MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salle de cours des 2-C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Salle de cours des 2-C   Dim 16 Oct - 10:35

Une fois devant la salle de classe, je remercia interieurement mes camarades rencontrés à la gare, sans qui je serais encore en train d'errer dans le campus.
Je pris une grande inspiration, avant de faire coulisser la porte et d'entrer. J'étais sur le point de présenter mes excuses pour mon retard « Excusez moi professeur, je me suis un peu perdue en arrivant », mais je resta figée de stupeur. Certes, les élèves sont présents (même si ils ne sont qu'une douzaine), mais... comment dire... Le prof, lui, est tout simplement absent. Je m'adressa alors à personne en particulier.

- Heuu... Excusez-moi ? Vous savez quand le prof revient ?

A tout les coups, il devait s'être rendu à l'administration pour savoir pourquoi je n'étais pas arrivée à l'heure...


Dernière édition par Aurélia B le Lun 17 Oct - 15:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 16 Oct - 13:38

[Hem, j'veux pas passer pour un rabat-joie, mais j'aimerai être mis au courant quand on fait intervenir un de mes personnages dans un RP. Que ton personnage s'en souvienne ou quoi, je dis pas, mais là tu pars carrément du principe qu'elle va t'aider à trouver ta classe, alors que notre RP n'est même pas fini et qu'il n'y a aucun moyen pour l'instant de savoir si elle va t'accompagner, juste t'indiquer le chemin, ou même ne pas t'aider du tout pour x raisons. Là, pour le coup, tu me forces un peu la main dans le RP à l'entrée puisque Bug est supposée accompagner Aurélia jusqu'à sa classe à la fin.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 16 Oct - 14:27

[Oups... Désolée, je débute... Twisted Evil J'ai pas encore très bien le principe en main... Je vais tenter de ccorriger ça...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mer 19 Oct - 12:33

Aurélia B a écrit:
Une fois devant la salle de classe, je remercia interieurement mes camarades rencontrés à la gare, sans qui je serais encore en train d'errer dans le campus.
Je pris une grande inspiration, avant de faire coulisser la porte et d'entrer. J'étais sur le point de présenter mes excuses pour mon retard « Excusez moi professeur, je me suis un peu perdue en arrivant », mais je resta figée de stupeur. Certes, les élèves sont présents (même si ils ne sont qu'une douzaine), mais... comment dire... Le prof, lui, est tout simplement absent. Je m'adressa alors à personne en particulier.

- Heuu... Excusez-moi ? Vous savez quand le prof revient ?

A tout les coups, il devait s'être rendu à l'administration pour savoir pourquoi je n'étais pas arrivée à l'heure...


Hmm? Non...

La réponse de Tamao avait été plutôt simple. Le petit geek boy, qui était présentement en train de jouer du stylet sur un truc qui ressemblait à un iPhone, avait simplement relevé la tête de... Peu importe ce qu'il faisait dessus, on s'en fiche, parce qu'on lui avait posé une question. Donc il avait voulu voir la personne qui la lui posait. Et Kyoui, le gynoïde dont il était propriétaire, et qui l'accompagnait en cours sans que ça ait l'air de déranger qui que ce soit —les gens de Mahora sont fous, Tamao l'avait toujours pensé et commençait tant bien que mal à s'y faire—, Kyoui donc, avait relevé la tête avec lui, poussée par cette curiosité qui faisait partie de ses programmes de base.

Tiens donc. C'était une fille inconnue, ça. Ni Tamao ni Kyoui ne se rappelaient l'avoir vue avant. Pour le coup, et on peut être rassuré pour cette pauvre fille un peu perdue, le petit binoclard n'avait eu aucune arrière-pensée perverse de quelque sorte que ce soit. Il s'était contenté de répondre à une question... Et après le minimum syndical que de regarder la personne quelques seconds pour être poli, il était retourné à sa petite machine. Kyoui, en revanche, se montra plus correcte que lui, et adressa un sourire à la jeune fille :


Vous êtes nouvelle, mademoiselle?

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mer 19 Oct - 13:53

J'observais le garçon à lunettes, qui m'avait répondu vite fait bien fait et c'est posté en deux secondes chrono, montre en main, avant de retourner sur sa machine tellement plus importante à ses yeux. Niveau physique, c'est pas le top. Il est petit et maigre, sa tête est franchement ronde (tout comme ses énormes lunettes) et ses yeux sont de couleur indéterminés, tout comme ses cheveux qui, eux, sont masqués par l'étrange casquette rouge métallique (la matière et non la couleur). Si on ajoute son j'en foutisme pour m'apporter son aide, ça le fait vraiment pas...

- Vous êtes nouvelle, mademoiselle?

Je me tourne, surprise, vers la voix métallique. Celle-ci a été prononcée par une fille à peine plus grande que le garçon, possédant des cheveux et des yeux... vert fluo... ainsi que des... antennes ? Je me suis alors souvenue d'un truc que Takamishi a dit une fois. Genre qu'il y avait des androïdes à Mahora, qui mélangeaient science et magie. J'avais donc en face de moi une gynoïde de même conception de Chakamaru... ou quelque chose qui s'y rapproche... Au moins, elle est plus polie que l'autre. Donc, je lui répondit tout aussi poliment en m'inclinant.

- Oui, je m'appelle Aurélia Br... et... heu... j'ai été intégrée à la 2-C. Ravie de te rencontrer.

Ouf... J'ai failli prononcer mon nom de famille. J'ai pas envie que les magiciens présents (si il y a magicien) me sautent dessus pour savoir comment était la célèbre Célia Braux, avant qu'elle ne meure en donnant sa vie pour protéger celles des invités du bal d'Ostia. Lorsqu'on me pose ce genre de question, ça me fait toujours mal, au fond de mon cœur...

[ça serait marrant de mettre Aurélia dans la même chambre que Tamao et Kyoui, non ? Surtout vu comment ils ont l'air de s'aprecier pour le moment ^,^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mer 19 Oct - 14:13

HJ : XD Ah oui, pourquoi pas, ça pourrait être marrant! Bon, Tamao risque de pas apprécier, vu qu'il a une petite amie très possessive qui le tuerait probablement si elle apprenait qu'il y a une autre fille dans sa chambre, mais vu que la joueuse —hélas^^"— ne se montre plus très souvent, le danger serait surtout fictif... Bref, ça peut le faire, carrément! XD

~~~

Aurélia Br...? Drôle de nom, et Kyoui, qui était présentement en train d'enregistrer les nouvelles informations qu'elle apprenait, comme on remplirait des champs dans une page web pour s'inscrire sur un site, ou quelque chose dans le genre, reçut immédiatement un message d'erreur. Ce nom était trop étrange pour qu'on puisse se passer de suspicion. Kyoui se dit en conséquence qu'elle avait peut-être mal entendu, et, tâchant d'être la plus polie possible, réitéra sa question :


Veuillez m'excuser, je crains de ne pas avoir très bien compris votre nom de famille... Pourriez--vous répéter, s'il vous plaît?


Kyoui.

Pour le coup, Tamao, maître du fous-moi-la-paix et de la discrétion par commodité, avait peut-être été bien utile à Aurélia sur ce coup-là, sans le vouloir, en reprenant son androïde, après s'être retourné vers elle d'un air calme :


On ne pose pas des questions comme ça.

On ne pose pas des questions comme ça?


L'androïde, interloquée, abordait à présent un air de charmante incompréhension. Évidemment, pour elle qui n'avait qu'à peine deux ou trois ans environ, ce genre de discrétion n'était pas nécessairement de mise par réflexe... Aussi Tamao lui adressa un sourire presque paternel, et en tout cas un peu amusé, pour lui expliquer :


Non, il se peut que ce soit indiscret. Et puis, très honnêtement, si tu tiens tant le savoir, tu n'auras qu'à attendre que le prof fasse l'appel... Quand il se sera décidé à arriver.

Ark... C'est vrai, c'est une façon, ça! Une façon bien "à la Tamao", mais une façon tout de même.


Très juste, petit maître! Je n'y avais pas pensé...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mer 19 Oct - 16:06

- Veuillez m'excuser, je crains de ne pas avoir très bien compris votre nom de famille... Pourriez--vous répéter, s'il vous plaît ?

Je me disait bien aussi... Pendant quelques instants, elle semblait s'être mise en veille ou un truc dans le genre (surement pour ''enregistrer'' mon identité). Apparemment, je vais devoir faire une petite exception et...

- Kyoui. On ne pose pas des questions comme ça.
- On ne pose pas des questions comme ça ?

Je ne pu entendre la suite de la conversation entre le garçon et Kyoui (comme quoi, moi aussi j'enregistre au passage) car ils ont continuer plus bas, et je ne voulais surtout pas jouer les indiscrètes. Donc, j'attendis la fin de leur conversation pour intervenir.

- Je ne vais pas vous déranger plus longtemps, je dois me trouver une place.

Or, il s'avéra rapidement que la seule place libre, malgré les absences évidentes, était précisément derrière la leur. Tant pis. Même si j'aime pas beaucoup ce garçon, j'ai peut être une chance de bien m'entendre avec Kyoui, qui sait ? Une fois installée, je commence à sortir mes affaires lorsque, manque de bol, je parvient à faire tomber ma ''carte'' par terre, juste entre mes deux camarades de devant. Et pas n'importe comment, attention... Le recto bien visible avec mes données et mon nom. Oui je sais, je suis très douée quand je m'y met...

Bon... Si c'est pas un magicien, tant mieux. Sinon, je sens que je vais fondre en larme à la question fatale... En attendant, j'attend avec angoisse leurs réactions.

[Heu... Dit ? Il arrive bientôt le prof ou il tape la discute avec ses collègues en sirotant son café ? C'est pas très serieux tout ça >,<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mer 19 Oct - 18:02

HJ : Je sais, c'est fait exprès. XD Il arrive. Je tenais juste à préparer un peu la DYNAMIC ENTRY. *SBAF*

~~~ 

Huw?

Oh?

Réaction simultanée du proprio et de l'androïde, qui avaient tous les deux remarqué la chute de la carte d'Aurélia. Ce fut Kyoui qui la ramassa, car elle fut plus rapide dans ce geste que Tamao. Elle reconnut d'ailleurs la nature de la carte, et même le nom, car au vu de sa célébrité gagnée par le passé, cela faisait partie des informations qu'on avait implantées dans sa base de données initiale... Alors elle faisait partie de cette famille-là? Sa fille, peut-être? En tout cas c'était quelque chose... Seulement, comme on venait de lui intimer la discrétion, elle se tut tandis qu'elle ramassait la carte, et adressa un sourire à Aurélia.

Vous avez perdu votre...

Tamao, qui s'était tourné un instant vers Kyoui pour voir ce qu'elle fabriquait et qu'est-ce que c'était qu'elle ramassait, entr'aperçut... En gros une chose qu'il aurait peut-être préféré ne pas apercevoir, ou qui sait... En tout les cas, ses yeux s'étaient écarquillés et son visage avait formé comme une espèce de grimace qui semblait dire "OH NON, c'est tout de même pas ce que je pense que c'est?!" Dieu sait que depuis un certain incident, Tamao savait très bien ce qu'était une carte de pactio, et tous les ennuis que ç pouvait causer...

...Mais il n'eut pas le temps de réagir plus que celà à cet instant, car c'est précisément là que la porte s'ouvrit à grand bruit, et qu'une espèce de boule roula en quelques pas à l'intérieur de la salle. Une boule de graisse en sueur. Qui halète comme un malade, à un point où il est si évident qu'il était en retard et qu'il se pressait, que celui que ne le remarquerait pas serait un imbécile. Bref, Calpis Debouko, prof de français, n'avait décidément pas l'air de s'améliorer, dans ce domaine-là comme dans d'autres.


...Bonjour! Désolé!


Ces deux mots avaient été lâchés en français, casés entre deux ou trois fortes respirations. Même dans la nullité il faut bien un minimum de conscience professionnelle. Du côté des élèves, Tamao, du moins, s'était déjà claqué le front d'une main en signe de consternation, et, les yeux rivés sur la table comme pour ne pas assister à ce spectacle grotesque, il soupirait à présent à l'idiotie de cette homme-là qui paraissait tout de même sans bornes. Rien que la raison que Calpis donna —en japonais, cette fois— pour son retard, avec le grand sourire stressé qu'il arborait à chaque cours, allez savoir pourquoi, le criait déjà sur tous les toits :


J'avais oublié où se trouvait la salle... Et le temps de la retrouver, ça prend plus de temps qu'on ne le croit...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Jeu 20 Oct - 5:57

- Huw ?
- Oh ?

Ils ont tout deux été surpris en voyant la carte tomber entre eux. En même temps, c'est pas tout les jours qu'on voit une carte pactio tomber du ciel...Kyoui fut plus rapide à ramasser ma carte et sembla même reconnaitre sa nature, au vu de sa réaction de surprise. Le garçon lui, eu plutôt une grimace de dégout, mais vu qu'il ne voyait que le verso, je suppose que c'est d'avantage à cause de la carte. Un traumatisme, sans doute. La gynoïde se tourna vers moi, un sourire au lèvre. Si elle a reconnue mon nom, je bénie sa réaction.

- Vous avez perdue votre...

J'étais sur le point d'amorcer un geste pour la récupérer (en la remerciant, bien évidement), lorsque arriva un... une... comment dire... Quelque chose d'énorme et rond, monté sur pattes et soufflant comme un bœuf, ressemblant vaguement à un être humain. Ses yeux sont noirs et ses cheveux... quasi inexistant.

- … Bonjour ! Désolé !

Ah tient, du Français ? Je regarde rapidement mon emplois du temps. C'est don lui, mon prof principal... M. Debouko. Eh bah... Heureusement pour moi que je suis Française, sinon j'aurais surement des notes catastrophiques dans cette matière... Encore que... Comment font les autres élèves pour comprendre ce qu'il dit, entre ses respirations dignes d'une locomotive ? Le garçon devant se mit une claque au front. D'accords, message reçu, ce prof est une catastrophe ambulante.

- J'avais oublié où se trouvait la salle... Et le temps de la retrouver, ça prend plus de temps qu'on ne le croit...

Je le regarde avec des yeux ronds, stupéfaite par ce qu'il vient de dire (en Japonais cette fois). Moi qui suis nouvelle, j'ai réussi à trouver la salle assez rapidement alors que lui, il se perd alors qu'il doit être prof ici depuis un certain temps. Mais surtout ce qui me choque, c'est le fait qu'il m'avait complètement oublié... C'est franchement pas digne d'un prof, ça...

Après cette brève réfléxion, je récupère ma carte en remerçiant la gynoïde.

- Merci Kyoui-san.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Ven 21 Oct - 16:03

HJ : Toutes mes excuses pour mon retard! La fin de semaine a été rude...^^"

~~~ 

Rapide coup d'oeil général sur la classe, pour le prof de français. C'est un peu tard pour le faire, mon gros, mais tu nous diras qu'il vaut mieux tard que jamais, et au fond tu auras raison. Mais tout de même. D'autant que Calpis, qui en temps normal avait déjà plutôt la trouille d'être en présence de ses élèves —c'est pourtant pas la petite bête qui va manger l'obèse, mais que voulez-vous—, se sentit d'autant plus nerveux lorsqu'il remarqua enfin la présence d'Aurélia. Ça, c'était un truc qui lui avait donné mal au ventre toute la matinée —l'idée de devoir enseigner à une fille de magicienne célèbre... Bon, ce monde-là, il ne le connaissait pas, mais dans un cas pareil, c'était au moins une bonne part des professeurs de Mahora qui était mise au parfum... Et Calpis, tout idiot qu'il fût, n'avait pas fait exception à la règle. Ce qui avait, seulement, exigé ensuite un re-débrieffing par son ami Ramune, pour être sûr qu'il avait tout bien compris... On ne traite pas un cas comme celui-là à la légère.

D'abord "C'est la fille d'une personne importante dans le monde magique. Autrement dit quelqu'un d'important elle aussi. Il faut la traiter avec égards." Eh bien bonjour, ça commençait bien, si dès le premier jour il arrivait en retard! Au moins éviterait-il de prononcer son nom. Ça aussi, ça avait été laborieux pour arriver à le lui faire comprendre. "Évite de prononcer son nom tout haut. Elle est la fille d'une véritable célébrité historique, de là où elle vient... Ça ne dira pas grand-chose à pas mal de monde, mais il se peut que ça éveille un intérêt un peu trop poussé de la part de certains magiciens qui pourraient se trouver ici..." Beaucoup de mots tout ça. Calpis avait eu du mal à faire la synthèse dans ta tête. Alors, voyant qu'il n'était pas certain que son ami ait tout compris, Ramune s'était frappé le front d'une main exactement comme Tamao en ce moment, et avait décidé de simplifier la chose par un mensonge enfantin : "Bon, écoute. Cette jeune fille a un nom qui porte malheur et si tu le prononces, ça pourrait avoir des conséquences graves." Pour un superstitieux comme Calpis, ça avait marché comme sur des roulettes. Aussi, à présent qu'il avait remarqué la présence d'Aurélia, il lui adressa son regard le plus désolé, non sans sourire gentiment en parallèle, comme un gamin qui veut se faire pardonner une bêtise. Ce qui au fond, âge en moins, était un peu le cas... Et il pensa donc bel et bien à éviter la question du nom :


Et... Vous devez être mademoiselle Aurélia, n'est-ce pas?

r=lightgreen]
Il avait dit cela en japonais, et n'avait pas pris la peine de s'excuser verbalement, mais son regard et ses gestes tout penauds de gêne en disaient déjà bien assez... Il se rengorgea alors, et tenta de reprendre du poil de la bête, même si, dans une telle situation et avec tout le monde qui se trouvait devant lui, ce n'était pas chose facile... Enfin, pas à ses yeux.^^"
[/font]

Bienvenue parmi nous! Vous feriez-nous l'honneur de vous présenter à l'oral devant vos camarade, pour nous permettre de vous connaître un peu plus?
r=lightgreen]
Cette fois, ça avait été dit en français. Et pas un français des plus simples en plus... Mais Calpis, tout idiot qu'il fût, semblait au moins s'être souvenu qu'Aurélia était française, et qu'elle au moins, réussirait à comprendre la consigne...
[/font]

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Ven 21 Oct - 20:01

[C'est pas grave, je comprend ^^]

Le prof jeta un rapide coup d'œil sur la classe, avant de se figer sur moi. Dés ce moment, je pu lire une intense réflexion sur son visage (et ce n'est pas peu dire). Au bout de plusieurs minutes, il me lança un regard tout penaud, comme si il avait commis une grosse bêtise. Bon, à mes yeux, son seul tord c'est d'être arrivé grave en retard (et étant moi même arrivée à la bourre, ça intensifie encore plus son retard).

- Et... Vous êtes Mlle Aurélia, n'est-ce pas ?

Il ne l'a pas dit ! Un bon point pour lui. Je le vois reprendre contenance et poursuivre, de nouveau en français.

- Bienvenue parmi nous ! Vous feriez-nous l'honneur de vous présenter à l'oral devant vos camarade, pour nous permettre de vous connaître un peu plus ?

Wah ! Aussi étonnant que cella puisse paraître, il vient de parler dans un Français parfait, sans fausse notes. Comme quoi, les apparences sont parfois trompeuses. Je me lève donc pour me rendre sur l'estrade et, joignant mes mains devant, je m'incline en me présentant, face aux autres élèves.

- Bonjour, je m'appelle Aurélia et je suis française. Heureuse de vous rencontrer. Mes passions sont la natation et la lecture, et plus particulièrement les romans. J'espère pouvoir réussir à m'intégrer rapidement, et à me faire de nouveaux amis.

Et, dans un pur souci de compréhension pour les possibles cancre dans cette matière (après tout, ma langue natale est une des plus difficile au monde), je réitéra ma présentation en Japonais... plus ou moins parfait.

- Hajimemashite. Watashi wa Oreria to furansu-jin desu. Dozō yoroshiku onegaishimasu.Watashi no shumi wa, tokuni shōsetsu no oyoi dari, yon dari shite imasu. Watashi wa sugu ni osamaru yō ni kanri shi, soshite atarashii yūjin no tsukuru koto no nozonde iru.

Je m'inclina de nouveau et retourna à ma place, sans faire la fière pour autant. Je n'ai aucun mérite à parler le Français, et je sais que j'ai encore d'énormes progrès à faire en Japonais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collégien


avatar
Ecko

▬ INSCRIPTION : 25/01/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 98


Feuille de Perso
▬ NOM : Ecko
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mitsuki, Chihiro, Haruka, Miyako, Sarah, Jade, Sayako, Hime, Risa ...


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 22 Oct - 8:15

Assis sur le bureau le plus éloigné de celui du professeur, dans un coin de la pièce au dernier rang, il y avait Ecko. L'intérêt qu'il portait au cour était tel qu'il n'a remarqué que quelques minutes après l'arrivée du prof qu'il était présent. Pour être plus précis encore, il dessinait un groupe de stickmen qui couraient pour fuir un pacman géant sur son bureau en attendant l'arrivée du prof. Il était tellement concentré sur son oeuvre d'art qu'il lui a fallu quelques minutes pour remarquer que Mr. Debouko était là. En plus, il avait des écouteurs sur ses oreilles et écoutait de la musique avec le volume au maximum. S'il y avait eu une alarme d'incendie, il ne l'aurait même pas entendu, alors un prof qui arrive ...

Il leva la tête après avoir terminé d'ajouter un bébé-stickman dans les bras de sa mère. Oh, le prof est là. Tête de gazon retira donc ses écouteurs et ferma son lecteur MP3 pour les ranger dans son sac, puis commença enfin à regarder devant lui, pour écouter un peu le cour.

Enfin, écouter ... il faisait bouger son crayon entre ses doigts en le faisant frapper des deux côtés sur son bureau, façon Britney Spears. ALLUSION À LA POP CULTURE. C'était pas très attentif, comme écoute. Après tout, il parle très mal français : il vient à peine d'arriver à l'école, c'est la première année où il apprend le français. Ce qu'il sait dire en français se limite plus ou moins à " Bonnejulu ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Ven 4 Nov - 16:57

Tu t'en sors, Ecko, tu t'en sors bien. T'aurais même pu garder tes écouteurs que Calpis aurait probablement rien osé te dire. Calpis est le genre de prof arrivé tard dans le métier, qui a une trouille bleue de ses propres élèves. Et d'ailleurs il avait eu l'air bien rassuré de voir qu'Aurélia acceptait vraiment de se présenter devant la classe. La jeune fille était venue sur l'estrade, et Calpis s'était écarté un peu pour lui faire place. Se présenter à une nouvelle classe inconnue n'est jamais un moment facile. Et au fond, Aurélia avait réussi cette première étape avec brio, du moins aux yeux de son prof. Se présenter déjà en français était une très bonne chose, et le fait d'avoir une élève qui parlait couramment la langue dans l'école s'avèrerait sûrement très enrichissant pour toute la classe. Bien sûr elle ne commençait pas par le plus facile pour les élèves, encore avait-on vu suffisamment de notions pour comprendre l'essentiel. On ne sait pas si Ecko a même écouté quoi que ce soit de tout ça. Tamao pouvait se targuer, en bon élève bien gentil, d'avoir compris une bonne partie du discours d'Aurélia, et Kyoui, en sa qualité d'androïde perfectionné, n'avait aucun problème à comprendre la plupart des langues, donc... En revanche, il est vrai que ça avait lancé un murmure à travers toute la classe. "T'as compris ce qu'elle a dit, là?" "Pas sûr..." Et c'est d'ailleurs pour palier à ce genre de problèmes qu'Aurélia avait pris l'initiative de redire la même chose en japonais. Ce qui surprit agréablement Calpis. Parfait, ça rendait les choses encore plus faciles!

Souriant, le prof-boule-de-graisse continuait d'écouter Aurélia tandis qu'elle s'exprimait dans une langue qu'elle connaissait moins. C'était très louable d'en savoir autant à peine arrivée, en réalité! Il ne restait que quelques traces d'accent par-ci par-là, il faut bien qu'il y en ait... Mais au moins ça avait le mérite de tout bien faire comprendre aux autres élèves, et certains visages d'incompréhension se changeaient en sourires...


Merci beaucoup, Aurélia-kun! Nous te souhaitons tous la bienvenue.

Aurélia regagna finalement sa place, et Calpis laissa les élèves libres de réagir. Certains lançaient des "bienvenue" au détour d'un rang de tables, certains applaudissaient carrément, suivis par d'autres, certains faisaient signe, et beaucoup parlaient entre eux... En gros, un petit bordel de brouhaha était en train de s'établir dans la classe, et quelques secondes plus tard à peine, Calpis aurait du fil à retordre pour ramener l'ordre et la discipline et commencer le cours. Mais l'arrivée d'une nouvelle élève fait toujours grosse impression. Tamao, lui, tâchant d'être discret, avait suivi Aurélia des yeux tandis que cette dernière regagnait sa place, et ne disait rien ni ne faisait rien. Il pensait surtout à ce qu'elle avait perdu et que Kyoui lui avait rendu un instant plus tôt... C'était bien une carte, n'est-ce pas? Ils auraient peut-être le temps d'en parler plus tard... Mais est-ce qu'il voulait en parler d'ailleurs? Il n'en était même pas sûr...

Bien... À présent, silence, s'il vous plaît...

Eet nous y voilà. Calpis qui commence à galérer à rétablir le calme. En plus d'être en règle générale désordonné, tête-en-l'air, maladroit, indélicat et attardé, Calpis n'a pas d'autorité. C'est ça le risque quand on a un meilleur pote qui peut se targuer d'avoir de l'autorité pour deux. Je dis bien de l'autorité, parce qu'encore de la crédibilité, ç'aurait été autre chose... Bref, au milieu du petit brouhaha montant dans la classe, le prof-boule-de-graisse réitérait de temps en temps, plutôt timidement, des ordres en français, certes, mais un français simple à comprendre. Et puis on est là pour parler français, n'est-il pas. Enfin... Quand Calpis aura réussi à obtenir de tout le monde qu'il se la ferme, d'ailleurs. Et c'est pas gagné-gagné. Et le petit gros a l'air de plus en plus inquiet. D'ailleurs Tamao, qui s'est forcé à regarder ailleurs pour ne pas avoir l'air trop indiscret devant la nouvelle qu'il n'avait cessé d'observer jusqu'à maintenant, Tamao donc, l'a bien remarqué. Et le voilà qui souffle, à la fois pour Kyoui et pour Aurélia qui ne se trouve pas loin :

Huw... Et voilà qu'il recommence... Décidément, c'est un véritable bon à rien, celui-là.

Il a l'air d'être en difficulté... Dois-je l'aider à rétablir le silence, petit maître?

N'en fais rien. C'est un adulte. Il devrait au moins être capable d'une chose pareille, tout de même...--"

Hélas, rien n'est moins sûr, et c'est bien le problème avec Calpis : un véritable esprit de gamin dans un corps d'adulte. Et même pas foutu de se débrouiller tout seul. Cela dit, il faisait pitié, le pauvre, sur son estrade à essayer tant bien que mal de se faire entendre des autres. Tamao paraissait bien sec de faire une remarque pareille, d'autant qu'on ne sait pas vraiment comment lui-même aurait fait dans une situation comme celle-là... Mais pourquoi Calpis énerve-t-il autant Tamao, ça, c'est une autre histoire déjà un peu plus personnelle et qu'on gardera éventuellement pour plus tard.


HJ : Hop hop, j'ai édité un peu. Bon, entre nous c'est toujours pas mal pourri, hein...^^" Mais bon. J'espère que ça aidera.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/02/2009
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 18




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 5 Nov - 14:29

Bon, Keine était très en retard, mais ce n'était vraiment pas sa faute. D'ailleurs, elle a déjà de quoi se justifier. Pour commencer, on avait mit pas mal de temps à lui indiquer sa classe. Faut comprendre les gens aussi, un nouvel élève, ça bouleverse pas mal de choses en règle général donc c'est toujours un peu bordélique.
Ensuite, pour une étrange raison, les gens semblaient la confondre avec une autre élève. Bizarre, pourtant elle avait signalé plusieurs fois en demandant des renseignements qu'elle était nouvelle. Les nouveaux élèves, c'est pourtant pas si courant que ça, si ?
Enfin, tout simplement parce que lorsqu'on lui avait fourni son emploi du temps, elle avait pensé que les cours de français étaient une option. Etant donné qu'elle ne parlait pas un traître mot de cette langue et ne comptait pas se pencher plus que ça sur la question, Kei-chan avait donc décidé de ne pas suivre ce cours pour avoir un peu plus de temps libre pour ses créations. Sauf que voilà, on l'avait contactée au dernier moment pour lui dire qu'elle devait suivre cette matière. Peut-être une erreur, allez savoir, elle se renseignera plus tard.

Après, d'autres raisons, qu'aucun élève n'oserait décemment exposer à son professeur pour justifier son retard, en étaient la cause. Pour commencer, elle avait prit son temps pour son repas du matin.. ; beaucoup de temps. En fait, Keine mangeait très vite, ce n'était pas le problème, c'est surtout qu'elle ingurgitait des quantités assez phénoménales de nourriture. Et on a beau manger vite, un demi-paquet de céréales, ça ne se vide pas en un clin d’œil non plus.
Il fallait peut-être également compter le fait qu'elle avait rêvassé en chemin, s'était perdu à plusieurs reprises, et ne cherchait même pas à courir ou même marcher d'un pas rapide pour gagner du temps. Non, mademoiselle marche d'un pas calme, un air serein sur le visage, paupières mi-closes, cheveux parfaitement lissés, tenant son sac devant sa jupe à l'aide de ses deux mains. Une chose est sûre, c'est qu'elle soigne son apparence, même quand il n'y a personne pour la regarder car les couloirs sont vides.

Voilà qu'elle s'approchait d'une salle drôlement bruyante. Et il semblerait qu'en plus ce soit la sienne.

Keine se place sur le pas de la porte et remarque alors une fille en train de se présenter devant la classe. Deux nouvelles élèves dans la même classe le même jour ? Voilà qui expliquait la confusion de tout à l'heure. Par contre, quelque chose intriguait la magicienne chez cette jeune fille. Non, ce n'est pas le fait qu'elle sente qu'elle soit capable de pratiquer la magie, elle est loin d'être la seule élève dans ce cas là ici.
En fait, c'est surtout que lorsqu'on l'a confondue avec, à aucun moment on ne citait son nom de famille. Et là elle venait de ne se présenter que par son prénom. Chercherait-elle à cacher son identité ? Et même l'école entrerait dans son jeu ? Etrange.

Voilà que le cours reprenait bruyamment. Enfin, « reprennait », faut le dire vite au vu de l'autorité du professeur qui, en plus de n'avoir aucun contrôle sur ses élèves, n'avait pas remarqué qu'il y en avait une qui attendait sur le pas de la porte.

« Hem hem ! »
Raclement de gorge discret accompagné d'un sourire poli pour signaler sa présence. En temps normal elle aurait attendu en silence, mais vu comme c'était parti elle préférait intervenir. Après tout, vu comme les gens n'avait eu cesse de partir du principe qu'il n'y avait qu'une seule nouvelle aujourd'hui, peut-être qu'il en était de même du professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 6 Nov - 18:59

Gulp. Au milieu du brouhaha, Calpis venait d'entendre quelqu'un qui se rengorgeait. En fait, un son qui ne venait pas de l'assemblée des élèves, mais plutôt de vers la porte... Et au point où il en était, il se tourna pour voir de qui il s'agissait. Tiens donc. Ça aussi, c'était une nouvelle tête! Keine Ciremya. Attention qu'on lui avait dit. Cette fille-là aussi c'est une magicienne. Et douée avec ça. C'était encore tout ce qu'on lui avait dit. Ça, et qu'elle aussi était de famille influente... Bref, quelqu'un de plutôt impressionnant et important. Et Calpis aurait aimé lui réserver un accueil plus convenable, au moins à elle, puisqu'il s'était complètement planté avec Aurélia... Seulement, Calpis avait l'air tout aussi surpris de voir Kleine débarquer si tôt en cours. En fait il ne s'attendait même pas à la voir assister aux cours de français. Mahora, vous avez fait une petite erreur de communication, décidément. En d'autres termes, si Kleine avait été prévenue fort tard, Calpis, lui, n'avait pas été prévenue du tout...

Ah... Ciremya-kun?

Ce qui est bien, c'est que Calpis retient très —trop— facilement le nom des élèves, même les nouveaux. Ce qui est moins bien, c'est qu'il n'a toujours pas arrêté le brouhaha et qu'il est fort possible que Kleine ne l'entende pas lui parler. D'ailleurs ça commence à l'énerver aussi. Et c'est pour ça qu'il vient de lever l'une de ses paluches pour foutre un gros coup sur son bureau et aboyer en français la remarque suivante :

S'IL VOUS PLAÎT!

Oui, c'est plutôt simple dit comme ça. N'empêche que ça a quand même coupé le sifflet aux élèves. Du moins à la plupart. Tamao a sursauté, de son siège, et ouvre à présent des yeux ronds qui vont si bien à son visage d'enfant-binoclard ahuri. Il ne croyait pas cette espèce de baleine capable de ça... Tiens donc. Encore une nouvelle personne? Conformément à sa nature curieuse, passant d'un objet à l'autre, voilà que notre petit binoclard penchait la tête par-dessus l'épaule de la personne de devant pour mieux voir... Wow, elle a l'air bien classe, celle-là aussi. Une vraie grande dame.

...Là, c'est mieux. (Au fond, Calpis est bien soulagé que ça ait marché. Et puis, en se retournant finalement vers Kleine.) Vous êtes Ciremya Kleine-kun, n'est-ce pas? Je ne vous attendais pas ici aujourd'hui... Vous vous êtes perdue, peut-être?

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Jeu 17 Nov - 11:52

La jeune fille tressailli à l'intervention du professeur. Il faut dire que c'était quelque peu surprenant de le voir frapper la table ainsi, d'autant plus qu'avec la corpulence qu'il avait cela avait fait pas mal de bruit. Keine ouvrit de grands yeux ronds, légèrement choquée de voir cette soudaine d'autorité de la part d'un homme qui semblait jusque là peut-être un peu trop sympathique.
Après quoi, elle se força très vite à sourire pour masquer la gêne qu'elle éprouvait maintenant que toute l'attention de la classe ou presque s'était reportée sur elle. Même si un regard avisé aurait remarqué que ses doigts étaient restés crispés sur la poignée de son sac. Allons bon, après tout, ce n'était pas contre elle qu'il s'était énervé.

...Là, c'est mieux. Vous êtes Ciremya Kleine-kun, n'est-ce pas? Je ne vous attendais pas ici aujourd'hui... Vous vous êtes perdue, peut-être?

Perdue ? Plus d'une fois à vrai dire, mais elle a bien fini par retrouver son chemin.

« Keine, corrigea-t-elle avec son habituelle courtoisie mais c'est une faute courante, il a probablement été mal rédigé par l'administration. Je ne m'attendais pas non plus à me retrouver ici aujourd'hui non plus pour être sincère. Il faut croire qu'il y a eu une petite confusion. »
Petit sourire qui frôlait presque l'hypocrisie. Disons les choses clairement, vivre ce genre de petites mésaventures n'est jamais vraiment très agréable. Mais au fond, le professeur de français n'y était pour rien.

« Dois-je me présenter également devant la classe ? Je crains de ne pas pouvoir faire aussi bien que ma camarade, ne connaissant pas un traître mot de français. Et puis je ne voudrais pas retarder le cours davantage... »
La petite remarque sur son ignorance de la langue de Molière avait été lancée avec un ton aussi léger que le soupir d'une concubine. Et c'était toujours avec ce sourire trop serein pour traduire une réelle gêne qu'elle avait évoqué la possibilité d'aller s'asseoir directement pour éventuellement se présenter au début d'un autre cours.
Mais soyons honnête, la vérité, c'est qu'elle était juste pressée de poser son cul. Mademoiselle avait beaucoup marché aujourd'hui et avait quelques peu mal aux pieds.

Petit regard furtif à l'attention du binoclard qui s'était mis à la fixer, et qui dégageait un petit quelque chose trop fascinant pour être totalement naturel. Et il y avait cette étrange fille assise à ses côtés dont Keine ne parvenait même pas à déceler la présence. Décidément, cette classe réservait pas mal de surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 19 Nov - 4:27

HJ : Aaaark, désolée pour le retard! ><" Et désolée pour l'erreur aussi.^^" Je faile.

~~~

...Oh.

Hahaa, tu t'es planté dans le nom. Ce n'est pas bien courant, ça, Calpis. Pour toute réaction, au début, le petit gros avait ouvert des yeux ronds et caché sa bouche d'une main, des manières qui vont mieux à un gamin ou une gamine polie qu'à un homme comme lui... Mais c'est comme ça qu'il est, Calpis. Disons, quand il ne tape pas sur les tables pour réclamer le silence. ...Bon, t'es mimi, Calpis, mais tu ne peux pas te contenter de ça. D'autant qu'apparemment, cette pauvre fille vient d'apprendre qu'elle était censée assister à ce cours sans avoir été prévenue avant... Aah, Mahora Mahora. C'est un endroit énorme, on peut donc comprendre au fond qu'il y ait certains problèmes d'administration. N'empêche que maintenant, d'un côté comme de l'autre, c'est la gêne qui a le dessus.

Oh, toutes mes excuses, mademoiselle... Pour votre nom, comme pour tout le reste, d'ailleurs. Ce n'est jamais facile que de devoir s'adapter à des horaires improvisés dès qu'on arrive... Je me renseignerai auprès de l'administration. Il ne faudrait pas que vous connaissiez aussi d'autres problèmes dans d'autres matières...

Là encore, étrange d'entendre Calpis parler si bien alors que d'habitude il n'est capable que de propos extrêmement enfantins et simplistes. Mais pour sûr, ça se voyait très clairement, il était bien embarrassé. Quand on est épais comme lui —peu importe le sens du terme—, on a du mal à cacher ses impressions aussi bien que Keine. Oui, parce qu'évidemment il n'avait rien remarqué de la surprise de cette dernière, et ne pouvait tout au plus que se douter que ses sourires étaient là essentiellement pour la politesse. Rien de mieux. Ah, quoique si. Il y avait bien une chose : cette fille-là ne se sent pas suffisamment à l'aise en français pour se présenter, et ça se comprend. Ça se comprend aussi qu'après redirection et reredirection vers un cours auquel elle ne pensait pas assister, elle n'en ait pas vraiment le courage. Et comme Calpis reste, effectivement, quelqu'un de "gentil", il ne va pas aller embêter notre pauvre nouvelle avec des choses pareilles tout de suite.

Je vais vous laisser tranquille pour l'instant, cela vous fait déjà suffisamment de soucis pour aujourd'hui... Vous pouvez aller vous asseoir. Encore désolé pour le dérangement.

Sourire conciliant. On va la laisser tranquille la pauvre Keine. Elle allait enfin pouvoir s'asseoir... Mais maintenant que Calpis a "accompli son devoir", passons à Tamao qui, regardant toujours cette nouvelle arrivante, venait de remarquer qu'elle aussi l'avait regardé... Oh, un très court instant, mais suffisant pour lui faire détourner le regard avec embarras. Crotte. Crotte. C'est malin, tu passes pour quoi maintenant, imbécile de taupe? Cependant cela ne dispensait pas Tamao de se faire de premières impressions sur ce qu'il avait vu. D'abord... Oh, who are we kidding, les fringues de Keine d'abord, c'est ça qu'il avait regardé. Parce qu'elles étaient magnifiques, dans le sens surtout où ça lui faisait penser encore à cette chose sacro-sainte qu'il adorait par-dessus tout chez les filles —le cosplay. Surtout ce chapeau de malade, là. Allez savoir de quoi c'était censé être un cosplay, Tamao, ça lui était égal, n'empêche que ça en jetait! Bien plus d'ailleurs que sa foutue casquette rouge, à lui, mais on va laisser sa pauvre casquette tranquille. Impressions morales? Bon sang, elle est polie et correcte cette fille-là. Exactement comme une grande dame. Et elle réagit plutôt bien à des emmerdes pareilles, apparemment. Tamao, contrairement à Calpis, pouvait aisément croire à l'hypothèse de l'hypocrisie, étant de ce bord-là lui-même. M'enfin, il faut dire qu'une telle correction et une telle capacité à sourire, c'est vraiment louable. Ça doit être ça qu'on appelle la maturité et qu'il n'a pas...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Jeu 24 Nov - 5:06

- Merci beaucoup, Aurélia-kun! Nous te souhaitons tous la bienvenue.

Pendant que je retourne à ma place, le reste de la classe me souhaite la bienvenue avec de grand gestes. Moi qui craignais de mettre du temps pour m'intégrer, me voilà rassurée. Le prof tenta d'obtenir le calme de nouveau, mais personne ne l'écoutait vraiment. Je lui fit un bref sourire désolé, étant un peu responsable du brouhaha... Mais un petit raclement de gorge, à peine audible, me fit tourner la tête vers la porte. Une fille aux yeux noisettes et à la chevelure d'argent se tenais sur le pas de celle-ci. Et au vu du chapeau sur sa tête, aucun doute qu'elle était magicienne. Je préférais qu'elle ne sache pas mon nom de famille (pas envie de subir une pluie de questions gênantes supplémentaires), pourtant, elle semblait dégager une sorte de maturité. Cella ce voyait aisément dans son regard. Le prof remua les lèvres, mais aucun son n'en sortirent, sans doute à cause du boucan derrière moi...

- S'IL VOUS PLAÎT!

Hurlement, suivi d'un puissant coup de paume sur la table. J'en ai sursautée de surprise, et vu la réaction immédiate de la classe et du silence qui suivit, je ne suis pas la seule à être scotchée. Je vais être franche, je ne m'attendais pas à ça de sa part. Il se tourna ensuite face à la nouvelle élèves, aussi nouvelle que moi d'ailleurs.

- ...Là, c'est mieux. Vous êtes Ciremya Kleine-kun, n'est-ce pas? Je ne vous attendais pas ici aujourd'hui... Vous vous êtes perdue, peut-être?

Je sursaute de nouveau. "Ciremya" ? En y repensant, maman avait un jour parlée de cette famille, mais je ne sais plus dans quelle circonstance... Ce qui est sûr en revanche, c'est que c'est une famille importante qui vient du Mundus Magicus. Maintenant, c'est certain, cette fille est forcément une magicienne. Reste à savoir si je peux lui révéler mon nom de famille ou pas... Mais pour le moment, elle semblait plus gênée qu'autre chose, malgré son sourire (forcé ?).

- Keine, mais c'est une faute courante, il a probablement été mal rédigé par l'administration. Je ne m'attendais pas non plus à me retrouver ici aujourd'hui non plus pour être sincère. Il faut croire qu'il y a eu une petite confusion. Dois-je me présenter également devant la classe ? Je crains de ne pas pouvoir faire aussi bien que ma camarade, ne connaissant pas un traître mot de français. Et puis je ne voudrais pas retarder le cours davantage...

Suite à sa remarque, elle jeta un bref regard dans notre direction, ou plus précisément, à la table de devant. Vu que la place à coté de moi est la seule de libre, je me prépare psychologiquement à devoir répondre à certaines de ses questions, notamment sur mon identité. Dieu que je déteste ce genre de moment. Mais peut être que ce sera différent avec elle ?

- Oh, toutes mes excuses, mademoiselle... Pour votre nom, comme pour tout le reste, d'ailleurs. Ce n'est jamais facile que de devoir s'adapter à des horaires improvisés dès qu'on arrive... Je me renseignerai auprès de l'administration. Il ne faudrait pas que vous connaissiez aussi d'autres problèmes dans d'autres matières...

Il semblait extrêmement mal à l'aise (et même plus que Keine) comme le prouvais sa main devant la bouche et ses yeux écarquillés. Pour ma part, je demanderais à Takamishi si c'était normal que l'administration fasse des bourdes pareilles. Enfin, quand on vient vous dire que le directeur oublis de rendre des copies, ce qui fait grave chuter la moyenne d'une classe, plus rien étonne.

- Je vais vous laisser tranquille pour l'instant, cela vous fait déjà suffisamment de soucis pour aujourd'hui... Vous pouvez aller vous asseoir. Encore désolé pour le dérangement.

Une fois qu'elle fut assise à coté de moi (seule place libre, rappelons le), je lui adresse un sourire sincère.

- Salut... Bienvenue dans l'école labyrinthique qu'est Mahora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Ven 25 Nov - 4:47

"École labyrinthique"? Tamao dressa l'oreille derrière l'oreillette rouge de sa casquette. Tiens tiens, ça c'est intéressant. Non pas que ce genre de remarque soit peu commune à entendre, mais notre binoclard prenait toujours un malin plaisir à écouter les gens se plaindre de ce genre d'aspects. Forcément, c'était énervant, il fallait bien qu'on le dise. Et pour une fois que ce n'était pas lui qui se plaignait de lui-même, c'était d'autant plus appréciable. Aussi une voix qui ressemblait plutôt au ton d'une fille en version grave se fit entendre, le ton cyniquement amusé que Tamao avait choisi de prendre dans cette situation, se fit entendre devant les deux filles.

Ouais, je n'aurais pas pu dire mieux moi-même...

Sans se retourner tout à fait, Tamao montrait quand même un certain profil aux deux filles, prenant tandis qu'il se plaignait bien plus d'assurance qu'un petit cafard à lunettes de sa trempe ne pouvait s'en permettre. Disons les choses telles qu'elles sont. Kyoui, elle, qui tâchait de se montrer plus attentive au professeur, écoutait tout de même d'une autre oreille son "petit maître" faire allusion à un temps qu'elle n'avait pas connu : l'arrivée de Tamao à Mahora. Dieu que c'était beau, ce temps-là. Prenez un petit nerdy rationnel qui ne jure que par la science. Dès le premier jour, mettez-le devant un gars qui fait tomber la foudre du ciel "because he can", juste pour la déconnade. Essaie un peu d'expliquer ça, maintenant, Tamao? Sa réaction avait été plutôt impayable, ce jour-là. "Ça t'évitera de te pisser dessus la prochaine fois que tu verras un truc de ce genre", avait dit le gars en question. Et ma foi, au fond, il n'avait pas eu tort. Voilà comment on en arrive au gars sur-blasé qu'est Tamao aujourd'hui. Au sujet de la magie en tout cas. Disons qu'il avait plus ou moins accepté le fait que l'école Mahora soit plus surréaliste qu'une peinture de Dali au quotidien, même si ça lui filait mal au coeur. Tant qu'il avait le moins affaire possible aux magiciens, ça lui suffisait... Même s'il faut dire aussi qu'il n'avait pas réussi à tout éviter là-dedans. Voilà aussi comment on en arrive à avoir devant soi un vampire au lieu d'un jeune garçon normal à la croissance en retard. Dans une moindre mesure voilà comment ce gars se retrouve lié par pactio à une fille qu'il ne connaît quasiment pas. M'enfin, on ne va pas faire l'inventaire de toutes les choses moches dans la vie de Tamao, ça n'en vaudrait pas la peine.

Et encore, vous deux, vous risquez d'être bien moins surprises que moi.

Ce n'est pas faux. Bon, pour le cas d'Aurélia, c'est confirmé, cette fille est une magicienne. On en a une preuve, et c'est égal si on la mentionne ou pas. Et pour Keine... Bon, écoutez, "Ciremya Keine", QUI a un nom comme ça, sérieusement. Tamao voulait bien concevoir que Mahora soit un établissement très interculturel, n'empêche que... Généralement, quand tu te trouves face à quelqu'un qui porte un nom pareil, il vient de plus loin que l'Amérique. Et dans le cas où Keine n'était pas une magicienne? Ben tant pis, il se serait trompé, et puis c'est tout. D'abord, non seulement cette simple remarque ne laissait explicitement rien présager quant à l'existence des magiciens, et puis de toutes façons, Tamao se contrefichait de ce que Keine apprenne l'existence des magiciens par lui ou non... Est-ce que le gars qui lui avat appris l'existence du surnaturel s'en était soucié, lui? ...Rin à foutre, ouais.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 25/11/2011
▬ MESSAGES : 61


Feuille de Perso
▬ NOM : Alexander Darkning
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (pour le moment)


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Ven 25 Nov - 17:18


Il fallait bien un jour pour que les transports déconnent et bien sur ça tombe sur le jour où je dois poser les pieds dans un établissement scolaire pour la première fois, je vous jure que si ce n’est pas de la poisse il faut inventer un nouveau mot. . . Alors je ne sais déjà pas exactement où je suis, je dois en plus de ça déposer les sacs de trois tonnes que je traine derrière moi et sur mon dos au dortoir avant de pouvoir enfin aller en classe paisiblement. Et après tout ça il faut que je trouve le collège ET la classe. Ah oui j’ai oublié de préciser, le tout sans indication ni carte pour me repérer. Donc en d’autre terme on me balance dans Mahora en me demandant de trouver deux bâtiments dont j’ignore totalement la localisation. . . Il a fallut au moins une bonne demi-heure pour trouver quelqu’un pour demander mon trajet, un bon quart d’heure pour trouver le lieu-dit, dix minutes pour me débarrasser de mes affaires. Et je peux encore continuer longtemps comme ça mais j’ai un retard pas croyable sur le cours que je suis sensé avoir, je ne cherche même plus à compter je sais que je suis mort d’avance. Et maintenant que j’ai trouvé le collège je suis paumé dans ses couloirs, non mais sans déconner c’est quoi cet établissement ? ! Bon la 2-C c’est par oùùùùùùùùù ? !


Alexander : Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! ! ! ! ! ! !


Oui, ça a l’air idiot vu comme ça mais croyez-moi que ça fait un bien fou de hurler comme ça. Mais le problème c’est que j’ai pris cette habitude à la maison, quand il n’y a que mes parents. . . Là il y a un peu plus de monde et en quelques instants certains professeurs ouvrirent la porte de leur salle pour vérifier qui se faisait assassiner dans les couloirs, et c’est après m’avoir demandé si c’était bien moi qui venait de hurler j’en profitai pour enfin pouvoir demander où se trouvait la salle de la 2-C que je cherchais en errant dans le collège tel un fantôme condamné à y rester à jamais. . . Je me suis senti d’autant plus bête lorsque l’on m’indiqua que la salle était juste au fond du couloir que j’empruntais. . . C’est une magnifique entrée en matière que je fais là et encore le bouquet final n’est toujours pas arrivé, oh que oui car il faut encore que j’entre dans la salle. . . Et au-delà de mon retard le pire de tout, subir le regard des autres, savoir que je vais devoir rester avec d’autre personnes, assis à côté d’eux. . . J’en ai des frissons rien que d’y penser, aller Alexander tu serre les dents et tu fonces ! Et alors que je m’apprêtais à frapper à la porte je remarquai que cette dernière était déjà ouverte me laissant voir en avance mes ‘’camarades‘’ intensifiant encore plus mes frissons.


Alexander : E-Excusez-moi. . .


C’est parti je suis lancé, maintenant il est temps pour moi d’intégrer une classe. . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 26 Nov - 10:23

Aaaaaaaaaah!

À l'autre bout du couloir, un cri s'était fait entendre, et Calpis, au lieu de réagir correctement, s'était mis à crier aussi comme si c'était l'Apocalypse. Oui... Ce cri lui avait fait peur. Bonjour le prof...

Qu'est-ce qui se passe? Qu'est-ce que c'est?

Notre petit gros s'était alors précipité vers la porte, déjà bien entrouverte après l'arrivée de Keine, pour l'ouvrir tout à fait... Et découvrir derrière encore un nouvel élève qui s'avançait vers la classe. Décidément, c'est la journée des retards, et la journées des nouveaux aussi! Mais bon ; au moins, s'il a l'air bien paumé et nerveux, à part ça, il n'a l'air de rien arriver de grave à cet élève. Calpis poussa un soupir.

Darkning Alexander-kun...

Eh oui, là encore, Calpis a retenu le nom... Allez savoir comment. Allez savoir s'il sait même autre chose au sujet de cet élève... Bon. On n'essaie même plus de faire semblant d'être surpris de ces arrivées intempestives. Non pas que ce soit de leur faute après tout, les pauvres. Mais ce cri, en revanche...

Je vous en prie, ne criez plus comme ça, vous allez finir par me donner une crise cardiaque. Quelque chose ne va pas?

Essayons de faire preuve d'empathie. Calpis n'est pas le genre à être assez intelligent pour tout comprendre, mais il peut tout de même se servir de sa petite tête une fois de temps en temps... Aussi lâcha-t-il un sourire qui se voulait compatissant. Après tout, un premier jour dans une école n'est jamais facile, et tristement, c'est précisément ces jours-là qu'on a en plus tendance à jouer de malchance...

Si vous êtes nerveux, je peux vous exempter de vous présenter devant la classe, si vous préférez... Allez plutôt vous asseoir... Ah. Si vous trouvez une place quelque part. C'est que je n'avais pas prévu de me retrouver avec autant d'élèves aujourd'hui...

Gêné, Calpis déglutit. Non seulement parce que du coup, avant même qu'il s'en rende compte, il s'était retrouvé face à une classe d'autant plus nombreuse, ce qui le stressait encore plus... Mais en plus, maintenant, il se retrouvait à ~encore~ mal accueillir un élève. Fichue journée. Calpis commençait à avoir de plus en plus peur. Que pourraient bien dire les élèves de son incompétence dans une situation pareille? Dire qu'on n'avait même pas commencé le cours!

Tamao, lui, s'inquiétait beaucoup moins. En fait, au contraire, tout ça lui avait l'air de plus en plus intéressant, curieux qu'il était. Et d'ailleurs il s'était redressé sur sa chaise pour mieux voir, une fois encore, le nouvel arrivant, ne pouvant retenir cette réplique, tout fort :

Huw! Ils poussent comme des champignons, ma parole!

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Jeu 1 Déc - 8:18

- Ouais, je n'aurais pas pu dire mieux moi-même... Et encore, vous deux, vous risquez d'être bien moins surprises que moi.

Tamao c'était retourné et affichait un drôle d'air sur son visage. J'allais lui répondre, lorsqu'un hurlement à réveiller les morts retentit dans le couloir, ce qui fit faire une crise cardiaque au prof... enfin presque...

- Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! ! ! ! ! ! !

- Aaaaaaaaaah ! Qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce que c'est ?

Pour un peu, c'en était franchement comique. Le prof... roula... vers la porte, qui s'ouvrit pour de bon sur, je vous le donne en mille, un nouvel élève... Franchement? C'est quoi cette administration ? Il pouvaient pas nous envoyer tous en même temps plutôt que de le faire au compte goute ? En plus, il n'y a plus de place libre... Je commence sérieusement à me dire qu'il y a dans cette école une très mauvaise organisation.

- E-Excusez-moi. . .

- Darkning Alexander-kun... Je vous en prie, ne criez plus comme ça, vous allez finir par me donner une crise cardiaque. Quelque chose ne va pas ? Si vous êtes nerveux, je peux vous exempter de vous présenter devant la classe, si vous préférez... Allez plutôt vous asseoir... Ah. Si vous trouvez une place quelque part. C'est que je n'avais pas prévu de me retrouver avec autant d'élèves aujourd'hui...

C'est ce que je disais, une très mauvaise organisation. Même le prof ne s'y attendais pas (alors qu'il connait déjà son nom ?). Alexander lui, ressemble à la description même du beau ténébreux. D'ailleurs, les quelques filles présentes semble le regarder avec intensité. Pour ma part, je suis attirée par les filles (oui, je le clame haut et fort) donc je le trouve beau, c'est vrai, mais sans plus. Le prof en revanche, déglutit péniblement. Après tout, il ne reste déjà plus que quinze minutes avant la fin du cours... Faudrait que je pense à demander à Tamao si c'est toujours comme ça avec lui... Heureusement que je suis Française, c'est pas dans cette matière que j'aurais de mauvaises notes. D'ailleurs, le voilà qui se manifeste, mais pas pour dire un truc gentil...

- Huw ! Ils poussent comme des champignons, ma parole !

Les champignons t'emmerdent, Tamao !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collégien


avatar
Ecko

▬ INSCRIPTION : 25/01/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 98


Feuille de Perso
▬ NOM : Ecko
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mitsuki, Chihiro, Haruka, Miyako, Sarah, Jade, Sayako, Hime, Risa ...


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Jeu 1 Déc - 8:29

    1 trait de crayon ... 2 traits de crayon ... 3 traits de crayon ... À chaque fois qu'un nouvel élève entrait, Ecko traçait une ligne sur son bureau, avec un crayon qu'il avait trouvé par terre en venant en cours. 3 nouveaux. Aurélia, Ceine ... Cleine ... Klein ... Clé ... Ciremya ... Sauf si c'était le nouveau venu qui se nommait Keine ? Ou Klein ? Alexander Klein ? Ah, trop de nouveaux noms à apprendre en quelques minutes ! Ecko est complètement perdu, il fixe les nouveaux arrivants comme s'ils venaient d'arriver en défonçant la porte en chevauchant un taureau. Mais c'était quand même rassurant : il était plutôt nouveau lui aussi, c'est rassurant de savoir qu'il n'est pas le dernier arrivant de la classe.

    Bien qu'il était lui-même surprit du hurlement du #3 (nommons-les comme ça, c'est plus facile), il était surtout bien amusé de voir la réaction du prof. Priceless !

    ~ SIGNE DE VIE ~


Dernière édition par Ecko le Jeu 8 Déc - 1:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Ven 2 Déc - 10:58

Coup d'oeil de Calpis vers sa montre. Et qu'on lève les yeux au ciel. Bon, au moins il avait réussi à remplacer sa panique par du découragement, c'était déjà ça. ...Mais est-ce vraiment une si bonne chose.

...Ouammf.

Apparentons ceci à un soupir. Calpis se tourna alors vers l'auditoire, priant pour que tout se passe bien à présent, et lança à la cantonade, en un sens un peu pour rétablir le silence :

Phrases de thème!

Pauvre gars. Il a crié ça quasiment sur le même nom qu'on crierait "un homme à la mer". Et à présent il s'est retourné vers le tableau, il a pris une craie et il se met sur la pointe des pieds pour essayer d'atteindre le haut et d'écrire ses phrases correctement. Pincement au coeur. Non seulement aujourd'hui tout foutait le camp avec ces nouveaux élèves si mal informés —pauvres d'eux-mêmes—, mais en plus il fallait au mauvais moment que son foutu complexe de petite taille vienne lui entamer le moral encore davantage. Tant pis. Écris, Calpis, écris. Bientôt on pouvait lire une série de 4 phrases en blanc sur le tableau, en japonais, puisqu'il faut le préciser :

1 - Le professeur est arrivé en retard.

2 - Les nouveaux élèves sont arrivés en retard.

3 - D'autres élèves arriveront-ils?

4 - Nous n'avons pas pu suivre le programme aujourd'hui.


Ceci fait, Calpis se retourna à nouveau vers la classe :

Voilà... Je demanderais à ceux qui estiment qu'ils en ont le niveau de traduire les phrases suivantes en français. Et n'hésitez pas à me demander du vocabulaire si nécessaire... Pour les autres, j'ai préparé une fiche avec quelques mots de base pour commencer, le temps que je la retrouve et je vous la distribue.

Et sur ces mots il se baissa pour prendre sa serviette et la posa sur son bureau pour commencer à fouiller dedans. Pauvre Calpis. Il souriait, parce qu'il fallait bien sourire et faire de son mieux tous ensemble, mais au fond il avait aussi bien envie de pleurer. Sincèrement. Être prof, ce n'était décidément pas son truc... Parce que non, ce genre de doutes n'est pas exclusif aux jeunes recrues comme Negi. Et quand ça se passe mal un jour, ça n'aide pas à faire passer la pilule...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/02/2009
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 18




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 4 Déc - 12:59

Que d'animation dans cette classe décidément, c'est à se demander si le cours pourra se faire correctement. De son point de vue, Keine s'était déjà résignée à n'entendre du français que de la bouche du professeur et d'Aurélia. Le problème lors des cours de langue lorsqu'un bilingue se balade dans la classe, c'est que les élèves sont toujours tentés d'attendre que l'élève qui s'y connaît donne la réponse, épargnant à tous les autres la corvée de se faire remarquer en levant la main pour baragouiner quelques syllabes maladroites. Au moins, à ce niveau là, Keine sera épargnée jusqu'à avoir rattrapé son retard.... si l'obligation de devoir suivre cette matière se confirme, évidement.

Bref, après avoir échappé aux présentations – disons qu'il est de toute façon difficile de faire mieux qu'Aurélia de ce côté – Kei-chan alla s'installer à côté de cette dernière qui lui souhaita amicalement la bienvenue. Au moins, elle ne serait pas la seule à être dépaysée ici, sans compter que c'est difficile de se faire des amis lorsqu'on arrive au milieu d'élèves qui se connaissent déjà.
Et voilà que le petit binoclard se mêle de la conversation. Bon, ce n'était pas très poli d'écouter les gens de la sorte, mais d'un autre côté c'est normal de s'intéresser un tant soit peu aux nouvelles venues. De toute façon, ce n'était pas comme si Keine risquait de comprendre grand-chose à ce cours pour l'instant, donc autant faire un peu connaissance avec les gens. D'autant plus qu'elle était dans un coin assez intéressant : une magicienne qui cache son identité, un intello qui dégage une aura pour le moins étrange qui lui a valu de se faire classer immédiatement par Keine dans la catégorie des créatures magique, et cette fille qui – en plus d'avoir une présence qui ne dépassait même pas la chaise sur laquelle elle était installée – n'avait pas inspiré une seule fois depuis plusieurs minutes. Celle-là, le seul moyen pour qu'elle soit humaine, c'était en étant une ninja ou une enfant abandonnée dans la nature et élevée par des carpes.

Parlant de carpes, ça rappelait à Keine qu'elle avait faim. Il finissait quand ce cours déjà ?

Et encore, vous deux, vous risquez d'être bien moins surprises que moi.
Les pensées de Kei-chan s'éloignèrent de la délicieuse terrine de carpe qu'elle s'imaginait en train de manger pour revenir à la réalité. Un phrase bien intéressante que voilà. Un peu risqué de le dire ainsi sans s'être un minimum renseigné au départ cependant. Disons que c'est le genre de remarques qui, prononcé devant les mauvaises personnes, pourraient très bien conduire certaines personnes à se poser trop de questions et à fouiner là où il ne faut pas.
Minute là, il était davantage surprit qu'elles ne le seraient ? Ça voulait dire qu'il ne connaissait pas l'existence de la magie avant d'arriver ici ça, non ? Mais alors... il était humain à la base ? Bon, pas trois millions de possibilités du coup, il était soit un loup-garou, soit un vampire, ou autre créature qui se reproduit en contaminant les autres. Et au vu de l'étrange fascination que l'artiste ne pouvait s'empêcher d'éprouver à l'égard du porteur de binocles, elle avait vite fait de pencher pour la seconde possibilité.

Et vlan ! Ça continue ! Voilà que quelqu'un hurle dans les couloirs ! Un nouvel élève visiblement... encore. C'est quoi le truc ? Mahora organise un « festival du nouveau » chaque année ? Non parce que deux nouveaux élèves le même jour dans la même classe, c'est déjà gros, mais alors trois on tape carrément dans la fiction !

« Ara ara... On se croirait dans un manga. »
Il fallait bien que quelqu'un fasse la blague à un moment donné. Voilà, je me suis dévoué, prière de ne pas me lapider trop fort. Non, sérieusement, avouez qu'on se croirait dans un tome au début d'un nouvel arc, dont l'abondance de nouveaux personnages est assez caractéristique. Vous savez, histoire de relancer l'intérêt du lecteur.
Et oui, Keine lit occasionnellement quelques mangas, elle vient du Mundus Magicus après tout, pas de Mars. Bon, j'arrête avec les références vaseuses. Toujours est-il qu'elle n'avait pas pu s'empêcher de lancer cette remarque, juste assez fort pour que ses voisins de classe l'entendent sans que ça n'arrive aux oreilles du professeur dont l'attention était de toute façon portée sur le nouveau venu.

De plus, elle n'était pas la seule à n'avoir pu garder ses sarcasmes pour elle.

Huw! Ils poussent comme des champignons, ma parole!
« Les champignons peuvent être délicieux une fois cuisinés. »
Réponse calme avec un grand sourire amical. Difficile de savoir si c'était là une remarque pleine de sagesse ou juste son estomac qui s'exprimait. Toujours est-il que dans le contexte, ça avait pas mal de sens ce qu'elle disait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle de cours des 2-C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: L'école Mahora :: Salles de classe-
Sauter vers: