MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Scrap Transplant [PV : Fajitas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 15/09/2008
▬ MESSAGES : 148
▬ LOCALISATION : Hurr.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mr. Boogie


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Dim 23 Oct - 14:20

    Pas doué côté sentiments, hein ? ... C'est, comme qui dirait ... Assez ironique. Après tout, ce n'est pas comme si Faith s'y connaissait mieux que lui dans ce domaine là. Oh, loin de là. Pour elle, c'était comme si elle se faisait jeter tête première dans une rivière, sans même savoir comment nager. Elle se ferait emporter par le courant sans même avoir le temps de se rendre compte de ce qui se passe. Un peu comme avec Anselm, en fait. Tout c'était passé ... Tellement vite. La Chimère n'avait même pas prit le temps de se poser de questions. Est-ce qu'il l'aimait ? Est-ce que, elle, elle l'aimait ?

    Oh, oui. Elle l'avait aimé. De tout son être. Ses yeux d'un vert émeraude à en couper le souffle, son grand sourire carnassier, son air désinvolte, sa manie d'escroquer tout ce qui a le malheur de bouger et même vos mères ...

    Son visage couvert de sang, son rire hystérique, délirant, ses doigts qui caressaient sa joue, l'euphorie, et puis ...

    Sa mort.

    Elle l'a tué.

    De ses propres mains.

    Oh, tient. Voilà que cette sale bête relevait légèrement le menton, les sourcils froncés. Goût amer dans la bouche. Incroyablement amer.

    C'est drôle. Tout ça lui avait soudainement rappelé dans quelles circonstances elle avait appris que ... Disons, qu'elle n'était rien aux yeux d'Anselm. Et qu'il préférait de loin la belle et glaciale Darcy, bien sûr. Son bras droit.

    Et voilà que Dharc lui parlait de son premier amour. Amour réciproque, pour couronner le tout.

    ... Ça faisait mal. Terriblement mal.

    Claquement de langue, sifflement sourd. Pour des raisons qui lui échappaient complètement, la créature était ... Vexée ? C'était assez difficile à expliquer, comme sentiment. Elle ne s'était pas sentie comme ça depuis ... Depuis ? Oh, depuis que Darcy lui avait avoué que Anselm avait fait d'elle son bas droit.

    ... De la jalousie, peut-être ?

    À chacun son tour, faut croire. La seule différence, c'est que ... Monsieur Dharc ici présent ne semblait pas trouver la situation aussi divertissante que Darcy la trouvait dans le temps, maintenant qu'il se retrouvait à la place de la personne dont les sentiments ne sont pas réciproques.

    ... Oui. Divertissant. C'est le mot exact que Darcy avait employé pour décrire la situation dans laquelle Faith s'était retrouvée.

    C'était un mot qui avait terriblement blessé la Chimère, aussi inoffensif soit-il.

    Comme bien d'autres mots qui étaient sortis des même lèvres, d'ailleurs.

    Pathétique.

    Misérable.

    Stupide.

    Un monstre inutile.

    Une créature sans intérêt qui n'a pas sa place en ce monde.

    ... L'hybride a beau changer d'apparence autant que ça lui chante, ça ne change rien à ce qu'il a déjà fait ou dit. Même si c'était avec un visage différent. Une voix différente. Une autre vie.

    Peut-être qu'elle lui en voulait, en fin de compte.

    ... Non, pas vraiment. Mais elle avait besoin de plus de temps, avant d'être capable de lui faire confiance à nouveau. Déjà que ça a avait tout prit, pour qu'elle laisse Darek s'approcher d'elle peu à peu après tout ce qui c'était passé ... Et là, il était partit, pour revenir et lui faire encore plus de mal.

    Oui. Elle s'ennuyait de lui. Non. Elle ne veut pas qu'il reparte.

    Mais qu'est-ce qu'elle veut, alors ?

    Ah. Tant d’incertitudes dans un si petit corps.

    Elle en venait à se demander ce que c'était, l'amour. Après tout, elle n'a été en couple qu'un seule fois, et ça avait été une relation malsaine qui a finit en bain de sang. Et là, Dharc disait l'aimer, mais il l'insultait sans arrêt et la ruait de coups.

    Alors, elle avait bien le droit, au fond, de se demander ce que c'était réellement, l'amour.

    Couvrir de bleus et découper en morceaux ... Pour ensuite lécher les plaies laissées derrière ?

    Parce que si c'était ça, vraiment ça, c'était dégueulasse.

    La petite en profita pour baisser les yeux tout en se mordillant l'intérieur de la joue. Ah. Fallait qu'il s'excuse à nouveau. Mais ... Elle n'avait rien à dire. Encore une fois. Parce qu'au fond, elle ne lui en voulait pas. La narratrice l'a déjà expliqué, plus tôt ! ... Fai est persuadée que rien n'est plus monstrueux que sa propre existence !

    Alors, bon. Elle se contenta de se libérer de l'étreinte de Dharc, sans pour autant se relever. À vrai dire, elle avait juste reculer ses fesses sur ses jambes, tout en restant en haut des genoux ... Tout ça pour attraper la main du Régnant. Pas la griffue, l'autre. Évidement. Sinon, comment est-ce qu'elle aurait pu attraper son petit doigt avec le sien ?

    ... Une seconde. Leurs petits doigts ? ... Comme pour faire une promesse ? Alors, pourquoi est-ce qu'elle ne disait rien ?

    Aah. Parce que c'était à lui, de lui promettre quelque chose. Mais quoi ? De ne plus déconner ? Ou de ne pas encore disparaître ? Va savoir.

    Pour l'instant, Faith se contentait de le dévisager avec ses grands yeux d'un jaune perçant, toujours en se mordillant l'intérieur de la joue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Lun 24 Oct - 3:54

Voilà que Faith reculait maintenant, laissant glisser sa main le long de son bras pour attraper... son petit doigt ? Hein ? Une promesse ?
Le regard du Régnant, après avoir bloqué un court instant sur le petit doigt de la chimère enroulé autour du sien, se tourna vers le visage de cette dernière. Fuck, encore cet intense regard qui lui donnait l'impression d'être son prisonnier. Pourquoi est-ce que c'était aussi captivant ? Darek était certain que même s'il imitait ces yeux, les copiait, il ne parviendrait pas à produire un tel effet. Peut-être que c'était principalement ses sentiments à lui qui rendaient ce regard si entravant.

Elle ne parlait pas. Elle ne semblait même pas hésiter. Ni même réfléchir à ce qu'elle pourrait bien promettre.

Ce n'était pas à elle de le faire.

Elle attendait qu'il en fasse une.

Mais laquelle ?

Darek resserra son petit doigt autour de celui de Faith, ressentant soudain comme une étrange pression reposant sur ses épaules. Il avait cette sale impression que le choix de ses mots allait déterminer beaucoup de choses, trop de choses même. Comme l'issue de sa relation avec la chimère. Oui, il y croit encore un peu, il en a besoin sinon ça vaut plus la peine de se battre pour continuer. Même s'il se doute que les chances pour qu'il se passe quelque chose un jour entre eux sont infimes.
Alors il encaisse ce stress sans broncher, fixant Faith droit dans les yeux, essayant de percevoir le moindre indice dans son regard, n'importe quoi qui serait susceptible de le mettre sur la bonne voie.

Qu'est-ce qu'elle attendait de lui au juste ? Elle était en droit d'exiger tellement de choses. Qu'il reste auprès d'elle ? Qu'il cesse de s'attaquer à ceux qu'elle aime ? Qu'il arrête de la martyriser ? Au fond, est-ce que ça ne pouvait pas se résumer à ne plus la faire souffrir ? C'était un peu trop simple de tout englober comme ça, non ? Elle devait probablement avoir d'autres attentes qu'un truc aussi banal. Rah ! Mais quelle chieuse ! Vraiment, elle pouvait pas lui dire, tout simplement ?

Remarque, il pouvait aussi simplement lui demander... Mais n'était-ce pas admettre qu'il était incapable de la comprendre ? Le genre de chose qui pourrait la vexer et tout ruiner. Pourquoi ? Pourquoi il ne lisait plus dans les pensées ? Ce serait tellement plus simple ainsi. Remarque, ce n'est même pas dit qu'il le ferait s'il le pouvait. Il serait tenté, certes, mais n'oublions pas que c'est Faith, il peut pas simplement violer son esprit pour lui dire ce qu'elle veut entendre. En plus, elle s'en rendrait compte tellement ce serait obvious.

En outre, soyons francs, les chances pour qu'il tienne une seule de ces promesses sans que ça dérape à un moment sont minces. C'est vrai, il pourrait très bien dire un truc qui pourrait la blesser sans s'attendre à ce que ça ait ce genre d'effets et au final avoir rompu sa promesse. D'autant plus qu'elle a la fâcheuse tendance à tout mal prendre cette petite bête.
La preuve, l'instant d'avant, elle se plaignait intérieurement de n'en être qu'une parmi tant d'autres aux yeux du Régnant, qu'elle ne serait plus qu'un vague souvenir tôt ou tard.. Et dès qu'elle apprend qu'il n'y a eu qu'une seule personne avant elle, en plusieurs siècles de vie, donc que Dharc n'aime pas si facilement que ça, elle se vexe au lieu de s'en réjouir et est jalouse. Et lui, cet espèce d'idiot aveugle, ne s'en rend même pas compte, parce qu'il ne la comprend pas. Parce qu'il a arrêté trop longtemps d'essayer de comprendre les gens. Parce qu'il devait devenir intolérant et égoïste à l'époque, parce que c'était une question de survie.

« Je ferais tout pour te comprendre. »
Peut-être que c'était ça qu'il lui fallait au fond, quelqu'un qui la comprenne. Ou tout du moins qui essaie. Et puis, c'était pas ainsi que devaient agir les gens qui s'aiment au fond ? Toujours faire en sorte de mieux comprendre l'autre pour savoir ce dont son complice a besoin pour vivre heureux et lui apporter ? Darek le sentait quelque part en lui, qu'il avait surtout besoin d'elle pour ça. Mais elle, de quoi elle avait vraiment besoin au fond ? Il ne s'était pas assez souvent posé la question...

« ...J'aurai juste besoin que tu m'aides par moments. »
Le démon avait ajouté ces mots en posant son front sur l'épaule de la petite chimère, lui cachant ainsi son regard. Il n'est pas du genre à demander de l'aide ou à avouer qu'il ne peut pas parvenir à quelque chose tout seul habituellement, et ne l'a jamais été d'ailleurs. On ne parle pas du Régnant là, mais bien de Dharc Lysen, la créature qui a toujours vécu sans personne pour l'aider.
Même si, au fond, c'était pas vraiment de l'aide qu'il demandait, mais plutôt une sorte de seconde promesse dans la première : « dis-moi quand tu souffres, je t'écouterais », c'était plus ou moins quelque chose comme ça. Reste que formulé comme il l'a fait, ça sonne comme une demande, ce qu'il perçoit comme une faiblesse de sa part, alors il évite le regard de Faith un bref instant.

Et puis, ça lui permet de prolonger un peu le contact avec elle~.

Plus sérieusement, c'est tout ce qu'il demandait, qu'elle l'aide à la comprendre.

Elle n'avait même pas besoin de l'aimer pour ça.

Juste lui parler.

C'est tout ce qu'il espérait encore avoir maintenant.

Au moins ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 15/09/2008
▬ MESSAGES : 148
▬ LOCALISATION : Hurr.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mr. Boogie


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Mar 25 Oct - 4:48

    « Je ferais tout pour te comprendre. »

    Froncement de sourcils imperceptible. Tout ? Juste pour la comprendre ? Aaaaaah ? Voilà que Faith inclinait légèrement la tête sur le côté, repoussant ses cheveux en bataille par dessus son épaule à l'aide de sa main libre. Haha. Quelle jolie cascade de cheveux cendrés aux pointes orangées ! ... Quel joli cou blême et ô combien fragile ! ... Non, plus sérieusement, la Chimère ne faisait pas ça pour se faire admirer ou quoi que se soit, bien au contraire : elle voulait juste repousser la multitude de mèches sauvages qui lui retombaient sur le visage pour ne pas qu'elles l'empêche de voir Dharc.

    Elle voulait juste ... Voir ses yeux. C'est tout.

    Cette sale bête n'était pas en train de le tester ou quoi que ce soit dans ce genre là, elle voulait juste ... Le comprendre.

    Alors, oui. Elle était déstabilisée par ce qu'il venait de dire. Incroyablement déstabilisée. Après tout, il fouillait librement dans sa boîte crânienne désordonnée, avant. Il devait en avoir fait le tour ... Apparemment, non. Ou bien ça le rend fou de ne plus pouvoir lire dans les pensées des gens.

    Mais c'est normal, Dharc. C'est normal, de ne pas comprendre les gens.

    C'est pour ça, qu'il faut faire des efforts pour apprendre à les connaître, peu à peu.

    C'est comme ça que les gens normaux deviennent amis.

    Ou plus que ça.

    « ...J'aurai juste besoin que tu m'aides par moments. »

    ... Et voilà qu'il fuyait de nouveau son regard. Aaaah. La petite Winchester va finir par croire qu'il y a quelque chose qui cloche, avec ses yeux ! ... Non, en fait, c'est trop tard. Elle le pense déjà. C'est pour ça qu'elle bat des cils, tout à coup.

    Ou peut-être qu'elle cligne des yeux parce qu'elle est un petit peu dépassée par la tournure que prend les événements. Ah. C'est déjà un peu plus plausible, comme explication.

    ... Dire qu'il y a moins d'une heure, elle jouais à Conker's Pocket Tales sur sa Game Boy Colors, cachée derrière le comptoir.

    Et maintenant, le Maître des Enfers lui offrait une oreille pour l'écouter ! Ça, elle ne s'y attendait pas. Elle ne s'y attendait pas du tout. Non, non.

    ... À vrai dire, elle ne s'attendait à rien du tout, mais ça, c'est une autre histoire.

    Voilà que le petit doigt de la créature glissait hors de la boucle qu'il formait avec celui de l'hybride. Elle l'avait eue, sa promesse. Et puisqu'elle n'avait pas d'attentes à la base par rapport à celle-ci ... Eh bien, on peut dire que monsieur Lysen a largement dépassé ses attentes ! Gasp !

    Le seul hic, c'est que c'est dur, de parler de soi-même. En tout cas, ça l'est, pour Faith. Terriblement dur.

    Alors, elle se contente d'attraper l'annulaire du Régnant dans son petit poing tout froid. Sans un mot.

    Sa façon de dire merci, probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Mar 25 Oct - 15:22

Le Régnant resta ainsi quelques instants, immobile, tête reposée sur l'épaule de la chimère, les yeux dirigés vers son poing froid refermé autour de son annulaire. Il ne cherchait pas particulièrement de signal quelconque là-dedans. Il regardait, appréciant la proximité, bougeant légèrement son majeur pour qu'il caresse les doigts de cette petite créature captivante. Il regardait, c'est tout.
Il avait mal au dos. A force de rester assis sur le sol, jambes tendues devant lui, ça commençait à sérieusement tirailler, même pour lui. Il avait besoin de se lever, de faire quelque chose pour se dégourdir un peu les pattes, mais il fallait d'abord trouver un moyen pour que Faith reste contre lui encore un peu. Il avait l'impression que s'il l'éloignait ne serait-ce qu'un peu, elle pourrait se rendre compte de la situation, prendre peur, et s'enfuir.

Sans pour autant se presser, mais d'un geste tout de même assuré, Darek retira son doigt de Faith.... Enfin de l'emprise de Faith, n'allez pas vous faire des idées, bande d'obsédés ; puis passa un bras dans son dos, en évitant d'appuyer sur les ailes, et l'autre sous ses jambes. Il avait fait le tout en relevant légèrement la tête pour qu'elle l'entende lorsqu'il dirait :

« Accroche-toi. »
Le démon se lève alors avec la chimère dans ses bras, et sens cette dernière passer ses bras autour de son cou pour éviter de tomber. Il avait prévenu, mais pas forcement attendu qu'elle imprime le message. Bon, c'est pas comme s'il avait la force nécessaire pour l'empêcher de tomber même si elle s'accrochait pas à lui. Après tout, c'est pas comme s'il venait de se lever avec elle dans les bras sans le moindre appuis et sans manquer de perdre équilibre. N'oublions pas qu'il n'a pas une force tout à fait humaine et que Faith est du genre poids plume.

La créature fit quelques pas en portant la demoiselle pour aller la déposer délicatement sur le comptoir, assise. Après quoi, le maître des enfers jeta de brefs regards autour de lui, comme pour chercher quelque chose du regard, puis fixa de nouveau Faith droit dans les yeux.

« Enlève ton chandail. »
Darek ! C'est pas le moment pour tes cochonneries ! Alors ça y est, monsieur a eu un peu d'affection alors il se croit tout permis ?
Bon, soyons sérieux, ses intentions sont plus louables que ce qu'il n'y paraît. Mais au vu de la tête que tire la chimère, ça mérite tout de même quelques explications, et vite. Roulement d'yeux du Régnant qui se rendait compte qu'il avait été visiblement mal comprit.

« Hem... C'est pour jeter un œil à... ta blessure au dos. »
Il n'avait pas précisé qu'il parlait en fait de l'aile qu'il avait plus ou moins accidentellement écrasée contre le comptoir, se souvenant au dernier moment que ça mettait mal à l'aise la chimère d'évoquer ces membres qui lui étaient apparus. Maintenant qu'il y pensait, c'était probablement dû à sa peur des oiseaux. C'est con quand même d'avoir peur d'une partie de son corps, mais bon elle y peut pas vraiment grand-chose.

Cependant, il semblerait que cette justification n'ait pas suffit à la chimère qui semblait encore hésiter. Là, par contre, il se doutait un peu pourquoi. Vu la tenue de Faith, si elle soulevait le haut jusqu'à rendre les ailes visibles, Darek serait en mesure de la voir intégralement en sous-vêtements. On pouvait comprendre que ce soit gênant cela-dit. En fait, le demi-démon avait déjà trouvé une vague solution à ce problème, mais il avait d'abord préféré voir si c'était vraiment nécessaire de l'employer. Après tout, s'il avait pu rendre la chose plus agréable, pourquoi s'en priver ?
Oui, il reste le Régnant, faudrait voir à ne pas l'oublier. Mais bon, puisque ça la gêne à ce point, il va falloir trouver quelque chose pour couvrir les parties sensibles. Fort heureusement, Darek avait repéré de quoi faire peu de temps avant.

Et hop, l'hybride se baisse pour retirer sa jupe au corps toujours inerte mais conscient d'Aëryhn, dont la seule réaction fut de suivre son maître du regard en attente de nouvelles instructions. Oui, c'est elle qu'il cherchait du regard lorsqu'il a installé Faith sur le comptoir. Il prête tellement peu attention à ses affaires qu'il ne savait plus exactement où il l'avait laissé la dernière fois.

Bref, après avoir révélé la présence d'un porte-jarretelles des plus affriolants sur la blonde, le Régnant tendit la jupe à la chimère sans plus de cérémonie, puis lui tourna le dos pour qu'elle puisse l'enfiler sans avoir peur qu'il profite un peu trop de la situation. Régnant, mais aussi gentleman quand il faut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 15/09/2008
▬ MESSAGES : 148
▬ LOCALISATION : Hurr.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mr. Boogie


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Mar 25 Oct - 20:05

    Verte. Pourpre. Blanche. Rouge. Rouge. Rouge.

    Verte, lorsque Dharc l'a subitement soulevée de terre et qu'elle s'est retrouvée bien plus loin du sol qu'elle ne l'a jamais été auparavant. Bien plus loin encore que lorsqu'elle se met sur la pointe des pieds sur le tabouret que Kiara lui a acheté, pour qu'elle puisse atteindre les étagères du haut dans leur cuisine.

    Pourpre, lorsqu'elle s'est rendue compte qu'elle pouvait très facilement tomber de là-haut et qu'elle a poussé un petit cri surpris, avant de s’agripper au cou de cet espèce de géant d'un mètre et quatre-vingt-dix centimètres.

    Blanche, lorsqu'il l'a enfin posée sur le comptoir pour ensuite lui demander d'enlever son chandail, comme si de rien n'était, alors qu'il a tenté de la violer sur ce même comptoir, un peu plus tôt.

    Rouge, lorsqu'il a précisé que c'était pour jeter un coup d'oeil à ses ... Son ... Handicap.

    Un peu plus rouge, lorsqu'il est allé cherché la jupe d'Aëryhn, comme s'il s'agissait d'une couverture qui traînait sur un canapé.

    Et encore plus rouge, lorsqu'il lui tourna le dos, en attendant qu'elle enfile la dite jupe afin de pouvoir garder tout de même un peu d'intimité dans toute cette histoire.

    Ah ! Tant de jolie couleurs sont passées sur le visage de la petite Winchester !

    ... Bref. Un arc-en-ciel est passé, mais une question restait : est-ce qu'elle avait vraiment le choix ? Après tout, c'était presque un ordre, qu'il lui imposait, là. Un ordre basé sur une bonne intention, certes, mais un ordre quand même. Faith avait l'impression que, même si elle refusait, il jetterait quand même un coup d'oeil à ses ... Touffes de plumes.

    D'un autre côté, il voulait seulement l'aider. Et, oui, elle avait besoin qu'on l'aide. Là. Maintenant. Parce que ça faisait un mal de chien. Et, au moins, il avait eu la bonne idée de lui donner une jupe pour cacher ce qu'il y a à cacher ... En tout cas, la moitié. Le reste, il ne le verra pas, puisqu'elle va être dos à lui, bon.

    De toute façon, elle porte des sous-vêtements ! Évidement ! Roses pâle, en plus ! Comme de la baaaarbe à papa !

    ... Eh puis, zut.

    Voilà que cette sale bête poussait un petit « Ung » résigné, passant maladroitement ses jambes par dessus le comptoir, tournant ainsi le dos au Maître des Enfers. Elle se donna ensuite un petit élan pour atteindre le sol, trébuchant presque en atterrissant. Ouf. Vite, vite. Enfile ce fichu bout de tissus, petite Winchester. qu'on en finisse ! C'est ça, un pied après l'autre ! Magie !

    Foutue pencil skirt. C'est tellement moulant, ce genre de truc, sur des femmes avec un minimum de courbes. Mais sur Fai, on aurait plutôt dit une gamine qui avait fouillé dans les vêtements de sa mère ... Ah, non, en fait. C'était un peu grand, certes, mais le tissus semblait beaucoup plus tendu au niveau de ses jolies fesses rebondies.

    Fallait pas manger autant de pêches avec de la crème fouettée, Faith.

    Malaise.

    C'est ça, saute sur le comptoir pour cacher tout ça ... En fait, ça cache rien du tout, puisque t'es dos à lui. Aaaaaaaah. Remonte donc cette robe qu'on est fini--

    Moment d'hésitation. Doigts crispés sur le rebord de son chandail.

    « Attend ... Tu vas pas ... ... Hein ? »

    Oh. La petite voix est de retour.

    ... Après tout, elle a bien le droit. Si son aile est pliée dans un angle bizarre, c'est bien parce que l'hybride a tenté de lui faire des choses pas très catholiques à cet endroit précis.

    Arrête d'y penser, Faith. Arrête d'y penser. Tu vas finir par faire une crise de panique.

    Oh tient, voilà qu'elle se mordillait de nouveau l'intérieur de la joue, ses grands yeux ambres fixés au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Mer 26 Oct - 12:06

Si seulement tu pouvais voir Darek en ce moment Faith, que ferais-tu ? Comment réagirais-tu en voyant ce large sourire dessiné sur son visage ? Te demanderais-tu pourquoi il a l'air aussi satisfait ? Chercherais-tu à savoir pourquoi son œil gauche est complètement retourné dans son orbite ? Comprendrais-tu qu'en fait, le Régnant est capable de voir dans son dos en regardant à travers son propre crâne, et qu'il n'a pas manqué de se rincer l’œil en toute impunité ?

Tant de questions qui ne se posent même pas, puisque tu n'es pas en mesure de voir son visage alors que vous vous tournez le dos, et que tu n'es pas au courant qu'il est capable d'une telle chose. Si tu savais, petite chimère, comme il est pratique de disposer de ce genre de pouvoirs. Pratique et agréable.

« Attend ... Tu vas pas ... ... Hein ? »

Roulement d'yeux.

« Allons bon, pour qui est-ce que tu me prends ? »
L'espèce de violeur brutal qui est responsable de sa blessure, ça suffit ? Sérieusement, avec la liste de méfaits que tu te traînes, t'es mal placé pour balancer ce genre de remarques, espèce de monstre. Enfin, après, il se rend bien compte du décalage entre la situation et ce qu'il vient de balancer. Peut-être même qu'il joue là-dessus pour faire de l'ironie. T'es pas drôle Darek, arrête l'humour.
Dans un registre plus sérieux, bien évidemment qu'on était en droit de se demander s'il n'allait pas tenter de nouveau quelque chose. Après tout, il a quelques problèmes de self-control en présence de la chimère.

Non non, le reste du temps, c'est pas qu'il ne sait pas se contrôler, c'est qu'il n'en a aucune intention, c'est totalement différent. Quand c'est Faith, il essaie vraiment. True story.

Mais maintenant, la situation était différente. Il avait promis. Certes, il ne s'était engagé en rien concernant les tentatives de viol. Mais disons que, dans un sens, le démon sentait qu'il avait plus ou moins des responsabilités dorénavant vis-à-vis d'elle. Il devait la comprendre, alors ça impliquait qu'il devait en prendre soin, la préserver de toute les horreurs dont il est capable.
Bref, après avoir effacé son sourire de la face, histoire que la petite créature ailée ne se pose pas de question si elle venait à regarder derrière elle, le Régnant se retourna pour s'approcher d'elle. Il agrippa alors les mains de Faith, elle-même toujours accrochées à son chandail, puis lança d'un ton calme :

« Ne t'en fais pas, je saurais me tenir. »
Puis l'hybride aida la chimère à lever le vêtement, accompagnant son mouvement des mains. En fait, c'est plus ou moins lui qui soulevait le tissu en tirant les paluches de Faith vers le haut, mais au moins il lui laissait l'occasion d'émettre une résistance et d'arrêter ça. C'est pas comme s'il forçait comme un bourrin non plus.
Profonde inspiration du Régnant lorsqu'il sentit que le chandail avait passé le cap des ailes. Non, il avait pas jeté un seul regard pour l'instant, s'efforçant de regarder droit devant lui.

Allez Darek, tu peux le faire. Il suffit de se concentrer sur les ailes et seulement les ailes. Si tu ne portes ton attention que là-dessus, tu pourra peut-être faire suffisamment abstraction du reste de la peau et ne pas devenir fou à cause de toute la testostérone de ton corps qui te hurle d'en profiter.

… Non mais je rêve. Des plumes noires avec le bout orange. C'est fait exprès la ressemblance avec les cheveux ou bien ? C'est cela votre majesté, ne riez qu'intérieurement, il ne faut pas se moquer ouvertement d'un truc qui la gêne déjà bien assez comme ça. Bon, faut croire que c'est le même phénomène qui fait changer la couleur de cheveux de Faith. Visiblement, ça se répand jusqu'aux plumes. Cocasse.
Focus sur la blessure. Le Régnant bougea un peu l'aile de force. Ça fait probablement mal à sa propriétaire, mais il est obligé s'il veut l'examiner correctement et savoir ce qui ne va pas. D'un ton très sérieux, comme celui d'un médecin en train d’ausculter son patient, Darek exposa son diagnostique tout en continuant de manipuler les ailes qu'il ne lâchait pas du regard.

« La bonne nouvelle, c'est que j'ai pas besoin de la remettre en place. Une atèle sera pas nécessaire non plus. Il faudra juste faire des bandages assez serrés pour la maintenir immobile pendant un jour ou deux. Tes facultés de régénération feront le reste. »
Oui, cette bête là en connaît un rayon sur pas mal de points, y comprit certaines capacités de la chimère. N'oublions pas qu'il l'a déjà affrontée plusieurs fois par le passé en plus de la connaître de longue date. Pour ce qui est de l'examen de l'aile... Bah écoutez, on s'en fiche, on a qu'à dire qu'il a été vétérinaire au cours d'une de ses nombreuses décennies d'existence, j'ai la flemme de chercher plus loin pour l'instant.

« J'peux faire ça ici si t'as des bandes dans la boutique. Et si vraiment ça te fait trop souffrir je peux aussi t'anesthésier ça et t'imiter une ordonnance pour des anti-inflammatoire. »
… Ou « les très nombreux avantages dans la vie courante d'avoir Dharc à ses côtés ». La date de sortie du livre est encore inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 15/09/2008
▬ MESSAGES : 148
▬ LOCALISATION : Hurr.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mr. Boogie


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Mer 26 Oct - 14:10

    « Allons bon, pour qui est-ce que tu me prends ? »

    Faith te prend juste pour toi-même, Dharc. Juste pour toi-même. C'est justement pour ça qu'elle est tendue, comme ça. Parce qu'il y a plusieurs aspects chez toi qui la terrorisent complètement. D'ailleurs, c'est pour ça qu'elle retient son souffle, comme ça, et qu'elle ferme les yeux très très fort : parce qu'elle a peur ! ... Peur de ton regard, dans son dos. Peur de ce que tu pourrais dire, ou faire. Peur de toi.

    Et voilà que Son Altesse remontait le chandail de la Chimère aussi naturellement que s'il flattait son ego ou se complimentait devant le miroir. Aaaaaah. Voilà que chaque centimètre de sa peau nue était hérissé de chaire de poule. Elle avait si froid qu'elle en tremblait, la pauvre. Après tout, elle n'avait que son chandail sur les épaules pour tenir son dos au chaud. Bon, d'accord, il y avait aussi son soutien-gorge rose guimauve qui passait sous ses piteuses touffes de plumes, mais le tissus était tellement mince qu'il n'y changeait pas grand chose.

    Alors, ça voulait dire que Sa Majesté pouvait voir tous les détails de son maigre dos, des omoplates jusqu'aux reins, en passant par sa colonne vertébrale qui tirait un peu trop sur sa fine peau. Ah. Cette créature est si petite et sa taille tellement fine qu'on pourrait la faire tenir dans une seule main. Fragile créature !

    ... Tellement fragile qu'un long gémissement de douleur vient de traverser ses lèvres.

    Yeux écarquillés, frisson de douleur. C'est ça, sale bestiole, courbe le dos et replis tes bras contre ton ventre, pour tenter de conserver le peu de chaleur que le Maître des Enfers avait bien voulu partager avec toi un peu plus tôt, et laisse-le finir son espèce d'auscultation.

    AH, POURQUOI LES SECONDES S'ÉCOULENT AUSSI LENTEMENT ?

    ... Bon, voilà. Il a terminé. Cette sale bête se contentait de hocher la tête, docile, alors que le Régnant lui expliquait ce qu'il pouvait bien faire pour lui venir en aide.

    Au plus grand soulagement de la petite Winchester, le Régnant avait quand même le tact de ne pas prononcer le mot « Ailes » devant sa patiente. C'était apprécié. Terriblement apprécié. Après tout, si ce malheureux mot était parvenu à l'oreille de la jeune fille, elle aurait tellement paniqué qu'elle aurait probablement perdu connaissance.

    « J'peux faire ça ici si t'as des bandes dans la boutique. Et si vraiment ça te fait trop souffrir je peux aussi t'anesthésier ça et t'imiter une ordonnance pour des anti-inflammatoire. »

    ... L'anesthésier ? Imiter une ordonnance pour anti-inflammatoire ? ... Il peut faire ça, lui ?

    C'est ça, Faith. Secoue ta tête de chevelue comme si ta vie en dépendait. Tu viens de faire tomber d’innombrables boucles et vaguelettes cendrées entre tes deux omoplates ! ... C'est fou, comment leur teinte sombre et leurs pointes orangées crée un curieux contraste avec ton teint blême.

    Ah, tient ? Elle pointe un meuble à tiroirs du doigt ?

    ... Oh, les bandes.

    « ... Merci. »

    En plus, elle parle le moins possible pour ne pas que sa voix déraille ! Comme c'est mignon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Mer 26 Oct - 15:00

L’œil droit du Régnant suivi le doigt frêle de la petite chimère tandis que le gauche se focalisa sur le tiroir désigné par le doigt en question. Encore ces foutus globes oculaires qui recommençaient à fonctionner indépendamment l'un de l'autre. D'ailleurs, à bien y regarder, les pupilles commençaient à s'affiner, chacune dans un sens différent, et le gris de l'iris retrouvait progressivement des couleurs.

La créature fit le tour du comptoir pour aller chercher les bandes dans le meuble indiqué par Faith, chaque pas qui l'en approchait le rapprochant également de son apparence de maître des enfers. A force, il avait fini par se rendre plus ou moins compte qu'il avait reprit l'apparence du jeune Darek qu'il avait autrefois, et agissait en conséquence pour changer cet état de fait.
C'était pas la première fois qu'il changeait sans s'en rendre compte, et habituellement ça ne le dérangeait pas plus que ça. Mais là, il avait prit la forme qu'il avait lorsqu'il était encore ami avec la chimère, le visage avec lequel elle l'avait rejeté. C'est con de se dire que ça pouvait avoir une quelconque importance, mais il le ressentait ainsi.

Les cheveux devinrent blanc, l’œil droit prit cette teinte rouge flamboyant et récupéra cette fine pupille verticale, tandis que la pupille gauche s'aplatit comme celle d'une salamandre entourée d'un gris-bleu, puis d'un fin liseré doré. Enfin, alors qu'il tendait la main vers la poignée du tiroir, sa peau prit une teinte noirâtre et les bouts des doigts s'allongèrent pour reformer ces griffes sombres qu'il n'a de cesse d'exhiber.
Lorsqu'il sortit le rouleau de bande, le Régnant était redevenu lui-même. Mais est-ce que ça signifiait pour autant qu'il allait de nouveau se comporter comme cet infâme salopard et oublier toute trace de sa promesse pour autant ? Ce serait bête que Faith aie pu perdre de nouveau ce qui restait de son ami entre le comptoir et le tiroir situé en face tout de même.

Darek se retourna pour faire face à la chimère de nouveau, la fixant dans les yeux du haut de son immensité (oh, que j'aime exagérer les choses comme ça~). Pas de mépris ni de dégoût dans le regard. C'est plutôt bon signe. Encore que c'est difficile à dire avec les yeux qu'il se traîne celui-là.
Mais bon, faut s'y faire, ils sont bien trop pratiques pour qu'il en change de sitôt. Trouvez-lui des yeux plus efficaces qui aient l'air à peu près humain et il les copiera à la place. Enfin, vous aurez bien du mal à trouver ça sur le marché, même chez les démons. Si si, je vous assure. Déjà, le gauche est unique en son genre, c'est lui-même qui l'a créé, alors vous aurez bien du mal à trouver des globes qui auraient des fonctions plus intéressantes... à ses yeux en tout cas.

Mais revenons à nos démons, et en particulier à cette grande perche qui essayait tant bien que mal de ne pas trop regarder le corps – bien qu'encore caché devant par le chandail – de la petite chimère dont il était furieusement amoureux. Oui, furieusement, c'est le mot qui convient en général pour lui, dans bien des situations.

Mais pourquoi il semble hésiter à dire quelque chose au fait ?

« Je vais devoir... la maintenir immobile en l'attachant à toi. »
Toujours à éviter de prononcer le mot qui pourrait effrayer Faith. C'est quand même pas pratique pour en parler. Mais bon, ils arrivent à se comprendre, donc on va dire que c'est suffisant. Par contre, pourquoi il lui dit ça ?

« … Ça va m'obliger à enrouler les bandes autour de ton épaule et ton torse. »
Balance ça avec moins de gêne encore, ça va absolument pas la perturber que tu lui dise ça d'un air impassible en la fixant droit dans les yeux, non, pas du tout. Et ton petit regard vers le bas, comme pour essayer de lui faire comprendre qu'il faut qu'elle retire complètement son chandail, ça va pas du tout la mettre mal à l'aise. Non, sérieusement, ça se voit qu'elle a l'habitude de faire ce genre de choses dans un magasin, et devant quelqu'un de potentiellement très dangereux qui plus est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 15/09/2008
▬ MESSAGES : 148
▬ LOCALISATION : Hurr.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mr. Boogie


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Mer 26 Oct - 15:59

    « Eeeeeeeeeh -- »

    Faith avait brusquement tourné la tête pour dévisager Son Altesse avec ses grands yeux d'or troublés, ses bras croisés devant sa poitri-- Non. Dans son cas, on devrait dire un torse. Hihi. En fait, non, pas depuis qu'elle avait atteint sa (semi-)puberté, mais quand même. Quand c'est trop gros pour du A et trop petit pour du B, ça reste trop abstrait pour que ça s’appelle une poitrine.

    Abstrait. Haha.

    D'accord, ça, c'était de la méchanceté gratuite. Cette sale bestiole a des seins, bon. Oui, ils sont juste un peu trop petits pour remplir un bonnet B, mais ça reste quand même des seins, bon.

    BREEEEEEEF.

    Voilà que la Chimère battait des cils à nouveau, déstabilisée. Depuis quand est-ce que Dharc avait reprit son apparence normale ? ... Comme si ça allait l'aider à se détendre, un peu. Elle est encore plus nerveuse qu'avant. Après tout, c'est avec ce visage là, que madame-monsieur lui a fait le plus de mal. Oui. Bien plus de mal encore que lorsqu'il s'appelait encore Darcy. Beaucoup, beaucoup plus de mal.

    Alors, oui. Faith dévisageait Sa Majesté, ses jolis yeux ambres écarquillés.

    Ce sont ces lèvres-là, qu'elle a embrassé pour sauver sa peau.

    C'est avec ses griffes-là, qu'il a déchiré ses collants.

    C'est avec ses yeux-là, qu'il lui a ordonner de se laisser faire.

    Prend une grand inspiration, détend-toi. C'est pas parce qu'il a reprit son apparence normale que ça change quelque chose à sa promesse, non ?

    ... Non ?

    Rien qu'en envisageant une telle possibilité, la Chimère baissa lentement les yeux, tentant d'ignorer cet espèce de pincement dans sa poitrine.

    Voilà qu'elle levait les bras, hésitante, et qu'elle attrapa le col de son chandail pour en extirper sa petite tête.

    Oh, tient, un bout de ventr--

    À peine apparu, déjà disparu.

    Et voilà que ses cheveux en bataille retombaient sur ses épaules frêles, alors qu'elle tentait désespérément de cacher le devant de son corps du mieux qu'elle le pouvait, à défaut de pouvoir le faire aussi pour le derrière.

    Au moins, elle avait laissé ses bras dans ses manches. Ça lui évitait de mourir d’hypothermie.

    ... Cette sale bestiole te fait confiance, Dharc.

    En tout cas, elle essaie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Mer 26 Oct - 16:53

La nervosité semblait être montée d'un cran chez la petite chimère. C'est dingue quand même, tout ce qu'il se met à remarquer quand il décide d'être un minimum attentif celui-là. Comme quoi, quand il pense pas qu'à sa gueule, il peut comprendre pas mal de choses. Oui, il avait saisi que c'était son apparence qui provoquait ce stress chez Faith, il s'y était attendu lorsqu'il l'avait reprise. D'ailleurs, c'est justement pour cela qu'il l'avait fait. Non, il ne fait pas exprès de la mettre mal à l'aise, il est pas tordu à ce point.

En réalité, il faut ça pour lui montrer que – même ainsi – il reste lui-même, qu'il tiendra parole du mieux qu'il le pourra. Et aussi, ça lui permettra de s'habituer à ce look pour le moins particulier dans des circonstances plus calme, histoire de ne plus l'associer à la peur chaque fois qu'elle le voit. Parce que non, il ne compte pas reprendre son apparence de l'époque chaque fois qu'il sera avec elle.

Ce n'est plus lui.

C'est ainsi qu'il est désormais.

Et il compte bien se faire accepter comme ça... si possible.

Bon, c'est pas tout ça, mais c'est qu'il faudrait enfin la soigner cette aile. Non parce que c'est pas que ça fait depuis le début du RP qu'elle est dans un état pas possible, mais presque. Le Régnant passa donc dans le dos de la chimère et – sans plus de cérémonie – commença à enrouler l'aile dans les bandes, pliant les articulations de façon à ce qu'il y ai le moins de risque qu'elle bouge par réflexe pour par accident, ce qui serait juste inutilement douloureux pour Faith et ralentirait sa guérison. Il serrait pas mal pour éviter que ça bouge, mais pas trop non plus. Le but n'est pas de couper la circulation non plus.

Après quoi, avant de commencer à attacher l'aile momifiée en enroulant les bandes autour de la chimère, il se sentit comme obligé de préciser :

« Je passe juste les bandes, okay ? »
Il pose ça comme une question, mais n'attend pas vraiment de réponse. En fait, il dit juste ça pour la rassurer vis-à-vis de ses intentions. Juste avant de passer ses bras autour d'elle afin de faire passer le rouleau. Il continua ainsi comme ça pendant quelques instants, sans rien dire, à passer la bande autour du corps de la chimère, tantôt à l'horizontal, tantôt en diagonale pour la passer par dessus l'épaule.

En même temps, il restait silencieux par crainte qu'on ne ressente dans sa voix l'effet que ça lui faisait d'être aussi près d'elle alors qu'elle est dans cette tenue.

L'odeur de sa chevelure.

La sensation de ses mains qui effleurent sa peau frissonnante chaque fois qu'il fait faire un tour de plus à la bande.

C'était pas seulement la situation au fond. C'était juste parce que c'était elle. N'importe quelle autre femme aurait été incapable de lui faire un tel effet, même en s'efforçant d'y parvenir. Alors que pour Faith, il lui suffisait juste d'être elle-même, cette petite créature à la fois curieuse et fragile.

Sale bête. Comment tu fais pour avoir le maître du monde à tes pieds ?

« Essaie de voir si tu peux respirer à fond. Normalement j'ai serré juste assez pour que ça reste possible. Et dis-moi si ça va mieux tant qu'on y est. »
Pas de doute que ça va mieux. Darek connaît son boulot. Oui, son boulot. Il a été infirmier lors de l'un des guerres mondiales. Il sait plus trop laquelle d'ailleurs. Mais ça importe peu au fond, une guerre ça reste une guerre, surtout à cette époque là.
En bref, il savait que la chimère n'aurait pas de mal à respirer et que son aile ne la ferait plus trop souffrir pour l'instant. D'ailleurs, il en était tellement certain qu'il avait prononcé ces mots en lui remettant son chandail, histoire qu'elle n'ait plus froid.

Mais bon, il préfère vérifier malgré tout, c'est de Faith dont il s'agit après tout.

Sa Faith.

Même si elle ne veut pas de lui.

Il compte en prendre soin désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 15/09/2008
▬ MESSAGES : 148
▬ LOCALISATION : Hurr.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mr. Boogie


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Mer 26 Oct - 18:19

    « Essaie de voir si tu peux respirer à fond. Normalement j'ai serré juste assez pour que ça reste possible. Et dis-moi si ça va mieux tant qu'on y est. »

    ... Ah ? Il a terminé de panser sa blessure ? ... Faith était tellement absorbée dans l'observation des lattes de bois qui forment le plancher qu'elle ne s'en était même pas aperçue ! Hihi ! ... En fait, non. Ça serait mentir. Elle était tellement, tellement, tellement nerveuse, que lorsqu'il eut enfin finit, elle se sentait toute étourdie. Oui, étourdie. Comme si elle venait de faire un tour de montagne russe, mais qu'elle s'était retenue pour ne pas crier tout au long du trajet. Son petit coeur battait si fort qu'elle avait l'impression qu'il allait perforer sa poitrine.

    Ça lui faisait presque du bien, d'entendre Dharc parler de nouveau. Non, en fait : ça la soulageait. Le fait qu'il soit demeuré silencieux pendant qu'il la ... Momifiait, ça avait rendu la situation tellement plus ... Tendue. Comme si un mot ou un geste déplacé pouvait tout foutre en l'air.

    ... Respirer à fond ? Oh, ça serait une bonne idée, ça -- Ok. Faith vient de redécouvrir l'existence de ses poumons.

    Depuis quand est-ce qu'elle a cessé de respirer, celle-là ?

    C'est probablement parce qu'elle avait l'impression que le regard de Sa Majesté creusait des trous dans sa chaire, dans son dos.

    ... Sinon, oui. Elle allait mieux. Beaucoup mieux. Et alors qu'elle entrouvrait les lèvres pour répondre à l'hybride, sans trop savoir quels mots choisir pour décrire comment elle se sentait en ce moment ... Eh bien, elle se retrouva soudainement dans le noir, comme étouffée par ... Une couverture ? La Chimère remuait les jambes dans le vide, prise au dépourvu. Ah ! Est-ce qu'elle est en train de mourir ? Elle bascule ! Elle tombe ! ... Oh, elle la voit ! Elle la voit, la lumière au bout du tunnel ! ...

    ... Non, c'est juste Dharc qui t'a rhabillée, pauvre idiote.

    Et toi, t'es tombée par en arrière, surprise, et t'a frappé un mur.

    ... Un mur d'un mètre et quatre-vingt-dix centimètres.

    Oups.

    Respiration bruyante, cheveux ébouriffés et menton levé vers le plafond. Tête appuyée contre le torse du Maître des Enfers, cette sale bestiole dévisageait son docteur du jour de ses grands yeux couleur miel, encore un petit peur peu apeurée par sa chute évitée de justesse.

    ... Et voilà que, à travers les boucles désordonnées qui lui chatouillaient le nez, Faith souriait.

    Un beau grand sourire, paisible.

    Oui. Elle allait mieux.

    Définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Jeu 27 Oct - 8:19

Fille stupide, pourquoi tu manques de tomber pour si peu ? C'est parfois une vraie gamine celle là quand elle s'y met. Mais bon, si elle n'était pas aussi turbulente, ça ne serait pas Faith après tout. Voilà qu'une petite tête ébouriffée sortait du vêtement et lançait un grand sourire au Régnant qui – de là où il était – le voyait à l'envers.

Bon, d'accord, faut l'avouer, c'est mignon. Très mignon. Trop mignon pour que même le Régnant des enfers y reste insensible en fait. Ouais, un sourire en coin et un air attendrit lui avaient échappé. Ceux-là, il n'aurait jamais pu les retenir.

Sale petite créature, pourquoi t'es aussi attachante ?

L'hybride poussa légèrement la chimère afin de la redresser. Ce serait con qu'elle tombe simplement parce qu'il se serait éloigné. En fait, il n'avait pas vraiment envie de partir, il aurait préféré rester et la garder encore un peu pour lui. Seulement le temps défilait et il avait pas mal de choses à régler. Un informateur à tuer par exemple. Enfin, ça c'était s'il n'était pas déjà mort, ce qui expliquerait son retard de tout à l'heure.
Reste qu'il lui a ébouriffé un peu les cheveux avant de retourner du côté où traînait encore Aëryhn. A la base, il lui aurait bien embrassé le front, mais c'est quelque chose d'un peu, disons... Disons qu'il se permet pas vraiment ce genre de contact après ce qui s'est passé plus tôt.

Tiens ? Voilà qu'il sort un bout de papier de sa poche intérieure et le pointe vers sa marionnette. Darek marmonna quelque chose entre ses dents, et le morceau de feuille s'illumina. Une sorte de chaîne lumineuse en sortit pour attraper la blonde par le cou puis... plus rien. La lumière avait disparu, la chaîne également, au même titre qu'Aëryhn. Seul restait le morceau de papier que le Régnant s'empressait déjà de remettre à l'intérieur de son manteau, comme si de rien n'était, comme si c'était normal de faire disparaître une femme de la sorte.

En réalité, elle était toujours présente. Seulement elle était juste... plate. Non, je ne parle pas de ses mensurations, bande de petits obsédés ! La femme est faite prisonnière de la carte Pactio de Darek. Oui, il s'agit d'une des propriétés dont dispose son artefact, il est capable d'enfermer un individu à l'intérieur de la carte. Assez effrayant quand on y pense. D'un autre côté, ça correspond parfaitement à sa personnalité possessive.

L'hybride fini donc de cacher sa carte sur laquelle était désormais apparu – aux côtés de la fillette rousse habillée comme dans une époque reculée – une femme blonde enchaînée au niveau du cou et des poignets, puis commença à se diriger vers la sortie. Ouais, il se barre, comme ça, sans prévenir, comme d'habitude. Euh, non, à bien y réfléchir, pas tout à fait comme d'habitude. Cette fois-ci, il compte revenir. Sérieusement, d'ailleurs c'est lui-même qui le dit, juste après s'être arrêté sur le pas de la porte pour s'adresser de nouveau à la chimère.

« J'ai quelques trucs à régler là. Je repasserais plus tard pour t'apporter de quoi faire passer la douleur et récupérer... enfin tu vois. »
Il avait dit ça en pointant vaguement en direction du bassin de la chimère, toujours bien à l'abri dans une jupe qui ne lui appartenait pas. Non, il ne l'avait pas récupérée. La retirer d'Aëryhn sans lui demander, c'est une chose, à Faith c'en est une autre. C'est d'ailleurs pour ça qu'il avait enfermé la magister dans la carte d'ailleurs : il n'allait pas se balader dans la rue avec une femme sans jupe – en en porte-jarretelles qui plus est – mais ne se sentait pas de demander encore à la chimère de se déshabiller. Elle avait sans doute déjà atteint son quota de moment gênant pour l'année à venir.

« A plus tard. »
Cette fois-ci, c'était sûr, il reviendrait. Il fit un vague signe de la main par-dessus son épaule tout en franchissant le seuil de la porte. L'instant d'après, il avait changé d'apparence et disparu dans la foule.

Sorry, I'm a monster.

But I promise,

I'll become the monster you need.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 15/09/2008
▬ MESSAGES : 148
▬ LOCALISATION : Hurr.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mr. Boogie


MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   Jeu 27 Oct - 15:20

    Qu'est-ce qu'elle était en train de foutre ?

    C'était la question que Faith se posait, alors qu'elle regardait le Régnant partir, la tête légèrement inclinée sur le côté. Sur son visage, il n'y avait même plus ne serait-ce que l'ombre d'un sourire. Elle était à présent debout devant le comptoir, le dévisageant alors qu'il lui adressait un vague signe de la main, pour ensuite fermer la porte derrière lui.

    Aussitôt qu'elle se retrouva seule, la Chimère fit glisser machinalement la jupe noire d'Aëryhn le long de ses maigres cuisses et la laissa tomber sur le sol, le bruissement du tissus trop subtile pour déranger le silence qui avait subitement gagné la boutique. La jeune femme fixait de ses grands yeux ambre impassibles le vêtement qui gisait sur les lattes du plancher de bois, traçant ainsi un cercle sombre autours de ses pieds. Puis, du bout des doigts, elle releva légèrement le pan de sa robe, hésitante ... Pour jeter un coup d'oeil aux trous béants qu'avaient laissées les griffes du Régnant.

    Haut-le-coeur.

    Faith se courba brutalement vers l'avant, soudainement prise d'une nausée incontrôlable. Ses doigts tremblotants glissèrent à l'intérieur des trous, puis déchirèrent le tissus. Les mailles s'étiraient jusqu'à ses chevilles, le nylon cédait sans broncher. Les petites mains de la créature remontèrent sous sa robe ; ses pouces glissèrent sous l'élastique qui maintenant les collants en place, autours de ses hanches. Voilà qu'elle s'accroupit légèrement pour les retirer, pour ensuite se relever, titubante, et les lancer dans la poubelle près du comptoir.

    Comme si, ainsi, cette sale bestiole espérait oublier les griffes cendrées du Maître des Enfers dans ses cheveux, sa main calleuse qui descendait le long de son dos, sa lourde paume qui était passée sur la chute de ses reins ... Son regard insistant, sa respiration saccadée alors qu'il était penché au-dessus d'elle, calé entre ses cuisses tremblotantes.

    Oui. Faith tentait d'oublier. Tout, tout, tout.

    Mais surtout ses lèvres.

    Le baiser qu'il lui avait rendu était beaucoup, beaucoup trop semblable à celui qu'Anselm lui avait donné lors de ce fameux soir de Noël, avant de mourir.

    Vide. Vide de tout, sauf d'envie.

    Beaucoup d'envie.

    La petite Winchester avait mal à la tête. Terriblement mal à la tête. Tellement qu'elle en avait de la difficulté à penser clairement.

    De l'eau. Elle avait besoin d'eau.

    Étourdie, la vipère saisit la bouteille d'eau qu'elle avait laissé traîné sur le comptoir. Elle en prit de longue goulées, mais l'eau avait un goût de plastique ; d'artifice.

    ... Oh, tient. Voilà qu'elle a échappé la bouteille par terre. Faut croire qu'elle tremble trop pour pouvoir tenir quelque chose entre ses deux paluches moites.

    Le liquide transparent se rependait sur le sol. Faith n'y prêtait pas attention.

    La même question lui trottait toujours dans la tête.

    Qu'est-ce qu'elle était en train de foutre ?

    Dharc lui faisait du mal sans arrêt depuis les tout premiers jours, mais dès qu'il se montrait un tout petit peu tendre, elle rampait à plat ventre vers lui pour un petit peu de chaleur et d'affection ?

    ... Elle s'ennuyait de lui à ce point là ?

    Faut croire.

    ... Écoeurante. Tu es écoeurante, Faith.

    Titubante, elle contourna le comptoir et courba le dos devant l'ordinateur qui était installé sur sa surface en bois. Elle secoua la souris qui y était connecté pour le faire sortir du mode veille, puis, en quelques clics, éteignis les caméra de surveillance, puis effaça les données qu'elles avaient filmées au court de la dernière heure.

    ... C'est comme si rien n'était arrivé. Rien du tout.

    Voilà que la créature rabattait sa capuche au sommet de son crâne, puis sortait de la boutique sans même éteindre les lumières ou verrouiller la porte.

    Disons qu'elle venait de remettre sa démission, en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Scrap Transplant [PV : Fajitas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Scrap Transplant [PV : Fajitas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: Ailleurs :: Ville-
Sauter vers: