MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salle de cours des 2-C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 4 Mai - 10:38

Pendant ce temps, à Vera Cruz....
Bon, d'accord, l'action ne se déroule pas véritablement à Vera Cruz, mais plutôt dans la salle de classe. Car c'est bien en classe que se déroule la majorité de ce RP, quoi qu'en laissent sous-entendre les deux-moiselles (mais c'est qu'il a de l'humour!) qui se "montrent leurs ailes" (les jeunes ont des expressions bizarres pour ce genre de choses de nos jours...).

Bref, en classe – admirez la façon subtile dont le narrateur insiste sur le lieu de l'action – Keine avait rendu son sourire à Kyoui, avec une teinte de gêne, cela va sans dire. Kyoui... drôle de nom en passant. Si on le prononce vite, ça ressemble à Kiwi. Importance de l'anecdote ? Aucune, seulement la magicienne à faim, alors la nourriture lui vient naturellement à l'esprit.
Toujours est-il qu'elle était perturbante, cette Kiwi, à ne dégager aucune présence que Kei-chan ne parvienne à sentir. L'albinos fixait donc le dos de cette fille bizarre tout en dessinant sur une nouvelle feuille, presque affalée sur sa table. Beaucoup moins la classe comme posture, mais bon, on va pas remettre en question tout son processus créatif non plus.

Résumons un peu les chose : elle ne dégage aucune présence vivante, pas ou trop peu de magie pour que cela puisse se déceler, n'a pas l'air de respirer souvent, ou le fait trop légèrement pour que cela puisse se remarquer... A priori, c'était plutôt clair de définir ce qu'elle était. D'un autre côté, elle venait de faire preuve d'une certain délicatesse avec son sourire juste à l'instant, un sourire plutôt touchant si Keine devait donner son avis sur la question.
Et tandis que les yeux de la magicienne sondaient la jeune fille et ses pensées envisageaient les diverses possibilité, son crayon parcourait frénétiquement le papier. Soudain, elle s'arrêta er se redressa pour jeter un regard d'ensemble à son esquisse. Elle afficha un air perplexe avant de s'emparer d'un crayon rouge, l'utiliser quelques secondes, puis le reposer.

Ah ! Timing parfait ! Voilà qu'une des filles revient des toilettes pour occuper l'attention du prof !

« Psst ! »
Elle tendit le papier – soigneusement plié – devant elle, en le faisant légèrement toucher l'épaule de Kiwi pour qu'elle comprenne qu'il lui était adressé. A l'intérieur se trouvait le dessins d'un femme robot, aux traits épais et rigides, dépourvu de couleur. Un élément cependant – situé au niveau de la poitrine de la femme – contrastait avec le reste : un petit cœur, aux lignes fines et courbes, comme pour signifier qu'il n'était pas artificiel, coloré d'un rouge des plus chaleureux.

A côté de l'esquisse – qui bien que rustique avait du style – se trouvait un énorme point d'interrogation. C'était une question que Keine lui posait, et elle en attendait la réponse avec de grands yeux pétillants et un sourire malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 4 Mai - 11:32

De retour en classe, donc. Nagisa était revenue la première, et son arrivée avait forcé Ramune à s'interrompre une fois de plus, un court instant. Rassuré qu'elle soit revenue, apparemment. À croire qu'il ne l'avait pas entendue courir pour arriver jusqu'ici...

Ah! Nagisa-kun, vous revoil...

Il n'avait même pas eu le temps de finir sa phrase que Nagisa lui avait signalé qu'elle ne se sentait pas bien et avait demandé à regagner sa chambre (ou l'infirmerie, quoi que ce soit qui ne l'oblige pas à rester en classe au fond, il me semble). Ramune, surpris, avait levé un sourcil.

Euh... Oui, je n'y vois pas d'inconvénient, faites attention à vous surtout... Mais... J'avais envoyé Matsury-kun vous chercher, vous êtes revenue toute s...

Là encore, l'intéressée arriva avant que Ramune ait pu terminer sa question. Légèrement blessée, chose que le prof d'anglais, stupide qu'il était, ne remarqua pas, mais au moins elle était de retour.

Ah, tiens, non, vous revoilà.

Et, retrouvant son sourire :

Merci de votre aide, Matsury-kun. Vous pouvez retourner vous asseoir.

~~~

Du côté de ceux qui étaient restés en classe, que se passait-il donc? Eh bien, pour une fois, faute de parler de Tamao, qui a assez ramené sa fraise jusqu'à présent, on va s'intéresser à Kyoui. Kyoui qui s'était remise à suivre le cours, jusqu'à ce qu'elle sente un contact au niveau de son épaule, juste au moment où Nagisa était revenue. Elle se retourna légèrement et récupéra le papier plié que lui tendait Keine, en prenant soin de s'incliner légèrement en signe de remerciement (parce qu'apparemment il faut remercier quand quelqu'un vous passe un papier en classe). L'androïde, si une telle chose est possible, était en état d'anticipation : elle connaissait, parce qu'on lui avait implanté cette connaissance, cette habitude qu'avaient certains élèves de se passer des mots entre eux, mais elle n'aurait pas considéré de sitôt le fait d'en recevoir un elle-même.

En dépliant le papier, ses caméras oculaires attentives au possible, Kyoui se rendit rapidement compte qu'il ne s'agissait pas de texte, mais d'un dessin. Ce qu'il représentait, au sens propre du terme, n'était pas difficile à comprendre. En revanche, son sens figuré échappait quelque peu à Kyoui, qui n'en montrait rien, parce qu'on était en classe et qu'il valait mieux éviter de montrer ce genre de choses, mais qui avait du mal à comprendre l'information, le message que ce papier était censé renfermer. Le point d'interrogation en particulier. Était-ce censé être un titre donné au dessin? Où était la question qui allait avec?

Tap. Tap. Imitant le geste de Keine, Kyoui tapota l'épaule de Tamao avec le papier.


Hm?

Tamao, à ce moment-là, était plus occupé à essayer de comprendre d'où venait cette soudaine odeur de sang qu'autre chose. C'était léger, mais il y avait bien une odeur de sang provenant d'une plaie ouverte quelque part. Quelqu'un avait dû se blesser... Enfin, bref. Chuchotis les plus discrets possibles.

Qu'est-ce qu'il y a?

Je ne comprends pas très bien, petit maître.


Tamao se décida à regarder ce que Kyoui avait à lui montrer. Surprise. Qu'est-ce que c'est que ce dessin? Comment elle l'avait eu?

Qui t'a donné ça?

Ciremya Keine-san.

Eeh...


Tamao dut faire un effort pour s'empêcher de regarder la jeune fille derrière eux. C'était elle qui avait dessiné ça? Waouh, pas mal... D'ailleurs, plus Tamao regardait ce dessin, plus ça lui donnait envie de sourire. Que quelqu'un dessine une chose pareille et le donne à Kyoui, ça voulait dire beaucoup de choses...

Ben ça alors... Qu'est-ce que t'as fait?

Je lui ai souri, il y a quelques minutes.


Cette fois, Tamao souriait carrément. Il allait se perdre dans ses pensées à réfléchir sur la situation, d'ailleurs, quand Kyoui l'interrompit à nouveau, en pointant d'un doigt le point d'interrogation de Keine.

Savez-vous ce que signifie ce point d'interrogation, petit maître?

Hm... C'te question... Tamao resta perplexe un court instant, puis haussa une épaule en secouant légèrement la tête en signe de "non". Non, pas vraiment... Kyoui laissa encore passer un instant en regardant le point d'interrogation, puis le dessin tout entier, et finit par s'adresser de nouveau à Tamao, une fois de plus, aussi bas que possible. Drôle de chose qu'un robot qui parle bas, soit dit en passant. Ce n'est pas comme une personne qui murmure : c'est juste comme un lecteur de son dont le volume est réglé au minimum.

Puis-je répondre à Ciremya-kun, petit maître?

Et, comme Tamao faisait "oui" de la tête en lui tendant une feuille vierge qu'il venait de détacher de son carnet de notes, Kyoui s'empressa d'inscrire quelque chose, avec une écriture si parfaite qu'on aurait presque cru, si l'on ne l'avait pas vue l'écrire, que ça avait été tapé à l'ordinateur. Elle commença par inscrire un petit tiret au bout duquel elle écrivit le simple mot : "Merci". Puis, en-dessous du premier tiret, elle en traça un second, au bout duquel, cette fois, elle marqua un énorme point d'interrogation, la copie conforme de celui de Keine. Puis elle plia parfaitement le papier en quatre, et se retourna pour toucher l'épaule de Keine avec. ...Parce qu'apparemment elle estimait que c'était la seule manière d'"assurer la communication" quand on passe un papier en classe...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Magicien


avatar
Nagisa

▬ INSCRIPTION : 25/04/2013
▬ ÂGE : 20

▬ MESSAGES : 80
▬ LOCALISATION : ma maison


Feuille de Perso
▬ NOM : Nagisa Furukawa
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : personne pour le moment


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 4 Mai - 11:53

Nagisa qui rougissait car elle ne sait si on la regarde ou pas répondit au prof en lui disant:
Merci beaucoup monsieur et parti dans sa chambre en regardant Matsury avant de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Matsury

▬ INSCRIPTION : 25/04/2013
▬ MESSAGES : 86




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 4 Mai - 13:13

Quand Nagisa partit, Matsury eut l'impression qu'elle l'a regardé. Elle était sure de l'avoir déjà vu quelque par, mais où? Donc, Nagisa partit, et Matsury recommença à suivre les cours... Sa blessure n'était pas vraiment profonde, elle était même banal. Matsury finit par se poser la question de "avec qui est ce que je vais partager ma chambre?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Nagisa

▬ INSCRIPTION : 25/04/2013
▬ ÂGE : 20

▬ MESSAGES : 80
▬ LOCALISATION : ma maison


Feuille de Perso
▬ NOM : Nagisa Furukawa
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : personne pour le moment


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 4 Mai - 14:03

Nagisa qui n'avait pas osait lui demander en face a demander pour la remercier de l'avoir aider d'être dans la même chambre quelle sur un papier comme elle avait entendu dire que Matsury n'avait pas de camarade de chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Matsury

▬ INSCRIPTION : 25/04/2013
▬ MESSAGES : 86




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 4 Mai - 14:13

Mqtsury trouva un mot, elle le prit et le lit. Il était marqué que Nagisa voulait être sa camarade de chambre. Matsury aurait bien voulut lui répondre, mais elle était déjà partit (Nagisa pas Matsury)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/02/2009
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 18




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 4 Mai - 19:05

Si d'un point de vue extérieur Keine semblait aussi calme et assurée qu'à son habitude, il en était en réalité tout autrement. La vérité, c'est qu'elle peinait à conserver toute sa dignité usuelle tant elle trépignait d'impatience. Quelle serait la réponse de Kyoui ? Comprendrait-elle le message ? La magicienne avait-elle visé juste ? Tant d'idées qui déboulaient dans cette tête à l'imagination débordante se bousculaient.

Et en plus, l'heure du repas approchait.

Kyoui sembla montrer le dessins de l'artiste à son voisin de classe tout en discutant. Hélas pour l'albinos, elle n'avait pas une ouïe sur développée comme les loups-garou et autres créatures. Du coup, elle était réduite à essayer de deviner ce qu'ils pouvaient bien se raconter ces deux-là. D'ailleurs, ils semblaient particulièrement bien se connaître, quelle était leur relation au juste ? Remarquez, Kiwi-chan, car c'est ainsi que Keine s'était décidée à la surnommer pour le restant de ses jours, avait peut-être tout simplement demandé une feuille pour répondre, car Tamao venait de lui en tendre une.

Voyant Kyoui se retourner, l'albinos voulu tendre la main pour se saisir du message, mais la fille sembla pour le moins déterminée à tendre le bras jusqu'à toucher son épaule avec. Dans un premier temps surprise, Keine retint un petit rire silencieux en mettant son poing sous sa lèvre inférieure, puis s'empara enfin du morceau de papier, l'air amusé. Venant de n'importe qui d'autre, voir quelqu'un faire cela alors que vous le voyez vous tendre le message aurait semblé des plus étrange, mais si Kiwi était bien ce que la magicienne pensait, alors c'était compréhensible. D'ailleurs, Keine ne pu s'empêcher de trouver cela mignon, dans un sens.

L'artiste prit un air attendrit en voyant le mot. La pauvre, elle avait dû la laisser perplexe avec son dessin. D'un autre côté, cette incompréhension répondait plus ou moins à la question qu'elle se posait.
La magister s'empressa donc de sortir une nouvelle feuille, et s'empara non pas de son crayon mais de son stylo plume cette fois. Elle y rédigea un caractère dans un coin, puis un autre au beau milieu. Elle continua ainsi jusqu'à avoir disposé plusieurs kanjis sur sa feuilles, dans des sens divers et variés, mais tous de la même taille et présentant une des plus belles calligraphie qui soit. Puis elle tourna la page, et recommença au verso.

Après quoi, elle s'affala de nouveau sur son bureau, comme lorsqu'elle avait dessiné, la feuille fermement tenue au milieu des bords, entre ses pouces et ses majeurs, laissant ses index libres.

Un pli, deux plis, six plis, quatre plis... Keine les enchaîna à une vitesse prodigieuse jusqu'à obtenir un poisson. Oui, un poisson, tout plat, sur lequel figuraient les caractères qu'elle avait inscrit sur la feuille et qui s'alignaient désormais parfaitement de chaque côté de l'animal. Sur la face droite, on pouvait y lire « Je voulais juste savoir si tu étais un robot doté d'un cœur ». Quant à l'autre côté, il affichait « Je pense avoir ma réponse maintenant ».

Après tout, entre la façon dont elle venait de donner le message précédent, son écriture, et sa reproduction pour le moins parfaite du point d'interrogation, il était difficile de s'y tromper.

Un œil avisé pourrait remarquer que les coins de certains kanjis étaient légèrement cachés par des plis, révélant qu'ils avaient été rédigés avant le petit tour d'origami. Mais le grandiose ne s'arrêtait pas là. Keine sorti alors sa paire de ciseaux, coupa la pointe avant du poisson... et souffla dedans. L'animal de papier se gonfla, prenant soudainement une existence en trois dimensions. Il était plutôt rond, mais on reconnaissant encore très bien l'animal. Quelques appendices c'étaient même légèrement dépliés pour former de minuscules nageoires, ainsi qu'un aileron. Quant à la partie découpée, elle prenait désormais l'apparence d'un trou qui faisait officie de bouche.

L'albinos guetta une occasion pour faire passer le mot sans se faire remarquer du prof. Lorsque le moment se présenta, elle donna une vive pichenette à l'animal de papier pour le faire atterrir sur le bureau de Kyoui. Keine rata son coup et le message tomba finalement sur les genoux du destinataire, après avoir rebondit sur le bord de la table. Bon, au fond, elle l'a tout de même reçu, c'est ce qui importe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 5 Mai - 6:01

Ah. Un objet de papier non identifié qui vole. Enfin, qui venait de passer à côté de Kyoui pour se cogner sur le bord de la table, et atterrir sur ses genoux. En temps normal, Kyoui, dont les réflexes dépassaient évidemment ceux des êtres humains, aurait probablement pu attraper le poisson en plein vol avant qu'il n'arrive sur ses genoux. Mais la forme méconnue de ce qui venait de lui passer sous les yeux l'avait empêchée d'agir de suite. Qu'est-ce que c'est que ça? Un missile ennemi? Je dois lui tirer dessus? Est-ce une balle? Non, ça n'a pas la forme d'une balle. L'androïde retraça dans sa mémoire la trajectoire exacte de l'objet pour identifier sa provenance. La physique lui démontra qu'il venait de la table de derrière. Plus exactement, de Keine, qui lui avait déjà transmis le message précédent.

C'est donc sûrement un nouveau message de Keine! (Waouh, combien de temps il t'a fallu pour arriver à cette conclusion... Non, en réalité, à peine quelques secondes, mais le processus était certainement peu commun.)

Bref. Kyoui souleva précautionneusement l'objet entre ses deux mains pour l'examiner. Il s'agissait apparemment d'origami. Ça aussi, bien entendu, Kyoui en avait déjà vu avant, et cela faisait partie de ses connaissances de base. Un papier plié en forme de poisson et mis en volume par insufflation d'air... Pas des plus faciles, ça. Kyoui, très intéressée par cette forme, se mit à l'examiner sous toutes les coutures, jusqu'à ce qu'elle remarque que Keine avait inscrit un message sur les deux côtés du poisson. Elle ajusta alors ses lentilles oculaires pour le lire.

Et ce qui se produisit ensuite fut plutôt étrange. En lisant ce message qui s'adressait à elle, Kyoui avait eu un bug. Du moins c'était ce qu'elle attribuait à un bug, puisqu'elle ne pouvait pas l'expliquer elle-même. Une erreur inconnue, c'est bien ce qu'on appelle un bug, non?

Le bug en question s'était manifesté par une forme de grande satisfaction. Comme si un nombre incalculable des tâches que Kyoui, en tant que machine, avait à accomplir, s'étaient terminées avec succès d'un coup. Au niveau physique, comme souvent quand Kyoui termine une tâche avec succès, ça s'était manifesté par un sourire. Mais quel sourire, bon sang. La situation n'était pas ordinaire, et le sourire de Kyoui était tellement... Bizarre qu'il fallait être aveugle pour ne pas s'en rendre compte. C'était le genre de sourire ouvert, énorme, qu'on voyait les trois quarts du temps sur votre genki-girl typique. Sauf que cette fois, c'était sur le visage d'une fille robot dont les expressions, si réalistes qu'elles soient, gardaient la plupart du temps un semblant d'air artificiel... C'était le genre de sourire qui allait jusqu'aux yeux, vous voyez? Qui donnait l'impression que ces yeux artificiels étaient loin de l'être.

Et c'est avec ce sourire là que Kyoui, après être restée à regarder le poisson quelques secondes, s'était retournée vers Keine. Surpris par ce mouvement, Tamao s'était décidé à regarder Kyoui à nouveau, et eut un geste de recul, tellement il était étonné par ce sourire.


...Wow.

Pour le petit binoclard, le moment était historique, to say the least. Jamais il n'aurait pensé voir Kyoui sourire comme ça de sitôt...

~~~

Pendant ce temps... Oui, parce qu'on est toujours en cours d'anglais malgré tout. XD Matsury venait de trouver le mot de Nagisa, et Ramune, de son côté, venait d'écrire tout une série d'exemples aussi ennuyeux que répétitifs au tableau. Il n'avait pas cessé son blabla de prof depuis tout à l'heure.

And this, ladies and gentlemen, is how modals are used.

"Ladies and gentlemen", maintenant. La bêtise et la capacité à exagérer de ce prof étaient désespérantes.

Bien! Il ne nous reste que quelques minutes, alors je vous propose de réfléchir pendant le temps qu'il nous reste à quelques exemples de verbes modaux. Notez tout ce qui vous passe par la tête, et nous mettrons tout cela en commun au prochain cours...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Kagamina

▬ INSCRIPTION : 24/12/2009
▬ ÂGE : 19

▬ MESSAGES : 706


Feuille de Perso
▬ NOM : Kagami Mina
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : GRANDE SOEUR CHERIE.


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 5 Mai - 6:56

Mina dormait. En fait, dès les premières minutes où elle a cessé de parler avec sa voisine, elle s'est endormie. Littéralement. A présent, elle avait la tête dans ses bras, croisés pour plus de confort. Elle ne suivait rien du cours, ni en plus de ce qui a pu se passer entre temps - on compte alors l'arrivée de Nagisa, Matsury, et autres. Bref, elle était hors service.

Le rêve qu'elle a eut durant son sommeil ? Une histoire d'amour passionnée entre chats et poissons. POURQUOI ? Ne demandez rien. Seulement voilà, elle voyait un chat noir observer une morue agonisante sur une table de travail, et, voulant la sauver, il la prit dans sa gueule et s'enfuit avec. Un prince sauvant sa princesse...

Bref, en tout cas, lorsqu'elle sortit enfin du monde onirique, il ne restait que quelques minutes avant la fin du cours. Les paroles du prof Ramune étaient lointaines, tellement lointaines, tout autant que le sourire de Kyoui qui s'était dessiné sur ses lèvres pour X raisons - et d'ailleurs, elle tenait un poisson en papier dans ses mains...

Puis elle se rendormit. Comme si de rien était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Matsury

▬ INSCRIPTION : 25/04/2013
▬ MESSAGES : 86




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 5 Mai - 10:41

Le prof Ramune venait de dire que l'on pense à des verbes modaux... Mais bon, il ne remarquait pas que cela énervait les élèves (je rajoute pas d'autres choses vu que c'est pas moi qui le fait jouer) Tamao était surement toujours occupé à regarder le sourire de Kyoui. Matsury avait de son cotés mal au cœur, et fut soulagé lorsque la cloche sonna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magicien


avatar
Matsury

▬ INSCRIPTION : 25/04/2013
▬ MESSAGES : 86




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 5 Mai - 10:58

Le prof Ramune venait de dire que l'on pense à des verbes modaux... Mais bon, il ne remarquait pas que cela énervait les élèves (je rajoute pas d'autres choses vu que c'est pas moi qui le fait jouer) Tamao était surement toujours occupé à regarder le sourire de Kyoui. Matsury avait de son cotés mal au cœur, et fut soulagé lorsque la cloche sonna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 5 Mai - 11:35

Ah... Ben voilà la sonnerie, effectivement. Ramune releva les yeux. La séance de torture façon british était terminée. Dommage...

Bien. Le cours est terminé. Je vous remercie pour votre attention.

Et sur ce, certains des élèves commençaient à quitter la salle, certains des élèves décidaient d'y rester pour manger, et les "au revoir" pleuvait, Ramune tâchant de répondre à chacun d'entre eux.

Ce faisait, le professeur avait rangé ses affaires, quitté son estrade, et s'était approché de Mina, alors qu'il commençait déjà à rouler son livre de cours entre ses mains en forme de cylindre.

PAF. Un bon coup sur le sommet de la tête de l'élève. Ça lui apprendrait à dormir en cours. Et en attendant une réaction, Ramune restait campé devant son bureau, considérant Mina d'un regard noir du haut de ses deux mètres. Elle ne perdait rien pour attendre...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Magicien


avatar
Matsury

▬ INSCRIPTION : 25/04/2013
▬ MESSAGES : 86




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 5 Mai - 12:19

La fin des cours... Matsury fit à Ramune:
-Good Bye! et partit...
elle se demandait comment répondre à Nagisa. D'ailleurs son maux de ventre ne la quitté pas...

//Matsury quitte le rp//
ps:je reviendrais aux prochains cours si possible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collégien


avatar
Ecko

▬ INSCRIPTION : 25/01/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 98


Feuille de Perso
▬ NOM : Ecko
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mitsuki, Chihiro, Haruka, Miyako, Sarah, Jade, Sayako, Hime, Risa ...


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 5 Mai - 13:19

    La cloche a sonné! Libération! Délivrance! Émancipation! Ecko, qui n'échangeait pas de papiers et qui ne passait pas sa vie aux toilettes, trouvait le temps particulièrement long. En effet, il essayait de suivre... Mais décidément, il est pas fait pour les cours. Tant qu'y'a pas de testostérone et d'odeur de sueur, ou bien des explosions, ça ne l'intéresse pas trop.

    Mais c'était terminé. Son calvaire était terminé. Il était d'ailleurs l'un des premiers à avoir quitté la classe. Il a rangé ses affaires, puis passé son sac par dessus une de ses épaules. Brièvement, il s'est retourné vers Mitsuki (nous t'oublions point, belle rouquine) pour la saluer avec un sourire un peu louche, a marmonné un " Bye " adressé à Ramune, puis a quitté la salle. Le tout en moins d'une minute, il faut dire qu'il ne passe que le temps nécessaire en classe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/02/2009
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 18




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 5 Mai - 15:25

GRAOOOU– Dum ! Dum ! Dum ! Dum...
La sonnerie interrompit un nouveau grondement provenant de l'estomac pour le moins remarquable de Keine. Cette dernière, quelque peu affamée, enfourna un maki tout juste sortie de sa boite dans sa bouche avant même que la petite mélodie annonçant la fin de la classe fut terminée. Pourtant, ses voisins de classe auraient pu vous assurer que l'instant d'avant, elle n'avait pas de nourriture sur sa table. Que voulez-vous, quand on a faim et que l'occasion d'enfin manger se présente, on ne perd pas de temps à admirer son bentô, on le sort et on le mange dans la foulée.

Mais tout de même, elle a été particulièrement rapide... Elle ne semblait même pas s'être penchée pour chercher son repas dans son sac. L'aurait-elle gardée sur les genoux en attendant la fin de la classe ?
Toujours est-il qu'elle ne dissimulait pas sa satisfaction alors qu'elle savourait son mets. Elle prit même un regard rêveur, sa main libre posée contre sa joue – l'autre tenant évidemment les baguettes dont elle se servait pour se sustenter – et lança d'un ton enjoué :

« Ah... C'est dans ces moments là qu'on se rend compte qu'il n'y a rien de mieux que d'être vivant... »
L'albinos rêvassa encore une seconde ou deux, le regard perdu en direction d'un point du plafond qu'elle seule semblait percevoir. Soudain, quelque chose la perturba dans ses pensées. L'artiste baissa ses yeux noisette qui se posèrent alors sur... Tamao et Kyuoi. D'accord. Donc, en résumé, elle venait de parler d'à quel point il était merveilleux d'être vivant en présence d'un vampire et d'un robot. Pour la diplomatie, on repassera.
Bon, après, ils ne lui en tiendront peut-être pas rigueur, mais c'était tout de même embarrassant.

« Ah, désolée, j'ai peut-être manqué de tact... »
Kei-chan prit un nouveau maki qu'elle mit en entier dans sa bouche, avec beaucoup moins d'enthousiasme cela dit. Et dire qu'elle avait réussi à se rapprocher un peu de Kiwi-chan, voilà qu'elle gaffait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Lun 6 Mai - 3:11

HJ À Matsury>> Bien sûr, pas de problème!^^

~~~

Du côté du prof : un au revoir à Matsury, en espérant qu'elle réussisse à s'adapter sans trop de problèmes ; un au revoir à Ecko, et voilà qu'il se remettait à attendre que Mina réagisse.

Pendant ce temps, du côté des élèves, Keine venait de sortir son bentô, et Kyoui en faisait autant avec celui de Tamao. Aah, sacré Tamao. Tu ne mangeais pas si bien du temps où Kyoui n'était pas là, hein.

Après avoir lâché un remerciement à voix basse à l'androïde, le binoclard tourna à nouveau son regard vers Keine. Elle avait transmis un nouveau message à Kyoui, pas vrai? Et c'était pour cette raison que l'androïde avait lâché un tel sourire, un moment plus tôt... Pris de curiosité, Tamao pencha légèrement sa tête vers l'avant, tandis qu'il ouvrait sa boîte à repas, pour regarder ce qui était écrit sur le poisson. Il ne pouvait voir que la "face A", pour ainsi dire, mais cela suffit à lui faire lâcher un sourire à son tour. C'était donc bien cela que le dessin d'un peu plus tôt voulait dire!

Il allait réagir, lorsque Keine elle-même décida de manifester son enthousiasme quant au fait de pouvoir ENFIN manger. Tamao lâcha un petit sourire qu'il s'empressa de masquer derrière une bouchée de nourriture. C'était plutôt mignon, comme remarque. Et puis ça lui fit se poser la question, à son propre sujet. Vivant... Oui, il l'était, peut-être. Encore que... Pour l'instant il n'était vampire que depuis peu de temps, mais qu'est-ce que ça donnerait, la vie éternelle? ...Et est-ce que ça faisait de lui un non-vivant?

Tamao se décida à arrêter de penser parce que ça donnait mal au crâne. Saleté de Mahora avec tous ces trucs anti-scientifiques. S'il était resté dans sa ville natale, il ne lui serait jamais rien arrivé. Mais c'est alors que Keine s'exprima à nouveau...


« Ah, désolée, j'ai peut-être manqué de tact... »
Hm?

Tamao s'arrêta de manger un court instant, et regarda Keine, puis Kyoui, d'un air perplexe. C'était bien à eux qu'elle s'adressait? Mais pourquoi, au juste?

Ben non, pourquoi ça?

Pour mettre les choses en perspective, Tamao n'avait absolument pas en tête l'éventualité que Keine ait pu comprendre qu'il était, lui-même, un vampire. Quant à Kyoui... Selon les croyances personnelles de Tamao, elle ÉTAIT vivante, pourquoi la mettre à part? Ce n'est pas parce qu'elle ne mangeait pas que ça la retirait de la catégorie, du moins c'est ce qu'il pensait. Bon, évidemment, ça la privait du plaisir de manger, mais tout de même... L'androïde, pendant ce temps, avait secoué la tête en signe de "non" comme pour renchérir les paroles de son propriétaire, et s'était placée à l'envers sur sa chaise, les deux mains appuyées sur le haut du dossier, une jambe de chaque côté. Hey, Kyoui, si quelqu'un était juste devant ta chaise, il verrait ta culotte. Ce genre de position assise étrange sort sûrement de l'imaginaire tordu de ton "petit maître".

Au fait...

Bon, quitte à ce que le contact soit établi avec Keine, autant continuer. Tamao retrouva donc son sourire, encore pas mal timide parce que Keine l'impressionnait, mais tout de même.

On te doit des remerciements. À part moi et ses créateurs, personne n'avait encore émis l'hypothèse que Kyoui ait un coeur. Et je crois que ça veut dire beaucoup pour elle.

Comme pour confirmer les dires de Tamao, Kyoui retrouva alors un sourire à peu près similaire à celui de tout à l'heure, peut-être un peu moins impressionnant, et encore. Et, en faisait "oui" de la tête, elle alla chercher dans le panel de formules de remerciements qu'elle avait en réserve :

Je vous suis très reconnaissante, Ciremya-san!

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Kagamina

▬ INSCRIPTION : 24/12/2009
▬ ÂGE : 19

▬ MESSAGES : 706


Feuille de Perso
▬ NOM : Kagami Mina
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : GRANDE SOEUR CHERIE.


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Lun 6 Mai - 11:05

Il y a quelques mois de cela, le narrateur a appris d'une amie que le sommeil avait plusieurs phases. Une phase où tu es dans une sorte de sommeil préliminaire, une phase de sommeil profond et une phase de rêves. C'est du moins ce qu'il a pu retenir, le narrateur, et il pourrait donc alors vous dire que au moment où Mina se prenait un coup bien placé par Ramune, elle était dans le sommeil préliminaire. Bien visé, Ramune.

Cela ne l'empêcha pas pour autant de sortir de ce sommeil. Ou du moins, les quelques premières minutes. Durant ces minutes, qui parurent très lentes pour Mina, peut-être même encore plus longues pour le professeur d'anglais, elle se demandait si par hasard on aurait pas cherché à la réveiller. Puis à se demander si justement elle devrait se réveiller.

Elle releva alors la tête, les yeux à moitié ouverts. Première chose qu'elle distingue : QUELQU'UN. Parce que quand on se réveille, on comprend toujours rien à ce qui se passe autour. Elle cligna ensuite des yeux ; et distingua un homme, et encore une fois, elle comprit que l'enseignant était devant elle. Une nouvelle fois. Ouuuh, il a pas l'air content. Rire nerveux.

- ... Hahahah, hahah, ha ... Hah.

Longue pause.

- ... Il fait beau, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mer 8 Mai - 6:08

Ah. Enfin. Elle s'est réveillée. Ramune avait failli attendre. Que le procès commence donc.

Vous n'avez même pas idée d'à quel point vous êtes irrespectueuse.

Ooh, cette voix tellement glacée... La copie conforme de celle des gros méchants placides dans les films. Après cette courte phrase que Ramune avait bien pris soin de prononcer lorsqu'il était encore bien en hauteur par rapport à Mina, le prof d'anglais, en s'appuyant un peu sur le devant de la table de l'élève, se pencha légèrement pour être un peu plus à sa hauteur. Et pour que le volume de sa voix porte mieux dans la direction qu'il voulait, aussi.

Vous me ferez une liste de quinze phrases utilisant des verbes modaux pour le prochain cours. Et je ne veux pas voir tout le temps le même verbe. Vous avez intérêt à m'en utiliser plusieurs. Quant à savoir ce qu'est un verbe modal, puisque de toute évidence vous n'écoutiez pas quand je l'ai expliqué, débrouillez-vous.

...Méthode pédagogique d'un prof aussi chiant que celui-là, oui. Allez savoir si son air menaçant derrière cette tronche stupide allait avoir un quelconque effet, d'ailleurs, mais bon... Maintenant, alors qu'il terminait son petit discours, Ramune, par énervement, ne pouvait s'empêcher de donner des petits coups de son index sur le plat de la table de Mina. Elle m'énerve, elle m'énerve, elle m'énerve. Elle a OSÉ dormir pendant MON cours.

Je veux voir cette liste sur mon bureau la prochaine fois que je vous verrai en classe. Sinon, vous pouvez être sûre qu'on entendra parler de vous au prochain conseil des professeurs.

Et sur ces mots, Ramune se barre, tournant son dos anormalement long à Mina. On dirait un mauvais mafioso. Pas la meilleure menace du monde non plus, à utiliser contre la corneille Kagamina, monsieur le professeur...^^"

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Kagamina

▬ INSCRIPTION : 24/12/2009
▬ ÂGE : 19

▬ MESSAGES : 706


Feuille de Perso
▬ NOM : Kagami Mina
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : GRANDE SOEUR CHERIE.


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 26 Mai - 8:30

[HS : Désolée pour le temps qui m'a pris, mais j'étais pas inspirée du tout en plus que ma semaine était assez chargée ^^']

- Vous n'avez même pas idée d'à quel point vous êtes irrespectueuse.

Ouh, Ramune est pas content, loin de là. Ca doit sans doute être la voix la plus effrayante que Mina ait pu entendre de toute sa vie, et, pour une fois, elle avait clairement compris que cette fois-ci, elle n'échapperait pas à sa sentence ; car fuir n'aurait servi à rien, mis à part retarder sa punition, mais aussi l'alourdir au fur et à mesure.

La corneille ne bougea pas de sa chaise, et essaya d'affronter le regard sévère du professeur. Un regard qui se posait bien sur elle, qui rendait l'atmosphère sacrément pesante entre les deux. Comme si il allait lui faire regretter de vivre le jour d'aujourd'hui, d'être là, ici, à cette table précise à côté d'une nouvelle élève - qui, elle, était saine et sauve et d'ailleurs était sujet à une question que Mina vient de se poser : s'est-elle éclipsée ? En tout cas, elle ne pouvait pas le vérifier. Sa sentence venait de tomber.

Quinze phrases où dans chacune d'elles un modal différent est utilisé. Le genre de punition bien placée lorsqu'on a pas écouté, et justement, Ramune a bien fait en sorte de rappeler QU'ELLE N'A RIEN ECOUTE, et qu'elle devrait donc se débrouiller pour lui rendre ça au prochain cours. Comble du malheur, l'anglais étant une matière importante, il y a plusieurs heures par semaine sur cette matière...
Kagamina se retint de pousser un gros "Ehhhh" de protestation. Non, vraiment, ça ne ferait qu'empirer la chose. Elle fit alors un léger grognement déçu. Heureusement, Ramune ne l'a pas entendue, celui-ci faisant volte-face, ce qui la soulagea un peu...

Oh, bien sûr, elle n'était pas énervée, mais juste embêtée de devoir faire ça. Les lignes, qui autrefois lui paraissaient lourds et redondants, devenait tout à coup un bon souvenir face à ce qui vient de lui donner Ramune. Tellement que même quand elle rangeait ses affaires - ou du moins sa trousse seulement -, elle hésitait à faire un commentaire sur ça. Mais bon. Direction l'île bibliothèque, ou bien la petite bibliothèque de l'Académie. Faut bien chercher c'est quoi un modal, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Jeu 30 Mai - 15:49

Keine masqua un léger soupir avec une nouvelle bouchée, qui fut rapidement suivie d'un "Mhh !" suraigu de satisfaction. Elle ne peut pas s'en empêcher, aimant beaucoup trop la nourriture pour faire preuve d'une quelconque retenue à ce niveau là. Drame de sa vie : elle n'est qu'une piètre cuisinière. Fort heureusement, on vit dans un pays où des gens sont payés pour préparer des plats, ce monde est magnifique.
Digression mise à part, la magicienne n'en était pas moins soulagée de constater que Tamao et Kiwi-chan (Kawaaaiiiii !) n'avait pas mal prit sa remarque. C'est qu'une tâche dans une relation tout juste naissante est quelque chose qui part difficilement au lavage. Fichtre, l'albinos avait laissé son linge traîner dans sa chambre ! Il faudrait arranger ça à son retour. Non, cette phrase n'a aucun intérêt pour le RP, et après ? Ça ne vous est jamais arrivé de vous souvenir subitement d'une corvée oubliée au beau milieu d'une conversation qui n'a rien à voir peut-être ? Contrairement aux croyances populaires, il arrive à mes personnages d'avoir des réactions normales !

Le garçon évoqua le message envoyé à Kiwi-chan (Kawaa– *SBAF !*) de la part de Kei-chan, ajoutant que seuls ses créateurs et lui-même avaient émis la théorie qu'elle disposait d'un cœur. Outre le fait que l'existence de robots faisant preuve d'un tel avancement restait impressionnant aux yeux de la magister, le choix des mots du jeune garçon restait pour le moins perturbant.

«"Théorie" ? répéta-telle en pointant l'androïde de ses baguettes, ce sourire ne laisse pourtant guère de place au doute selon moi. »
Elle avait lancé ce constat le plus naturellement du monde, comme s'il s'agissait de l'évidence même. Il fallait dire que de son point de vue, Kyoui exprimait bien plus de part ce même sourire que nombres d'élèves dans cette école.
Sans plus s'attarder sur le sujet, qu'elle ne considérait pas comme pouvant générer le moindre débat – car la vérité s'imposait ici d'elle-même – l'albinos prit une nouvelle bouchée de nourriture. Cette dernière fut plus petite que les précédentes (qui consistaient basiquement à « gober » les makis), le souci de maintien des apparences de Keine prenant le dessus sur sa voracité.

Elle fixa ses deux camarades de classe, songeuse. Au fond, quelle était leur relation ? D'après ce qu'il disait, il n'avait pas l'air d'être son créateur. Pourtant, cette dernière semblait suffisamment proche de lui pour lui montrer les mots qu'elle recevait en classe, et assez dévouée pour lui fournir son repas.

« Sinon, quelle est votre relation, exactement ? »
Disons les choses clairement : Kei-chan avait réfléchi à une façon de formuler sa phrase qui soit moins à double sens. Faute d'en trouver qui soit suffisamment claire, elle avait préféré la méthode directe. Et puis, au fond, on ne sait jamais hein... Un garçon et une machine qui s'aiment, il y a là de quoi écrire une belle histoire !

Ou quelque chose d'à la fois déprimant et glauque, selon la façon dont on imagine la chose.

Et pendant ce temps, en guise de fond sonore, le prof sanctionnait sévèrement une pauvre camarade de classe. Oui, « pauvre ». Certains diraient qu'elle n'a que ce qu'elle mérite. Cela dit, voyez la situation sous cet angle : elle était loin d'être la seule à ne pas prêter attention au cours et pourtant la seule à en subir les conséquences. Keine, pourtant polie de nature, n'avait pas écouté un traître mot du cours car elle se considérait suffisamment douée en anglais pour s'en dispenser. De la même façon, Tamao, dont le look pourrait laisser penser qu'il est un élève plutôt sage, a été jusqu'à se moquer ouvertement de Ramune.

Ironie de la chose, l'un des élèves qui aura le plus suivi et participé au cours sera le garçon au cheveux verts, qui semblait tout avoir du délinquant juvénile. Comme quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mar 4 Juin - 17:42

Décidément, Tamao ne se remettait pas de cette fille —Keine, et d'à quel point elle avait la classe. Sa tenue était classe, la façon dont elle regardait le monde autour d'elle était classe, ce dessin de tout à l'heure était classe, et à présent, la façon dont elle pointait ses baguettes en direction de Kyoui en réaffirmant ce que Tamao avait décrit comme une simple "hypothèse" comme si c'était l'une des vérités les plus naturelles du monde... Bon sang, ce que c'était classe. Ce que l'albinos disait était sans appel, et c'était d'autant plus confortant aux yeux du binoclard, en particulier concernant la situation de Kyoui. Pensez-vous, c'était un tel boost dans leur confiance, à l'androïde comme à son propriétaire!

Sur ce (sans appel, puisque je vous le dis!), Keine s'était remise à manger, et même cette nouvelle retenue dont elle faisait preuve à présent avec sa nourriture était classe. Cependant, ce genre de classe-là pouvait aussi avoir ses mauvais côtés, et en particulier à ce moment précis, quand Tamao oublia un court instant son contentement pour réaliser que l'albinos était en train de les regarder, lui et Kyoui. ...Something wrong, maybe? En tout cas ce n'était pas très rassurant, et le binoclard fut presque tenté de demander ce qui n'allait pas, quand la question de Keine l'interrompit d'elle-même dans son élan :


« Sinon, quelle est votre relation, exactement ? »

La question fit tousser Tamao un coup dans son propre repas, pas non plus le genre de réaction exagérée qui cache quelque chose de suspect, mais simplement une certaine surprise quant à la façon dont elle était posée. D'un geste que Kyoui avait depuis longtemps identifié comme un "tu peux y aller" habituel de la part de son propriétaire, Tamao invita Kyoui à répondre pour eux. L'androïde s'acquitta donc de cette demande avec le sourire plus calme qu'elle arborait par défaut :

Alejo Tamao-sama est mon propriétaire depuis ma mise en service. C'est lui qui m'a donné mon nom et m'a enseigné la plupart des connaissances que je ne possédais pas encore par défaut.

Parlez-moi d'une réponse formelle. Tamao masqua un sourire, avant d'ajouter, histoire de préciser :

J'ai rencontré l'un des créateurs de Kyoui pendant sa conception, et il m'avait dit à ce moment-là qu'il cherchait quelqu'un pour prendre ce nouveau prototype en charge, alors, comme c'est dans mon domaine d'intérêt... On pourrait dire en gros que Kyoui est sous ma responsabilité. Et évidemment, moi-même, je ne crache pas sur les services qu'elle me rend...

Tamao baissa les yeux avec embarras après cette dernière remarque, comme s'il était gêné d'avoir dit une chose pareille, comme si c'était impoli... Pire, comme si rien que le fait que Kyoui lui rende service au quotidien traduisait un irrespect par rapport à l'androïde. Drôle de réaction, précisément, quand on savait qu'au quotidien ça ne le gênait absolument pas...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle de cours des 2-C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: L'école Mahora :: Salles de classe-
Sauter vers: