MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   Lun 8 Déc - 7:23

La veille de Noël, vers 13h ... En temps normal, les gens devraient être auprès de leur famille, ou avec leurs amis ... Apparemment, Médusa Du Futur faisait exception à cette règle. Elle n'était pas avec sa famille en ce jour, mais détrompez-vous, elle compte aller les voir plus tard dans la journée. Ce pied qui venait de se matérialiser dans les enfers était bel et bien le sien, suivit par le reste du corps de la femme, qui s'arrêta juste après être apparue. Vêtue de son grand manteau rougeâtre, mit par dessus une simple jupe et un T-shirt, elle regardait autour d'elle. Les enfers. Un lieu plutôt lugubre qui, malgré tout, n'effrayait pas du tout la gorgone. Effectivement, elle y était déjà allée quelques fois, pour des buts tous aussi différents les uns que les autres. Une chose, c'était rarement pour voir ces idiots de démons vulgaires et souvent très désagréable.

C'était d'ailleurs le cas de ces démon qui venaient de l'aborder, attrapant son poignet, et la manche de son manteau par la même occasion, pour attirer son attention. Oui, la manche de son précieux manteau. Le visage de Médusa Du Futur devint beaucoup plus sombre, comme si elle avait l'air ennuyée. Brusquement, elle pivota, et son bras libre se planta dans la gorge du premier démon. Si on observait bien, on pouvait remarquer qu'une lame noirâtre était sortie de son poignet, longeant le long de sa main et formant une pointe au dessus de ses doigts refermés les uns contre les autres. Elle plaqua son pied contre ce qui servait de torse à la créature, puis poussa dessus. Sa main sortit de la gorge de la créature, qui tomba raide morte par terre. Le deuxième démon, lui, s'était carrément fait faire une grande coupure au niveau de la gorge toujours, alors que le dernier avait eu la main de Médusa plantée dans ce qui lui servait de torse. La lame qui était apparut se cassa en miettes qui tombèrent par terre, près du corps des pauvres démons qui avaient osés aborder une Médusa n'ayant pas de temps à perdre avec eux. C'est vrai quoi, si elle s'était mise à jouer le jeu, elle n'arriverait jamais à trouver une certaine personne.

La jeune femme remonta sa main au niveau de son visage. Son visage avait reprit son aspect impassible, alors qu'elle s'était mise à lécher les quelques goûtes de sang qui étaient présentes sur sa main. C'est plutôt malpropre, comme dirait Kiara, mais que voulez-vous, elle ne peut pas se permettre d'en mettre partout, et encore moins de laisser le sang de ces ordures salir ses mains divines, il faut bien qu'elle les lave d'une manière ou d'une autre ! Et comme elle a pas d'eau ... Ah, oui, elle n'a pas d'eau, elle n'en a pas amené. Elle n'en a pas vraiment besoin après tout.

Maintenant, elle avançait lentement dans les enfers, inspectant ce qui était présent autour d'elle, cherchant sûrement quelque chose. Un endroit où pourrait être allé se cacher Darek, sûrement. M'enfin, vu d'un côté, ça doit pas être difficile. Pas avec tous les autres démons, Sa royale personne doit se croire sûrement trop supérieur aux autres pour vivre dans le même genre d'environnement. C'est là qu'elle le remarque, ce gouffre au fond impossible à détecter même avec la vision nocturne de Médusa, dans lequel elle aurait tombé si elle avait fait un pas de plus sans le remarquer. Elle se reprit et recula d'un pas, se penchant quand même devait le profond gouffre. Les Abysses, un endroit craint par les démons eux-même. Un grand sourire carnassier se dessina sur le visage de la jeune femme. Même si elle avait lu bien des livres dans ses 24, bientôt 25, années d'existence sur Terre, elle ignorait toujours ce qui se trouvait au fond de ce gouffre. Les démons eux-même semblaient trop effrayés par cet endroit, au point où même les alentours de l'endroit n'étaient pas peuplés. Bon, à la limite, c'est pas pour déplaire à Médusa, elle aura pas à butter d'autres démons pour l'instant. À force, elle va se faire repérer, et c'est pas vraiment ce qu'elle veut. Après tout, contrairement aux démons, son aura n'a rien de démoniaque. Elle est peut-être psychopathe, elle n'a aucune gêne démoniaque, elle a l'air même plus humaine que démone. Une humaine en enfers, de la chaire blanche, c'est pas ce qui passe le plus inaperçu ...

Son grand sourire toujours accroché à ses lèvres légèrement rosées, la jeune femme regardait toujours dans ce gouffre, non pas qu'elle essayait de percer un quelconque secret ni même de trouver un moyen d'y descendre, car ça, elle y avait déjà réfléchit. Tant pis si cela ne marche pas, elle va « juste » s'écraser par terre et en mourir. Rien de plus. Bref, la jeune femme s'approcha un peu plus du gouffre des Abysses, puis ferma les yeux. Elle venait de se laisser tomber dans le vide, alors que son corps s'éloignait de plus en plus du bord du gouffre, puis ... SPLASH ! Un corps venait de tomber sur le sol, au fond du gouffre, et un liquide noirâtre s'était répandu un peu partout ... Non sérieusement, elle ne s'est pas écrasée, elle doit avoir trouvé un moyen pour amortir sa chute. Peut-être en se servant de ses ailes (eh oui~ ça fait longtemps qu'elle ne les a pas utilisé.) pour ralentir sa course à un moment, ou qu'elle a trouvé un moyen pour que la chute ne soit pas douloureuse.

Devant la jeune femme se trouvait ce qu'elle considérait comme un véritable labyrinthe. Rien qu'à le regarder, elle devinait qu'il était imprégné de magie. Mais peu importe, elle n'en avait rien à battre, sa confiance en elle la poussait à toujours avancer, malgré le fait que ses idées sont souvent bordélique, et que ça a tendance à la rendre nerveuse au travail. Elle ne semble pas le montrer du tout, du moins, pas depuis ce voyage dans le temps. Après tout, elle n'a pas du tout les mêmes collègues de travail, et pas du tout le même travail quand on y pense. À cette époque, elle travaille avec les vivants alors qu'en 2016, les morts sont ses principaux sujets d'expérimentation. En plus, ce genre de métier a plusieurs utilités. Par exemple, en plus d'étudier le corps et d'en apprendre plus sur ses différentes réactions, différentes maladies, etc ... Elle en apprend sur jusqu'où les gens peuvent aller en haïssant quelqu'un. On dirait presque que les meurtres arrivent en un clin d'oeil ... Enfin, quand on voit certaines personnes, on peut se dire que c'est bel et bien réel.

Vous vous demandez comment elle a fait pour se retrouver devant ce temple taillé à même la pierre en si bon état. Eh bien, utilisez votre imagination pour deviner, c'est à vous de voir comment vous imaginez la scène. Peut-être qu'elle a simplement utilisé son instinct, ou peut-être même qu'elle a utilisé une certaine technique ... Devant se temple, elle s'était enfin arrêtée, observant un instant ce qu'elle considérait comme la beauté de l'endroit. Ce qu'elle trouvait beau là-dedans était surtout ce sentiment de victoire et de supériorité qui se promenait en elle. Oui, elle était fière d'avoir réussis à manipuler Kusari à ce point, elle avait réussit à lui faire cracher la localisation de Darek et elle ne se gênerait pas à s'en vanter. Certes, il n'avait en aucun cas précisé les Abysses, mais imaginez-vous vraiment Darek siéger dans une petite maison faite de carcasse d'automobile ayant précédemment explosé ? C'est une image plutôt ironique d'un homme qui se dit supérieur, pire encore, qui se disait être un Dieu lorsqu'elle l'a rencontré pour la première fois. Il faut dire que ce côté prétentieux ne lui déplaisait pas tant que ça. Après ça, ne sont-ils pas ensembles ? ... Bien sûr que non, elle avait beau avoir l'air sérieuse, elle était complètement en train de manipuler Kusari, après tout, les charmes féminins sont plutôt utiles par moment !

- Bêh~! Gotcha., prononça-t-elle pour elle-même en tirant la langue d'un air plutôt immature.

Suite à ces paroles prononcées pour elle-même, la jeune femme s'était avancée vers le temple et y était entrée ...

Diantre, mais qui est la créature qui ose passer ses bras autour du cou de Darek de la sorte ? Est-ce que cette personne sait au moins à qui elle a affaire ? Remarque, il est assied sur un trône de pierre dans un temple plutôt ... spécial. Il ne peut pas être n'importe qui. Cependant, cette petite vermine osait quand même le souiller en s'accrochant à lui de la sorte ? Évidemment, cette petite, c'était nul autre que Médusa. La version adulte bien sûr, celle qui semblait prendre un plaisir immense à ennuyer ce pauvre Darek, anéantit par le fait qu'il ne peut pas la tuer. La jeune femme venait à peine de reprendre une forme humaine, et si tôt reprise, elle avait déjà passé ses bras autour de Darek. Non, elle n'était pas sortie de nul part, elle était juste en train de ramper sous forme d'un serpent, puis, une fois à côté du trône de Darek, avait prit une forme humaine et s'était accrochée à lui. Ennuyant, n'est-il pas, de se faire souiller de la sorte par quelqu'un que l'on apprécie pas plus que ça ?

Oh, bien sûr, la jeune femme n'a pas traversé ce temple en une minute à peine, non, loin de là. Ça a été plutôt long. Long, certes, mais elle ne semblait pas être fatiguée pour autant. Elle ignorait qu'elle heure il était et combien de temps s'était écroulé depuis qu'elle était descendu en Enfers et de toute façon ... Elle s'en fout.

- Oh, Votre Majesté ! Comment avez-vous pu vous cacher de la sorte dans un endroit si difficile d'accès ?! Vous m'avez manqué !

Médusa Du Futur resserra encore plus sa prise, collant son visage contre celui de Darek plus qu'il ne l'était déjà. Des coups ? Qui a parlé de coups ?! Oui, elle les sent venir, c'est pourtant évident quand on est en train de serrer un homme qui veut nous exterminer dans ses bras, surtout lorsque ce dernier prend ça pour une humiliation. Mais voyons, maintenant, il ne devrait pas être si coincé que ça, après tout ... ils sont en privé ! Il ne sera vu de personne, il n'a pas à avoir honte ... Sauf qu'il risque d'avoir ces images en tête jusqu'à la fin de son existence.

- Ça a été difficile, de venir vous voir ... Mais c'était pour vous, donc je suis quand même venue ... Pour vous faire un cadeau ...

... Bien sûr, un cadeau ! C'est Noël après tout, aujourd'hui. Suite à cette phrase, Médusa Du Futur plaqua un doigt sur les lèvres du Régnant des Enfers, avec un grand sourire.

- ... Inutile de répliquer !

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   Mer 17 Déc - 5:16

Il y a des moments où même les plus grands de ce monde ont besoin de repos. C’est ainsi, tout ce qui est vivant à des besoins, et dans le cas de nombreux organismes, le sommeil en fait partie. Darek ne faisait pas exception à cette règle, lui aussi subissait les affres de la fatigue et devait parfois les effacer en dormant. Il n’avait pas besoin d’autant d’heures de sommeil que les autres, cela allait de soit, mais cela ne lui en restait pas moins nécessaire, surtout après une dure journée. Que faisait-il de son temps au juste ? Allez savoir, sans doute mettait-il en place un plan spécialement concocté dans son esprit dérangé pour satisfaire ses sombres desseins. Nous n’entrerons pas davantage dans les détails pour le moment. En cet instant, ce qui importe, c’est que le Régnant dort.

Où ? Comment ? Y a-t-il des chambres et des lits dans cet endroit ? Peut-être, allez savoir, quoiqu’il en soit l’hybride ne les utilisait pas. Lui, il dormait assit, installé sur cet inconfortable trône de pierre. La majorité des être vivants ne peuvent normalement pas dormir en position assise, en tout cas, pas une position aussi droite que celle du Régnant. Tension musculaire trop importante pour que le sommeil s’installe, tout ça… Mais lui, Darek Lysen, n’était pas vraiment du genre à pouvoir être catalogué au sein de « la majorité des êtres vivants ». Avec le temps passé sur le trône, il avait fini par apprendre à pouvoir dormir en restant assis, et en gardant les yeux ouverts de surcroit. Oui, ses yeux n’étaient pas clos, une habitude qu’il avait prise afin qu’on n’envisage jamais de le surprendre dans son sommeil. Après tout, iriez-vous trahir quelqu’un qui semble vous observer ? Dort, dort pas ? Allez savoir ! Dans le doute, autant ne pas prendre le risque, si ? Surtout lorsqu’on sait que le moindre mouvement venant perturber son champ visuel était susceptible de le réveiller.

Soudain, réveil brusque. Il fallait croire que quelqu’un avait été assez inconscient pour surprendre le Régnant dans son sommeil finalement. Mais pas pour le tuer, noooon… Ce genre de chose, c’était pour quelqu’un de sain d’esprit, quelqu’un qui n’aurait jamais approché le semi-démon donc. La personne qui avait fait un tel geste, elle avait préféré faire un câlin au tyran qui domine l’enfer et le monde dans un avenir peut-être plus proche qu’on ne le pense.
Darek n’eut même pas besoin de tourner ses yeux vers la personne qui avait fait cela pour deviner qui c’était. Ce genre d’étreinte, il n’y avait qu’une seule personne, à cette époque tout du moins, assez dérangée pour la lui faire. Et cette voix, cette façon de l’appeler…

- Oh, Votre Majesté !

Pas de doute, c’était elle, voilà qui irritait davantage Darek, même s’il était un peu trop surpris pour réagir dans l’instant. Que faisait-elle ici celle-là ? Ne l’avait-elle donc pas assez humilié comme cela la dernière fois ? Comment cette répugnante chose osait-elle l’étreindre de la sorte ?

- Comment avez-vous pu vous cacher de la sorte dans un endroit si difficile d'accès ?! Vous m'avez manqué ! Ça a été difficile, de venir vous voir ...

C’est justement pour ça qu’il te l’a caché, petite sotte ! Voilà que cette peste souillait son visage royal en s’y collant maintenant. Voilà qui commençait à l’énerver sérieusement. Pour qui se prenait-elle au juste ? Ce n’est pas parce qu’il ne pouvait pas la tuer qu’elle devait se comporter avec lui comme avec une vulgaire peluche ou un quelconque animal domestique ! Il était toujours le Régnant, et à ce titre il était en droit d’exiger un certain respect ! C’était pour lui donc tu étais quand même venue, hein… T’aurais pu t’abstenir que ça ne l’aurait pas dérangé !

« Omae… »
commença-t-il avec un ton qui laissait clairement transparaître de soudaines pulsions meurtrières.

Mais la gorgone posa subitement son doigt sur la bouche de l’hybride afin de le faire taire. Quoi ?! Mais depuis quand était-il autorisé de souiller ses divines lèvres de la sorte ?! De quel droit cette misérable petite garce s’octroyait-elle le privilège d’entrer en contact avec ce qui permettait au Régnant de prononcer ordres, jugements, sentences et tout ce qui avait une influence sur le monde de son époque ? Et elle lui coupait la parole pour lui interdire de parler en plus ! Les erreurs de trop ! Ce n’est pas parce qu’il ne pouvait pas la tuer qu’elle n’avait rien à craindre de lui ! Cette petite effrontée méritait une correction digne de ce nom. Bougeant brusquement son visage sur le côté pour séparer ses lèvres du doigt de la gorgone, Darek prit la parole dans un rictus dément.

« Voilà qui tombe bien, parce que j’ai également une surprise pour toi ! »

Quelque chose vint se loger dans la paume droite du Régnant. Un long objet cylindrique, comme le manche d’une faux… Oui, ceux qui suivent les petites anecdotes de l’hybride savent de quoi il s’agit : Darek venait d’appeler Fimbulvetr.
D’un seul geste, le semi-démon se releva, repoussant légèrement Médusa de sorte à la laisser à portée de faux, et entama un coup latéral. L’arme transparente émis un son, comme une sorte de pur sifflement cristallin, qui s’arrêta en même temps que le mouvement de la lame. Bien entendu, la gorgone avait esquivé l’assaut grâce à un léger bond en arrière, mais ce n’était pas dit qu’elle avait évité toute blessure…
La grande question restait maintenant de savoir si Fimbulvetr était souillée du sang noirâtre et caractéristique de Médusa, ou si sa lame brillait toujours avec la même pureté que précédemment. Pour l’instant, Darek n’y prêtait guère attention, trop occupé à fixer la gorgone et à retenir sa rage intérieure. Pourquoi ? Parce qu’il venait tout juste de se rendre compte de ce qu’elle portait. Le manteau, SON manteau ! Cette petite peste semblait se pavaner avec partout où elle allait ! Juste un affront de plus me direz-vous. Mais aux yeux de Darek, celui-ci était impardonnable, à tel point qu’il en fit grincer ses dents. Il y avait intérêt pour elle à ce que la faux ne l’ait pas égratigné, sinon, elle risquait de le sentir passer.

Lentement, le regard du Régnant quitta le visage de Médusa, et se mit à longer le manche de Fimbulvetr, pour finalement se poser sur la lame à la recherche d’une quelconque goutte noire qui pouvait s’y trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   Mer 17 Déc - 9:43

« Omae… »

- Onore..., se contenta de dire MDF en imitant le ton du Régnant, restant collée contre lui malgré le ton de sa voix.

Bien sûr, elle restait collée contre lui jusqu'à ce qu'il détourne la tête pour séparer le doigt de MDF de ses lèvres. Oh, mais c'est qu'il aime pas être dominé le petit lui !

« Voilà qui tombe bien, parce que j’ai également une surprise pour toi ! »


En entendant ces paroles, un grand sourire étira les lèvres de Médusa. Ce grand sourire, Kusari l'aurait sûrement reconnu directement. C'est le genre de sourire que la jeune femme lui avait adressé juste avant qu'elle se mette à pleurer. Oui, pleurer de fausses larmes, c'est pas quelque chose de très difficile pour elle.

- Oh, c'est bien gentil d'avoir pensé à moi ! Ça fait plaisir de savoir que même quand je ne suis pas là, vous pensez à moi ... Remarque, dans un temple si caché, on ne peut qu'espérer voir un peu de chaire féminine, ça doit être ennuyant d'être seul !

Évidemment, elle se doutait que le Régnant ne parlait pas d'un quelconque présent dans le genre de celui qu'elle voulait le lui offrir (Et heureusement, il perdrait toute crédibilité ...), mais bien une nouvelle arme, ou quelque chose dans le genre.

Ah, un coup de faux ... Rien de bien difficile à éviter, vu la position dans laquelle ils étaient, le Régnant ne devait pas non plus être dans une des meilleures positions pour réussir à la toucher. Oui, tout ça pour dire qu'en remontant son regard le long du manche, puis vers la lame, de son arme, Darek DF ne pouvait pas voir ne serait-ce qu'une goûte du sang noirâtre de la gorgone. D'ailleurs, si il détournait à nouveau son regard vers cette dernière, il pouvait remarqué qu'elle s'était à nouveau approché de lui, toujours avec ce grand sourire hypocrite. N'abandonnera-t-elle donc jamais ? En fait, sûrement qu'elle redeviendra sérieuse éventuellement, de toute façon, elle pourra pas éviter cette lame éternellement, et même à ça, ça ne l'effraie pas plus que ça. Évidemment, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'elle tremble de peur à la vue d'une arme, elle en a vu bien d'autres.

Le pied de cette femme surnommée de façon très originale « Médusa Du Futur » se posa sur le manche de la faux. Non, elle ne voulait pas vraiment que le régnant lâche son arme sous la pression qu'elle mettait dessus, elle s'assurait juste qu'il n'en profite pas pour la blesser. Profiter de quoi au fait ? Sûrement du fait qu'elle s'était penchée sur lui. Cette fois, ce n'était pas son doigt qui s'était posé sur les lèvres du Régnant, mais bel et bien les lèvres elles-même de Médusa. Elle avait souillé les lèvres royale de "Sa Majesté" ... Quel affront impardonnable ! De quel droit se permettait-elle quelque chose de tel ?! Eh bien, parce qu'elle n'est nul autre qu'une Déesse alors que Darek est quelqu'un qui, à l'origine, n'est pas un Dieu. Dans la tête de la gorgone, ça fait d'elle son supérieur ... Ou quelque chose dans le genre. Après, faut se dire qu'elle a toujours vu le monde comme « étant inférieur à sa divine et parfaite personne ».

Oui, oui, elle est folle, mais à ses yeux, elle ne fait que jouer avec un être vivant. Il faut comprendre, habituellement, elle joue avec des cadavres, c'est pas vraiment mieux ... Il faut bien qu'elle s'amuse avec quelqu'un qui peut s'énerver une fois de temps en temps. Vous me direz, elle commence plutôt tard à s'amuser ... À 23 ans, on devrait être plus mature qu'adolescent ... Oh, détrompez-vous, elle est toujours aussi mature, c'est juste qu'elle n'a pas tendance à le montrer lorsqu'elle décide de jouer avec quelqu'un. Darek, par exemple, elle le voit beaucoup plus comme un jouet qu'un ennemi. C'est lui, après tout, qui la provoque !

Après une brève durée, laissant à peine au Régnant le temps de se rendre compte de ce qu'il lui arrivait, elle s'éloigna, et ce rapidement d'ailleurs.

- C'est pour nos souvenirs en tant que couple, se contenta-t-elle de dire, en laissant échapper ce qui semblait être un rire. Je vous ferai parvenir les photos, j'en dois quelques unes à votre esclave sachant que j'avais pas de photo de notre mariage ...

Mariage ? Oh oui, elle est allée raconter ça à ce semi-démon ... Kitani Kusari ... Oui, elle est allée si loin que pleurer devant lui en disant que Darek était son fiancé, l'homme qui l'avait sauvé une nuit glaciale ... Bref, que des conneries qui sont loin d'être la vérité. Mais apparemment, Kusari l'avait cru au moins assez pour cracher la localisation de son maître à une femme qui est loin d'inspirer la confiance. Oui, parce qu'avec ses sautes d'humeur, difficile de lui faire confiance ... Il faut dire que quelqu'un qui agit de façon psychopathe une fois, puis après pleure en racontant quelque chose qui pourrait sans problème sortir d'un roman à l'eau de rose ... C'est pas vraiment quelqu'un de fiable.

- Demo nee~ ... !

Médusa DF inclina légèrement la tête sur le côté, en même temps qu'une partie de son corps.

- Avouez que je mérite votre respect pour avoir réussit à venir jusqu'ici !

... Oui, elle se fout de lui, même si il est évident que ce n'est pas des plus facile d'aller jusque dans ce temple. Surtout quand on ne sait pas sa localisation. Elle a quand même du manipuler l'objet de quelqu'un d'autre ... !

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   Jeu 12 Fév - 11:21

« Tsh ! »

Un tic qui finira tôt ou tard par le trahir et révéler qui il est à cette époque. Car oui, déjà en 2008, Dharc/Darek/Darcy avait cette manie de produire ce son lorsqu’il/elle subissait la moindre irritation. Darek avait beau essayer de réduire ce tic au silence pour que l’on ne s’en prenne pas à la jeune Darcy qu’il est censé être à ce jour, le fait de ne déceler aucune trace de sang noirâtre sur sa lame lui avait tiré ce son de la bouche sans qu’il s’en rende réellement compte. Mais bon, après tout, Médusa semblait trop occupée à s’amuser de lui pour seulement songer à s’en débarrasser, les risques étaient donc limités avec elle, mais tout de même…
Bon, la cible a été ratée cette fois-ci, c’est pas la mer à boire, il aura l’occasion d’en donner des coups après tout, et ce sera difficile pour cette enquiquineuse de tous les esquiver sans se faire égratigner ne serait-ce qu’une fois. De plus, sachant que Darek ne pouvait théoriquement pas la tuer, et qu’elle en était consciente, le simple fait qu’elle se soit donné la peine de s’écarter prouvait qu’elle se méfiait plus de l’arme qu’elle ne le laissait transparaitre.

« Pour quelqu’un qui se dit immortelle, lança le Régnant d’un ton narquois, tu me parait bien sur la défen… »

L’hybride aurait vraiment voulu terminer sa phrase… D’une parce qu’il ne tolère pas qu’on coupe la parole à sa grande personne, de deux parce que Médusa l’avait interrompue de la façon la plus désagréable et humiliante qui soit. Un baiser, un baiser qui n’avait duré qu’une seconde tout au plus. Mais cette seconde lui avait semblé être une éternité tellement elle fut inconfortable pour lui. Le dirigeant des enfers aurait préféré subir toutes les tortures qu’il a déjà infligées à cela. Mais comment diable cette garce osait-elle s’amuser de lui de la sorte ? Comment cette raclure des bas-fond, cette peste, cette pourriture de fiente d’animal, avait-elle l’audace de le souiller ainsi, de l’humilier, de le réduire à l’état d’un simple objet, pire encore, de satisfaire les pulsions de son corps imparfait sur lui ?! Impardonnable ! Blasphématoire ! Hérétique ! Il n’était pas un vulgaire jouet ! Il ne lui appartenait pas ! Il était le Régnant ! Si quelqu’un devait être la propriété de l’autre, c’était elle et non l’inverse !

Darek bouillonnait, tentant de ne pas céder à une colère démentielle tandis que Médusa s’éloignait et déblatérait ses habituelles inepties. Son écœurement était tel qu’il ne put s’empêcher d’essuyer ses lèvres avec le revers de sa manche, tout en se retenant de se laisser aller à cette envie d’égorger la gorgone qui le tenaillait. Non, il ne réagirait pas au quart de tour, il ne laisserait pas à cette chose le plaisir de lui dicter ses actes. Son courroux viendrait plus tard, et il lui ferait regretter ses agissements des années durant. Car s’il ne peut pas tuer Médusa du futur, il peut sans problème la torturer pour un sacré bout de temps, et ce grâce à la faux qu’il serre en ce moment même entre ses griffes.

« Mon esclave, répéta-t-il une fois que la gorgone eu fini, j’en déduis que ce déchet a craché le morceau finalement. »

Oui, « déchet », c’est le mot qu’il employait pour désigner le seul homme de main qu’il possédait à cette époque. Mais que voulez-vous, on ne peut pas s’attendre de la part d’un homme comme Darek qu’il se montre tolérant envers quelqu’un qui lui a désobéi après lui avoir prêté serment d’allégeance. Même si, honnêtement, le Régnant considérait cela comme un détail sans la moindre importance. En réalité, s’il considérait Kusari comme une créature minable qui ne mérite même pas d’être qualifiée d’objet, c’est parce qu’à ces yeux il l’avait toujours vu ainsi, depuis la nuit où il l’avait vu se « battre » contre Kiara. Car, il fallait être honnête, on ne pouvait pas considérer cela comme un réel combat, mais tout juste comme un jeu où le rouquin était le joueur et Kusari le jouet.

« Cette chose a donc survécu à mon petit sermon,
continua Darek en faisant tournoyer Fimbulvetr entre ses doigts d’un air soudain plus détendu, bien, très bien même. J’imagine que d’ici peu de temps il va se forger une nouvelle arme et chercher à se renseigner sur moi pour me mettre des bâtons dans les roues. On dirait que j’ai plutôt bien imbriqué les engrenages dans la machine… »

Discours obscur qui n’en disait pas vraiment long sur les intentions. Quel marionnettiste apprécierait de voir son pantin couper ses fils pour tenter de le tuer ? Allez savoir. Si cela se trouve, Darek a tout simplement perdu la raison, à moins qu’il n’ait un plan bien plus complexe derrière la tête.

« Ces détails mis à part, engagea-t-il en cessant de jouer avec son arme, tu comptes rester t’amuser un peu ou t’en aller tout de suite ? Je ne doute pas que ton emploi du temps soit aussi chargé que le mien… Mais il y a toujours moyen de décaler une obligation pour un peu de distraction, non ? »

Le Régnant avait resserré l’étreinte de ses griffes autour du manche de la faux cristalline au moment de prononcer le dernier mot. Visiblement, il souhaitait prendre sa petite revanche sur la défaite de la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   Mar 17 Fév - 19:35

« J’en déduis que ce déchet a craché le morceau finalement. »

Un simple sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme, comme si elle voulait seconder ce qu'avait dit Darek : Oui, c'était tout à fait cela, ce déchet avait craché le morceau. Ou presque. Elle l'avait un peu forcé ... Et elle avait un peu deviné aussi ...

« Ces détails mis à part, tu comptes rester t’amuser un peu ou t’en aller tout de suite ? Je ne doute pas que ton emploi du temps soit aussi chargé que le mien… Mais il y a toujours moyen de décaler une obligation pour un peu de distraction, non ? »

Rapidement, nettement, changement efficace de personnalité : Les yeux bleutés - bien que l'un des deux était plus violet que le deuxième - de la gorgone étaient devenus sans émotions puis normaux à nouveau. Enfin ... Normaux ... C'est ce qu'on pense.

- ... Aah ...

Et la voilà qui rougit, baissant la tête brusquement vers sa chaussure pivotant de gauche à droite, lentement, sur le bout des doigts de pieds. Rouge comme une pivoine, elle avait baissé sa tête si brusquement que quelques mèches étaient tombées devant son visage, de manière à cacher ses yeux et ses joues rosées.

- V-Vous allez un peu ... vite avec vos ... invitations ... Vous trouvez pas ? Je veux dire ... On se connait à peine et vous m'invitez à faire quelque chose de si personnel ... Et avec quelqu'un de votre rang, j'aurais trop peur de ne pas être à la hauteur ... et avec mes quelques milliers d'années, je suis un peu trop jeune pour vous ...

Vieille perverse ! C'est à ÇA que t'as pensé ?! Bon, il faut dire que rien que « S'amuser », puis la mention de lui et elle dans la même phrase et finalement « Distraction » n'avait pas aidé à lui éclaircir les idées et l'empêcher de faire un de ses sous entendu pornographiques.

En une fraction de seconde, encore une fois, les yeux de la gorgone se vidèrent d'émotions. C'était que très peu après ses paroles, alors que son visage était toujours caché par ses cheveux. D'un mouvement brusque, juste après cette fraction de seconde, elle redressa sa tête, bien que cette dernière fut inclinée vers la droite. Un grand sourire amusé s'était dessiné sur ses lèvres, un sourire qui, évidemment, s'adressait à Darek. Même si son discourt précédent n'était rien d'autre qu'un beau gros foutage de gueule, elle n'en restait pas moins heureuse de voir que Darek semblait vouloir lui laisser le choix de rester ou de partir ... Ou pour être plus précise, il ne l'avait pas agressé en disant qu'il allait la battre, chose qui est déjà plus respectable que certaines personnes qui veulent absolument monter au top. Évidemment, elle envisageait toujours la possibilité que le Régnant fasse comme elle et décide de ... jouer avec ses sentiments, on va dire. Mais vous vous doutez que, même si Darek l'agressait plus tard en disant qu'il veule se venger, qu'elle avait mal comprit, elle s'en fout.

- Mais pour être un peu sérieuse, c'est si bien demandé, je veux bien rester vous tenir compagnie !

D'une main, elle balaya une des mèches de ses cheveux bleutés pour la retirer de devant son visage, juste avant de bouger cette dernière d'un mouvement tout aussi brusque que le précédent et fit en sorte que sa tête soit penchée de l'autre côté. C'est ce tic étrange qui démange aussi Médusa Du Présent. Le tic qui la force à bouger sa tête de façon plutôt étrange, brusquement, tout d'un coup, de gauche à droite, d'avant en arrière. C'est un peu comme si elle essaie de faire craquer ses os, chose qui n'est pas du tout le cas puisque, à part ses paroles, aucun bruit ne résonne lorsqu'elle fait ce genre de mouvement déplacé.

- Du moment que vous n'oubliez pas que j'ai une famille et que c'est Noël. Si c'est pour avoir une conversation civilisée avec Votre Grandeur, je veux bien rester. Après tout, vous pouvez sûrement faire des efforts pour me supporter., dit-elle d'un naturel étrange avant de marquer une pause. Enfin ... Je ne dis pas ça par peur de me blesser, mais plutôt que j''aimerais bien pouvoir retourner chez moi avec ma tête ... Cette fois.

Vous allez me demander ... Pourquoi elle dit ça si facilement ? Elle parle de tête tranchée alors que, il y a de nombreuses années - bien nombreuses -, elle s'est fait trancher la tête. C'est ça, l'ironie, c'est pour ça qu'elle a fait une pause avant les deux derniers mots. Simplement parce que ses paroles puent l'ironie, et elle se doute bien que son interlocuteur comprendra ses sarcasmes évident. Ce même si le ton qu'elle avait utilisé ne donnait pas vraiment l'impression qu'elle était sarcastique.

« Mmh ... » Un simple son qui s'était échappé des lèvres de la gorgone, alors qu'elle considérait le Régnant du regard, l'air plutôt troublée. Elle inclina légèrement la tête vers l'arrière, alors que son pouce était venu se loger dans sa bouche, comme si elle grignotait son ongle, chose qui n'était pas le cas en passant. Elle se contentait de ... mettre son pouce dans sa bouche ... en réfléchissant. Ah, encore une saute d'humeur qui, cette fois, n'avait pas été séparée par un changement visible dans ses yeux. C'est sûrement parce que cette façon d'agir, de penser, avait un rapport avec la précédente. Je suis plutôt du genre à dire qu'à partir de ce sourire, elle était sincère, mais encore une fois, c'est quelque chose qui n'est pas vérifiable : La personnalité de cette femme, que ce soit celle qu'elle utilise avec Darek, avec les élèves de Mahora, avec Len ou celle qu'elle a utilisé il y a peu - l'espèce d'adolescente apparemment " innocente " stéréotypée dans les animés -, elle chance si souvent que sa réelle personnalité est un mystère pour nous tous.

Au bout d'un moment, elle fronça les sourcils, puis retira son doigt de sa bouche :

- Si vous voulez réellement vous débarrasser de moi, j'ai bel et bien mieux à faire ...
, commença-t-elle sur un ton calme, bien différent des précédents. Mais ça vous ressemble pas, je me trompe ? Vous n'allez sûrement pas me laisser partir facilement.

Oui, on a comprit, tes sautes d'humeur sont difficile à suivre ... Pour être plus clair, un petit résumé. Au début, elle prenait une voix toute douce, timide. Ensuite, sa réplique était prononcée avec son ton habituel, une voix qui avait l'air à peu près gentil, tout en étant sérieux. Puis la dernière remarque, celle ci-haut, était prononcée sur un ton calme, qui laissait comprendre qu'elle hésitait et qu'elle avait réfléchit avant de dire cela.

Bien sûr, que c'était réfléchit. Même si elle s'était jetée dans la gueule du loup, elle se doutait bien que ce dernier n'allait pas la laisser, elle, sa proie, partir si facilement. Et ce même si elle est une proie empoisonnée, le genre qui vous pourris l'existence, qui vous humilie, qui vous ennuie jusqu'à ce que vous craquiez et que vous vous suicidiez. Oui, Médusa est comme un mouton empoisonné ... Mais comme elle n'aime pas cet animal, disons une vipère. D'ailleurs, elle n'est pas mieux que cet animal, elle est venimeuse. Dangereuse. Détestable. C'est un cauchemar, même qu'elle peut se montrer si exaspérante qu'on a envie de se pincer pour vérifier si elle est réelle, si une telle créature, une folle dans ce genre, peut réellement exister ... Eh bien, oui, elle existe bel et bien, en chaire et en os ... Et en sang. Noir. Ah mais bien sûr, elle a des qualité, mais il faut les trouver, et elles changent avec ses personnalités.

Revenons en à ses actions : Encore un changement visible dans ses yeux qui devinrent vide puis redevinrent normaux. Juste après, elle inclina la tête une troisième fois (... Or so), puis ferma les yeux peu de temps, adressant au Régnant un grand sourire amical. Inutile de croire qu'elle le provoque en fermant les yeux et en s'empêchant ainsi de voir le Régnant pendant quelque seconde, elle ne fait qu'agir normalement. De plus, l'obstruction de son regard ne lui pose point problème, ses autres sens tous aussi développés empêchent le Régnant de faire un seul mouvement sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle le sentirait, et réagirait. Il ne faut pas en profiter, quand même ... !

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   Jeu 26 Fév - 8:40

Darek fixait Médusa avec une avidité facilement décelable dans son regard hautain et assuré. Pourtant, ces yeux avides se remplirent bien vite d’incompréhension lorsque la gorgone baissa les yeux et rougit de gêne. Comment diable est-ce que son cerveau dérangé avait-il bien pu interpréter ses dires ?

- V-Vous allez un peu ... vite avec vos ... invitations ... Vous trouvez pas ? Je veux dire ... On se connait à peine et vous m'invitez à faire quelque chose de si personnel ... Et avec quelqu'un de votre rang, j'aurais trop peur de ne pas être à la hauteur ... et avec mes quelques milliers d'années, je suis un peu trop jeune pour vous ...

« Haaa ?! »

Oui, vous le connaissez ce « Haaa ?! ». Vous savez... avec le "h" aspiré. Cette exclamation accompagnée d’un regard des plus indigné que l’on entend si souvent de la bouche des loubards et autres junkies dans les mangas. Ce fameux « Haaa ?! » qui effraie tant les personnages impressionnables mais qui, à nous, n’est capable de nous procurer qu’une intense envie de rire tellement il fait peu crédible.
Oui, c’était bien ce « Haaa ?! » que venait de lancer le Régnant, cassant ainsi tout le charisme et le glorieux dégagé par sa majestueuse personne. C’était donc à ça qu’elle avait pensé ? Comment osait-elle s’imaginer avoir la moindre chance d’être choisie pour satisfaire ses divines pulsions ? Hem, je m’égare, et dans les grandes largeurs. Il est à noter que Darek n’a pas réellement de besoin de ce genre à satisfaire. Je ne dis pas que sa grande personne ne s’est pas rabaissée au viol à son époque, loin de là. Seulement, à ses yeux, c’était là plus un moyen de se divertir de l’expression terrorisée de ses « proies » qu’une réelle façon de satisfaire un quelconque besoin. Les idiotes, lui qui leur donnait pourtant l’opportunité de devenir la mère de son héritier…

Bref, les détails glauques mis à part, le seigneur des enfers fut relativement soulagé de constaté que son opposante ne prenait pas vraiment cela pour une proposition à ce genre de choses de sa part. Il ne manquerait plus qu’il assiste à nouveau à une de ces scènes humiliantes comme celle qu’il avait vécue à la grande cour…
Tiens ? Encore un changement d’attitude de cette enquiquineuse. Darek était bien tenté de lui faire subir une ou deux de ses tortures favorites, histoire de lui donner une bonne raison d’être folle à celle-là. Enfin, s’il parvenait à l’égratigner avec ce bijou qui reposait paisiblement entre ses griffes, il aurait de quoi s’amuser. Il n’aurait sans doute pas la satisfaction de la voir périr lentement, d’admirer la lumière s’éteindre dans son regard vide, au bout de son supplice, mais il s’en contenterait.
Tuer Médusa de ses propres mains n’était plus son objectif à présent, de toute façon il ne le pourrait jamais. Mais il avait trouvé une autre méthode pour parvenir à ses fins, une méthode qui lui ressemblait davantage : lente, réfléchie, imprévisible, nécessitant un timing des plus précis et une faculté hors-norme de compréhension des mécanismes de réaction en chaîne… Et surtout, une méthode au résultat implacable. Mais en attendant le moment opportun pour placer les rouages de l’horloge à sa guise, s’arrangeant pour qu’elle sonne le glas de ce sceau qui souille sa nuque, il pouvait toujours se divertir. Et son divertissement du jour se trouvait justement face à elle.

Du moment que vous n'oubliez pas que j'ai une famille et que c'est Noël.


La famille de Médusa, comment l’oublier ? Cette même famille qui, dans un futur trop proche au goût de Darek, sera responsable de sa situation actuelle, lui ôtant son pouvoir le plus dévastateur et le plus redouté, autant pour ses alliés que ses ennemis. Non, Darek ne risquait absolument pas de mettre la famille de la gorgone de côté. Et, même si elle ne le savait pas encore, cette famille était devenue sa cible principale depuis qu’il s’était rendu compte qu’il affrontait une version futuriste de Médusa à la grande cour. Mais cela, c’est le temps qui le montrera, le temps et quelques pions encore à déplacer. Et le jour où cette peste s’en rendra enfin compte, il sera trop tard pour intervenir, et cette misérable gorgone regrettera amèrement le jour où elle aura osé provoquer sa colère.
Le seul et unique regret que le Régnant avait pour l’instant, c’est d’être incapable de priver cette famille d’une mère le jour de Noël. Lui qui aurait prit un malin plaisir à leur envoyer le corps dans un sac plastique avec une petite carte sur laquelle serait rédigé « un joyeux Noël de la part du Régnant des enfers. » Mais bon, après tout, contrairement à ce que bien des gens pensent, même les divinités n’ont pas toujours ce qu’elles veulent, car elles sont elles aussi soumises à des restrictions qu’elles-mêmes ne peuvent lever.

« Justement, lança Darek lorsqu’elle eut fini, c’est Noël. Et j’ai reçu un agréable cadeau que je tiens à tester ! »

Sur ces mots, il fit siffler Fimbulvetr d’un mouvement sec. L’hybride était bien trop loin de son adversaire pour la toucher à cette distance, mais ce n’était pas là l’objectif, et ceux qui ont vu Kusari servir de cobaye à cette faux le savent très bien.

Tandis que Darek disparaissait lentement dans le blizzard magique généré par son arme, comme lui-même dissipé en milliers de flocons et autres cristaux de glace, il adressa avec sourire une dernière phrase à Médusa.

« Ne t’en fais pas pour ta famille, ricana-t-il, tu seras auprès d’eux avant minuit ce soir. En revanche, je ne m’avance pas à préciser dans quel état tu te trouveras… »

Sur ces dernières paroles, il disparu après qu’une bourrasque soit passée, ne laissant qu’une plaque de givre grandissante sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   Jeu 26 Fév - 13:59

- Dit comme ça, votre phrase est presque louche, Votre Majesté !

C'est avec un sourire comparable à celui d'une gamine émerveillée que Médusa Du Futur avait regardé le Régnant effectuer un mouvement sec avec la main qui tenait sa faux. Une faux assez belle, d'ailleurs. À vue d'oeil, elle semblait taillée dans une pierre précieuse ... Ou peut-être dans de la glace ? Bof. Après tout, avec Darek, il faut pas être trop impressionnable ... Chose que n'est pas du tout MDF d'ailleurs. Ce sourire enfantin était simplement du au fait que le Régnant semblait vouloir ... S'amuser ... avec elle. Comprenez ce mot dans le sens que vous voulez, aux yeux de Médusa, ce mot a plusieurs significations, et elle peut toutes les utiliser en 10 minutes. Pratique, après tout, d'être folle.

Lorsque le Régnant avait effectué son mouvement sec et vif, un sifflement plutôt aigu s'était fait entendre. Vous aurez comprit que MDF a l'habitude d'entendre son arme hurler des conneries, et de s'entendre elle-même, ce genre de cri ne la dérange pas plus ... Mais ce qui amplifiait son amusement était la neige, voir même le cristaux de glace, qui venait d'arriver, transportée par de grands vents. C'est pas n'importe qui qui serait amusé de voir énormément de neige sortir de nul part ... Mais bon, Médusa Du Futur est plutôt résistante aux froides températures, donc pour l'instant, ça ne la gêne pas trop. Cette neige, elle était sortie de nul part ... Et en plus, elle se doutait que Darek n'était pas magicien ... Mais il avait encore des trucs du genre qu'il lui cachait ? Voilà qui amplifiait la curiosité de la jeune femme. Darek était donc si fort que ça ? Elle aurait enfin trouvé un adversaire de taille ? Bon ... il restait un peu trop colérique et peu tolérant ... Ce qui était dommage, mais en même temps si divertissant. Après tout, Médusa Du Futur adore qu'on réponde à ses provocations.

« Ne t’en fais pas pour ta famille, tu seras auprès d’eux avant minuit ce soir. En revanche, je ne m’avance pas à préciser dans quel état tu te trouveras… »

- C'est gentil de votre part. Vous pensez aux autres, quel bon Roi !, répliqua-t-elle, en imitant le ton qu'avait prit le Régnant. Et en plus, vous me laisser essayer votre cadeau ... Je suis comblée de joie.

Et en prime, un sourire de la part du Régnant avant qu'il ne prononce sa phrase et disparaisse ... Voilà qui fait une femme heureuse !

En voyant l'homme disparaître, la première réaction de la gorgone fut de tourner légèrement la tête, histoire de regarder un peu si il y avait un signe de Darek dans les parage. Apparemment, non. Il ne semblait pas être réapparut ... Même pas sur son trône. Trône qui était d'ailleurs devenu le seul objet de l'intérêt de MDF dans la salle. Les yeux de la gorgone devinrent vide, puis, à nouveau, brillaient autant qu'avant. Un autre changement de personnalité ? Oh crap ... Ça commence mal ...

D'un pas drôlement joyeux pour la situation dans laquelle elle se trouvait, la gorgone s'était mise à marcher ... Non, correction, à courir en direction du trône du Régnant. Un trône de pierre, d'après ce qu'elle ressentait en passant son doigt le long du dossier. Pas discret, d'ailleurs, puisqu'elle tourne dos à l'endroit où réapparaîtra sûrement Darek ... Mais je l'ai déjà dis : MDF s'en fout de se faire blesser, et elle l'entendrait sûrement venir si il s'approchait. De toute façon, il sera sûrement trop enragé en remarquant qu'elle touche son divin et royal siège, il va le faire savoir. Bref, la Gorgone fit glisser ses doigts le long du dossier, pour s'accrocher à la partie la plus haute du siège ... et sauter. Ce saut n'aurait sûrement pas été nécessaire, ou presque, si elle n'était pas si petite ... Mais que voulez-vous, même en montant sur les accotoirs, elle a besoin de sauter. Et elle doit après se débattre pour pouvoir monter complètement, et enfin pouvoir se relever debout sur le trône ... Chose qu'elle avait fait.

- Woaaaaa~ ! JE SUIS GRANDE ! JE SUIS GRANDE !

Et voilà le retour de cet air de gamine émerveillée. Le regard de MDF parcouru un instant la pièce du regard, alors qu'elle faisait de petits pas sur le dossier du trône, pivotant souvent sur elle-même. Oui, oui, continue de te ridiculiser, continue d'attirer l'attention ... De toute façon, l'attention de Darek, tu l'as depuis bien longtemps. Ah, mais oui. L'attention de Darek, c'est tout ce qu'elle veut, et il lui donne son attention à chaque fois qu'elle dit quelque chose. La preuve, elle dit une connerie, ça l'énerve. Elle lui fait un câlin, ça le fait bouillir de rage. Elle l'embrasse ... bon okay, il a pas vraiment réagit, mais il veut déjà la tuer de toute façon.

Finalement, le regard de la gorgone descendit pour fixer le sol ... Oopsy.

- ... Votre Majesté ...

... Ah, tiens, elle a vu un fantôme ?

- JE SUIS TROP PETITE POUR DESCENDRE, ET EN PLUS IL FAIT FROID ! J'AI BESOIN D'UN HOMME FORT !

Que ça ? Pourtant, elle semble être sur le bord de la panique, agitant les bras de haut en bras d'un air désespérée. Après ses paroles, elle abaissa ses bras, faisant à nouveau le tour de la pièce du regard, d'un regard toujours aussi paniqué.

Nah mais rassurez-vous, encore une fois, elle fait ça juste pour attirer l'attention. Elle est sûrement capable de descendre toute seule de là ... Sauf que ça ferait pas très crédible si elle le faisait.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   Lun 16 Mar - 8:57

- Et en plus, vous me laisser essayer votre cadeau ... Je suis comblée de joie.

C’est ça, sarcasme tant que tu voudras, vile créature capricieuse. Tu regretteras tôt ou tard tes agissements, le Grand Régnant des Enfers et sa divine faux vont s’en assurer. Une défaite implacable, voilà ce qui attendait Médusa, de la façon dont Darek appréhendait le combat en tout cas. Parce que si on l’écoutait, il aurait aisément gagné à la grande cour. Remarque, maintenant il savait qu’il ne pouvait pas la tuer, il pouvait prendre cet état de fait en compte, alors bon. Eh puis, il avait Fimbulvetr cette fois. D’un autre côté, Aëryhn n’était pas à ses côtés cette fois, pour l’instant du moins. Et qui dit pas d’Aëryhn, dit pas de Pactios, et donc malédiction toujours active. Au moindre petit sort adverse il s’en prendrait pleins les dents, surtout s’il s’agit d’un sort de lumière, élément faisant partie de ceux que la gorgone maitrise particulièrement bien.

Et où elle est passée celle-là d’ailleurs ? Ah, là voilà, courant vers le trône tel un gamin débile et dépourvu de bon sens poursuivant un papillon sans la moindre conscience du danger qui l’entoure. Quoi encore ? Elle fuit ? Aucune chance. Changement de personnalité ? Peut-être. Provocation ? Sans le moindre doute. Elle ne s’était pas comportée de cette façon lors de leur premier combat. A la grande cour, elle avait au moins le tact de faire attention au duel, ne serait-ce qu’un petit peu. Là, elle l’ignorait carrément, lui, le Régnant, le seul être vivant à part elle à se trouver en ces lieux, le seul à lui avoir porté un coup qui aurait dû lui être mortel. Tout ça pour quoi ? Parce qu’elle savait qu’il ne pourrait pas la tuer, alors elle en profitait pour le rabaisser, l’humilier, le tourner en ridicule en se comportant comme une gamine incapable de se battre, et qui pourtant parvient à le dominer en terme de combat.
Mais Médusa est loin d’être l’idiote que Darek voyait escalader en ce moment sur son trône, et il en avait conscience. C’est pourquoi il s’efforçait de ne pas réagir à ces provocations incessantes. Même si, au fond, il bouillonnait intérieurement. Phénomène qui expliquait sans doute la présence de plus en plus de loups de neige se rassemblant autours du fauteuil de pierre, animaux illusoires de la gorgone ne semblait même pas avoir remarqué pour l’instant.

- Woaaaaa~ ! JE SUIS GRANDE ! JE SUIS GRANDE !

C’est ça gorgone, attire l’attention comme le font ces gamins puériles persuadés qu’ils doivent être applaudis chaque fois qu’ils font caca tous seuls alors qu’ils sont incapables de se torcher correctement. Agit donc comme ces minables créatures qui s’écrient « regarde-moi maman ! » avant de réaliser un acte inutilement stupide, convaincus que tout le monde doit trouver ça impressionnant parce que ça vient de leur inintéressante petite personne. Tu veux de l’attention ? Tu l’as déjà, et crois-le ou non, ça finira par se retourner contre toi.
Tiens, la voilà qui baisse les yeux et semble soudain inquiète, aurait-elle remarqué les faux prédateurs qui l’attendaient patiemment en bas ?

- JE SUIS TROP PETITE POUR DESCENDRE, ET EN PLUS IL FAIT FROID ! J'AI BESOIN D'UN HOMME FORT !

Stupide gamine prétentieuse qui ne pense qu’à provoquer sans arrêt. La première fois que tu as rencontré le Régnant, c’était en sautant d’un toit pour atterrir une dizaine de mètres plus bas sans le moindre mal. Et là, tu prétends avoir besoin d’aide ? Comme s’il y avait la moindre chance pour que l’on te croie. Et quand bien même ta demande aurait été sérieuse, tu ne penses tout de même pas que le grand, le seul, l’unique, le parfait dirigeant des enfers et du monde, allait s’abaisser à céder gentiment à tes caprices ! Tu veux qu’on t’aide à descendre ? Qu’à cela ne tienne ! Tu ne pourra t’en prendre qu’à toi-même !

La température baissa subitement, à des degrés plus bas encore qu’elle n’était déjà descendue. Du givre se forma en moins d’une seconde sous les pieds de la gorgone, réduisant fortement l’adhérence de la surface sur laquelle elle se trouvait alors. L’instant d’après, une violente bourrasque avait fauché ses jambes depuis l’arrière, la condamnant à perdre l’équilibre et glisser du haut du trône. Mais elle ne toucha pas le sol pour autant, du moins pas tout de suite, ç’aurait été trop facile. Non, le vent la souleva et l’envoya jusqu’à l’endroit où le Régnant avait disparu, avant de la rabattre violemment sur le sol de pierre.

Darek avait parfaitement conscience que ce n’était pas cela qui allait lui faire le moindre mal, mais le but n’était pas là. L’objectif de la manœuvre, c’est de l’amener là où il le souhaitait. Maintenant, il ne restait plus qu’à l’immobiliser un peu, ou tout du moins ralentir ses mouvements.
Les loups se rapprochèrent sans attendre, puis sautèrent, se dispersant en courant d’air déplaçant des cristaux de glace, décrivant un arc de cercle quittant le sol pour prendre de la hauteur, avant de redescendre sur Médusa, maintenant ainsi une pression constante sur son corps, l’aveuglant au possible avec des vents gelés, un froid mordant et des cristaux tranchants… Aussi tranchant que la faux qui venait d’apparaître au beau milieu de cette tempête, au dessus de la gorgone, se fondant parfaitement dans la tempête, et dont la lame se dirigeait droit vers son visage, poussée par le vent et la force du bras droit de son propriétaire. Car Darek est droitier. Même s’il peut manier n’importe quoi aussi bien de sa main gauche que de sa main droite, ce qui lui vaudrait d’être considéré ambidextre, il aime à penser que sa main directrice reste la droite. Il faut dire qu’il fait des choses uniquement avec sa main droite et qu’il ne ferait jamais de la gauche. De même, s’il faisait certaines choses qu’il ne fait pas, jamais il ne les ferait de la main gauche, donc il se dit droitier. Intérêt de préciser cela ? Aucun.

Bref, vous l’aurez comprit, le Régnant venait de refaire surface pour frapper. Après tout, il s’était créé une bonne occasion : il avait partiellement entravé les mouvements de sa cible et attaquait d’un point qu’elle ne pourrait logiquement pas voir à cause du vent. Soit la lame de Fimbulvetr toucherai au but cette fois-ci, soit Médusa aurait le réflexe de rouler sur le côté. Encore qu’il faille qu’elle voit le coup venir pour cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Tao Kiri

▬ INSCRIPTION : 07/11/2007
▬ ÂGE : 16

▬ MESSAGES : 652


Feuille de Perso
▬ NOM : Tao / Hopper
▬ CLASSE: 1A
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   Lun 16 Mar - 14:49

    « Un signe ! J'ai vu un signe ! »

    Ces simples paroles, encore là que pour attirer l'attention, ce fut ses dernières ... sur le trône. De quel signe pouvait-elle bien parler, d'ailleurs ? De la givre qui venait de recouvrir le haut du trône, de cette bourrasque de vent qui venait de la pousser en bas, mais qui en plus l'avait empêché de toucher le sol. C'est gentil, ça. Mais bon, tout ce qui monte doit redescendre, elle heurta violemment le sol ... Ce qui ne lui fit pas si mal que ça, par rapport à ce qu'elle avait déjà enduré. Nous n'allons pas raconter sa vie, mais se faire trancher la tête, ça doit pas faire beaucoup de bien.

    « ... On aurait dit un manège à sensations ! ... Dommage, je préfère les sensations plus éroti—IERK ! »

    Pardon ? « IERK » ? Depuis quand Médusa Du Futur, la Graaaaaaaande, celle qui dit être parfaite, immortelle, qui se fiche ouvertement de la gueule des autres, qui change toujours de caractère, hurle de dégoût ? Depuis qu'elle vient de changer de personnalité, évidemment ! Ça ne doit même plus être étonnant à partir du moment où l'on remarque cet espèce de changement dans ses iris. Bref, pourquoi ce « Ierk » ? eh bien ... Regardez ce qui entoure Médusa et vous allez avoir votre réponse. Des loups. Après, reste à voir si elle est réellement apeurée par ces bestioles ou si elle ne fait ça que pour attirer l'attention, si elle ne fait pas qu'un clown d'elle-même. Elle est bien douée à ça ... Ouais, et pourquoi je dis ça en fait ? Pour expliquer pourquoi MDF avait cru bon de rouler sur elle-même, vers l'arrière. Pour éviter les loups, oui.

    What ? C'est quoi ce bruit ressemblant à celui d'une lame heurtant le sol ? C'est quoi ça, qui vient de tomber du ciel devant elle ? C'est qui ce Grand homme aux cheveux blancs avec reflets d'argent ? Oh ! Mais c'est Darek ! Joie et bonheur intense (Et pas « bonheur orgasmique », juste pour contredire Ayaka) ! Il venait la protéger de ces horribles créatures ! Du moins, c'est ce qu'elle semblait croire. Elle s'était jetée sur lui après s'être relevée, sautant pour s'accrocher à son cou. Pauvre petite créature, elle manque d'amour, elle manque d'affection ... Un peu comme un animal, un animal en manque d'affection, un animal horrifié par un autre, plus gros et plus imposant ... Une autre preuve de son comportement animal, c'était le fait que, contrairement à beaucoup de femmes, elle n'en avait rien à battre d'avoir une tenue un peu déplacée pour se battre/sauter sur Darek ... Je parle bien sûr de sa jupe, là, et non du grand manteau rougeâtre qu'elle a volé au Régnant des Enfers et qu'elle compte bien garder.

    « Éloignez ces sales bêtes dégoûtantes de moi ! Pitié, je vais vous laisser me faire ce que vous voulez ! Je vais me mettre à genoux devant vous ! Je veux pas que ces horreurs de la nature me touchent ! »

    Elle le suppliait, sur un ton désespéré. Quel espèce de sans coeur refuserait quelque chose comme ça à une femme qui le supplie ? Réponse : Darek. Ce dernier n'allait sûrement pas se plier à ses caprices et se faire un plaisir fou à augmenter le nombre de loups, rien que pour la voir « Souffrir » ... Ce qu'il sait pas, c'est que c'est sûrement sur lui que ça va retomber. Et ... « Horreur de la nature » ... Vous avez bien raisons si vous croyez qu'elle est assez mal placée pour parler. Entre une gorgone, créature qui ressemble à tout sauf quelque chose de normal, ou un loup de neige, c'est sûrement pas le loup qui est l'erreur de la nature. Remarque, les erreurs de la nature dans cette école, c'est pas ce qui manque. Tout plein de démons, de semi-démons ... Mais Médusa bat des records, et elle ose critiquer des loups comme quoi c'est des horreurs de la nature.

    Ah ? En redressant la tête pour regarder autour d'elle, Médusa Du Futur avait remarqué que quelque chose avait changé, ici. Les vents s'étaient dissipés, les flocons s'étaient arrêtés, figés dans les airs. Si Médusa serait incapable de bouger, ça aurait peut-être eu un rapport avec une quelconque manipulation temporelle, chose qui ne serait pas étonnante de la part de quelqu'un qui vient du futur, mais ... non. Ce n'était pas du tout ça, Médusa pouvait bien sûr bouger. Et pour preuve, elle avait resserré ses bras autour du cou du Régnant, collant sa joue contre les cheveux de ce dernier ... Wait, wut ? Qu'est-ce qu'elle fout là ? Elle attire son attention ! Vous suivez rien vous ou quoi ?! J'ai dis qu'elle lui avait sauté dessus, c'était pas au sens figuré ! Elle a réellement sauté sur Darek, et s'est réellement accrochée à lui. Elle avait même monté sur ses épaules ... Chose qui était sûrement bien difficile à faire sans se faire expulser à l'autre bout de la pièce, mais bon, elle savait bien que ça n'allait pas tarder et elle en profitait.

    « Vous avez tout arrêté sans même bouger, Votre Majesté ! Vous êtes génial ! Comme vous êtes puissant ! Ça tombe bien, j'adore les hommes puissants ! »

    L'air inquiet et apeuré qui était affiché sur son visage il y a peu n'était plus là. Un grand sourire, digne d'un enfant de 8 ans, venait de prendre place. Oui. Un sourire digne d'un enfant. Médusa Du Futur a beau avoir 23 ans et plus d'une demi-année, elle agit souvent de manière si immature qu'elle n'en fait même pas 18 ... Mais au moins, elle peut adopter l'apparence pour aller avec, ça n'a pas que des inconvénients. Elle pourrait même se faire passer pour une lycéenne, si elle veut. Mais refaire ses classes ? Erk ... Elle préfère que certaines personnes continuent de penser qu'elle sèche 95% des cours, même si ce n'est pas vrai.

    Bref, peu importe. MDF avait redressé sa tête, qu'elle inclina de l'autre côté presque automatiquement, l'air cette fois plus intrigué qu'autre chose ... Et merde, ça recommence.

    « ... Vous êtes puissant en bas aussi, j'espère ? »



    OUI, AU CAS OU VOUS N'AVEZ PAS COMPRIT, ELLE PARLE DE SON APPAREIL GÉNITAL. Elle ne parle pas du tout de sa capacité à kicker les des ballons de football (... soccer). Elle lui demande quelque chose de personnel, comme elle le fait si bien. Ô jolie petite infirmière perverse, quand comprendras-tu que tes remarques sont déplacées ? Ah, tu le sais déjà ? C'est bien, ça te fais un pas de plus vers la maturité.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une visite plutôt désagréable. [PV : DDF]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: Les Enfers ...-
Sauter vers: