MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ils paieront de leur âme... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magicien


avatar
Duscisio

▬ INSCRIPTION : 25/03/2007
▬ ÂGE : 27

▬ MESSAGES : 8122
▬ LOCALISATION : Dans le ciel infini


Feuille de Perso
▬ NOM : Balibe
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Toribrioé. QUOI impossible ? Bon personne alors. 8D


MessageSujet: Ils paieront de leur âme... [libre]   Dim 3 Mai - 5:13

L'arbre monde, toujours aussi grand de ses 360 mètres si se n'est plus, est un arbre magique. Mais là je n'apprend rien à personne. Et le sujet n'est pas l'arbre-monde dans l'immédiat. Non, en effet. Il n'y a personne pour le moment dans le parage jusqu'à que l'on entende des bruits de mouvement d'ailes de grande taille. Il fait nuit. Personne n'est présent faut une personne, une seule. Duscisio. Une seule personne ne serai pas trop approprier vu qu'il y a bel et bien deux personnes - pas plus pas moins - dans le secteur. Ce duo vient d'avoir un mauvais moment. L'albinos fallacien, armé de Toribrioé sous sa forme épée dans sa main, l'autre main tenant un carreau planté profondément dans l'épaule. Méchamment "blesser", des goutes de sang jaunes coule sur le sol, Duscisio le crachant par la bouche.
Argf.
Toribrioé inquiète se met en forme de bracelet pour qu’il ait les deux mains de libre pour s’occuper de cette blessure. Duscisio hésite, en effet il hésite à enlever ce carreau qui lui fait mal. Ce carreau était bien placer, l’omoplate droite était transpercer et la pointe du carreau bloquer à travers. En plus ce ça, Fagaria n’y est pas allez de main morte, car elle a ajouté une magie qui sert d’anticoagulant de façon temporaire. Tant que le carreau ne sera pas enlever, l’effet du sort ne sera pas estomper. Il fallait l’enlever mais Duscisio hésite. Après tout c’est qu’un gamin, il n’est certes plus en vie mais il garde son humeur de gamin quelque peu chochotte mais pas trop en se qui concerne les blessures. Ca lui fait mal, très mal, l’enlever provoquerai une douleur plus intense pendant quelques minutes, c’est toujours mieux que plusieurs heures de souffrance inutile. Il agrippa le carreau à pleine main, inspira un bon cou et retira le carreau d’un cou sec mais la souffrance était tel qu’il ne pouvait s’empêcher de crier de tout ses forces après le carreau enlever, Toribrioé ne pouvant s’empêcher de crier son nom.
Sa… ne fait pas mal, pas du tout.
Il était bien résolu à se dire qu’il n’avait pas mal, mais Toribrioé se doutait bien qu’il était parcouru d’une douleur atroce. Elle préférait ne rien dire et arrêter de s’inquiété pour lui.
Duscisio pensait maintenant à Fagaria est du geste qu’elle avait fait contre lui oubliant partiellement la blessure jusqu’à qu’il remarque qu’il pisse de sang, son sang jaune commençais à se répandre sur le sol comme une mare, tachant l’herbe, le carreau qu’il lâcha n’était pas loin non plus. Pour arrêter le saignement, l’albinos fallacien mit sa main sur le trou, oui le trou ou s’écoulait le sang et appliquant un minuscule barrière de l’autre côté et appliquant un sort de soin.
S...sio.
Une petite lumière bleue se mit à illuminé la plaie, et malgré le sort de Fagaria, il avait déjà un peu moins mal même si cela continuait à écouler à travert sa propre main. Il ne pense pas être déranger à cette heure donc il ne faisait pas attention à son environnement, et se concentre sur sa blessure qui commence à peine à se refermer du coté de l’omoplate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 22/10/2006
▬ MESSAGES : 801
▬ LOCALISATION : Above Aarouw.


Feuille de Perso
▬ NOM : KUUKYO | 空虚
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : KLEINNYCHOU ! /SHOT/ No one ...


MessageSujet: Re: Ils paieront de leur âme... [libre]   Dim 3 Mai - 16:35

C'est un horrible vacarme qui se répand le long de de l'allée qu'est en train d'emprunter Iris DF. Un entremêlement de soupirs et de gémissements, tant et si bien que la psychologue scolaire est à deux doigts de penser qu'il s'agit là de deux étudiants qui se font la fêtes. Deux mâles bien sûr, parce qu'aucun de ces petits bruits ne sonne vraiment féminin. Malheureusement pour elle, cette étrange cohue vient de l'arbre-monde, et c'est justement par là qu'elle compte passer, pour retourner à son bureau. Lorsque l'on sait d'où elle vient, on se rend compte que c'est effectivement plus rapide si l'on coupe par ici. D'où elle vient ? De la ville oui. d'un bar oui, maison s'arrêtera là, parce que ça n'est pas particulièrement utile d'en dire plus, et surtout parce qu'elle est majeur et vaccinée, donc elle fait ce qu'elle veut. Quant à la raison qui la pousse à retourner sur son lieu de travail, c'est juste parce qu'elle y a oublié son agenda. Pas le petit cahier dans lequel elle note les noms des différents cas sociaux de Mahora et surtout l'heure à laquelle ils commencent à défiler dans son bureau. Non, son agenda électronique, le petit machin qui contient toutes les informations dont elle a besoin pour son VRAI travail. Et même si elle est actuellement en "congés", elle ne peut s'empêcher de garder ça sur elle, voilà pourquoi après avoir soutenu une femme qui vomissait tripes et boyaux dans des toilettes plus que douteuses, elle a posé son verre et s'est dirigée vers le campus. Et voilà pas qu'en chemin, lui viennent aux oreilles de sales petits bruits cochons ? Non franchement, pour penser cela, on pourrait croire qu'elle bringue un peu trop avec ce bon vieux Kuroshiro. Mains dans les poches arrière de son jean, elle avance. Jusqu'à mettre le pied dans quelque chose de bien peu charmant. Mais malgré ses dernières pensées salaces, il ne fait pas abuser, ça se voit bien que le machin qui vient de tâcher sa chaussure, ça n'est ni de la semence passée, ni de la pisse fluorescente. C'est juste du sang, oui mais du sang jaune. Ça ne sent pas la fleure, donc rien à craindre de ce côté-ci, ça n'est pas une harpie stressée qui dégouline en souffrance non-loin de là. Non, mais ça explique bien des choses, à commencer par ces gémissements.

- Oya oya, c'est pas très joli, tout ça.

Accroupie à côté de l'albinos extraterrestre mort-vivant, la grande rouquine se soutenait la tête d'une main, le coude appuyé son genoux. Le gamin était joliment tranché, et s'appliquait lui-même un sort de soin extraordinairement lent. Mais vu son bobo, il ne fallait pas s'attendre à ce que ça guérisse comme s'ouvre une fleure. Le temps de recréer de la matière pour ressouder les os, d'accélérer la reconstitutions des cellules pour les chaires, miam, tout ça dans un écoulement de sang jaune. Ouais JAUNE, on l'aura suffisamment répété. Mais à la gueule de la fausse psy, pas de doute son sang à elle était blanc, signe d'une semi-létargie. Enfin, ça n'est pas parce que sa gueule semble dire : putain qu'est-ce que je m'emmerde, que c'est forcément le cas. Si elle n'en avait véritablement rien eut à faire, du gamin aux cheveux gris posé là, à côté d'un bout de verre visiblement responsable de ses souffrances, elle aurait passé son chemin. Mais voilà, elle est accroupie là, avec un semblant de sourire sur les lèvre.

- Tu veux pas que j'te le fasse, ça ira plus vite. Et après tu me dira ce que tu fais-là, et surtout comment tu t'es fait ça.

Quelle exigence~ Nan mais faut pas la prendre pour une bille, c'est pas par pitié qu'elle propose ses services gratuitement. C'est par pure curiosité, et pour qui la connait, c'est une évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-inane.deviantart.com/
Magicien


avatar
Duscisio

▬ INSCRIPTION : 25/03/2007
▬ ÂGE : 27

▬ MESSAGES : 8122
▬ LOCALISATION : Dans le ciel infini


Feuille de Perso
▬ NOM : Balibe
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Toribrioé. QUOI impossible ? Bon personne alors. 8D


MessageSujet: Re: Ils paieront de leur âme... [libre]   Lun 4 Mai - 23:51

[HJ : J’ai oublié de préciser, c’est un carreau d’arbalète. ^^]
Cela commença si bien qu’une blessure par un carreau d’arme de jet fut causée à cause de simple mot blessant. Juste retour des choses. Duscisio a baissé Fagaria par les mots, elle par contre l’a fait avec un carreau d’arbalète. Sa fait mal se prendre à se qui ressemble à une flèches d’arc, sauf que c’est plus fin et plus pointu, bien tiré et visé les dégâts ne seront pas moindre. La blessure qui ressemble à un trop d’une balle mais en plus gros, tellement que si il enlevait sa main on pourrait voir à travers, enfin on verrait plutôt une des plumes noires de ses ailes de taille moyenne créer par la magie. Aucune importance. Ses ailes, apparu de l’intérieur de la peau et des vêtements retournèrent à leur place, mais si vêtement, ni peau n’était déchirer. La raison pour laquelle, cette blessure est présente est due à une confrontation sur les toits avec une connaissance quand il était en train de prendre pour cible deux des Terriens qu’il avait chassé pendant la journée mais cela se passa mal. Rien que d’y pensé, l’albinos a ses tripes retourné comme s’il avait mal digéré quelque chose de non comestible, c’est un peu ça. Il s’est mangé un carreau dans l’épaule. Gémissements à répétions sur le fait qu’il est gardez la douleur dans les gènes, fatigue, malchance et colère en était la cause.
Une présence fut aperçu quand l’extra-terrien regarda la marre de sang jaune piétiner par une jeune femme, du moins elle a l’air jeune question apparence, pour s’accroupir à côté de lui et commenter comme quoi la blessure n’était pas joli. Okay, son sort de soin ne sert pas à grand-chose mais on peut dire aussi qu’il n’a pas soigné grand monde avec de la magie Fallacienne. Au moins, ca marche, lent peut être mais se n’est pas le temps qui manque. Un regard sur sa blessure se sentait et se n’était pas le gamin qui la regardait, non lui est plutôt en train de regarder du coin de l’œil la bestiole terrienne qui semblait vouloir l’aider.

- Tu veux pas que j'te le fasse, ça ira plus vite. Et après tu me dira ce que tu fais-là, et surtout comment tu t'es fait ça.

Hop réflexe se sa part, du gamin bien entendu. Le quel ? S’éloigné en marchant de seulement quelques pas comme quoi il n’avait pas besoin d’aide, il voulait le dire mais il ne voulait également pas parler à cette inconnu. A croire qu’il redoutait quelque chose de mauvais de sa part. Le sort anticoagulant faisant encore son effet ne laissait pas au gamin ses deux mains de libre, l’une sur la blessure l’autre tenant le coude. Dos à l’autre qui se mêle des affaires des autres sans qu’on l’invite, la jeune femme, euh quoi d’autre à dire… la terrienne comme il dirait, il arrêta son sort de soin inutile, ne faisant pas l’effet qu’il souhaitait, pour la remplacer par un sort d’eau qu’il appela d’un simple mot sortant de sa bouche comme un soupire las. De l’eau ? Pourquoi faire ?
Avec cette eau il la mit sur toute la longueur du trou, ou un TROU de deux centimètre de large pour la glacer totalement. Pourquoi faire ça ? Arrêter ce saignement incessant, la glace servant de bouchon qu’on vouait même de l’autre côte de l’épaule. Il ne s’était pas louper. La main qui servait à en quelque sorte boucher se serait-ce qu’un peu le trou d’un seul coté, pencher vers l’avant pour ne pas que le sang coule de l’autre coté. Mmm… sa serai con de boucher un tunnel alors que cela peut sortir de l’autre côte, la magie naturelle de la gravité sans utilisé sa propre magie. Duscisio ouvrant finalement la bouche en agitant sa main sur son côté gauche d’avant en arrière l’autre se trouvant d’un des côté légèrement en retrait :

Je n’ai pas besoin d’aide, surtout de la part d’une Terrienne.

Avant de remettre sa main gauche à nouveau sur son épaule droite avec une expression de douleur.
Egoïste n’es ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ils paieront de leur âme... [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ils paieront de leur âme... [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: Le Campus de Mahora :: L'arbre-monde-
Sauter vers: