MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un temple sous terre [PV Kusari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Un temple sous terre [PV Kusari]   Lun 17 Nov - 13:00

L’endroit était froid, sombre, calme, contrairement au reste des enfers. En ces lieux déserts, au centre d’un vaste labyrinthe imprégné de magie, s’élevait un étrange temple, datant d’une époque inconnue, taillé à même la roche par une civilisation de laquelle nul n’avait soupçonné l’existence.
Au milieu de ce temple, perdu dans un véritable dédale d’escaliers, de couloirs et d’antichambres, se tenait un trône, fièrement sculpté au centre d’une vaste pièce. Des reflets verdâtres, venus de nulle part, s’agitaient le long des parois et des colonnes pour se perdre dans les quatre couloirs qui joignaient la salle. C’est en ces lieux, sur un majestueux trône de roche, siégeait Darek. Pas le Darek qui a affronté Faith en forêt, non. L’autre Darek, le Régnant des enfers, celui qui est venu d’une époque lointaine simplement pour tenter de tuer Médusa.

L’hybride reposait nonchalamment sur le fauteuil de roche, accoudé avec un air songeur. Ses yeux, différents autant dans la forme que dans la couleur, observaient des images qui flottaient étrangement, à quelques centimètres de son visage. Ces dernières montraient un semi-démon, apparu par magie non loin du gouffre des Abysses. Kitani Kusari. Visiblement, la larve qu’il était à l’époque était allée un peu trop loin et s’était faite expulsée jusqu’ici par son adversaire. Voilà ce qui arrive lorsqu’on l’ouvre trop sans avoir la puissance pour se le permettre.
Un mouvement négligé de sa main noire et griffue. Les images disparaissent. Kusari se matérialise à quelques mètres. De son point de vu, il avait dû simplement voir le décor se déformer, les enfers se faisant remplacer par cette immense salle sombre. Ce n’était pas Darek qui l’avait amené, il n’en avait pas le pouvoir de toute façon. Non, lui, il s’était contenté de donner l’ordre de faire apparaître le jeune garçon devant lui.

Ce dernier jeta de rapides coups d’œil autour de lui, comme pour identifier les lieux, avant de se tourner vers Darek. De toute façon, Kusari aurait beau chercher dans ses souvenirs ou dans ses connaissances, il ne saurait pas identifier les lieux. Car personne, à cette époque tout du moins, ne savait, à l’exception du Régnant, ce qui se cachait dans les abysses.

« Si tu veux essayer de t’en aller, c’est inutile. Non seulement tu te perdrais dans le dédale, mais en plus il n’y a aucun moyen de remonter hors du gouffre à cette époque. De plus, cet endroit bloque toute forme de téléportation. »

Des paroles aussi calmes que claires. Kusari était piégé ici, il n’avait donc aucun autre choix que de l’écouter. Darek détourna le regard vers la droite. De là où il était, au bout d’un couloir, son œil rouge pouvait apercevoir un étrange objet brillant, en forme de faux. Puis, il reposa ses yeux sur le jeune Kusari, avant d’ajouter :

« Quand bien même les déplacements magiques pourraient se faire, vu ton niveau de fatigue tu ne serais pas en état de t’en aller. »

Le Régnant prit appuis sur les accoudoirs et se leva. D’un pas assuré, il descendit les quelques marches au dessus desquelles se dressait le trône qu’il venait de quitter. Son long manteau de fourrure rouge, déchiqueté et brûlé en divers endroits, virevoltait derrière lui. Oui, Darek avait un nouveau manteau, la réplique exacte de celui que lui avait dérobé Médusa du Futur il y a peu. Où se l’était-il procuré ? Nulle part à vrai dire. Ce n’était pas véritablement le manteau, mais seulement l’arme de l’hybride, Sorce, qui l’imitait.

« Sache juste que ce ne sont pas dans mes intérêts de te tuer, tu n’as donc pas à craindre pour ta vie… En tout cas pour l’instant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur


avatar
Kusari Kitani

▬ INSCRIPTION : 18/04/2008
▬ ÂGE : 30

▬ MESSAGES : 448
▬ LOCALISATION : charleroi


Feuille de Perso
▬ NOM : Kitani Kusari
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Kyaba


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Mar 18 Nov - 10:46

Kusari bien que désorienté et totalement perdu avait écouté se personnage qui avait l'air d'en connaître un rayon sur lui que ce soit sur ses pouvoir autant que sur ses faiblesses, il est vrai que la devil furious form affaiblissait grandement Kusari, rendant impossible toute transformation, mais l'endroit où il se trouvait l'intriguait totalement, jamais il n'avait foulé cette endroit et de plus cet être lui était inconnu. qui plus est il était facilement perceptible qu'une force bloquait les déplacements spatio-temporelle, au moins son interlocuteur ne lui mentait pas. Se décidant enfin à répondre calmement, il adressa la parole à sont hôte.

C'est rassurant, et la décoration est assez sinistre, où suis-je et surtout qui êtes vous?

Kusari sentait les répercussions de son combat contre Kiara. Le rouquin était fort, très fort. Et il s'en sortait plutôt à très bon compte, lui qui se voyait déjà mort, surtout avec les actions que Duscisio avait effectué envers lui, sans pour autant les exécuter réellement, aurait insisté Kiara à faire de même mais jusqu'aux bout.

En fait, Kusari devinait l'endroit où il était, selon la logique de Kiara un démon doit aller en enfer, donc il était facile de deviner où il se trouvait, mais il voulait en avoir le coeur nette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Mar 18 Nov - 11:50

Entendre la voix de Kusari, teintée d’une pointe d’ironie lorsqu’il évoquait le côté rassurant des lieux, rappela des souvenirs à Darek. Ainsi, déjà à l’époque il était sarcastique… Bah, s’il ne se montrait pas docile, l’hybride aurait de quoi calmer ses ardeurs. Même s’il avait été en état de combattre, Kusari était encore bien trop faible pour représenter une quelconque menace.

« Où suis-je et surtout qui êtes vous ? »


Le genre de question que le Régnant avait entendu de nombreuses fois. La plupart de ceux qui avaient obtenus une réponse n’avaient malheureusement jamais eu l’occasion de la répéter à quiconque. C’est pourquoi Darek avait décidé de ne pas donner de réponse claire à Kusari. De toute façon, il n’en méritait pas. Et quand bien même il en mériterait, révéler des détails de l’avenir à quelqu’un n’était pas une très bonne idée.

« Tu es sur un échiquier, et je suis celui qui bouge les pions. »

Le pied inhumain du semi-démon se posa sur la dernière marche, et le monstre arrêta son avancée, avant de prolonger sa réponse :

« Plus précisément, tu es dans une partie de l’enfer à l’intérieur de laquelle même les démons ont peur d’aller, mon territoire, les abysses. »

Il avait prononcé ces derniers mots en écartant les bras dans un mouvement théâtral, comme pour montrer à Kusari la majesté de l’endroit. Il était vrai qu’à part le côté sombre des lieux, qui n’empêchait curieusement pas d’y voir pour autant, la salle était plutôt grandiose. Un effet sans doute dû aux nombreux écrits et dessins étranges qui ornaient les colonnes, les murs, et le sol. Le plafond était sans doute couvert de ces gravures également, mais lui, il n’était pas visible, bien trop haut pour cela. En effet, quiconque levait les yeux ne verraient que parois et colonnes se perdre dans une obscurité bien trop opaque pour être naturelle.

« Tu as essuyé une cuisante défaite, jeune pion » constata le Régnant avec un sourire narquois.

La remarque eût été trop tentante pour que Darek ne la fasse pas. Il fallait dire que voir ce que donnait le Kusari du présent, c’était plutôt ridicule à ses yeux. Sur ces mots le semi-démon adulte tourna le dos au jeune, remontant les marches en direction de son trône, et enchaîna :

« Voilà ce qui arrive lorsqu’on ne sait pas rester à sa place. Cette manie te perdra à force. »


Pourquoi lui disait-il cela ? Qu’avait-il en tête ? Mystère. Une seule chose était sûre, le Régnant avait établi un plan dans son esprit manipulateur, un plan qui mettrait du temps à porter ses fruits… De plus, il avait quelque chose à vérifier, à tester. En amenant Kusari ici, il pourrait donc faire d’une pierre deux coups : bouger le premier pion, et vérifier que sa pièce maîtresse était bien en place.


Dernière édition par Dharc Lysen le Mar 18 Nov - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur


avatar
Kusari Kitani

▬ INSCRIPTION : 18/04/2008
▬ ÂGE : 30

▬ MESSAGES : 448
▬ LOCALISATION : charleroi


Feuille de Perso
▬ NOM : Kitani Kusari
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Kyaba


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Mar 18 Nov - 12:44

« Tu es sur un échiquier, et je suis celui qui bouge les pions. »


« Plus précisément, tu es dans une partie de l’enfer à l’intérieur de laquelle même les démons ont peur d’aller, mon territoire, les abysses. »

Kusari regardait autour de lui, il était vrai que l'endroit méritait de loin le coup d'oeil, néanmoins les mots bien mystérieux de l'hôte laissait entendre qu'il était quelqu'un de très influent et donc très puissant. Kusari avait beau se trouver face à des ennemis plus fort que lui jamais la peur ne le faisait tressaillir, en même temps, sa vie mouvementée y est un peu pour quelque chose, dans son cas la peur est un luxe trop chère pour l'exprimer. Son hôte se remis à lui parler tout en remontant les marches de son trône.

« Tu as essuyé une cuisante défaite, jeune pion. »

« Voilà ce qui arrive lorsqu’on ne sait pas rester à sa place. Cette manie te perdra à force. »


Ces mots laissait Kusari dans une profonde réalité, bien qu'il savait pertinemment qu'il ne faisait pas le poids contre beaucoup d'adversaires, il lui était impossible de reculer bien qu'avec Kiara, c'est ce dernier qui l'avait attaqué. néanmoins Kusari trouva cela étrange cet être était manifestement plus puissant que lui, mais pourquoi s'intéresse-t-il à lui. Kusari n'était pas idiot il était même assez cultivé grâce à l'île-bibliothèque, et son talent pour la stratégie n'était plus faire d'ailleurs, c'est grâce à cela qu'il avait survécu si longtemps face au Vengels. Il prit la parole, sur sont ton sérieux et calculateur

Me faire venir ici signifie deux choses: Un tu t'ennuies et tu as besoin de quelqu'un pour passer le temps ou deux tu as quelques chose derrière la tête, dans lequel j'ai un rôle à jouer, ce qui du même coup rendrait plausible le nom de " jeune pion" que tu me donnes. Bien que je ne connaisse pas tes intention, je suis ici pour une raison précise, n'est-ce pas? Donc ma question coule de source à savoir que me veux-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Mar 18 Nov - 14:19

« Je suis ici pour une raison précise, n'est-ce pas ? Donc ma question coule de source à savoir que me veux-tu ? »

« Ce que je veux… » répéta l’hybride d’un air songeur.

Le Régnant prit une pose mi-assise, appuyé sur l’accoudoir droit du trône, et scruta le couloir qui lui faisait face. Au loin, seule lumière dans l’obscurité, reposait une faux transparente, émettant une lumière froide de façon continue, le manche planté au centre d’un socle. L’œil gauche de Darek, le seul que Kusari pouvait voir de là où il était, se posa sur ce dernier. L’espace d’un instant, son épaisse pupille horizontale s’affina, alors qu’il formulait sa réponse.

« Je veux que tu apprennes à rester à la place qui est la tienne ! »

Le monstre tendit sa main droite. Un étrange bourdonnement se fit entendre et s’amplifia, avant de stopper net. L’étrange faux, aux finitions dignes des plus grands orfèvres, s’était détachée d’elle-même de son socle, puis avait traversé le couloir en flottant pour finir sa course entre les griffes de Darek. Il laissa alors le long manche cristallin reposer paisiblement dans le creux de son épaule royale.

« En clair, je veux… Non, j’exige de toi que tu cesses de t’attirer les foudres des Hoppers, quels qu’ils soient. »

Il ne s’était pas levé, ne s’était pas mis en colère. Il avait même cessé de regarder Kusari en cet instant. On était bien loin du colérique et arrogant Darek qui s’était fait humilier par Médusa du futur à la grande cour. Le jeune semi-démon avait là affaire au calme et froid Régnant, celui qui avait fait – et fera – preuve d’une cruauté incomparable en commettant les pires atrocités sans sourciller. Les pires ? Pas tout à fait exact, tout du moins incomplet. Il n’avait pas réalisé les pires, pas seulement, il avait testé absolument toutes les abominations possibles et imaginables. Il s’y était même exercé jusqu’à s’être lassé de chacune d’elles. Mais aujourd’hui, il avait la possibilité de tester un nouveau divertissement, et il ne comptait pas s’en priver…

« Si tu désobéis, les conséquences s’en feront ressentir »
Lança-t-il le plus calmement du monde.

La lueur dégagée par la faux n’avait pas changé en intensité. L’arme se contentait d’émettre des flux de lumières vacillants tels de courtes algues au fond de l’océan. Plus le temps passait, et plus l’envie que Darek éprouvait à vouloir perturber la tranquillité du puissant outil se faisait tenace. Et s’il ne le montrait pas, en cet instant, il n’avait qu’une seule envie : souiller la pureté de cette lame transparente de sang…


[HJ : Désolé, c'est court, mais j'ai un peu du mal avec l'inspiration pour l'instant.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur


avatar
Kusari Kitani

▬ INSCRIPTION : 18/04/2008
▬ ÂGE : 30

▬ MESSAGES : 448
▬ LOCALISATION : charleroi


Feuille de Perso
▬ NOM : Kitani Kusari
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Kyaba


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Mar 18 Nov - 15:18

Hj Je ne fais pas plus que toi, j'en fais même moins, donc j'aurais beaucoup de culot de te critiquer Hj

Kusari réagit au quart de tour au avertissement de son hôte. Khage réagissait à la présence de la faux, elle qui normalement restait silencieuse dégageait une aura agressive envers la créature, pour la première Khage voulait protéger son manieur. D'ailleurs même si elle n'était pas perceptible par l'hôte Jigokhu ressentait la même chose que sa jumelle et le faisait savoir à Kusari. après avoir parler avec ses armes Kusari regarda droit dans les yeux la créature et lui dit dan sun regard de défiance.

Je vais être franc mes épées se méfient de toi et me disent de ne pas t'écouter, toutefois mon instinct me dit que tu es plus puissant que moi, et comme je m'y fie toujours... D'un autre côté, je déteste Qu'on me disent ou que l'on m'ordonne de faire quelques chose ou de ne pas faire quelques chose.


Kusari tourna le dos à son hôte et se dirigea vers une entrée du dédale, puis comme pour souligner le choix de sa décision, il reprit la parole.

Je ne sais pas pourquoi tu me demandes ça, mais à te voir il est évident que tu as des problème avec les Hopper, mais libre à moi de savoir si je dois ou non m'attirer les foudre de leur colère même si ça inclue de partir seul en croisade. je n'ai pas peur de la mort tout comme de tes menaces.


S'arrêtant devant l'entrée, Kusari lui dit sur un ton sarcastique.

Tu dis que c'est impossible de sortir d'ici n'est-ce pas. Hé bien je vais t'apprendre quelques chose que tu n'as pas l'air d'avoir compris, impossible ne fait pas partie de mon vocabulaire et si je meurs en essayant de le réaliser, c'est que je n'aurais pas tout fais pour y arrivé et je n'aurais ni remord, ni regret.


Kusari se prépara à faire un pas en avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Mar 18 Nov - 16:25

En cet instant, Darek désirait ardemment faire comprendre à Kusari quelle était sa place en ce monde, à savoir sous ses ordres. Mais il se retenait, pour l’instant tout du moins. Il savait pertinemment qu’il aurait beau discourir, le jeune semi-démon ne l’écouterait pas. Cette tête de mule n’avait jamais rien écouté à ce qu’on lui disait. C’est ce qui provoquera d’ailleurs sa mort, un jour précis que Darek connaissait, puisqu’il y était présent.
Le Régnant laissa Kusari sortir par la sortie nord de la salle, avant de tourner son regard vers la porte Sud, située du côté du dossier du trône. Venant du couloir sombre, il vit arriver… Kusari.

« Déjà perdu ? lança l’hybride d’un air amusé, on dirait que tu tournes en rond… »

En réalité, Kusari ne s’était pas perdu en chemin. De son point de vue, il avait juste quitté une salle pour arriver dans une pièce absolument identique à la première. Il semblerait que l’élève fût prit dans une sorte de boucle spatiale, qui le condamnait à se retrouver dans cette salle chaque fois qu’il essaierait de la quitter.
Bien entendu, sa situation aurait pu être bien pire. Si Darek l’avait voulu, Kusari se serait perdu dans le dédale pour l’éternité. Seulement, ce n’était pas dans son intérêt de le faire disparaître, pas encore.

« Pour sortir d’ici, ajouta Darek, il y a un petit truc. Et en cette époque, je suis le seul à le connaître. »

La satisfaction qui ornait le visage du Régnant lorsqu’il prononça ces paroles s’effaça aussitôt qu’il eut terminé, remplacée par un air sévère. Le colérique et instable seigneur des enfers semblait de retour, visiblement déterminé à remettre à sa place ce petit effronté.

« Les ordres, petit vermisseau, siffla-t-il en s’avançant, tôt ou tard il va falloir que tu t’y fasses. Que cela te plaise ou non. Visiblement tu ne sembles pas comprendre l’importance de la hiérarchie et du respect dû au plus fort, alors laisse-moi donc te faire une petite démonstration. »

Dans un mouvement horizontal, à la fois vif et ample, la lame de la faux se fit entendre dans un sifflement suraigu. Il n’y eut pas de vague d’énergie, pas de téléportation, pas de flèches lumineuses, juste une importante quantité de neige, transportée par des vents sortis d’on ne sais où, dansant au gré des bourrasques. Dans ce blizzard qui venait tout juste de remplir la salle, mordant la peau de son froid implacable, Darek se volatilisa après le passage d’un amas de flocon.
La neige tournoyait dans les airs, réduisant la visibilité à quelques mètres seulement, refroidissants l’air qui agressait désormais les poumons à chaque inspiration, répandant du givre sur le sol. Au milieu de cette tempête, des formes se dessinèrent. Des loups ? Pas tout à fait. Ce n’étaient que des rassemblements de flocons qui en prenaient furtivement la forme, avant de disparaître. L’un d’eux se jeta sur Kusari. Ce dernier n’eut aucun mal à se défendre en se protégeant à l’aide de son épée. La créature glaciaire s’éclata sur la lame et se répandit dans les airs, juste avant que ses flocons ne soient emportés par le blizzard.

Un autre loup, puis encore un, et un autre, un suivant… Les assauts ne cessaient jamais. Parfois l’adversaire les contrait, d’autres fois non. De toute façon, lorsqu’il ne les arrêtait pas, il ne subissait aucun dégât. En revanche, il s’épuisait, et le froid commençait à engourdir ses membres, ralentissant peu à peu ses gestes. Pendant ce temps, tapis quelque part dans la zone de glaciation, le Régnant attendait son heure.
Au bout d’un certain temps, Kusari sembla se rendre compte qu’il se débattait pour rien, et cessa de se défendre. Baissait-il les bras ? Ou cherchait-il à se concentrer sur la présence de Darek ? En tous les cas, le semi-démon ne lui laisserait pas le temps de prendre une quelconque décision, alors le repérer… pensez-bien qu’il n’en aurait jamais le temps.

Un nouveau loup, arrivant de l’angle mort de l’élève cette fois-ci. La bête allait mordre, comme les autres avaient tentées de le faire – avant de s’éclater sur la lame ou la peau de la cible – mais celui-ci agît différemment. Au tout dernier moment, il se dissipa avant même d’atteindre sa proie, révélant alors Darek, qui s’était caché dans l’illusion, armé de sa faux. Kusari aurait beau le repérer maintenant, c’était déjà trop tard pour esquiver…

La lame siffla, le blizzard se dissipa. Tous les flocons avaient disparus. Pour témoigner du passage de la tempête, il ne restait guère plus que quelques traces de givres, disséminées ça et là sur le sol. L’élève n’avait qu’une très légère entaille au niveau de l’épaule, rien qui ne puisse devenir mortel, ni même dangereux… Tout du moins, à priori.
Un peu du sang de Kusari était étalé sur la lame de la faux que Darek brandissait. A travers, on pouvait voir le décor, déformé par la glace de l’arme, et teinté de rouge par le sang. L’éclat de l’objet n’avait toujours pas changé en intensité, du moins au premier abord. Mais un œil particulièrement aiguisé, et surtout très connaisseur en artefacts magiques, aurait pu affirmer – après une expertise méticuleuse – que l’arme brillait un peu moins.

Lentement, le liquide rougeâtre longea la courbure de la lame. Une goutte de sang perla au niveau de la pointe, puis tomba au sol. Le Régnant porta tout d’abord son regard sur la petite tâche rouge répandue sur la dalle, puis longea le manche de la faux jusqu’à la lame tâchée de sang, pour finalement se tourner vers Kusari.

« Dernière chance avant que je ne perde patience, avertit Darek, ne t’approche plus des Hopper. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur


avatar
Kusari Kitani

▬ INSCRIPTION : 18/04/2008
▬ ÂGE : 30

▬ MESSAGES : 448
▬ LOCALISATION : charleroi


Feuille de Perso
▬ NOM : Kitani Kusari
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Kyaba


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Mer 19 Nov - 4:33

Kusari se teint l'épaule la blessure en elle-même n'était mortelle, mais le froid attisait la douleur. D'ailleurs le même froid l'avait transi de toutes part bien qu'il pouvait encore bouger il était loin de pouvoir se battre qui plus le contre coup de la devil furious form faisait encore effet. comment cette créature qu'il ne connaissait avait le droit de lui dire, de ne pas s'attaquer au seul personne personne pouvant le rendre plus fort. D'une voix saccadée et tremblante, accompagné de claquement de dent, il dit.

Com...comment peux-peux-tu me dire d'abandonner ma ma quête de puissance *clac* *clac*...

Je n'ai pas d'autre moyen, et toi tu veux que j'arrête ne soit pas idiot, comment le pourrais-je, je suis même prêt à mourir pour cela.


Se réchauffant un peu Kusari termina sa phrase.

Tu as l'air d'en connaître un rayon sur moi, qu'est-ce que ça veut dire?


Kusari se releva et rengaina son arme, ouvrant les bras et il regardait son interlocuteur dans les yeux sans tressaillir, comme si sa volonté suffisait à le faire tenir debout.

Tu dois donc savoir que jamais je ne te obéirais, tu peux déjà me tuer je m'y suis préparer depuis que je suis sorti de la tour des Vengels, et pas même le plus puissant des être ne pourrait me faire changer d'avis.


Kusari était au pied du mur sa vie n'avait aucune importance tant qu'il la perdait pour réaliser ses ambitions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Ven 21 Nov - 16:11

« Tsh ! »

Ce fut le seul son émis par le Régnant en guise de réponse. D’un air visiblement irrité, il leva sa faux, avant de la rabaisser pour frapper le sol grâce au bout du manche. L’extrémité de l’arme heurta la pierre, à l’endroit exact où se trouvait la goutte de sang tombée tantôt, et se mit à luire de plus belle. Du côté de Kusari, au même instant, une bulle transparente aux reflets lumineux et iridescents était apparue de nulle part, scellant ce dernier à l’intérieur.
La faux n’était pas la seule à luire désormais. En effet, la fine blessure de l’élève entravé scintillait d’une intense lumière blanche. Lentement, la cage sphérique s’éleva sur quelques mètres. Puis, le blizzard souffla de nouveau, à l’intérieur de la bulle qui retenait Kusari cette fois.
La neige tournoyait à une allure folle, les vents sifflaient violemment, glacés, agressifs… coupants. Le froid était tel que la moindre parcelle d’humidité se condensait sous forme de petits cristaux éparpillés sur la peau du jeune garçon, juste avant d’être emportés par les rafales, et de l’entailler de part en part, le couvrant ainsi de multiples petites écorchures qui se feraient irriter par le gel.

« Inutile d’essayer de te libérer, lança Darek assez fort pour couvrir le bruit de la micro-tempête, la sphère que tu vois s’alimente avec ton énergie. Plus tu renfermes de puissance, et plus elle est capable d’en contenir. Et si par chance tu arrivais à la briser, ça te tuerai sur le champ. »

Le Régnant laissa ainsi souffrir Kusari dans sa prison magique pendant plusieurs minutes, le regardant d’un air calme subir les tourments provoqués par son arme. S’il l’avait voulu, Darek aurait pu laisser son cobaye dans cet état pour l’éternité, enfin théoriquement. Le bouclier généré par la faux aurait tôt ou tard fini par puiser toute l’énergie de Kusari, avant de disparaître et de laisser tomber son cadavre.
Mais l’hybride n’alla pas jusqu’à la mort de Kusari. Après tout, il l’avait dit lui-même, le tuer n’était pas dans ses intérêts. D’un mouvement négligent, il balaya l’air de sa faux. La sphère lumineuse qui retenait l’élève prisonnier disparue, et ce dernier heurta lourdement le sol après sa chute. Il était plutôt mal en point. Trop engourdi pour tenter de se relever, trop faible même pour trembler de froid. Si Darek l’avait laissé quelques secondes de plus, qui sait ce qui se serait passé…

Le semi-démon s’approcha du corps inerte mais conscient de Kusari, et s’accroupi à ses côtés, vers sa tête. Son arme, cette merveilleuse faux qu’il avait brandie pour torturer ce misérable insecte, reposait sur ses épaules, coincée par ses bras qui ballotaient dessus.

« On a le cerveau plus au frais maintenant ? »
murmura-t-il.

Un jeu de mot de très mauvais goût, mais trop tentant pour ne pas être fait. De plus, Darek n’était pas du genre à laisser s’échapper une occasion de se moquer de quelqu’un. Après tout, il pouvait se le permettre, lui, alors pourquoi s’en priver ?

« Bien »
continua-t-il sans attendre de réponse.

Puis il se releva et tourna le dos à Kusari, qui était toujours à terre. Le Régnant venait d’entamer de faire les cent pas dans la salle, habitude qu’il avait prise avec le temps lorsqu’il se lançait dans de longs monologues. Car un roi se devait de savoir discourir, que ce soit pour motiver ses troupes ou les effrayer…

« Impressionnante, n’est-elle pas ?
lança l’hybride en caressant la lame de sa faux, difficile de croire que cette arme a été conçue de toute urgence au cours d’une guerre. On pourrait penser, au contraire, qu’elle a prit des siècles de recherche avant d’être forgée. »

Le regard de Darek se perdit l’espace d’un instant dans les scintillements de sa faux transparente, dont la lueur glaciale se reflétait jusque dans son flamboyant œil droit. Puis il revint à lui, et continua comme si de rien n’était.

« Elle se nomme Fimbulvetr, et ne peut-être brandie que par un mage. Tout du moins, seul quelqu’un possédant un circuit magique similaire à celui d’un magicien est capable de l’utiliser. De cette façon, ceux qui l’ont fabriquée pensaient s’assurer qu’aucun démon ne puisse s’en emparer. Ils ne s’attendaient sans doute pas à ce qu’un être comme moi puisse exister. Mais que veux-tu, personne ne peut tout savoir, et cela pousse bien des gens à commettre des erreurs… »

Bien évidemment, Darek n’avait pas évoqué toutes les possibilités et limites de Fimbulvetr, il n’avait rien à gagner à le faire. S’il avait évoqué cette particularité de n’être utilisable que par certain, c’était pour dissuader Kusari de la convoiter, même si – l’hybride le savait – ce n’était pas le genre du jeune homme de se séparer de ses armes sous prétexte qu’il en ait trouvé de plus puissantes.
L’arme avait donc bien d’autres limites, entre autre le fait qu’elle ne fonctionnait pleinement que lorsqu’elle se trouvait dans les abysses. Pourquoi ? Cela, seul le Régnant le savait. Car même si c’était la première fois qu’il utilisait Fimbulvetr, il l’a connaissait bien. Darek ne comptait plus le nombre de jours qu’il avait passé à étudier cet endroit, ou plutôt à maltraiter ses laquais pour qu’ils le fassent à sa place. Chacun avait eu une zone à traduire, et une seule, puis l’hybride en personne avait assemblé les pièces du puzzle dans son coin, en prenant soin de tuer tous les autres afin qu’ils ne se réunissent pas pour en faire de même. C’était ainsi que cela marcherait à son époque, Darek épargne le temps d’obtenir ce qu’il veut, puis il tue pour que personne d’autre ne l’ait, tout simplement.
Longtemps l’être unique avait convoité cette arme, et regretté que la précédente source du mal ne la fasse détruire, par peur qu’on l’utilise contre lui. Mais maintenant qu’il avait suffisamment remonté le temps pour qu’elle existe encore, pourquoi se priver de s’en saisir ?

Mais bon, pour l’instant, l’intérêt n’était pas à porter à Fimbulvetr, mais à Kusari. Darek s’approcha donc du jeune homme, toujours allongé sur le ventre, et le retourna à l’aide du pied. Pied qu’il posa ensuite sur le torse du garçon afin de l’empêcher de se relever même si, de toute façon, il n’était pas en état de faire le moindre mouvement.

« Parlons maintenant de tes erreurs, petit cancrelat, reprit-il avec mépris, en particulier celle de défier l’autorité de ceux qui pourraient te balayer d’un simple revers de main. Mais ne t’en fais pas, tout le monde n’est pas aussi parfait que moi. C’est pourquoi, dans ma grande bonté, je vais t’apprendre un petit quelque chose. »

Il se pencha alors en avant afin de rapprocher son visage de celui de Kusari, mettant – par ce même geste – plus de poids sur le pied qu’il avait posé sur lui.

« Les morts ne deviennent pas plus forts, ils se contentent juste de pourrir. Tu veux le pouvoir ? Alors reste en vie pour l’obtenir. Vouloir combattre pour ses idéaux est une chose, vivre en fonction de ses principes est une chose, mourir pour eux en est une autre. Tu penses que quelqu’un s’en souciera si, maintenant, je te broyais le thorax de la même façon que j’écrase les cafards ? Tu penses que quelqu’un se dira un jour "ce type est mort pour une cause en laquelle il croyait, je vais suivre son exemple" ? Que dalle ! Tes principes, ils disparaitront à la seconde même où mon pied aura perforé ta cage thoracique pour réduire ton cœur en purée ! Tu souhaites devenir plus fort ? Ce n’est pas en passant ta vie à l’hôpital parce que tu n’auras pas su la fermer que ça arrivera.
On ne le répètera jamais assez : "Il vaut mieux être un lâche vivant qu’un héros mort". Et tu sais pourquoi ? Parce que des deux, seul le premier est encore capable de tenir une arme. En ce qui te concerne, tu n’as déjà pas les qualités pour être un héros, ni même celles pour être vivant. Mais il est encore temps de changer… »


Darek retira enfin son pied, sur lequel il avait mis assez de pression pour que l’élève ait eu du mal à respirer. Le Régnant laissa donc à Kusari le temps de finir de tousser, avant de conclure :

« Alors, veux-tu vivre assez longtemps pour devenir fort ? Ou préfères-tu que demain soit gravé "Un idiot qui n’a jamais su quand se taire" sur ta tombe ? En tout cas, laisse-moi te dire une chose : les Hopper sont hors de ta portée pour l’instant, attend d’avoir progressé avant de te mesurer de nouveau à eux. »


Dernière édition par Dharc Lysen le Mer 26 Nov - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur


avatar
Kusari Kitani

▬ INSCRIPTION : 18/04/2008
▬ ÂGE : 30

▬ MESSAGES : 448
▬ LOCALISATION : charleroi


Feuille de Perso
▬ NOM : Kitani Kusari
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Kyaba


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Sam 22 Nov - 9:09

Tellement de choses avait été accomplie, et pourtant aujourd'hui tout pour Kusari semblait n'avoir eu aucun sens, la mort de son père, son évasion de la tour de la douleur et son errance rien n'avait servit tout n'avait été que mensonge et réalité voilée. c'est donc ainsi que Kusari devait finir sa vie engourdit et réfléchissant au mots de son interlocuteur. Il sentit ses forces l'abandonner, sa vision était noircie, pour sombrer dans les ténèbres.

Au beau milieu des ténèbres, Kusari aperçu une lumière un simple feu de camp en face de la maison qui la vu naitre, devant ce feu un être démoniaque dont les ailes aussi noires que l'enfer siégeait là inanimé, il se dégageait de lui une forte aura démoniaque, que Kusari connaissait très bien, mais pendant de longue année en avait oublié jusquà l'essence, le démon se mit à parler à Kusari comme d'une voie claire et douce.

Enfin je te revois enfin, tu as grandis depuis...

Kusari s'avança vers lui et s'assit à ses côtés, puis d'une voix presque mélancolique et d'un sourire il répondit à la créature.

Bonjour... Père.

Dangil, le démon qui de son temps avait protégé les humains contre les hordes de démons enragé qui voulait tout détruire sur leur passage, et le père de Kusari. Le semi démon reprit.

Suis-je au portiques de la mort?

Non pas vraiment, Tu es à la croisée des chemins. Ici le temps n'existe pas. et si je suis là c'est grâce au bon vouloir du destin. Tu n'es pas encore prêt à mourir. Si tu es ici c'est parce que ton coeur doute et est dans l'incompréhension.


Kusari s'en doutait, ce n'était que l'âme de son père, une âme errante. Mais la vrai question était celle que Kusari se posait sans vouloir l'admettre.

Père suis-je faible?

S'il l'on parle en terme de puissance oui tu l'es.

Je m'en doutait Médusa, Kiara, Duscisio. Tous ont raison, je suis un faible.


Suis-moi mon fils.

Le décors changea radicalement montrant une image arrêter de la scène où le corps de Kusari gisait devant l'hôte. Dangil se rapprocha de ce dernier et se tourna vers son fils le regardant d'un air interrogateur et lui sourit.

Je vois que tu as rencontrer Darek,

Qui est-il?

Un semi-démon comme toi, mais de puissance différente, très différente. Vois-tu nous les âmes errantes sommes condamnées à ne jamais connaître le repos, nous allons alors de-ci de là pour passer le temps, sans pour autant que personne ne nous ressente car nous faisons partie d'un autre plan de la réalité.

Je vois.

Kusari se stoppa pour réfléchir pour reprit la parole.

Penses-tu réellement que le suivre et lui obéir est une bonne chose?

C'est à toi d'en décider je pourrais te dire d'innombrable secret sur lui, mais je crois qu'il est préférable que ce soit lui qui te les dise. Mais la vrai question est pourquoi hésites-tu? Il te propose le pouvoir et toi par orgueil tu le refuses, pourquoi?


J'ai peur, ça se voit qu'il n'ai pas pétri de bonne intention, je ne sais pas ce qu'il veut faire mais ses projets m'ont l'air d'être ténébreux.


Et alors tant que tu vis peu importe ce que tu fais ou dis, ou ce que les gens pense de toi, tant qu'aux final tu reste toi-même et que tu vives selon tes principes et idéaux, la manière dont tu y arrive importe peu. Le seul résultat qui compte mon fils, c'est qu'à la fin c'est celui qui reste en vie qui gagne le jeu.

Je comprends père, je crois même que j'ai une vague idée de ce qu'est ma voie. Merci père et au revoir.

Adieu, mon fils.

Les derniers mots de Dangils ne parvinrent pas aux oreilles de Kusari, celui-ci était déjà retourner dans les abysses ténébreuses d'où il était arrivé. Dangil resta seul pendant quelques secondes, jusqu'à ce que deux femmes arrive toutes deux habillées de la même façon, une simple robe longue fendue à la cuisse. Sur leur visage identique, se trouvait une paire de lunettes, l'ensemble de leur vêtement et de leur cheveux était de couleur uniformes l'une était de teinte rouge et l'autre de teinte noire. elle se mirent à parler aux démons.

C'est donc vous le père de Kusari. C'est un honneur.


un très grand honneur même. on a souvent entendu parler de vous.

Dangils répondit dans un sourire, voyant la dimension de la croisée des chemins se désagréger.

Protéger le bien les filles faite en sorte qu'il meurt vieux, Il aura besoin de vous.

Nous le savons et nous le protègerons...

...Car nous sommes ses meilleures alliées et amies.

Il se retourna vers elles et leur dit dans un sourire, tout en disparaissant dans le néant.

Khage... Jigokhu... Merçi.


Kusari se réveilla, son coma n'avait duré qu'une dizaine de secondes. se retournant vers Darek il se remit debout avec peine et douleur et avança vers ce dernier, le regardant dans les yeux il lui dit sur un ton sarcastique et amusé.

Je veux vivre et devenir fort peu importe la manière, peu importe que ce que les gens dirons, je prendrais sous mon aile ceux que je veux protéger, ou dont j'ai besoin.

Kusari dégaina son katana sans que Darek ne bouge, et le planta violemment dans le sol le faisant se fissurer, Puis il s'agenouilla et reprit sur le même ton et avec un grand sourire sadique.

Moi Kusari, fils de Dangil, je mets mes lames et mon pouvoir, à vos ordres Darek.

Hj si pour le coup ou mon père me révèle ton nom ne te va pas tant pis je changerais mais je trouve ça vraiment bien construit. HJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   Mer 26 Nov - 12:04

« Moi, Kusari, fils de Dangil, je mets mes lames et mon pouvoir à vos ordres, Darek. »

Des mots qui arrachèrent un sourire de satisfaction au Régnant tandis qu’il regardait de haut l’élève agenouillé devant lui. Vraiment, il n’en demandait pas tant. Il amène Kusari ici pour lui apprendre à rester en place et voilà qu’il se met carrément à ses ordres. L’hybride ouvrit la bouche pour donner quelques instructions de dernières minutes, mais il n’eut pas le temps de prononcer le moindre mot, car le jeune homme venait tout juste de perdre à nouveau connaissance.

« Tsh ! Il a fallu que tu forces… Un simple "d’accord" en restant allongé m’aurait suffit. »

Même s’il semblait s’adresser à Kusari, c’était plus pour lui-même que Darek parlait, l’élève n’étant plus en état de l’entendre désormais. Bon, visiblement, il avait comprit le message, c’était l’essentiel. Il ne restait plus qu’à le renvoyer de là d’où il venait. Quoiqu’au vu de son état, il était peut-être plus sage d’expédier son corps à l’infirmerie, c’est qu’il avait besoin de soins au plus vite le petit. Et quand on est un semi-démon, se faire soigner dans un hôpital, c’est généralement une mauvaise idée. Même si, honnêtement, si Kusari finissait en rat de laboratoire caché par un gouvernement humain, Darek s’en ficherait complètement. Seulement, il serait à nouveau forcé de s’enfuir, et redeviendrait aussi turbulent qu’avant qu’il ne croise la route du Régnant.

Avant de révoquer Kusari, l’hybride prit le temps de lever les yeux vers un point de la pièce qui, en apparence, semblait vide. Cependant, l’œil gauche de Darek, celui-là même qui lui permettait de voir au-delà de la réalité, lui, voyait tout autre chose. Deux femmes, l’une vêtue de rouge et l’autre de noir, le fixaient d’un air sévère.

« Inutile de me regarder comme ça, leur lança-t-il, si vous étiez plus efficaces, je n’aurais même pas à lui donner des leçons de morale pour prolonger ses jours. »

Puis, d’un mouvement de main négligent, il fit disparaître le corps de Kusari, au même titre que les âmes de ses épées, suivies de près par les fissures provoquées par le gamin tantôt. Il aurait tout de même aimé préciser deux ou trois petites choses à ce dernier, comme le fait de ne pas chercher à le contacter de quelque façon. Mais bon, il se rendrait bien compte de lui-même qu’il est impossible de le joindre. De toute manière, l’instruction principale a été donnée : ne pas énerver les Hopper. Le reste se fera avec le temps et quelques petites manipulations de Darek. Et quand le moment sera venu, sa version du présent viendra à Kusari, même s’il ne la reconnaîtra sans doute pas.

Le Régnant quitta la pièce, Fimbulvetr en main, et entra dans la salle du socle de cette dernière. Ce dernier se présentait sous la forme d’un pentacle particulièrement complexe gravé à même le sol, lequel se voyait pourvu d’un petit orifice en son centre. D’un geste assuré, Darek planta le manche de sa faux dans le trou. Le cercle se mit alors à dégager une lumière colorée d’un bleu cristallin. En observant attentivement l’arme de glace, on pouvait alors constater qu’elle regagnait progressivement de son éclat.
L’hybride revint sur ses pas, sans prêter la moindre attention à la jeune femme salement vêtue qui attendait dans l’ombre d’un coin de la pièce, et qui n’avait pas eu la moindre réaction à son arrivée. Oui, Darek avait fait venir Aëryhn, il n’allait pas non plus la laisser seule alors qu’elle était incapable de se nourrir d’elle-même. Et perdre sa batterie vivante était une chose que le Régnant ne pouvait se permettre.
Le semi-démon retourna s’installer sur son trône et songea aux évènements à venir. Kusari finirait à l’infirmerie et serait soigné, puis il cesserait de chercher des embêtements aux Hopper, pour un temps du moins. Peut-être parlerait-il de son histoire, pour expliquer d’où lui proviennent ses engelures, peut-être pas, allez savoir. De toute façon, ce n’était pas important, Darek était inaccessible ici, personne ne pourrait l’atteindre tant qu’il ne le souhaitait pas, c’était d’ailleurs l’un des nombreux côtés pratiques de cet endroit. Non, tout ce qui comptait à présent, c’était la prochaine pièce à bouger et la façon de le faire.

Un pion a été avancé, de nombreux autres coups seraient joués avant que la partie ne se termine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un temple sous terre [PV Kusari]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un temple sous terre [PV Kusari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: Les Enfers ...-
Sauter vers: