MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Sam 11 Sep - 15:31

Le vide. Une pièce vide et un silence pesant. Voilà tout ce qu’il y avait dans la cafétéria lorsque l’heure du repas était finie et que les cours reprenaient. Enfin, c’est tout ce qu’il y avait d’habitude, mais aujourd’hui était une exception. Car aujourd’hui, d’autres éléments étaient présents.
Tout d’abord, un plateau posé sur une table. Rien d’étonnant dans une cafet’ me direz-vous. Ensuite, sur le plateau, de la nourriture. Quelle originalité, on ne s’y attendait pas. Quel plat ? Quelle importance ? Disons des crevettes si cela vous perturbe au plus haut point. Non, ce n’est pas ce que les élèves ont mangé ce midi, la personne qui a mis cette nourriture ici l’a dégoté elle-même ailleurs, mais la provenance importe peu. A côté du plateau, un téléphone portable, tout neuf, posé sur la table, bien en évidence.

Ce téléphone, c’était celui de Darcy, le dernier élément intrus de cette pièce vide. En bonne squatteuse, elle s’était faufilée ici parce qu’elle savait qu’elle n’y serait pas dérangée par les élèves ou autres professeurs. A cette heure-ci, ils étaient tous probablement en cours, ou dans la salle des profs pour ceux qui n’avaient pas d’heure de cours dans ce créneau. Donc elle serait tranquille… à priori.

Alors elle était là, toute seule, en train de déguster quelques crevettes. Non, ça ne la nourrit pas, elle n’absorbe toujours les nutriments que sous forme liquide. Seulement, elle aime le goût, ça fait longtemps qu’elle n’en avait pas mangé, alors elle se faisait ce petit plaisir. La prochaine fois, ce serait sans doute un autre plat dans un autre lieu. Oui, c’est inutile pour elle de manger ces trucs là, mais elle s’en fiche : quand on a les moyens on peut permettre de ne pas toujours faire des choses utiles.
Pour ce qui était de l’indispensable, en revanche, Darcy s’y attelait malgré tout, en parallèle. Telle que vous la voyez ici, elle n’est pas seulement en train de manger des trucs qu’elle ne digèrera pas. Entre deux bouchées, elle s’affaire sur une petite flasque, le même genre qu’on les alcooliques sur eux en permanence. Très belle flasque soi dit en passant, avec de belles finitions en métal rouillé. Oui, rouillé, que voulez-vous, tout n’est pas aussi neuf que le téléphone portable qui repose sur le coin de la table.

L’hybride dévissa le bouchon, porta le contenant à ses lèvres, puis bu une grande gorgée. Après quoi, elle referma le falcon (PUNCH !... Les méfaits d’une typo mal placée, le vrai mot est « flacon ») et attendit quelques secondes. Puis elle poussa un soupir d’exaspération avant de sortir ses habituelles pilules de sa poche pour les broyer et verser la poudre dans le liquide.
Bon, dans le rhum, les nutriments ne tenaient que quelques minutes avant d’être détruits. Il faudrait qu’elle trouve autre chose…
Une nouvelle gorgée, plus nutritive cette fois-ci, quand un bruit sourd se fit soudain entendre.

Le portable venait de vibrer, un message texte apparemment. Qui pouvait bien lui en envoyer encore ?

Le regard de Darcy resta fixé quelques instants sur ce qu’affichait l’écran de l’appareil. Le visage de la fille resta dépourvu d’expression cette fois-ci, contrairement aux fois précédentes, y compris lorsque sa main broya le téléphone et laissa tomber les morceaux sur le coin de la table.
Peu importaient les rumeurs à présent, ce qui était gênant, c’était la façon dont cette Gossip Girl parvenait systématiquement à avoir le numéro de téléphone de tout le monde. Voilà à peine une semaine que l’hybride avait changé de téléphone, et déjà elle recevait des messages pour prévenir de la mise à jour de ce site. C’était agaçant, et dangereux pour Darcy. Se faire tracer aussi facilement, ça n’est jamais bon. Par contre, cela paraissait difficile que cette personne ai pu l’apprendre en si peu de temps sans aide. Il devait donc y avoir des complices, ou des victimes de chantage, allez savoir comment cette personne s’y prenait.

L’hybride croqua dans une crevette, songeuse. Peut-être qu’il serait temps de mener une petite enquête là-dessus, une fois quelques détails réglés. La prochaine étape serait de se procurer de nouveau un téléphone et de savoir combien de temps la Gossip mettrait à retrouver le numéro. En ne montrant le nouveau téléphone qu’à certaines personnes à un rythme défini, cela devrait réduire les recherches…

Du bruit ? Les cours ne sont pas terminés pourtant ! Gloups ! On avale ce qu’on a dans la bouche : parler en mâchant, c’est pas poli.

« Qui est là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Écolier


avatar
Patchee

▬ INSCRIPTION : 10/08/2008
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 306
▬ LOCALISATION : IAMINSIDEYOURHEAD.


Feuille de Perso
▬ NOM : Else Anderson.
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : RUUUUUUUN AWAAAAAAAAAAY


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Dim 12 Sep - 12:01

    La sonnerie des cours. Dépêche toi, Else, t'es en retard ! Quoi que remarque, tu vas pas en cours, alors pas besoin de se dépêcher ! Elle marcha d'un pas de top modèle à travers les allées. Plus de boulot, lalala, plus de boulot. Dommage, elle allait s'ennuyer, et dieu sait qu'elle abhorrait l'ennui !
    Else avait pris quelques photos intéressantes, mais sinon, rien. Journée vide. Juste la mise à jour automatique du site et le sms groupé qui suivrait et qui en énerverait d'autres et en ferrait rigoler certains. L'élevage d'Autruche de Julia Klein … ! Le truc le plus abracadabrant qu'elle n'aie jamais entendu. Ou alors le truc de la femme papillon, à propos d'Alizée Ralenresh ou jesaisplustorpquoi, une nouvelle. Ah, et Gabriel Colt est un vrai tombeur. Paraît qu'il est parti de l'école parce que des tas de filles de harcelaient sexuellement. Pas mal, tout ça. Un dossier scolaire amusant, il faut croire. Dire qu'il y en avait pleins de vierges / incomplets à Mahora. Comme ceux des Hopper, ou celui de Darcy Lysen … Mystérieusement tombée de nulle part. Humpf. Une question qui occupait l'esprit de Else quand elle n'avait rien à faire, comme maintenant. Elle pourrait faire du shopping, mais oh non, elle doit garder des sous pour se nourrir, et puis, elle n'avait pas vraiment envie. En ce moment, elle achetait pour les autres et pas pour elle. Enfin qu'importe, elle avait assez de vêtements différents pour être la mode pour trois semaines ! Mais il lui fallait d'autres chaussures un peu plus plates. En ce moment même, elle portait des très classes et légèrement trash sandales spartiates cloutées, et se tenait donc sur douze centimètres de talons (avec de trois centimètres de plateforme, sinon aïe les chevilles) assorties à un short en tweed brun, une blouse à col rond et une ceinture brune qui lui serrait la taille, et un joli sac besace en cuir brun. Parfaitement habillée, comme toujours. Parfaitement coiffée, avec des boucles parfaitement bien faites, éparpillées sur ses épaules, des cheveux en pleine santé. Parfaitement maquillée, avec du mascara noir qui lui faisaient des yeux de biche, un trait d'eye-liner, du fard à paupière en dégradé brun à gris irisé de paillettes, waw, sparkling, sparkling ! Tout cela rendent son regard absolument captivant. Yep. Elle continue avec un léger blush des joues en rose pâle et finalement, du gloss sur ses lèvres, qui les pulpeuses et shiny. Hmmm, Kiss me ! Non, elle ne vous donnera pas le nom des produits qu'elle utilise, évitons la pub subliminale dans les Rps. You're always perfect, Elsie.

    Qu'est-ce qu'elle pourrait faire, alors ? Et si … et si … Elle rentrait chez elle ? Il n'y a rien à faire non plus, chez elle. Elle a fait la vaisselle hier et le ménage et mis ses affaires à laver. D'ailleurs, elle n'avait plus de café ! Hé ! Elle pouvait aller se faire un délicieux café à la cafétéria ! What a great idea ! Elle se mit en route vers la cafétéria, en flânant un peu, histoire d'apercevoir « sans le faire exprès » quelques trucs intéressants qui valent un petit cliché ~ ♥ Elle poussa finalement la porte de la cafeteria. Personne n'était là, à part les employés qui faisaient une pause derrière, et … Darcy Lysen ! Les grands esprits se rencontrent ! L'étrange jeune fille ne remarqua tout d'abord pas Else qui eut le temps de se payer un café à la machine. Elle pris le café en main, se retournait à peine que Darcy lança :

    « Qui est là ? »


    Else tressauta. Fiou, ce n'est que la fille mystérieuse. Else sourit, et s'avance vers la table :

    « Hey Darcy, c'est Else, tu te souviens, à la Pool Party ? Je peux m'asseoir, au fait ? », dit-elle en tirant une chaise.

    Tss, petite impolie. De toute façon, elle est déjà assise les jambes croisées.

    « Tu ne vas pas en cours ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladypatchy.deviantart.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Lun 13 Sep - 12:32

Tiens donc, Else, la fille responsable des derniers moments de faiblesse de Darcy. Quand elle y pense, rétrospectivement elle se trouvait idiote de s’être laissé entrainer là-dedans. C’est dingue les mécanismes de pression sociale, voire effrayant quand on sait ce que ça peut vous faire faire. On y va progressivement, avec quelque chose d’inoffensif, puis peu à peu le groupe prend plus d’importance que l’individu, qui se sent alors contraint de continuer. Terrifiant. Comme l’expérience de la grenouille et de l’eau bouillante. Plongez une grenouille dans une casserole d’eau en ébullition, elle en sortira instantanément. Mettez-là dans de l’eau froide que vous faites chauffer lentement, et elle mourra sans même réagir.

Mais tout ceci, on s’en tamponne un peu le coquillage à vrai dire. L’hybride a merdé, point. On ne l’y prendra plus… sauf peut-être… Non ! On ne l’y prendra plus ! La question qui intéressait à vrai dire, c’est pourquoi Else venait vers elle pour lui taper la causette ? Bon, d’accord, c’est Darcy qui a parlé la première, mais c’était juste pour savoir qui était entré sans prévenir. Là, maintenant qu’elle avait répondu, elle pouvait partir, ou l’ignorer, ou faire… je ne sais pas moi, ce que font toutes les bimbo dans son genre quand elles se retrouvent avec des filles comme Darcy ? Mais non ! La voilà qui préfère s’installer pour taper la causette ! Louche…

« Hey Darcy, c'est Else, tu te souviens, à la Pool Party ? Je peux m'asseoir, au fait ? »
Et tu viens de faire quoi là ? Un numéro de claquettes ?

« Apparemment. »
Oui, elle était facile celle-là, et après ? Elle va pas non plus se faire chier à sortir tout un discours ! D’autant plus qu’elle venait sans doute lui parler par pure politesse et serait partie d’ici quelques minutes, lassée de faire dans le social avec une personne dont elle se fiche complètement.
Enfin, ne jugeons pas trop vite et donnons-lui une petite chance malgré tout. En plus, l’hybride se faisait chier. D’un vague geste de la main, Darcy poussa donc le plat de crevettes pour le placer au milieu de la table, faisant ainsi comprendre à Else qu’elle pouvait en prendre si elle le souhaitait. Après tout, ce n’est pas comme si elle les mangeait par faim, et de cette façon elle ne s’affichait pas comme trop désagréable. Oui, c’est un comportement purement égoïste au fond, et alors ? Tout le monde l’est au fond. Profites-en Else, Darcy est dans ses bons jours. En plus, les crevettes sont déjà décortiquées, donc tu ne risques pas de te salir tes jolis doigts où de te casser un ongle~.

Si elle était en cours ? Il faudrait déjà qu’elle soit élève pour ça. Disons que cette fois-ci, elle n’avait pas vraiment eu l’intention de s’attarder trop longtemps dans les couloirs de Mahora… à l’origine. Seulement voilà, il y avait cette saleté d’ambiance qui régnait et qui, parfois, lui donnait la vague impression qu’elle était chez elle. Non pas qu’elle voyait les gens comme une grande famille, loin de là. De toute façon, l’hybride n’était pas particulièrement présente dans le cœur des gens.
Mais au milieu de tous ces moutons sans intérêt se trouvaient des cas à part. Non, elle n’y tenait pas, pas plus qu’ils ne tenaient à elle. Ils étaient juste… là, atypiques, uniques, parfois même anachroniques, attachants, ou pas. Et leur saleté de présence, de les voir s’entendre et se fréquenter, se haïr et se disputer, lui donnait parfois ce foutu espoir qu’elle avait peut-être une minuscule place ici. Alors elle restait, se trouvant des excuses pour prolonger son séjour dans les parages, parce que ça lui donnait un faux semblant d’attache. Une sorte de maison qui ne serait pas cet espèce de vieille bâtisse délabrée et poussiéreuse qu’elle voyait en cauchemar chaque fois qu’il lui arrivait de fermer l’œil.

« J’ai déjà vu les cours de cette année quand j’étudiais chez moi. »
Menteuse, tu n’as pas de chez toi, sinon tu ne passerais pas ton temps à errer pour regarder le monde tourner. C’est juste que c’est plus simple pour toi que de dire à une parfaite inconnue que t’as eu 423 ans il y a à peine plus de cinq mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Écolier


avatar
Patchee

▬ INSCRIPTION : 10/08/2008
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 306
▬ LOCALISATION : IAMINSIDEYOURHEAD.


Feuille de Perso
▬ NOM : Else Anderson.
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : RUUUUUUUN AWAAAAAAAAAAY


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Mer 15 Sep - 11:01

    Des crevettes ! Domage qu'Else aie déjà manger. De la bonne bouffe japonnaise. Elle appréciait bien la cuisine locale ! Manquait de Rosbeef, mais bon, on ne peut pas toujours tout avoir dans la vie, n'est-ce pas ? Si on pouvait avoir tout ce qu'on voulait, la vie n'aurait pas autant d'intérêt. Bref, cette fonceuse d'Elsie voulait un truc aujourd’hui : Tout savoir sur Darcy Lysen. Cette fille est étrange, trop étrange. Elle a des secrets, tss, tss. Si ça se trouve, c'est une Cullen ! Oui, c'est Alice Cullen, la fille qui a des visions et qui est soooooooooooo fashionable. Regard sur Darcy. Habillée noir et de chaîne. Ah bah ouais, en fait … non. Ce n'est pas Alice Cullen. Mais une autre vampire sparkly, peut-être ? De toute façon, l'école est réputée pour héberger des trucs vraisemblablement magiques. Et même que Else y croyait presque ! C'est vrai, quoi ! Vous n'allez pas me dire qu'avec tout ces gens avec les cheveux blancs, les yeux rouges, ou de couleur bizarres sans porter de lentilles, tout ça, c'est pas juste un tout petit peu louche ? Non, même pas ? Bien, Else, tu dois revoir ton registre du « normal » et du « paranormal », ok ? Bref, Darcy-le-mystère-en-chair-et-en-os

    « J’ai déjà vu les cours de cette année quand j’étudiais chez moi. »


    Oh, Icy, Icy. Tu es si froide, Darcy, manquerait plus que tu dormes dans un cercueil et que tu brilles pour être une Jonas Brother Canadienne ! Oh, chez elle. Mais où ? TROP MYSTERIEUX. Calme-toi, Else, tu as le sang chaud, on le sait. Le mime l'a douloureusement appris, par exemple. D'ailleurs, si vous vous mélangiez, avec Darcy, la pauvre serait presque aimable ? Enfin, elle est aimable et pas méchante, elle est juste froide et distante. Enfin. Darcy était un mystère entier. Son mobile flambant neuf était là, sur la table. Else savait que la jeune fille l'avait changé à plusieurs reprises, à cause de Gossip Girl. Mais ce que Darcy ne sait pas, c'est que Else utilise une certaine méthode qui permet d'envoyer ce message à tout les portables présent sur le campus. Gossip Girl est un génie de l'informatique (ou pas.) Ahahaha, tellement vicieuse cette fille, hein, Else ? Ah oui, c'est vrai, GG, c'est toi. Qu'est-ce que tu peux être intelligente ! En fait, vu ton niveau en maths, je redire ce que j'ai dit !

    « Tu étudiais chez toi ? Tu es interne, non ? Tu habitais où, avant ? Tu sais, moi-même, j'ai beaucoup voyagé et j'ai souvent dû étudier chez moi pour rattraper mon retard sur le niveau de l'école ou alors je devais aller un niveau au-dessus … Quel chaos scolaire … Pour l'instant, on ne m'a pas encore affecté par ce que mon niveau est excellent, sauf en maths et dans quelques matières scientifiques, ahahaha. »


    C'est bien de raconter ta vie, Else : Stratégie lvl 3 : Compatir et parler un peu de soit pour établir la confiance ! Finalement, tu es intelligente, Elsie choupinette ! C'est pas mal. Bref, bientôt tu seras BFF avec Darcy et elle te racontera tout ses horribles secrets morbides pendant que vous mangerez des petits gâteaux sur le canapé en regardant une comédie romantique. Peut-être pas comme ça, et puis qui sait si Darcy aime les petits gâteaux ? Ou les comédies romantiques ? Ou les canapés ? Ou les pyjama party tout court ? Pas grave, pas grave. Elsie saura tes vilains secrets, Darcy Lysen. Elle bu une gorgée de café. Et fit un grand sourire à la jeune fille en face d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladypatchy.deviantart.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Mer 15 Sep - 13:28

« Tu étudiais chez toi ? Tu es interne, non ? Tu habitais où, avant ?... »

Trop de questions. Beaucoup trop, et pas le temps d’y répondre en plus. De toute façon, pas envie. D’une parce que c’est louche, de deux parce que c’est presque agressant, intrusif, indiscret. Poser des questions à la suite comme le faisait Else, sans attendre la réponse, c’était quelque chose qui pouvait mettre certaines personnes mal à l’aise. Ça donne l’impression que l’autre veut tout connaître dans les moindres détails sans rien donner en retour. Alors qu’il serait si simple et bien plus subtil de se contenter de poser les bonnes questions au bon moment pour pousser tout naturellement à la confidence. En clair, une approche maladroite, mais pardonnable. Au moins, on ne pourra pas l’accuser d’être une manipulatrice hors pair… Pour l’instant.

La voilà qui se met à raconter sa vie maintenant. Pourquoi Darcy n’est-elle pas étonnée ? Après tout, c’est typiquement le comportement qu’adopte ce genre de filles, non ? Vous savez, ces personnes qui ne vous demandent comment vous allez que pour vous entendre dire « et toi ? » et en profiter pour vous raconter leur vie. Else avait… juste grillé l’étape où Darcy était supposée répondre. Tant mieux, cela donnait l’occasion à cette dernière de se remémorer la version qu’elle avait prévue de raconter aux gens s’ils venaient à l’interroger à ce sujet. Le tout était de rester cohérent pour éviter de trop attirer les soupçons. Le secret du mensonge, c’est de ne pas contredire ses dires d’une personne à l’autre, jamais, même pour le détail le plus anodin. Lorsque l’on ment, on ment à tout le monde, sinon ça fini immanquablement par se savoir, même si les personnes qui connaissent différentes versions ne sont pas supposées se rencontrer un jour, car on ne sait jamais de quoi l’avenir est fait.

Tiens donc ! Elle voyageait beaucoup également ! Quelle coïncidence ! Le coup du « on a des choses en commun », c’est ça ? Non, sans doute pas. Else ne devait donc probablement pas être une manipulatrice fouineuse cherchant à lui faire cracher quelque chose. Ou en tout cas, si tel était le cas, user de ce genre de méthode en était presque insultant pour l’hybride. C’est donc par égo que Darcy écarta la possibilité que la fille cherchait vraiment à se renseigner sur elle. Finalement, il y a peut-être quelques traces du Régnant dans cette petite tête.

Cependant, la semi-démone ne baissa pas sa garde pour autant, et ce pour plusieurs raisons. La première, c’est que s’il y avait une chose que sa longue vie lui avait apprise, c’est qu’il fallait toujours se méfier des personnes qui se baladent tout le temps avec un appareil photo. Or, jusqu’à présent, jamais Darcy n’avait vu Else sans le sien.
La deuxième raison, c’est qu’une fille aussi victime de la mode n’avait à priori aucune raison valable de s’intéresser à une pseudo-gothique/métalleuse de son genre. Insistons sur le « pseudo » car il ne s’agit là que d’une apparence utilisée pour ne pas se faire aborder trop souvent. Et habituellement, c’est assez efficace, mais là ça ne semblait pas marcher le moins du monde. Alors quoi ? Un pari ? Un gage ? L’envie d’en savoir plus pour faire courir les ragots ensuite ? Ou autre chose encore ? C’est pour le savoir que Darcy décida donc de tendre à Else un os à ronger. Laissons-là approcher et voyons quelles sont ses réelles intentions. De toute façon, ce n’est pas comme si elle pouvait lui faire quoi que ce soit.

« J’ai beaucoup déménagé à cause du travail de mon père, il préfère avoir sa fille près de lui… »
Sur ces mots, ses yeux acier se perdirent au milieu des débris de ce qui était il y a peu un téléphone, puis elle esquissa un vague sourire qui laissait deviner une profonde lassitude.

« La bonne blague… C’est pas comme si je le voyais souvent... »
Les doigts de l’hybride s’emparèrent alors de la batterie qui trainait au milieu de tout ce bazar. Elle était encore intacte, ça pourrait toujours servir. Mais avant de la ranger dans sa poche, Darcy s’amusa un moment avec en la faisant tourner entre ses doigts.

« Mais la plupart du temps je vivais dans mon pays natal, en France, à Paris le plus souvent. Même si au fond, je n’ai jamais vraiment été chez moi nulle part. Alors ici ou ailleurs, qu’est-ce que ça change ? »
La batterie du téléphone disparue dans une des nombreuses poches de la veste noire. Puis l’hybride s’affala sur le dossier de sa chaise, mains jointes derrière la tête, pied droit posé sur le genou gauche. Elle avait même accidentellement frôlé la table en bougeant ainsi ses jambes, juste assez pour que la vieille flasque rouillée – qui tenait jusque là à la verticale – ne bascule et se retrouve couchée. Pas gênée pour un sous de prendre ainsi ses aises ou de laisser trainer ses affaires sur la table, Darcy embraya sur la suite en levant les yeux vers le plafond, comme pour chercher dans sa mémoire.

« Pour ce qui est du côté scolaire, j’ai toujours été plus ou moins habituée à apprendre par moi-même, alors je n’ai pas vraiment de mal… »
Tiens ? Décèlerait-on de la vérité derrière ces paroles ? Exactement ! Darcy a toujours tout appris par elle-même. Quand on grandit seule dans la rue, on a rarement le choix de toute façon. La débrouille ou la mort, et l’instinct de survie fait bien vite le choix à votre place.

Maintenant, voyons un peu si Else se laisse tenter d’en savoir plus, ou si elle a un semblant de considération pour ses interlocuteurs. Darcy se décida enfin à regarder la fille droit dans les yeux, cessant ainsi de l’éviter du regard comme elle le faisait si bien depuis le début de la conversation, puis reprit la parole :

« Et si tu te poses la question, je n’ai pas connu ma mère. »
Probablement que la photographe s’en fichait et ne s’était même pas posé la question. Mais l’important n’était pas là en réalité, ni même de répondre à une question qui n’avait pas été posée. Le but était de laisser penser à Else qu’elle venait d’établir un contact avec l’hybride. Par un regard, par l’évocation d’un sujet personnel, le genre de signes qui n’est pas forcement perçu de façon consciente mais qui est tout de suite interprété par le subconscient de celui d’en face. Restait à savoir ce qu’elle déciderait de faire de ce contact. Le prolonger, le couper, ou l’exploiter. Allez Else, montre donc tes intentions ! Tu ne vas quand même pas obliger Darcy à s’insérer dans ton esprit, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Écolier


avatar
Patchee

▬ INSCRIPTION : 10/08/2008
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 306
▬ LOCALISATION : IAMINSIDEYOURHEAD.


Feuille de Perso
▬ NOM : Else Anderson.
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : RUUUUUUUN AWAAAAAAAAAAY


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Lun 20 Sep - 11:59

    Oh oh oh. Elle arrive en courant, l'histoire intéressante, elle arrive ! Oui, elle arrive au grand galop pour satisfaire la curiosité maladive d'Else Anderson, première du nom. Ou pas. Enfin, voilà que allait Darcy se mettre à parler. Bien, mon chienchien, bien. Raconte moi tout à propos du meurtre de ta grand-mère, de ton addiction pour la cocaïne et de ta liaison avec le directeur ! Oh oui ! Oh oui ! Merci Darcy choute de ta coopération totale. Je t'aime ! … Ou pas. Oh attends, écoute là, ça commence ! Un peu plus et Else aurait mangé du pop corn en écoutant Darcy raconter sa vie.

    « J’ai beaucoup déménagé à cause du travail de mon père, il préfère avoir sa fille près de lui… »

    Else hocha la tête. Elle essaya de noter chaque détail dans sa tête. Elle n'allait quand même pas se trahir en sortant un calepin ! Et puis, c'est quoi le métier de son père, hein ? Comment il s'appelle ? Il a quel âge ? Combien de femmes ? D'enfants ? Son CV ! Son groupe sanguin ! Bon, Else, tu veux pas tout savoir du père de Darcy, tu veux savoir quel monstre est Darcy ! Cette fille est suspecte, tout de même. Ou c'est juste une gothique aliénée sans aucun intérêt. Enfin, elle est … spéciale.


    « La bonne blague… C’est pas comme si je le voyais souvent... »

    Dawwwwwww. Pauvre Darcy, vient par ici me faire un câlin ! Enfin non, je crois que c'est pas ton genre. Tu veux un verre de whisky, ma petite puce ?


    « Mais la plupart du temps je vivais dans mon pays natal, en France, à Paris le plus souvent. Même si au fond, je n’ai jamais vraiment été chez moi nulle part. Alors ici ou ailleurs, qu’est-ce que ça change ? »

    Ah, Paris. Capitale de la mode ! Enfin, vu comme tu te fringues Darcy, tu es SÛRE d'y avoir habité ? Enfin, no comment, respect the staïle, Elsie ! Mais la pauvre choupinette rejetée de la société ! Putain, Darcy, suicide toi si c'est comme ça ta vie ! La gothique posa ses pieds sur la table. Tu te gènes, pas, toi. Et tu dis être française ? Enfin, ça fait un peu trop décontracté, Darcy. Tu te fiches d'Elsie ! D'ailleurs, c'est quoi cette vieille bouteille en fer ? Else sourcille. Louche, très louche.

    « Pour ce qui est du côté scolaire, j’ai toujours été plus ou moins habituée à apprendre par moi-même, alors je n’ai pas vraiment de mal… »

    Ok, ok. Mais tu vois, Darcy Lysen, tes intentions ont beau être pas mauvaises, tout ce que tu dis a presque l'air vrai … Il y a quelque chose qui sonne très faux. Et puis, ça ne ressemble tellement pas à tout ce que Elsie s'est imaginé. Elle risque d'pêtre déçue, notre Gossip Girl, si tu es vraiment la fille normale que tu affirmes être, hein ?

    « Et si tu te poses la question, je n’ai pas connu ma mère. »

    Oh. Coup de grâce. Darcy regarde Else dans les yeux. Air de défi. Gobera ou gobera pas ? Ok, let's be mean. Else boit une gorgée de café. Pose ses coudes sur la table, joint ses doigts. Place son menton dessus. Sourire mesquin.

    « Et la vérité, ça donne quoi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladypatchy.deviantart.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Lun 20 Sep - 15:27


« Et la vérité, ça donne quoi ? »

Darcy cannot tell the truth. Your agument is invalid. Un peu de sérieux. C’était une belle surprise que l’hybride avait là, même si elle était restée stoïque face à la réponse d’Else. Finalement, elle n’était pas aussi écervelée qu’elle n’y paraissait. Non seulement elle avait écouté Darcy jusqu’au bout, mais en plus elle était parvenue à déceler le mensonge dans ses dires. Elle était douée, très douée même. Peut-être même un peu trop pour n’être qu’une simple élève venue faire la causette à une inconnue.
Elle ne saurait dire pourquoi, mais l’hybride avait la sensation que la photographe avait déjà fait sa petite enquête avant de la questionner. Peu importe, ce n’était pas la première fois qu’un curieux se penchait sur la question Lysen, et ce ne serait sans doute pas la dernière. Et jusqu’ici, personne n’avait jamais rien découvert, pas de raison que ça commence aujourd’hui.

La quadri-centenaire jaugea du regard celle qu’elle considérait à peine plus dangereuse qu’une gamine qui se levait en douce pour tenter de surprendre le Père Noël, réfléchissant à ce qu’elle pourrait bien répondre. Finalement, elle prit sa décision. Après quoi, elle se pencha de nouveau en avant, les coudes sur la table, un doigt caressant légèrement la rouille de sa flasque, le regard devenu subitement sombre.

« Bon, d’accord, la vérité c’est que… »
N’espère même pas ma petite, aucune chance qu’une approche aussi dépourvue de subtilité ai eu la moindre chance de pousser Darcy aux aveux. D’ailleurs, celle-ci avait déjà troqué ses yeux tristes pour un regard amusé et esquissait un léger sourire.

« Je suis un vampire ! »
Oui, du gros foutage de gueule, c’est tout ce qu’elle avait trouvé à répondre. Mais au moins, comme ça, le message passerait sans doute mieux. Les jeunes retenaient souvent d’avantage la leçon lorsqu’on se moquait ouvertement d’eux de nos jours, méthode particulièrement efficace sur ceux qui semblent animés d’un certain égo comme la demoiselle que Darcy avait en face d’elle.

« Voilà maintenant plusieurs siècles que je m’inscris à ce lycée, moi et toute ma famille, parce que je n’ai rien d’autre à faire de ma vie et de ma fortune. »
C’est sûr que présenté comme ça, c’est tout de suite beaucoup moins crédible. Ça en plus du détachement manifeste de l’hybride tandis qu’elle débitait ses inepties d’un air ouvertement moqueur, personne n’irait croire une histoire pareille, même un personnage de fiction… Non, personne ! Pas même une ado de 17 ans originaire de l’Arizona qui viendrait d’emménager dans un bled paumé de l’Etat de Washington… A moins qu’elle soit vraiment, mais alors vraiment cruche !

« En plus, je scintille au soleil, et ma mère est en réalité un travesti qui se fait passer pour mon père, décédé car il ne voulait plus travailler pour la mafia. »
Et allez, on en remet une couche ! Avec tout ceci, on est en droit de penser qu’Else risque de ne pas avoir froid cet hiver, parce que là Darcy lui a tricoté un joli pull de trente centimètres d’épaisseur. Pour l’histoire du travesti veuve d’un ex-mafieux… disons que Darcy, au même titre que le narrateur, ne savait plus vraiment quoi inventer. Alors elle a sorti des trucs plus ou moins random. Oui, c’est quelque chose qu’elle sait faire, et très bien même. Seulement la plupart du temps elle préfère éviter de montrer qu’elle devient quelque peu déséquilibrée avec l’âge. Au moins, ça explique pourquoi il arrive que sa personnalité change avec son apparence.

« Plus sérieusement, pourquoi je n’aurais pas dit la vérité tout à l’heure ? »
Air sérieux à nouveau, suivi d’une gorgée prise dans la flasque que l’hybride venait tout juste d’ouvrir. Elle ne s’attendait pas à ce qu’Else lui avoue franchement qu’elle avait enquêté sur elle, elle n’était pas si naïve. Seulement, elle souhaitait tout de même entendre ce cette fouineuse avait à dire, et surtout comment elle le dirait. Car une théorie venait de naître dans l’esprit de Darcy, une théorie qu’elle allait s’empresser de confirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Écolier


avatar
Patchee

▬ INSCRIPTION : 10/08/2008
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 306
▬ LOCALISATION : IAMINSIDEYOURHEAD.


Feuille de Perso
▬ NOM : Else Anderson.
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : RUUUUUUUN AWAAAAAAAAAAY


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Mer 22 Sep - 10:43


    « Bon, d’accord, la vérité c’est que… »

    La vérité ! La vérité ! L'affreuse vérité sur ta faussa jambe et tes faux cheveux ! Tu es une sale androïde, et ce que tu bois dans ta flasque douteuse, c'est de l'huile pour tes rouages ! Allez, avoue tout ! Tu es la nouvelle vocaloid !

    « Je suis un vampire ! »

    Oh, mince, pas de voix robotisée qui chante. Dommage, enfin. La façon dont Darcy l'avait dit laissait clairement entendre qu'elle bluffait. Else s'étrangla en plein buvage de café. Oups. Elle mit sa main devant sa bouche et rit silencieusement. Darcy était elle une fan de Twilight ? Folle amoureuse d'Edward Cullen ? Franchement, t'en as pas l'air ma chérie. Enfin, tout est possible Après, qu'elle écoute du Tokio Hotel, peu importe.

    « Voilà maintenant plusieurs siècles que je m’inscris à ce lycée, moi et toute ma famille, parce que je n’ai rien d’autre à faire de ma vie et de ma fortune. »

    Else n'en pouvait presque plus. On sait tous qu'elle n'est pas un vampire, mais autre chose. Arrête de raconter des cracks, tu ne t'en sortira pas, petite hybride ~ Pendant que Gossip continuait à se tordre de rire – après tout, elle a bien le droit, c'est pas comme si ce que Darcy disait n'était pas drôle. Quoi ? On a pas le droit de se moquer des mensonges des autres ? Wesh zyva là, tu t'prends pour qui ? Sur la tête de ma mère qu'on a le droit !

    « En plus, je scintille au soleil, et ma mère est en réalité un travesti qui se fait passer pour mon père, décédé car il ne voulait plus travailler pour la mafia. »

    C'en est trop. Else éclate de rire au grand jour et recrache presque son café. Rire franc et de pupute. Qui lui correspond. Bel accent british snob parfait pour elle. Elsie avait du mal à retrouver son sérieux. Non là, la fille toute de noir vêtue avait fait preuve d'un humour insoupçonnable. Mais pas assez pour déstabiliser Else trop longtemps et lui faire oublier qu'elle l'interrogeait sur des trucs tout à fait sérieux !

    « Plus sérieusement, pourquoi je n’aurais pas dit la vérité tout à l’heure ? »

    Darcy boit dans sa flasque. Else s'arrête de rire, boit son café, prend un air absolument désinvolte. Elle sourit. Can't change the way I am … Sexy, Naughty, Bitchy me !

    « Écoute, Darcy Cullen, c'est génial que tu scintille au soleil et tout et tout … Mais tu ne vas pas me dire que tu as dit la vérité, hein, ma puce ? »

    Else fait un petit geste de la main, qui veut clairement dire « Franchement ! », pose son café, et ses coudes sur la table. Approche sa tête. Petit sourire sournois.

    « J'ai eut l'occasion de tomber sur ton dossier scolaire, par … hasard. » Petit sourire, de nouveau. On sait tous que ce n'est pas le hasard, hein, Else. « ... Cela m'a intrigué. Entièrement vierge. Pas d'établissement fréquenté avant, les numéros de téléphone sont des faux, de précédentes adresses de résidences ... Tu es apparue à Mahora. Ne me dis pas que c'est normal ? Donc, Darcy Lysen ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladypatchy.deviantart.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Mer 22 Sep - 12:13


Si la principale raison de la réponse de Darcy était son divertissement personnel, on pouvait au moins dire qu’elle avait eu le bon goût d’amuser également Else. Il en fallait de peu pour que cette petite fouineuse ne se mette à s’écrouler littéralement de rire pour rouler sur le sol. Tiens, un accent qui ne lui est pas étranger… Difficile d’en déduire une nationalité précise cependant, surtout avec un simple rire, c’est qu’elle a visité beaucoup de pays avant d’atterrir dans cette école.
L’hybride range sa flasque dans une poche intérieure de sa veste, l’humaine boit un peu de café. Le visage de Darcy devient stoïque à nouveau, Else prend un air désinvolte, avec une petite pointe d’air supérieur. Approche cigale, toi qui ne réalise pas être déjà prise dans la toile de la veuve, continue de t’engluer en chantonnant.

« J'ai eut l'occasion de tomber sur ton dossier scolaire, par … hasard. »
Les dents blanchâtres de Darcy firent soudain leur apparition, contrastant avec le noir qu’elle avait sur les lèvres. Aucune chance qu’Else n’ai pu tomber sur un tel document par hasard. D’ailleurs, c’était tellement évident qu’elle ne cherchait même pas à justifier son mensonge. Elle ne cherche donc pas à être crue, juste à assurer ses arrières en cas de problèmes, ses arrières où celles d’un complice. Mais au moins, cela confirmait une des théories de l’hybride : la photographe s’était renseignée sur elle, et plus qu’elle ne l’imaginait.

« ... Cela m'a intrigué. Entièrement vierge. Pas d'établissement fréquenté avant, les numéros de téléphone sont des faux, de précédentes adresses de résidences. Tu es apparue à Mahora. Ne me dis pas que c'est normal ? Donc, Darcy Lysen ? »
Les dents se cachèrent de nouveau derrière les lèvres, qui continuèrent cependant de dessiner un léger sourire. Décidément, les gens de Mahora ne cesseraient jamais de la surprendre, humains compris, encore que Darcy n’avait pas la confirmation qu’Else en était vraiment une.

Voilà longtemps que l’hybride n’avait pas joué au chat et à la souris avec quelqu’un persuadé qu’il parviendrait à découvrir la vérité sur elle. La dernière fois que c’était arrivé, c’était il y a quelques années. Un agent d’on ne sait trop quel organisme, ou un journaliste, la fille ne se souvenait plus trop des détails. Tout ce dont elle se rappelait, c’était que l’intéressé avait fini interné dans un établissement psychiatrique. Le pauvre homme était dans un tel état qu’on lui avait prescrit des séances d’électrochocs…
Enfin, il est plus correct de dire que Darcy avait elle-même prescrit les électrochocs, après avoir pris l’identité d’un médecin. Sadique ? Nooon, vous croyez ? Ne faites jamais l’erreur de penser qu’on peut avoir vécu tout ce temps, avoir vu la cruauté humaine dans toute sa splendeur, et en sortir indemne d’un point de vue mental. Déjà il faudrait s’estimer heureux que l’hybride soit presque saine d’esprit après tout ce qu’elle a vécu.

Darcy prit une nouvelle crevette dans l’assiette, puis se reposa sur le dossier de sa chaise, réfléchissant au comportement d’Else et à ce qu’il pouvait traduire. Pour l’instant, tout semblait confirmer la théorie qu’elle s’était faite tout à l’heure. Alors quoi ? Approche directe ? Ou on continue encore un peu dans la subtilité ? Non, c’est sans doute ce à quoi elle s’attend. De plus, l’hybride n’avait plus envie de la laisser penser qu’elle menait la danse, il était temps de retourner un peu la situation et de montrer qui tenait les rênes.

« Alors quoi ? Ce n’est pas assez croustillant pour Gossip Girl donc c’est faux ? »
Petit sourire triomphant. La fausse gothique croque dans la crevette et savoure d’avance la réaction d’Else à cette accusation sortie de nulle part. En fait, Darcy a ses raisons de penser qu’elle est Gossip Girl. Bien sûr, il n’y a aucune preuve accablante, mais ça l’hybride s’en fiche un peu honnêtement, voire même beaucoup. Son comportement la trahit, et il va continuer de la trahir, quoi qu’elle dise et quoi qu’elle fasse. Et quand bien même elle serait douée au point de le masquer, alors ce seront ses pensées qui la trahiront. Mais en attendant, pas besoin d’en arriver à de telles extrémités.

« Je n’ai jamais vraiment compris l’intérêt que les gens comme toi pouvaient éprouver à répandre ce genre de ragots. Vouloir faire éclater la vérité au grand jour, je ne dis pas, mais quand ce n’est qu’un tissu de mensonge… »
Une remarque lancée sans la moindre note d’agressivité dans le ton. A vrai dire, il était difficile de savoir si Darcy faisait cette remarque pour provoquer une quelconque réaction chez Else, ou si elle disait cela en toute sincérité. Peut-être un peu des deux. Toujours est-il qu’elle avait dit cela avec un léger haussement d’épaules, interprétez cela comme bon vous semblera.

Et avec tout ça, elle n'a absolument pas répondu aux questions qu'on lui posait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Écolier


avatar
Patchee

▬ INSCRIPTION : 10/08/2008
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 306
▬ LOCALISATION : IAMINSIDEYOURHEAD.


Feuille de Perso
▬ NOM : Else Anderson.
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : RUUUUUUUN AWAAAAAAAAAAY


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Sam 25 Sep - 10:19

    Else regarda Darcy dans les yeux. Duel mortel d'yeux, oui. Qui es-tu ? Dis-le moi, oh oui, oh oui. Ce n'est pas pour la frime ou le fric, ou le scoop du siècle, c'est une affaire d'obsession, chérie. Elsie saura, elle saura, elle saura … Même si ça doit prendre du temps, elle ne lâchera pas l'affaire. Oh oui, elle trouvera tes noirs secr-- Attendez, mais ce maquillage ne lui va absolument pas. Franchement ! Du rouge à lèvres noir ? Ça ne va pas à tout le monde. Et crois moi Darcy … C'est pas comme si tu voulais être dark et tout … Mais ça ne te va pas. Quelque chose de plus neutre tirait mieux. Mais tu ne fais rien avec ces yeux pleins de cernes ! Elle aurait besoin d'un tout petit peu d'anti-cerne, du même joli gris pailetté, du mascara, là, c'est nécessaire, ton regard froid à besoin de plus « d'accrochée ». Et de sexyness. Eye-liner, crayon, oulàlàlàlà ! Et puis tes vêtements, non. Tu peux mettre des chaînes et tout ce que tu veux, mais un petit jean noir moulant irais pas mal. Et puis d'autres T-shirts, plus de décolletés, tout ça … ! Il n'y a que les cheveux qui vont ! Darcy choute, je crois qu'il te faut un relooking.

    « Alors quoi ? Ce n’est pas assez croustillant pour Gossip Girl donc c’est faux ? »


    Raaaaaaaah. La pétasse. Else commence à enrager. Il s'agit de son honneur personnel, et il vient d'être très légèrement blessé. Tu es assez croustillante pour Gossip Girl, Darcy Lysen, car tu caches un secret. Et il est drôlement secret.

    « Je n’ai jamais vraiment compris l’intérêt que les gens comme toi pouvaient éprouver à répandre ce genre de ragots. Vouloir faire éclater la vérité au grand jour, je ne dis pas, mais quand ce n’est qu’un tissu de mensonge… »

    Else, la regarde étonnée. Elle n'avait pas l'intention de rapporter des ragots … Après tout, un témoignage oral, c'est peu, et elle n'a pas besoin de dire à tout le monde ce qu'elle avait trouvé. Après tout, c'est son enquête sur Darcy. Si elle estime que ce n'est pas dangereux et plutôt intéressant pour Mahore Secrets, oui, elle pourrait tout publier. Mais s'il s'agit de magie, de trucs morbides, elle préfère mettre des photos de Mihuki à moitié nue ou d'autres photos scandales. Elle perdrait sa crédibilité en débitant un truc de vampire scintillant. Pas d'intérêt.

    « Je perdrai ma crédibilité si je racontais tout ce que je savais. Et puis, il s'agit plus de curiosité personnelle. Je suis trop curieuse, bornée et obsédée par ce que je ne sais pas. Mais je saurai bien un jour ce que tu me caches. Que tu me le dises ou non. Je suis sûre qu'il y a quelque chose de … magique sous tout ça. Cette école est bourrée de phénomènes de la sorte. J'ai vu de mes propres yeux des filles voler, après … »


    Else s'arrêta là, marqua un temps de pause, et attrapa sa trousse à maquillage. Elle l'ouvrit, et commença à farfouiller dedans. Elle étala son matériel sur la table.

    « … Comme j'ai à perdre dans mes interrogatoires, j'imagine que tu as du temps à perdre à te faire légèremment relooker. Il ne s'agit qu'un peu de maquillage. Après tout, ça doit faire des siècles qu'un gars ne t'as pas regardé. Tu as absolument besoin d'un petit conseil de … uhm séduction. »


    Si tu savais, Elsie, si tu savais … Tu dis des trucs vrais sans le savoir. Incroyable, chérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladypatchy.deviantart.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Dim 26 Sep - 14:35

Cette fois-ci, c’était confirmé, Else était bien Gossip Girl, sa réaction à l’accusation de Darcy confirmait déjà beaucoup la théorie, alors si en plus elle ne cherchait même pas à nier c’était tombé directement rôti dans le bec. Lorsqu’elle avait balancé la bombe, l’hybride avait justement espéré que la réaction de la photographe vienne lui donner des indications, car elle n’était évidement pas certaine de ce qu’elle avançait, faute de preuves, mais là c’en était presque décevant. N’y a-t-il donc plus de défi en ce monde ? Probablement pas chez les humains en tout cas…
Bref, tout ceci pour dire que la changeforme avait rangé l’information dans un des nombreux recoins de sont cerveau, ça pourrait toujours servir d’avoir Gossip Girl à portée de main, ne serait-ce que pour la mine d’renseignements en libre service qu’elle représentait. Oui, libre service, n’oublions pas que l’hybride n’a pas besoin qu’Else réponde à voix haute à ses questions pour en connaître la réponse.

Et voilà l’humaine qui fait son petit speech comme quoi elle finira par découvrir ce que Darcy cache et bla-bla-bla, tout ça, tout ça... La routine habituelle quoi. Bien d’autres ont dit ça, nombreux sont ceux qui se sont cassés les dents dessus, et personne ayant un jour prononcé ces mots n’avait trouvé quoi que ce soit, même en une vie de recherche. Il faut dire que Darcy avait tout de même beaucoup de facilités à disparaître quand les fouineurs se rapprochaient un peu trop du but.
Seulement voilà, c’était avant de connaître le monde magique tout ceci, quand elle pensait être encore un cas à part, unique. Maintenant, la donne était différente, des semblables se trouvaient ici, et cela suffisait à lui donner une attache. Alors même si Else venait à trop se rapprocher, Darcy aurait-elle le cran de laisser tout ceci derrière elle pour disparaître ? Etant donné qu’elle était revenue après un an d’absence sans doute pas… Au pire, elle pourrait changer d’identité tout en restant sur le campus, ce n’était pas comme si Else était capable de la reconnaître à l’odeur ou quoi, contrairement à d’autres.

« … Je suis sûre qu'il y a quelque chose de … magique sous tout ça. Cette école est bourrée de phénomènes de la sorte. J'ai vu de mes propres yeux des filles voler, après … »
Un jour, ce mime va finir transformé en hermine, sérieusement. Non, ce n’est pas Darcy qui se dit ça, elle ne l’a jamais vu, alors elle ne risque pas de se faire cette réflexion. En réalité, c’est moi, narrateur qui parle de lui, parce que j’en ai envie, tout simplement. L’intérêt ? Aucun pour vous en tout cas, moi en revanche… je n’en ai pas bien plus pour être franc.

« … Comme j'ai à perdre dans mes interrogatoires, j'imagine que tu as du temps à perdre à te faire légèrement relooker. Il ne s'agit qu'un peu de maquillage. Après tout, ça doit faire des siècles qu'un gars ne t’a pas regardé. Tu as absolument besoin d'un petit conseil de … uhm séduction. »
PAN ! Touché ! Réflexe nerveux, Darcy se met soudain à masser son annulaire gauche. Oui, il y avait des siècles qu’un homme ne l’avait pas regardé, et c’était bien normal puisqu’elle avait tout fait pour. C’était simple, elle ne voulait pas, non, elle ne pouvait pas se laisser approcher. C’était juste… trop douloureux. Laisser les gens se rapprocher, ça impliquait s’en approcher en retour, et donc s’y attacher, pour ensuite les perdre avec le temps.
Car le problème c’était surtout ça au fond, le temps. Cette saleté qui faisait que tôt ou tard, Darcy voyait les gens autour d’elle mourir alors qu’elle restait envie. Peut-être y avait-il des êtres dans les parages qui possédaient la même espérance de vie qu’elle, mais les seuls qu’elle avait rencontré jusque là étaient des démons, donc par définition peu fréquentables. Peut-être qu’au fond, sa place était parmi eux, et qu’elle ferait mieux de les rejoindre… Le problème, c’est qu’ils ont la fâcheuse tendance de vouloir s’entretuer tout le temps, c’est pas très partageur ces bêtes là.

Alors voilà, ça, c’était le ressenti profond, le côté emo qui s’exprime silencieusement dans les profondeurs. Mais en surface, c’était une autre histoire. Disons que Darcy était devenue beaucoup plus… disons acide. Pas en colère non, elle semblait plutôt calme, elle reste Darcy après tout. Ou alors une colère froide qui s’exprimait sur un ton glacial en fixant Else droit dans les yeux.

« Tu peux toujours essayer, que ce soit tes petites magouilles pour découvrir mon soi-disant secret ou approcher la peinture que tu espères me coller sur le visage. Mais je ne garanti pas que tu y parviennes ni l’état dans lequel tu te retrouverais si tu tentais le coup. »
Au moins, on ne pourra pas lui reprocher qu’elle ne l’aura pas prévenue. Par contre, pour quelqu’un qui n’aime pas se laisser approcher, c’est un comportement plutôt étrange. Non pas qu’elle ait refusé la proposition de relooking d’Else, mais plutôt qu’il y a un an, elle avait accepté que Faith la teigne en rousse. Enfin, ça, les gens ne sont pas obligés de le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Écolier


avatar
Patchee

▬ INSCRIPTION : 10/08/2008
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 306
▬ LOCALISATION : IAMINSIDEYOURHEAD.


Feuille de Perso
▬ NOM : Else Anderson.
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : RUUUUUUUN AWAAAAAAAAAAY


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Mer 29 Sep - 10:37

    La vipère, la vipère, la sale méchante ! Oui, Elsie est méchante, après tout, c'est normal, elle est une bitch d'envergure. C'est une grosse biatch, une fille qui a un égo démesuré, et ça, c'est très visible. Cette fille n'est pas une nonne, non, c'est Gossip Girl. La fille outrageusement scandaleuse qui cherche à mettre le doigt sur les secrets des autres. Elsie attrapa son gobelet de café et le finit. Pis ses doigts fourmillèrent et, elle attrapa son fard à paupière. Clips, il s'ouvre. Elle se regarde dans le petit mirroir. Elle attrape un de ses outils, prends de la poudre grise irisée et en rajoute sur sa paupière. Par-dessus son miroir, elle surveille Darcy. Parce que la bitch d'envergure s'est heurté à un obstacle. Une autre bitch, cachée, et drôlement venimeuse. Kss, kss. Et en plus, celle-ci lui cachait quelque chose. Imaginez l'outrage fait à son égo. Et Else a le sang chaud, ne manquait plus que …

    « Tu peux toujours essayer, que ce soit tes petites magouilles pour découvrir mon soi-disant secret ou approcher la peinture que tu espères me coller sur le visage. Mais je ne garanti pas que tu y parviennes ni l’état dans lequel tu te retrouverais si tu tentais le coup. »

    … la goutte qui fasse déborder le vase. Petites magouilles ? Peinture ? Coller au visage ? Else grince des dents. Darcy ose ainsi la critiquer ? Faire sa supérieure ? Une fille aussi mal fagottée qui la menace ? Mais c'est le délire complet. Else respire un grand coup. Elle est comme le taureau qui se prépare à charger. Oh, tu vas prendre, oh, tu vas prendre, toi. Elle fait comme si de rien était, et continue de retoucher son maquillage. Mais elle réfléchit. Une bitch va bitcher, très fort. Elle va provoquer Darcy. Et elle ne sait pas que si elle fait ça, elle risque de perdre plus que son calme, mais un doigt, un bras, un oeil … Ou de s'en prendre beaucoup. Après tout, Else, rappelle toi que Darcy est dangereuse. Enfin, je ne te sous-estime pas quand tu es en rage, mais attention tout de même.

    Elsie n'est pas prête à écouter sa raison sur le coup. Son égo est blessé à jamais. D'ailleurs, elle a décidé que Darcy ne valait pas la peine d'un relooking. Elle peut crever dans sa mocheté, tiens ! Elle peut aussi s'étouffer dans son rouge à lèvre noir et ses crevettes et son saké. Elsie ne peut plus te saquer, chérie. Notre Gossip Girl sortit son gloss. Elle s'en appliqua une bonne couche, le mirroir dans l'autre main. « En cas de problème, il faut adopter la gloss attitude.» Tel était le premier geste d'une fille qui était dans l'embarras ou qui ne trouvait pas ses mots. Et hop, un petit pulpage de lèvres … Et c'est parti.

    « Je ne peux pas me porter garante pour tout ton mauvais goût. Enfin, je me demande parfois si tu n'as pas cassé un miroir pour être aussi mal lotie dans la vie. Ça se soigne, mais ça prend du temps ... »


    Elle ferme son miroir, et agite négligemment ses boucles châtains rayonnantes avec sa main. Suspens. Elle s'apprête à abattre son ennemi – enfin, c'est ce qu'elle croit – à porter, le coup fatale, la dernière morsure qui répandrait son venin.

    « … Dommage, dommage, je me demande si à fuir les gens comme ça, tu connaîtra un jour le grand amour. Aaah. Après, ce n'est pas donné à tout le monde. »


    Elle regarde au ciel, et fait semblant d'avoir dit ça comme ça. Elle, elle est à l'abri, elle a son grand amour à elle. Bon, son seul problème maintenant, et elle ne le sait pas encore, c'est qu'elle vient de se faire la pire ennemie qui soit. Phèdre raconte : Une vipère se glissa dans la boutique d'un serrurier; en cherchant si elle ne trouverait rien à manger, elle se mit à mordre une Lime ; mais celle-ci, méprisant ses efforts , lui dit : « Insensée , penses-tu que tes dents parviendront à m'entamer, moi, qui ronge tous les jours le fer le plus dur ? »
    Else Anderson, tu t'es loupée dans les grandes largeur, tu as mordu plus mordant que toi, alors prends tes jambes de déesse à ton cou, et tire-toi ailleurs Sénégalais. VITE. TRES VITE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladypatchy.deviantart.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   Mer 29 Sep - 13:31


« Je ne peux pas me porter garante pour tout ton mauvais goût. Enfin, je me demande parfois si tu n'as pas cassé un miroir pour être aussi mal lotie dans la vie. Ça se soigne, mais ça prend du temps ... »

Une remarque qui passa plusieurs kilomètres au dessus de Darcy tellement elle n’en avait rien à faire. Attaquer sur le physique, c’est inutile en plus d’être bas. Si une chose est sûre pour l’hybride, c’est qu’elle ne rentrera pas dans ce petit jeu.
D’une parce qu’elle n’a aucun complexe sur son physique, puisqu’elle en change à volonté. Elle ne se sent donc absolument pas comme toutes ces personnes qui se sentent moche au fond d’elles-mêmes, même si elles le cachent bien souvent. Au contraire, Darcy serait bien contente d’apprendre qu’elle a un défaut physique qui lui serait propre, plutôt que de devoir en inventer ou en copier. Au moins, ça lui ferait un truc à elle pour une fois.
Et enfin de deux, il était tout simplement hors de question de s’abaisser au niveau de cette petite pimbèche qui se croit tellement supérieure et s’octroie le droit de dénigrer les gens simplement parce qu’elle possède un physique avantageux. Si tu savais ma pauvre Else, à quel point ce comportement te rend laide aux yeux des gens qui savent bien regarder, si tu savais… Darcy en aurait presque pitié de toi, donc elle ne t’en veut pas.

Par contre Elsie chérie, fait tout de même attention à ce que tu dis, car la fausse gothique commence à perdre patience. Tu ne voudrais pas que ton si joli visage finisse déformé ou couvert de cicatrices, n’est-ce pas ?

« … Dommage, dommage, je me demande si à fuir les gens comme ça, tu connaîtra un jour le grand amour. Aaah. Après, ce n'est pas donné à tout le monde. »

Ceci, par exemple, était un parfait exemple des choses qu’il aurait mieux valu garder pour soi.

L’hybride se lève, et écarte la table d’une main, qui vole sur deux mètres avant d’en heurter d’autres dans un fracas épouvantable. Voilà qui allait en alarmer plus d’un. Mais honnêtement, les témoins, elle n’en avait plus rien à faire. Elle était blessée, en colère, c’est tout ce qui comptait.
En revanche, la table n’aurait pas dû voler comme ça. A l’origine, Darcy avait voulu doser sa force pour que ça puisse ressembler à l’équivalent d’une éventuelle poussée d’adrénaline due à la colère. Cependant, justement sous l’effet de cette colère, elle n’était pas parvenue à doser sa force correctement.

Résultat, ce qu’elle venait de faire était tout simplement impossible à réaliser pour un être humain, pas pour une fille de son gabarit en tout cas. Tout du moins, on ne s’attendait pas à première vue que l’hybride fasse preuve d’autant de force, et la chose était assez surprenante pour que cette petite fouineuse en tombe à la renverse de sa chaise.

Mais là, Darcy était bien trop en colère pour se soucier de savoir si Else en était venue à la conclusion qu’elle n’était pas humaine ou si la photographe était trop effrayée pour avoir une telle présence d’esprit. Là, elle avait juste envie de lui coller une droite dans la face, de lui éclater sa jolie petite tête contre un mur pour la défigurer à vie afin de lui ôter cette expression supérieure. Seulement, elle valait mieux que ça, et ce serait donner plus d’impact encore à ses paroles de qu’elles n’en avaient déjà eu. Alors l’hybride ne faisait rien et restait debout, fixant Else – toujours au sol – avec colère, les yeux humides, les lèvres tremblantes, et le poing serré si fort que du liquide rougeâtre glissait entre ses phalanges pour tomber goutte à goutte sur le sol.

« Qu’est-ce que t’y connais à la vie au juste ? »
De quel droit osait-elle la juger ainsi ? Alors quoi ? Elle a une belle gueule alors elle s’y connaît mieux ? Ma cocotte, ta tronche, ce sont quelques millions d’années d’évolution et une rude sélection entre quelques centaines de milliards de spermatozoïdes qui en sont responsable, pas toi. Toi, tu n’as aucun mérite, à part celui d’avoir regardé des deux côtés avant de traverser la rue pour pas te prendre une voiture de plein fouet. Tu ne connais pas Darcy, tu ne sais rien d’elle et de son passé, tu l’as dis toi-même, alors n’aies pas la prétention d’affirmer ce genre de choses.

« Tu t’imagines qu’espionner les gens et échanger quelques mots avec eux te permets de les connaître ? Laisse-moi rire. C’est certainement pas une gamine incapable d’éprouver de réels sentiments qui va m’apprendre ce que c’est que l’amour. »
Oui, incapable d’éprouver de réels sentiments, contrairement aux apparences, les mots – prononcés d’une voix tremblante – ont été choisis avec beaucoup de précaution. Else ne sait rien, elle pense savoir. Mais elle n’a aucune idée de ce que c’est que le grand amour, le vrai, celui pour lequel on abandonne tout, celui pour qui on serait prêt à tout donner rien que pour lui apporter un peu de baume au cœur, pour qui on ferait tout pour ne serait-ce que savoir qu’on rend l’autre heureux, peu importe qu’il y ai un retour, peu importe que ce soit réciproque ou non.

Darcy, elle, sait. Elle sait ce que c’est que d’aimer, donner la vie, avoir constamment peur qu’il arrive quelque chose aux êtres qui nous sont chers, la souffrance de les perdre, le vide qu’engendre leur absence, un vide si grand qu’on a parfois l’impression qu’il va nous avaler tellement il semble un peu plus grand chaque jour, nous avaler et nous détruire, ou nous faire sombrer dans la folie à jamais. Elle connaît également la misère, la désolation, la colère à l’état le plus brut, celle qui nous ronge tellement elle est puissante, violente, celle qui affecte à jamais notre conscience, et marque l’esprit au fer rouge.
Tout ceci, c’est autre chose que la simple attirance d’une ado écervelée qui ne pense pas aux conséquences de ses actes, ou que les petits caprices, les futiles disputes entre copines, ou encore les petites déprimes minables pour un oui ou pour un non.

Darcy voulait lui cracher tout ceci à la figure, vomir toutes ces paroles, ces sentiments, mais elle ne pouvait pas. Elle devait garder le silence pour ne pas donner à cette petite pimbèche la satisfaction d’avoir les aveux qu’elle voulait.
Alors non, elle ne dira pas qu’elle a vu sa mère mourir sur un bûcher, son père se faire emporter dans une prison à l’intérieur de laquelle il s’était suicidé, sa fille se faire décapiter, son mari et ses petits enfants mourir de vieillesse, ni même qu’elle a connu l’horreur de la guerre à plusieurs reprises, qu’elle a été témoin des pires horreur dont sont capable les humains, encore moins qu’elle les a parfois même commises. Non, elle gardait le silence, restait digne et retenait ses larmes tandis qu’elle marchait en direction de la sortie.

Puis, elle marqua un temps d’arrêt sur le seuil de la porte, se massa de nouveau l’annulaire gauche, pour enfin reprendre la parole avec un ton glacial.

« Oh, et la prochaine fois que je t’entends prononcer une remarque déplacée à mon égard, je détruis la seule et unique chose que tu as pour toi, à savoir ta jolie petite gueule. »
Voilà qui était dit. Te voilà prévenue, Gossip Girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parler en mâchant, c'est pas poli ! [PV Patchy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: L'école Mahora :: Cafèt'-
Sauter vers: