MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 09/09/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 20138


Feuille de Perso
▬ NOM : Nashi
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Sam 22 Nov - 8:19

[référence simple : D]

* Il l'aurait bien trainé par le coup mais malheureusement ça aurait certainement attirée quelques regards suspicieux je me trompe? Anselm avait du coup du se contenter de marcher devant, Dharcy, certainement la soeur de Darek, sur ses talons. Je ne reviendrai pas sur le pourquoi "Anselm veut poutrer sa yueule à Darek", tout le monde le sait désormais. A commencer par lui...Ou elle, vus les pouvoirs de télépathie que Anselm ne lui soupçonné par encore... Pourquoi cet endroit? Il y a pas d'activité de club aujourd'hui du coup la piscinne extérieur n'est pas chauffé au dessus de 23° ce qui en pleins mois de novembre n'est pas suffisant pour la plupart des étudiants du campus...En fait tout les étudiants puisque heures de cours aidant, l'endroit était désert à l'exception de Mr. Mocassin et Mme Mime. Pas un mot n'est sortit de sa bouche depuis son commentaires sur les chaussure de Anselm...Ce qui ne l'empêchera pas de prendre bien qu'il en soit flatté. Anselm quand à lui n'a pas non plus pipé mots jusqu'a arriver ici, à vrais dire il voulait être sûr d'être dans un endroit assez calme pour poser la questions, d'autant plus qu'une tentative de fuite de la part de la gamine était tout à fait envisageable... Même si le contact froid et impersonnel du métal contre sa peau lui rappelé qu'il avait le nécessaire pour évité des départ un peu trop précipité.
Anselm marcha encore un peu avant d'arriver à quelques mètres du bord de la piscine avant de se retourner pour faire face à une gamine qui ne le regardait pas dans les yeux. Prévisible, les ados se font toujours dessus quand un prof leurs parle un peu sèchement. *

Où puis-je trouver Darek Lysen?

* Pas de temps à perdre, pas d'explications à donnés: Crache les infos c'est tout ce qu'on te demande avec ce genre de ton loin d'attirer le capital sympathie. Pas encore de menace physique même si ça ne saurait tarder si aucune réponse ne se fait entendre, bien sûr de son coté il était sur ses garde dès l'instant où il eu posé sa question, Dieu sait comment elle pourrait réagir. *


[Début cours^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon-des-mouettes.over-blog.net/
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Dim 23 Nov - 6:32

La situation devenait « légèrement » critique. Bon, résumons : Darcy est seule, sans témoins alentours donc, en compagnie d’un professeur à la fois démoniaque, amoureux, en colère et armé. Oui, ce mec se baladait avec un flingue au beau milieu d’une école dans laquelle il enseignait, l’hybride l’avait perçu dans son esprit aussi clairement que si elle avait elle-même porté l’arme. Elle en avait connu des situations du genre, mais pas face à un démon capable de vous forcer à faire ce qu’il veut, et dieu sait quoi encore.

« Où puis-je trouver Darek Lysen ? »

« Sous tes yeux » était la réponse la plus proche de la réalité. Même si, techniquement, la vérité tenait plutôt du « Darek Lysen n’existe pas, ce n’est qu’un pseudonyme que j’utilise ». Mais bon, Darcy n’avait pas l’intention de donner ne serait-ce que l’une de ces réponses, elle en avait décidé ainsi il y a un moment déjà. De toute façon, bien peu de possibilités s’offraient à elle, et pour la plupart elles ne se finissaient pas très bien pour la semi-démone.
Si elle disait la vérité, un petit fragment de métal lui perforerait la boite crânienne, répandant au passage de sa cervelle un peu partout dans une belle brume rosée. Si elle levait les yeux, elle se verrait forcée de cracher le morceau, et peut-être même de se suicider ensuite, en se noyant dans la piscine par exemple. Si elle tentait de fuir, elle se prenait une balle, au mieux dans la jambe, et la poursuite s’arrêtait là : retour à la situation initiale, l’option de course en moins.
Il ne lui restait donc qu’une seule et unique possibilité acceptable : jouer la carte de l’innocence, en mentant.

Beaucoup de personnes sentent lorsqu’on leur ment, et la plupart d’entre elles s’imaginent que c’est en raison d’un sixième sens. En réalité, c’est juste parce que chaque interlocuteur possède un langage du corps, qui en dit souvent bien plus sur ce que pense une personne que ses paroles. Ce langage se compose de petits gestes – mouvements de mains, d’yeux, etc. – et sont interprétés de façon plus ou moins consciente par l’auditeur. La plupart de ces actes se font par réflexe, sans que l’on y pense, et cela demande un énorme travail de ne pas les laisser transparaitre, et plus encore de les fausser. Dans la grande majorité des cas, même après des années de travail, vous serez tout juste parvenu à les réduire en intensité, et ils auront tendance à ressurgir en situation de stress, simplement pour vous trahir quand vous en avez le moins besoin. Mais Darcy, elle, avait eut des siècles pour s’exercer, et maitrisait cela à la perfection.

Un léger soupir à moitié exaspéré, mais laissant transparaître un certain soulagement, un regard furtif vers la droite. Une façon d’agir qui disait « Ouf ! Moi qui pensais avoir fait quelque chose de grave ! Bon, je vais lui répondre ce que je sais… »

« Je ne sais pas, il a quitté la maison il y a longtemps. Je peux savoir ce que mon frère jumeau a encore fait ? »

Pourquoi cela paraissait sincère ? Parce que le petit regard, celui que Darcy avait lancé vers la droite, disait qu’elle avait fouillé dans sa mémoire, et non qu’elle venait d’inventer ce qu’elle avait dit. Vous testerez chez vous pour voir : lorsque l’on vous pose une question, par réflexe votre regard dévie légèrement vers la droite si vous dites la vérité, et vers la gauche si vous mentez. La plupart du temps, c’est très furtif, et ça ne se contrôle pas. Pourquoi croyez-vous que les gens ont plus de facilité à savoir si vous dites la vérité ou non lorsque vous les regardez dans les yeux au moment de répondre ? Simplement parce qu’ils perçoivent mieux les mouvements de votre regard à cet instant.
Bien entendu, si Darcy avait pu empêcher cela, c’était non seulement à cause de son entrainement, mais également grâce à une petite astuce. Ce mensonge était si habituel chez elle, qu’elle l’avait utilisé de nombreuses fois. Par conséquent, elle fouillait cette réponse dans sa mémoire au lieu de l’inventer, ce qui poussait son corps à réagir comme si elle disait la vérité.

Il ne restait plus qu’à voir si Anselm se laisserait berner. Malheureusement, un doute pouvait toujours subsister dans l’esprit du démon. Car si Darcy était excellente comédienne, l’homme pouvait peut-être sentir la tromperie. De plus, la jeune fille aurait pu se montrer plus convaincante, si elle avait pu le regarder dans les yeux sans risque. Cependant, par prudence, il valait mieux éviter ce genre de contact visuel, afin d’éviter tout aveux inconvenant. Mais tout de même, il ne tarderait pas à trouver cela suspect…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/09/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 20138


Feuille de Perso
▬ NOM : Nashi
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Mar 25 Nov - 11:54

* Anselm est un vieux démon, un très vieux démon, c'est son amnésie progressive et partielle qui le rendent encore si péchus néanmoins s'il y a une chose dont il est sûr malgrès ses souvenir ô combien flou c'est qu'il à mentit toute sa vie. A la base c'était certainement pour évité les ennuies comme tout le monde puis il y a certainement pris gouts, un peu comme une drogue. Au début t'en prend parce que c'est rigolo, après parce que tu ne peut plus t'en passer et heureusement que Anselm est un démon car vus tout ce qu'il s'envoie dans le cornet il aurait peu de chance de passer l'hiver si il n'était qu'un humain. A force de mentir on finit par reconnaitre les menteurs, c'est facile ce sont ceux qui vous ressemble, chacune de leurs phrases sonnent trop juste pour être honnête, un bon menteurs est un menteurs qui soupçonne même la vérité. C'est un peu comme les criminel qui deviennent profilers ou les voleurs qui deviennent agent de sécurité: la pratique donne l'expérience...
Le véritable problème c'est qu'un bon mensonge même s'il semble trop vrais pour l'être est difficile à reconnaitre d'une vrais vérité... Et il semblait claire que Anselm n'était pas le seul à être passé maitre dans l'art du mensonge ici bas... Ho il en était presque sûr, elle mentait pour lui mais d'un autre coté tout les signes pour faire passer une réalité sembler remplis: le coups d'œil subtil sur la droite ou encore ce ton sans hésitation... Ou elle dit la vérité ou elle ment très bien... Une bestioles dont l'espèce n'est pas encore identifié qui le laisse perplexe sur un mensonge pourrait l'agacer prodigieusement... Mais ce n'était pas le cas car en plusieurs siècles Anselm avait aussi appris à tricher et le flingue qu'il pointez à quelque dizaines de centimètre de la gamine était en lui même une belle preuve de ce que j'avance. Rhooooo, j'en voit déjà crier au scandale et au cas de raclure, ne vous inquiétez pas, le Colt 666 est une arme tirant des balles ne pouvant tuer, abération magique du monde démoniaque, seule Anselm pouvait trouver une utilité à cette armes qui vous fait exploser la tête et vous laisse en vie...Mieux, tout dégâts infligé par cette armes peut guérir, vous avez déjà eu la tête qui repousse? Douloureux mais amusant. *

Regarde-moi dans les yeux si tu ne veux pas mourir...

* Bien sûr Anselm ignorait que cette menace n'avait aucun effet sur la petite, il était partit droit vers sa vengeance sans même prendre la peine de connaitre plus que le nom de son adversaire... Ouep, ballot. Du coup Dharcy était déjà au courant de ce qui l'attendait si elle regardait Anselm dans les yeux, un ordre l'obligeant à dire la vérité ou ce genre de truc. Elle savait aussi pertinemment que bien que ce flingue n'enlève pas la douleurs il ne lui enlèvera pas la vie... En contre partie elle savait aussi que si elle ne s'exécuter pas Anselm n'aura aucune hésitation à lui tapissez le crâne au plomb... Le flingue ne la tuera pas mais avec de la cervelle un peu partout il y a peu de chance qu'elle puisse se débattre et évité de finir en salami... Oui Anselm c'est trouvé un bon amis en la personne d'un boucher qui c'est subitement découvert une passion pour faire disparaitre les cadavres qu'on lui apporte, certains préfèrent la couture, chacun son truc... Ah! Voir dans le cerveau d'un démon ce n'est pas toujours une sinécure, surtout quand vous avez un vrai démon en face. Anselm avait reculé de quelque mètre pour se mettre hors de porté de bras de la gamine, tenant toujours en joue la petite en souriant maintenant de toute ses dents... C'est tout? Elle va levez les yeux et ce sera finis? Ridicule Faith, ridicule... C'est pour ça que tu m'a fait sortir? *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon-des-mouettes.over-blog.net/
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Mar 25 Nov - 15:10

Eh bah, c’est qu’il ne plaisantait pas le bougre ! L’espace d’un instant, Darcy avait même sentit l’angoisse monter en elle… Avant de disparaître presque aussitôt. Confrontée à un tel ascenseur émotionnel, la jeune fille ne put s’empêcher d’évacuer sa brève nervosité disparue par un léger rire qu’elle étouffa. Il fallait admettre que c’était plutôt comique, de se faire pointer par une arme qui ne pouvait pas tuer. On pouvait prendre cela comme une sorte de partie de pinball, en plus douloureux bien sûr. Capture du drapeau ou Décapsuleur ? Bah, peu importe, Anselm n’emporterait pas le point si facilement.

Sachant désormais qu’elle ne risquait pas grand-chose pour sa vie, en tout cas moins que si elle obéissait à la menace, Darcy ne bougea pas d’un pouce – à tel point qu’on aurait pu penser qu’elle prenait racine – et ne leva pas les yeux non plus. Elle afficha un air détendu, le regard toujours porté sur les jambes du démon équipé comme un personnage de dessin animé.

« Vous savez, tout aussi bien que moi, que j’ai plus de chance de mourir en croisant votre regard qu’en me faisant tirer dessus avec ce jouet pour démon juvénile que vous pointez sur moi. »

Bon, c’était bien beau de mettre le doigt sur ce détail, mais l’arme n’en restait pas moins dangereuse. Si ça ne peut pas tuer, ça peut blesser, il fallait donc dissuader totalement Anselm de tirer, en tout cas le temps de faire ce qu’il fallait. Car oui, Darcy ne faisait pas que rester là, immobile, à la merci du professeur. En parallèle, elle préparait quelque chose qui lui permettrait non seulement de se sortir de ce mauvais pas, mais aussi de neutraliser complètement l’arme d’Anselm et prendre le dessus sur la situation. Et la clé de tout ceci se situait à quelques mètres à peine sur la gauche de l’hybride : l’eau de la piscine.

« Je constate en tout cas que vous n’avez pas prit la peine de vous renseigner convenablement sur mon frère. Sinon vous auriez su que lui et moi étions télépathes, et qu’ainsi toute menace de mort avec une arme qui n’est pas conçue pour tuer était inutile. »

Pourquoi lui avoir dit ? Parce qu’il le soupçonnait déjà, évidemment. Dans sa tête, c’était la seule chose qui expliquait pourquoi elle était au courant pour les particularités de ce revolver. Vous me direz, elle aurait très bien pu le reconnaître si elle avait été renseignée sur le monde démoniaque. Seulement voilà, quelqu’un qui reconnaît une arme sans même la regarder, ce n’est pas vraiment crédible. En bref, une telle information, il était inutile de la lui cacher. D’autant plus que si Darcy savait une chose, c’est que les télépathes effraient, angoissent, suscitent la méfiance. Après tout, si vous étiez en face d’une personne capable de violer votre intimité la plus profonde sans le moindre petit effort, vous vous sentiriez à l’aise vous ?

« Quand bien même votre Colt pouvait tuer, ça ne m’impressionne pas. J’ai connu les deux guerres vous savez… »

Par « les deux guerres », Darcy voulait bien sûr parler des deux Guerres Mondiales. Mais cela, inutile de le préciser davantage, Anselm n’était pas aussi stupide que certain, il devait avoir comprit de quoi elle parlait.
Soudain, l’hybride leva les yeux. Non, pas vers le professeur, elle n’est pas stupide à ce point voyons. Elle les avait levé en fermant les paupières un instant avant de les rouvrir, une fois qu’elle s’était assurée de bien regarder en haut à droite. En réalité, elle ne regardait pas vraiment un point précis, elle avait juste fait cela parce qu’une idée lui avait traversé l’esprit.

« D’un autre côté, l’idée de savoir ce que l’on ressent lorsqu’une balle nous traverse la tête est tentante. Enfin bref, changeons de sujet. J’aimerai vous demander quelque chose avant que vous ne pressiez enfin la détente… »

Son regard se baissa, toujours en insistant vers la droite. Darcy fit craquer son poignet d’un geste vif, puis haussa les sourcils tout en lançant un sourire malicieux, avant de poser sa fameuse question :

« Vous pensez sérieusement être hors de ma portée ? »

Des mots à peine murmurés, de sorte à ce que l’attention du démon sur les mots en eux-mêmes soit telle que leur implication ne lui apparaissent qu’après, lorsqu’il serait trop tard. Alors qu’elle avait regardé avec tant d’insistance sur le côté droit, la jeune fille se jeta sur sa gauche, côté qu’elle avait apparemment plus que négligé. D’un seul bond, elle s’était retrouvée au dessus de la surface de l’eau. Un coup de feu retentit et le sifflement d’une balle se fit entendre. Mais peu importait, Darcy savait d’avance que l’homme raterait sa cible, elle avait tout arrangé pour que cela se produise.
Vous vous souvenez de cette remarque sur le fait que la jeune fille prenait racine ? Eh bien c’était vrai, littéralement parlant. Pendant toute la durée de papotage, durant laquelle elle avait semblé immobile, l’hybride avait déformé le dessous de ses pieds de façon à ce que des racines en sortent et s’enfoncent dans le sol. Les tentacules végétaux s’étaient alors mis à serpenter sous terre, sans que rien ne soit visible depuis l’extérieur, jusqu’à se retrouver sous l’un des pieds d’Anselm.

Lorsque tout était enfin en place, Darcy avait lancé le dernier acte de sa diversion : une fausse fuite. Et tandis que le professeur pointait sa cible par réflexe et s’apprêtait à faire feu, les racines avaient jailli du sol pour lui agripper la cheville. Ces dernières, toujours reliées aux pieds de la jeune fille, l’avaient alors entrainée en direction de la piscine, lui faisant au passage perdre pied, et réduisant ainsi à néant ses chances de toucher la cible. Car ce qui gêne le plus un tireur, c’est sans aucun doute de tomber à la renverse au moment de presser la détente.

Je vous vois venir d’ici. « Sauf que Darcy est coincée dans la piscine maintenant, et Anselm peut lui tirer dessus depuis le bord ». Vous n’oubliez pas un détail ? Oui, les racines. Elles n’ont pas eu pour seule utilité de l’empêcher de viser correctement, elles l’ont également entrainé jusqu’au rebord et l’ont fait tomber dans l’eau, en compagnie de l’hybride. Et si une chose ne sert plus à rien dans l’eau, excepté peut-être à briller pour être encore plus facile à trouver, c’est bien une arme à feu.
La semi-démone avait donc lâché son emprise et libéré la cheville du professeur, après s’être assuré de l’avoir amené suffisamment loin du bord, pour entamer une nouvelle transformation. Des branchies étaient apparues sur son cou tandis que ses mains et ses pieds étaient devenus palmés, afin de servir de nageoires. Sa peau était devenue grisâtre par endroit et couverte de reflets. Mais ce qui était de loin le plus impressionnant dans cette métamorphose, c’était sans le moindre doute les longes épines effilées apparues par dizaines sur toute la surface de son corps. Oui, la petite Darcy s’était maintenant transformée en véritable machine à déchiqueter sous-marine.

Une machine de douleur qui fonçait d’ailleurs droit sur Anselm à une vitesse fulgurante, prête à la percuter pour l’empaler, ou le frôler pour l’entailler. Ah, si seulement elle avait affronté Faith dans de telles conditions, elle lui aurait posé beaucoup moins de problèmes…


[HJ : si quelque chose te dérange dans ce qui s'est passé ou dans la façon dont Darcy a berné Anselm, tu me le dis et j'éditerai]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/09/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 20138


Feuille de Perso
▬ NOM : Nashi
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Mar 2 Déc - 10:41

* Contrairement à certain de ses congénères qui ont préféré passé ces 2000 dernière années sous l'eau, notre démon favoris quand à lui est plutôt mauvais dans les combats sous-marins. Par contre en réflexion rapide ça y va : Ainsi cette sale gamine était télépathe et savait par conséquent non seulement pour son don mais aussi pour son arme? Naturellement tout ceci expliqué pourquoi cette jeune fille évité le regard de Anselm depuis la salle de classe, lui qui naïvement avait prit ça pour une sorte de timidité...Pire encore, il n'avait pas pressé la détente au bon moment, le premier mots non suivis de l'acte demander aurait du être le signal de la presque-mort de Dharcy. Au lieu de ça la jeune fille à eu droit à tout un monologue et même un retournement de situation jouant largement en son avantage, mettons ça sur le compte de la surprise d'apprendre que cette jeune fille était télépathe...Et visiblement change-forme vus le joli tour de passe-passe au quel le démon à eu droit sous l'eau, voilà à quoi conduit le sous-estiment de son adversaire : des situation fort délicate.
Comme dit plus haut Anselm réfléchis vite, très vite, c'est même ce qui l'a conduit à vivre si longtemps dans un univers où ce sont les plus puissant démons qui vivent le plus longtemps. Il ne mit donc moins d'une seconde à comprendre ce qui allé ce passé dès que son corps eu commencé basculé dans l'eau : des emmerdes pour faire simple. Réfléchir vite permet de rapidement trouvé des solutions, des solutions du genre pointer le dis Colt vers le sol et pressé la détente de toute ses forces et plusieurs fois de suite tout en donnant un bon coup de pied dans le sol pour remonter... Et oui Dharcy, qui dit balle exceptionnelle dit flingues exceptionnel, celui ne marche pas à la poudre mais à la magie comme bon nombres des armes démoniaques, un raisonnement pragmatique d'humain, voila ce qui caractérise ces chiens de demi-démons. Si c'est le sol qu'Anselm à plombé c'était bien pour 2 raisons simple, la première étant que le recul de l'arme lui permit de remonter plus vite, la deuxième étant que même si ces balles aurait pus ralentir Dharcy, le fait qu'elle soit change-forme et donc potentiellement très rapide à guérir était à prendre en compte, ça et bien sûr l'évidence même que Anselm ferait mieux de revenir rapidement sur la terre ferme, ce qu'il fît. *

Télépathe hein?

* Anselm passa son colt de la main droite à la gauche, à peine avait il prononcé quelque mots et tendus sa main libre vers le sol que déjà une créature vivante en forme de gant avalât goulument la dite mains. Remplaçant sa papatte humaine par une main d'une couleur difficile à définir, au toucher râpeux et surtout fournis par 5 belles griffes d'un alliage ne venant certainement pas de ce monde-ci qui remplacèrent avantageusement ses anciens doigts... Rassurez-vous braves gens, sa mains à était avalé en une fois et hormis quelque marques profondes de morsures au poignet et de la bave fort peu ragoutante, la main du professeur est en bonne santé. *

Tu sais ce à quoi ils pensent et moi je leurs dis quoi penser...Une créature qui n'a pas totalement une odeur de démon ne devrait pas pouvoir utilisé ce genre de don.

* La surface de l'eau fut troublé par plusieurs traversé de balle en direction de Dharcy tandis que Anselm reculait prudemment prêt à faire face à n'importe quel moment désormais. Il suffisait d'être attentif et rapide, savoir ce que l'autre va faire ne signifie pas être capable de l'en empéché et si Anselm doit parfois avouer que son don est bourré de contrainte, il est très simple d'utilisation en duel. Un seul échange de regard et c'est finis, il faut tout miser sur un échange de regard et pensez dès maintenant à un unique ordre simple... Les télépathe peuvent génèralement pas mettre leurs don en veille sauf concentration, il y a personne ici ce qui ne constitue pas un désavantage pour le télépathe...Par contre s'il lui impose un rythme assez soutenus peut-être que le télépathe finira par faire des erreurs, un combat en terre ferme c'est encore faisable pour le démon. Et tandis qu'il songeait à tout ça, Dharcy... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon-des-mouettes.over-blog.net/
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Jeu 4 Déc - 9:11

Et tandis qu’il songeait à tout cela, Darcy jaillissait hors de l’eau après avoir prit de l’élan, et se retrouvait désormais au dessus du professeur. Derrière la bête aquatique dont elle avait la forme, une trainée de gouttelettes scintillantes… certaines teintées de rouge. Oui, l’hybride était touchée, elle avait beau être rapide sous l’eau, de là à pouvoir éviter une rafale de balles, il y a un monde. Encore qu’elle s’en sortait bien sur ce coup, elle avait juste été frôlée par l’un des projectiles au niveau de l’épaule droite. Et maintenant elle était là, dans le ciel, se maudissant de son erreur. Non, elle n’avait pas oublié de prendre en compte que l’arme était magique. Elle savait que, magie ou non, les balles ne pourraient pas prendre d’élan en démarrant leur course dans un liquide. Cependant, la semi-démone n’avait pas songé au fait qu’Anselm puisse utiliser le recul de l’arme pour accélérer sa remontée, et ainsi pouvoir tirer depuis le bord. Décidément, ce mec avait de la ressource, il faudrait redoubler de prudence pour sortir de là en vie.
Une nouvelle détonation retentit depuis le sol et une balle siffla. Cependant, au lieu de traverser de la chair, elle se figea dans de la roche. Oui, de la pierre, le corps de Darcy en était maintenant complètement couvert suite à une nouvelle transformation. Le projectile s’était logé dans la jambe du faux golem et l’avait fissuré. Au moins, la pièce de métal dépassait encore, elle ne serait donc pas difficile à extraire, c’était l’essentiel.

La femme rocher se laissa donc tomber lourdement sur son adversaire, là encore en prenant soin de fermer les yeux pour ne pas le regarder. Son corps pesant et rigide s’écrasa violemment sur les dalles, faisant voler en éclat certaines et fissurant les autres, le tout dans un vacarme à réveiller les morts, tout en soulevant un épais nuage de poussière. Bien entendu, il n’y avait aucune trace d’une éventuelle purée d’Anselm sous elle, cela aurait été trop facile. Un tel assaut était si simple et si évident qu’un gars de sa trempe n’allait pas se faire avoir. Penser le contraire aurait été le sous-estimer, et s’il y avait une erreur que Darcy n’avait jamais faite, c’était de sous-estimer l’ennemi.

« Pourquoi ? »

Un léger murmure tremblotant, à peine audible, provenant du nuage de poussière, venait de se faire entendre. Ce n’était pas la voix de Darcy que l’on entendait là, non, c’en était une autre, que le professeur connaissait davantage. Ce dernier eu d’ailleurs l’occasion d’en voir le propriétaire une fois la poussière retombée. Ou plutôt la propriétaire.

« J’avais besoin de toi,
lança Faith au bord des larmes, pourquoi tu m’as laissée dans ce couloir ? Baka… »

Ce n’était pas la Faith apeurée qu’il avait retrouvé dans le placard qu’Anselm avait en face de lui, non. C’était une autre Faith, une version très légèrement antérieure. Une Faith tremblotante, recroquevillée sur elle-même, fixant un point du sol avec un regard vide, des égratignures sur tout le corps, des branchages dans les cheveux. La Faith que Darek avait laissé dans la forêt, après l’avoir mise dans cet état pitoyable.

<< … >>


C’était fait, l’hésitation venait de s’installer chez le démon, Darcy le sentait comme si elle l’éprouvait elle-même. Si l’idée de lui tirer une balle dans la tête pour oser avoir imité la chimère avait traversé l’esprit d’Anselm, il ne la mettrait pas en application, pas tout de suite. Et plus il lui laisserait de temps à hésiter, plus Darcy le ferait hésiter en imitant Faith de mieux en mieux. De toute façon, c’était trop tard maintenant. Dans ce genre de circonstances, on a beau se répéter que ce n’est pas l’être aimé que l’on a en face de soit, que ce n’est qu’une ordure qui utilise nos sentiments contre nous, on reste incapable de réagir, incapable de tirer sur le visage de l’être tant chéri, et de tout ce qu’il représente. Darcy ne connaissait que trop bien ce désemparement total face à l’amour, même si cela faisait des siècles qu’elle ne l’avait plus ressenti. Et pour cela, elle savait qu’elle commençait déjà à reprendre le dessus sur Anselm. Il tenterait peut-être d’intervenir, de lutter, de se débattre à travers des actions désespérées, comme Faith avant lui, en attaquant au corps à corps par exemple, mais cela ne suffirait sans doute pas. Dharc venait de faire le premier pas en direction de la victoire. Il y en aurait d’autres, c’est sûr, beaucoup d’autres. Mais contrairement à son adversaire, l’hybride savait dans quelle direction avancer, et laquelle n’était pas à prendre.

« Tu m’as abandonnée si vite... Juste pour cette petite vendetta tu m’as laissée seule dans ce couloir. Tu ne m’as même pas laissé le temps de t’en dire plus. J’aurai pu t’aider tu sais… Suis-je si inutile à tes yeux ? »

Des larmes coulèrent sur les joues de la fausse Faith, quand soudain, elle commit l’irréparable : elle leva les yeux vers le visage d’Anselm.

« Pourquoi tu n’es pas resté auprès de moi ?! »


Un cri déchirant, empli d’un mélange de détresse et de colère. La force et les sentiments nécessaires à jouer un tel rôle ? Elle les prenait directement dans le cœur du professeur. Oui, elle sentait de la tristesse chez le démon, la tristesse de voir celle qu’il aime dans un tel état. Cependant, ce jeu d’acteur serait peut-être le dernier, car Darcy avait croisé le regard d’Anselm. Elle savait ce que cela pouvait signifier, mais elle prenait le risque. Pourquoi ? Parce que l’ennemi était déboussolé, et peut-être qu’il serait trop confus et embrouillé pour utiliser son don. Au pire, peut-être que le premier ordre qui lui viendrait à l’esprit sur le moment serait « arrête ça », auquel cas il suffirait à Darcy de trouver autre chose. De toute façon, il n’y avait rien d’autre à faire. Si cela n’avait pas marché, aucune autre manipulation du genre ne marcherait, donc autant tenter le tout pour le tout. C’était risqué, oui, mais le risque était mesuré.

Sans compter que la semi-démone n’était pas véritablement en état de combattre. Car même si elle masquait sa blessure sous une transformation, la balle qui l’avait frappée à la jambe avait tout de même fait des dommages importants. Si le combat ne se terminait pas rapidement, elle finirait vidée de son sang, ou de son énergie à essayer de cacher la plaie.


Dernière édition par Dharc Lysen le Mar 30 Déc - 3:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/09/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 20138


Feuille de Perso
▬ NOM : Nashi
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Sam 6 Déc - 7:59

* Combien de balle lui faudra t'il pour en finir? Toute ces balles et une seule blessure, non Anselm était finalement plutôt heureux qu'au moins une ait pus toucher sa cible, il n y croyait pas trop avant de voir la jeune fille devenus...Bestiole aquatique, jaillir hors de l'eau, éclaboussant les chaussures neuve de Anselm qui avaient déjà bien morflé avec de l'eau et du sang... Une blessure à l'épaule et il est important que même si elle se vide de son sang elle n'en mourra pas. Qu'importe ça l'épuiserai un moment.
Encore une fois Anselm eu la preuve que la petite avait clairement de la ressource, quelque secondes de plus pour réagir et le démon ne serai plus qu'une crêpe de chaire et d'os...Au mieux. Des morceaux de dalles volèrent un peu partout blessant Anselm au genoux sans qu'il y fasse réellement attention. Non sa cible du moment était ce nuage de poussière dont Darcy ne devrai certainement pas tarder à sortir. *

« Pourquoi ? »

*... Quoi?! Cette voix n'était pas celle de Darcy, une voix qu'il aurait pus reconnaitre entre toute, il ne pouvait y croire mais le nuage de poussière retombant il eu une confirmation dont il se serait bien passé: Faith était là, juste devant lui. La petite chimère qu'il était venus venger était là, en face de lui... Qu'est-ce que ça veut dire? Elle n'est pas resté dans le couloirs? Pourquoi pleure elle? Cette vengeance c'est pour elle non?... Et vlan, les questions, les reproches et les larmes s'enchainent. Cette personne n'est pas Faith à l'évidence, oui c'est clairement visible pour lui qui l'a connait... Mais on finirai bien par y croire, les même yeux, les même mimique et les même gestes... Alors cette chose était capable d'imiter à ce point les autre? Lire dans les esprits pour s'emparer de la personnalité de la cible puis utilisé des pouvoirs de métamorphose pour en prendre l'apparence et la voix... C'est comme ça qu'elle gagne à chaque fois alors? C'est ainsi qu'elle à vaincus Faith? En prenant son apparence ou celle d'une autre personne de son passée... Qu'elle honte, autant pour elle que pour Darcy. Un si beau combat qui va se finir de manière si lamentable, c'est honteux, vraiment honteux... Savoir lire dans les esprits et faire une erreur aussi grossière, on n'a pas du beaucoup t'aimai toi aussi pour que tu te trompe comme ça, Hop hop hop, je sais que tu capte mes pensées mais c'est déjà trop tard, tu n'aurai jamais du lever tes yeux. *

Sert moi.

* Quel était ce sourire sur le visage d'Anselm? Pourquoi ne pas avoir tuer cette gamine qui avait encore l'apparence de sa petite copine, pourquoi cet ordre? Bien sûr a ce moment même la Faith-Darcy commençait à avoir les éléments de réponse qu'elle attendait mais pour la théâtralité qui est si chère à Anselm, ce dernier n'hésitera pas à le répété à haute voix... Il s'avança vers la jeune fille, souriant de toute ses dents en direction de celle qui venait par le fruit d'un ordre devenir son second au mieux, son majordome au pire. Il continua d'avancer jusqu'à pouvoir placer sa paume droite sur l'épaule de la gamine. Le bruit d'un objet metallique ce fit entendre, la main gauche du démon a laisser tomber le Colt, une main gauche qui ce trouver maintenant sur le sein gauche de Faith-Darcy. *

Huhuhuhu...Jusque dans les moindre détails...Et si je t'ordonner de m'embrasser sur le champs hein?


* Nouveau sourire tandis que le démon laisser retomber sa main gauche et sérré de plus en plus la droite, comprimant l'épaule de la copieuse. Encore une fois il jubilé, jamais dans ce combat il ne s'était attendus à pareil dénouement. Il était certain que cette saleté de télépathe comprendrait la vérité sur son histoire d'amour et par conséquent devait mourir... Mais maintenant qu'il avait vus de quoi elle était capable plus question de laisser perdre un pareil potentiel ho que non... Cette fille était même peut être plus intéressante que Faith. *

Tu t'est contenté de la version de l'autre brunette? Tu à cédé à l'habitude? Tu à interprété de l'interet pour de l'amour?... Tu à fait une erreur Faith!


* Pour appuyé ses dernier mots, Anselm serra une fois de plus l'épaule blessé de la demi-démone pour finalement la relâché et reculé un petit peu et reprendre la parole sur un ton plus enjoué, plus enfantin et à la fois tellement mesquin que chaque mots était comme un bidon de déchet qu'ont déverse dans vos oreilles*

Je-ne-l'aime-pas^^. Faith est un jouet pour moi, un instrument d'étude, un hobby. La voir m'aimer alors que je ne m'intéresse pas du tout à elle, j'adore!

* Il chuchota la suite à l'oreille de Darcy, vers qu'il il c'était de nouveau approché, tout sourire comme toujours.*

Et tu veux savoir ce qui va encore plus me faire prendre mon pied? L'abandonner quand je lui serai devenus indispensable, détruire tout ces beau sentiments en un instants, lui briser le cœur et l'âme en un geste.


* Il recula de nouveau, laissant quelque secondes de silence pour que son interlocutrice ait le temps de lire ses pensée et constaté que tout ça était vrais...*

..Elle pourrait par exemple nous trouver tout les 2 au lit, ce genre de truc... Des années que je m'amuse avec les humains à détruire leurs vies, à les ruiner, à les faire chialer toute les larmes de leurs corps pathétique...C'est ça la grande vie de démons. méprisé le reste des créature vivante en s'éclatant le plus possible... Mais tout ceci reste entre nous n'est-ce pas?

* Aucune prise de risque à ce sujet, tu ne croit tout de même pas que je vais te laisser détruire un si beau couple avant que Anselm ait pleinement et totalement exploité sa chimère? Oui SA chimère, c'était même la raison première de sa vendetta. Pas vraiment de l'amour, juste un plaisir égoïste pour bien dire à tout le monde que lui et lui seul à le droit de la toucher... Et maintenant Anselm s'était trouvé une autre protégée autrement plus utile. *

Ton don, l'utilisation que tu en fait c'est jeter de la confiture à des cochons... Associons nous, nee? Dévalisons les banques, prenons la place de présidents, semons la souffrances autours de nous...Devenons des Dieux parmi ces insectes, okay?


* Bien sûr cette question était purement rhétorique vus que Darcy n'avait plus tellement le choix maintenant... Mais ça l'amusait de la posait quand même... Ne serait-ce que pour voir si elle acceptera tout de suite de son presque plein grès ou si elle se débattra avec l'ordre. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon-des-mouettes.over-blog.net/
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Dim 7 Déc - 3:08

« Sert-moi. »

Aïe ! Non, pas « aïe, je me suis fait avoir, je suis dans la merde ! », mais plutôt « aïe, je souffre ! ». Oui, même si elle ne l’avait pas montré, Darcy avait été saisie d’une migraine des plus atroces, pire encore que lorsqu’elle essaye de sonder l’esprit d’un être du futur, à l’exact moment où ces paroles avaient été prononcées. Coïncidence ? Allons, vous n’êtes pas si naïfs.
La vérité, c’est qu’en tant que fille d’un démon sans bouche, l’hybride avait une petite particularité mentale. Oh, il n’y a là aucune ficelle scénaristique, c’est une particularité ayant déjà été évoquée par le passé et dont Darcy avait connaissance. Seulement voilà, lorsqu’on lutte de toutes ses forces pour ne pas afficher cette terrible douleur qui est sur le point de vous rendre dingue, on a bien du mal à se concentrer.
En tout cas, elle était certaine d’une chose, ce n’était pas comme ça que le don d’Anselm était censé fonctionner, loin de là. Torturer mentalement jusqu’à forcer à obéir, ça ne permet pas de réaliser des lavages de cerveau. Non, quelque chose clochait, mais quoi ? Impossible à établir, son cerveau se vidait au fur et à mesure que le temps avançait. La douleur s’amplifiait, sa vue se voilait, tout devenait confus. Le démon était là, près d’elle, bien trop près à son goût d’ailleurs, mais elle était incapable de réagir, elle avait bien trop mal. Que pouvait-elle faire ? Fuir ? Si seulement elle pouvait… Déjà que la douleur et cet effroyable crissement lui donnait du mal à garder les yeux ouverts, alors bouger ses jambes, pensez bien que c’était impossible. Pourquoi son cerveau réagissait ainsi ? Pourquoi n’arrivait-elle pas à réfléchir ? Pourquoi ne pouvait-elle pas se concentrer pour essayer de comprendre ? Pourquoi cette douleur était si intense que l’hybride ne pouvait même pas espérer tenter de chercher un moyen de l’arrêter ?

Anselm lui parlait, mais elle ne comprenait que la moitié de ses paroles, elle avait trop mal pour saisir le reste. De toute façon, elle ne cherchait pas à comprendre, elle ne voulait pas comprendre. Tout ce qui importait en cet instant, c’était de résister à la douleur, tenir le coup, la faire taire, ne pas lâcher…

« …tout ceci reste entre nous… »


Bon sang mais quelle horreur ! La souffrance ne s’était même pas atténuée que le démon en remettait une couche ! Et il continuait à parler. Darcy ne l’entendait plus de toute façon, tout ce qu’il pouvait donc raconter était peine perdue. De toute façon, elle sondait les esprits plus facilement qu’elle n’écoutait les conversations, et même cela elle n’y arrivait plus. Tout ce qu’elle parvenait à faire, c’était regarder dans la direction supposée d’Anselm avec ses yeux humides de larmes et rougis par la douleur. Elle devait tenir, elle devait garder le contrôle, elle devait supporter cette torture…

Trop tard, elle avait lâché prise. Dans un dernier instant de clarté, elle avait comprit que ça ne s’arrêterait jamais. Après tout, les ordres Anselm conservait son autorité tant qu’il n’annulait pas ses ordres, ces ordres même qui faisaient que Darcy se roulait par terre désormais, la tête entre les mains, en proie à un élan de folie. Elle hurlait, s’agitait, se transformait à maintes reprises, prenant diverses apparences en espérant que cela changerait quelque chose. Non, en réalité, elle n’espérait plus rien, elle avait juste perdu tout contrôle. Tout se déréglait, réagissait sans permission, mais Darcy s’en fichait. Tout ce qu’elle désirait en cet instant, c’était que cela cesse, quelque en soit la façon. Si seulement elle parvenait à se faire pousser des griffes, elle pourrait en finir elle-même…

« Yamette ! »

Une tentative désespérée, avec sa voix, le corps de Faith, et les yeux d’Anselm. Curieux mélange ? Pas tant que cela une fois que l’on a tenté d’imaginer les autres combinaisons possibles. Bref, toujours est-il que Darcy était là, à terre, usant de ses dernières ressources pour supplier, oui, supplier le professeur d’annuler ses ordres, de cesser cette torture. Jusqu’où était-elle prête à aller pour qu’il arrête et ne recommence jamais ? Pour vous répondre, je me contenterais de vous rappeler qu’elle a envisagé se suicider avant de demande grâce à l’homme, alors à votre avis ?

[HJ : Non je n'échappe pas à l'emprise d'Anselm de cette façon par grosbillisme, j'ai une explication logique à tout ça. Si ça te déplait on en discute par MP. M'enfin on verra si j'édite ou pas ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/09/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 20138


Feuille de Perso
▬ NOM : Nashi
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Dim 7 Déc - 6:11

* Ce n'était pas la première fois que Anselm voyait une personne contesté un de ces ordres. Il ne comptait plus les personnes avec un peu plus de volontés que les autres, ceux qui pendant plusieurs secondes arrivèrent à ne pas obéir avant de finalement être trop mentalement épuisé pour continuer la lutte... Mais il n'avait encore jamais vus ça, le cas le plus extrême de désobéissance qu'il avait observé était celui de cet homme à qui il avait ordonné de tuer tout les membres de sa familles et qui après plusieurs secondes de lutte s'était logé une balle dans la bouche pour évité d'obéir...Oui, le "don" s'estompe quand Anselm l'annule ou quand la victime meurs... Pour ce qui est de savoir si un ordre s'annule quand Anselm meurs, le fait qu'il soit encore là indique qu'il ne connait pas la réponse.
Il avait eu un mouvement de recul immédiat en voyant s'effondrer la gamine, pire encore fut le spectacle de cette fille soufrant le martyre et se débattent sur le sol, ne contrôlant même plus ses transformations, ça rappelé à Anselm le spectacle d'une mouche à qui on à arraché les ailes ou un truc du genre. Une scène pathétique et dégoutante. Qu'elle explication donné à tout sa? Le fait que cette chose soit télépathe? Dans toute son existence Anselm avait bien dus posséder un télépathe, il se serait rendus compte des effets de ses ordres sur eux... Sa capacité de change-forme? Là encore ça ne semble pas très logique... Bon que faire alors? Encore quelques minutes comme ça et Darcy ne sera certainement plus qu'un légume... En même temps est-ce que ça vaut vraiment le coups de la sauvée? Surtout que s'il annule ses ordres il y a de gros risque. Le premier étant qu'elle raconte tout à Faith même si vus comment elle convulse depuis tout à l'heure, les chances qu'elle ait bien fait attention à ses dires sont faible. Non le vrais risque c'est plutôt de se prendre un sale coup, si Anselm ne doutait pas que Darcy ne jouait actuellement pas la comédie, il était bien moins sûr que cette dernière ne lui planterait pas ses griffes dans le cœur dès que possible... A coté de ça elle sera surement trop diminuer pour tenter quoi que ce soit dans l'immédiat et après tout Anselm connait maintenant une de ses faiblesses...Et surtout, la possibilité de perdre un élément aussi prometteur était plus qu'énervant. Quel gâchis que de la laisser crever comme ça. Prenons ça comme un investissement risqué...Tient, c'est dingue comme ses yeux iraient bien à Faith.
Anselm, quelques secondes après avoir pris sa décision, posa sa paume droite sur le visage de Darcy, utilisant ses griffe pour maintenir l'œil gauche de sa victime grand ouvert et la force de son bras et le fait qu'il soit maintenant assis sur le ventre de la jeune fille pour bloquer son crane et son corps au sol Maintenant il s'agissait de ce dépêcher avant que celle-ci ne change encore de forme. Un petit claquement de langue ce fit entendre, un bruit que tout le monde ici présent entendis d'abord avec son esprit qu'avec ses oreilles. C'était fait, les ordres imposé à Darcy venait de disparaitre... 2 de gâcher pensât le professeur, maintenant toujours avec autant de fermeté son ennemie au sol, l'oeil gauche ouvert et directement en face des 2 iris vert émeraude du démon. *

Un geste de trop et tu y a droit...Et cette fois j'attendrai que tu vomisse ta cervelle par tout les orifice possible avant de prendre le moindre risques d'annuler mon sort, compris?

* Ce n'était pas une blague, Anselm imaginé même déjà la scène dans son cerveau déviant... Ceci étant dit il appuya un peu plus ses 2 griffes jusqu'à faire perler un peu de sang sur l'arcade sourcilière de Darcy. *


Bien que j'ai dus annuler mon ordre, je fait tout de même de toi ma seconde. Une remarque désobligeante, un regard haineux ou une tentative de me doubler et je te rétrograde au rang d'animal de compagnie... Une autre erreur et ce jours où tu à découvert les effets de mon don sur ton esprit te paraitra extrêmement doux par rapport à ce que je te réserve... Nous somme d'accord n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon-des-mouettes.over-blog.net/
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Lun 8 Déc - 7:25

Un léger claquement qui résonne, et tout s’arrête. Quel soulagement ! Etait-elle morte ? Non, elle sentait les griffes d’Anselm s’enfoncer dans son visage. Bah, quelle importance ? Cela ne sera jamais aussi douloureux que ce qu’elle venait de vivre. En comparaison, ce n’était guère plus qu’une vague caresse. Le bourdonnement des pensées du prof qui était revenu ? Un petit criquet solitaire perdu au beau milieu d’une plaine silencieuse. Même si elle était bloquée, même si on la menaçait de mort et de torture, Darcy s’en moquait, tout lui paraissait si calme désormais…
Bon, maintenant qu’on y est, essayons de nous concentrer, on est encore en danger après tout. Alors, la voilà allongée, le souffle court, le visage en sueurs, un professeur démoniaque – aussi littéralement que métaphoriquement – à califourchon sur elle, en train de lui proposer une promotion forcée. Bon, il avait d’abord tenté de la soumettre par ses pouvoirs avant de lui laisser ce choix, mais là n’était pas la question, elle n’avait de toute façon pas vraiment le choix de cette façon non plus, même si elle pouvait au moins se dire qu’elle en aurait décidé elle-même.

Tiens mais d’ailleurs, pourquoi le don d’Anselm n’avait pas eu l’effet escompté sur Darcy ? Pourtant le démon avait déjà soumis des télépathes par le passé, non ? Sans doute en tout cas, sauf que l’hybride n’était pas n’importe quel télépathe, sa mère était un démon sans bouche. Son pouvoir ne consistait pas qu’en la lecture des pensées, mais également la faculté à savoir si on forçait son esprit d’une quelconque façon. Cela n’avait rien de magique, c’était physique, un don issu de particularités anatomiques situées dans son cerveau. Résultat, aucune faculté mentale, quelle qu’elle soit, ne pouvait passer outre. En général, cela se manifeste sous la forme d’une sorte d’engourdissement, visant à lui signaler que quelqu’un tente de pénétrer son esprit. Mais voilà, ici, il ne s’agissait pas de simple lecture de pensées, Anselm avait carrément tenté de modifier sa façon de raisonner et d’être. Sur un vrai démon sans bouche, primitif et violent, cela aurait peut-être pu fonctionner. Mais sur une personne ayant cette caractéristique en plus d’un système de pensée humain, là, ça se compliquait. Lorsque vous captez de façon consciente que l’on viole votre esprit, votre inconscient a tendance à réagir de façon relativement violente. Sans doute l’avait-il neutralisé complètement dans le but de l’empêcher d’obéir aux ordres, allez savoir. Toujours est-il que cela ne rendait pas moins dangereux le don de Anselm. Il pourrait toujours plier Darcy à ses exigences, seulement le procédé en serait différent.

Cela, c’était un résumé de l’ordre physique de la situation, maintenant le reste. Anselm n’était pas amoureux de Faith, et Darcy s’en était rendu compte trop tard. Oh, il y avait eu une certaine attirance, cela elle l’avait senti, seulement il aurait sans doute fallu bien plus de temps pour que le démon n’en tombe véritablement amoureux. Temps qu’il n’avait pas l’air décidé à lui laisser de toute façon. Ne pas vouloir s’attacher aux gens, au fond, c’était quelque chose que Darcy pouvait comprendre. Jouer avec eux, idem, Darcy elle-même l’avait déjà fait de nombreuses fois, même si elle en était sans doute moins fière qu’Anselm lui-même. De plus, Faith avait tenté de la tuer pour avoir écrasé un scarabée après tout, pas de scrupule à avoir vis-à-vis d’elle donc.
Quoi d’autre ? Ah oui ! Anselm était un démon, un vrai, et qui semblait avoir de l’expérience en ce qui concernait le monde magique. Il aurait sans doute quelques renseignements sur l’origine possible de ses facultés. Voire même un ou deux tuyaux à lui refiler pour mieux les exploiter. D’ailleurs, en fouillant dans ses souvenirs, ne lui avait-il pas proposé de « devenir des dieux parmi les insectes » ? L’idée était plutôt tentante à vrai dire, surtout pour une créature considérée comme impure partout où elle allait.

L’hybride était donc là, allongée, regardant Anselm droit dans les yeux. D’une parce qu’elle y était forcée par un œil, et de deux parce qu’elle n’avait plus réellement peur de son regard désormais. Elle savait que tant qu’elle se plierait à ses exigences, elle n’aurait rien à craindre du démon. Non pas qu’elle lui faisait confiance, elle n’était pas aussi naïve. C’était juste qu’elle savait que ce ne serait pas dans son intérêt de la torturer gratuitement, pas alors qu’il comptait l’utiliser et qu’elle se montrait docile. Ce qu’il allait faire d’elle ? Darcy s’en fichait royalement. Il pourrait la regarder comme un second, une arme, ou même un objet visant à assouvir ses fantasmes de temps à autre, elle était prête à l’endurer sans sourciller. De toute façon, une seule chose l’intéressait, continuer à vivre pour trouver un quelconque intérêt ou divertissement. Servir un démon, ce n’était qu’une expérience de plus à vivre à son palmarès, ni plus, ni moins. De toute façon, ce n’était pas comme si elle avait vraiment le choix après tout. Mourir libre, cela ne faisait plus partie de ses idéaux depuis bien longtemps

« J’aurai juste quelques répliques à vous suggérer pour la rupture avec Faith, lança-t-elle avec un léger sourire amusé, si cela ne vous dérange pas bien entendu. »

Bon, elle aurait pu être plus directe dans sa réponse, mais il apparaissait comme suffisamment clair qu’elle acceptait la proposition, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/09/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 20138


Feuille de Perso
▬ NOM : Nashi
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Lun 22 Déc - 6:17

* Ca n'aura pas trainé en tout cas, un combat rapide faisant office de vrai-fausse vendetta, une maladresse stupide de la part d'un adversaire mal-estimé et une bonne petite séance d'ultraviolence mentale...Voici les ingrédients d'un sbire d'un genre nouveau: le sbire utile. A n'en pas douter Darcy fait partit de cette catégorie de créature, avec les dons de la gamine et ses propres dons, Anselm est en passe de devenir une des pire plaie que cette saloperie d'humanité est connus... Enfin pour l'instant il était plutôt occupé avec le joujou Faith, à dire vrai sans la rencontre avec Darcy, Anselm ce serai certainement amusé encore un moment avec cette gamine. Il l'aurai exploité de toute les manière qu'il est possible d'exploiter une gamine de son âge, une chimère de surcroit...Sauf que voilà, tout comme le gamin qui passe de la gameboy à la nintendo DS, Anselm venait de passer d'un jouet amusant à un jouet passionnant. Là où Faith était utile, Darcy devenait nécessaire. Là où Faith était intéressante, Darcy elle était source d'une inspiration dévorante...Quand à la beauté, si Faith était mignonne, Darcy peut quand à elle être n'importe qu'elle canon de ce que Anselm juge être la beauté à loisir. La seule chose qu'il manque à Darcy c'est l'amour, amour remplaçait par un sentiment de servitude que Anselm ce devra de mettre un jour à l'épreuve, n'oublions pas que Darcy est la seule vaguement immunisé contre le don de son maitre...C'est pas plus mal, faire obéir une créature qui lis dans vos pensée et qui est insensible à votre don est bien le genre de défi que notre démon n'avait eu depuis longtemps...Oui, c'était même amusant. Et puis si Darcy est la preuve même que ceux qui ont du sang de démon ne peuvent tenir en place, elle se dévoile au grand jours, attaques des gens et bien d'autre chose... Tout les démon sont des enfants avec des préférences qui peuvent varié, pour certain c'est l'argent, pour d'autre le sexe, pour d'autre encore le danger... Dès que vous êtes source d'amusement pour un démon, dès que vous faite disparaitre l'ennuie de sa vie, le démon vous suivra. C'est aussi simple que ça, ils réclament tous un jouet, il suffit de leurs offrir.

Huuuum? Une aide pour détruire Faith? Anselm s'était surtout focalisé sur le oui que signifiait cette phrase avant de finalement revenir dessus. Mouais, c'est encore le genre de chose que Anselm aimerai faire seul mais pourquoi pas? Il pourrait demander à la bestioles de prende une forme très petite ou une astuce du genre pour le camoufler et ainsi pouvoir l'informer des pensée de Faith en temps réel...C'est plutôt ennuyeux à mettre en place par contre... Huuuum, il y aurai plusieurs question à posé à cette semi-demonette. Enfin, en premier lieu il faudrait surtout songer à lui rendre la liberté, ce qu'il fit en relâchant l'emprise de ses griffes et en soulevant sa carcasse de l'abdomen de sa victime. Il tendis même la mains gauche pour l'aider à se relever, la mains droite toujours prête à traverser le ventre de son nouvel alliée.
Une fois la semi-démone-alliée-étudiante relevé, Anselm l'examina de la tête aux pieds avec ses grand yeux vert pour finalement revenir au visage de Darcy, il leva en l'air sa mains gauche où 3 doigts était pointé vers le ciel. *

Pour commencer je voudrai voir ta véritable apparence, si tu ne t'en souviens pas je veux au moins celle que tu à pris le plus souvent...

* Il baissât un doigt*

Pour ta proposition pour m'aider avec Faith je pense que je peut me débrouiller seul sur ce coup, par contre j'aimerai savoir si tu peut être que récepteur ou aussi interlocuteur, en gros peut tu communiquer par la pensée?

* Deuxième doigt sur la paume et grand sourire.*

Enfin j'aimerai savoir si ton dons est héréditaire... Disons que si c'est le cas j'aurai quelque projets supplémentaire en tête....

* Et qu'elle projets, des projets qui n'échapérent pas à Darcy grace...Ou plutôt à cause de son don. Une créature qui aurait les dons de Darcy et de Anselm...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon-des-mouettes.over-blog.net/
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   Mar 30 Déc - 5:07

Ravalant sa fierté, Darcy empoigna la main qu’Anselm lui tendait pour l’aider à se relever. Une douleur lui traversa subitement la jambe gauche, et la semi-démone constata alors que la plaie qu’elle avait masquée tantôt était réapparue. Visiblement, elle avait reprit son apparence habituelle sans vraiment s’en rendre compte. La voilà donc redevenue la jeune fille habillée comme une gothique, aux yeux acier et aux cheveux noirs corbeau ornés de deux mèches rouges. Au moins, la première exigence de son nouveau chef serait aisée à satisfaire.
Oui, Anselm n’avait pas perdu de temps et commençait déjà à énoncer ses ordres. On pouvait dire qu’il allait vite en besogne celui-là. M’enfin, Darcy préférait cela à de fausses convenances forcées pseudo-cérémonieuses du genre « bienvenue sous mon commandement, on se rejoint à tel endroit, telle heure pour discuter plus calmement de ce que j’exige de toi ». Là, au moins, c’était clair, net, précis, ça allait droit au but et ce n’était pas pour déplaire à Darcy. Moins on perdait de temps à discuter, plus vite la tâche serait accomplie.

Pour ce qui était de l’apparence, cela serait vite fait donc, puisque Darcy utilisait en ce moment même celle qu’elle utilisait le plus couramment, à cette époque tout du moins. La deuxième réponse, l’hybride pourrait la fournir sans problème également. Le souci, c’était la troisième exigence du professeur. Si ses dons étaient héréditaires ? Qu’est-ce qu’elle en savait ? Logiquement, sa télépathie l’était, puisqu’elle l’avait hérité de sa mère. Seulement, Darcy avait eu une fille par le passé, Anna, et celle-ci n’avait eu absolument aucun don de ce genre.
Argh, la voilà qui repensait à l’époque où elle vivait avec sa fille et son mari maintenant. Pourquoi avait-il fallu qu’il songe à avoir une progéniture avec elle ? Oui, progéniture, car "enfant" était un terme qui semblait un peu trop mélioratif pour ce qu’Anselm comptait en faire. Mais peu importait la façon dont le démon considérait la chose, Darcy était bien trop occupée à se forcer d’enfouir les souvenirs qui remontaient pour accorder la moindre importance à ce genre de détail. Penser à autre chose, penser à autre chose… Autant répondre maintenant, ça lui changerait peut-être les idées.

« Pour ce qui est de l’apparence principale, vous l’avez devant vous,
dit-elle, j’ai également une version masculine que j’utilise bien moins souvent. Celle sous laquelle je me suis défendu des attaques de votre jouet. »

Oui, défendu, c’était bien le mot qu’elle avait employé, et c’était le mot juste. Car après tout, celle qui avait ouvert les hostilités dans la forêt, c’était bien Faith, pas Darek. Si l’hybride ne l’avait pas neutralisée, c’était la mort qui l’attendait, il n’avait pas eu le choix. Au fond, lorsqu’on y pensait, tout ce qui arrivait à Darcy en ce moment était de la faute de la chimère. Sans elle, Anselm ne l’aurait sans doute jamais attaquée, et n’aurait donc pas pu s’intéresser à elle au point de la forcer à lui obéir. Pourtant, allez savoir pourquoi, Darcy ne parvenait pas vraiment à lui en vouloir. Il fallait dire qu’elle avait connu pire. Même si, au fond, elle comptait bien faire payer à Faith la petite séance de torture que son "petit ami" venait de lui faire subir.

« Pour la transmission de pensée, je peux également jouer le rôle d’émetteur en théorie. Seulement je ne me rapelle même plus de quand je me suis arrêté de le faire. J’ai juste quelques vagues souvenirs de l’avoir fait. Je dois être sacrément rouillé à ce niveau là, mais je comptais bientôt m’exercer à maitriser ça. »

Que rajouter de plus, hormis "pure vérité" ?

« Côté hérédité… Disons que mes tests n’ont pas été très concluants. »

Vérité déformée cette fois-ci. Des tests, il n’y en avait eu qu’un, et c’était avec un humain plus que banal qu’elle l’avait réalisé. Il était donc prévisible qu’aucun de ses dons n’ait pu être transmis, l’homme en question étant dépourvu de toute trace de magie. Seulement voilà, Darcy ne tenait pas non plus à servir de couveuse ambulante à Anselm. Elle préférait donc laisser penser au démon que ses idées glauques ne marcheraient pas. Servir d’objet était une chose, porter et mettre un enfant au monde en était une autre.

« Sinon, finit par ajouter Darcy avec un regard vitreux, je me permets de vous signaler que je me vide de mon sang. Que votre arme ne tue pas est une chose, mais je dois avouer que c’est tout de même relativement épuisant… »

Eh oui, si sa blessure à l’épaule n’était rien, celle à la jambe, elle, c’était une autre histoire. Bien sûr, le projectile n’avait fait que pénétrer légèrement dans la cuisse avant d’être retiré, mais il avait pu s’enfoncer assez profondément pour que la plaie lâche en continu un flux de liquide rougeâtre qui se répandait peu à peu sur le sol. Le teint de la semi-démone, déjà blême à la base, était désormais devenu livide et sa posture vacillante, à tel point qu’elle fut forcée de mettre un pied à terre. C’était malin tient, à peine une semaine qu’elle avait croisé Faith et la voilà qui manquait de s’évanouir à nouveau, comme elle l’avait fait à l’infirmerie récemment. Manquerait plus qu’elle doive y retourner tient… Le problème, c’est qu’une élève qui se vide de son sang deux fois durant la semaine, ça peut attirer l’attention, idée qui dérangeait profondément l’hybride. Il faudrait trouver autre chose, mais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

This is madness?! No! This is Business! [Dharcy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: L'école Mahora :: Gymnase :: Piscine-
Sauter vers: