MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recherche d'une Shinmei à Mahora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 21/01/2009
▬ MESSAGES : 143


Feuille de Perso
▬ NOM : Aoyama Motoko
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Keitaro Urashima


MessageSujet: Recherche d'une Shinmei à Mahora   Jeu 22 Jan - 7:57


Une ombre silencieuse se faufilait de toit en toit. Discrète tel un fantôme, l’adolescente recherchait l’une de ses semblables. Motoko devait bien reconnaitre que le campus de Mahora était immense et bien que les informations lui ayant été remise avant son départ de Kyôto étaient des plus précises au bout d’une semaine, elle n’était toujours pas parvenu à localisé la traitresse. Chose quasi impossible logiquement, mais cette école n’avait rien à voir avec les autres et la magie y tenait un rôle important. L’impatience se lisait sur le visage de la combattante de l’école Shinmei qui n’avait qu’une seule hâte rentrer à Hinata pour pouvoir reprendre son cheminement scolaire qui lui permettrait d’intégré la prestigieuse fac de Todaï. Où pouvait bien se trouvé Setsuna. Peut-être s’était-elle absenter de l’école pour quelque temps.

Reprenant sa course, Motoko se mit à réfléchir à la situation ne l’arrangeant vraiment pas. Soudain une étrange énergie attira son attention et elle dévia de son parcours pour savoir ce qu’était la chose la perturbant ainsi. Après cinq minute, elle s’immobilisa sur un toit et son regard plongea en contre bas. Replaçant correctement son sabre, l’adolescente se mit à observer cet arbre immense est mystérieux se trouvant à ses pieds. Passant la main dans sa longue chevelure, elle retira un ruban de l’une de ses poches de veston et elle les attacha soigneusement, puis reporta son regard vert en direction de cet arbre très ancien.

« Ainsi cet arbre est magique et possède un grand pouvoir. Je croyais pourtant qu’il ne s’agissait que d’une légende. »

Sa contemplation fut soudainement interrompue par l’arrivé d’un shikigami ayant son apparence. Mini-Motoko regarda un bref instant en direction de l’arbre, puis elle s’adressa d’une toute petite voix à son maître.

« Toujours rien maîtresse. Elle ne semble pas être sur le campus pour le moment. Pourquoi n’interroges-tu pas les professeurs, des élèves ou bien le directeur ? »

Motoko secoua la tête de gauche à droite tout en répondant au shikigami. « Il est vrai que ce serait plus simple, mais je ne désire pas attiré l’attention. Nous ne devons éviter à tout prix que quelqu’un se doute de notre but. Elle finira bien par venir vers nous. C’est obligé ! »

Face à une autre combattante de Shinmei, Motoko savait qu’il fallait agir vite. L’autre fille connaissait forcément les mêmes techniques de combat en dehors de quelque une. L’âge était un avantage certain pour Motoko et la vitesse d’exécution de la mission éviterait ainsi l’implication d’autres personnes. Elle devait également tenir en compte que la traitresse était sans doute entourée d’amis contrairement à elle. Des facteurs inconnus pouvant fausser l’issue d’un combat. Chaque chose avait une importance capitale dans ce genre de mission et Motoko ne commettrait pas l’erreur d’en omettre une seule.

Le shikigami s’installa sur l’épaule de la combattante silencieuse ne quittant pas des yeux l’arbre monde. Elle avait entendu une rumeur concernant cet arbre. Des collégiennes en parlaient il y a plusieurs jours. D’après la légende les personnes s’avouant leur amour et s’échangeant un baisé seraient lié pour la vie. Pendant un bref instant, Motoko pensa lorsque tout serait fini de revenir à Mahora avec Keitaro et de se servir de la magie de l’arbre pour que le jeune homme en soit amoureux. A cette pensé, elle se mit à rougir et elle secoua la tête pour faire partit de son esprit ce type de phantasme, puis elle poussa un très long soupir. Elle resterait là encore un peu histoire de reprendre un peu de force, puis elle reprendrait tranquillement le court de sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codemangas.forum-actif.net/forum.htm
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Recherche d'une Shinmei à Mahora   Jeu 22 Jan - 14:55

HJ : Buon, beh, AKHTS s'incruste... (Perso utilisé : Tamao 'n desu. Un petit binoclard dans un style un peu futuriste en l'occurence, pour en faire une description sommaire...^^')


DJ

Huuun~... Hu-Huuun~, Huuun~...

Oui, bon, là, ça la fout bizarre. Forcément, le petit fars en train de jouer de la guitare de ses gros doigts se fait un peu remarquer... Il est pourtant très banal, mais une gueule d'intello, c'est pas du style à jouer de la guitare, sauf quand on veut rendre le personnage intéressant, et encore. Le "boy" cependant jouait au pied de l'arbre, un endroit qu'il aimait bien, particulièrement, disons, dans cette école très spéciale, plus spéciale qu'il ne l'aurait cru d'ailleurs. Il ne jouait pas très fort, par peur de déranger, et par envie d'être discret... Enfin, il ne jouait pas très fort, c'est du moins ce qu'il croyait. Parce qu'on l'entendait pas mal, et les petits "Huuun~" qu'il poussait de sa voix éraillée mais pas muée *SBAF* n'étaient pas non plus d'une plus grande discrétion, pour tout avouer. Mais personne encore ne lui en avait fait la remarque, donc ça allait.

Non-loin du petit gars qui jouait, se trouvait une jeune femme de grande taille pour son âge, ce qui faisait que l'on lui prêtait un âge déjà supérieur au sien de quelques années. Une kendôka en l'occurence, qui regardait le bel arbre en semblant penser à des choses qui ne concernaient qu'elle. Tamao devait gâcher la vue. La kendôka portait sur son épaule une petite réplique d'elle, en miniature, un petit truc mignon qu'un an auparavant, parce qu'à présent ça faisait bien un an, Tamao aurait pris pour un gadget électronique, un persocon, ou un robot quelconque, son milieu, quoi. À présent il devait prendre conscience à chaque fois qu'il voyait telle chose que c'était sûrement tout, sauf de la haute technologie. Mahora, ce n'est pas ça, n'est-ce pas, Tamao?


M... My w... Wi... Wi... Wittle... Zut! Huuun~... Hun~...

Et encore. À présent, il prenait l'habitude, finalement. Il connaissait du monde par ici, et donc il avait moins la trouille. C'est sûr, ce n'était pas comme sa ville natale, qui était à ses yeux le lieu idéal, mais enfin... Ça ne l'empêchait plus en tout cas de se ridiculiser publiquement. Même si la grande kendôka ne semblait pas encore le remarquer. D'ailleurs, Tamao savait-il qu'il s'agissait d'une kendôka? Probablement que non... Probablement même qu'il ne l'avait même pas encore remarquée, cette fille, alors qu'il était concentré sur ses cordes et ses cases... En tout cas, des kendôka, Tamao avait déjà eu l'occasion d'en voir, et en ce même lieu. Pas très bon souvenir... C'était le premier jour où il avait éprouvé l'excitation du vampire qui boit ses premières lampées de sang. Pourtant, c'était bien là, et cette fille... Il ne s'en rappelait pas très clairement, sachant qu'il ne l'avait vue qu'une seule fois, mais le monde étant petit, cette kendôka qu'il avait un jour rencontré était la même élève de Shinmei que celle que recherchait cette jeune femme, qui se trouvait là à l'instant même...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 21/01/2009
▬ MESSAGES : 143


Feuille de Perso
▬ NOM : Aoyama Motoko
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Keitaro Urashima


MessageSujet: Re: Recherche d'une Shinmei à Mahora   Ven 23 Jan - 3:02

(HJ : Bienvenue dans le sujet Satsuki. Avant de poster attend un peu car normalement le membre incarnant Negi doit intégrer le sujet. S’il y a un changement, je te préviens par MP et merci de m’avoir rejoins ^^)

La shikigami confortablement installé sur l’épaule de la combattante, voyant le comportement étrange de sa maîtresse, ainsi que ses changements de couleurs se demandait à quoi pouvait bien penser la jeune femme. Parfois l’original paraissait bien étrange aux yeux de la petite créature magique semi indépendante. Mini Motoko voulut lui demander si elle se sentait bien, mais elle se ravisa reportant toute son attention sur un garçon se trouvant au pied de l’arbre monde. Etrange se dit en lui-même le shikigami. Que faisait un élève seul au pied de cet arbre de légende à une heure aussi avancée de la nuit. Mini Motoko tourna la tête et observa le visage de sa maîtresse ayant reprit un air des plus sérieux. Motoko semblait aussi avoir remarqué le jeune guitariste. Enfin guitariste était vite dit, il semblait plutôt être novice dans le domaine. Devant l’air tracassé de la jeune femme, mini Motoko brisa le lourd silence s’étant installé en une fraction de seconde, histoire de détendre l’atmosphère espérant que sa caractérielle maitresse daigne lui répondre.

« Dite maitresse pourquoi un visage si grave. Que se passe t-il ? » La petite créature s’interrompit avant de poursuivre son interrogatoire. « Est-ce le garçon au pied de l’arbre qui vous cause soucis ? »

La kendoka ne répondit pas immédiatement regardant le binoclare poussant des drôles de sons en grattant les cordes de sa guitare. Bien que d’apparence humaine et bien qu’il semble inoffensif, Motoko se rappelait les recommandations de Tsukoro. Rien à Mahora ne semble être ce qu’il parait. Alors sois prudente ! Voilà les dernières phrases que sa sœur ainée lui avait dites avant son départ. La mission en elle-même semblait également très simple, mais la pensionnaire de Hinata savait que vu le nombre de personnes entourant Setsuna, il serait bien difficile d’atteindre sa cible. De plus, Tsukiyomi ayant travaillé comme garde du corps pour les magiciens du Kansaï avait fait mention d’une magicienne vampire et d’autres filles ayant des pactio avec le jeune professeur de dix ans. Motoko s’interrogeait à présent sur le réel but de sa mission. Si vraiment sa mission était de faire revenir Sakurazaki à l’école de Shinmei et connaissant le nombre d’ennemis potentielle que Motoko aurait à combattre pourquoi avoir fait le choix ne n’envoyé qu’elle. Quittant son mutisme, la combattante de Shinmei répondit finalement à son double miniature.

« Non, ce garçon ne me cause aucun soucis en particulier. Je m’interrogeais juste sur le réel but de ma mission. Je jaugeais également les risques. Nous ne devons pas oublier que nous somme en territoire ennemi pour le moment. Viens descendons ! »

Avec la légèreté d’une plume, la jeune femme se laissa tombé dans le vide et avec la grâce d’un chat se réceptionna en contre bas. Elle reporta une fois encore son attention vers l’arbre monde et finalement, elle comprit que ce n’était pas l’arbre qui posait un problème. Non l’arbre n’avait rien à voir avec les troubles lié à la perception de la combattante Shinmei. Le problème venait de toute l’école empreinte de magie diverse. Ayant vécut longtemps à Hinata, Motoko avait omis l’entrainement de ses sens envers la magie. Elle devrait donc faire très attention et corriger ce problème le plus rapidement possible. Avec prudence, Motoko s’approcha lentement du garçon à lunette lui rappelant vaguement Keitaro. Il ne semblait pas se soucié de la présence de la jeune femme bien que cette dernière se soit laissé tombé d’un toit. Après tout, la combattante de Shinmei n’en était que peu surprise. Il était probable que cet adolescent en avait vu d’autre ou tout simplement qu’il était lui-même une créature magique ou un autre truc du genre.

Prête à toute éventualité et à sortir son sabre Shisuï si un danger apparaissait, la jeune femme s’arrêta à un mètre du garçon. Pendant quelques secondes, elle tenta de percevoir la nature réelle de l’adolescent. Elle ne trouva rien d’anormal, mais elle était consciente que d’autres créatures que les démons existaient en ce monde et qu’elle ne devait en aucun cas relâché sa vigilance. Elle resta longuement silencieuse, puis sa voix se fit entendre.

« Hé toi ! Que fais-tu en cet endroit à une heure pareille et qui es-tu ? »

Motoko se déplaça contournant l’arbre pour mieux apercevoir le visage du garçon. Lorsque l’angle fut bon aussi bien visuellement que techniquement, elle s’arrêta à nouveau. Le superbe regard vert analysa une fois de plus le garçon. Les yeux félins et froids de la combattante de Shinmei semblaient transpercer l’âme de l’apprenti musicien. Elle analysa ensuite l’instrument pour voir s’il ne s’agissait pas d’un artefact magique. D’après sa sœur certains magiciens possédaient des instruments porteur de grand pouvoir et dont les cordes en nylons servaient à emprisonné les adversaires tendis que d’autres leur entaillé les chairs. Cela ne semblait pas être le cas, mais comme le proverbe le disait souvent, la prudence était mère de sureté. Mini Motoko parla à son tour au garçon et fut immédiatement fusillé du regard par sa maitresse.

« Par hasard, tu n’aurais pas vu une kendoka et un gosse de dix ans professeurs. Nous devons les trouvé le plus vite possible. »

Motoko n’en revenait pas que cette idiote pose ce genre de question. La kendoka avait pourtant bien insisté sur le fait que cette mission devrait se déroulé dans le plus grand secret et la shikigami ne trouvait rien de mieux que d’en faire mention à un inconnu. La pensionnaire d’Hinata poussa un long soupir d’indignation en entendant la petite créature magique faire « oups ! » . La guerrière allait essayer de rattrapé la bêtise faite par son double, mais elle n’en fit rien tournant la tête en direction du nord. Son regard cherchait maintenant autre chose. Motoko en était certaine, une aura magique venait à présent tout droit vers elle. Que se passait-il ? Avait telle était découverte par l’ennemi ! La réponse à ses questions ne tarderait plus à présent. Les reflexes vifs de Motoko ramenèrent son sabre dans sa main droite et bien qu’il soit toujours dans son étui en cas de danger, il fendrait l’air…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codemangas.forum-actif.net/forum.htm
▬ INSCRIPTION : 25/07/2008
▬ MESSAGES : 3194
▬ LOCALISATION : Adultnapper par Faithou o_O*SBAF*


Feuille de Perso
▬ NOM : Kirikaya Miriya
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Son adultnappeuse *sort*


MessageSujet: Re: Recherche d'une Shinmei à Mahora   Ven 23 Jan - 4:05

Negi Se baladait encore par ici sa lui arrivait souvent surtout en ce moment, surement parce que l'endroit était jolie, ou juste parce que sa l'amusait de passer toujours par les même endroit, ou bien plus surement les deux d'ailleurs.Il regardait nonchalamment le ciel en ne regardant rien de se qui se passait devant lui forcément il percuta quelqu'un, se qui était logique quand on regarde pas devant soit sa arrive souvent se genre d'accident.En percutant cette personne il tomba,puis quand il fut par terre il se releva pour voir qui était la personne qu'il avait percuter. La le premier truc qu'il vit est un katana, encore une fille qui se baladait avec se genre de chose, apparemment oui, cette fille lui rappelait Setsuna qui se ballade elle aussi toujours avec se genre d'arme, passons les détails pour dire qu'aussi qu'il remarque que celle ci était grande, enfin déjà plus grande que lui c'est sur.Cette fille avait les cheveux noir et long,une expression assez sérieuse et une carrure de combattante,il pensait surement que cette fille était une nouvelle élève,mais apparemment elle parlait déjà à quelqu'un. C'était un garçon avec des lunettes,Qu'il ne connaissait absolument pas, lui aussi était plus grand que lui mais plus petit que cette fille, surement qu'il était plus jeune,mais sa c'est un autre détails.Puis Negi opris enfin la parole envers la personne qu'il avait bousculer:

-Je suis désolé, j'étais dans la lune et je vous et pas vu.

C'était difficile de pas voir une fille de cette envergure pourtant quand on regarde ailleurs on peu pas forcément tous voir, même les filles aussi grande soit elle.


[HJ: Oui c'est court je sais m'enfin j'espère au moins être inspiratif]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Recherche d'une Shinmei à Mahora   Ven 23 Jan - 16:13

Euhuw...

D'abord, Tamao avait dégluti. Cette femme —oui, parce qu'il la voyait comme une femme—, avait un sacré regard et un ton strict qui lui faisaient froid dans le dos. Elle était grande, belle mais obscure, et avait l'air très sérieuse... Et puis, elle avait une arme... Ça, on ne pouvait pas le rater... Par réflexe, Tamao, qui ne faisait pas une tête très fière à ce moment-là, serra sa précieuse gratte contre lui. Heureusement, la petite Motoko miniature qui vint ensuite questionner Tamao était source d'amusement et rassura le garçon. Comme cette minuscule petite fille excitait sa curiosité, il avança la tête vers elle, retrouvant le sourire, un sourire très intéressé même, la pointant de son gros doigt sans aucune gêne.

Hi hi hi... Tu es marrante, toi! Si tu étais un robot, j'aurais bien aimé avoir un robot comme toi... Même si dans un endroit pareil, je doute que tu sois un robot...

Effectivement, d'expérience, Tamao avait acquis les mêmes maximes que Motoko : "rien à Mahora n'est ce qu'il paraît être". Lui, féru de technologies innovantes, scientifique confirmé, il s'était retrouvé dans un lieu carrément anti-scientifique, peuplé de démons, de mages et autres créatures étranges en tout genre... Et lui-même, à peine dans les premiers mois, suite à un certain accident, s'était retrouvé transformé en vampire assoiffé de sang et pervers comme pas deux, une espèce de contresens de lui-même... Comme quoi, en effet... Impossible de savoir réellement qui est qui dans cet asile de fous. Même si cette femme, on le savait, on le devinait, c'était une kendôka, mais après, ce qu'elle faisait là...

...J'sais bien que je devrais pas sortir à cette heure... Mais on peut se moquer de moi si je m'entraîne à une heure ou des élèves passent, ou alors y en a aussi qui peuvent me taper dessus... J'ai une tête pour ça... Et puis j'aime bien cet endroit... Huw... Mais j'peux rentrer, hein, Madame!

Il continuait à passer son temps à se cacher... En plus, il aimait Mahora pour ses étoiles, parce que dans sa ville natale on ne pouvait voir que les étoiles sur terre... Et les regarder lui donnait un peu la nostalgie du pays. Parenthèse sur ses sentiments fermés, Tamao parlait en effet à Motoko presque comme à une prof... Il fallait dire que compte tenu de la taille de la jeune fille, et de l'obscurité qui empêchait de voir clairement ses traits, elle passait presque plus aisément pour une prof que pour une élève... Ce qui n'était pas le cas en revanche du petit gars qui venait de débarquer, percutant l'autre personne. Et pourtant, lui, c'était bien un prof. On en parlait tellement à Mahora, de ce p'tit prof-là, que rien que de tête, Tamao ne pouvait que le connaître. Son visage s'étira en une sorte de petit rictus stressé, qui se voulait plutôt docile, devant cette femme dont il avait un peu la trouille, et il pointa Negi du doigt, devant qui il ne savait en revanche pas trop comment se conduire : c'était un prof, d'accord, mais il était même plus petit que lui, et encore, c'est pas facile, ça... C'était un vrai jeunot...

...Huw... J'crois que vous l'avez trouvé, votre prof enfant... Negi-sensei da...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 21/01/2009
▬ MESSAGES : 143


Feuille de Perso
▬ NOM : Aoyama Motoko
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Keitaro Urashima


MessageSujet: Re: Recherche d'une Shinmei à Mahora   Sam 24 Jan - 5:17

Le garçon semblait docile et lâche rappelant à la Kendoka le garçon dont elle était devenue amoureuse bien plus tard. Oui, tout comme Keitaro, il semblait mal à l’aise face à l’héritière de l’école Shinmei. Motoko ne l’en blâma cependant pas. Elle faisait généralement cet effet sur les personnes qui ne la connaissaient pas outre mesure. Le regard vert analysait toujours le collégien serrant sa guitare comme si sa vie en dépendait et la fière combattante ne pouvait s’ôter de l’esprit qu’un truc n’allait pas chez cet adolescent. Il sembla pourtant se détendre lorsque la petite créature magique s’adressa à lui. Il sembla même être très intéressé par Mini Motoko qui recula légèrement lorsque le visage du binoclare se rapprocha un peu trop. Lorsqu’il la compara à un robot, le shikigami failli se décroché la mâchoire et une goute de sueur fit son apparition sur son front. Elle se détourna de Tamao et croisa les bras visiblement vexée par la comparaison, puis elle répondit au jeune homme d’un ton sec.

« Je ne suis pas un robot. Je suis bien plus complexe et autonome que ne le sera jamais une boite de conserve. Je réfléchis par moi-même et je suis très intelligente, belle et très forte. A l’image de ma maîtresse» . Passant la main sur son flanc, elle retira un sabre minuscule avant de poursuivre ce qui ressemblait plus à un monologue qu’à une discussion entre deux personnes. « Regarde, j’ai également un sabre pour me battre si cela s’avère nécessaire, donc tu vois je suis bien mieux qu’un vulgaire robot. »

Motoko n’en revenait pas même son shikigami était étrange et avait pour habitude le pétage de plombs. Elle resta un long moment la bouche ouverte en observant la scène digne d’un film comique. Mini Motoko se ventait outre mesure oubliant sans doute qu’elle n’était née que d’un morceau de papier. Tamao répondit finalement à la guerrière quant à sa présence de nuit au pied de l’arbre monde et là encore, Motoko sentit une étrange sensation naître dans toutes les fibres de son corps. Maintenant, elle en était certaine, ce garçon était bien moins inoffensif qu’il ne le laissa paraitre tout ce temps. Il semblait répondre de bon cœur à la jeune femme, mais il ne donnait pas l’impression de parler à l’un de ses aînés. Pour la pensionnaire d’Hinata cela ne voulait dire qu’une chose, Tamao la prenait certainement pour un professeur. Il ne donna pas son nom, ni son prénom encore une chose qui sembla bien suspect à la kendoka qui répondit sèchement lorsqu’il ajouta qu’il pouvait rentrer « madame ! ». Motoko changea de couleur passant du rouge au blanc. La prenait-il pour une veille ou encore pire se moquait-il de sa grande taille ?

« Je me moque qu’il t’arrive quelque chose ou que tu rentres chez toi. Fait comme bon te semble ! Qui plus est, je ne suis mademoiselle et pas madame tache de t’en souvenir nabot ! »

Perdu dans cette discussion stérile, l’héritière de Shinmei ne sentit pas le petit magicien venir dans son dos et ce dernier la percuta de plein fouet faisant choir sur le sol la pauvre Motoko qui se mit à juré. La shikigami poussa un petit « Ha !» lorsque Tamao donna enfin une information intéressante. Elles venaient de rencontrer le fameux petit prof de dix printemps. Le jeune anglais s’excusa avec courtoisie d’avoir renversé Motoko qui d’un appui de la main se releva d’un bond et elle fit un salto arrière la portant à un bon mètre du magicien. La lame brillait dans la main de la combattante de Shinmei, reflétant le rayonnement lunaire. Mini Motoko curieuse comme a son habitude s’approcha de Negi et elle lui fit un charmant sourire avant de se présenter au mini professeur.

« Bonsoir monsieur, je suis Mini Motoko une shikigami. Je suis ravie que nous vous ayons enfin trouvé. Ma maîtresse était impatience de vous mettre la main dessus. » *Dire bonsoir monsieur à un gosse de dix ans c'est vraiment étrange Oo*

Encore une fois, la petite créature se mêla de chose ne lui regardant pas outre mesure. Lorsqu’elle rentrerait au dojo, Motoko questionnerait un peu plus sa sœur sur les shikigami. Mais pour l’heure, ce n’était pas le problème. Le professeur lui faisait face et elle n’avait plus qu’a le faire parler pour connaitre l’endroit où se terrait la traitresse de Shinmei. Tendant le sabre en direction du petit magicien, la voix de Motoko se fit entendre dans la nuit.

« Negi Springfield je présume. Avant toute chose, je me présente. Je suis Aoyama Motoko héritière de l’école Shinmei. Je vous sommes à présent de me dire où se trouve la traitresse Sakurazaki Setsuna. De gré ou de force, j’ai ordre de la ramené à Kyôto. Si vous refusez de me répondre, je n’aurais d’autre choix que de vous faire parler de force. Je vous donne trois minutes de réflexion ni plus, ni moins. »

Le regard vert du coin de l’œil observait à nouveau Tamao. Ce sentiment de danger parcourant le corps de la jeune femme ne la quittait pas. Qui était ce garçon semblant pourtant si chétif. Negi, elle le savait été un magicien, mais l’autre garçon ne faisait pas parti de cette caste, alors qu’était-il donc exactement. Prudente, la Kendoka était prête a riposté aux attaques pouvant venir des deux cotés. Sa voix sèche se fit entendre à nouveau. Voix empreinte d’impatience de mettre un terme enfin à cette mission. « Alors Springfield, j’attends ! ». Lorsque ce serait chose faite, elle pourrait reprendre le cours de sa vie normale et ce ne serait pas trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://codemangas.forum-actif.net/forum.htm
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Recherche d'une Shinmei à Mahora   Sam 24 Jan - 10:29

Ah... Ben, désolé, mais...

*Huw... On voit bien que cette petite chose ne connaît pas Metro et les robots IA des plus hautes technologies... On s'y tromperait... En même temps, Metro et Mahora, ce sont deux mondes différents... TRÈS différents.*

Bon, tout ça ne lui expliquait pas quelle était exactement cette petite réplique miniature de la jeune fille qui s'était présentée devant lui. Qui d'ailleurs venait de l'engueuler et de le traiter de "nabot". Apparemment il lui avait prêté un âge un peu trop avancé pour celui qu'elle avait... C'est malin, grand maladroit! Depuis ce moment-là, il s'était encore plus recroquevillé sur sa guitare, baissant les yeux, et en ayant lâché tout juste une petite approbation trouillarde aux réprimandes de Motoko.

Euhowowow... ...Voui, 'moiselle!

Puis il se mit à profiter de la présence de Negi, l'une des personnes donc que recherchait Motoko, pour se faire tout petit et le plus discret possible. Ni à la véritable kendôka, ni à sa réplique miniature, il n'avait fait très bonne impression... Alors, un profil bas s'imposait... Néanmoins, curieux comme il l'était, il ne put s'empêcher de suivre attentivement les paroles de cette dénommée "Aoyama Motoko". Il en apprenait des choses. D'abord que cette petite miniature s'appelait "shikigami" —connais pas—, que cette Motoko était bien une kendôka et qu'elle venait de l'école Shinmei —ça, il en avait entendu parler un peu, à l'occasion—, et aussi, en guise de petite conclusion personnelle plutôt, cette fois, que franchement, il n'aurait pas aimé être à la place de Negi. Le petit prof était à la charge de trente et une jolies jeunes filles qui ne voyaient que son côté mignon et gamin, d'accord, mais il fallait dire aussi que la 3A faisait parler d'elle, et pas pour rien... Il y avait les problèmes de niveau, mais aussi le caractère particulier de certaines des élèves qui composaient cette classe... On disait de l'une qu'elle était un sniper... De l'autre qu'elle était spécialiste en arts martiaux... De l'autre encore qu'elle avait INVENTÉ l'une de ses camarades de classe... Et ce pour ne pas parler de "ce qu'on ne raconte pas", à savoir les martiennes venues du futur et autres vampires... Tamao n'avait évidemment pas été observer sur le terrain, courageux mais pas téméraire, mais tout cela ne le rassurait pas beaucoup. En même, quand il y repensait comme ça, il se disait que ça ne l'étonnait qu'à moitié... Mahora restait Mahora. Bref, il restait là, profil bas à écouter en faisant style que ce n'étaient pas ses affaires, plutôt lâchement à vrai dire, et à chaque regard que Motoko posait sur lui, il détournait la tête, l'air encore mort de trouille et tout crispé.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 25/07/2008
▬ MESSAGES : 3194
▬ LOCALISATION : Adultnapper par Faithou o_O*SBAF*


Feuille de Perso
▬ NOM : Kirikaya Miriya
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Son adultnappeuse *sort*


MessageSujet: Re: Recherche d'une Shinmei à Mahora   Lun 26 Jan - 0:58

Les propos que disait cette Motoko à Negi le laissait de glace,il était crispée,on pouvait même voir qui tremblait,oui il était tétanisée par le regard de cette fille, c'était très dur de pouvoir répondre quoique se soit dans l'état de peur dans lequel il se trouvait en plus de cela le garçon qui était avec eux avait l'air de le connaitre.Il était très connu mais lui il connaissait personne.Sa l'exaspérer assez d'être aussi connu,Tous le monde le pointait du doigt en disant souvent se que disait le garçon a lunette.Mais a force il avait cette habitube d'être toujours observer ou qu'il aille comme un phénomène de foire ambulant.Puis en réfléchissant a ses diverses choses que son collège pouvait faire quand il passait , il se dis que répondre a motoko pourrait être une bonne idée vu le long silence qu'il avait laisser planer.


-Setsuna...Je sais pas avec konoka surement.

Il bafouillait normal il avait peur de cette fille en plus le shikigami qu'elle possédait lui rappelait mini setsuna mais il osait pas lui parler a cause de la peur qu'il avait envers cette fille qui le menacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 25

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Recherche d'une Shinmei à Mahora   Sam 31 Jan - 16:22

*Mmh... "Setsuna"... Peut-être, une kendôka ici, j'en ai vue une, mais de là à savoir où elle est et même qui elle est... Et "Konoka"... Ces noms me sont inconnus...*

Pourtant, ça, Tamao en avait bien conscience, et allez savoir pourquoi il retenait ça particulièrement, c'étaient des noms de fille. Enfin, en parlant de ça, son nom à lui semble même presque plus porté par des filles que par des mecs, mais bon... Passons outre, c'est pas le seul truc qui le ferait ressembler à une fille après tout. *SBAF* Bref. Des noms de fille. Il ne connaissait pas de "Setsuna" ni de "Konoka" très précisément à Mahora, mais des noms de fille, ça, on peut dire qu'il en avait dans la tête depuis qu'il était ici... Sans doute même plus que de garçons, d'ailleurs... Des noms de fille, avec des visages correspondants qui lui faisaient tourner la tête tant ils se chevauchaient dans son esprit quand il y pensait.

Misaki... Nana-chan... Aiko... Misaki... Arceuid-sensei... Misaki... Risa-dono... Miori-san... Misaki...

...Malgré tout, le visage de cette fille aux cheveux rouges persistait à chaque fois. Tamao ne la voyait pas beaucoup en ce moment, et ça le rendait triste, un peu. Forcément, il était devenu comme dépendant de ce rire-là, de ces gueulantes-là, de cette tignasse-là et de ces yeux-là, de ce corps-là, de cette fille... Cette petite dingue de cosplay, dingue de lui, dingue d'un défaut qu'on appelait jalousie... Mmh, pour sûr, elle lui manquait, et c'était normal. Normal quand on savait que le Tamao en question en pinçait vraiment pour cette jolie collégienne aussi de son côté... Ainsi, alors que le p'tit prof et la kendôka effrayante s'il en est, ou du moins impressionnante, pour être plus poli, réglaient leurs affaires, Tamao, qui entre parenthèses s'estimait bien ne rien avoir à voir avec tout ça, partait dans des pensées toutes autres, en prenant bien soin de ne pas déranger là où il était... Discret, Tamao, discret, profil bas, lui, c'est un prof, elle, elle n'a pas l'air de t'apprécier beaucoup pour une première impression et elle a avec elle une arme tranchante... Donc, Tamao préférait retourner à des accords, discrets, certes, mais aussi étrangement apaisants venant de la petite boule d'énergie maladroite qu'il était... Tamao jouait, et il pensait à Misaki. Encore. Qu'est-ce que vous voulez? Il est jeune, il est idiot et il est amoureux... Mais buon, on ne s'éternisera pas là-dessus, n'est-ce pas, il serait fastidieux de trop le préciser dans le cas présent, et puis de toutes façons ça se lisait sur son visage, comme toute expression que laissait transparaître la caricature toute en rondeurs qui lui servait de face...


*Pff... Et puis elle me manque... Je voudrais bien la voir et passer du temps avec elle...*

Hélas cet instant de distraction, qui lui fit lever les yeux au ciel étoilé parsemé des feuilles de l'arbre-monde au-dessus de lui, coûta cher à Tamao. Car il avait donné un mouvement un peu trop brutal qui avait été celui de trop pour la corde en nylon qui résistait mal... Et qui cassa sur le coup, dans un bruit horrible qui ne manquerait pas de déranger ses deux compagnons de nuit. Bravo, Tamao, la discrétion, c'est réussi!

AH! HA... V... V-V-Vrai... Vraiment désolé... C'est la corde qui...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Recherche d'une Shinmei à Mahora   

Revenir en haut Aller en bas
 

Recherche d'une Shinmei à Mahora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: Le Campus de Mahora :: L'arbre-monde-
Sauter vers: