MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une douce nuit sans lune (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Une douce nuit sans lune (libre)   Lun 28 Juin - 5:06

La nuit, vous savez, cet espèce de voile sombre couvert de points blancs qui recouvre le ciel quand le soleil s’en va, ben c’était là. Rien d’autre à part une légère brise remuant les feuillages du jardin, pas de lune, pas de nuage, juste la nuit et le vent. Et bien que la brise fût légère, elle suffisait à faire vaciller quelque chose, quelque chose de fragile, une ombre.
Cette ombre, cela faisait un sacré bout de temps qu’elle n’était pas revenue, des mois, des années ? Allez savoir, elle n’avait pas changé, et l’endroit aussi de ce qu’elle constatait. Toujours la même foutue allée dans la même foutue école. Quand rien ne change, est-ce vraiment important de compter le temps ?

La jeune fille, en apparence, aux yeux acier s’avançait en boitant, en titubant. Elle ne semblait pourtant pas être mal en point à la regarder, mais là encore c’était en apparence, apparences sur lesquelles elle avait toujours jouées.

Trop faible pour continuer son avancée, Darcy s’adossa au tronc d’un cerisier, puis se laissa glisser vers le sol pour s’asseoir, souillant au passage l’arbre d’une trace sombre qui, si elle avait été vue en plein jour, serait apparue rouge. Oui, c’était bien du sang qu’elle avait laissé sur le bois, son sang, le même qui commençait à couler sur le côté droit de son visage depuis le crâne, le long de son bras gauche, qui sortait de l’entaille soudainement apparue sur sa joue, qui rendait humide son haut noir, qui se répandait dans l’herbe.
Le changeforme était blessé, gravement blessé, peut-être mortellement, allez savoir, elle n’a pas fait médecine (elle aurait peut-être dû d’ailleurs, elle avait le temps). Elle n’avait plus la force de cacher ses blessures, ni de se trainer plus loin. De toute façon, où serait-elle allée ?

« Quelle conne… »

Pourquoi était-elle revenue ici ? Allez savoir, elle n’en est même pas sûre elle-même. Peut-être pensait-elle trouver une sorte de refuge ici, peut-être espérait-elle que quelqu’un la trouve et la sauve, ou était-ce pour voir une dernière fois quelqu’un avant d’y rester ? Quelle conne, comme si ça intéressait quelqu’un qu’elle crève. Ici, elle n’était rien, tout juste une ombre qui se dissipe, la fille dont on ne sait pas grand-chose et qui reste dans son coin en envoyant balader tout ce qui bouge ou presque, celle que la plupart ignorent et dont certains se passeraient bien.

En bref, qu’est-ce qu’elle foutait là ? Elle crevait, c’est tout, elle crevait seule et en silence, comme elle avait vécu, à ne rien faire pour que ça change, comme toujours. Elle était donc là, adossée contre l’arbre, en train de se vider paisiblement de son sang par ses plaies et par la bouche, le regard dans le vague, songeant à sa propre connerie, à son inactivité qui avait durée des siècles et qui avait engendré cette situation. A force de rester la fille taciturne qui ne foutait rien de son existence, elle avait fini par y mettre fin. Et pourquoi ? Pour rien, juste par égo, par volonté de garder le contrôle sur sa vie, de se prouver que son avenir n’était pas tracé.

Mais il fallait croire que l’avenir était plus fort, il n’était sans doute pas resté inactif, lui, il s’était forgé son monde au lieu de le regarder bouger le temps de plusieurs vies.

Un haut-le-cœur, ses pensées s’interrompent pendant que Darcy vomit du sang. Combien de litres elle en avait encore comme ça ? Et surtout, pourquoi, pourquoi alors qu’elle se sentait partir à chaque instant, ses pensées se tournaient sans cesse vers Faith ? C’est à son mari qu’elle devrait penser, son défunt mari qu’elle ne rejoindrait jamais car elle n’irait sans doute pas au même endroit une fois morte. Mais nan, fallait que ce soit cette conne de gamine qui n’avait rien trouvé de mieux que de la teindre en rousse après avoir tenté de la bouffer.

Alala, que dirait-elle si elle arrivait et la voyait ? Sans doute qu’elle se foutrait de sa gueule, ou qu’elle ne se souviendrait même pas d’elle. Kusari, lui, passerait probablement son temps à se la ramener avec sa petite personne, comme quoi si elle s’était entrainée comme lui elle ne serait pas dans cet état. Anselm l’achèverait, ou la forcerait à s’achever elle-même, Médusa passerait à côté sans même la remarquer.

Et puis à quoi ça sert de penser à ces choses là ? Personne ne viendra de toute façon. Demain matin, ou plusieurs jours après, quelqu’un trouvera son cadavre, se demandera de qui il peut bien s’agir, on la foutra quelque part sous la terre à se faire bouffer par les vers et puis voilà. Elle disparaîtra sans rien avoir fait de sa vie, sans avoir cherché à s’attacher à d’autre personnes à cause de cette peur stupide de les perdre alors qu’elle vivrait. Voilà Dharc, t’as tout gagné, tu vas crever la première cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 31/08/2006
▬ ÂGE : 23

▬ MESSAGES : 1423
▬ LOCALISATION : Somewhere over the rainbow


Feuille de Perso
▬ NOM : HOPPER.
▬ CLASSE: 3B
▬ AMOUREUX(SE) DE : Medumedu♥


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Lun 28 Juin - 7:42

    La nuit ... Un moment où il est difficile pour Kiara de se trouver quelque chose à faire. Que voulez-vous, quand on ne dort pas, c'est difficile de s'occuper. En plus, soit sa soeur dort, soit elle n'est pas là. Il pourrait toujours rester là à la regarder dormir, mais il ne va pas faire ça à tous les soirs non plus. Car oui, il le fait parfois. Effrayant, comme grand-frère, je vous l'accorde. Bref, aujourd'hui, comme beaucoup d'autres jours, il avait décidé d'aller s'acheter quelques bouteilles et d'aller marcher autour du campus. Il ne s'attendait pas vraiment à s'occuper, en faisant ça. Il se doutait bien qu'il allait finir par s'ennuyer à mort et retourner à sa chambre, mais bon.

    Beaucoup de rumeurs circulent dans l'école disant qu'il ne faut pas fréquenter l'allée des cerisiers la nuit, des histoires de vampire ou un truc comme ça. Pourtant, Kiara le fait toujours et il ne lui est rien arrivé de grave ... Voilà qu'il le refait, encore aujourd'hui pour la deuxième fois, revenant vers l'école après être allé s'acheter ses bouteilles. Il en avait déjà entamé une et transportait les deux autres dans un sac de plastique. Oui. Du plastique. Le recyclage, c'est mal.

    Le rouquin s'arrêta de marcher lorsqu'il remarqua une silhouette, plus loin. Visiblement, cette personne n'avait pas l'air d'aller bien, puisqu'elle semblait être en train de vomir. Charmant. Encore quelqu'un qui a trop bu ... *korf korf* Il haussa les épaules et continua son chemin, fixant toujours cette personne, jusqu'à ce qu'il puisse la voir plus clairement. Ce visage lui dit quelque chose. Impossible de mettre un nom sur ce visage, par contre. Il sait juste qu'il l'a déjà rencontrée. Quelque part.

    " Allez, Kiara, de toute façon, ça va pas te faire de mal, d'être sociable un peu ... Ça va te faire passer le temps. ", c'est ce raisonnement qui avait poussé Kiara à aller vers cette personne plus qu'autre chose. Il n'était pas inquiet de savoir qu'elle était blessée et qu'elle pourrait mourir, il n'avait pas pitié non plus ... Et en plus, il était assez dégoûté à l'idée de s'approcher de quelqu'un qui pissait le sang. Mais il l'avait fait quand même, juste pour ... avoir l'air sociable et passer le temps.

    - Tu pètes la forme, à ce que je vois.
    C'est l'occasion rêvée de faire une bonne action. Probablement une des seules qu'il a fait et qu'il va faire dans sa vie. Rien de bien gros, évidemment. Il n'est pas le pape, non plus. Depuis quand est-il croyant de toute façon ?

    - Je me sens généreux aujourd'hui, tu veux du saké avant de crever ?
    Kiara dépose son sac par terre, plonge sa main dans son sac et lui tend une bouteille de saké.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

    It only takes two lonely people,
    To fuck love up and make it evil.


Dernière édition par Kiara Hopper-Rose le Mar 29 Juin - 7:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Lun 28 Juin - 17:19

Voilà que Darcy avait des problèmes à percevoir les sons maintenant, elle n’avait pas entendu arriver l’individu qui se présentait à elle. Enfin, présenter, il n’avait pas vraiment dit son nom, même si elle l’avait déjà vu quelque part. Mais où ? Il lui disait franchement quelque chose…

En tout cas, une bonne bouteille ne serait pas de refus, histoire d’avoir un peu chaud avant d’y rester. C’est pas qu’elle commençait à avoir froid à force de se vider de son sang, mais presque. En parlant du sang, la présence de ce dernier ne semblait pas enchanter le visiteur. Pas besoin d’être télépathe pour s’en rendre compte, cela se voyait à son visage qu’il se forçait à approcher. Le demi-démon pris donc soin d’attraper la bouteille avec sa main qui n’était pas ensanglantée. De toute façon, elle n’aurait sans doute pas pu lever le bras en question, alors tout se goupillait.

« Merci… ton nom ? Je l’ai oublié. »

En temps normal, elle y aurait mis les formes, l’aurait poussé à penser à son prénom pour le connaître sans qu’il ait à le dire... Mais là, elle n’avait pas vraiment la tête à ça, la fatigue et l’anémie commençaient à rendre son teint plus livide encore que d’habitude et des cernes monstrueuses lui apparaissaient sous les yeux. Déjà qu’elle avait peiné à ouvrir la bouteille avec les dents, alors qu’en temps normal elle l’aurait fait avec le pouce sans le moindre problème, alors jouer la carte de la finesse, pensez-vous….

Une gorgée, l’alcool lui brûle les blessures qu’elle a à l’intérieur du corps, deux gorgées, ça se calme, trois gorgées, ça se réchauffe, ça va mieux. Après quoi, elle reposa un peu la bouteille, tout en la gardant dans le creux de sa main, une main qui tremblait légèrement. Et merde, voilà que le manque se faisait, à force de perdre du sang, elle commençait à manquer de nutriments, où est-ce qu’elle avait foutu ses pilules déjà ? Remarque, elle n’en avait sans doute plus pour longtemps, son manque était donc le cadet de ses soucis, mais quand même… Et puis, autant se mettre à l’aise avant de crever non ? En plus, elle avait de l’alcool à portée, son corps absorberait vite la poudre…

Sur cette idée, elle lâcha la bouteille quelques instants, après l’avoir calée contre le cerisier pour éviter qu’elle ne se vide, et commença à fouiller dans ses poches avec sa seule main valide.

Au cours de ses fouilles, elle leva les yeux vers Kiara, qui la regardait tranquillement faire en buvant un coup. Il n’avait pas répondu, donc Darcy le pensait partit, mais visiblement, il n’avait rien dit parce que sa bouche n’avait pas lâchée le goulot de sa propre bouteille depuis tout à l’heure.

Le vague souvenir d’un jeune garçon assis au comptoir d’une cafétéria s’imprima alors dans l’esprit de la métamorphe. Elle se souvenait de lui maintenant, mais toujours pas de son nom. Il lui semblait pourtant l’avoir trouvé joli… Qu’était-ce déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 31/08/2006
▬ ÂGE : 23

▬ MESSAGES : 1423
▬ LOCALISATION : Somewhere over the rainbow


Feuille de Perso
▬ NOM : HOPPER.
▬ CLASSE: 3B
▬ AMOUREUX(SE) DE : Medumedu♥


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Mar 29 Juin - 6:25

    Elle l'a oublié ? Ah. Bravo. Kiara ne se souvenait même pas avoir déjà sût son nom, à elle. Elle a une meilleure mémoire que lui, même si elle est en train de se vider de son sang. Même si elle est en train de crever, baignant dans son sang ... Erk. Bon, si ça se trouve, c'est pas sa faute, il en sait rien. Peut-être qu'elle s'est fait attaquer.

    Un petit " plop " retentit lorsque les lèvres de Kiara se séparèrent enfin de la bouteille de saké, d'un coup, après une très longue mais agréable gorgée de saké. Mmh. Saké.

    - Kiara.
    La réponse fut lente à obtenir ... Et en plus, elle n'obtient qu'un prénom. Pauvre Darcy. Ce serait compréhensible si elle était déçue. Kiara aurait pu être plus gentil, elle est sur le bord de mourir, quand même ... Il pourrait l'aider aussi. C'est sûr que ça serait bien. Mais voyez-vous, Kiara lui-même ne voit pas d'intérêt à vivre. C'est sûr que ça aide pas à motiver quelqu'un.

    - Tu prévois mourir ici ? L'infirmerie est pas si loin que ça, tu sais ?
    En effet. 5 minutes de marche, un truc comme ça ... Bon, c'est sûr que dans son état, ça serait un peu difficile de s'y rendre. Et c'est probablement pas Kiara avec son physique de crevette qui va l'amener là-bas. Il pourrait la traîner par terre, mais ça n'aiderait sûrement pas vraiment. Et puis bon ... Il n'a pas de raison de faire ça. Le regard du rouquin quitta Darcy pour remonter le long du tronc de l'arbre, fixant la tache foncée qu'elle y avait laissée en glissant. Il grimaça un peu. C'est saleeeeeeeee.

    - Ça fait un peu lamentable de crever ici. Tu vas servir de bouffe à un vampire en manque, pas super comme mort.
    Une autre gorgée. Non, Kiara ne croyait pas vraiment à ce genre de rumeurs sur l'allée des cerisiers, mais il sait qu'il y a des vampires à Mahora, alors ... Pourquoi pas. C'est probable. Pour le rouquin, c'est une mort assez merdique, et il ne se gêne pas pour le dire. En fait, il aurait carrément honte de terminer comme ça. Finir en viande pour créature magique en manque. Et en plus, il essaie même pas de lui donner envie de vivre, en disant ça. Il a juste une grande gueule. Il dit absolument tout ce qui lui passe par la tête, sans vraiment y réfléchir.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

    It only takes two lonely people,
    To fuck love up and make it evil.


Dernière édition par Kiara Hopper-Rose le Mar 29 Juin - 7:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Mar 29 Juin - 7:19

Kiara, effectivement, Darcy s’en souvenait maintenant. Sa mémoire ne l’avait pas trompée, il avait effectivement un joli prénom. M’enfin, elle n’allait pas lui dire, c’est idiot de complimenter le prénom de quelqu’un, on ne choisit pas son prénom… D’ailleurs, le semi-démon se demanda s’il n’avait pas déjà eu ce raisonnement la dernière fois

- Tu prévois mourir ici ? L'infirmerie est pas si loin que ça, tu sais ? Ça fait un peu lamentable de crever ici. Tu vas servir de bouffe à un vampire en manque, pas super comme mort.

Effectivement, pas super comme mort, de servir de pâture à un vampire ou autre sale bête dans le genre, d’autant plus qu’effectivement, l’infirmerie est proche… Mais au fond, est-ce qu’elle a encore la force de trainer sa carcasse jusque là-bas ? Et est-ce qu’atteindre l’infirmerie lui sauverait vraiment la vie ? Elle était très amochée tout de même…

Mais plus important encore, est-ce qu’elle avait vraiment envie de lutter pour sa survie au fond ? A quoi bon ? Son calvaire n’avait-il pas déjà été assez long ? Voire les gens naître, grandir, souffrir, puis mourir, sans pouvoir vraiment s’y attacher sous peine de souffrir à son tour. Se mettre en marge du monde et le regarder tourner encore et encore jusqu’à ce que son intérêt disparaisse.
Au moins, là, elle serait morte avant que son intérêt pour le monde magique ne se dissipe à son tour, avant que le monde auquel elle avait naïvement pensé appartenir ne cesse de la divertir.

« J’ai déjà beaucoup marché… » dit-elle en regardant cette allée qui lui paraissait interminable.

Oui, elle revenait de trop loin pour continuer, c’était déjà un miracle d’avoir tenu jusque là. Alors elle avait le droit de s’arrêter, non ?

« Et pour ce qui est de se faire bouffer, je ne suis même pas certaine d’être comestible. »

Ah, enfin, elle avait trouvé cette foutue bouffe ! Elle sortit de sa poche un petit flacon transparent contenant de petites pilules blanches. D’une main tremblante, elle approcha ce dernier de sa bouche et ôta le bouchon à l’aide de ses dents. Après quoi, elle s’en enfila sans prendre la peine de les compter, puis lâcha le flacon sans prendre la peine de le refermer. Elle s’empara ensuite de la bouteille de saké tandis qu’elle broyait les médocs à l’aide de ses molaires. Puis, elle prit une bonne gorgée, et garda l’alcool quelques secondes dans la bouche, histoire de dissoudre la poudre dans le liquide. Si seulement elle pouvait digérer les aliments solides, ce serait tout de même plus simple…

Ne se rendant pas compte que ses cheveux avaient légèrement poussés et commençaient à s’éclaircir, la changeforme avala enfin le saké et s’adressa de nouveau à Kiara.

« Au fait, moi c’est Dharc Lysen, j’ai de nombreux noms, mais celui-ci est le vrai… »

Au fond, il n’en avait sans doute rien à foutre de comment elle s’appelait, pour lui elle n’était que l’inconnue en train de crever salement dans un lieu public. Seulement voilà, Darcy réalisait qu’elle avait vécu des siècles, traversés les âges, les époques, et que personne sur cette foutue planète ne connaissait son véritable nom. Alors allez savoir pourquoi elle lui a dit, à lui. Peut-être parce qu’elle l’apprécie, même si elle le connaît très peu. Ou peut-être parce que c’est le seul à être présent et qu’elle souhaite laisser une petite trace en ce monde, une trace qui ne serait pas la marre de sang qu’on nettoierait à l’aube demain pour ne pas choquer les âmes sensibles qui passeraient par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 31/08/2006
▬ ÂGE : 23

▬ MESSAGES : 1423
▬ LOCALISATION : Somewhere over the rainbow


Feuille de Perso
▬ NOM : HOPPER.
▬ CLASSE: 3B
▬ AMOUREUX(SE) DE : Medumedu♥


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Mar 29 Juin - 14:28

    - Certains sont tellement désespérés qu'ils mangeraient n'importe quoi.
    Haussement des épaules de Kiara. Craquement sourd de la part de ces dernières. Pour Kiara, une créature magique en manque, ça mangerait n'importe quoi. Trucs non comestibles, cadavres, cadavres en décomposition se faisant déjà bouffer par les vers, carcasses d'animaux ... n'importe quoi. Vraiment n'importe quoi. Qu'elle soit comestible ou non, il croit pas que ce soit vraiment un problème.

    Dharc ... C'est son nom. Enfin, son vrai nom, comme elle l'a précisé. Une autre personne avec plusieurs prénoms. Comme lui-même, en fait. L'adolescent leva la tête vers le ciel. Noir. Pas de lune pour les éclairer. Juste ... Du noir. Ou du bleu foncé si vous préférez. Mais pour Kiara, c'est noir. Passionnant. Pourquoi Kiara regarde le ciel, me demanderez-vous ? Pour rien. Il avait envie. Génial.

    - J'en conclus que tu prévois crever ici ?
    Oui, Kiara est très rapide sur les conclusions. C'est toujours comme ça. Il juge les gens, ils jugent leurs actions et il se fait un avis - bien souvent erroné - des gens qu'il voit pour la première fois. Mais bon, pour lui, elle a pas vraiment l'air de vouloir survivre. Elle s'est laissée tomber là, contre cet arbre, et n'essaie même pas de soigner ses blessures. Rien. En fait, elle a prit des médicaments, aussi, pendant que Kiara buvait, ou quelque chose du genre. Même si il ne regardait pas vraiment, il avait entendu un bruit qui ressemblait à des médocs qui frappent les parois d'un flacon. C'était peut-être de la drogue, c'était peut-être de quoi enlever la douleur ... il en avait aucune idée, et il s'en fichait un peu, comme il se fout de pas mal de choses dans ce monde. Vilain adolescent rebelle frustré par la vie.

    Le rouquin s'abaissa pour pouvoir s'asseoir sur un des petits murets qui séparaient l'allée de ses cerisiers. Il aurait très bien pu s'asseoir sur le banc juste à côté, ce banc même par dessus lequel il avait sauté pour atteindre le muret, mais non ... il préfère le muret. En plus, les adolescents collent leurs chewing gum en dessous des bancs, c'est un peu dégoûtant.

    Kiara joua un peu avec le nœud de sa cravate foncée avant de s'envoyer une nouvelle gorgée de saké, un peu moins longue que la dernière, mais toujours aussi agréable. L'alcool peut résoudre tous les problèmes. L'alcool, c'est le bien. Suit la même logique que Kiara, Darcy. Boit. Ça va probablement t'aider ... ou pas. Mais ça ne va probablement pas te nuire.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

    It only takes two lonely people,
    To fuck love up and make it evil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Mer 30 Juin - 7:39

- J'en conclus que tu prévois crever ici ?

Le cerveau de Darcy était tellement embrumé qu’elle commençait à avoir du mal à suivre la conversation. Elle partait, ça c’était clair. Mais bon, elle avait quelqu’un à qui parler avant d’y rester, pour une fois qu’elle ne se sentait pas seul, elle comptait en profiter un peu. Une discussion pénarde avec un parfait inconnu en partageant un peu d’alcool, ça faisait longtemps. Et puis, mourir sans avoir répondu à une question, c’est plutôt malpoli, non ?

Pendant que Kiara s’installait sur le muret, la semi-démone se versa une petite quantité d’alcool sur sa jambe droite, qui présentait une belle plaie bien ouverte. Sur le coup elle ne grimaça pas sous l’effet de la douleur, mais elle prit tout de même une profonde inspiration, indiquant que ça ne l’avait pas non plus laissée indifférente. Fiou, ça réveille ! Au moins, elle avait trouvé un truc pour se maintenir consciente encore un petit moment. Et puis, l’alcool passait quand même dans le sang, donc ce n’était pas vraiment du gâchis.

« Je n’ai pas vraiment le choix on dirait, lança Darcy, je n’ai plus vraiment la force de continuer dans mon état. »

Tiens, faisons passer le saké par la gorge cette fois, on boit une petite lichette avant de reprendre la parole. Cette fois-ci, des tâches de rousseur apparaissaient sur son visage, juste autour du nez et ses cheveux commençaient à prendre une teinte rousse au niveau des pointes. Ne s’en rendant toujours pas compte, l’hybride continua la conversation comme si de rien n’était.

« Même si je t’avouerai que ça me fait chier d’avoir vécu des siècles pour finir comme ça. »

Ouais, toute une vie, et bien plus encore, pour ça. Traverser les âges, voir les découvertes, participer et survivre aux guerres, devenir riche et influent, connaître l’amour puis le perdre, tout ça pour finir crevé dans une putain d’allée comme un clochard dont personne n’a rien à foutre sans que personne n’ai la moindre chance de se souvenir d’elle pour quoi que ce soit qu’elle ait accomplie au cours de l’histoire. Plus elle y pense, et plus Darcy trouve que la vie n’est rien qu’une grosse farce. Si elle a eu le droit à ça, alors qu’en est-il des gens qui n’ont jamais rien accompli de leur misérable existence…

« Et toi ? Qu’est-ce que tu comptes faire une fois que tu m’auras regardé y passer ? »

Un coup de saké sur la jambe pour se réveiller, un coup de saké dans la gorge pour faire passer la douleur. Elle tiendrait pas longtemps à se rythme là, que ce soit Darcy ou la bouteille. M’enfin c’était mieux que rien.

La vie, c’est vraiment mortel comme truc…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 31/08/2006
▬ ÂGE : 23

▬ MESSAGES : 1423
▬ LOCALISATION : Somewhere over the rainbow


Feuille de Perso
▬ NOM : HOPPER.
▬ CLASSE: 3B
▬ AMOUREUX(SE) DE : Medumedu♥


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Mer 30 Juin - 13:11

    La vue du sang de Dharc se mélangeant avec le liquide alcoolisé qu'il avait acheté dégoûta assez Kiara pour qu'il détourne la tête et regarde ailleurs. Oh. Il est beau, le cerisier de l'autre côté de l'allée. Il est pas en fleurs, mais il est beau quand même. Plus que la vue de la jambe de Darcy, ça oui ... En plus, c'est même pas l'idée de voir sa jambe blessée qui le dégoûtait, juste ... de l'alcool qui se mélange à cette saleté rougeâtre.

    - Je sais pas. Je m'emmerde pas mal, j'irais probablement boire ailleurs ... Ou réveiller quelqu'un avec qui je pourrais boire.
    Quelqu'un. Faith. Qu'est-ce qu'il est méchant, hein ? Bof. Il lui en doit une. Elle l'a " réveillé ", une fois, aussi. Même si il ne dormait pas vraiment. Bref, il n'aurait rien fait de bien intéressant, il aurait fait comme si il ne s'était rien passé, ou presque.

    Kiara tourna légèrement la tête vers l'hybride, réagissant enfin à ce qu'elle a dit à propos de sa vie. De ses siècles de vie en fait. Elle a l'air quand même assez jeune, pourtant ... Ah, Mahora. Tu ne cesses de nous étonner. Mais c'est sûr, ça doit être ennuyant de vivre des siècles et finir par crever dans l'allée des cerisiers, avec un alcoolique qui n'en a rien à foutre comme seule compagnie.

    Par contre, c'est quoi ces pointes rousses et ces taches de rousseurs qui viennent d'apparaître sur le visage de Dharc ? C'était pas là, plus tôt ... et ses cheveux étaient pas un peu plus courts, aussi ? Étrange, ça. Peut-être que c'est un créature qui change de forme ? C'est la seule explication qu'il voit, en tout cas. À moins qu'elle ait une croissance super rapide ... Mais ça explique pas vraiment les taches de rousseur, non ? Un peu troublé, Kiara leva un sourcil, dévisageant la mourante avec irrespect.

    - Des siècles ? Ouais, j'avoue que ça doit faire chier de mourir dans un coin perdu comme ça ...
    Le rouquin inclina sa tête sur le côté légèrement. Crack. De l'autre côté. Crack. Puis, il bu une nouvelle gorgée de Saké. Heureusement que ces bouteilles sont assez grosses, quand même ! Ça lui permet d'en avoir pour plus longtemps que si il buvait une simple bière achetée pas chère dans une tabagie du coin ...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

    It only takes two lonely people,
    To fuck love up and make it evil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Jeu 1 Juil - 4:09


« D’un autre côté, c’est pas plus mal… »

Au fond, depuis le temps qu’elle se dit que ça ne vaut plus vraiment la peine de continuer, depuis le temps qu’elle attend que la mort vienne la chercher, en se demandant quand elle viendrait toquer à la porte… C’est juste con que ce soit ici, dans un endroit où il n’y a pas de porte justement. Juste con que ce soit aussi simple, con que ce soit à cause d’une erreur de sa part. A quoi elle pensait sérieusement ? Probablement à rien il faut croire. La seule fois qu’elle a agit sans réfléchir, elle se fait massacrer bien comme il faut.

« De toute façon je suis fatiguée, fatiguée de voir des guerres, fatiguée d’y participer, fatiguée de jouer un rôle, de cacher ce que je suis, fatiguée d’être utilisée, traquée, agressée. Ce manège a cessé de me divertir il y a bien longtemps… »

Toujours sans se rendre compte le moins du monde que plus elle s’approchait de la mort et plus elle reprenait son apparence normale, la créature regarda le ciel. Tout était si sombre… D’un autre côté, on voyait bien les étoiles comme ça. Allez savoir, peut-être que son mari était quelque par là-haut et pleurait sur ce qu’elle était devenue…
Bah, conneries, ces trucs là c’est pour ceux qui ont besoin de se raccrocher à quelque chose ! D’un autre côté, elle avait vu un bout de l’enfer… Alors si l’enfer est accessible, pourquoi pas le paradis ?

Darcy commença alors à se poser des questions métaphysiques tout en buvant son saké à la fois par la bouche et par la jambe. Si les démons venaient de l’enfer, où est-ce qu’ils allaient lorsqu’ils mouraient ? Et elle, où irait-elle ? Après tout, elle n’était même pas certaine d’être réellement un démon. Tout ce qu’elle savait, c’est que son père était un magister, qu’il avait bossé sur des démons qui lisent dans les pensées, puis sur des sorts de métamorphose.
Mais après ? C’était quoi le lien à faire dans tout ça ? Est-ce qu’elle était un démon que son père a prit à l’enfance et sur lequel il aurait fait des expériences ? Etait-ce autre chose ? Allez savoir… De toute façon, elle ne saurait jamais, c’était sans doute là son seul regret.

« Le plus idiot dans cette histoire, c’est que je ne sais même pas ce que je suis réellement… »

Regarde-toi dans la glace espèce de courge ! Non parce que là, t’es rousse de chez rousse et t’as les cheveux qui t’arrivent au moins au milieu du dos, et ils continuent de pousser ! Imaginez le comble, après des siècles de vie, il aura fallu qu’elle crève pour avoir l’occasion de voir son visage, et encore elle risque de ne pas le voir parce qu’elle ne s’en sera jamais rendu compte.

Enfin bref, cette fois, se verser de l’alcool semblait ne plus suffire à la maintenir aussi éveillée. Cette fois c’était pour de bon, elle en avait peut-être pour une minute, peut-être deux, avant de perdre connaissance, puis de passer de l’autre côté.

« Vraiment idiot… »

Et pourquoi pensait-elle à Faith encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 31/08/2006
▬ ÂGE : 23

▬ MESSAGES : 1423
▬ LOCALISATION : Somewhere over the rainbow


Feuille de Perso
▬ NOM : HOPPER.
▬ CLASSE: 3B
▬ AMOUREUX(SE) DE : Medumedu♥


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Jeu 1 Juil - 5:30

    Mouais. C'est sûr, ça doit être vraiment ennuyant de faire la même chose pendant des siècles. Quand participer à des guerres devient la seule solution pour avoir un peu d'excitation dans sa vie, c'est peut-être qu'on a fait le tour de tout ce qu'il y a à faire ...

    N'empêche que la mort, c'est pas quelque chose à quoi Kiara pense bien souvent. Étrangement, au contraire de sa soeur, il n'y pense jamais. Il sait pas quand il va mourir et il s'en fout pas mal ... Mais c'est évident que si il venait à mourir demain, il aurait énormément de regrets à la dernière minute. Il n'a jamais rien fait d'utile, dans sa vie. Rien dont il peut se souvenir et être fier d'avoir fait. Absolument. Rien. En plus, si il mourrait demain, on l'oublierait rapidement ... Sa famille serait peut-être triste, mais ils sont bien les seuls. Mais bon, actuellement, il s'en fiche, il n'a pas l'intention de mourir bientôt, même si il ne sait pas quand il va y passer.

    - Franchement, je trouverais ça bien emmerdant de vivre des siècles.
    Et voilà. Kiara dévisage encore plus la semi-démone. Il n'est pas fou ! Ses cheveux changent vraiment à vue d'oeil ! Elle est devenue plus rousse que lui, même. Chose pas très compliquée à faire, en fait. Il est pas roux, il a les cheveux roux ... Et il a pas de taches de rousseurs. Non, il n'est pas roux. Pas à côté d'elle, en tout cas. Est-ce que son corps change tout seul, ou est-ce qu'elle contrôle ses changements ? Il n'en sait rien, en fait, mais il trouve ça un peu bizarre.

    - C'est sûr que si ton corps change comme ça à toutes les 5 minutes, tu risques d'avoir du mal à savoir qui tu es vraiment ...
    Kiara leva un doigt et le pointa en direction de Dharc. En fait, il devait surtout pointer les cheveux de Dharc, ou quelque chose comme ça ... Il faut dire que son geste n'était pas très clair, rien de bien précis, juste un doigt levé en sa direction.

    Peut-être qu'il pointait ce qu'il le troublait : ses cheveux soudainement devenus roux et ses taches de rousseur. Ça serait probablement, ça aussi. Elle est en train de crever dans un coin perdu et tout ce qu'elle fait, c'est changer d'apparence ? What the hell ? C'est pas vraiment normal, ça ...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

    It only takes two lonely people,
    To fuck love up and make it evil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Jeu 1 Juil - 23:48


Bon ok, c’est quoi cette façon qu’il a de la dévisager ? Elle a un truc sur le visage ou quoi ? Bien sûr qu’elle a un truc sur la tronche ! Même que ça s’appelle des tâches de rousseurs, mais là elle est trop dans le pâté pour oser soupçonner ce genre de chose. Un peu comme l’auteur d’ailleurs, mais lui il a sans doute une moins bonne excuse qu’elle… Dormir deux heures à cause de la chaleur, c’est pas comme se vider de son sang à tel point qu’on a peut-être plus d’alcool que d’hémoglobine dans les veines.

- C'est sûr que si ton corps change comme ça à toutes les 5 minutes, tu risques d'avoir du mal à savoir qui tu es vraiment ...

Quoi ? Mais il raconte quoi lui encore ? Bon c’est décidé, elle va vraiment y passer là, elle est trop dans le coltard pour suivre. Ou alors c’est peut-être lui qui suit plus, il a quand même prit beaucoup d’alcool… Possible également que ce soit les deux réunis. Oh lala, et elle est dans un tel état qu’elle prend même une mèche de ses cheveux pour vérifier. Alors que bon, c’est pas possible qu’elle se transforme, ça ne lui arrive jamais sans qu’elle le veuille, elle le saurait donc.

« De quoi tu parles ? Je ne t’ai même pas dis que… »

Like what ? Elle est rousse ! C’est quoi c’te connerie ? Faith s’était glissée dans son dos pour lui teindre à nouveau les cheveux ou quoi ? Non, impossible, si c’était juste une teinte, les cheveux seraient plus sombre, et surtout moins longs. Pourquoi ? Pourquoi ils lui arrivaient à la moitié du dos ? Pourquoi étaient-ils roux ? Et… Eh ? Pourquoi est-ce que son T-shirt était légèrement trop grand au juste ? Elle avait perdu de la poitrine ? WTF ?! Ça se vide quand on a plus de sang ces machins là ?

C’est alors que l’idée traversa son esprit embrumé, une idée qui lui glaça le peu de sang qui lui restait, la fit frissonner, et lui donna un sacré coup de fouet. Et si… Non, impossible ! Pourquoi retrouverait-elle son apparence d’origine ? Parce qu’elle est en train d’y passer ? Mouais, possible. M’enfin mince quoi, pourquoi est-ce que ça ne lui avait pas fait ça après son combat contre Anselm ? Elle n’avait pas perdu autant de sang peut-être… La quand même, faut dire que ce soir elle avait franchement repoussé ses limites. C’était dans le sang alors ?

La voilà qui prend appuis sur l’arbre. Qu’est-ce qu’elle espère faire dans son état au juste ? En fait, pas grand-chose, trop de mal à faire des raisonnements. Juste une obsession qui alimente son esprit pendant qu’elle use de ses dernières forces pour se lever : un miroir. Il lui faut un miroir, il faut qu’elle puisse voir son vrai visage avant d’y rester ! Mais où ? Allez Darcy, réfléchi un peu, c’est une école bordel de merde, et tu connais les lieux ! Alors trouve ! Les toilettes ? Trop loin. L’eau de la piscine peut-être ? Non ! Mieux ! L’infirmerie ! Coup de chance, c’est justement là qu’elle allait à l’origine de toute façon, donc elle s’en était déjà bien rapprochée.

Seulement voilà, même si le regain de motivation et l’adrénaline avaient été suffisants pour qu’elle se lève en prenant appuis sur le cerisier, marcher c’était une autre histoire. Ce n’était certainement pas avec ses jambes tremblotantes et les quelques dernières gouttes de sang qui s’échappaient de son corps qu’elle irait bien loin. Mais ça elle s’en foutait, elle devait essayer, elle devait y arriver. De toute façon, fallait bien tenter le coup, Kiara ne semblait pas vraiment disposée à l’aider là.

Bon sang, heureusement qu’elle ne le voyait pas, son visage. Avec les cernes monstrueuses qu’il arborait, elle aurait prit peur…

« Il faut que je me vois… Il faut que je me vois… »

Des paroles murmurées, essoufflées, répétées pour se donner un semblant de motivation. Un pas. Elle lâche l’arbre. Elle titube. Deux pas. Elle se rattrape. Trois pas. Son regard s’éteint. Trop tard.

« Il faut que… »

Elle avait perdu conscience avant de toucher le sol, avant même de s’éclater sur les dalles de l’allée, et de recommencer à baigner dans son propre sang. A se demander comment c’était possible qu’il y en ait encore autant. Ses yeux acier étaient encore ouverts, comme fixant la bouteille de saké qui reposait tranquillement contre le cerisier en fleur. Ce serait étonnant qu’elle soit encore en vie. Et quand bien même elle le serait, ça tiendrait du miracle qu’elle s’en sorte, même si on la trainait à l’infirmerie. Faut croire qu’elle devait finir comme ça, dans le noir, toute seule, sans savoir qui elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 31/08/2006
▬ ÂGE : 23

▬ MESSAGES : 1423
▬ LOCALISATION : Somewhere over the rainbow


Feuille de Perso
▬ NOM : HOPPER.
▬ CLASSE: 3B
▬ AMOUREUX(SE) DE : Medumedu♥


MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   Ven 2 Juil - 7:12

    Apparemment, son changement n'était pas volontaire. Pas du tout volontaire même, vu sa réaction. Elle avait limite insinué que Kiara était fou, quoi. Non, il est parfaitement saint d'esprit (... sans commentaire) et il n'est pas aveugle. Elle sembla se rendre compte qu'il avait raison lorsqu'elle regarda une mèche de ses cheveux... Et d'ailleurs, elle semblait être aussi étonnée que lui.

    Maintenant, la voilà qui se lève et qui essaie de marcher. J'ai bien dis essaie, parce que vu comment ça commence, elle ne va pas se rendre bien loin. À ce rythme, elle va mettre une heure avant d'arriver à l'infirmerie, quoi ... Et en plus, elle marmonne en marchant. Kiara, lui ? Il la regarde marcher, sa bouteille dans la main, silencieux.

    « Il faut que je me vois… Il faut que je me vois… »
    Désolée, Dharc, mais ce n'est pas Kiara qui va pouvoir t'aider avec ça. Il n'a pas de miroir. Rien qui puisse faire l'affaire. Non, pas de téléphone portable, rien. Juste des bouteilles et un sac en plastique. Et Bob la cravate. Rien dans quoi elle pourrait regarder. C'est donc si important pour elle ? C'est donc ça, qu'elle voulait savoir ? Sa vraie apparence est ... une rousse. Pauvre enfant, on comprend pourquoi elle change toujours. Hahaha, she's a ginger ! Elle a pas d'âme.

    Un. Deux. Trois. Comme prévu, elle ne s'est pas rendue bien loin avant de perdre connaissance. Elle s'écrase donc par terre, les yeux grands ouverts. Enfin ... Elle a perdu connaissance ou elle est morte ? Bonne question. Peut-être qu'elle est morte.

    Kiara soupira longuement, puis ingurgita une longue gorgée de saké, finissant sa bouteille par la même occasion. Il fit rouler sa bouteille vide plus loin, pas bien loin d'un cerisier, puis enjamba le banc. Il fixa pendant un moment le corps inanimé de Dharc, impassible.

    À en juger par son pouls, elle est encore vivante. Quoi ? Kiara a prit la peine de vérifier ça ? Oui, oui. Il l'a fait. Il s'était penché et avait vérifié son pouls dans son cou. Juste après, il avait vivement essuyé sa main sur sa veste. Bon, que faire, maintenant ? Elle est encore vivante, même si elle est en mauvais état ... Et lui, il se fait chier ...

    ...
    ... Et pas juste un peu ...

    ...
    Bon, allez, une autre bonne action. Ça ne peut pas être si mal que ça, non ? ... Toujours penché sur la changeforme, le rouquin attrapa le col de la veste de cette dernière et se redressa. Sa veste n'était pas salie à ce niveau là, alors il pouvait bien faire ça, hein ... Il s'est mit à la traîner vers l'école. Plus précisément, vers l'infirmerie de l'école. Puis ensuite, il va pouvoir retourner à ses occupations ... Boire. Boire encore. Et continuer à boire.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

    It only takes two lonely people,
    To fuck love up and make it evil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une douce nuit sans lune (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une douce nuit sans lune (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: Le Campus de Mahora :: L'allée des cerisiers-
Sauter vers: