MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Walk this Way [ANSELM]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Walk this Way [ANSELM]   Mer 21 Jan - 16:15

Quelle honte. Faith s’était bêtement laissée avoir par Anselm. Elle l’avait regardé droit dans les yeux. Il lui avait ordonné de dormir. L’enfoiré. Elle avait serré les dents, impuissante, s’attendant à s’endormir d’une seconde à l’autre. Mais il n’en fut rien. Prise d’un élan de panique, la chimère réfléchissait à toute vitesse. Que faire ? Bon, ok, faut bien l’avouer, elle n’avait pas trop de temps à perdre. Encore une seconde de décalage entre l’ordre et la réaction, et elle serait cuite. Alors, autant jouer la comédie et tomber bêtement dans les pommes … C’est ce qu’elle fit, tombant vers l’avant comme une poupée inanimée. À sa grande surprise, Anselm l’avait rattrapée. Elle s’attendait plus à tomber sur le sol qu’autre chose … Mais bon. Mine de rien, elle était sûrement en train de recevoir sa dernière étreinte à vie de la part du démon. Normalement, elle ne se serrait probablement pas laissée faire. Après tout, il l’utilisait. Il avait l’intention de l’abandonner. Elle l’aurait probablement frappé … Mais une telle réaction de sa part en ce moment précis serait plus que déplacée, puisqu’elle serait aussitôt découverte. Autant jouer la belle au bois dormant, même si ça l’enrage de se laisser faire comme ça.

Ah. Le voilà qui sortait de la salle de bal. Enfin. À en juger par la force du vent froid qui claquait contre sa peau, il devait courir … Il se sauvait de Darcy ? Probablement. Faith aussi déteste Darcy. Cet air hautain, cette manie de se foutre des autres sans aucune raison … Bref. Elle la haïssait. Et puis, c’était quoi, cette idée de dire à Anselm qu’elle savait qu’il avait fait d’elle son bras droit ? Faut vraiment être conne pour se mettre dans la merde comme ça. Ipis quoi, ce regard qu’elle lui avait lancé après … Un regard à la : « Ne dit rien de plus, sinon tu vas nous mettre dans la merde » ou quelque chose du genre. Non, mais quoi encore ? Cette garce les avait déjà assez enfoncées comme ça ! On ne pouvait pas être plus dans la chiasse que ça, tout de même. De quoi elle se mêle !?

« Je peut savoir à quoi tu pensais ? Sale petite trainée décérébré tu te rend compte dans qu'elle tas de boue informe tu me traine? Tu te rend compte qu'en moins d'une phrase tu à détruit des semaines d'éloquence réfléchis ? Tant d'année et de pouvoir pour finalement ne donner qu'une petite "escrotte" au rabais, une criminelle de bas étages, une chiure de mouettes dans l'infâme charnier du mal ... Avoir des remords, c'est pour ça que tu à tout dévoilée ? Idiote ! »

Là, la petite avait pratiquement frôlé la crise cardiaque. Il était hystérique. HYSTÉRIQUE. De quoi en devenir complètement sourde dans les deux prochaines minutes. Et le voilà qui blasphémait ... Encore et encore ... Il est mignon, lorsqu'il est en colère. Mais bon ... C'était pas vraiment le moment de penser à ça. Après tout, ce débile avait l'intention de la laisser tomber après l'avoir « trompée ». Rien que d'y penser et elle avait envie de pleurer. Elle en avait la nausée. M'enfin ... Elle ne pouvait que se contenter de rester immobile. NORMAL. Elle est censée DORMIR ... Ça n'empêchait pas plusieurs larmes de s'écouler de ses paupières closes. Les gens pleurent en dormant, parfois. C'est pas si grave. Haha. On s'en fout.

Bon. Consacrons ce beau et merveilleux paragraphe qui ne sert qu'à gagner des lignes à la réflexion du comment du pourquoi du fait que les ordres du grand blond n'affectent pas la petite créature à écailles. Bon ... D'après ce qu'il lui avait dit, il fallait un contact direct avec les yeux, non ? Bah, cette règle était respectée. Ça devrait fonctionner, en théorie. Après tout, c'était pas comme si elle portait des lunettes fumées ou quoi que se soit ... Oh ? Mais attendez, une seconde ? Elle porte bien des verres de contacts, non ? Bizarre. Selon toute logique, ça fonctionnerait quand même ... Ah ! Mais ils sont bien opaques les siens, non ? Après tout, on ne peut pas camoufler des pupilles en fente avec une lentille transparente. Ça serait stupide. Pour être honnête, Faith n'a jamais réellement compris comme ses verres fonctionnent. C'est bien étrange, puisque même les pupilles artificielles changent de taille selon la lumière environnante pour paraître plus naturelles. Ne lui demandez pas comment ça marche, elle ne saura même pas vous répondre.

Wooohh ... Attendez une minute ? Perdue dans ses pensées, la petite avait arrêté de prêter attention aux odeurs autours d'elle. Grosse erreur. Maintenant, elle ne savait plus trop où ils étaient. Elle renifla donc discrètement. Cette odeur d'humidité et de moisissure, elle la connaissait. Mais de où ? ... Oh. C'est pas sérieux ? Il ne l'avait quand même pas amené au restaurant désaffecté ? C'était quoi, cette idée ? Il voulait juste lui faire plus de mal en lui rappelant ce genre de chose ? À bien y penser, c'est sûrement. Démon jusqu'au bout. Non mais j'vous jure ... L'ordure. Et le voilà qui descendait des escaliers. Et quoi encore ? Il allait quand même pas l'enfermer dans une cave ? Ça en était trop.

Et puis voilà la chimère qui arrête de jouer le jeu et qui colle un violent coup de genoux sous le menton d'Anselm. Ouch. Elle va lui en donner, elle, des raisons de blasphémer ... Malheureusement, Fai était tombée des bras du démon par la même occasion. Comment ? Soit elle s'était carrément laissée tomber toute seule en poussant son genoux contre lui, soit il l'avait échappé par surprise. Peu importe, elle était tombée lourdement sur les marches, le colt dans sa botte s'enfonçant derrière son autre genoux. Humm. Pauvres fesses. De quoi se casser le coccyx. Bravo, chimère. Belle boulette. Maintenant, elle est incapable de se relever pendant au moins une bonne minute. Même si elle en trouvait la force, elle ne pourrait pas courir. De toute façon, Anselm bloquait le chemin. Super. La brunette se contenta donc de relever lentement sa tête ébouriffée, lançant un regard impassible au démon. Ses yeux vitreux étaient rougis par les larmes qui avaient coulées pendant son « sommeil ». Sinon, bof. Pas trop d'expression dans son visage.

« FUCK. »

Oui, un mot. Juste un mot. Et qu'est-ce qu'il en dit long, ce mot ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/09/2006
▬ ÂGE : 26

▬ MESSAGES : 20138


Feuille de Perso
▬ NOM : Nashi
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Walk this Way [ANSELM]   Jeu 22 Jan - 3:18

* Des plans, toujours des plans, voilà ce qui occuper la petite cervelle de Anselm. Le démon de notre histoire avait en effet eu tout le loisir d'imaginer les vice et service que subira et rendra Faith... Ou inversement, vice et versa et réciproquement, le bonhomme était LEGEREMENT en colère, enfin non. Pas en colère en fait, c'est bien Faith qui a employé le bon mots lors de son compte-rendus de l'enlèvement. L'hystérie commence à doucement monté dans la boite crânienne du grand blond et ce n'est certainement pas un bon signe, les démons ont toujours cette tendance à l'excès dans leurs instant d'énervement qui leurs vaut une mauvaise réputation... Ça aurait presque pus finir bien cette histoire en plus, Anselm aurait sans doute séquestrer sa friandise dans la cave, l'aurai violé autant qu'il est possible de le faire et l'aurai sans doute laisser là avec 2,3 boites de sardines, avec un peu de chance et de débrouille celle-ci aurai même pus sortir de la cave une fois Anselm fort loin dans un pays étranger qu'il n'avait pas encore pris la peine de visiter, un truc genre le Méxique ou la Hongrie, un pays un peu plus calme et moins chargé en bestiole magiques quoi...

Sauf que pif paf boum! La petite ne dort pas... Comment est-ce possible? La règles des yeux était respecté pourtant, de plus c'était la première utilisation du Pouvoir sur elle. Aucune raison pour qu'elle y résiste... Ses origines de chimères peut-être? A voir, enfin...Certainement pas sur ce cobaye vus ce qu'il risque de prendre. En parlant de prendre, c'est un bon coup de genoux que Anselm c'est mangé dans le menton à cause de l'autre petite peste. Mine de rien la gamine a quand même assez de force pour que la mâchoire de requin qu'arbore Anselm exécute un claquement très très désagréable, autant à voir qu'à ressentir d'ailleurs. C'est d'ailleurs par réflexe que Anselm a laissé tombé la vilaine, se faire défoncer la mâchoire donne étrangement envie de se la tâter voir si toute les dents de sa parfaite et énorme dentitions répondent toute présentes. Ce qui est le cas pour le moment, par contre y en à une dans le coin qui risque de perdre pas mal de chose... "Viens là que je te casse les petites pattes arrières" .

Ho! Et en ce moment même vous vous demandez certainement quand ce RP va réellement commencer et dans qu'elles circonstances Anselm va peut-être faire manger toute les assiettes du restau à Faith? Facile, c'est sa dernière phrase qui est le réel déclencheur de tout ce futur bazar. *

« FUCK. »

* Ca c'était bien une chose à la qu'elle ne s'attendait pas Anselm, ho! Je ne parle évidement pas du juron, bien sûr qu'ils s'attendait à en recevoir, plusieurs même et tous plus délectables les un que les autres dans la bouche de cette gamine... Mais juste un juron, c'était un peu décevant là d'ailleurs c'est un Anselm tout curieux qui répondit à ce unique mot. *

...Et? Je veux dire, mais encore? Rapelle-toi! Je t'ai manipulé, j'ai joué avec toi comme un chat avec une souris, je t'ai embrassé plusieurs fois ne pensant à rien d'autre qu'à ce qui se trouver sous tes vêtements, je t'ai offert la honte et la déconvenue de ta vie au premier bla de ta misérable vie...Et tu ne me dis que ça?!Tu te moque de moi...?

* Hey! Du calme Anselm, en voila des sautes d'humeurs qui ne te sont pas coutumières... Voilà à quel spectacle Faith était obligé d'assister: Celui d'un démon qui passe par tout le panel des émotions humaines, curiosité, désinvolture, cynisme, rage, haine, peut-être même bientôt joie et sadisme... Une combinaison qui n'est certainement pas des plus rassurante quand on à en face de soi une créature qui pète son cable et qu'on a soi-même trop mal pour bouger... Rappelons quand même que Anselm est un démon dont le seul élément réellement stable est son amour pour l'argent... Le reste: son histoires, ses gouts ou son caractère sont souvent changeant...Et si pendant son séjours à Mahora, le démon à su globalement garder la même façade, il ne faut pas oublier qu'une petite idiote à mis en pièce les plan du démons, à plusieurs reprises d'ailleurs...Hoooo que ça la énervé, lui qui n'est pas habitué à l'échec à force de ne jamais en subir, voilà qu'en une seule soirée ce qui est censé être son bras droit à cumuler malveillances sur gaffes... Huuum, une fois que ce petit passage avec "l'élue de son cœur" sera finis, Anselm se payerai bien une petite séance de tripaille-spaghetti avec Darcy... Enfin bref, tout ceci ne va plus tarder à prendre fin, Anselm se lasse de son jouet et se prépare à l'envoyé dans la benne à ordure, finis de rire, voila que ses 2 mains sont fournis de griffes aiguisées et son sourire figé dans un rictus plus cruel encore que d'habitude.
Le démon posa la paume de sa mains droite sur le haut du crâne de sa victime, quelque marches plus bas, et murmura presque, toujours avec son ton de gamin qui s'amuse. *

Alors Faith? Que faisons-nous maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon-des-mouettes.over-blog.net/
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Walk this Way [ANSELM]   Jeu 22 Jan - 6:42

L'art de se mettre dans la merde. On se demande bien comment Faith a fait pour surpasser tous les bourbiers du monde en si peu de temps ? Ah. C'est vrai. Faut pas l'oublier. Elle est tout simplement tombée amoureuse d'un démon. Très, très, très, très ... Très belle connerie. S'il y a quelque chose à ne pas faire, c'est bien ça. Les démons sont toujours assoiffés de pouvoir ... Ou juste incroyablement manipulateur, comme c'est le cas ici. Et que va-t-elle faire, notre chimère ? Bah. Elle s'était contentée de dire FUCK. Et ça semblait l'avoir mit en rogne. Bien jouer ! Elle vient de s'enfoncer encore plus profondément dans la crottasse de chèvre en un seul mot. Elle claqua des dents, siffla comme un serpent. Qu'est-ce qu'elle pouvait faire ? Dans l'état de sa jambe, elle doit gagner du temps à tout prix pour s'enfuir après ... Non. Changer d'endroit. Des escaliers, c'est pas très sécuritaires, et c'est certainement pas un endroit très approprié pour défoncer le crâne d'un démon. Oh, la narratrice dit défoncer le crâne, mais elle est bien loin du compte. Faith veut bel et bien lui faire du mal, mais tout le monde sait qu'elle serait incapable de le tuer ... Dans tous les sens du terme. Premièrement, elle n'est sûrement pas assez forte pour ça, et deuxièmement, c'est pas comme si tout ses sentiments à son égard c'étaient envolés juste parce que Darcy l'avait prévenue. Cette garce ... Il y a tellement à dire sur elle. Mais ce n'est pas trop le bon moment. Voilà le grand blond qui pète un câble.

« ... Et ? Je veux dire, mais encore ? Rappelle-toi ! Je t'ai manipulé, j'ai joué avec toi comme un chat avec une souris, je t'ai embrassé plusieurs fois ne pensant à rien d'autre qu'à ce qui se trouver sous tes vêtements, je t'ai offert la honte et la déconvenue de ta vie au premier bla de ta misérable vie ... Et tu ne me dis que ça ?! Tu te moque de moi ... ? »

Rohh là. C'est ce qu'on appelle jeter de l'huile sur le feu. La haine qu'elle éprouvait à son égard avait bien égaler l'amour, mais là, l'amour avait baissé en flèche sans pour autant disparaître tandis que l'autre gagnait toute la petite. Son sang la brûle. On dirait de la haine liquide dans ses veines. Pourtant, aucune réaction de la part de Fai. Qu'est-ce qu'elle aurait bien pu faire, de toute façon ? Elle ne pouvait pas vraiment bouger, elle avait une mains griffue sur la tête. Bon, ok, des égratignures ne lui feront rien du tout, mais là ! Si elle se fait défoncer le crâne et que son cerveau est transpercé de toute pars et de tous côté, elle aura beau guérir, mais elle deviendra complètement arriérée mentalement. Donc, donc ... Que faire ? Restée plantée là comme une fille bien sage ? Qu'est-ce qu'il s'imagine ?

Détails inutiles : Après la remarque sur les baisers et ce qu'il y a sous ses vêtements, elle n'avait eu qu'une réaction. Elle regrettais profondément d'avoir eu la BRILLANTE idée de porter une robe pour le bal ... En plus, il fait froid.

« Alors Faith ? Que faisons-nous maintenant ? »

Bon, ok ... Là, elle vient de faire une boulette, la bestiole à écailles. Oui, elle a éclaté de rire. Pas d'un petit rire enfantin plein de bons sentiments, loin de là. C'était un rire bourré de moquerie. Et voilà qu'un curieux sourire venait d'étirer ses lèvres. Ses grands yeux ambres étaient toujours plongés dans ceux du démon. Autant en profiter, maintenant qu'elle sait que ses ordres ne lui font « rien ».

« C'est drôle, tu me poses cette question comme si ma réponse importait vraiment. »

C'est vrai, quoi. Et si elle était franche ? « Tu me laisses gentiment partir et tu disparais de la surface de la terre. » Ça ne passerait pas vraiment, non. Alors quoi ? Elle s'était contentée de fournir une réponse de merde en remettant en question ce qu'il avait dit. De toute façon, elle n'avait aucune raison d'être honnête avec lui. Surtout qu'il se foutait d'elle depuis le début. La chimère se contenta donc d'incliner la tête sur le côté, sa chevelure ébouriffée retombant sur son épaule.

« Et puis, mine de rien, tu es bien plus mignon quand tu pètes un plomb, gros bâtard. ~ »

Tiens donc ? Enfin de l'émotion dans son ton. Un ton gamin, ponctué du même grand sourire malicieux. Décidément, elle allait sûrement se faire crever les deux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/09/2006
▬ ÂGE : 26

▬ MESSAGES : 20138


Feuille de Perso
▬ NOM : Nashi
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Walk this Way [ANSELM]   Dim 25 Jan - 5:12

* Lulz? Voila que la petite blondinette qui vient de se faire coiffer d'une mains toute piquante se marre, un bon gros rire pour répondre à la "farce" de Anselm, hey Tony-boy! Je te menace de mort là, l'humour humain est vraiment difficile à comprendre : incohérent et bizarre tout comme leurs comportement. Ce comportement insolent qu'a maintenant Faith depuis qu'elle connait son immunité au regard de Anselm, la voilà qui regarde le démon blond droit dans ses grand yeux verts émeraudes sans la moindre once de peur. Surtout que de son côté c'est une vrai immunité, pas comme Darcy qui évite les ordre mais convulse et bave partout dès qu'ont lui demande d'être sage... Mine de rien la gamine reprend du poil de la bête, la voilà qui ose même insulter son ancien petit copain, de si vilain compliments dans une si jolie bouche. Que répondre à cet affront? Un autre affront encore plus grand peut-être? *

Salop'.

* L'immonde rictus qui fendit le visage de Anselm en 2 était plus que révélateur sur ses futurs intentions, c'est comme si toute ses dents criaient à tue-tête "Rape Rape Rape!"...Et Anselm a beaucoup, beaucoup de dents. Toute l'action se passa très vite, preuve que Anselm avait encore suffisamment de raison dans son cerveau qui virait droit vers le grand malade mentale pour ne pas totalement céder à ses pulsions. Il à tout de même soulever celle qui fût sa petite protégée...Enfin, sa chose, par les cheveux avec la mains qu'il avait laisser sur les cheveux de cette dernière. Plaquer contre le mur, maintenant à sa hauteur avec une seule mains, Anselm s'amusait maintenant à passer ses autres griffes sur la robe de la jeune fille, déchirant son vêtement un peu partout avant de finalement lui arracher un baiser. Un baiser qui n'exprimer plus le moindre sentiment si ce ne fut le désir. Plus d'amour, plus de bon sentiments, juste de l'envie...Beaucoup d'envie.
C'est une Faith à la robes un peu déchiré, au cuir chevelu douloureux et avec quelques entaille provoqué par sa petite séance de griffades qu'Anselm lâchât brutalement pour la laisser s'écraser au sol, enfin sur les marches quoi... Pour finalement reprendre la paroles avec un ton enjoué certainement provoqué par les multiple fou rire que le démon à eu lors de son vrais faux rape. *

Interrogation orale: En sachant que nous somme au milieu de la nuit, qu'une grande partie du campus est occupé par le bal et les fêtes de noël, que cet endroit est relativement éloigné de tout pour qu'on ne vienne nous déranger...


* Vous avez peut-être vus le mauvais film que fût Mirrors, le visage de Anselm ressemblait en ce moment même à celui de la fille qu'on à forcé à sourire jusqu'à ce que sa mâchoire inférieure se décroche. Son rictus toujours plus grand, toujours plus laid dévoilé des rangés dents de moins en moins humaines
, un aspect humain qui n'était plus qu'une parodie de masque humain. *

A ton avis, combien de fois aurai-je le loisir de te faire regretter d'être née fille avant que quelqu'un ne s'avise de nous déranger? Huhuhu.

* Toujours ce sourire affreux qui n'a plus rien d'humain, toujours cette expression de méchanceté profondément enfoncé dans ses yeux, toujours cette voix si cynique et menaçante. Si Anselm a un jours aimé Faith ce n'est plus qu'un souvenir aujourd'hui il y a plus que lui faire mal qui semble l'intéressé... C'est dans cette optique que le pied droit du démon commençât à se lever pour se mettre à quelque centimètre du nez de Faith, toujours en dessous. Une position plutôt instable qui laissait voir clair dans la suite des évènement. *

Combien de fois...Avant que tu ne supplie?


* Et le pied partit...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon-des-mouettes.over-blog.net/
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Walk this Way [ANSELM]   Dim 25 Jan - 22:14

Ah ... C'était quoi, ce regard de loup affamé ? Dégoutant. Tout simplement dégoutant. En tout cas, le sourire de Faith était partit on ne sait où depuis quelques secondes déjà, laissant place à un visage vide, dépourvu d'expression, au regard vitreux fixé dans le vide. Ses yeux étaient toujours aussi rougis, des sillons de larmes séchés sur ses joues. On l'avait abandonnée. Encore. Comme un vulgaire jouet. Bon, ok, elle pouvait bien comprendre que les gens ne restent jamais éternellement ensemble, que leurs chemins se séparent un jour, mais quand même ... Pourquoi ? Pourquoi lui ? Elle ne se croyait même pas capable d'aimer autant. Non, en fait, elle ne se croyait même pas capable d'aimer tout court. Quelle horreur ! Si c'est ça, l'amour, autant mourir tout de suite. Ça fait tellement mal. À chaque battement de coeur, elle avait l'impression qu'on la frappait. Encore et encore. Même si elle est déjà à terre, incapable de se relever.

« Salop'. »

Ouch. Dire qu'une insulte aussi banale peut blesser autant que ça, juste parce qu'elle sort de ses lèvres. La chimère ne trouvait même plus le courage de relever les yeux vers lui. Elle n'avait pas la force de se relever. Elle se foutait bien de ce qui pouvait lui arriver. Elle était en train de perdre le seul qu'elle ai réellement aimé. Non, en fait, elle n'est pas en train de le perdre. Elle ne l'a jamais eu depuis le départ. Il l'a dit lui même : ça n'a jamais été réciproque. Rien que cette pensé la détruisait de l'intérieur, la tuant carrément à petit feu.

La petite serra les dents. Voilà que Anselm la soulevait comme une vulgaire peluche, la tirant par la racine des cheveux. Ça faisait mal, terriblement mal. Mais elle ne relevait toujours pas les yeux. Tout ce qu'elle laissa échapper, c'était un petit « Kh ... » étouffé lorsque son dos heurta brusquement une paroi dure : le mur sur lequel le démon venait de la plaquer, le maintenant fermement d'une main, juste à sa hauteur. Son autre sale patte griffue se baladait sur elle, la griffant au passage. De nombreuses entailles apparaissaient sur sa peau, là où les doigts du grand blond étaient passés, sous les déchirures de sa robe. La bestiole à écailles avait la nausée. Elle était incapable de bouger. Elle n'en avait pas la volonté. Elle voulait juste se réveiller. Ça ne pouvait être qu'un cauchemar tout ça, non ? Elle avait l'impression de se noyer ... De se débattre sous l'eau, incapable de respirer, incapable de crier. C'est lâche, de s'attaquer à quelqu'un dans un RP privé ! C'est sûr que personne ne peut venir vous sauver, dans ces cas là ! La narratrice s'égare ... Oui, encore ...

Shlack. Voilà que les lèvres du professeur venaient de s'écraser brusquement contre celles de l'élève. Gros choc mentalement. C'était quoi, ce baiser ? C'était violent et possessif ... Et surtout très pédophile. Elle avait l'impression d'étouffer. Ça avait même réussit à lui arracher des larmes de rage. Il allait la violer, c'est ça ? Wow. Très rapide sur la détente, la fille. Naïve ... Beaucoup trop naïve. Dire qu'elle a même trouvé le moyen de se demander pourquoi il l'avait kidnappée. Idiote. T'es dans la merde. Bref ... Ce fut tellement rapide qu'avant même qu'elle ai réellement eu le temps de comprendre quoi que se soit, elle retombait de nouveau lourdement sur les marches menant au sous-sol. Ça lui arracha un léger gémissement de douleur, puis plus rien. Quelque chose criait dans sa tête. Quelque chose d'horrible. Elle ne comprenait rien. Toutes ces pensés étaient contradictoires.

Je veux que tu disparaisse. Je veux te voir sourire. Je veux que tu souffres. Je veux que tu sois heureux. Je veux fuir. Je veux que tu restes près de moi. Je veux que tu crèves. Je ne veux pas vivre sans toi.

Faith entendait sa voix. La voix d'Anselm. La voix de celui qu'elle aime le plus au monde, mais aussi celui auquel elle veut le plus de mal. Elle voyait son pied à quelques centimètres de son visage. Ses chaussures reluisantes qu'il regardait toujours fièrement ... Il était tellement ... Tellement ... À vrai dire, elle n'en savait trop rien. Au début, il l'avait intriguée. C'était un professeur étrange. Il avait un elle-ne-sais-quoi qui l'attirait terriblement vers lui. Elle aurait aimé le connaître. Il n'avait pas l'air ordinaire et fade, comme le monde autour d'elle. Il avait l'air coloré. Comme ses yeux. D'un vert émeraude profond. Elle se sentait toujours un peu plus attirée. Il l'intéressait. Il était mignon ... En quelque sorte. Il s'excusait à voix basse comme si c'était un crime à ses yeux. Pourtant, c'était une vrai démon. Manipulateur, hypocrite, direct. Ça avait vraiment accroché la créature. Ça l'avait carrément envoutée. Elle ne comprenait rien de ce qu'elle ressentait à ce moment là. Puis ... Il y avait eu l'arbre-monde. C'est lui qui lui avait posé la question. C'est lui qui voulait sortir avec elle. Elle n'avait rien compris à ce moment là. Tout ce dont elle était sûre, c'était que cette journée était heureuse. Oui, heureuse. Malgré tout ... Pendant cette courte relation, elle s'était efforcée de toujours faire de son possible pour ne pas qu'il l'abandonne. Elle faisait des choses contraires à ses habitudes. Elle s'était cosplayée et avait préparé un bento. C'est bête. Jamais elle n'aurait fait ça en temps normal. Jamais ... On aurait presque dit qu'elle se comportait autrement juste pour le garder près d'elle. Mais tout ça c'était finit. Elle pouvait enfin être elle-même. Cette dernière pensée sonna comme un déclic dans la tête de la chimère. Être elle-même ...

Et voilà le pied d'Anselm qui fonçait droit vers son visage. C'est mauvais, ça. Très mauvais. Elle roula donc sur elle-même, dégringolant d'une marche, évitant de peu cette chaussure cirée qui menaçait de lui casser le nez. Le petit monstre venait de reprendre ses esprits. Ça va pas être beau. Rapidement, elle glissa sa main dans sa botte pour en retirer le colt. Ouuh, effet de surprise. Avant même que vous ayez eu le temps de dire « Boum », elle avait déjà tiré sur lui, visant le genoux. Va savoir si elle avait touché sa cible. Elle vise mal, elle voit rien dans le noir. En tout cas, elle avait pas trop le temps de penser à ça. Que ça l'aie touché ou non, ça venait de lui procurer de précieuses secondes. Donc, hop, elle lance le colt par terre sans même s'en soucier, sort une paire de ciseaux de ses bottes et saute sur ses pieds. Des ... Ciseaux ? Ouais. Une des nombreuses « armes » dont Faith sait se servir. Elle ne sortait jamais sans ... Au cas où elle croiserait « Darek ». Maintenant, elle venait de leur trouver une toute autre utilité.

Bah tiens ... La voilà déjà qui plaquait Anselm au sol, le dos contre les marches. L'élève s'était même assise sur son torse. Tout simplement. Promenant la pointe de ses ciseaux sur le visage du démon. Son regard était vide, les larmes avaient cessées de couler. Elle avait trop pleurer, de toute façon. Si elle n'avait pas réussis à l'atteindre avec le colt, la chute doit au moins l'avoir sonné un tout petit peu, donc bon ...

« T'as sûrement déjà remarqué, mais j'ai pas l'intention de te tuer. 'Façon, j'en serais pas capable. »

Un peu trop honnête, comme à son habitude. Oh, FUCK. C'est quoi ce sourire de sadique en coin qui venait de se dessiner sur son visage ? C'est mauvais signe, ça. Très mauvais signe. Iiirk, les ciseaux se rapprochaient toujours plus de l'oeil d'Anselm. Plus précisément celui qui n'est pas « balafré ». Du côté où il n'y a pas de cicatrice, quoi. Elle écarta les deux lames, puis en planta une dans son orbite, faisant bien attention pour ne pas abimer son oeil.

« Mais ça serait dommage de repartir sans souvenir, hein ? »

Ouch. Cette fille avait donc réellement l'intention de partir avec son oeil ? Dégoutant. Elle était en train de l'arracher sans retenue, comme on enlève le bouchon d'une bouteille de bière avec un décapsuleur. Sans même se soucier de la douleur que l'homme qu'elle aime pouvait ressentir en ce moment même. Elle avait tant à lui dire. Il avait dit vouloir lui faire regretter d'être née femme ? S'il savait. Oh, s'il savait ... Elle le regrette chaque jour depuis qu'elle l'a rencontré. Chaque jour depuis qu'elle a commencé à l'aimer ... Le sourire changea quelque peu, laissant place à un autre sourire tout aussi sadique, mais beaucoup plus enfantin.

« Joyeux Noël, Anselm. »

Ploc. L'oeil venait de sortir de l'orbite, arraché par la chimère, faisant gicler un peu de sang sur sa peau et sur le visage du mutilé. Cette dernière le tenait délicatement entre ses doigts, comme s'il s'agissait du bien le plus précieux du monde. De l'autre main, elle essuya sa paire de ciseaux sur sa robe, déjà ruinée par le sang de ses propres plaies.

[Bon, bon. On en avait déjà parlé, mais si t'as changé d'idée, tu peux toujours me faire signe. Je m'en fout. XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/09/2006
▬ ÂGE : 26

▬ MESSAGES : 20138


Feuille de Perso
▬ NOM : Nashi
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Walk this Way [ANSELM]   Ven 27 Fév - 11:31

* Surprise, douleur, haine, désir, faim...Ce n'est qu'un apercus de l'eventail d'émotions et sentiments qu'à éprouvé Anselm au moment ou tout à basculé, des sentiments qui ont en commun d'être tous des extrèmes et surtout d'être tous dirigés vers la propre personne de Anselm ou en direction de la petite blondinette dont il ne se serait jamais méfié au point de soupconner ce genre d'éccart de sa part, des eccart visiblement prévus. C'était son colt qui venait de lui pulvériser le genoux, il en jurerai... Tout ça c'était passé si vite, il était sur le point de jouer une dernière fois avec Faith, s'amusant toujours plus à la détruire autant physiquement que moralement, se lassant à chaque secondes un peu plus de sa personne...Quand soudainement cette petite peste lui à flinguer le genoux, on vous à déjà tiré une balle dans le genoux? Avec tout ces petits os c'est bien le dernier endroit où il faut prendre un coup, nottament quand celui-ci est un bout de métal propulsé assez vite pour percer la peau d'un démon.

Le bon côté de la chose c'est que comme c'est son flingue, la blessure guerira bien vite, ce qui est moins bon c'est que la petite Faith venait de lui sauter sur les petons, le faisant basculer de tout son poid contre les marches de l'escalier, ça aussi ça fait mal... Maintenant n'était-ce pas ce que cherchait Anselm, ne voulait il pas au fond que ça arrive? Toute ces attaques profondément méchante, tout ces gestes équivoques et toute ses insultes bien sentit n'avait il pas uniquement cette finalité pour but? Non? Expliquez-moi dans ce cas pourquoi, alors que Anselm était en train de se faire violenté par une petite furie, est en train de sourire de toute ses dents, semblant retrouver d'un seul coup de l'intérêt pour sa petite poupée.

...Et ça? Et ce ciseaux? Génial! Tu est géniale Faith, Anselm devait en faire des effort pour ne pas laisser echaper un rire de satisfaction. Prommener la pointe du ciseaux sur le visage du démon tout comme ce dernier l'avez fais peu avant avec ses griffes, vengeance? Non, considérons plutôt ça comme l'imitation du génie. Ah! Pas de meurtre? Bien sûr c'était plutôt bon pour Anselm, tout démon qu'il était si une créature de la force d'une chimère décidé de le mordre au cou maintenant et de deverser son poison dans son corp affaiblis, alors Anselm canneré comme un con... Mais surtout ça vouler dire pour le démon que la blondinette était encore suffisament amoureuse pour ne pas attenter à sa vie, et ce malgré toute les craces qu'il ne c'est pas retenus de lui faire...Ce n'est pas une bonne nouvelle pour le démon, c'est une excelente nouvelle. Le point final de cette réflexion fût marqué par le début de la douleur...

L'oeil balafré s'ouvrit soudainement faisant disparaitre cette fausse balafre qu'il avait maquillé pour reprendre la confiance de Faith, bien entendus pour le lecteur attentif les raisons de l'echec de cette manoeuvre son encore maintenant évidente et il serai bien fastidieux de les rapeller... A l'instant même Anselm était coupé en deux, d'une part son cerveau, sa partie inconsciente tout du moins ordonnez à son corps de hurler, hurler du plus fort qu'il put tandis que son oeil droit le quitter avec pertes et fracas, cette même partie du cerveau qui agiter de spasme tout le corps de Anselm tandis que la douleurs circulait dans tout son corps encore plus rapidement que son sang... Mais la personne soumise à cette torture n'était nul autre que Anselm, un des être les plus dérangé que cet établissement n'est jamais aceuillit...Et on comprend pourquoi il mérite amplement ce titre quand on sonde un peu son esprit, Dharcy en aurait la nausée...Au moins. C'est simple, en même temps que la folie, c'est le désir qui était en train de croitre chez Anselm, le désir et l'amusement. Oui, l'amusement car la douleur mise à part Anselm s'amusait comme un fou, oui fou. Voulez vous savoir ce qui à fait sauter cette fausse balafre? Ce n'est pas la douleur non, c'est Anselm qui ne voulait rien rater du spectacle et croyez-moi. Il ne fut pas déçus le moins du monde. Tant de violence, de furie, tout ce qu'aime Anselm, quand à ce sourire, le sourire sadique que la petite fille à afficher pendant quelque instants, voilà qui ferez passer au yeux de Anselm n'importe qu'elle strip-teaseuse pour un travestit lepreux en comparaison. C'est bien simple, si Anselm n'avait pas était trop occupé à convulsé dans tout les sens, il aurait peut-être enfin donner un baiser sincère à Faith, autre chose qu'un baiser motivé par le simple gout du jeux mais un véritable baiser réellement animé par toute la passion que lui inspiré toute cette violence.

Chlak, chlak, chlak. L'apothéose de la douleur avant la libération, les nerfs de l'oeil cédant un par un comme une vielle corde pourie tandis que Faith tiré de toute ses forces pour arracher le précieux du démon manipulateurn, et voilà qu'il venait de perdre un de ces 2 outils de travail avec plus de douleurs qu'il ne se croyait capable d'en ressentir... Mais ce n'était pas le moment de se plaindre à ce sujet, ce n'était même pas du tout le temps de se plaindre pour quoi que ce soit car il est maintenant de la cerise sur le gateau. Un autre sourire, celui d'une gamine sadique, celui d'une poupé tueuse, celui d'une créature à la fois désirable et effayante... Anselm compris soudainement pourquoi Faith aimais tant quand il souriait de son sourire de requin, il en allait de même pour lui quand cette dernière lui adresser de tel sourire. Et quand arriva le temps de croquer dans cette cerise la douleurs laissa définitivement place à l'euphorie. "Joyeux Noël, Anselm"... *

Huhuhu...Mwahahahaha! C'est ça! C'est ça Faith!

* Le rire, d'abord discret de Anselm montat soudainement d'un ton, résonant plusieurs fois en echos dans l'etroit couloir de cet escalier. Un rire effrayant, hystérique mais surtout profondément joyeux, synonime d'une santé mentale plus que défaillante mais tout de même synonyme de gaité chez le démon. *

Ca c'est de la revanche Faith! C'est ça que j'attendais! De la débauche, de l'ultraviolence, de la haine, du ressentiment! Encore Faith, encore...

* Qu'est-ce qu'il fait là l'autre? Tremblant de tout son être, obligé de faire appel à toute sa force pour se redresser un peu et mettre son visage sanguinolant en face de celui de son ancienne petite amie. Obligé de faire appel aux quelque forces qu'il lui reste pour carresser de ses phallange la joue de la jeune fille, pas avec sa mains griffus non, avec sa mains humaine, un sourire éclairant son visage. L'oeil restant du démon faisant des aller retours entre les taches de sang et le visages de la petite. *

Tu est si jolie comme ça, bien loins de la gamine vaguement désirable que j'ai connus jusque là...Recommencons Faith! Huhuhuhu, reprennons à zéro tout les 2.

* Chaque phrases du démon était entrecoupé de petit éclat de rire joyeux et délirant, chaque mots du démon sentaient une sincérité peu commune, quand à l'unique oeil de Anselm, vitreux et perdus dans un avenir que seul Anselm semble être capable de voir. Chaque mots étant une octave plus haut ou plus basse que le mots précédent. *

On sera comme Bonny et Clyde, on écumera les villes, on mangera jusqu'à plus faim, on boirra jusqu'à plus soif, on s'envera en l'air quand on en aura envie et au moment de payer la notes on répendra leurs cervelles sur le comptoir hahaha! Et pour..Et pour la st-valentin, je t'offrirai un bouquet de bras des scientifiques qui t'on crée... On sera heureux tout les 2... Tout les 2.

* Pendant toute sa tirade Anselm avait continué de caressé lle visage de celle qui venait subitement de gagner en intérêt, il aura fallut attendre qu'elle commence à lui ressembler, à être aussi monstrueuse que lui dans la démesure et la violence, pour devenir réellement intéressante aux yeux...A l'oeil, du démon. Et tandis que le sang du démon continué de couler à gros bouillont du trou béant qui remplacerez désormais son oeil droit. Sa vie n'était pas en danger, du moins pas si Faith se contenter de le laisser dans cet état. Au final c'était bien un démon qui n'a jamais eu besoin des autres, un génie dans sa catégorie et sa solitude, s'il ne retrouvera pas avant plusieurs siècle un oeil semblable, ce n'est pas ce genre de blessure qui le tuera...Néamoin les quelques mots qu'il va prononcer seront les derniers qui prononcera avant de sombrer dans l'inconscience pour quelques heures, il attrapa alors de sa mains sans griffe la mains de Faith, celle qui tenait encore les ciseaux tout taché du sans du démon, orienta la lame vers son oeil encore valide pour finalement dire: *

Tu n'a plus le choix en fait, où tu me tue maintenant. Ou tu me laisse en vie suffisament longtemps pour devenir comme moi...


*Le visage de Faith s'obscurcit peu à peu, se floutat pour finalement disparaitre du champ de vision de Anselm, son visage figée dans un dernier rictus constélé de taches pourpres. *

[ A toi de voir ce que tu fait, en tout cas cette réponse est probablement ma dernière pour ce topic, quoi que tu choisisse de faire^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://donjon-des-mouettes.over-blog.net/
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Walk this Way [ANSELM]   Lun 9 Mar - 18:45

C'est quoi ça ? C'est une blague, j'espère ? Du moins, c'est ce que Faith aimerait absolument croire. À chaque mots que le démon rajoutait, à chacun de ses rires qui résonnaient dans l'étroit couloir, c'était une douleur lancinante qui la traversait de pars et d'autre. Une souffrance tellement insupportable qu'elle aurait voulu y mettre fin, là, maintenant. C'était ... Terrible. Sa voix. Tellement honnête. Ça en faisait presque peur. Le plus horrible, c'était justement ça. Sa sincérité des dernières secondes. On aurait presque dit que là, maintenant, il avait peut-être ressentit le genre de choses que la chimère garde pour elle depuis la toute première fois qu'elle l'avait vu. Il était ... Monstrueux. Et c'était carrément ça qui l'attirait. Justement parce qu'elle est horrible, au naturel. Justement parce que c'est quelque chose de normal pour elle de faire de la charcuterie à coups de ciseaux. Alors ... Tout ce temps ... Elle s'était forcée à être quelqu'un qu'elle n'était pas pour rien ? Elle avait fait des choses qu'elle n'aurait jamais fait en temps normal pour ça ? Pour se faire bêtement jetée après s'être faite violer dans des escaliers ? Tout ça parce qu'il avait trouvé mieux qu'elle ? Et là, au moment pile ou elle retombait tête première sur terre, retournant à ses actes de vrai monstre, il avait enfin le genre de réactions qu'elle avait tant espérées depuis le tout premier cours qu'elle a passé avec lui, dans ce même restaurant ? Il était temps, Anselm. Il était temps. Et maintenant ?

Faith était prête à se laisser tomber dans ses bras de nouveau. Bêtement. Et elle est prête à la faire encore et encore, tellement elle l'aime du plus profond d'elle même. D'ailleurs, c'est bien la première fois qu'elle ressent ça. Ce genre de sentiment qui nous fait agoniser. Elle voudrait qu'il comprenne, mais c'est justement parce qu'il est lui qu'il ne le peut pas. Probablement que ce grand sourire de requin plein de dents ne sera jamais pour elle. Aussi bien rêver à l'inaccessible. Les enfants qui rêvent d'aller dans l'espace ont déjà plus de chances d'y aller un jour qu'elle a de probabilités d'avoir une quelconque place dans le coeur creux et vide d'Anselm. Après tout, probablement qu'en ce moment même, toute cette passion qui l'animait n'était qu'à cause de la violence dont elle avait fait preuve. Probablement qu'il se lasserait ... Encore et encore ... Rien ne changerait. Jamais. Jamais ...

Et puis, probablement que dans sa tête de génie du mal, il se disait que si la chimère était capable d'endurer tout ce qu'il lui avait fait subir, elle serait peut-être toujours à ses pieds s'il fait encore pire. Le problème, c'est qu'il a raison. Totalement raison. Et qu'il aura raison jusqu'à ce qu'elle meurt. Il pourrait la quitter encore et encore, la tromper tous les jours avec une personne différente, prendre la poudre d'escampette ... Elle l'attendrait. Toujours. Parce qu'elle l'aime de tout son être. Et c'est justement ce qui lui fait le plus de mal dans toute cette histoire. Elle était prête à lui donner une chance de plus, et encore et encore s'il le fallait. Mais lui, il s'amuserait évidement à piétiner son coeur déjà meurtri. Le peu de coeur qu'elle a, en fait ... Et tout ce petit coeur devinez à qui il appartient ? À lui. Rien qu'à lui. Et il n'a jamais appartenu à personne d'autre. Seulement, qu'est-ce qui dit à la créature que le démon ne fait pas encore que jouer avec elle comme il le fait avec n'importe qui ? Rien. Rien du tout.

Aaahhh ... Et là, il lui caressait la joue. Un contact plein de bonne volonté, mais qui semblait pourtant terriblement douloureux aux yeux de la jeune fille, dont le rythme cardiaque s'accéléra. Un sourire. Un sourire nerveux, accroché à ses lèvres, et deux grands yeux jaunes, rempli de folie. Ça la rendait mal à l'aise. Elle voudrait le repousser, mais elle s'en voudrait. Inconsciemment, elle se contentait d'être toujours aussi docile ... C'était vraiment pathétique. Et surtout à l'avantage du grand manipulateur qu'elle retenait de son simple poids plume, plaqué sur le sol. Il ne rate jamais une occasion pour lui faire du mal, celui-là. Il s'en rend probablement compte, en plus. Il doit aimer ça, hein, l'avoir là, dans la paume de sa main. Il est tellement possessif. Malheureusement, ça fait aussi partie de son charme indescriptible. Même si elle tentait de se dégager, il resterait sourd à ses protestations. Ça ne servirait à rien de lutter. Surtout qu'il sait qu'elle aime ça. La p'tite bestiole à écailles est tellement faible, devant lui. Heureusement que c'est uniquement devant lui et personne d'autre.

« On sera comme Bonny et Clyde, on écumera les villes, on mangera jusqu'à plus faim, on boira jusqu'à plus soif, on s'enverra en l'air quand on en aura envie et au moment de payer la notes on rependra leurs cervelles sur le comptoir hahaha! Et pour..Et pour la St-Valentin, je t'offrirai un bouquet de bras des scientifiques qui t'ont crée... On sera heureux tout les deux... Tout les deux. »

Ça y est. Il avait viser droit dans le mile. Dans la poche, la petite chimère. Dans la poche ... Et puis merde. La voilà qui venait de laisser échapper un petit rire nerveux. Elle releva la tête, adressant son étrange sourire au plafond. Puis, son regard se rabattit sur Anselm. Elle le détestait tant ... Un enfoiré de première classe. On ne peut que détester les gens comme lui. Si seulement ce n'était pas justement ça qui faisait qu'elle l'aimait, peut-être qu'elle aurait une chance de s'en sortir. Si seulement ... Mais non. Maintenant, elle est prise dans un cercle vicieux. Et le voilà qui parlait d'un futur dont elle ne pouvait que rêver. Les remords ne pouvaient que la gagner dès qu'elle tenterait de le repousser. Elle se dirait évidement qu'elle était passée à côté d'une vie avec le salopard de ses pires cauchemars. Une vie de débauches baignée de sang. Une vie pour les monstres comme eux. Et comme si ce n'était pas assez, le voilà qui lui disait carrément de le tuer. Ça serait tellement facile, comme ça, de l'éventrer avec sa paire de ciseaux, de s'amuser à enlever chacun de ses organes un par un, du plus inutile au plus vital ... Mais non. Cette idiote, elle l'aime. Cette tête en l'air, elle est ferait n'importe quoi pour vivre ce futur qu'il voit. Vraiment ... Vraiment n'importe quoi. Elle essuya du revers de la main du sang venant de la main d'Anselm qui caressait faiblement son visage un peu plus tôt, frottant son oeil par la même occasion. Oui, elle était fatiguée. Éprouvant soirée ! ... Oups. Voilà que du sang venait de s'incruster dans son oeil, tachant sa lentille. Moment gênant. Malaise. La voilà qui clignait des yeux à plusieurs reprises, ne faisant qu'étendre la tache de sang. Elle finit donc par enlever se lentille du bout des doigts. Une lentille opaque, soit dit en passant. Intelligent. Elle venait de révéler à son gros démon méchant la raison pour laquelle ses ordres marchaient pas sur elle. Bof ... De toute façon, il en avait pas pour longtemps à rester conscient. Bref, bref. Retournons au sujet, ignorant ce moment légèrement gênant.

Sa réponse à tout ce qu'il venait ? Rien de bien compliqué. Elle s'était penchée au-dessus d'Anselm, posant son front sur le sien, effleurant ses lèvres des siennes sans réellement y toucher, posant son regard vitreux et vide dans son unique oeil, vert émeraude, qui perdait peu à peu sa vivacité. Le sourire de la petite s'était dissipé. Bêtement, elle venait de foutre droit devant l'arme à présent unique du grand blond son oeil sans lentille. Un oeil couleur de miel, tout comme l'autre, mais avec une pupille en forme de fine fente. Oui, comme les yeux d'un serpent.

« Je te hais. Je ... te ... hais. »

Trois mots, murmurés à voix basses. Trois mots qui font souffrir ... Mais qui sonnaient tellement faux malgré toute l'agressivité qu'ils contenaient que ça sonnait plus comme une déclaration d'amour qu'autre chose, sortis des lèvres de Faith. Et c'était bel et bien le cas. Puis ... Il venait de perdre connaissance, son indescriptible sourire étirant toujours et encore ses lèvres tachetées de sang.

[J'aime paaaaaasss faire les derniers post' de RP. En tout cas ... C'est à toi de voir si toute l'histoire se finie carrément là ou si tu décide de réellement lui donner un bouquet de bras et tout et tout. Bref bref ... Tu me feras signe en MP, j'sais pas. J'veux savoir si c'est la fin, quoé. Pas du RP, évidement. Ça j'le sais déjà. XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Walk this Way [ANSELM]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Walk this Way [ANSELM]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: Ailleurs :: Ville-
Sauter vers: