MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salle de cours des 2-C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Lun 5 Déc - 5:51

Glop. Tamao commençait seulement à réfléchir à ce qu'il avait lancé tout à l'heure. Il ne s'attendait pas à ce qu'on lui réponde... Certes il s'imaginait bien que certains "haters" n'apprécieraient pas beaucoup —Aurélia, la pauvre...—, encore ces derniers faisaient-ils profil bas... Mais là, avec Keine qui avait vraiment ouvert la sienne, ça changeait la donne. Le coup de la comparaison au manga... D'accord. Après tout il ~fallait~ que quelqu'un la fasse, Tamao n'aurait pas dit le contraire. Mais qu'on réponde à sa propre provocation, et qu'en plus il s'agisse d'une des personnes visées... Huw, ça c'était embarrassant.

...Huw...

Et puis surtout, c'est quoi cette réponse? C'est censé vouloir dire quoi, et c'est quoi de même ce sourire qu'elle arbore? C'est une métaphore pour dire qu'il faut laisser aux nouveaux leur chance même s'ils arrivent en bordel et perturbent l'organisation d'un cours qui de toutes façons se serait très mal passé? Ou bien est-ce que c'est une forme de menace? Avec les grandes dames comme ça qui sourient de façon si classe, on ne sait jamais... Et Tamao n'était pas assez dans l'acception de sa propre nature pour s'essayer à lire dans les pensées de la jeune fille. Nope... Il se contenta de détourner le regard en s'efforçant de ne pas rougir trop. Finalement, il aurait peut-être mieux fait de se taire... Ce sourire-là, il ne l'oublierait pas de sitôt, et ça lui tournerait sûrement dans la tête. À ses côtés, Kyoui était, fort probablement, encore plus perdue, parce qu'elle ne comprenait pas non seulement la phrase de Keine, mais aussi la réaction de son "petit maître" juste après... Il y aurait des questions posées plus tard à ce sujet aussi, c'est sûr.

Et Calpis est en train de chercher ses fiches de vocabulaire dans sa serviette. Et il ne les trouve pas. Bon sang, pourquoi il ne les trouve pas? Il ne manquerait plus que ça s'il ne les avait pas... Mal au ventre. Mal au ventre. Mal au ventre.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 25/11/2011
▬ MESSAGES : 61


Feuille de Perso
▬ NOM : Alexander Darkning
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (pour le moment)


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Sam 10 Déc - 11:08


Calpis, enfin je crois, j’ai presque hésité avec Câpre c’est pour dire à quel point j’ai retenu le nom de celui qui va m’enseigner. . . M’enseigner. . . Une matière qui m’a semblée tellement passionnante que je ne risque pas d’y comprendre grand-chose, et il me dit de m’asseoir. . . Non mais t’es gentil pour une boule de flipper qui a roulé à ma rencontre mais sans place de libre je n’ai pas beaucoup d’endroit où me poser. C’est après une inspection rapide de la classe, rapide car déjà que je n’aime pas être devant autant de monde il faut en plus que –et attention je fais une liste parce que si je me mets à tout balancer d’un coup je vais finir par me répéter- :

- Une bonne partie de la gente féminine de la classe ne lâche pas son regard de moi
- L’une d’entre elle a un regard aussi vide que. . . Que. . . Il n’existe aucune comparaison possible !
- Rien qu’à entendre Calpas. . . Calpis, je sens que ses cours vont me permettre de faire mes heures de sommeil.


Enfin bref, la liste est tellement longue qu’elle n’arrive même pas entière dans mon petit esprit. Seul point positif dans tout ça ce que je n’ai pas de présentation à faire devant tout le monde ce qui réduit considérablement ma frustration d’être ici. Alors voyons où je vais pouvoir me placer en attendant que ce cours déjà insupportable ne se termine, je sais je vais faire simple pour le moment : tout au fond adossé contre le mur.


Calpis : Phrases de thème!


Je rata au moins un pas en sursautant, non mais il ne va pas bien à hurler comme ça ? ! Je sais que j’ai provoqué une ébullition dans la classe mais quand même ! Et bizarrement dans ma tête me vient une image de moi-même armé d’un fusil sniper, allongé dans l’herbe attendant une seule chose : Que la boule qui a roulé tout à l’heure passe à nouveau que je puisse enfin. . . Ah mais ça va pas de penser à assassiner mon prof ? ! Calme Alexander. . . Calme. . . Enfin calme, c’est facile à dire puisque dans la pratique il a fini par –et de manière ridicule à cause de sa taille- écrire sur le tableau quatre phrase semblant représenter ce qui s’est passé pendant le cours et je le pense l’état d’esprit de notre professeur.


Calpis : Voilà... Je demanderais à ceux qui estiment qu'ils en ont le niveau de traduire les phrases suivantes en français. Et n'hésitez pas à me demander du vocabulaire si nécessaire... Pour les autres, j'ai préparé une fiche avec quelques mots de base pour commencer, le temps que je la retrouve et je vous la distribue


Le. . . français ? Héhéhé. . . C’est. . . C’est quoi ? Et c’est en retenant avec peine le sourire nerveux qui commençait à tordre mon visage que je jetai un coup d’œil aux murs pour voir si rien ne pourrait m’aider, la seule chose que je trouva d’un minimum utile fut une carte représentant un pays. . . Surement le pays où on parle le ‘ français ‘ . . . NON MAIS PUTAIN J’AI ETE ISOLE DU MONDE PENDANT TOUT CE TEMPS COMMENT TU VEUX QUE JE PUISSE FAIRE QUOI QUE CE SOIT AVEC CETTE LANGUE ? ! ? Je t’ordonne de ne pas trouver tes saletés de fiches ! ! !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 11 Déc - 9:01

SOYEZ EXAUCÉ!

...Hu!

Calpis avait senti de l'hostilité émanant de quelque part dans la classe, et s'était rapidement tourné vers le nouvel élève qui avait débarqué... Pour constater que c'était lui, qui souriait avec un sourire terriblement nerveux qui ne cachait rien... Mais pas vraiment le même sourire nerveux que Calpis qui semble dire "ne me bouffez pas" ; ici ce serait plutôt : "m'énerve pas trop ou c'est moi qui te bouffe"... Et notre grand gamin obèse, ça ne le rassurait vraiment pas. À tel point qu'il eut tout de suite un mouvement de recul, comme un animal apeuré, et des deux mais au bout de ses deux bras tendu, il repoussa son sac en arrière : la serviette noire retomba à plat sur la table, et une ou deux feuilles s'en échappèrent à demi. Calpis avait présentement parfaitement l'air d'un enfant qui veut s'écarter de l'objet qui lui sert à faire une bêtise, pour que les adultes soient plus prompts à l'innocenter. Et comme pour répondre à Alexander, qu'il regardait en particulier au milieu de la foule, il répondit simplement sur un ton nerveux, la gorge serrée :

Je... Je les trouve pas, mes fiches, de toutes façons!

Véridique. Calpis a eu beau chercher comme il pouvait —et encore, il aurait pu donner encore plus dans le grotesque, renverser le contenu de son sac par terre ou autre connerie du genre...—, il n'avait pas réussi à retrouver ses foutues fiches de vocabulaire. Ce cours était foiré sur toute la ligne. Un coup d'oeil rapide et désespéré à sa montre pour voir s'ils avaient encore une chance de quoi que ce soit... Non. Là, c'est foutu, apparemment. Calpis déglutit et haussa les épaules, n'osant à présent plus lever les yeux vers les élèves...

Écoutez... Laissez tomber les phrases de thème, faites ce que vous voulez, on n'a plus le temps de toutes façons. Je ne sais pas... Profitez-en pour faire connaissance entre nouveaux camarades, quelque chose du genre.

Et sur ce, Calpis alla s'asseoir derrière son bureau, la tête toujours baissée, et commença à remettre —ou faire semblant de remettre— de l'ordre dans son sac. Ne pleure pas. Surtout ne pleure pas, c'est les gosses qui pleurent. Ce serait simplement proprement ridicule. Ramune le dit. Ne t'en va pas non plus. On ne peut plus continuer le cours —on n'a même pas pu le commencer—, mais ce n'est pas une raison pour partir. Ces élèves sont légalement sous ta responsabilité pour encore quelques minutes. Tu ne peux pas les laisser en avance, c'est tout simplement proscrit. Si tu le fais tu te feras engueuler...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 11 Déc - 9:55

J'avoue avoir quelque peu rigolée à la remarque de Klein-san, quand elle à fait la comparaison avec les manga... Jusqu'au cri du prof, qui me refait sursauter.

- Phrase de thème.

Il a ensuite écrit – péniblement – quatre phrases au tableau, avant de nous demander de les traduire en Français. Pour ceux qui ont des difficultés avec ma langues natale, Calpis va leur distribuer des fiches de vocabulaire... Je tente comme même le coup, ça doit pas être bien compliquer...

- 1- Sensei ga okurete ita... "Sensei", c'est "Professeur", "ita", c'est le verbe "arriver" et "okureta" signifie "retard"... "Professeur – retard – arriver"... Ce qui nous donne " Le professeur est arrivé en retard." Facile...

Je continue ainsi pour les trois autres phrases, jusqu'à terminer le travail en cinq minutes... Oui, c'est vrais, je m'en sors mieux à l'écrit car y a pas d'accents... Remarquez comme même que le prof c'est pas cassé la tête pour son cours... D'ailleurs, il nous rappelle très vite sa présence parmi nous...

- Je... Je les trouve pas, mes fiches, de toutes façons !

Il est limite collé contre le tableau, le plus loin possible de sa sacoche, un regard apeuré braqué vers la classe. Heu... C'est bon monsieur, on va pas vous dévorer tout cru... en plus, vous êtes pas comestible.

- Écoutez... Laissez tomber les phrases de thème, faites ce que vous voulez, on n'a plus le temps de toutes façons. Je ne sais pas... Profitez-en pour faire connaissance entre nouveaux camarades, quelque chose du genre.

Bon... J'ai un peu pitié de lui... On dirait un grand z'enfant tout seul dans son coin, recroqueviller sur lui-même et trifouillant dans ses affaires... Allez, je me lève pour poser mes traductions sur son bureau, avant de retourner à ma place. Au milieu du brouhaha, personne ne pourra entendre notre conversation, ce qui ne m'empêche pas de parler suffisamment bas pour que seules nos deux tables puissent entendre.

- Bon, maintenant avoue Tameo... D'où tu connais la magie ? Et ne nous prend pas pour des nouilles, tu as parfaitement reconnu ma carte tout à l'heure, je t'es vu...

En prononçant le mot magie, j'ai souris vers Klein-san pour lui faire comprendre que j'avais devinée qu'elle était magicienne. Pour Kyoui, étant conçue sur le même model que Chachamachin, elle doit forcément fonctionner avec la magie. Conclusion, Tamao connaît obligatoirement celle-ci. La question est : Comment l'a-t-il découvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collégien


avatar
Ecko

▬ INSCRIPTION : 25/01/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 98


Feuille de Perso
▬ NOM : Ecko
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mitsuki, Chihiro, Haruka, Miyako, Sarah, Jade, Sayako, Hime, Risa ...


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 11 Déc - 10:14

    Ecko fixait le tableau en plissant les yeux. Des phrases en japonais, c'est bon, il sait lire. Mais apparemment ils doivent traduire ça ... en français ... Ecko ne parle pas du tout français. Il va avoir du mal. Bon... Il connait " professeur ". Mais les français ont des mots qui peuvent être féminin ou masculin. Professeur, c'est féminin ou masculin ? Et puis ... Ça sert à quoi de réfléchir à ça s'il ne connait pas de toute façon le reste de la phrase ? Merde quoi. " Merde " ! Un mot qu'il savait dire en français. Après tout, on apprend toujours les mauvais mots en premier quand on apprend une nouvelle langue.

    Ecko abandonna donc très rapidement la traduction de ces phrases, et il fut heureux quand le professeur dit qu'on pouvait oublier ça. Le pauvre professeur, il avait l'air complètement déboussolé ... Le jeune homme avait presque de la peine pour lui.

    Ne sachant plus quoi faire, tête de gazon décida donc d'observer autour de lui. Dans un coin, un espèce de regroupement s'était formé. La nouvelle qui se la pétait parce qu'elle parle français (elle aurait pu aider le prof au lieu de se la péter ! elle voit pas qu'il panique ?) parlait avec le binoclard, en souriant à Klein ... Keine ... Chose. On dirait une secte, et il en est exclu : espérons au moins qu'ils ne prévoient pas faire de sacrifice humain, il ne voudrait pas être leur première victime !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 11 Déc - 15:04

XD Pauvre Ecko... Mah, on va le laisser s'inquiéter encore un peu, le pauvre. Calpis, de son côté, sembla s'inquiéter moins d'un seul coup, quand Aurélia vint poser ses phrases sur son bureau. Il avait d'abord été surpris et avait relevé les yeux pour constater que c'était bien la jeune fille qui se trouvait devant lui. Et encore pour rester dans le gamin, il lui adressa un petit sourire presque timide, mais surtout très reconnaissant. Trop peut-être pour la situation... Mais ça signifiait beaucoup pour lui. ...Sérieusement. Comment un type pareil a réussi à finir prof...

...Merci, Aurélia-kun. Je vais corriger ça tout de suite.

Bon, vu le niveau d'Aurélia en français, ce serait probablement fort peu compliqué. Il est d'autant plus facile de traduire quelque chose vers sa langue maternelle que vers une langue étrangère. M'enfin, Aurélia a pris la peine de les faire, ces phrases, alors maintenant, Calpis va les corriger comme il faut. Ce n'était pas très long et il y a assez de temps pour ça...

...On to Tamao, maintenant. Notre binoclard de service venait de tourner des yeux surpris en direction de la jeune fille qui venait de l'interpeller. À la fois parce qu'il est dans sa nature de réagir ainsi quand on l'appelle, mais aussi parce que ça l'a un peu étonné qu'on lui pose la question de la sorte. "Avoue"? Avouer quoi? Tout ça avait l'air tellement sérieux... Et Tamao était tellement blasé que pour lui, ça ne l'était même plus. Aussi se contenta-t-il finalement de hausser une épaule.


Vous prendre pour des nouilles? Ça ne me viendrait pas à l'idée. Ici, il faudrait plutôt être une nouille pour ne pas se rendre compte de tout ça, tout simplement...

Il était même prêt à parier que même un crétin comme Calpis était probablement au courant, à l'heure qu'il est. C'est dire. Et il ne se trompait même pas non plus, le pire...

Huwm... Dans mon cas, c'est un gars qui a fait tomber la foudre devant mes yeux quelques jours après mon arrivée. (En repensant à cela, Tamao eut un léger rire. Ce qui au fond était très ironique, parce que sur le coup il ne rigolait pas du tout... Au fond il a changé, notre garçon.) "Comme ça tu sauras pour après", qu'il a dit... Quelques jours plus tard, j'avais à affronter les magies perverses d'une succube qui m'a traitée comme un jouet pendant quelques temps... Et encore un peu plus tard on me changeait en vampire. Bienvenue à Mahora, Tama-chan...

Il haussa une nouvelle fois les épaules avec un petit soupir. Il en disait probablement trop... Mais tant pis, au moins ça faisait quelque chose de moins à cacher pour plus tard. On va dire ça comme ça. Tamao avait ses moments où quand on lui déliait la langue, ça la déliait vraiment pour de bon... Kyoui, de son côté, écoutait attentivement : Tamao ne lui avait jamais vraiment raconter ces choses-là, et toute nouvelle information était bonne à prendre... Mais à présent, c'étaient les yeux curieux de Tamao qui se tournaient vers Aurélia. Sans trop la regarder en face non plus, il se sentirait gêné... M'enfin, quand on a une question, on a une question tout de même.

Mais toi... Tu as bien une de ces cartes... Comment tu l'as obtenue, dans ton cas? Et... Tu sais ce qu'elles représentent, concrètement?

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 11 Déc - 15:55

Tamao se retourna vers nous lorsque je lui demande d'où il connais la magie, et c'est complétement blasé qu'il me répond.

- Vous prendre pour des nouilles ? Ça ne me viendrait pas à l'idée. Ici, il faudrait plutôt être une nouille pour ne pas se rendre compte de tout ça, tout simplement... Huwm... Dans mon cas, c'est un gars qui a fait tomber la foudre devant mes yeux quelques jours après mon arrivée. "Comme ça tu sauras pour après", qu'il a dit... Quelques jours plus tard, j'avais à affronter les magies perverses d'une succube qui m'a traitée comme un jouet pendant quelques temps... Et encore un peu plus tard on me changeait en vampire. Bienvenue à Mahora, Tama-chan...

Je le regarde bouche-bée... J'avoue franchement que je ne m'attendais pas à cela... Pas très discret les élèves du coin... C'est à croire que tout le monde connaît l'existence de la magie dans ce campus... Et puis... Une succube ? Un vampire ? J'ai l'impression que ça vie est devenu un enfer depuis son arrivé ici...

- Franchement, je te plain... Ça na pas dû être facile tout les jours...

- Mais toi... Tu as bien une de ces cartes... Comment tu l'as obtenue, dans ton cas ? Et... Tu sais ce qu'elles représentent, concrètement ?

- Bien sûr... Je suis née magicienne, c'est un monde que je connais plutôt bien. J'ai obtenue mon Artefact dans un orphelinat, après avoir perdue mes parents... Ma magister est une fille qui a deux ans de plus que moi. Elle était accompagnée d'un chat-fée. Je sais ce que représente un Pactio en temps normal, mais dans notre cas... C'est d'avantage une amitié forte qui est mise en avant... Et depuis que Takamishi... heu... Takahata-sensei est devenu mon tuteur légal, je n'ai plus de nouvelle d'elle...

Je lui laisse le temps de digérer l'information, avant de poursuivre.

- Normalement, il me faut attendre Noël avant de pouvoir m'appeler Aurélia Takahata... Je suis encore en transition...

C'était à moitié vrai. Dans quatre mois environ, je deviendrais officiellement la fille de takamishi... Mais même avec cette nouvelle identité, au fond de moi, je serrais toujours Aurélia Braux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Lun 12 Déc - 17:18

Huw...

Aux premières informations que révéla Aurélia, Tamao baissa légèrement les yeux avec une retenue polie, tandis que Kyoui elle-même traduisait la compassion, derrière lui.

Et après c'est toi qui dis que tu me plains... Ça doit pas être facile d'être orpheline...

Mais notre binoclard n'eut pas le temps de plaindre la jeune fille bien longtemps. Parce qu'il avait entendu autre chose qui l'avait fait sursauter, et il releva brusquement la tête. Les pensées perverses revenaient au galop, ce genre de choses attire facilement la curiosité des petits ados libidineux et stupides comme votre serviteur...

A... A-Attends, attends, attends. Ça veut dire que ça peut se faire entre deux filles?

Soudain, il s'interrompit et secoua la tête. Clac, clac, clac, clac, faisaient les oreillettes de sa casquette en rythme.

Euwh, non, non... C'est pas ce que je veux dire... Au fond c'est tout à fait concevable. M'enfin...

Il s'interrompit avant de dire plus de bêtises. Il préféra la laisser continuer... Tiens donc. Voilà que sans plus donner d'informations générales, elle parlait d'"amitié forte" entre elle et celle qu'on appelait "magister" dans cette situation. Amitié forte? Pah! La belle affaire! T'as bien de la chance! Est-ce qu'on lui dit que dans notre cas, c'est arrivé avec une personne que Tamao ne connaissait pas du tout et qu'il s'en serait très bien passé? Hmm... Ça viendra plus tard, peut-être. Parce qu'une nouvelle question venait de germer dans l'esprit de ce foutu curieux de Tamao, alors même que le discours d'Aurélia prenait fin...

Ah... Ah bon? Takahata-sensei, ton tuteur légal? C'est plutôt cool...

Pensif, Tamao regardait Aurélia en se disant que ça avait même l'air très classe. Takahata était tout de même l'un des professeurs les plus estimés de Mahora, et on pouvait comprendre pourquoi quand on voyait la compétition au combien rude à laquelle il avait à faire face...

...Et sur cette pensée Tamao eut, quelques secondes, un regard méprisant envers cette idiote de baleine qui venait de s'interrompre dans sa correction des phrases d'Aurélia pour discuter avec une personne de l'administration qui venait de débarquer pour lui filer quelque chose. Tiens donc. Est-ce qu'il y a de quoi se surprendre si c'est tellement le bazar que personne n'a remarqué que cette personne-là était arrivée?

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 09/12/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 15
▬ LOCALISATION : Always behind you.


Feuille de Perso
▬ NOM : KUSHINADA Mitsuki
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Beaucoup de choses !


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 18 Déc - 11:24

    Les... Les cours ? Mitsuki avait presque oublié ce que c'était, à croire qu'elle se croyait déjà en vacances. Vieille coutume ancestrale d'arrêter les cours une semaine avant tout le monde. Néanmoins, ce charmant programme risquait fort d'être perturbé en raison d'un message de sa petite soeur reçu la veille, lui annonçant qu'elle devrait rester à Adriarne pour ses examens, et ne pourrait donc pas fêter Noël avec elle dans leur propriété de Granicus, comme chaque année. Des examens en période de fêtes... Le monde magique marchait vraiment sur la tête. Quoi qu'il en soit, ce serait le premier Noël que Mitsuki passerait à Mahora en deux ans, et si elle n'avait pas sa permission spéciale de retourner dans sa ville natale, elle se devait d'aller en cours comme une étudiante normale. La voilà donc dans les couloirs de l'école à la recherche de la salle de classe des 2-C, visiblement très en retard et totalement incapable de dire à quel cours elle était censée se rendre, et ni avec quel prof. Bien qu'elle aie pris l'habitude de s'absenter assez souvent, elle était toujours présente aux examens et conservait des résultats plutôt excellents; les professeurs la connaissaient bien et faisaient preuve d'indulgence en général. Du moins, elle espérait que ce serait le cas cette fois encore.

    2-A, 2-B... Ah voilà, 2-C! La rouquine consulta rapidement son emploi du temps. Cours de français, hein ? Ça tombait bien, elle aimait bien les langues, et n'aurait probablement pas eu le courage de franchir la porte d'entrée pour un cours de maths... Ou de sciences. Elle inspira un petit coup, attacha négligemment ses cheveux en deux couettes et poussa promptement la porte, pas intimidée le moins du monde. Silence dans la salle. Les élèves déjà présents étaient assez nombreux, dispatchés aux quatre coins de la pièce un peu comme ils voulaient. Quelques groupes semblaient même s'être déjà formés. Ils n'étaient pas au courant qu'ils étaient censés avoir des places attitrées ?! Bref regard sur le plan de classe avant même de saluer quiconque. Aucun nom n'y était encore mentionné. Organisation fulgurante de la classe. Réajustant la sangle de son sac sur son épaule, Mitsuki s'inclina légèrement devant l'enseignant comme c'était l'usage, puis se releva avec un sourire amical.


    « Excusez moi... Pour le retard... J'avais une course... Importante ? Oui, c'est ça, importante ! Une course importante à faire ! »

    Légère hésitation dans sa voix due à des connaissances sommaires sur la langue. C'était la première année qu'elle se mettait au français, après tout. L'année dernière, elle avait choisi le Chinois, mais avait interrompu son apprentissage pour se diversifier. Enfin, elle détourna le regard pour se concentrer sur l'étude de ses camarades de classe. Oh, tiens, un type aux cheveux verts, tout seul, dans son coin. Il avait l'air bizarre. Elle voulait absolument lui ébouriffer les cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collégien


avatar
Ecko

▬ INSCRIPTION : 25/01/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 98


Feuille de Perso
▬ NOM : Ecko
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mitsuki, Chihiro, Haruka, Miyako, Sarah, Jade, Sayako, Hime, Risa ...


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Dim 18 Déc - 11:40

    4ème trait de crayon, quelqu'un de l'administration est passé.

    Les pensées paranoïaques d'Ecko furent interrompues lorsqu'une nouvelle arrivante entra dans la classe. 5ème trait de crayon sur son bureau. Il s'agit d'un magnifique trait horizontal - qu'il n'a pas fait avec une règle, quel talent ! - qui passe au travers des quatre autres.

    Par contre, cette nouvelle arrivante n'était pas une "nouvelle". Ecko se souvient l'avoir croisé au moins dans un cour cette année. Il est plutôt nouveau lui aussi - bien qu'il soit rejeté du groupe de nouveaux élèves qui s'est formé et qui n'est pas sans rappeler une secte -, mais il a déjà assisté à quelques cours avant, dont un qu'il avait en commun avec cette fille. Par contre, il a jamais pris la peine de lui parler, il ne connait même pas son nom. Ça commence bien.

    Ecko avait enfin lâché son crayon, espérant qu'il n'y ait plus de nouveaux arrivants à compter (même si on vous aime, élèves de 2C. Venez quand même.) parce que franchement, reprendre son stylo serait un effort trop grand. Son regard passait donc de la nouvelle arrivée à la secte, où l'une des membres semblait raconter ouvertement sa vie. Non, je précise, Ecko n'entend pas. Il a deux théories : soit elle est en train de réciter le monologue d'Harpagon dans l'Avare, soit elle raconte sa vie. Bien que la première hypothèse soit très plausible venant de quelqu'un qui semble s'éclater à montrer comment elle parle bien français, il opte plutôt pour la deuxième option. Intuition masculine. Enfin bon, peut-être qu'il devrait lui parler, à la nouvelle venue ... Il aurait l'air moins seul, donc il aurait moins l'air d'une personne parfaite pour le sacrifice humain de la secte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Lun 19 Déc - 8:34

Kushinada... Mitsuki-kun?

TIENS DONC. Il ne manquait plus que ça. Calpis, qui venait de saluer la personne qui venait de lui apporter un papier dont on parlera plus tard, se retrouva à l'instant nez à nez avec une nouvelle personne. Donc il connaissait le nom, parce que mystérieusement, Calpis semble connaître le nom de tous les élèves, même ceux qu'il n'a jamais eu en cours. À croire qu'il commençait à reprendre son sang-froid après tant de bordel —c'est peut-être parce qu'on approche aussi de la fin du cours?—, le petit gros finalement ne réagit pas avec autant de panique que les retardataires précédents, et même, se mit à sourire franchement au français très satisfaisant de la demoiselle :

En tout cas, bon travail sur le français! On voit que vous hésitez, mais c'est tout à fait normal... Je vous remercie, c'était très bien. (MAIS. Il y a un mais. Et le sourire du petit gros se fit finalement un peu gêné tandis qu'il poursuivit, en japonais :) Ceci dit, vous savez... Pour résumer un peu la situation, c'est le bazar depuis le début de ce cours et on n'a rien réussi à faire. Alors, vous n'avez rien raté... (Là, l'air penaud prit la relève enfin, pour ajouter :) En plus, j'ai oublié certaines fiches que j'avais prévu d'apporter... Je suis désolé pour le dérangement. Vous pouvez toujours aller vous asseoir en attendant le prochain cours... Nous ferons mieux la prochaine fois.

...Bon, bien entendu, tout ça est extrêmement logique : c'est l'élève qui arrive en retard et c'est le prof qui s'excuse. Peu importe, hein. Calpis lâcha un petit sourire gêné en direction de Mitsuki et fit un geste vers la classe :

Si... Vous arrivez à trouver un siège... J'espère que ça ira. C'est un peu compliqué depuis ce matin... Si vous m'excusez j'ai simplement un papier à remettre à quelques élèves, mais si vous avez besoin d'aide par la suite, n'hésitez pas...

Et le petit gros de faire un signe en direction d'une certaine nouvelle qui était arrivée même avant lui au début du cours, son papier en main...

Aurélia-kun? Aurélia-kun! (Et qu'on se dirige vers l'intéressée. Et tant qu'à faire aussi :) ...Et vous aussi, Keine-kun, Alexander-kun... Enfin, vous tous, vous le savez peut-être déjà, mais on m'a tout de même chargé de vous remettre ces papiers qui stipulent la chambre qui vous a été attribuée au foyer... (Et, en remettant les trois courriers de la direction à Aurélia puisqu'elle était plus proche) Tenez... Vous voulez bien les distribuer entre vous trois? Bien sûr, s'il y a un problème, n'hésitez pas à m'en parler non plus...

...Oui, parce qu'évidemment, Calpis a ce genre de pouvoirs par rapport à l'administration. On avait touuus oublié.--" Passons, hein. Vivement que cette heure de cours à bordel soit terminée.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 09/12/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 15
▬ LOCALISATION : Always behind you.


Feuille de Perso
▬ NOM : KUSHINADA Mitsuki
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Beaucoup de choses !


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Lun 19 Déc - 9:43

    Le pauvre professeur avait l'air... Légèrement désespéré ? Faut dire, il semblait manquer cruellement d'organisation et de confiance en lui. Il paraissait pourtant plutôt sympathique, et Mitsuki se réjouit de le voir sourire face à son français laborieux. Elle s'inclina une nouvelle fois par respect et chercha rapidement du regard une place de libre. Bah, tiens, à côté du jeune homme aux cheveux à la couleur funky, à qui personne ne semblait prêter grande attention. Bizarre, de toutes les personnes présentes en classe, c'était celle qui éveillait le plus sa curiosité - peut-être parce qu'elle a une préférence pour les gens à l'allure bizarre, qui sait. Elle se dirigea donc dans sa direction, s'arrêta devant sa table. Luttant pour réfréner l'envie de le décoiffer, elle se pencha légèrement vers lui en souriant.

    « O~ha~yo ! Je peux m'asseoir ici ? Ça me dérangerait un peu de rester debout... »

    De toute façon, elle avait déjà balancé son sac dans le pupitre et s'était assise sur la table. Complètement normal. Balançant ses jambes dans le vide d'un air distrait, elle continua de le fixer jusqu'à ce qu'il lui réponde. C'est vrai que ce serait dérangeant de rester debout, voir d'aller s'asseoir ailleurs. Certes, la collégienne était une personne sociable qui n'avait aucune difficulté à s'intégrer dans un groupe, mais les autres n'avaient pas une masse de cheveux verts sur la tête. Ne regarde pas Mitsuki, ne regarde pas... Ne lui fous pas tes mains dans la tignasse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collégien


avatar
Ecko

▬ INSCRIPTION : 25/01/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 98


Feuille de Perso
▬ NOM : Ecko
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mitsuki, Chihiro, Haruka, Miyako, Sarah, Jade, Sayako, Hime, Risa ...


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Lun 19 Déc - 10:00

    « O~ha~yo ! Je peux m'asseoir ici ? Ça me dérangerait un peu de rester debout... »
    Ecko se retourna vers la nouvelle venue, que l'on va arrêter de nommer comme ça puisqu'on connait maintenant son nom : Kushinada Mitsuki.

    - Ouais, vas-y, te gêne pas !
    Et apparemment, non, elle ne s'est pas gênée : avant même d'entendre sa réponse, elle avait prit place à côté de lui. Après tout, pourquoi pas ! Les places peuvent être prises par n'importe qui, donc bon. Après tout, le prof l'a dit : c'est le bordel ici, et c'est difficile de trouver une place au travers de ce bordel. En plus, on ne peut pas lui en vouloir, Ecko a la meilleure place de la classe ! Le fond, c'est toujours mieux.

    - Yo, j'suis Ecko.
    Pas de poignée de main. Juste un sourire pour répondre à ce sourire que Mitsuki lui lance depuis qu'elle lui a demandé si elle pouvait s'asseoir. Après tout, des présentations s'imposent, non ? Même s'il connait son nom à elle, elle ne connait pas le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 25/11/2011
▬ MESSAGES : 61


Feuille de Perso
▬ NOM : Alexander Darkning
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (pour le moment)


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mar 20 Déc - 7:55


Ah mon dieu, je m’attendais déjà à ce que les salles de cours soient chaotiques mais franchement pas à ce point. . . A peine le retraite sonnée que les élèves se sont regroupés comme de véritable sectes, des personnes se connaissant déjà ou faisant connaissance. Pour ma part je pense avoir fait assez flipper le monde pour que personne ne vienne me voir malgré le fait que je ne me suis pas encore présenté à la classe. Et à vrai dire ça m’arrange largement car ça me permet de profiter de mon mur tranquillement sans à être dérangé par qui que ce soit. . .


???
: Excusez moi... Pour le retard... J'avais une course... Importante ? Oui, c'est ça, importante ! Une course importante à faire !


YES ! Je suis pas le dernier nouveau de la journée, au moins comme ça on ne se souviendra pas beaucoup de moi à cause du titre de ‘ dernier arrivé ‘. Une fille que je n’osa regarder que quelques instant, plutôt petite si elle a le même âge que nous, on aurait vraiment dit une gamine et ce sans compter son visage aux joues rouge et. . . Je n’osa pas regarder plus longtemps avant de devenir moi-même rouge. . . Oui je me sens honteux de regarder une fille aussi longtemps ça me donne l’impression d’être un pervers qui observe sa prochaine victime. Bref je me contenta de regarder les déplacements de cette nouvelles du coin de l’œil tandis que la boule de flipper –oui c’est officiel, je vais l’appeler comme ça jusqu’à la fin de l’année- s’écrie vers une élève attirant ainsi mon attention.


Calpis : Aurélia-kun? Aurélia-kun !


Aurélia. . . Ca doit être le nom de la fille au long cheveux châtain dont il s’est approché après l’avoir appellé. . . Chose assez surprenante, en général quand on appelle quelqu’un c’est justement pour ne pas avoir à se déplacer. . . Bref cet ‘ évènement ‘ aurait très bien pus m’être indifférent si seulement. . .


Calpis : ...Et vous aussi, Keine-kun, Alexander-kun... Enfin, vous tous, vous le savez peut-être déjà, mais on m'a tout de même chargé de vous remettre ces papiers qui stipulent la chambre qui vous a été attribuée au foyer...


Oh mon dieu le moment que je redoutais. . . Savoir avec qui je serai pour pioncer. . . Je fais une énorme prière pour être seul ou au pire éviter d’être avec une fille. . . Sinon je sens que je serai capable de ne pas fermer l’œil de la nuit. Et c’est pendant que je faisait cette prière intérieure qu’il tendit les fiches à Aurélia.


Calpis : Tenez... Vous voulez bien les distribuer entre vous trois? Bien sûr, s'il y a un problème, n'hésitez pas à m'en parler non plus...


Je soupira un instant, me rendant bien compte que ma prière ne servirait à rien. . . Bon quitte à être avec quelqu’un j’ai pas envie de me lancer dans une présentation orale alors. . .
Je bougea enfin de mon mur et m’approcha du tableau et regarda un bref instant Calpis en tendant ma main vers une craie.



Alexander : Permettez. . .


Je m’empara de la craie sans plus de discours et surtout sans prêter attention à une quelconque réponse de la part de mon professeur. Je me mis à écrire en silence sur le tableau sans faire attention à si quelqu’un le regarderai ou le fait en ce moment même, tant que cela m’évite d’avoir à le faire à haute voix. . .


‘’ Darkning Alexander
15 ans
Aime : Le calme
Aime pas : Se présenter ‘’



Alexander
: Merci. . .


Je posa la craie sur le bureau du prof avant de reprendre le chemin de mon mur, sur le trajet –certes très court mais ça reste un trajet- je pris une des fiches en posséssion d’Aurélia sans même faire attention à si elle m’avait parlé. Je regarda la fiche et me stoppa net. . . Oh putain. . . Non pitié non pas ça. . . Je poussa surement le plus gros soupir de désespoir de ma vie avant d’aller vers la table à laquelle était installée Aurélia –et ce bien sur sans accorder la moindre importance à la personne assise à côté d’elle- et de la regarder.


Alexander : Bon. . . On va devoir faire avec hein ? . . .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/12/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 15
▬ LOCALISATION : Always behind you.


Feuille de Perso
▬ NOM : KUSHINADA Mitsuki
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Beaucoup de choses !


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mar 20 Déc - 9:16

    « Yo, j'suis Ecko. »

    E-Ecko...? Comme le célèbre hommes d'affaires dans le monde des humains ?! La pensée d'être assise à côté d'un riche héritier la frappa de plein fouet; comment avait-elle pu se permettre tant de familiarités avec une personne de son rang?! Allait-il l'obliger à porter son cartable jusqu'à la fin de l'année?! Ou à lui donner ses cadeaux de Noël?! L'obligera-t-il à venir faire le ménage chez lui en petite tenue de soubrette ?! On ne sait jamais, avec les manies des gens "de la haute"... Silence. Silence. Silence. Silence. Silence. Silence. Silence. Silence. Silence. Silence. Silence.
    A moins que ce ne soit son prénom... Tout simplement. Oui, ça devait être ça. Les jolis cheveux verts seraient sûrement prohibés dans ce milieu qui privilégie le luxe et l'élégance. Cette idée simpliste la rassura et elle retrouva bien vite son sourire, daignant enfin descendre de la table et s'asseoir sur sa chaise, comme tout le monde.


    « Moi, c'est Mitsuki. Super enchant- »

    Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'un garçon de la classe, jusque là resté très silencieux, se leva sans crier gare pour se diriger vers le tableau. Il ne semblait pas très enthousiaste à l'idée de s'exposer ainsi au regard des autres, le pauvre. Bah, personne ne lui avait demandé de faire son show, s'il était si mal à l'aise que ça il n'avait qu'à rester tranquillement à son bureau. Enfin ça, c'était ce que Mitsuki tentait de se persuader pour ne pas avoir à le prendre en pitié - sa compassion débordante et sa capacité à ressentir les émotions des autres la perdront toujours. Pour le moment, elle se contenta de l'observer en silence, attendant de voir ce qu'il comptait bien faire avec cette fichue craie.

    Darkning Alexander, 15 ans. Aime le calme et n'aime pas se présenter. Outch, au moins c'était clair, il ne valait mieux pas chercher des noises à ce type là. A l'observer de plus près, il avait la dégaine parfaite du type mystérieux et renfermé sur lui-même, qui se porte très bien tout seul et qui tient à le faire comprendre. Non pas qu'elle était spécialement intimidée, mais son intuition féminine lui conseillait de rester à distance... Pour le moment. Doucement, elle se rapprocha de son voisin de table pour aller lui murmurer à l'oreille :


    « Il n'a pas l'air très commode, nee, Ecko-san ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mar 20 Déc - 12:00

Revenons à Tamao... Qu'est-ce que notre binoclard-pas-préféré fait depuis tout à l'heure? ...Ma foi, il observe. Tiens, c'est pas Chinese-bums qui vient de débarquer? En cours de français? Depuis quand elle est là, elle? ...Bah, elle vient probablement de s'y mettre... Chinese-bums est plutôt mignonne et son style est vraiment sympa, mais Tamao va se taire dans sa tête et arrêter de penser à des choses comme ça. Au fond, il ne connaît vraiment la jeune fille que physiquement... Alors autant se mêler de ses affaires.

...Attendez, qu'est-ce que j'ai dit, là? ...Tamao, se mêler de ses affaires? Mais où avais-je la tête. Hors de question, voyons, Tamao est bien trop curieux pour se mêler de ses affaires! Donc, il continue d'observer. Bon, Calpis bouge dans leur direction, mais cette andouille-là ne mérite même pas qu'on lui prête attention. Pour le propre intérêt de Tamao, mieux vaut même l'ignorer, sinon il lui adressera la parole, sûrement... Tiens, le nouveau bishounen qui a paniqué tout à l'heure vient se de lever. Suivi des yeux par Tamao comme par Calpis qui arbore un air des plus surpris, il va vers le tableau et prend une craie. Il écrit... Ce qu'il a écrit, et regagne sa place. Sourire gêné du côté de Calpis. Le pauvre, il n'est décidément pas rassuré par cet élève-là... Tamao, de son côté, arbore une moue discrète, qu'il tente plus ou moins de masquer derrière une Kyoui à l'air plus normal. Dis donc, il est gonflé, ce mec-là. "Aime le calme", alors que c'est lui qui a gueulé comme un malade avant de rentrer en classe? Eh, ho, c'est l'hôpital qui se fout de la charité, là. Enfin bon. Tant pis. Au moins il peut se vanter d'avoir dissuadé la grosse baleine de lui demander de se présenter, à jamais.

Voilà maintenant que le même énergumène a regagné sa place et a pris l'une des fiches qui le concernaient... Ah, tiens, vu sa tête et sa réaction en général, ça n'a pas l'air de bonnes nouvelles, ça. Dans ce genre de situation, Tamao est plutôt du genre à se réjouir pour lui-même, en s'auto-démontrant à quel point son sort peut parfois, Dieu merci, être enviable comparé à celui des autres. La vie n'est pas si moche. Mais pendant ce temps, c'est à ce mec-là de galérer... Notre observateur à lunettes continuait de couver d'un oeil discret Alexander, en songeant que décidément quand on arrive à Mahora, qui que vous soyez, les ennuis vous attendent. Pauvre, naïf Tamao. S'il savait. Il ne sera lui-même pas exempté d'ennuis cette fois-ci, mais il ne s'en doute pas encore...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
Collégien


avatar
Ecko

▬ INSCRIPTION : 25/01/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 98


Feuille de Perso
▬ NOM : Ecko
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mitsuki, Chihiro, Haruka, Miyako, Sarah, Jade, Sayako, Hime, Risa ...


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mar 20 Déc - 12:54

    Quand Mitsuki a arrêté sa phrase avant de la terminer, Ecko a tourné la tête pour suivre son regard. Ah tiens, il avait pas remarqué ce mec qui avait soudainement décidé de se lever pour se présenter. Enfin, se présenter ... Écrire son nom, prénom et ce qu'il aime/n'aime pas au tableau, c'est pas vraiment une présentation.

    Mais après tout, les garçons mystérieux et froids, les filles aiment ça. Les hard-to-get, c'est toujours très populaire. Ça n'étonnerait même pas Ecko qu'il ait toutes les filles à ses pieds, celui-là. Non, aucune jalousie de la part d'Ecko, pas du tout. Au contraire, il n'aime pas trop ces filles qui swoon-ent devant le premier Sasuke des temps modernes qu'elles voient : où est le défi ? ;D

    Ce qui troublait surtout Ecko, dans tout ça, c'est que le mec s'est présenté alors qu'il n'aime pas le faire. Pourquoi il l'a fait, alors ? C'est pas comme si quelqu'un le suppliait de se présenter. C'est pas comme si quelqu'un lui avait demandé, tout simplement. Et puis si on devait se présenter à chaque fois qu'on entre dans une classe, ça serait long ...

    « Il n'a pas l'air très commode, nee, Ecko-san ? »

    - En effet ... Pourquoi il s'est présenté s'il n'aime pas le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collégien


avatar
Aurélia B

▬ INSCRIPTION : 14/10/2011
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 34
▬ LOCALISATION : Cherche son chemin dans Mahora


Feuille de Perso
▬ NOM : Braux Aurélia
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mar 20 Déc - 16:11

Je discutais toujours avec Tamao, alors que Keine écoutait notre conversation en silence.

- Takamishi était un ami de la famille... C'était normal qu'il m'adopte. Et c'est vrai que l'orphelinat n'était pas facile tout les jours, m'enfin je ne suis pas la première magicienne à devenir orpheline et ne serra sans doute pas la dernière... Et oui, c'est faisable à deux du même sexe... Après tout, maitre Thousand était bien lié par Pactio avec deux hommes...

J'aurais pu continuer un peu comme ça, si une "nouvelle" élève n'avait pas débarquée à son tour... On en est à combien maintenant ? Quatre au moins... Je me tourne vers ma voisine avec un sourire amusé.

- T'as raison, ça fait très manga.

- Excusez moi... Pour le retard... J'avais une course... Importante ? Oui, c'est ça, importante ! Une course importante à faire !

Tient ? Du français... Bah au moins, on serra deux à pouvoir aider le reste de la classe. Oui, je suis pas égoïste. Le rôle de Magister, c'est de porter assistance aux autres, donc autant commencer par quelque chose, non ?

- Kushinada... Mitsuki-kun ? En tout cas, bon travail sur le français! On voit que vous hésitez, mais c'est tout à fait normal... Je vous remercie, c'était très bien. Ceci dit, vous savez... Pour résumer un peu la situation, c'est le bazar depuis le début de ce cours et on n'a rien réussi à faire. Alors, vous n'avez rien raté... En plus, j'ai oublié certaines fiches que j'avais prévu d'apporter... Je suis désolé pour le dérangement. Vous pouvez toujours aller vous asseoir en attendant le prochain cours... Nous ferons mieux la prochaine fois. Si... Vous arrivez à trouver un siège... J'espère que ça ira. C'est un peu compliqué depuis ce matin... Si vous m'excusez j'ai simplement un papier à remettre à quelques élèves, mais si vous avez besoin d'aide par la suite, n'hésitez pas...

C'est bizarre quand même, de voir un grand sourire disparaitre peu à peu pour laisser la place au désespoir, en une minute chrono. L'élève rousse (couleur qui passe assez facilement inaperçue entre le blanc et le vert) se dirigea à la table du fond avec le type aux cheveux vert. Dans le même temps, je regarde Alexander appuyé sur le mur du fond.

- Aurélia-kun ? Aurélia-kun !... Et vous aussi, Keine-kun, Alexander-kun... Enfin, vous tous, vous le savez peut-être déjà, mais on m'a tout de même chargé de vous remettre ces papiers qui stipulent la chambre qui vous a été attribuée au foyer... Tenez... Vous voulez bien les distribuer entre vous trois ? Bien sûr, s'il y a un problème, n'hésitez pas à m'en parler non plus...

Je prends les papiers avec un air intrigué. C'est toujours le moment le plus angoissant, savoir avec qui on va être au foyer. De ce que j'en avais vu pour le moment, c'était un grand bâtiment avec une salle de repos et un réfectoire au rez-de-chaussée (là où j'ai posée mes bagages). J'ai encore un peu de mal à me faire à l'idée que je vais vivre sans mon tuteur légal... Avant que je n'ouvre les feuilles ou que je ne les distribue, je vis Alexander passer à coté de nous pour aller au tableau et prendre une craie.

Darkning Alexander
15 ans
Aime : Le calme
Aime pas : Se présenter

- Merci...

Il repartit ensuite vers son mur en prenant son papier au passage. Bon... Je donne son papier à Keine avant d'ouvrir le mien... Ben ça !

- Tamao... Je suis dans votre chambre à toi et Kyoui... Et on doit aller dans le bureau du directeur pour récupérer nos clés, Alex et moi... Est-ce que l'un de vous deux pourra nous y conduire ?

A peine ai-je terminée ma phrase que l'un de mes nouveau compagnon de chambre se posa à notre table avec une chaise prise au hasard.

- Bon... On va devoir faire avec hein ?

Au train où vont les choses, j'espérais presque que ce soit mon nouveau père qui nous y conduisent. Le voyage n'en serra peut être que plus agréable... *soupire*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mer 21 Déc - 5:37

Ah bon... (Première réaction. Qui après à peine un tour de rouages laissa place à la suivante en une seconde :) ...Attends, QUOI?!

Mon Dieu... Ça, c'était la merde. Depuis des mois et des mois qu'on avait laissé Tamao et Kyoui tranquilles dans cette chambre, c'était complètement sorti de la tête du petit binoclard, qu'un jour pareil puisse arriver... Du coup, il se confondait en incrédulité, ce qui était franchement comique vu la tronche qu'il se traînait et ses yeux d'autant plus étonnés que d'habitude...

Mais... Mais attends... Attendez... Comment ça se f... Mais... Et toi, et... Takahata-sens... Mais... Mais...

Et puis finalement, avant que de chercher à comprendre, une autre priorité le frappa de plein fouet, et cette fois, c'était clair comme de l'eau de roche : il avait une petite amie qui le tuerait si quelqu'un se pointait dans la même chambre que lui —Kyoui étant une exception— ; cela même mis à part, la chambre était de toutes façons remplie de photos de ladite petite amie, d'appareils électroniques précieux, et de quelques magasines pornos... Bref rien que qui que ce soit d'autre ne soit autorisé à vois ou à toucher en une quelconque manière... Et, all in all, il était proprement hors de question qu'il soit obligé d'habiter avec la petite minister-prodige et le bishounen intérieurement contradictoire!

Senseeeeei!

Donc qu'est-ce qu'on fait? On va geindre sous le nez de Calpis. Parce que Calpis a apparemment des relations avec sa famille —même si vraiment il n'a pas compris grand'chose à cette histoire lui-même—, et que l'important dans cette situation, c'est que le petit gros le traite —allez savoir pourquoi— comme un fifils de bonne famille à qui il faut obéir au doigt et à l'oeil. Lui, il aura sûrement un moyen de le sortir de cette panade. Tamao, tu es bien naïf... Tu crois vraiment qu'un crétin comme lui a un quelconque pouvoir sur ce genre d'affaires, et tout seul qui plus est?

Sensei, non!

...Non?

C'est dire! Calpis n'a même pas pris la peine de jeter un oeil au papier en question, et donc, il n'a pas la moindre idée de ce qui peut tant tracasser celui qu'avec Ramune ils appellent "jeune maître". Bon. Un moment de consternation passé et Tamao ayant plus ou moins expliqué l'affaire, Calpis, incapable d'empathie pour cette fois, se contenta de considérer le petit binoclard avec un sourire bienveillant :

Nee, c'est plutôt une bonne nouvelle, non? Moi, cela me rassure plutôt de ne pas vous savoir tout seul dans cette chambre, alors plus il y aura de monde, mieux ça vaudra. Et puis, je suis sûr que vous allez finir par bien vous entendre!

Tamao en était presque à bouffer sa casquette d'énervement.Mais ce prof est BÊTE À PLEURER, ma parole. Gentil peut-être, peut-être qu'il pense à son bien, mais qu'est-ce qu'on en a à foutre? Il est plus con qu'un coquillage. Et Tamao de se facepalmer comme pour essayer de se calmer un peu, sans aucune retenue et aucun tact face à la connerie de son professeur.

...Parce que c'est vrai, Tamao est franchement impoli depuis tout à l'heure, et ça, Kyoui l'a plus ou moins compris. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle se tourne à présent vers Aurélia et Alexander avec un sourire navré :


Je m'excuse au nom de mon petit maître... Il ne s'attendait simplement pas à cela, c'est tout...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/02/2009
▬ ÂGE : 29

▬ MESSAGES : 18




MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mer 21 Déc - 17:31

Voilà un moment qu'on n'avait pas entendu Keine dans tout ce chaos. Que pouvait-elle bien faire au milieu de tout ce foutoir ? Comment réagissait-elle à la nouvelle venue – encore une – aux révélations faites par Tamao sur sa nature de vampire, ainsi qu'aux informations que laissait passer Aurélia sur sa situation familiale ?

« Hm, hm hm hmmm~. »
… Rien, mademoiselle fredonne une chanson en gribouillant quelque chose sur une feuille à l'aide d'un crayon à papier. Oui, elle dessine en classe, et ça ne la dérange pas le moins du monde. Après tout, le prof ne les avaient ils pas autorisé à faire ce qu'ils voulaient ? Et bien, c'est ça qu'elle veut faire pour l'instant, dessiner, laisser sa mine arpenter la surface de papier au gré de ses envies, de son inspiration du moment. Complètement dans son monde.

Complètement ? Peut-être pas. Elle avait tout de même remarqué la présence de la nouvelle élève, entendu les annonces du prof, et écoutait plus ou moins la conversation qu'avaient ceux qui étaient assis autour d'elle, ce qui incluait Tamao, Aurélia, Alexander et cette fille qui semble être un peu trop dévouée au vampire pour que ça ne soit pas louche. Pour eux, c'était pas compliqué de savoir ce qu'ils disaient, ils étaient juste à côté. Keine ne considérait pas vraiment ça comme de l’indiscrétion à vrai dire. Après tout, ils savaient qu'elle était là, non ? Et puis c'est pas le prof qui incitait les élèves à faire connaissance ? Nous y voilà donc, l'albinos écoute pour mieux connaître. Après, de son côté, elle n'estime pas avoir grand-chose à dire, et puis pour ce que ça a l'air de les intéresser...

Quant au reste, comme ce qu'Alex avait écrit au tableau par exemple, si elle y avait prêté attention, c'est tout simplement parce qu'elle ne s'était pas encore enfermée dans sa bulle à ce moment là. Après quoi, Calpis-sensei était venu leur distribuer des papiers administratifs pour savoir où ils étaient. Keine n'avait même pas regardé la sienne à vrai dire. L'administration, c'est quelque chose d'un peu trop terre-à-terre à ses yeux. La pauvre, si elle savait à quel point les situations pouvaient devenir délirantes lorsqu'on s'y aventure un peu trop...

Toujours est-il qu'elle s'en fichait un peu d'avec qui elle serait, n'importe qui ferait l'affaire à vrai dire, ce n'est pas comme si elle était asociale ou difficile de ce point de vue là. Déjà, au moins, elle sait avec qui elle ne serait pas, vu que les quatre personnes autour d'elle discutaient justement de ça. Dommage, elle aurait bien aimé profiter d'un moment seule avec eux pour parler plus tranquillement... et émettre une petite hypothèse en train de naissante concernant Aurélia et ses origines par exemple.
Du coup, elle n'avait pas regardé dans quelle chambre elle se trouvait pour l'instant, et se contentait de dessiner au dos de la feuille. Oui, c'est sur ce papier là qu'elle fait sa première esquisse. Pour l'instant, cela ressemblait vaguement à un oiseau. Cependant Keine avait commencé à dessiner des flammes à la place des plumes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/12/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 15
▬ LOCALISATION : Always behind you.


Feuille de Perso
▬ NOM : KUSHINADA Mitsuki
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Beaucoup de choses !


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Ven 23 Déc - 4:24

    Au milieu de l'agitation des uns et des autres, Mitsuki avait assez de mal à suivre. Pour résumer, on venait de leur distribuer leurs fiches d'attribution à une chambre au foyer, et la plupart n'étaient visiblement pas satisfaits du résultat. Ça ne concernait pas vraiment Mitsuki qui, elle, était là depuis deux ans et ne changerait de colocataire pour rien au monde. Bref, elle observa silencieusement Tamao protester en se balançant doucement sur sa chaise, et le professeur le rembarrer "tout en douceur"; le pire, c'est qu'il ne semblait même pas être conscient des énormités qu'il proférait. Il semblait évident qu'il ne souhaitait pas partager sa chambre ! Lassée du spectacle, elle tourna sa petite tête rousse vers son voisin de table, les yeux rivés vers sa masse de cheveux verts qui trônait fièrement sur le haut de sa tête. Envie furieuse de le décoiffer à nouveau. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste. Résiste.

    « Ano nee... Ecko-san... Tu vas sûrement me trouver bizarre mais...»

    Elle n'a pas résisté. Et voilà la gamine qui lui saute littéralement sur les cheveux pour lui les ébouriffer dans tous les sens, les joues encore plus rouges que d'ordinaire, comme toutes les fois qu'elle est en admiration totale. Au bout d'une loooooooongue période de dix secondes, elle s'écarta brusquement, gênée au possible, les yeux baissés. Elle les releva lentement pour observer la nouvelle tête d'Ecko après son passage. Ok, on a retrouvé le grinch. Et la voilà qui éclate de rire maintenant, la larme à l'oeil.

    « T-Tu me fais trop rire, Ecko-san ! »

    Ah bon? On avait même pas remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Collégien


avatar
Ecko

▬ INSCRIPTION : 25/01/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 98


Feuille de Perso
▬ NOM : Ecko
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Mitsuki, Chihiro, Haruka, Miyako, Sarah, Jade, Sayako, Hime, Risa ...


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Ven 23 Déc - 8:36

    « Ano nee... Ecko-san... Tu vas sûrement me trouver bizarre mais...»
    ... Mais quoi ? Ecko eut rapidement la réponse à sa question, lorsque Mitsuki lui sauta dessus pour ... pour quoi au juste ? Pour le violer ? Non, apparemment non. Elle est en train de lui ébouriffer les cheveux. Après quelques secondes, elle s'est éloignée brusquement en rougissant. D'accord. Qu'est-ce qui vient de se passer ?

    Ecko resta sans bouger, l'air perturbé, pendant un moment. Même quand Mitsuki s'est mise à rire, il était encore troublé.

    « T-Tu me fais trop rire, Ecko-san ! »
    Perturbé perturbé perturbé perturbé perturbé perturbé perturbé perturbé perturbé ... Ok c'est terminé maintenant. Il rigole à son tour. Il ne comprend toujours pas d'où venait cette soudaine pulsion de la part de la rouquine, mais c'est l'école Mahora : vaut mieux ne pas chercher à comprendre. Il ne faut jamais chercher à comprendre pourquoi quelqu'un agit d'une telle façon, que ce soit Mitsuki qui décide de lui ébouriffer les cheveux, le binoclard qui semble paniqué pour une simple chambre, ou bien le bishônen qui se présente pour se plaindre qu'il veut pas se présenter. Il ne faut jamais chercher à comprendre, à Mahora.

    - J'aimerais bien voir ma tête ... Ah !
    Une fenêtre. Il y a une fenêtre à côté de lui, qu'il est bête ! Il se retourne vers la fenêtre pour observer son reflet. Il ne voyait pas vraiment puisqu'il y avait beaucoup de lumière à l'extérieur, mais il pouvait vaguement voir que ses cheveux étaient encore plus décoiffés que d'habitude. Il se mit à rire encore plus fort en voyant ses cheveux.


Dernière édition par Ecko le Mar 27 Déc - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 25/11/2011
▬ MESSAGES : 61


Feuille de Perso
▬ NOM : Alexander Darkning
▬ CLASSE: 2C
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (pour le moment)


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Lun 26 Déc - 15:18

Une fois bien installé sur ma chaise je jeta un œil aux personnes en face de moi, malgré un effort pour le cacher je senti un léger soupir venant d’Aurélia, pour ce qui est de l’autre fille elle semblait. . . Bah en fait j’aimerai hurler à la mort médicale car à moins que ma vision ne se soit détériorée en quelques heures je ne remarque aucun mouvement dus à sa respiration, donc j’en déduis qu’elle est morte. . . Et encore je crois que c’est moins inquiétant que la réaction du garçon à côté d’elle qui sembla pris d’une véritable crise de panique, enfin crise. . . C’est peut-être exagéré de ma part mais sa réaction ne se fit pas tarder.


??? : Senseeeeei ! Sensei, non !


Ah, il demande de l’aide à la boule de flipper ? C’est bien fort suicidaire de sa part. . . En attendant une réponse de la part de Calpis je regarda un peu le reste de la classe dans laquelle rien de particulier ne se passait, a si en fait, j’ai juste eu le droit à une petite scène de la nouvelle se jetant sur un gars aux cheveux vert pour le décoiffer. . . Oui autant dire que là vu la situation un rien est capable de capter mon attention, et en fait en voyant ça je me dis que j'aurais pus tomber sur pire pour la chambre. . . En me retournant vers la boule je pus voir qu’il affichait un sourire bienveillant que je devina adressé au garçon à lunette juste en face de moi.


Calpis : Nee, c'est plutôt une bonne nouvelle, non ? Moi, cela me rassure plutôt de ne pas vous savoir tout seul dans cette chambre, alors plus il y aura de monde, mieux ça vaudra. Et puis, je suis sûr que vous allez finir par bien vous entendre !


Je l’avoue, c’est un discours plutôt gentil de la part du professeur mais elle ne sembla pas convaincre le garçon que je cru pris d’une crise de rage à ce frapper la tête avec la main comme ça. Et c’est à cet instant que la fille à côté de lui se tourna vers Aurélia et moi.


??? : Je m'excuse au nom de mon petit maître... Il ne s'attendait simplement pas à cela, c'est tout...


Ouah. . . Alors déjà j’eu du mal à contenir mon sursaut lorsqu’elle a parlé, elle est vivante ? ! J-Je veux dire qu’elle ne bouge pas et ne respire pas depuis tout a l’heure ! ! ! Oh mon dieu je sens que je vais m’amuser à résoudre cette énigme. . . Et en plus de ça cette voix. . . D’un calme. . . Presque hypnotique. . . Je veux dire par là que j’aime énormément ce genre de voix calme et posées et autant dire que cette fille à le genre de voix capable de me faire entrer dans de vraie transe me faisant oublier la réalité.
Mais par contre le terme de ‘ petit maitre ‘ qu’elle utilise m’intrigue énormément, quelle est la relation qui la lie à ce garçon en pleine crise ?
Pour ma part je passa mon regard vers tout le monde avant de me racler la gorge.



Alexander : Bon. . . Si j’ai bien compris on est condamné à être dans la même chambre. . .


Je poussa un énorme soupir tout en fermant les yeux avant de reprendre la parole.


Alexander : Alors même si ça ne me plait pas plus que ça on va devoir faire connaissance. . . Je m’appelle Alexander Darkning, je ne sais pas ce que je peux dire de particulier à mon sujet.


En fait. . . J’aurais énormément de choses à dire, mais ce n’est pas le genre de chose que je dis à tout le monde. . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mar 27 Déc - 5:23

Lorsqu'Alexander prit la peine de se présenter, Kyoui lui répondit par un sourire des plus aimables, et s'inclina poliment pour se présenter elle aussi, à son tour :

Enchantée, Alexander Darkning-san. Je suis le prototype P-400 réalisé par le club de robotique de l'université Mahora ; je m'appelle Kyoui. C'est le nom que mon propriétaire a choisi pour moi.

Geste —là encore, poli— pour désigner Tamao :

Mon propriétaire n'est autre qu'Alejo Tamao ici présent. Ce n'est pas lui qui m'a créée, mais il m'apprend à vivre en société et à mieux comprendre l'humanité. C'est aussi lui qui veille à ma maintenance et à ma sécurité.

Quelle drôle de chose. Une espèce de petite puce à lunettes comme celle-là, s'occuper d'un androïde? Oui, car si Kyoui avait l'air à présent fort indépendante, ça n'avait pas toujours été le cas, et on ne compte plus le nombre de fois où Tamao l'avait engueulée à cause d'une imprudence ou avait pris du temps à essayer de lui expliquer un paradoxe de la nature humaine. Tamao est lui-même un bon exemple d'un bon nombre de paradoxes, mais on reviendra à tout ça plus tard. Pour l'instant, le "petit maître" responsable en question venait de revenir vers l'androïde et la tira doucement par le bras, comme un gosse vient se plaindre à ses parents, sans avoir l'air de remarquer qu'elle finissait juste de se présenter...

Kyoui! J'ai besoin de ton aide! Y a rien à tirer de cet imbécile-là...

Geste pour désigner Calpis, qui était occupé de son côté à se forcer à ne pas sourire en voyant Ecko et Mitsuki rire ensemble. Tu fais bien, mon gros. T'es encore en classe et c'est encore toi le professeur... Tu ferais même mieux de les remettre en place, dirait Ramune, mais le cours était un tel bordel depuis le début que ce serait probablement au-dessus de ses forces. Tamao, toujours tourné vers Kyoui, prit alors tout d'un coup l'attitude émue d'un militaire qui doit se séparer d'un camarade au front, et fit même le salut :

Nous sommes dans une situation critique. Pour le moment, il est impératif d'aller nettoyer le secteur. Tu veux bien accepter cette mission à partir de la prochaine heure de cours?

Par nettoyer le secteur, bien sûr, on entend cacher toutes les affaires compromettantes, et confiner plans, machines et projets en cours dans une seule partie de la pièce. Kyoui répondit au salut de son "petit maître" en l'imitant :

Bien compris, petit maître. Je l'accepte.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 09/12/2011
▬ ÂGE : 21

▬ MESSAGES : 15
▬ LOCALISATION : Always behind you.


Feuille de Perso
▬ NOM : KUSHINADA Mitsuki
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Beaucoup de choses !


MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   Mar 27 Déc - 6:55

    Encore un peu confuse, Mitsuki poussa un soupir de soulagement lorsqu'elle s'aperçut qu'Ecko n'avait pas mal pris le fait qu'elle le décoiffe devant toute la classe, et qu'il s'était même mis à rire en plus de ça. C'est vrai qu'il avait l'air plutôt drôle comme ça. Allez que je te retouche les cheveux pour les remettre en place et que je m'écarte encore en rougissant comme si j'avais fait quelque chose de mal. Fétichiste des cheveux, va. Mais ceux là était d'une rareté exceptionnelle ! Ses préférés après les longs cheveux bleus de Médusa, même. Sa tignasse verte ressemblait à de l'herbe. Peut-être qu'on pourrait la fumer. Le regard rivé sur ses pieds, elle s'autorisa enfin à murmurer d'une toute petite voix :

    « Désolée, c'est une vieille habitude...»

    Elle sembla tout à coup réaliser COMME PAR HASARD qu'elle était en cours et enfouit sa tête dans son sac de classe pour y sortir un paquet de feuilles et sa trousse. Maladroite comme elle était, les feuilles en question lui échappèrent des mains pour aller se disperser au sol. Paniquée, la pauvre Mitsuki s'empressa de les ramasser une par une à la vitesse de l'éclair, les joues rouge écarlate, consciente d'affronter le REGARD TERRIBLE de la classe. Et que je me rassois à ma place et fais comme si de rien n'était. Tiens, un prospectus. Un tract distribué par le comité d'organisation du bal de Noël. MAUVAIS SOUVENIRS. Vous pensez bien qu'elle avait prévu d'y aller avec Fe'i, l'amour de sa vie, true love bébé forever. Sauf qu'Ackee, sa colocataire, en avait décidé autrement et lui avait sournoisement grapillé sa place avant qu'elle aie pu formuler sa demande. Et il avait accepté. Résultat Mitsuki se retrouvait seule pour le bal, condamnée à regarder l'amour de sa vie au bras d'une autre fille. ET MERDE. Moue boudeuse et sourcils froncés.

    « Toute façon j'irais pas...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Salle de cours des 2-C   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle de cours des 2-C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: L'école Mahora :: Salles de classe-
Sauter vers: