : Des photos de cosplays que je vends difficilement aux intéressé jusqu’à plongeur dans un stand de takoyaki certain soir. Mais malgré tout, je n’arrive juste à avoir de quoi avoir un repas le lendemain. J’allais m’asseoir sur un chaise, soupirant un peu. Tout est compliqué ailleurs après tout.

« J’ai demandé à venir, à moi de géré. Je fais tout ce que je peux pour avoir de l’argent, de quoi vivre, c’est tout. »
Si je pouvais parler avec quelqu’un qui me comprend, autant être franc. Je ne savais pas quoi dire de plus. On sait ce qu’on veut dire si on est sûr de soit ou si on l’a déjà vécu, pour moi, c’était ni l’un et ni l’autre.

« Vu que dans cette armée, je suis ton subordonné, évite le « San » et utilise plutôt le « Kun », ça serait mieux non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Lun 6 Oct - 13:54

Mh. Mauvais point. Il ne m'avait pas regardée quand je lui parlais. C'était quelque chose que je n'appréciais pas beaucoup, moi. Néanmoins, ce n'était pas le moment de me plaindre.

J... Kun, hein. Désolée. C'est que j'ai pas l'habitude de me mettre direct au même niveau que les gens plus âgés que moi. Je suppose que tu es plus âgé que moi. Nee?

Je me forçai à sourire. Il fallait un peu de ça, toujours, avec les gens que l'on ne connaissait pas beaucoup. Et puis sa réponse à ma question. Je m'en doutais. Il était comme tous les autres. Courageux. Il ne doutait de rien. Il savait pourquoi il était là et vivait au jour le jour... Mon sourire se fit amer alors que ma gorge se serrait.

Je t'envie, J-kun. Je vous envie tous, à vrai dire. Vous avez du courage... Vous savez ce que vous faites, vous, au moins.

Je me sentais bête. J'étais bête, pour ainsi dire. J'avais été bien stupide de penser que ça pouvait être plus facile pour certains que pour moi. On était tous dans le même sac. Tous dans la même galère. Il fallait que je range mon égoïsme et ma lâcheté de côté et que je me fourre ça dans la tête. Je n'étais pas moins bien lotie que qui que ce soit. Juste plus trouillarde, et je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même.

...Je suis conne.

Ne mâchons pas nos mots, je suis conne.

...Et tu habites où, J-kun? Et pour tes parents, et la police? Je suppose que tu doutes moins que moi, n'est-ce pas...?

Je ne savais pas trop comment faire, au juste, pour ne pas paraître trop indélicate. Peut-être que j'avais vraiment l'air de la plus lâche des lâches que j'étais, une hypocrite, et une pleurnicheuse, qui ne savait pas s'habituer à une situation un tant soit peu instable... J'avais honte de moi et ça se voyait, probablement.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 21/09/2007
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 1406


Feuille de Perso
▬ NOM : Imoko Karasu
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : ...plus personne...


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Mar 7 Oct - 13:16

« Je ne crois pas, juste de quelque mois je crois… »

Le discoure me fessais un peu rire, si j’avais du courage, je ne serais pas là. Mais le fait qu’elle se décrive comme étant conne, je m’en voulais un peu. À croire que je n’étais pas la personne approprié pour ça. Je baissais la tête. Je regardais ma supérieur en même temps qu’elle parlait, même si ça me gênais de regardé quelqu’un pendant une discutions, je devais bien le faire. Je perdis un peu de ma soi-disant assurance et parla. Je sautais juste la question sur mon habitation.

« Faux, j’en doute plus que toi surement. C’est mes parents qui m’ont envoyés ici mais ils doivent s’inquiétés plus qu’autre chose. Et pour la police…je suis arrivé après dans l’armée mais je sais que je risque la même peine que vous… »

Je soupirais encor. Je me forçais à sourire, mélancoliquement. Je ne pourrais vraiment jamais regarder quelqu’un sens vouloir sourire. L’armée était quelque chose d’important mais il faut avouer que ça sera un échec des plus cuisants. On n’a jamais vu des gosses comme nous prendre le pouvoir, c’est trop bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Mer 8 Oct - 4:05

Tes parents sont au courant... Hein...? T'as bien raison, tiens. Moi, ça fait des semaines que j'ai mal au bide à force de savoir que je leur ai menti. J'ose même pas les appeler. "Maman, Papa, salut, c'est vot'fille, criminelle au Japon et recherchée par la police!"

Je lâchai un rire bien amer. Je devais vraiment être chiante. Tant pis. Il était mon esclave, il devait me supporter. Le pauvre...

J'ose même pas continuer sur ma lancée de mon mensonge. Je pourrais leur téléphoner et leur dire que ça risque d'être plus long que prévu. Vu comment ils sont, ils seraient bien capable de m'apporter un soutien financier. Mais je sais pas vraiment si c'est la meilleure chose à faire...

Je baissai les yeux. Je ne rigolais plus. Je ne me forçais même plus à rigoler. Je me remis dans une position plus normale sur ma chaise, croisant les jambes comme le font beaucoup de filles —ce geste m'avait été reproché, plusieurs fois, au théâtre, lorsque je devais jouer des rôles masculins... Mes chers petits rôles masculins ; ils m'ont jamais déçue. Je relevai les yeux vers Jehihi. Je respirai une bouffée d'air. Une bouffée d'air japonais, un air qui était devenu étouffant. J'avais devant moi un francophone. Je préfère dire francophone, j'aime toujours utiliser ces termes plus larges-là, on est toujours plus sûr... Donc, j'avais devant moi un francophone. Qui me parlait français. Qui m'insufflait de l'air français. Et autour de moi, ici dans cet air japonais, d'autres francophones. D'autres alliés. D'autres amis qui rassuraient. Je souris pour de bon.

Tu sais, J-kun... Je crois que malgré tout, j'aurais VRAIMENT pas pu le supporter si j'avais été toute seule. D'habitude, j'aime être toute seule, mais là, ça me fait plaisir de savoir que tout le monde est là, dans le même sac, avec les mêmes questions sans réponse, que tout le monde se soutient dans sa propre hiérarchie... La solitude est relative.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 21/09/2007
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 1406


Feuille de Perso
▬ NOM : Imoko Karasu
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : ...plus personne...


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Mer 5 Nov - 12:06

Citation :
Tu sais, J-kun... Je crois que malgré tout, j'aurais VRAIMENT pas pu le supporter si j'avais été toute seule. D'habitude, j'aime être toute seule, mais là, ça me fait plaisir de savoir que tout le monde est là, dans le même sac, avec les mêmes questions sans réponse, que tout le monde se soutient dans sa propre hiérarchie... La solitude est relative.

Aimer être seul ? Ça devait être étrange, mais j’avais envi de répondre que moi aussi, j’aimais ça. L’armée est la seul chose qui nous permettait de pouvoir parlé comme nous le fessons couramment. J’eu le tic de m’asseoir en tailleur sur le lit, c’était plus confortable à mon avis. Mais même si mes parents étaient au courant, ils doivent s’inquiétés plus qu’autre chose, à en oublier qu’ils m’avaient envoyé ici pour mes études. Bref, je m’ennuyais un peu et je n’avais pas parlé avec quelqu’un depuis un moment. De plus, l’histoire de l’A.S. m’intriguait un peu, pourquoi l’avoir fondé ? Quel est son but ? Et surtout, pourquoi n’avoir prit que des adolescents pour soldats ? J’étais curieux, l’un de mes défauts les plus gros. Je regardais mon « supérieur » et me décida à poser mes question.

»Dit moi….pourquoi avoir fondé l’A.S. et dans quel but ?....Et pourquoi on recrute que des ados comme nous ? C’est idiot !»

Je m’étais un peu emporté, j’avais envi de m’excusé de cette maladresse je ne l’osais pas sur le moment. L’A.S. était un mystère pour moi, comme ses « généraux », mes supérieurs. Était-ce un jeu pour eux de pouvoir se moqués de l’état et fuir les autorités ? De pouvoir faire ce qu’ils voulaient ou presque au japon ? C’était idiot, plus idiot que de croire en la magie ou dans des choses du genre. J’aurais voulu repartir chez moi, et tout de suite pour éviter à devoir participer à ça. Mais après, c’est comme un lâche que me verront les autre de l’armée. Je ne pouvais pas dormir en sachant ça. Je soupirais une fois de plus, exaspéré par mes pensés et en attendant la réponse de AKHTS.


(Vraiment lent, désoler ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Mer 5 Nov - 14:49

Alors ça...! C'est toi, l'idiot!

Celui-là...! Si je le connaissais mieux, je ne me retiendrais pas pour lui refaire le portrait, l'étrangler à deux doigts et l'écraser de tout mon poids! Mais voilà, même s'il était mon esclave, après tout, ce serait embarrassant de faire ça à quelqu'un que je ne connaissais pas. Mais tout de même! Il venait de m'insulter, d'abord...

...D'abord, je ne suis pas une ADO! Tu viens de m'insulter! Retire ça tout de suite.

Et puis il insultait un mouvement dans lequel il était engagé! Même si moi aussi je commençais à me dire que la Scrat Guntai m'apportait du malheur, je savais que je me devais d'assumer absolument et je n'aurais jamais osé une chose pareille.

Ensuite, 'faudrait savoir ce que tu veux, hein! C'est toi qui est venu à la Scrat Guntai, on t'y a pas obligé, que je sache! Et puis je te demanderais bien de vouloir respecter un mouvement que tout le monde devrait approuver. Bon, ça fait pas ouvert d'esprit dit comme ça, mais... La Scrat Guntai, si tu veux savoir, et tu devrais le savoir, bon sang! C'est dingue, ça! La Scrat Guntai a été créée pour donner à la race humaine un monde meilleur, loin de ce système à la con —SYSTÈME À LA CON!— qui nous impose à nous autres humains de bosser toute notre vie castés dans nos pauvres petits rôles de nos pauvres vies dont nous ne connaissons même plus le sens, ce système même qui transforme les humains, qui les rend dépendant au FRIC, à l'ASCENSION SOCIALE, aux RELATIONS HUMAINES, autant de trucs, mais cons, mais cons...! Tu vois, la Scrat Guntai, elle lutte contre tout ça. On veut reconstruire un monde à notre goût, un monde bien emmerdant, on aura cru à ce rêve au moins un instant, et si les cons peuvent se retourner sur leur vie, comme dirait l'autre Musset qu'était pas mal débile aussi quand il a dit ça, si les cons, donc, peuvent se retourner sur leur vie en se disant "tout aura au moins valu la peine parce que j'ai aimé une fois dans ma vie", tu vois, moi, je transforme cette absurdité-là, juste en remplaçant un mot : "tout aura au moins valu la peine parce que j'ai rêvé une fois dans ma vie". Je sais, c'est débile... Mais tu ne trouves pas ça beau? Bon, je suis mal placée pour dire ça, c'est vrai, d'accord, j'admets. Ouais, parce que moi, j'ai peur, parce que moi, je me suis promis cent fois de ne jamais "essayer" quelque chose, parce qu'"essayer" c'est de la merde qui te plonge encore plus dans la merde, et comme la débile que je suis je me fais toujours avoir, j'ai essayé, et c'était beau! ...Mais maintenant, oui, j'ai la trouille, évidemment que je me trouve conne d'être là dans le caca jusqu'au cou, évidemment que j'ai peur, évidemment que je veux rentrer chez moi, rentrer chez moi, à la maison, retrouver mon ordi, retrouver Papa et Maman, loin des emmerdes, évidemment que je veux tout arrêter...! Mais moi au moins je m'assume. Je sais que c'est ma faute et que j'aurais dû y penser avant. Tu vois...?

Non, ce n'est pas une blague. Sacchan AKHTS est vraiment capable de débiter comme ça. Elle le fait très souvent dans la cour de son lycée après une étude d'oeuvre, par exemple. Bon, évidemment, après ça, je ne finis pas toujours forcément en larmes. Je m'agite toujours comme je viens de le faire, je crie, je parle fort, j'agite les bras, comme si j'étais toute seule sans personne pour me regarder bizarrement, en l'occurence ici c'était le cas, non...? ...Mais pleurer, ou du moins être sur le point de pleurer comme je le suis maintenant, alors que ma voix est toute déformée et ma gorge serrée, ça n'arrive pas souvent. Rah, sensibilité à la con...!

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 21/09/2007
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 1406


Feuille de Perso
▬ NOM : Imoko Karasu
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : ...plus personne...


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Lun 24 Nov - 13:48

« Assez oui… »

C’était un peu gênant, elle avait prit le mot « ado » pour une insulte ? C’est vrai dans un certain sens mais ça fait bizarre de voir quelqu’un d’autre penser comme ça. C’était un discoure un peu rapide mais compréhensible. J’avais compris l’essentiel mais sans plus. Oui, j’ai critiqué le mouvement dans le quel je me suis lancé, oui j’ai critiqué le Scrat Guntai, et alors ? Dans un pays étranger où on ne connait pratiquement pas la langue, les coutumes, les lieux, n’est-ce pas mieux d’être non-loin de personne qui sont comme vous ? Qui sont un peu perdu et qui souhaite partir par moment ? C’était malheureusement mon cas, comme mon supérieur sans doute. Je soupirais légèrement, allant me rasseoir là où j’étais. J’évitais de trop levé la tête, une habitude, et regarda celle qui se faisait appelée AKHTS.

« Mais si je me suis engagé à cette armée, c’était juste par envie d’avoir des personnes dans le même cas que moi ici. »

Et voila, je devais avoir dit une idiotie quelque part et elle allait peut-être refaire un discoure sur ça. Comme ils font pour désigner qui est «l’esclave » de qui ? Juste pour savoir pourquoi je suis là. J’aurais mieux fais de rester à la base et dormir un peu, il y a rien de mieux à faire aussi quand on ne connait pas la langue des environs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Lun 24 Nov - 14:44

Kono...

Le fait que je pleurais m'avais rendue sans doute plus faible. Je m'approchai lentement de J-kun pour lui donner simplement une tape sur la tête. J'avais la tête baissée —on baissait tous les deux la tête à présent—, parce que j'avais l'air con quand je pleurais, et aussi par honte, par honte d'avoir parfois éprouvé ce que J-kun évoquait là. Cette tape-là était pour nous deux, même si je n'étais pas sûre de vouloir l'avouer.

Excuse-moi de te dire ça, mais t'es un beau débile.

Comme moi. Belle bécasse que j'étais. Seulement si je pouvait me reconnaître un truc c'est que j'avais appris à assumer mes choix. Quand on choisit une option, on prend tout le pack, avantage compris, mais aussi inconvénients, je ne le répèterai jamais assez... Comme quand on fait du théâtre en scolaire, par exemple, y a l'application, les impros, tous ces trucs marrants qui font qu'on aime le théâtre, mais il y a aussi les exposés, les études d'histoire, tout ça, quoi... Seulement, je ne m'en plains pas, parce qu'il reste des choses qui font bien sûr que j'aime ça, et puis après tout c'est moi qui ai choisi de le faire. Je déteste quand des élèves viennent dire "J'arrête parce que j'imaginais pas du tout ça comme ça". Et c'est bien parce que je déteste ça que je me dois de m'assumer, moi.

C'est pas un camp de vacances, l'armée, tu sais. J'avoue avoir cru ça par moments aussi, mais il y a d'autres choses derrière... On est bien ensemble, et c'est un avantage, mais il y a des inconvénients, c'est comme ça, il y a du bon et du mauvais en tout. Mais ça reste l'armée... Une armée idéaliste avec les plus belles idées du monde, bien sûr, mais une armée quand même...

Entre les larmes salées qui venaient contre ma bouche dans une impression désagréable de saleté, je m'efforçais de sourire. Pas vraiment un sourire amer, mais un sourire, quand on pleure, on a toujours du mal à en faire un. Je venais de penser à quelque chose et je m'efforçais de rigoler, même si rigoler intérieurement aurait pu me suffire, dans l'instant présent... Mais voilà, je n'étais pas toute seule... Je ne relevais toujours pas la tête.

...Mais c'est mignon ce que tu crois... Ça me rappelle Tezuka-sama qui croyait que les déplacements avec l'armée au collège pouvaient faire lieu de chasse aux papillons et autres insectes d'ailleurs... Ce n'est pas pour rien que ce ty... Cet homme-là, ou ce garçon-là à l'époque, est devenu un dieu... Il aimait l'odeur des papillons. Tu te rends compte de ça? Ha ha ha...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 21/09/2007
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 1406


Feuille de Perso
▬ NOM : Imoko Karasu
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : ...plus personne...


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Dim 7 Déc - 7:12

« Qui veut choisir souvent prend le pire. »

Je soupirais, ne réagissant pas à la tape sur la tête. Il est vrai que je devais être un beau débile pour m’être enrôlé pour une raison aussi enfantine. Mais à l’entendre, on aurait dit qu’elle connaissait déjà ça. Et là, il a fallut qu’elle parle d’un type que je ne connaissais pas. Avec le suffixe « sama » en plus, sans oublier que ma « supérieur » le décris comme « dieu »…

« Tezuka, c’est qui au juste ? »

Et oui, inculte par moment. Qui peut dire être un Otaku sans connaitre quelques grands noms du manga. Je levais la tête, attendant une réponse.

(Gomen, après tout ce temps, je peux même pas faire un RP valable TxT)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   Dim 7 Déc - 10:10

...Ha?

Évaluation du message... Qu'est-ce qu'il a dit, là? Il a dit un SACRILÈGE! Un gros sacrilège, oui, ça peut mener très loin tout ça, surtout que c'est mon esclave, il se DOIT d'avoir les mêmes convictions que son maître, exactement, ça mérite un châtiment, ça! Target locked. Alors... Quelle partie frapper? Lui écraser le pied, mon attaque favorie? Mmh, non. Trop gentil encore pour ce que c'est, et puis il le retirerait, tout le monde finit par retirer son pied... Le kicker dans les jambes? Mmh, non, ça c'est carrément trop fort... L'étrangler? Ah, tiens, oui, l'étrangler, ça me semblait pas mal... Mais attention, l'étrangler avec les mains serait trop banal... Et puis son cou était un peu trop gros. Non, je pourrais au pire tenter une nouvelle technique... C'était risquer, mais je pouvais toujours essayer, non? Je m'approchais donc de lui, pour passer mes bras autour de son cou. On aurait pu croire que je lui faisais un FREE HUG. Si l'on faisait abstraction du fait qu'alors je me mis à lui serrer le cou de la force de mes petits bras le plus fort possible. Merde, c'était vrai que j'avais des petits bras. J'espérais alors que ce soit conséquent tout de même!

Admets que tu as dit un sacrilège! Admets-le!

Je ne démordais pas de mon étreinte, l'air mécontent même si vu ma position il ne pouvait sans doute pas le voir. Châtiment exemplaire. Il n'est déjà pas pardonnable à QUI QUE CE SOIT de ne pas connaître Tezuka-sama, le père des mangas, non, le dieu du manga, le dieu de tous les mangakas, et donc mon dieu à moi... Cela n'est pas pardonnable à qui que ce soit, je disais donc, rien que ça, mais alors si EN PLUS on était mon esclave! L'esclave de Sacchan AKHTS qui ne sait pas qui est Tezuka-sama?! Mais où va le monde? Donc, je continuais de l'étrangler, en espérant qu'il se rendre compte de l'aberrance de ce qu'il avait dit.

Admets-le, que tu as dit un sacrilège, allez!

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]   

Revenir en haut Aller en bas
 

En attendant que le glas sonne... [J-kun (+ libre?)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: L'école Mahora :: Infirmerie, pharmacie, etc.-
Sauter vers: