MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite blessure de guerre [PV MDF]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Mar 11 Nov - 12:40

L’endroit était plutôt calme, il fallait dire qu’il n’y avait pas grand monde aujourd’hui. Le soir tombait, les cours étaient finis, plus aucun élève ne venait ici pour sécher à cette heure. La seule chose à rompre le silence en ces lieux était des bruits de pas, ceux de Darcy.
La jeune fille s’avançait calmement en direction de l’infirmerie, l’air impassible. Des gouttes rouges perlaient sur sa joue et roulaient jusqu’au contour de son visage. De là, elles glissaient jusqu’au bout de son menton, avant de se détacher de sa peau pour s’étaler au sol, selon des intervalles réguliers. Mais le sang qu’elle laissait trainer derrière elle, l’hybride n’y prêtait pas vraiment attention.

Elle était épuisée, et faisait tout son possible pour le cacher, même s’il n’y avait personne pour la voir dans cet état. Son teint blafard aurait pu donner une indication sur son état, mais sa peau était toujours pâle. Il ne restait donc que les cernes qui sillonnaient son visage. L’entrainement nocturne, le combat avec Faith, les nombreuses transformations successives qu’elle avait du faire pour s’assurer la victoire, le voyage retour, le sang perdu en chemin… Tout ceci avait contribué à l’état de fatigue intense dans lequel se trouvait actuellement la semi-démone. Et pourtant, elle avançait. Elle n’avait plus que cela de toute façon.

L’encadrement de la porte semblait plus récent que le mur dans lequel elle se trouvait, et les gonds étaient neufs. La porte avait été changée il y a peu, sans doute après avoir été cassée. L’infirmerie était encore entrouverte, pourtant Darcy ne percevait aucune pensée provenant de derrière. L’infirmière avait dû s’absenter quelques minutes. Tant mieux, avec un peu de chance, elle aurait le temps d’arranger sa petite blessure avant qu’elle ne revienne.
Lits, armoires à pharmacie, petit bureau et chaise pour l’infirmière, tout ce qu’il y avait de plus classique. On remarquait cependant quelques détails divers et variés qui dénotaient une certaine… « originalité » en ces lieux.

Tout d’abord, aucun produit n’était rangé. Des flacons étaient disséminés ça et là dans la pièce ? Partout où il y avait de la place pour mettre une boite de médicaments, on en trouvait une. Certains flacons étaient même tombés à terre, sans pour autant s’ouvrir ou se briser.
Deuxièmement, un manteau bien singulier était suspendu près du bureau. En fourrure, rouge, mais surtout déchiqueté et brûlé en divers endroits. Darcy n’en avait jamais vu de tel auparavant, pourtant elle en avait vu des manteaux au cours de sa longue vie. Mais celui-ci, elle était en mesure de le dire, était unique. C’était d’ailleurs la raison qui devait pousser l’infirmière à le garder malgré son état, du moins c’est ce que l’hybride en avait déduis.

L’avantage au fait qu’aucun produit ne se trouvait dans la trousse à pharmacie, c’était sans nul doute que Darcy n’avait pas à fouiller dans les diverses armoires pour trouver ce dont elle avait besoin. Elle n’eut donc aucun mal à s’emparer d’un désinfectant, de compresses ainsi que de pansements.
Tandis qu’elle se désinfectait la plaie à l’aide d’eau oxygénée, l’hybride fut assaillie d’une soudaine douleur au crâne, accompagnée d’un sifflement horrible. Les nerfs trop à vifs pour endurer cela sans broncher, la semi-démone lâcha le flacon pour se tenir le crâne.
Cette douleur, elle l’a connaissait, elle l’avait ressentie sur l’île bibliothèque il y a quelques jours même si elle avait eu du mal à la reconnaître au premier abord. Des pensées, c’étaient des pensées. Mais pas n’importe lesquelles, des pensées qui n’étaient pas censées exister, du moins pas encore. Plus de doute maintenant, une personne venue du futur approchait.

Afin de calmer la douleur, Darcy rassembla le peu de volonté qui lui restait pour se concentrer afin de rompre le contact avec les esprits environnants. A peine eut-elle réussi que la porte se rouvrit dans son dos. Il ne manquait plus que ça, voilà qu’elle se faisait surprendre dans l’infirmerie à manipuler des produits médicaux sans permission. Bon, ce n’était que de l’eau oxygénée, pas de quoi s’affoler, ce n’était pas comme si elle était venue dérober de la morphine pour la revendre non plus. Mais tout de même, l’infirmière serait en droit de se demander ce qu’elle pouvait bien faire ici…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Mer 12 Nov - 11:05

« Mon manteau~ Mon manteau~ », était ce que se disait à peu près Médusa Du Futur, infirmière de l'école Mahora, qui revenait vers l'infirmerie. Il semblait qu'elle avait quitté depuis si peu longtemps qu'elle avait oublié de changer ses vêtements, vêtements qui ne sont d'ailleurs pas ce qu'elle porte hors de son travail ... Effectivement, les grandes vestes blanches, c'est pas ce qu'elle préfère pour se promener en ville. D'un pas rapide, elle se dirigeait vers l'infirmerie, une de ses mains occupée à tirer sur l'élastique avec lequel elle avait attaché ses longs cheveux bleutés.

Pourquoi avait-elle quitté si tôt ? Elle devait avoir mieux à faire. Peut-être qu'elle voulait rentrer plus tôt parce qu'elle savait que son objet rentrait plus tôt aujourd'hui ... Ou qu'elle voulait lui faire une surprise ... Ou qu'importe. Le plus important restait le manteau qu'elle avait laissé accroché près de son bureau. Un manteau en fourrure rouge, brûlé, déchiré et même taché par du sang. Même son propre sang y était. Un sang qui, contrairement à celui des humains, était d'un noir opaque. Ce manteau, il ne lui appartient pas, et il est beaucoup trop grand pour elle, mais elle le porte quand même. Peut-être parce qu'elle l'aime bien pour diverses raisons ...

... Ou pour faire enrager son propriétaire.

Bref, voilà que l'infirmière venait de pousser la porte de l'infirmerie, s'apprêtant à ouvrir la bouche pour prononcer quelque chose quand elle remarqua la présence de quelqu'un. Quelqu'un qu'elle semblait avoir déjà vu quelque part, mais dont l'identité lui importait tellement pas qu'elle avait oublié au moment actuel.

- Oh~ Gomen nasai desu !, s'empressa de dire l'infirmière avec un sourire hypocrite. Je me suis absentée parce que je ne croyais pas que quelqu'un allait encore venir à cette heure ...

Le gros mensonge. Il faut dire qu'elle s'en fichait royalement de savoir si les élèves venaient encore à l'infirmerie après les cours. Elle était juste partie, peu après que le dernier de ses patients ait quitté la salle, même si de nos jours, difficile de deviner si il était vraiment malade ... Le comportement de certains jeunes donnaient souvent envie à Médusa d'arrêter ce stupide job à temps partiel, mais bon, elle ferait quoi de ses journées sinon ? Mwarf ... Peut-être qu'elle retournerait à son époque ... Mais sans Len, c'est beaucoup moins amusant.~

La jeune femme resta un moment à regarder Darcy. Elle semblait avoir manipulé un flacon d'eau oxygénée il y a peu, il y en avait un près d'elle. Bof, c'était que ça, pas besoin d'en faire tout un plat. Aux yeux de MDF, c'était même plutôt normal de manipuler les produits de l'infirmerie quand l'infirmière est absente, dépendant bien sûr de ce que c'est. Si c'est pour se shooter à mort avec différentes drogues et en mourir, ils pouvaient aller ailleurs ...

Bref, Médusa Du Futur fit quelques pas dans la salle, puis se pencha légèrement. Elle ramassa quelques flacons entre ses doigts. Il était évident qu'elle n'avait pas trop envie de les tenir correctement, et puis, on change pas ses habitudes. Elle sait très bien qu'elle peut être très maladroite, mais fait rien pour arranger ce genre de choses. Résultat, elle se retrouve souvent à casser des choses juste parce qu'elle est pas foutue de les tenir correctement.

Elle se redressa, quelques flacons tenus entre les doigts de chacune de ses mains. Elle s'approcha de son bureau puis y déposa ses flacons, qui bougèrent un moment avant de se stabiliser. Peu après les avoir déposé, l'infirmière se retourna vers Darcy.

- Je vois que vous avez trouvé ce que vous cherchiez. Vous préférez vous occuper de cette plaie toute seule ou vous avez besoin d'aide ?, continua MDF, toujours avec ce même sourire hypocrite.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Jeu 13 Nov - 8:43

« Oh~ Gomen nasai desu ! »

Des paroles ironiques, puant l’hypocrisie à tel point que même l’être le plus crédule de l’univers aurait pu sentir que c’était faux. Cependant ce n’étaient pas les sarcasmes qui perturbaient Darcy chez l’infirmière, mais son visage.

« Vous êtes… »

Elle avait énormément changé, mais on ne pouvait pas s’y tromper, cette femme était Médusa. Cette assurance dans le regard qui vous traverse avec une pointe de dureté, ce charisme qu’elle dégageait, ça ne pouvait que lui appartenir. Et cette aura… Darcy la sentait vibrer jusque dans ses entrailles, c’était quelque chose d’incomparable.
Ainsi donc, une version futuriste d’elle était venue à cette époque ? Pourquoi ? Et surtout, la Médusa actuelle était-elle au courant de tout cela ? Possible que non, c’était d’ailleurs pour cela que la jeune fille n’avait pas terminé sa phrase. La Médusa du futur se moquait peut-être que l’on sache qui elle est vraiment, mais cela, Darcy l’ignorait, autant se montrer prudent et ne pas la mettre mal à l’aise d’une quelconque façon.

« Vous préférez vous occuper de cette plaie toute seule ou vous avez besoin d'aide ? »

Une chose était sûre, la langue de Médusa s’était bien déliée avec le temps. D’une certaine façon, c’était amusant de voir la façon dont les personnes avaient changé au fil des années. Darcy se demanda même s’il était possible qu’une version futuriste d’elle-même traine dans les environs. Peu de chances, à moins qu’elle n’ait apprit à masquer ses pensées avec le temps.
Quoiqu’il en soit, au moins ce n’était pas une de ces infirmières débiles qui ne veulent pas qu’on touche à quoi que ce soit en leur absence. Vraiment, Darcy ne comprendrait jamais cette manie d’insister pour laisser les élèves se vider de leur sang, sans avoir droit de ne serait-ce que se désinfecter, sous prétexte que c’est la pause café. Cela avait beau être une entorse au règlement de laisser les élèves se soigner eux-mêmes, au moins Médusa savait faire la part des choses.

« Ça ira, j’arrive à me débrouiller »
déclara simplement Darcy en fixant la compresse.

Tout tenait sans problème, comme quoi ça avait du bon d’avoir travaillé dans le domaine médical à une époque. Même si c’était dans une clinique psychiatrique et non un véritable hôpital à proprement parler.

« Bon eh bien, commença la semi-démone qui s’apprêtait à partir, merci quand même d’avoir… »

La jeune fille ne termina pas sa phrase. Elle n’avait pas senti son genou céder lorsque son talon avait heurté le sol après avoir fait un pas. Elle ne s’était pas non plus rendu compte que le sol s’était brutalement approché de son visage, peu avant que tout ne devienne sombre…
Tout ce dont Darcy parvenait à se souvenir, c’était d’avoir fixé son pansement, puis de s’être réveillée dans l’un des lits de l’infirmerie. Ouvrir les yeux quand on ne se souvient même pas de les avoir clos, c’est une sensation des plus étranges. Quand ça arrive, on se demande si c’est parce qu’on a perdu conscience avant d’avoir fermé les yeux, si c’est parce qu’on ne se souvient pas de les avoir fermé, ou si c’est parce qu’on était en train de rêver et qu’on se réveille subitement. Darcy, elle, ne s’était pas posé ces questions. La seule chose qui lui avait traversé l’esprit, elle l’avait prononcée à mi-voix :

« Eh merde… »

Elle n’avait pas prit la peine de traduire ces mots en japonais, après tout sa langue natale était le français, non ? Il était donc logique qu’avec son cerveau embrumé, ce soit cette langue la première à lui traverser l’esprit. Une langue recelant quantités de jurons, particularité à laquelle Darcy venait de faire honneur avec ces mots. Certes, c’était plutôt grossier de sa part, mais que voulez-vous, se rendre compte qu’on s’est évanoui alors qu’on luttait depuis des heures pour l’éviter, ce n’est jamais agréable. Et c'est d'autant plus vrai lorsqu'on a assuré juste avant que ça irait.
Sans essayer de se relever, ni même de se redresser, l’hybride regarda autour d’elle. Ses yeux acier ne tardèrent pas à se poser sur l’infirmière. Visiblement, elle était restée jusqu’à son réveil.

« Combien de temps ? »
demanda-t-elle, en japonais cette fois-ci, en clignant lentement des paupières.

Combien de temps ? Mais combien de temps quoi ? Combien de temps avait-elle dormi, évidemment, c’était cela la question. En temps normal, Darcy aurait formulé la phrase complètement, n’aimant pas lorsqu’il y avait ambigüité. Mais là, son cerveau était dans le brouillard, et elle n’avait plus vraiment la force ni la volonté de chercher comment prononcer la question complète en bon japonais. Déjà qu’elle devait user du peu de concentration qu’elle pouvait réunir pour ne pas avoir cet horrible sifflement dans la tête… si elle comprenait la réponse de Médusa, ce serait déjà pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Jeu 13 Nov - 16:14

« Bon eh bien, merci quand même d’avoir… »

Ce genre de scène, Médusa Du Futur connaissait. Elle avait, depuis des lustres, arrêté de compter le nombre de fois qu'elle avait vu Len tomber devant elle après s'être entraîné de façon trop intense. Elle avait aussi arrêté de compter le nombre d'avertissement qu'elle a formulé sans qu'il ne l'écoute. Au final, à chaque fois qu'il tombait après en avoir tout fait, c'était elle qui devait se forcer à l'amener jusqu'à l'infirmerie ... Porter le corps d'un homme plus lourd et grand que soi-même, c'est souvent très difficile ... Surtout pour Médusa, vu que son corps semble plutôt faible. Mais des gens comme Soma témoignerons que son poing est beaucoup plus douloureux qu'il en a l'air.

D'ailleurs, c'est pour cette unique raison que Médusa avait réussit à apporter Darcy jusqu'à un des lits de l'infirmerie alors qu'elle était inconsciente. Même si cette jeune fille était sûrement plus grande qu'elle, elle avait réussis à la porter, après avoir poussé un petit soupire en la voyant heurter le sol. Oui, finalement, son plan pour prendre quelques heures de « congé » avait échoué, elle allait sûrement rester encore longtemps ce soir, et elle trouvait ça exaspérant. Elle qui croyait enfin pouvoir rentrer tôt à l'hôtel ... C'est raté. Époque de merde.

Médusa se laissa tomber dans sa chaise à roulette à nouveau, puis laissa sa tête retomber mollement vers l'arrière. Elle fixa un moment le plafond avant de fermer les yeux.

« Eh merde… »

Des mots prononcés à mi-voix, en une langue autre que le japonais, mais que Médusa connaissait bel et bien. Sa culture générale ne s'arrêtait donc pas à ce qu'elle pouvait lire en Japonais ? Enfin, C'est sûr qu'avec un tel prénom et un tel nom, elle ne doit pas être Japonaise ... Mais Française ? Sûrement pas non plus. Bref, l'infirmière ouvrit un oeil en entendant ces mots, gardant un air quand même impassible.

C'est lorsque Darcy se tourna vers elle en lui posant une question que l'infirmière fit un petit sourire. « Combien de temps ? » Médusa ne prit pas bien longtemps avant d'en conclure que l'hybride voulait lui demander combien de temps elle avait dormit. Car elle ne voyait pas vraiment d'autres options.

- Trois mois., répondit l'infirmière, en prenant un ton amusé.

Bien sûr, c'était un mensonge. Elle ne prit pas longtemps avant de préciser d'ailleurs. Elle et son humour de merde, on s'entend que c'était sûrement très raté. Ça doit pas toujours être bien vu non plus quand on vient juste de tomber inconsciente dans une infirmerie. Médusa DF détourna la tête vers une horloge accrochée au mur près de son bureau. Son regard se posa à nouveau sur Darcy.

- Une heure et demi. Peut-être plus.

La jeune femme poussa un second soupire, suivit d'un « 'ttaku ... » plutôt discret. Oui, c'était comme elle croyait. Elle allait sûrement passer sa soirée à l'infirmerie, tant qu'à faire. Rentrer à cette heure est pas toujours agréable, elle pourrait se voir dans l'obligeance de butter un de ces sales idiots qui se prennent pour les puissantes créatures dont les rumeurs parlent. Celle qui dit de ne pas traverser l'allée des cerisiers la nuit sous peine de se faire attaquer par une des étranges créatures qui la peuplent. Cette créature, c'était sûrement Evangeline McDowell ... Sûrement pas un de ces idiots de vampire apprenti qui viennent juste de se taper l'incruste à Mahora ... Mmh. Après, il y avait aussi la forêt où elle préférait ne pas passer. Se taper la conversation avec une copie d'elle au présent c'est pas ce qu'elle préfère.

- Si tu te sens pas capable de retourner à ta chambre, autant rester ici, ça va t'éviter de retomber en chemin.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Ven 14 Nov - 15:58

« Trois mois. »

Darcy haussa un sourcil et eut un léger sourire. Si elle avait été en meilleure forme, elle aurait sans doute étouffé un début de rire. Un phénomène qui se révélait plutôt rare chez elle. Trois mois ? Allons ! Ce n’était qu’une relativement grosse perte de sang cumulée avec de la fatigue, rien qui ne puisse plonger quelqu’un dans un coma de trois mois. Mais bon, Darcy le concédait, la blague devait être tentante. De plus, quand on vient d’attendre une heure et demi, car c’était la réelle durée, à attendre seule dans une infirmerie, il était compréhensible d’avoir envie de s’amuser un peu.

« Si tu te sens pas capable de retourner à ta chambre, autant rester ici, ça va t'éviter de retomber en chemin.
- Pour être honnête, j’ai du mal à juger si mon état me le permet… »


C’était vrai, la semi-démone avait le cerveau un peu trop embrumé pour juger si oui ou non elle pourrait retourner à sa chambre sans s’évanouir une fois de plus. Déjà qu’elle parvenait tout juste à empêcher cet atroce sifflement de l’assaillir à nouveau…
Cependant, elle s’aventura à un bref diagnostic, en jetant simplement un regard à sa main et en serrant les doigts. Ils étaient engourdis et sa peau plus pâle encore qu’à l’accoutumée. Hypothermie provoquée par manque de sang. Un léger tremblement au moment de relâcher la pression, manque de magnésium. Bah, pour que tout rentre dans l’ordre, il lui suffirait d’abuser un peu sur le chocolat… le chocolat et les grasses matinées. Mais la façon dont elle arrangerait son état ne l’aidait pas à juger si elle pouvait se permettre ou non de se lever. Si elle se sentait assez en forme pour se maintenir éveillée, c’était uniquement parce qu’elle était allongée. Rien que de se redresser en position assise alors qu’elle manquait de sang, ça provoquerait déjà une sacrée baisse de tension.

« … Par précaution, je vais donc rester là, si ça ne dérange pas. »

Eh oui, c’était ainsi, Darcy n’était pas de ces courageux héros qui se relèvent après avoir perdu des litres de sang pour retourner dans la bataille. Non, elle était de ceux qui estimaient que les chances de survie étaient meilleures si l’on prenait la peine de se préserver. Ceux qui pensent que retourner au combat après s’être prit une balle dans ma jambe était tout bêtement suicidaire, et qu’un soldat est plus utile à l’infirmerie, en train de se faire soigner pour être remis en état, que blessé sur le front, tout juste bon à servir de cible ambulante à l’ennemi. Oui, Darcy Lysen connaissait la guerre, et l’avait expérimenté. Enfin, d’une certaine façon seulement, la créature n’avait pas été soldat à proprement parler. Mais cela, c’est une autre histoire.

L’hybride leva les yeux au plafond, puis poussa un profond soupir, sans pour autant ouvrir la bouche. Du moins, jusqu’à prendre la parole.

« Quelqu’un d’aussi puissante que vous doit trouver cela pathétique. Je veux dire… Une jeune fille qui tombe dans les pommes à cause d’une petite blessure au visage… »

Il n’y avait aucun apitoiement dans sa voix, rien qui ne puisse indiquer qu’elle eût de quelconques remords à ne pas être plus puissante que cela. Aucune tristesse, aucun dépit, aucune amertume, rien. Elle aurait tout aussi bien pu parler du livre le plus ennuyeux du monde – Une Vie dont l’auteur n’est autre que De Maupassant – qu’il n’y aurait eu aucune différence dans sa façon d’en parler. Il faut dire qu’elle ne voyait aucune raison de s’en vouloir de sa faiblesse. Après tout, même si elle se trouvait dans un sale état pour si peu, elle avait gagné non ? De plus, dans le monde, il faut des puissants et des faibles. Visiblement, Darcy était dans la seconde catégorie, pas de quoi en faire un drame. Chacun son crédo, celui de la semi-démone n’était pas le combat, c’est tout. Elle compenserait ça par son intelligence et ses connaissances en divers domaines…

Les connaissances, l’esprit de l’hybride était resté sur ce concept, mais pourquoi donc ?

Soudain, le déclic se fit. Mais bien sûr ! Jusque là, elle n’était pas parvenue à se retrouver seule avec Médusa pour discuter de la possible origine de ses capacités. Mais si on y réfléchissait, c’était le cas présentement ! Bon, ce n’était pas la Médusa de cette époque, certes, mais c’était encore mieux. Médusa du futur devait, en toute logique, avoir les mêmes connaissances que celle du présent, si ce n’est plus. Pourquoi donc ne pas profiter de l’occasion ? Enfin, le temps ne pressait pas bien sûr, Darcy aurait largement de quoi amener le sujet, subtilement ou non. Autant la laisser répondre avant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Lun 17 Nov - 14:43

« … Par précaution, je vais donc rester là, si ça ne dérange pas. »

Médusa eu un petit sourire. Pour une fois, ce sourire n'était pas hypocrite, il était bel et bien sincère. Ne pas se relever en sachant qu'on est blessé et qu'on risquerait d'y rester ... Elle aimait bien cette attitude. Savoir s'arrêter, c'est une belle « qualité » quand on y pense. Quelque chose de plutôt respectable, mais qui malheureusement est de moins en moins présent de nos jours. L'infirmière préfère de loin voir quelqu'un qui décide de rester, même si cela ne fait pas très ... Comment ils appellent ça déjà ... Courageux.

Mais ... Médusa, elle qui se permet de critiquer les autres, sait-elle vraiment mettre une limite à ce qu'elle fait ? Sûrement pas. Après tout, voir son corps blessé ne la dérange pas tant que ça. Peut-être que ça dérange les autres, mais elle, pas tant que ça ... Après tout, sa capacité de régénération est supérieure à celle des humains. Ses blessures disparaissent plus rapidement que la normale, donc elle exploite cette capacité lorsqu'elle en a l'occasion.

« Quelqu’un d’aussi puissante que vous doit trouver cela pathétique. Je veux dire… Une jeune fille qui tombe dans les pommes à cause d’une petite blessure au visage… »


« Uh » fut tout ce que Médusa DF sut dire sur le moment lorsque Darcy avait prononcé ces mots. Sur le moment, elle avait été obligée de réfléchir pour donner une réponse, chose qu'elle semblait faire plutôt souvent pendant son adolescence ... Oui, parce qu'elle laissait souvent ses interlocuteurs parler dans le vent, puisqu'elle écoutait que très rarement, et qu'elle répondait encore moins souvent. Tout ce qui l'ennuyait ne voyait jamais de réponse. Tout ce qui ne l'intéressait pas n'était même pas écouté.

Maintenant ? À son âge ? Qui sait si elle réfléchit avant de répondre ... Mais elle semble sortir des conneries si ridicules par moment que c'est à se demander si elle réfléchit. Son cerbeau semble aussi bordélique que l'infirmerie dans laquelle elle travaille. Réfléchir au travers de tonnes d'autres pensées ne doit pas être très simple.

- Pas vraiment. J'ai vu bien des gens tomber inconscient ...

... Mais était-elle tombée inconsciente un jour ? Tomber de fatigue après un combat trop dûr lui était déjà arrivé, mais tomber inconsciente ... Ah, si, une fois dans son enfance, avant ses 9 ans, mais elle n'en a que de très vagues souvenirs ... De toute façon elle s'en fout pas mal de tomber dans les pommes. C'est un signe de faiblesse, et alors ? Ça prouve qu'elle peut aussi être fatiguée ... Et avec un peu de chance ... Elle pourrait en profiter. (--")

Pour ce qui est de tomber dans les pommes à cause d'une blessure au visage, ça aussi, elle trouvait ça normal. Quelqu'un de faible physiquement aurait très bien pu tomber pour pire encore. Certains perdent même conscience simplement à la vue du sang, d'autres n'aiment pas voir de telles choses ... L'infirmière n'avait pas vraiment cherché à comprendre comment Darcy faisait pour savoir qu'elle est puissante. C'est peut-être qu'une façon de parler, mais du point de vue de Médusa Du Futur, c'est un beau compliment.

- Ça peut arriver à tout le monde !

L'infirmière avait ressortit un de ses sourires hypocrites, voir même un "sourire créé d'avance", le genre d'air que Médusa imite pour avoir l'air d'une infirmière normale. Après tout, elle l'est, c'est un métier qu'elle prend plutôt au sérieux, mais ça ne parait pas tant que ça, puisqu'elle a souvent l'air peu sérieuse. Mais qu'importe, car la mentalité de MDF est un mystère pour tous, quelque chose de bien trop compliqué pour le comprendre facilement.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Dim 30 Nov - 11:51

En entendant les dernières paroles de l’infirmière, Darcy haussa un sourcil. S’il y avait une chose qu’elle avait apprit en plusieurs siècles d’existence, c’était bien à reconnaître quelqu’un qui jouait la comédie de quelqu’un de sincère. Elle n’avait même plus besoin de sonder l’esprit des gens pour cela. D’un certain point de vue, le fait que Médusa ne prenne même pas la peine de se montrer sincère avec elle et de lui dire ce qu’elle pense franchement confirmait ses doutes. Voilà qu’aux yeux de la femme, Darcy était si pathétique qu’elle ne méritait même pas la franchise. Et même si la semi-démone ne s’en étonnait pas, au fond, elle en était quelque peu vexée. Mais bon, elle n’allait pas non plus en faire une maladie. La considération des autres, ce n’était pas ce qui lui importait le plus, loin de là.
Cependant…

« Inutile de jouer la comédie, si je vous ennuis ou que vous me trouvez minable, je n’y prêterais pas plus d’attention que ça. Ce n’est donc pas la peine de changer votre façon d’agir simplement parce que je suis là. Je ne suis pas genre à me plaindre du comportement des infirmières, du moment qu’elles font leur boulot, moi… »

L’hybride s’était redressée en position assise durant sa remarque, et l’avait terminée par un haussement d’épaules, afin de faire comprendre qu’elle se moquait du reste du moment que Médusa faisait correctement son travail. D’ailleurs, en passant, le fait d’imaginer que l’actuelle Médusa – celle du présent – puisse devenir un jour infirmière laissait perplexe la semi-démone. Après tout, on parle tout de même de la fille qui semble ignorer le monde de son possible, en raison d’une sorte d’écœurement envers les humains, qui devient par la suite une infirmière, boulot consistant à aider les autres. Soit il y avait quelque chose de caché là-dessous, soit il y avait un sacré changement de personnalité.
Le temps avait-il tant d’effet sur les personnes ? Pourtant Darcy n’avait pas changé depuis pas mal de décennies, sa lassitude datait d’il y a longtemps. Et si elle changeait sans s’en rendre compte ? Voilà qui rendait la demoiselle curieuse. Curieuse de savoir à quoi pourrait bien ressembler sa version du futur. Mais étant donné qu’elle ne pratiquait pas la magie, il y avait peu de chance qu’elle ait pu remonter le temps à une époque. Et quand bien même Dharc du futur en aurait été capable, pourquoi choisirait-il cette époque ? Cela ne présenterait aucun intérêt.

Parlons-en d’intérêt tiens, ou plutôt revenons-y. Quelque chose intéressait Darcy depuis un moment, et sa seule piste pour avoir des informations à ce sujet était Médusa, que ce soit celle du présent ou du futur. Jusqu’ici, aucun moyen de se retrouver seule avec elle pour en parler, mais maintenant, l’occasion se présentait. Et cette occasion, Darcy ne comptait pas la laisser passer, même si cela signifiait poser des questions directement, sans prendre la peine d’amener subtilement le sujet, au risque qu’un importun n’intervienne et ne gâche tout.

« Au fait,
s’aventura-t-elle enfin, vous vous y connaissez en transfiguration ? »

Simple, précis, concis. Pas de temps à perdre, nous parlons de magie ici, et de simples mortels peuvent très bien encore trainer dans les parages. Un "oui" ou un "non" suffirait à répondre à la question. Si c’était "non", tant pis. Mais honnêtement, ce serait dommage de s’arrêter sur une telle réponse alors qu’un "oui" permettrait d’enchainer sur tant d’autres questions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Mar 2 Déc - 11:13

« Inutile de jouer la comédie, si je vous ennuis ou que vous me trouvez minable, je n’y prêterais pas plus d’attention que ça. Ce n’est donc pas la peine de changer votre façon d’agir simplement parce que je suis là. Je ne suis pas genre à me plaindre du comportement des infirmières, du moment qu’elles font leur boulot, moi… »

Médusa Du Futur se contenta de hausser les épaules à son tour, fermant les yeux par la même occasion. Elle n'avait pas mentit tant que ça. Minable ? Non, Darcy n'était pas minable aux yeux de la gorgone.

Au contraire, cette jeune fille semblait être loin de ces démons qui lui foutent la gerbe. Ceux qui semblent boostés aux stéroïdes musclés au max, vantards et arrogants ... Ceux qui donnent envie de vomir que par leur habitude de se fixer et crier sous tous les toits qu'ils vont un jour arriver à cette hauteur. Un exemple tout con ? Kusari, sûrement. Un gars que Médusa DF n'avait pas très haut dans l'estime depuis au moins 8 belles années.

Oui, il est très bas dans son estime et ça ne changera pas aujourd'hui. Ça ne changera pas bientôt, peut-être dans 100 années ... Qui sait. Vaut mieux ne pas espérer. Ce genre de personne ne vaut pas plus que ces cafards que sa copie du présent prend plaisir à broyer et détruire encore vivants à ses yeux. Par exemple, lorsque ces espèces de « sous-merde » (comme dirait Médusa) se décident de jouer les vantards, même les cafards finissent en meilleur état lorsqu'ils sont broyé que ces personnes qui tapent royalement sur les nerfs de l'infirmière ...

Médusa-chawn ... Bad temper~!

« Au fait,
vous vous y connaissez en transfiguration ? »

Médusa ouvrit un oeil en entendant ces paroles. La transfiguration ? Sujet qu'elle n'avait pas étudié tant que ça, mais elle s'y connaissait quand même un peu ... D'un autre côté, tout ce qui touche le paranormal, principalement la magie, l'intéresse depuis de très nombreuses années. Elle-même ne sait plus quand elle a commencé à lire ces innombrables livres, tous aussi épais les uns les autres.

D'ailleurs, pourquoi cette jeune fille posait-elle une telle question ? Médusa en avait tiré que c'était un de ses pouvoirs ... Voilà qui rendait le tout encore plus intéressant. Peut-être même que cette fille était puissante, mais loin de Médusa DF était l'idée de la combattre un jour. Après tout, elle n'a rien à en tirer, ça ne l'avancerait à rien de la combattre de toute façon. Aucun profit, tout simplement.

- Oui, je m'y connais. En quelque sorte.

L'infirmière leva une main pour grater un peu l'arrière de sa tête , non pas parce que ça lui démangeait, mais plutôt parce qu'elle réfléchissait.

- J'ai déjà vu plusieurs personne possédant ce pouvoir à l'oeuvre ...

Elle laissa tomber sa main, puis inclina légèrement sa tête sur le côté.

- ... C'est un pouvoir très pratique lorsqu'il est bien utilisé.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Mer 17 Déc - 6:11

- Oui, je m'y connais. En quelque sorte. J'ai déjà vu plusieurs personnes possédant ce pouvoir à l'œuvre, c'est un pouvoir très pratique lorsqu'il est bien utilisé.

Bon, ce n’était pas exactement le genre de réponse auquel elle s’attendait. Entre avoir vu combattre quelqu’un possédant ce don et savoir comment il fonctionne, il y a une sacrée différence. Mais bon, elle pourrait peut-être lui donner des exemples de métamorphose que son ou ses adversaires ont utilisé, c’était mieux que rien. Et puis, sait-on jamais, il était aussi possible qu’elle en sache un peu plus que cela, et que cela pouvait lui revenir à force d’en parler. De toute façon, Darcy n’avait que cette piste, alors autant ne pas la lâcher…

« En fait, j’aimerai surtout savoir si une créature peut acquérir ce don alors qu’elle n’est pas censée l’avoir. Mais bon, je suppose que si vous n’avez fait que voir cette faculté à l’œuvre, vous ne devez pas avoir de réponse là-dessus… »

Il paraissait en effet difficile que Médusa puisse en savoir plus que ce qu’elle n’avait observé. Au fond, Darcy aurait préféré une réponse du genre « je n’ai fait que lire sur ce sujet, donc je ne connais que la théorie ». Mais là, c’était l’exact opposé, l’infirmière ne connaissait du sujet que le domaine pratique. Honnêtement, Darcy commençait sérieusement à se lasser de cette chasse à l’ombre. Si son père n’avait pas caché la majeure partie ses travaux au monde magique, elle aurait eu beaucoup moins de mal à trouver des réponses et n’en serait pas là.
Un profond soupir de lassitude, c’était ce que la situation avait inspiré à l’hybride. Peut-être devrait-elle arrêter de fouiner dans son passé et se concentrer sur ce qu’elle pouvait bien faire de son don. Après tout, c’est ce qu’elle avait fait jusque là, et ça ne l’avait pas empêché d’avoir quelques moments où l’ennui se faisait moins tenace. Autant oublier les causes de tout ceci, mieux vaut se renseigner sur les nouvelles possibilités que lui offrait le monde magique.

« En quoi se transformait celui ou celle que vous avez vu utiliser ce don ? s’aventura-t-elle soudain, vous pourriez me le décrire ? Cela pourrait peut-être m’aider… »

Oh, voilà qu’elle demandait de l’aide maintenant, elle qui s’était débrouillée seule jusque ici. Décidemment, l’univers auquel elle était confronté depuis peu, et qui semblait pourtant être le sien, la déstabilisait plus qu’elle ne voulait bien le faire croire. A une époque, jamais elle n’aurait laissé sous-entendre que quelqu’un d’autre puisse lui être utile, et certainement pas à la personne concernée. Mais que voulez-vous, si dans le monde humain elle surpassait tout le monde, ici, elle n’était rien de plus qu’une faible créature impure. Aussi, même si elle avait quelques réticences à « supplier » l’infirmière – en tout cas c’était ainsi qu’elle se représentait la chose – elle s’efforçait de penser que cela était nécessaire, pour l’instant tout du moins. Une fois qu’elle aurait une connaissance précise de sa place en ce monde, elle saurait s’y tenir sans aide quelconque.

[HJ : Désolé, c'est cour, mais je suis pas inspiré là -_-']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Jeu 8 Jan - 11:57

« En quoi se transformait celui ou celle que vous avez vu utiliser ce don ? Vous pourriez me le décrire ? Cela pourrait peut-être m’aider… »

- Disons qu'il pouvait se transformer en un peu n'importe quoi.

En n'importe quoi ? Bien sûr, en n'importe quoi ! C'était bien de Darek dont elle parlait, bien qu'il n'était pas le seul avec ce pouvoir qu'elle avait pu voir dans sa courte vie. Elle en a eu beaucoup des adversaires, qu'ils soient de puissance insignifiante ou non. Bon, il faut dire que ceux qui lui arrivaient à la cheville n'étaient pas si nombreux que ça, c'est sûrement pour ça qu'elle a finit par se lasser et accepter les duels que de ceux qui ont l'air à peu près puissant ...

Bref, d'après ce qu'elle se souvenait de ce combat contre lui, combat dont elle se souviendra sûrement longtemps d'ailleurs, il avait même réussit à changer la texture de sa joue, et prendre l'apparence de Médusa Du Futur elle-même. Bien sûr, elle ignorait si il possédait d'autres pouvoirs lui permettant de faire chanter les gens avec son pouvoir, et sincèrement, elle s'en fout. Sérieusement, vous croyez vraiment que ça serait un obstacle pour elle ? Loin de là, ce n'est pas comme si elle considérait cet homme comme un quelconque danger. C'est plutôt un jouet, chose qui le diffère de la majorité des habitants de la planète Terre qu'elle considère comme des outils qu'elle peut utiliser n'importe quand. Des outils dont elle peut se servir pour réunir encore plus d'informations dans son cerveau.

- Pour ce qui est de son apparence, je sais pas trop ...

Oh, quel beau mensonge ! Mais bien sûr qu'elle s'en souvient, c'est quoi ce bordel ?! Eh bien, c'est les idées de MDF. Idées toujours bordéliques, aussi bordéliques que la salle dans laquelle elle travaille en 2017, et c'est quelque chose. L'infirmière laissa tomber sa tête en arrière, fermant les yeux un moment. Elle semblait essayer de s'en souvenir, de cette apparence qu'elle avait apparemment oublié, l'apparence de Darek.

Après quelques minutes, elle redressa la tête, faisant mine d'avoir trouvé une information importante, quelque chose qui allait sauver la race humaine de l'extinction ... En d'autres mots, quelque chose qui allait pouvoir sûrement donner à Darcy la réponse qu'elle veut, une réponse qui lui permettait de trouver cette personne pour lui poser des questions ...

- Il avait des beaux yeux !

... Oh oui, elle est ridicule. Et elle le fait exprès. Dans sa tête, Darek a beau être un jouet, elle l'a quand même bien assez ridiculisé. Elle ne va pas se mettre à dire partout qu'elle l'a croisé, voyons, il finirait par avoir honte si ça arrive jusqu'à lui ... Ou pas. De toute façon, Médusa Du Futur n'est pas témoin d'une scène de crime, elle n'est pas du tout obligée de répondre aux question de Darcy et du moment qu'elle ne trouve pas de raison de le faire, elle ne donnera pas la description de Darek. Bien sûr, comme précisé plus haut, elle n'a pas que croisé cet homme comme change-forme, mais elle ne les a pas décrit parce qu'ils ne sont sûrement plus de ce monde, après tout, si c'est quelqu'un qui a voulu s'en prendre à sa famille, protectrice comme elle est, elle l'a sûrement tué sans pitié. Inutile de parler que de combats, elle n'a pas vu que ça, elle a aussi lu beaucoup de livres. Pas tous visant principalement le sujet, mais certains détaillant très bien ce qu'il y a à savoir. Elle ne le pratique peut-être pas elle-même, si ce n'est pas la capacité qui lui permet de se transformer en serpent à sa guise, mais elle peut quand même aider ... Bien qu'elle ait pas toujours envie.

- Demo-nee~, commença l'infirmière en changeant complètement de sujet. Tu me poses des questions du genre parce que ton pouvoir est la transfiguration, c'est ça ?

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Lun 9 Mar - 8:18

- Disons qu'il pouvait se transformer en un peu n'importe quoi.

Génial, la voilà bien avancée. Darcy qui se voyait déjà en train de retenir les diverses transformations de l’énergumène pour ensuite tenter de les reproduire… C’était visiblement raté, pour cette fois tout du moins. Moins précis comme réponse, elle avait pas ? Evidemment que si, ça se sentait à plein nez qu’elle avait quantité d’exemples de métamorphoses à fournir. Et si l’infirmière ne venait pas du futur, la semi-démone n’aurait eu aucun mal à y accéder.
Seulement voilà, pour une raison obscure, tout être de l’avenir avait un esprit insondable pour la jeune fille. Peut-être était-ce parce que certains souvenirs qu’elle pourrait voir dans leur tête n’avaient pas encore eu lieu, allez savoir. Toujours est-il qu’à la place d’obtenir ses réponses sans mal, Darcy était obligée de quémander en espérant que l’infirmière soit d’humeur à lui donner des détails. Situation qu’elle trouvait particulièrement frustrante. Toutes les réponses étaient là, à portée de main, mais elles étaient difficiles à comprendre… et douloureuses de surcroit.

- Pour ce qui est de son apparence, je sais pas trop ... Il avait des beaux yeux !

Un début de phrase qui puait le mensonge, et une fin qui tendait à confirmer cette impression. S’il avait de beaux yeux, c’est que l’individu avait marqué Médusa d’une façon ou d’une autre. Logiquement, elle ne pouvait donc que se souvenir du reste, ne serait-ce qu’un détail autre que ses yeux.
Yeux qui, au passage, n’étaient sans doute pas ceux d’origine. Les change forme sont comme ça, en général, soit ils essaient de passer inaperçu, soit ils se donnent une apparence très avenante. Pourquoi ? Question d’utilité et de pratique. On obtient toujours plus facilement ce que l’on veut avec un joli sourire ou un regard captivant. C’est ainsi que le monde fonctionne. Et l’on aura beau dire que l’on ne prête pas attention au physique, rien n’y fait. Si l’interlocuteur nous plait ou nous fascine, on se montrera toujours plus serviable avec lui. Cela faisait maintenant des siècles que Darcy exploitait ce système, et au vu des dires de l’infirmière, elle n’était pas la seule. L’image que l’on renvoi à l’autre, une arme terrible.

- Demo-nee~, tu me poses des questions du genre parce que ton pouvoir est la transfiguration, c'est ça ?
« Ce n’est pas aussi simple,
rétorqua Darcy, disons simplement que j’ai besoin de renseignements sur ce don. »

Une réponse fausse, évidemment. Bien entendu que c’était aussi simple, seulement l’hybride ne voyait pas pourquoi elle répondrait avec précision à quelqu’un qui n’en faisait pas de même. Alors même si Médusa ne démordrait sans doute pas de son idée, autant laisser planer le doute quand même. Après tout, les possibilités étaient aussi nombreuses que variées. Darcy pourrait très bien vouloir des infos pour mieux combattre un changeforme, ou peut-être cherchait-elle à acquérir ce pouvoir. Pourquoi arriver à des conclusions simplistes alors qu’il y avait une infinité de cas possibles ?

Toujours est-il que question détails, la jeune fille n’en avait pas eu autant qu’elle le souhaitait. Résultat, elle ne semblait guère disposée à en fournir elle-même. D’autant plus que la question de l’infirmière la concernait directement. Bah, remarque, Médusa devait pas mal s’en foutre de savoir si Darcy avait un pouvoir de transfiguration ou non. Mais bon, ce n’était pas le genre de l’hybride de céder des infos sur elle, surtout gratuitement. Alors quoi ? Alors elle continuait de questionner l’infirmière, c’est tout. C’est pour cela qu’elle lui avait adressé la parole à la base, pourquoi lâcher le morceau si vite ? Eh puis bon, avec un peu de chance, Médusa pourrait arrêter de tourner autour du pot et lui donner deux ou trois trucs.

« Vous avez dit qu’il se transformait en un peu n’importe quoi, vous auriez des exemples ? »

Ou « comment répéter la même question formulée différemment et faire ainsi comprendre à l’autre qu’on ne va pas lui lâcher la grappe avec ça ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Lun 16 Mar - 9:00

    « Ce n’est pas aussi simple, disons simplement que j’ai besoin de renseignements sur ce don. »

    Pourquoi lâcher le morceau si vite ? Parce que Médusa n'est pas du genre à apprécier quand on se fout de sa gueule. Elle avait prit cela pour de la provocation, et même si elle s'en fichait éperdument du don de cette fille, elle n'appréciait pas sa réponse. Après tout, Darcy lui pose plein de questions, mais quand l'infirmière lui pose une question par laquelle elle aurait pu répondre par oui ou par non, elle l'envoie chier ? Pauvre petite prétentieuse. Gamine capricieuse.

    Est-ce qu'elle se rend au moins compte que c'est pas comme ça qu'elle va avoir ses réponses ? Parce que pour l'instant, tout ce qu'elle sait, c'est que MDF connait quelqu'un qui change d'apparences et qu'il a des beaux yeux. C'est trop vague, du coup, ce n'est pas des plus utiles. Elle ne sait même pas ce que Médusa Du Futur entend par « Beaux » ... Et elle est pas bien partie pour avoir d'autres informations. À ce rythme, MDF va finir par en avoir marre et partir. Pas très pratique de quitter son lieu de travail, mais du moment qu'elle reste dans le campus, ça ne pose généralement pas de problème. Elle peut toujours revenir lorsque cette peste sera partie et continuer son travail comme si de rien n'était.

    « Vous avez dit qu’il se transformait en un peu n’importe quoi, vous auriez des exemples ? »

    Encore une fois, comme bien d'autres fois, un large sourire se dessina sur les lèvres de l'infirmière. Elle venait à peine de l'envoyer promener et elle osait poser une autre question ? Elle est conne ou elle le fait exprès, cette fille ? En tout cas, elle devrait apprendre à se servir de son cerveau un peu avant de jouer sa petite prétentieuse qui peut se permettre d'envoyer chier ceux qui l'aident. C'est à se demander si tous les élèves de l'école cherchant à devenir plus puissant sont cons ... À l'exception de Len, évidemment, puisque Médusa, autant sa version adulte qu'adolescente, n'a jamais pensé qu'il était stupide de vouloir devenir plus puissant. Au contraire, c'est vachement sexy, uhuh ... Mais revenons au sujet, la question de Darcy ... Qui avait vraiment donné l'impression à son interlocutrice qu'elle n'est qu'une enfant gâtée pourrie qui obtient tout sans rien faire. Au moins, elle n'est pas encore revenue sur ce qu'elle avait pensé plus tôt, sur le fait que Darcy est minable ... Au contraire, elle est juste « pas mieux que n'importe quel gosse désagréable ». « Minable », c'est plutôt les gens comme Kusari ou Duscisio. Ce genre de personnage qui semblent vous regarder de haut, en vous traitant comme quelqu'un d'une sous-espèce alors qu'en fait, la sous-espèce, c'est eux ... C'est plutôt insultant de se faire traiter de minable ou de sous-merde par quelqu'un comme ça.

    « Bien sûr que si !, répondit l'infirmière, avec un ton amical laissant penser qu'elle avait déjà changé d'idée. Mais c'est pas important. Ce qui compte, c'est qu'il avait un beau corps ! »

    Avec un grand sourire fier, Médusa du futur leva le pouce. Elle se fout de la gueule de Darcy, ça oui. Cette dernière n'ira pas vraiment loin en sachant qu'un change forme avait un beau corps du point de vue de MDF ... Premièrement parce qu'il peut changer de corps tout le temps, deuxièmement parce que, encore une fois, elle ne connait pas assez les goûts de l'infirmière pour savoir ce qu'elle entendait par là et troisièmement parce que le trois quart des élèves de Mahora sont décrits comme étant des beautés fatales. Oui, élève. Parce que, attention, elle n'a pas précisé qu'il avait l'air majeur, ni même qu'elle n'était pas shotacon. Donc ça pourrait très bien être un élève ou même un professeur ... Après tout, MDF a déjà été jeune, elle a peut-être croisé cette personne il y a très longtemps. Il pourrait très bien être mort ou être à l'étranger, sachant que c'est bien évident quand on entend son prénom ou son nom que Médusa n'est pas Japonaise ... Prénom et nom qui ne vont pas ensemble, soit dit en passant.

    « De plus, ce n'est pas aussi simple. Disons que je n'ai pas envie de collaborer. Je me souviens être infirmière et non esclave. »

    Un esclave, ça obéit. Une infirmière, ça aide. Pour cette version de Médusa, la version adulte, la différence est énorme. De plus, ça aide, oui, mais pas dans le même domaine non plus, hein. Du coup, on peut facilement voir ce qui dérange Médusa Du Futur ... Oopas. En fait, si ça la dérange, c'est sûrement parce qu'elle est elle-même très colérique, et elle n'aime pas se sentir manipulée. Oui. Manipulée. Parce que pour elle, c'est ce qu'elle serait si elle répondait clairement aux questions de Darcy. Après tout, on dirait que dans la tête de cette petite prétentieuse (Pour bien me répéter), il n'y a qu'elle qui compte, et que les questions pourtant très simples de l'infirmière ne valent pas la peine d'y répondre. Oh, et oui ... Elle avait bel et bien répété ce que Darcy avait dit plus tôt, modifiant la phrase de cette dernière à sa façon, insistant sur le « ce n'est pas si simple » et le « Disons que ».

    Oh, et puis, si elle ne dit pas à Darcy qui elle a rencontré ... C'est bien parce que c'est plus amusant si elle est une des seules à savoir sa présence dans le campus. Et elle serait jalouse, la petite, si il verrait une autre femme ! ... Bon, façon de parler hein, c'est pas comme si elle est infidèle ou quoi que ce soit. Comme elle dit, c'est pas elle, c'est une autre personnalité. Donc dans sa petite tête désordonnée, c'est pas de l'infidélité. :3 ... Puis, elle aime pas vraiment Darek, c'est pas nouveau ... Mais ça serait moins drôle si il rencontrait d'autres élèves de l'école, surtout si il s'amuse à les dresser contre elle, chose qui ne l'étonnerait même pas. Non mais oh, c'est pas sa faute si LDF est un homme en bonne santé et qu'ils ont eu des enfants ! ... Ooprésk. En fait, elle est en partie responsable, mais peu importe.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   Jeu 26 Mar - 15:50

« Bien sûr que si ! Mais c'est pas important. Ce qui compte, c'est qu'il avait un beau corps ! »

La semi-démone fronça des sourcils, n’étant pas tout à fait certaine de comprendre. Médusa pensait-elle vraiment ce qu’elle disait ? Non, ça puait bien trop les sarcasmes et l’ironie pour être sincère. Elle se fichait de la gueule de Darcy, c’est tout. La question restait de savoir pourquoi. Une question dont la réponse n’allait pas tarder…

« De plus, ce n'est pas aussi simple. Disons que je n'ai pas envie de collaborer. Je me souviens être infirmière et non esclave. »

Bon, ok, celle-là, elle l’avait mérité. Point pour l’infirmière sur ce coup. D’accord, elle n’avait pas apprécié la façon dont Darcy lui avait répondu. Au moins, c’est clair, et justifié quand on y pense. Alors…Alors quoi ? Alors rien, juste le silence de la part de la jeune fille qui continuait de fixer Médusa sans broncher. Jusqu’à ce que, sans que l’expression neutre de son visage ne change, elle ne finisse par baisser les yeux.

« Sumimasen. »

Une façon bien polie de s’excuser venant de l’hybride, déjà qu’il était rare de la voir présenter des excuses à la base. Mais bon, parfois il faut savoir ravaler sa fierté et admettre ses torts. Cela devait faire quoi, une cinquantaine d’année au moins, qu’elle n’avait pas prononcé ce mot. Faut dire que ça faisait facilement cinquante ans qu’elle n’était pas allée au Japon, alors forcement, ça aide.
Voilà que ses yeux se tournaient vers la droite, presque de façon mécanique. D’une certaine façon, elle avait honte de se comporter de la sorte. Traiter les gens comme des esclaves, elle considérait cela trop… humain ? Oui, ce devait être le mot. Seulement, son ressenti, elle le gardait pour elle, profondément enfoui. Certes, elle n’osait plus faire face à l’infirmière. Mais aucune expression n’était retranscrite sur son visage. Tout ce que Médusa du futur pourrait voir, c’est une jeune fille au visage impassible dont le regard se perdait au milieu des flacons répandus ça et là dans la pièce.

« Une mauvaise habitude de l’époque où je me croyais encore unique parmi les humains. »

Un silence s’installa après qu’elle eût ajouté ces mots. Ou peut-être l’infirmière avait-elle parlé sans que Darcy ne s’en rende compte, allez savoir. Non pas qu’elle l’ignorait, disons qu’elle était plutôt en proie à une intense réflexion. Les excuses, c’était une chose, mais ça ne réparait pas la situation. Maintenant, Médusa risquait d’être moins encline à lui céder la moindre information. D’un côté, l’hybride estimait que c’était mérité, de l’autre, il y avait peut-être un moyen pour elle de montrer sa bonne foi et d’arranger les choses. Cependant, céder quoi que ce soit sur elle, ce n’était pas dans ses habitudes. Qu’à cela ne tienne, elle ferait des efforts, au moins pour cette fois.

Lentement, la semi-démone leva son bras droit, dont la main se changeait peu à peu en glace, avant de se déformer. Désormais, la jeune fille n’avait qu’un grossier assemblage de fragments froids et acérés – qui prenaient vaguement la forme d’épaisses griffes – en guise de main.

« C’est un don que je ne suis pas censé avoir, dit-elle d’un ton monocorde alors que ses yeux se perdaient dans les reflets de ses propres doigts, cela fait des semaines que j’essaie de comprendre pourquoi. Jusque là mes recherches n’ont strictement rien donné. Ça ne peut ni venir de ma mère, ni de mon père. C’est comme si on m’avait greffé cette faculté artificiellement via je ne sais quel sort… »

Le membre de Darcy reprit son aspect de départ, puis elle laissa mollement tomber son bras sur le matelas.

« Là encore, cette piste n’a conduit à rien, soupira-t-elle, c’est comme si un tel sort n’avait jamais existé. D’un autre côté je n’ai pas eu l’occasion de consulter tous les livres de la bibliothèque… »

Son regard se porta à nouveau vers Médusa, puis un léger sourire en coin vint orner son visage. Aucune prétention, aucune trace de satisfaction, peut-être juste un peu d’amusement qu’elle éprouvait envers elle-même à la pensée qu’elle venait d’avoir, et qu’elle ne tarda pas à exprimer.

« Mais je suppose que les détails de ma vie ne vous intéressent pas vraiment. Vous vouliez juste connaître mes capacités parce que c’est une information qui pourrait s’avérer utile à posséder un jour. Peu importe comment je les ai obtenus, ce qui compte c’est que vous sachiez que j’ai ces pouvoirs, n’est-ce pas ? »

C’était vrai, après tout, pourquoi une personne comme elle s’intéresserait à sa vie après tout ? Médusa ne semblait pas être du genre à s’attarder sur ce genre de choses. De plus, Darcy n’estimait pas avoir une vie très intéressante. Certes, il y avait pire, bien pire même, mais il y avait sans doute mieux. Ou peut-être était-ce parce qu’elle avait finie par être lassée de tout qu’elle ne se trouvait pas intéressante. Elle était quoi après tout ? Une créature aux capacités utiles tout au plus. Pas puissante, non, utile, dans le sens où elles peuvent être mises à profil, que ce soit par elle ou par d’autres. Bien que jusqu’alors, Darcy avait été la seule à profiter de ses dons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Petite blessure de guerre [PV MDF]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite blessure de guerre [PV MDF]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: L'école Mahora :: Infirmerie, pharmacie, etc.-
Sauter vers: