MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Insight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Insight   Jeu 16 Fév - 20:38

    Une décision que Faith ne regretterais pas, hein ?

    Alors, pourquoi est-ce qu'ils se sont perdus de vue à la seconde où Dharc est sorti de la bibliothèque ? Pourquoi est-ce que deux mois se sont écoulés, depuis la dernière fois où ils se sont adressé la parole ? Pourquoi est-ce que la Chimère a eu besoin de feuilleter un bottin téléphonique pour la première fois de sa vie - japonais, pour couronner le tout - pour tenter de trouver ne serait-ce qu'une éventuelle adresse ?

    ... Parce que, aussi étrange que cela puisse paraître, ce gros démon manque à la petite Winchester.

    Donc la voilà qui tourne en ronds devant le bloc dans lequel réside supposément le Maître des Enfers, affublée d'un ample chandail de laine blanche tout délicat par dessus sa fameuse paire de shorts en jeans tout effilochés. Ses bottillons noirs claquaient sur le pavé alors qu'elle faisait les cent pas en se maudissant intérieurement d'être venue ici.

    Non mais, c'est vrai : à quoi est-ce qu'elle s'attendait ? ... C'est pas comme si Dharc habitait réellement ici, voyons. Bien sûr, que si elle sonne, personne ne va répondre.

    ... D'ailleurs, c'est ce qui est arrivé. Elle s'est prit un vent. Mais passons.

    Ah, tiens, une voiture qui se gare devant.

    C'est ça, sale bestiole. Sautille, sautille vers l'entrée, fait rebondir cette belle tête de boucles désordonnées ! Oh, stop, par contre. Il faut que tu t'arrêtes devant la porte. Voilà qu'un homme sort de l'automobile et avance vers toi. Va-s'y, fait semblant de fouiller dans tes poches, comme si tu cherchais tes clefs, ta carte magnétique, peu importe ! ... Cherche quelque chose, c'est tout ! Souris ! Souris bêtement, comme si tu les avais oubliées ! ... Hihi ! Gentil homme qui t'ouvre la porte ! Qu'il est serviable ! Sourire reconnaissant, sourire reconnaissant. Hihi. Quelle bonne actrice.

    ... C'est ça, décampe la queue entre les deux pattes ; erre comme un chien perdu dans cet espèce de grand bâtiment effrayant aux néons aveuglants et aux tapis trop propres.

    STOOOOOOP.

    Voilà. C'est la porte du supposé appartement du Régnant. C'est ça, dévisage-la comme si tu n'avais jamais vu une porte de ta vie ! Qu'est-ce que tu comptes faire, maintenant ? ... Attendre dans le couloir comme une grosse gourde ? Et si le concierge passait ? Ou le propriétaire ? OU LA POLICE ?

    Non ! Nooon ! Faith veut pas aller en prison ! ... Alors, elle se penche, tire deux épingles de sa poche, et met ses incroyables talents de lockpicking en pratique. Quoi ? Elle joue à Skyrim ? ... Peut-être que oui, peut-être que non, on ne le saura jamais, car elle a déjà terminé. LEVEL UP.

    ... Et donc, la voilà qui entre sans demander la permission dans cet appartement ... Que je ne décrirai pas, car ce n'est pas à moi de le faire. Hihi. Aliss.

    Qu'est-ce que tu comptes faire, maintenant, petite Faith ?

    Rester bêtement au milieu de la pièce ?


Dernière édition par Winchester Faith le Ven 11 Mai - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Ven 17 Fév - 9:33

Crack !
Le doux bruit des cervicales qui se remettent en place. La sensation du blocage de la nuque disparaissant détendit tellement Darek qu'il ne pu se retenir de bailler bruyamment. Ignorant complètement ces misérables créatures que sont les passants, et dont il venait d'attirer l'attention avec son comportement sans gêne, le Régnant continua son chemin en direction de son adresse officielle. Car, bien entendu, ce n'est pas vraiment là-bas qu'il vit, cependant il est contraint d'y faire un tour de temps en temps, administration et autres obligations du genre à mettre en cause.

Arrivant à l'entrée du bâtiment, l'hybride passa le sac en papier qu'il transportait dans sa main gauche, fouillant dans sa poche de l'autre main afin d'y trouver sa carte magnétique. Ce faisant, il laissa s'échapper une grimace accompagnée d'un léger grognement, comme si le mouvement lui était pénible, ou même douloureux. Faut croire que les blessures n'avaient pas fini de guérir...
Oui mes amis, vous avez bien lu, c'est incroyable, c'est insoupçonné de sa part, c'est si étonnant !

Darek utilise des sacs en papier !

Non, ce n'est pas par esprit d'écologie qu'il fait ça. Il est bien trop occupé à penser à lui pour se soucier de la planète. De plus, inutile pour lui de penser à l'avenir du monde puisqu'il le connaît déjà. Et devinez quoi ? A son époque, il n'y a déjà presque plus de nature à protéger. Alors franchement, à quoi bon faire attention aujourd'hui alors que sa version du présent finira par tout raser un jour ?
En réalité, si Sa Majesté prend soin d'utiliser ce sac là, c'est afin d'éviter toute indiscrétion de la part des passants. En effet, si les gens venaient à apercevoir ce qu'il contenait par transparence du plastique, ils se poseraient de sacré questions. Déjà que les bruits qui en sortaient régulièrement étaient pour le moins suspicieux...

Comme à son habitude, le concierge lui souhaite le bonjour et a bienvenue. Comme à son habitude, le Régnant ne lui accorde même pas un regard en guise de réponse. Il se dirige immédiatement vers les boites à lettre et ouvre la sienne pour en sortir un gros tas d'enveloppes. Six noms différents en tous sont dans le tas. Des noms qui, si on se fie aux dossiers officiels, correspondent à des personnes d'âge, de sexe, et de nationalités différentes, tous vivant en cohabitation à l'adresse de Darek. Inutile de préciser que dans les faits, ces six personnes n'en sont en réalité qu'une seule. Seulement, l'administration japonaise est un véritable cauchemar pour les autres pays qui ne peuvent donc pas vérifier facilement que les personnes à qui ils envoient de l'argent existent bel et bien.

Car c'est bien d'argent dont il s'agissait. En plus de son salaire, Darek touchait donc une bourse pour étudier à l'étranger, une retraite, une pension d'ancien militaire, des allocations pour handicapé moteur, et son autre salaire pendant la durée de son troisième congé maternité consécutif. Et le pire dans toute cette arnaque, c'est qu'il n'utilisait même pas cet argent, puisqu'il préférait piocher allègrement dans les compte en banque de sa version du présent.

On cale les enveloppes sous le bras et on se dirige vers son appartement, en sortant les clés au passage. Nouvelle grimace. Vivement que ses côtes aient fini de se réparer.

Le Régnant enfonça la clé dans la serrure, puis s'arrêta net. La sensation n'était pas la même que d'habitude. Quelqu'un avait crocheté celle-ci. Le regard du semi-démon s'assombrit, quelqu'un avait osé s'introduire par effraction ici, mais qui ? Déjà trop d'ennemis à cette époque pour réduire efficacement les recherches. Sans compter que ça pouvait être cette peste de Médusa. Remarque, non, cette dernière aurait préféré venir le voir directement en enfer. Alors qui ?
Sans tourner sa clé, l'hybride poussa lentement la porte qu'il savait maintenant non verrouillée, et commença à jeter un regard prudent aux alentours, se faisant discret pour essayer de surprendre l'adversaire s'il était encore présent.

L'entrée donnait sur une large pièce qui devait à l'origine faire office de salon. Sauf qu'elle était complètement dépourvue de meuble. La seule décoration que l'hybride s'était permis de faire était l'installation d'un parquet. Il trouve que ça a plus de classe qu'un simple carrelage ou quoi. En plus, en vieillissant, le parquet, ça grince, donc ça fait chier les voisins. On pouvait également se rendre compte de la présence de nombreuses photos et articles de journaux usés et partiellement brûlés accrochés aux murs, tous reliés entre eux par d'innombrables bouts de ficelle épinglées dessus. Malgré le papier jaunit par le temps, un œil avisé remarquerait que certains de ces articles sont en réalité très récents, et certains ne sont supposés être publiés que dans quelques semaines seulement.

Non loin de cela, un tableau blanc, sur lequel étaient rédigés de façon chaotiques des mots, des noms, des dates, ou même des lieux, reliés par des flèches, certains encadrés, d'autres entourés, d'autres encore rayés. On aurait dit quelqu'un d’obsessionnel préparant un plan, mais un plan pour quoi ? Allez savoir. Juste qu'on peut trouver dans tout ce fouillis les noms de Len, Médusa, et leurs futurs enfants.

A côté du salon, en face de la baie vitrée qui donnait sur l'extérieur, une cuisine ouverte, avec tout le matériel qu'il faut pou cuisiner dans un état impeccable. Tellement impeccable en fait qu'on se demande même s'il l'a déjà seulement utilisée une fois. Quant au frigo, inutile de chercher à l'intérieur, il est aussi vide que grand. Enfin, plus loin, on pouvait apercevoir une autre pièce servant de chambre. Ça, on pouvait le savoir uniquement à grâce au grand lit posé en plein milieu, sans quoi rien d'autre ne pouvait indiquer l'utilité de cet espace.

Bien entendu, deux autres portes menaient respectivement aux toilettes et à la salle de bain, mais elles étaient fermées pour l'instant, donc pas de description.

Enfin, au milieu de tout ceci, une chimère. Probablement l'élément le plus agréable à regarder de la décoration.

« Pressée d'en arriver là au point d'entrer par effraction ? C'est pas pour me déplaire... »
Il avait lancé ces mots avec un sourire moqueur tout en fixant son lit qui se profilait au loin, histoire qu'elle comprenne bien le sous-entendu. Après quoi, il haussa des épaules pour lancer d'un ton tout aussi léger :

« Je plaisante bien sûr, encore que si l'idée te venait vraiment à l'esprit... »
Le démon jeta négligemment son tas de courrier par-dessus celui qui était déjà présent sur le plan de travail de sa cuisine, tout en claquant la porte du pied. Après quoi, il posa délicatement le sac à côté du tas d'enveloppes même pas ouvertes. Quelque chose à l'intérieur fit s'agiter brièvement l'objet.

L'instant d'après, les griffes redevenues sombres du Régnant se glissaient dans le bas du dos de Faith pour la ramener à lui, il profita alors de la proximité pour lui donner un long baiser. Il fallait bien rattraper les deux mois de perdu, non ?

« Que me vaut cette visite surprise ? »
Dit-il lorsqu'il eut fini, plongeant son regard à nouveau démoniaque dans celui de sa chimère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Mar 21 Fév - 14:59

    Un pas, deux pas. La petite Winchester observait l'appartement de ses grands yeux ébahis, contemplant avec curiosité chaque recoin de cet endroit ô combien vide. Mis à part une pile d'enveloppes quelconques posées sur le comptoir de la cuisine, de multiples articles de journaux et photographies épinglés au mur ainsi qu'un grand tableau blanc remplis de gribouillis que la Chimère n'arrivait pas à déchiffrer de cette distance, il n'y avait rien qui indiquait que cet endroit était habité. Chaleureux. Vivant. Tout était beaucoup trop propre et ... Neuf. Étrangement impersonnel.

    Pourquoi est-ce que le bottin téléphonique indique que Dharc vit ici ? ... Il y a quelqu'un d'autre qui se prénomme Darek Lysen, au Japon ? Non, impossible. Pourtant, il n'a pas l'air d'habiter ici ...

    ... Enfin, bon. Si elle avait eu des doutes, Faith aurait fouiné un peu pour essayer de trouver un quelconque indice pour identifier la personne qui habite réellement les lieux. Mais bon, deux choses l'en empêchait : de un, la créature était complètement terrorisée à l'idée de se faire prendre la main dans le sac, et de deux ... Elle aurait pu reconnaître le léger parfum démoniaque qui remplissait l'appartement à des kilomètres à la ronde.

    L'odeur de Dharc.

    Odeur qui, étrangement, venait de drôlement s'intensifier au cours des dernières secondes ...

    « Pressée d'en arriver là au point d'entrer par effraction ? C'est pas pour me déplaire... »

    Hoquet de surprise, magnifique crinière de cheveux ondulés qui tournoie ; la petite Winchester venait de se retourner sur elle-même pour dévisager l'homme qui venait d'entrer dans la pièce de ses deux grands yeux ambre écarquillés, à travers la multitude de boucles désordonnées qui venait de retomber sur sa bouille rondouillarde.

    Dharc ... !

    « Je plaisante bien sûr, encore que si l'idée te venait vraiment à l'esprit... »

    Regard confus. Tête qui se retourne en direction de ce que la Régnant fixait. Yeux qui s'écarquillent d'avantage. Tête qui se retourne à nouveau pour dévisager Sa Majesté. Des lèvres qui s'entrouvrent pour bégayer une réplique. D'autres qui se posent doucement sur les siennes pour la couper dans son élan.

    Une sale bestiole qui fond, qui fond.

    « Que me vaut cette visite surprise ? »

    ... D'accord. C'est maintenant que ça se complique, sale vipère. Comment comptes-tu lui expliquer ta présence ici ?

    Oh. Mais c'est qu'elle est tendue, tout d'un coup. Tendue, tendue. Effrayée, même. Comme si elle craignait que Dharc soit en colère ou quelque chose comme ça.

    Une question d'habitudes, quoi.

    « T'es pas ... T'es pas fâché ? »

    Une petite voix, des prunelles dorées qui se posent sur le sol. Honnêtement, Faith avait bien de la difficulté à concevoir que Son Altesse ne soit pas déjà en train de la mettre dehors à grands coups de pieds dans les fesses. Ou qu'il lui crie dessus jusqu'à en saigner de la gorge, à vous de choisir. Après tout, elle venait de crocheter sa serrure pour entrer chez lui alors qu'il n'y était pas ... Et il s'est déjà fâché pour bien moins. Donc, bon, c'est plutôt inhabituel de sa part, de réagir d'une façon aussi détendue.

    « Blood. »

    D'où elle sort, avec son sang, celle-là ? Pourquoi est-ce qu'elle plisse le nez comme si une odeur désagréable venait de lui chatouiller les narines ?

    Et bien, c'était justement pour ça. Parce qu'elle venait de sentir cet étrange mélange de sueur et de sang séché.

    Comme une blessure pansée depuis un moment, déjà.

    « ... Tu t'es fait mal ? »

    Sourcils froncés. Iris d'un jaune perçant qui inspectent soudainement le corps de l'homme d'un air ... Inquiet ?

    ... Quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Mer 22 Fév - 11:37

« T'es pas ... T'es pas fâché ? »
Sa Majesté, dans un geste qui – aussi commun soit-il – parvient malgré tout à laisser transparaître toute sa grâce et sa puissance lorsque c'est lui qui le réalise, fit comprendre qu'il n'était pas en colère par une magnifique contraction au synchronisme parfait de ses puissants muscles permettant la jonction de son tronc parfaitement sculpté avec le membre supérieur de ses bras d’athlètes.

C'est donc après ce haussement d'épaules digne du plus grand des rois (Oui, tout ça pour dire qu'il hausse des épaules, mais se contenter de le décrire ainsi n'aurait pas assez retranscrit la supériorité de Darek lorsqu'il le fait) que le Régnant répondit à sa bien aimée (ou un truc quétaine de même).

« Bah, essaie juste de prévenir la prochaine fois... »
Soyons clair, si Darek avait surprit qui que ce soit d'autre entrer par effraction chez lui, même s'il s'agit uniquement d'une adresse dont il se sert pour profiter du système, il serait entré dans une colère noire, aurait réduit la personne en charpie, puis le concierge pour avoir laissé entrer un inconnu dans la résidence, puis les autres habitants du bloc parce que ça soulage. Enfin, il serait probablement sortit dans la rue pour massacrer encore deux ou trois personnes ainsi qu'un chien.
Mais là, il s'agit de Faith, donc forcement, on ne réagit pas de la même façon. Premièrement, voilà deux mois qu'il ne l'avait pas vue, donc il était tout de même relativement content de la voir. Ensuite, il avait toujours eu plus de facilité à pardonner ses petits écarts à la chimère que quiconque. Après tout, n'oublions pas qu'à leur première rencontre, elle a tenté de le dévorer et qu'il ne lui en a pas tenu rigueur... ou presque.
Enfin, ils étaient en couple désormais, donc la présence de la chimère ne lui était pas aussi difficile à supporter qu'avant, il savait que s'il lui prenait l'envie de l'embrasser ou glisser sa main dans ses cheveux, il n'avait qu'à le faire. Du coup, ça lui paraissait aussi normal qu'elle débarque chez lui de temps en temps, du moment qu'elle ne met pas le bordel dans ses affichages...

« Blood. »
Hein ? Du sang ? Pourquoi ? Qu'est-ce qui lui prend de parler de ça tout à coup ? A moins que... Elle a ses règles ?! Ah mais non ! Ça va pas le faire ça, mais alors pas du tout ! Non Faith, ce n'est vraiment pas le moment ! Venir chez un homme juste pour lui signifier que vous ne pourrez rien faire de sérieux, ça ne se fait pas. D'autant plus qu'il n'a encore rien dans son appartement pour pallier à ce genre d'éventualité. Sérieusement, mauvais timing Winchester, mauvais ti–...

« ... Tu t'es fait mal ? »
… Ok, on va passer sur la petite confusion du Régnant. Elle parlait donc de son sang à lui, ce qui expliquait pas mal l'expression de son visage, comme perturbée par une odeur : elle avait sentit sa blessure. L'espace d'un instant, Darek envisagea de signaler à sa chimère qu'il était relativement impoli de renifler les gens de la sorte. Mais au fond, s'il le faisait, elle serait capable de se sentir gênée de l'avoir fait et ne plus recommencer. Alors qu'au fond, c'est justement ce côté bête sauvage curieuse qui lui plaît tant chez elle.

« On va dire que j'ai quelques ennemis à cette époque aussi. Rien de bien terrible. »
Pure vérité. A quoi bon lui mentir de toute façon ? C'est pas comme s'il était assez maladroit pour se blesser lui-même, ni assez inattentif pour avoir un accident. C'est loin d'être la première fois qu'il revient ici avec des blessures à soigner, et ce ne sera certainement pas la dernière. S'il commençait à se chercher des excuses maintenant pour la rassurer, il n'en aurait pas fini de lui mentir, et elle s'en rendrait bien compte de toute façon.
Et puis, autant qu'elle s'y fasse dès le début, c'est un démon qu'elle fréquente après tout. A force, elle finira par ne plus s'inquiéter autant, ce n'est pas comme s'il ne savait pas se défendre non plus.

… Minute, elle s'inquiétait pour lui ?

« Hem, d'ailleurs faut que j'aille changer ça. »
L'hybride se dirigea d'un pas précipité vers la salle de bain et y entra, laissant la porte ouverte derrière lui. En fait, ça pouvait attendre, mais pour le coup Darek s'était senti mal à l'aise et avait trouvé la première excuse pour quitter la pièce. Il s'agirait pas que sa chimère le surprenne en train de rougir simplement parce qu'il la voit s'inquiéter pour lui non plus. Au moins, il pouvait faire passer ça en se concentrant sur sa chemise qu'il avait commencé à déboutonner.

Il ouvrit le vêtement sans pour autant le retirer complètement, juste histoire de jeter un coup d’œil aux bandes de tissus qui tenaient la compresse contre la plaie. Une petite trace noire était visible. Elle n'avait pas progressé depuis la dernière fois, les saignements s'étaient enfin arrêté.
Le Régnant ouvrit la petite pharmacie en hauteur, en sortit une nouvelle compresse, un rouleau de tissu, ainsi qu'un flacon d'alcool à 90°, et déposa le tout sur le comptoir en marbre.
Oui, du marbre, rien que ça. Que voulez-vous, même s'il ne prend pas la peine de meubler son appartement, le seigneur des enfers est tout de même en droit d'avoir quelques exigences. En l’occurrence, une salle de bain avec du marbre, un jacuzzi en plus de la douche, et des toilettes séparées. Oui oui, séparées du reste : hors de question que Sa Majesté se lave là où d'autres gens ont pu faire caca. En plus, les cuvettes en or et le marbre, ça va pas ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Jeu 23 Fév - 12:07

    Le prévenir la prochaine fois ? Comment ? Il le fait exprès, ou quoi ? C'est pas comme s'il lui donnait les moyens de le faire, hein ! Après tout, Faith s'était donné bien du mal, pour trouver son adresse dans le bottin téléphonique ! Il avait qu'à pas s'être sauvé au son de la cloche en lançant son ô combien familier signe de la main de dos. Espèce de Cendrillon démoniaque.

    Sale bestiole, ne t'offusque pas pour si peu ! Débarrasse-toi de cette moue boudeuse sur le champ ! ... Après tout, pour une fois, rien que pour une fois ... La colère du Régnant ne s'est pas abattue sur toi. Détends-toi, un peu. C'est ça. Prend une grande inspiration ; une bouffée de son parfum. Profites de sa chaleur, encore un peu. Un tout petit peu.

    « On va dire que j'ai quelques ennemis à cette époque aussi. Rien de bien terrible. »

    Grands yeux ronds. Prunelles d'or affolées qui scrutent le visage de l'hybride, comme si elles cherchaient l'ombre d'un sourire, une étincelle dans ses yeux ... N'importe quoi qui indiquerait à la petite Winchester qu'il n'était pas sérieux.

    « Hem, d'ailleurs faut que j'aille changer ça. »

    ... Et voilà que Sa Majesté quittait la pièce d'un pas précipité, laissant derrière lui une petite bête confuse et remplie d'inquiétude.

    Ses petites mains croisées devant elle, cachées sous ses longues manches duveteuses, la vipère restait là, sans trop savoir quoi faire. Elle n'osait pas poser de questions ; elle n'osait même pas dire quoi que ce soit. Est-ce que Dharc s'était dépêché de changer de pièce parce qu'il ne voulait pas qu'elle le suive ? Ou peut-être qu'il avait laissé la porte ouverte justement pour qu'elle le rejoigne ?

    Ah. Cette sale impression d'être sur un terrain miné, la première fois qu'on visite la maison d'une personne.

    Les prunelles ambrées de la bestiole se posèrent sur le parquet, sans un mot. Est-ce qu'elle pouvait se permettre de le suivre, où est-ce qu'il allait lui claquer la porte au nez ?

    Oh. Ses chaussures. Est-ce qu'il faut qu'elle les enlève ?

    La jeune femme releva légèrement sa bouille pour vérifier si le Maître des Enfers était toujours chaussé ... Mais, à son plus grand malheur, elle ne voyait absolument rien de cette distance. Sale taupe. Elle aurait dut mettre ses lentilles ! Ça lui aurait évité de devoir ramasser son courage pour avancer de quelques pas incertains en direction de la salle de bain - car oui, à présent qu'elle y voyait clair, elle pu constater qu'il s'agissait bel et bien d'une salle de bain - pour en avoir le coeur net.

    Tiens. Il porte toujours ses chaussures.

    ... Pourquoi est-ce qu'elle reste plantée au milieu du couloir, celle-là ? Ah. Pour s'assurer qu'il ne va pas lui sauter à la gorge. Je vois.

    Déglutis, créature chétive. Avance à petits pas de souris. Non ! Ne t'arrête pas sur le pas de la porte, ça serait suffisant pour que tu changes d'idée et rebrousse chemin. C'est ça, maintenant que tu y es, trouves-toi un coin et reste tranquille. Oui, un bout de comptoir, c'est une idée. Assis-toi sur le bout des fesses et tais-toi. Contentes-toi d'observer, sans un mot.

    ... Places tes paluches sous tes maigres cuisses, par contre. C'est froid, le marbre.

    Ah. Trop tard. Ta peau glacée est déjà hérissée de chaire de poule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Ven 24 Fév - 12:59

Awkward.
Oui, désolé, mais c'était trop bizarre comme situation. Imaginez, vous êtes là, rentrant chez vous pour soigner une blessure et toucher de l'argent durement escroqué, quand vous vous rendez compte que votre chère et tendre – que vous n'avez pas vue de puis deux mois – s'est introduite chez vous dans crier gare. Et qu'elle ne fasse pas mine de pas savoir comment, ça fait belles lurettes qu'elle est supposée savoir qu'il lui suffit de l'appeler en étant près d'une ombre pour le contacter, c'est pas comme s'il lui demandait de descendre jusqu'en enfer pour danser autour d'un cochon d'Inde empaillé un soir de pleine lune non plus, rien de bien compliqué.

Donc, comme si elle ne s'était pas assez introduite dans son intimité à son goût, la voilà qui le renifle, lui demande s'il est blessé, et s'inquiète, pour ensuite le suivre en silence dans la salle de bain. Maintenant, sachant qu'elle est visiblement très curieuse – au point de venir à côté de lui quand il va retirer les bandes – expliquez-moi comment Darek est supposé s'arranger pour qu'elle ne s'inquiète pas davantage en voyant la plaie ? Non parce qu'il pourrait la cacher avec ses pouvoirs, bien sûr, mais l'objectif c'est quand même de voir où ça en est et de nettoyer tout ça avant de remettre des bandes dessus.
Le problème, c'est que si c'est encore moche à voir, elle risque quand même de le suivre partout après ça. Non pas que sa présence le dérange, mais c'est qu'il fréquente des endroits dangereux, et qu'il préférerait qu'elle se contente de le suivre dans des endroits plus agréable. Comme sa chambre, juste à côté, par exemple.

Et ce silence, ce silence... C'était pesant. D'habitude, sa chimère était plus loquace que ça. Pourquoi un tel calme tout à coup ? Surtout que pour quelqu'un qui a crocheté la serrure pour entrer, ça paraît pas très logique d'être intimidée et d'avoir peur de déranger. A moins qu'au fond, c'est de lui qu'elle ait peur, mais il avait déjà montré qu'il avait pas l'intention de lui sauter à la gorge pour l'étrangler, non ?

Grimace. Enlever une veste et une chemise, quand on a des côtes fêlées, c'est douloureux. Oui, monsieur se met torse-nu, comme ça, devant la chimère, sans prévenir. En attendant, faut bien qu'il enlève les bandages. Et comme il sait pas quoi dire pour combler cet énorme vide dans la conversation, il préfère se concentrer un minimum sur ce qu'il fait. De toute façon, il trouvera bien quelque chose une fois qu'il aura fini ça.

Une fois les bandes retirées, il jeta un œil à la plaie pendant qu'il la nettoyait avec un coton imbibé d'alcool. Bah oui, pensez bien qu'avec du sang noir séché autour, c'est pas évident d'y voir clair. C'était pas joli joli à voir, mais au moins, ça ne saignait plus. Voilà qui laisserait une belle cicatrice sur son corps d'origine. Bah, de toute façon, il doit en être couvert à force. Il lui suffira de cacher ça une fois que tout ce sera complètement rétabli.
Une compresse bien imbibée d'alcool collée contre le tout, et on commence à bander.... La plaie, bander la plaie. Vous savez, comme mettre des bandages. Bref, et pendant ce temps, le Régnant sent toujours le regard de Faith braqué sur lui. Trouver quelque chose à dire, rompre le silence.

« Au fait, depuis quand t'as appris à crocheter les serrures ? »
Question random, mais qui l'intrigue malgré tout au fond. Comprenez-le, il n'y a pas si longtemps que ça, cette petite créature en était à faire sa toute première coloration pour cheveux. Et là, la voilà qui parvient à s'introduire chez lui. Non pas qu'il s'agisse de l'immeuble le plus sécurisé au monde, ni de serrures impossibles à forcer, mais tout de même...
Petit regard en direction des jambes de Faith. Après tout, autant profiter un peu de la vue, non ? C'est pas comme si on voyait souvent quelqu'un porter aussi peu de tissus sur lui en plein mois de Décembre. D'ailleurs, c'était pas très malin, pour le coup, elle en avait la chair de poule.

L'espace d'un instant, l'hybride se sentit un peu idiot de ne pas y avoir pensé plus tôt : Faith a le sang froid. Faut dire qu'il n'est pas vraiment habitué à faire particulièrement attention à la température. Le froid ne l'a jamais vraiment dérangé. Qu'à cela ne tienne, le Régnant sait se montrer noble et chevaleresque. Ni une, ni deux, voilà qu'il a mit sa chemise sur les cuisses de sa chimère et se place en face d'elle pour lui mettre sa veste sur les épaules, ses yeux vairon plongés dans ceux de sa compagne.

« Tu devrais faire plus attention à ta façon de t'habiller en hiver. »
Honnêtement, même ce qu'il venait de faire, il trouvait ça bizarre. Certes, c'est normal de s'inquiéter pour l'autre dans un couple, de même qu'il s'attendait à devoir un minimum s'occuper de cette créature un peu immature sur les bords. C'est juste que ça lui ressemblait tellement pas de faire ce genre de choses.
D'une certaine façon, c'était un peu agaçant, d'être constamment tiraillé entre sa nature de démon et le besoin de montrer à Faith qu'elle n'avait rien à craindre de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Dim 26 Fév - 7:42

    Pratique, de pouvoir changer d'apparence à volonté. Non mais, c'est vrai, regardez-moi ce torse finement musclé, ce ventre plat où saillaient des abdominaux juste assez définis, ces bras bien découpés ... Et cette plaie béante, là, recouverte d'une épaisse croûte sombre de sang coagulé. D'ailleurs, les yeux de Faith s’écarquillèrent légèrement à la vue de celle-ci, la fixant d'un air à la fois inquiet et ô combien curieux.

    Oui, bien sûr, cette sale bestiole aimerait comprendre le pourquoi du comment ... Mais ce qui l'intriguait le plus, c'était surtout l'état de la blessure en tant que tel. Bon, comprenez-la : c'est une créature qui guérit à une vitesse hallucinante. Déjà, lorsque Len lui a arraché une côte, son ventre s'est refermé complètement en deux jours et n'a laissé aucune cicatrice derrière. Même l'os a repoussé, au bout de quelques temps. C'est à peine si la Chimère a le temps de souffrir entre le moment où c'est arrivé et l'instant où tout est déjà comme avant. Donc, de se retrouver face à une plaie dans un tel état, croûtée, légèrement boursoufflée et dont il fallait s'occuper autant que possible afin qu'elle ne s'infecte pas ... C'était assez nouveau, pour elle.

    Donc la petite Winchester se contentait d'observer le Régnant qui nettoyait minutieusement sa blessure, suivant attentivement chacun de ses mouvements de ses grands yeux ambres avec une certaine curiosité non dissimulée.

    « Au fait, depuis quand t'as appris à crocheter les serrures ? »

    Un petit « Hm ? » s'échappa des lèvres de la vipère, qui quitta rapidement des yeux la plaie à présent bandée pour plonger son regard dans celui du Maître des Enfers. Oui, bon, c'est vrai. C'est sûr que, pour lui, elle est encore la Faith qu'il a laissée derrière il y a des années de cela, et qu'il a probablement bien du mal à s'imaginer ce qui a bien pu se passer une fois qu'il est partit. Le problème, c'est que celle-ci n'avait pas particulièrement envie de partager le bout de chemin qu'elle a fait depuis qu'il l'a « abandonnée » avec celui qui l'a justement rayée de sa vie.

    Non, Fai ne lui en veut pas. C'est juste qu'elle considère que, pour l'instant, c'est plutôt à son tour de parler un peu de lui-même, pour une fois.

    « Et toi, où est-ce que t'as appris à aussi bien panser des blessures ? »

    Tête légèrement inclinée sur le côté, air innocent.

    Pardonnez-lui cet affront, Votre Grandeur ! ... Elle veut juste en savoir un petit peu plus sur votre personne, la pauvre !

    ... Tiens. Voilà qu'il s'approche d'elle. Il est fâché ! Oh, merde. Il va la gifler, c'est ça ? Lui enfoncer sa chemise dans la gorge ? L'égorger avec son veston ? Aaah, il est tout près ! Ça y est, ta vie est finie, sale bestio--

    Froissement de tissus. Poids presque imperceptible à présent posé sur ses cuisses, puis sur ses épaules.

    Il fallut quelques secondes à Faith pour comprendre ce qu'il venait de faire, puisqu'elle n'avait pas quitté ses yeux vairons tout au long de l'action : il venait de poser sa chemise sur ses genoux et son veston sur ses épaules.

    « Tu devrais faire plus attention à ta façon de t'habiller en hiver. »

    Gênée, les lèvres de la Chimère s'entrouvrirent lentement, comme si elle s’apprêtait à bégayer une réponse qu'elle n'avait pas encore trouvée. Ça la troublait énormément, que Dharc fasse preuve d'une telle délicatesse, tout d'un coup. Donc elle se contentait de le dévisager de ses prunelles dorées. Rien qui sortait de ses habitudes, donc.

    ... Quoi que.

    Les doigts fragiles de la petite Winchester se glissèrent timidement dans les poches du pantalon de l'hybride, à défaut de pouvoir s'agripper à autre chose pour le tirer vers elle sans lui faire mal.

    ... Le tirer ?

    Oui, en effet, la vipère avait lentement écarté les genoux pour approcher l'homme de sa petite personne, pour ensuite les resserrer très légèrement de chaque côté de son corps, sans pour autant ... Disons, le prendre en otage entre ses cuisses. C'est à peine si elle appliquait une pression.

    Sans un mot, Faith releva le menton, ses doigts quittant les poches du Régnant pour remonter tranquillement, buttant sur les bandes qui recouvraient sa blessure, frôlant la courbe de son épaule. Puis, doucement, elle baisa la commissure des lèvres de Son Altesse.

    Quoi ? Seulement la commissure ? Elle le fait exprès, ou qu--

    Oui, elle le fait exprès. Rien qu'à voir cette étincelle espiègle dans ses prunelles de miel et ce grand sourire qui éclairait soudainement son visage, c'était évident.

    Elle venait de taquiner le Maître des Enfers. Quel culot.

    « Merci. »

    ... Merci ? Pour la chemise et le veston ? D'avoir fait attention à toi ? Non mais, ce n'était pas exactement la meilleure manière de le remercier, tu le sais, ça ? Il risque de penser que tu te moques de lui. Encore.

    Ou peut-être pas, vu le sourire radieux accroché à tes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Dim 26 Fév - 15:06


« Et toi, où est-ce que t'as appris à aussi bien panser des blessures ? »
Pas de réponse de l'hybride, pas tout de suite en tout cas. Disons qu'il y a certaines chose qui ne sont pas évidentes à expliquer, surtout pour quelqu'un qui n'a jamais donné la moindre précision sur son passé. Un passé très lourd et dont il n'est pas évident de se vanter auprès de tout le monde. Dire que l'on a été médecin, ça vous donne tout de suite un air de sauveur, jusqu'à ce que vous précisiez que c'était lors de la seconde guerre mondiale dans l'armée SS. Là, vous passez du philanthrope qui se dévoue à la guérison d'autrui au boucher qui ouvre les gens pour leur sectionner les nerfs et voir ce que ça fait.
N'allez pas non plus croire qu'il y a prit plaisir à l'époque. Cependant, il n'a pas l'excuse d'avoir été forcé d'obéir aux ordres comme les autres. Lui, il pouvait changer d'apparence, il pouvait disparaître, devenir quelqu'un d'autre. Dharc a toujours été en mesure d'avoir la vie qu'il avait choisi sur le moment, gardez ça à l'esprit, toujours. En l’occurrence, en cette période, il avait choisi de faire avancer la science pour mieux comprendre le corps humain, et donc mieux maîtriser le sien.

En clair, un passé qui n'est pas très évident à raconter. Surtout pas à Faith, qui a déjà été victime d'une bonne partie de la cruauté dont est capable ce monde.

Parlant d'elle, la voilà qui le tirait justement vers elle pour passer ses jambes autour de sa taille. Est-ce qu'elle savait seulement le nombre d'idées que ce simple geste venait de suggérer au Régnant ? Et croyez-moi, de toutes les pensées qui avaient traversé l'esprit du démon, aucune n'était chaste. D'un autre côté, un homme torse-nu qui se retrouve entre les cuisses d'une femme assise sur un comptoir pense assez rarement à... Non, en fait, un homme dans cette situation pense juste rarement.

Je note juste au passage que c'est la deuxième fois depuis qu'ils se sont retrouvés que la chimère fini sur un comptoir avec l'hybride entre ses cuisses et qu'il ne s'est toujours rien passé entre eux. Ça va finir par être frustrant cette histoire.
Et quand on parle de frustration, la femme était plutôt douée pour la susciter chez le Régnant. Déjà, il faut prendre en compte que les doigts de Faith sont en contact direct avec la peau du démon. Des doigts glacés mais dont le contact était loin d'être désagréable, voire même plus stimulant encore à cause des frissons que leur passage provoquaient. Ensuite, la proximité, les regards qui se croisent, leur visages qui se rapprochent, tout indiquant que cela allait conduire à un baiser passionné, si ce n'est plus... pour finir par une simple bise sur le bord des lèvres, juste avant que la créature n'éloigne de nouveau son visage de celui de Darek, laissant derrière elle cette odeur qui lui était si caractéristique. Cette odeur qui, à elle seule, était capable de le rendre fou.

L'hybride se senti envahi d'une pulsion de désir tellement violente qu'il s'étonna lui-même de ne pas y avoir cédé dans la seconde qui suit. Une part de lui voulait succomber et la prendre maintenant, là, tout de suite, sur ce comptoir, la faire sienne pour de bon, l'entendre gémir de plaisir, parcourir ses courbes de ses mains griffues, sentir ses doigts frêles se crisper dans son dos...
Cependant, une autre part de lui, probablement son côté humain, avait peur d'aller trop vite, peur de l'effrayer, peur de la perdre maintenant qu'elle était justement à lui.

Sourire radieux de la jeune femme, alors que le Régnant la dévisageait en luttant intérieurement contre lui-même.

« Merci. »
Toi, tu vas complètement le détruire quand tu vas mourir de vieillesse.

Sale bête. As-tu seulement conscience de l'effet que tu lui fais ? Lui qui s'était pourtant juré de ne plus s'attacher à qui que ce soit...

Darek ne pu se retenir un instant de plus devant la joie de vivre de Faith. Il fallait qu'il lui montre à quel point il la trouvait belle ainsi, à quel point il la désirait, à quel point il avait envie qu'elle soit à lui et rien qu'à lui. Les dents du Régnant vinrent mordiller la base du cou de la chimère tandis qu'il suçait sa peau, comme pour aspirer le sang à travers, pendant que sa main droite se glissait sous son chandail pour lui caresser directement les hanches, remontant lentement le long du corps de la frêle créature.

Puis, lorsqu'il estima que le suçon serait suffisamment marqué, il s'arrêta pour jauger la trace du regard. Cette dernière, probablement à cause de la capacité de régénération de la femme-reptile, commençait déjà à s'effacer. Faut croire que le Régnant ne marquerait pas son territoire auprès des autres mâles si facilement en fin de compte... Oui, monsieur est possessif, vous n'avez pas encore comprit ça ? Il sait peut-être se montrer un minimum attentionné avec Faith, mais gardez à l'esprit que ce n'est pas un saint, et qu'elle est la seule exception.
Au fond, elle le savait qu'il était possessif, non ? Et elle était courant que c'était quelqu'un de mauvais. Pourtant, elle restait près de lui ? Même après tout le mal qu'il lui avait fait. Est-ce que ça changerait vraiment quelque chose qu'elle en sache un peu plus sur lui ? Peut-être qu'elle ne le fuirait pas à nouveau...

« Hem... J'ai été médecin lors de la Seconde Guerre Mondiale... »
Pour expliquer ce qui le pousse à dire ça maintenant, disons qu'il se force à penser à autre chose qu'à toutes les idées plus ou moins « charnelles » qui lui passent par la tête, alors il répond à sa question, au risque de casser l'ambiance.

« … Te fais pas d'idées sur ce que c'est, j'ai détruit bien plus de vies que j'en ai sauvé à cette époque. »
Non parce qu'au fond, faudrait pas qu'elle s'imagine qu'il était le bon samaritain qui soignait les blessures du mieux qu'il le pouvait pour sauver un maximum de vies. Au fond, ce serait un peu comme lui mentir que de la laisser penser ça. Et on ne ment pas à Faith, jamais.

Reste à voir comment elle va réagir à ça.


Dernière édition par Dharc Lysen le Dim 7 Oct - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Dim 26 Fév - 19:26

    Faith se raidit en sentant la bouche inquisitrice du Régnant au creux de son cou, chaude, avide. Grisée, elle ne pu étouffer le gémissement sonore qui franchi ses lèvres tremblotantes lorsque l'homme commença à mordiller sa peau tendre, puis sembla peu à peu fondre sous ses caresses ; sous ses mains chaudes qui buttaient contre ses hanches. Son coeur battait à tout rompre et, inconsciemment, la créature se pressa contre le torse du Maître des Enfers, resserrant d'avantage ses cuisses autours de sa taille.

    Tête légèrement inclinée vers l'arrière. Ongles plantés dans les épaules de l'hybride.

    Un peu plus, et la Chimère laissait tomber toute rationalité.

    Un peu plus, et elle s'abandonnait à ce flot de sensations nouvelles qui l'envahissait.

    Un peu plus, et ... On ne le saura jamais, car Dharc s'est arrêté, laissant derrière lui un suçon qui s'estompait déjà à vue d'oeil. Dommage. C'est comme si, à part une main oubliée sur l'os proéminent du bassin de la petite Winchester et une respiration saccadée, il ne restait aucune preuve de ce qui venait de se produire.

    Bon, d'accord. Ce n'est pas comme si on avait besoin de quelque chose de physique pour garder des souvenirs agréables de situations comme celles-ci, mais ... Disons tout simplement que la créature avait de la difficulté à y croire. C'était comme si elle avait basculé hors du temps durant un bref instant : tout ça lui semblait bien irréel.

    D'ailleurs, Sa Majesté changeait déjà de sujet. Tiens donc.

    « Hem ... J'ai été médecin lors de la Seconde Guerre Mondiale ... Te fais pas d'idées sur ce que c'est, j'ai détruit bien plus de vies que j'en ai sauvé à cette époque. »

    Tiens donc, médecin durant la Seconde Guerre Mondiale. Cela voudrait dire qu'il a au moins ... Bon, allez, disons que tout dépendant des pays, on ne peut pas être médecin avant d'atteindre à peu près la mi-vingtaine ou la trentaine, peu importe, ce n'est pas comme si la Chimère était spécialement renseignée sur le sujet. Donc, si Dharc avait, par exemple, au moins trente ans en 1939, cela voudrait dire que, présentement, la Darcy qui vit à cette époque a au moins une centaine d'années dernière elle. D'accord. Rien de bien surprenant, puisque Fai sait très bien que ce gros démon est « immortel » ... Mais ça ne l'empêche pas de se demander quel âge il a, sans trop oser lui poser directement la question.

    ... Non, étrangement, la créature ne s'offusquait pas d'apprendre que son homme pratiquait la médecine sans nécessairement soigner de gens. Après tout, il est à moitié démon. C'est dans sa nature, non ... ? Si sa race est montée en surface, ce n'est pas pour se mêler aux humains et répandre le bonheur, bien au contraire. Ça, la petite Winchester le savait. Même qu'elle le savait un peu trop.

    Donc, bon. C'est à son tour, de répondre à sa question ... ?

    « À propos de ... Du crochetage de serrures ? ... Quand tu retourneras à ton époque, fait une recherche sur les terroristes mexicains au Japon, en 2019. »

    ... Il va bien rire. Ça, c'est sûr. C'est d'ailleurs pour cela que la vipère avait baissé les yeux, gênée. Non, elle ne comptait pas en dire plus pour l'instant. Elle n'avait pas envie qu'il se moque d'elle ou quoi que ce soit dans le genre.

    Pire même, qu'il se fâche parce qu'elle faisait tout cela avec Kiara.

    ... Kiara.

    Tiens, voilà que les prunelles dorées de la jeune femme se posaient sur la main de Dharc qui disparaissait sous son chandail. Un sourire enfantin fendit son adorable bouille, alors qu'une de ses mains rejoignit celle de Sa Majesté pour entrelacer ses doigts glacés avec les siens. Puis, doucement, elle déplaça la paume du Maître des Enfers un peu plus haut, une bonne dizaine de centimètres au dessus de son nombril.

    « So warm ... ! »

    Yeux clos, sourire serein.

    Sauf que, bon. Par la même occasion, elle venait de soulever légèrement son chandail, dévoilant ainsi le nacré délicat de la peau qui recouvrait son ventre plat, sa taille qui s’évasait tout en subtilité vers ses hanches ...


Dernière édition par Winchester Faith le Jeu 26 Avr - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Lun 27 Fév - 6:20

L'hybride ne rit pas en apprenant la nouvelle, sans doute un peu trop perturbé d'entendre que Faith était une terroriste pour réagir de la sorte. Au lieu de ça, il eu juste un sourire soulagé. Pourtant, il en aurait des raisons de rire.
Tout d'abord, le soulagement justement. Cet incroyable poids dans la poitrine qui s'est envolé au moment où sa chimère venait de lui rappeler que non, elle n'était pas une sainte et ne l'avait jamais vraiment été au final. Ouais, il se sentait un peu idiot d'avoir trop regardé Faith comme cette petite créature chétive incapable de blesser qui que ce soit. Faut dire, lui-même ne risquait pas grand-chose de ce petit fléau ambulant, il n'était donc plus trop habitué à la voir comme une potentielle menace. Encore qu'une morsure ferait pas mal de dégâts, mais passons.
Ensuite, l'imagination fertile de Darek qui n'avait pu s'empêcher de visualiser dans son esprit la chimère déposant une bombe en portant un sombrero avec un faux accent mexicain des plus catastrophiques.
Enfin, il venait de comprendre pourquoi pendant tout ce temps Faith avait surnommé Kiara « Tacos ». Non mais franchement, quel mexicain oserait nommer son fils comme ça ? C'est comme si un japonais appelait sa fille « Sushi », c'est complètement débile. Ils auraient pu faire preuve d'un peu plus d'imagination pour leurs fausses identités. Et...

… Bon.

Reste calme, Darek.

Pense à autre chose.

Tout devrait bien se passer.

Elle ne réalise probablement pas après tout.

Du moment que tu ne te focalises pas sur l'endroit où elle vient de poser ta main.

Elle fait ça innocemment après tout. D'ailleurs, elle le dit elle-même que c'est pour la chaleur. C'est donc normal pour une créature au sang-froid de se coller de la sorte à toi qui en dégage beaucoup.... Mais tout de même, quelques centimètres plus haut, et Darek ne répondait plus de ses actes. Le pire, c'est qu'elle n'a absolument pas conscience de la catastrophe qu'elle venait d'éviter en s'arrêtant à ce niveau là. Bon, concentre-toi sale monstre, tu as connu bien pire comme épreuve de volonté... probablement... peut-être ? Contente-toi d'essayer de penser à autre chose que tout ce que tu pourrais lui faire, et surtout, ne succombe pas à la tentation de regarder son ventre dénudé, cette fine taille à la peau satinée qui réagissait déjà au froid auquel elle était exposée... Et merde ! Si je décris ça c'est que tu regardes !

Profonde inspiration du Régnant des enfers qui tentait de garder son self-control tant bien que mal. Surtout mal d'ailleurs, en partie en raison de la douleur que cela provoquait à ses côtes blessées. Inutile de me féliciter pour le jeu de mot, c'est comme une seconde nature pour moi.

Bref, revenons-en à ce gros démon, et à sa réaction à tout ceci. En fait, cette énorme pulsion était revenue et l'avait poussé à rapprocher le visage de la femme du sien, ce qu'il avait fait en glissant ses griffes dans la nuque de cette dernière. Cependant, il avait posé son pouce sur les lèvres de la chimère, comme pour l'empêcher de dire quoi que ce soit, à moins que ce ne soit pour se dissuader lui-même de céder à la tentation d'un nouveau baiser qui conduirait probablement trop loin. Il fixa quelques instants les yeux ambres de la chimère, puis ses fines lèvres qui se cachaient derrière cette griffe sombre, la courbe de son visage que longeait son propre index, pour revenir aux yeux.
Focus Darek. Tu ne veux pas la faire fuir maintenant qu'elle est toute à toi. Contente-toi de lui dire ces choses là calmement. Ne laisse pas son odeur te faire perdre pied. C'est ça, glisse-lui ces mots à l'oreille, et tant pis si ta voix tremble de désir pour elle, le message n'en passera que mieux. Et n'oublie pas surtout : le morceau de tissu élastique sous lequel le bout de ton doigt vient de glisser n'est pas de la lingerie ; ton self-control dépend de ta capacité à repasser cette seule idée en boucle dans ta tête.

« En passant, fait attention à l'endroit où tu places mes mains. C'est un dangereux pouvoir que celui de séduire un homme, il faut le manier avec précaution. »
Oui Faith, tu as un pouvoir sur le Régnant des enfers. Un pouvoir incroyablement puissant qui te permet d'avoir un contrôle total de la situation, mais qui peut complètement se retourner contre toi et te le faire perdre en un instant.

Soudain, un bruit creux au loin, comme un bocal en verre sur lequel on taperait. Le démon qui se redresse et regarde en direction de la porte de la salle de bain.

« Ah... Je l'avais complètement oublié celui-là... »
C'est donc à contrecœur que l'hybride quitta les cuisses de sa chimère et sortit de la pièce pour se diriger ensuite vers le plan de travail de la cuisine. Le sac en papier s'était déplacé de plusieurs centimètres déjà et se rapprochait dangereusement du bord du meuble. Le semi-démon s'empressa de le déplacer à nouveau vers le milieu de la surface. Faudrait pas non plus qu'il s'échappe sur un manque d'attention de sa part non plus.

Petit détail cela dit qui ne se remarque que lorsqu'on y prête particulièrement attention : en sortant de la salle de bain et en rentrant dans le séjour, Darek avait rapidement passé son doigt sur les molettes de pas moins de deux radiateurs pour augmenter le chauffage.


Dernière édition par Dharc Lysen le Dim 7 Oct - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Lun 27 Fév - 14:11

    Séduire ... Un homme ? Elle pouvait faire ça, Faith ? ... Il se moque d'elle, c'est ça ? Elle a autant de sex appeal qu'un phasme. Oui, un phasme. Non mais, c'est vrai, regardez-la : elle est tellement maigre qu'on se demanderait presque comment elle fait pour tenir debout. Sérieusement. Logiquement, elle serait censée plier en deux sous le poids de ses vêtements, ce qui justifie pleinement le fait qu'elle porte généralement très peu de tissus, même en hiver. Et disons que ... Bon. Aucun homme ne voudrait serrer ce monstre dans ses bras, de peur de lui casser deux ou trois côtes. Alors, imaginez-vous à quel point l'idée de la prendre les répugne : devoir faire attention pour ne pas lui casser le coccyx à chaque coup de bassin est quelque chose de tout sauf excitant.

    Bon, d'accord. Oui, elle a des yeux dorés magnifiques, un sourire éclatant, une épaisse crinière de boucles d'ébène insolentes qui frôlent ses reins de leurs pointes flamboyantes ... Mais séduisante ? Non. La Chimère n'y croyait pas. Pas avec ces pupilles effrayantes. Pas avec ces deux petits crochets. Pas avec ces ailes noir corbeau, dans son dos. Non. N'importe quel homme se tournerait vers une autre femme, s'il avait le choix entre cette dernière ou la créature.

    Aëryhn, par exemple. Elle, elle est séduisante, avec ses fins cheveux d'un blond lumineux, son ravissant visage et ses courbes dessinées pour le plaisir de toutes les mains du monde. Là, oui. La petite Winchester comprendrait que le Régnant ait de la difficulté à ne pas avoir de pensées indécentes en la présence de son « meuble » ... Mais là, qu'il lui dise à ELLE de faire ATTENTION ... Non. C'était impossible. Tout simplement impossible.

    Après tout, ce n'est pas comme si cette sale bestiole pouvait forcer l'admirable corps de Sa Majesté à se cambrer sous ses doigts, voir même le faire frémir d'un simple souffle sur sa peau, non ?

    Ce n'est pas comme si son simple parfum lui faisait perdre la tête, non plus. Quand même.

    ... Non ?

    « Ah... Je l'avais complètement oublié celui-là... »

    Voilà que le Maître des Enfers quittait la pièce, abandonnant derrière lui une créature toute déboussolée.

    ... Encore.

    Les yeux rivés sur le dos de l'homme qui s'en allait d'un pas pressé, Faith inclina légèrement sa tête de chevelue sur le côté, gagnée par le même mélange d'incertitude et de peur qu'un peu plus tôt.

    De l'incertitude, car elle ne savait pas si elle pouvait se permettre de le suivre alors qu'il n'avait visiblement même pas prit la peine de lui laisser le temps de le faire.

    De la peur, toujours et encore, comme à chaque fois qu'il lui tournait le dos pour s'en aller.

    Ce dos qui lui semblait soudainement bien grand et terriblement froid, tout d'un coup ...

    Soudainement prise de panique, la vipère sauta maladroitement sur ses pieds, ignorant complètement la chemise prêtée qui venait de tomber sur le sol. D'un pas précipité, elle quitta la pièce pour ensuite ... S'arrêter bêtement sur le pas de la porte pour dévisager de ses deux grands yeux affolés le Régnant qui lui tournait toujours le dos, debout devant le poste de travail de la cuisine.

    Soupir soulagé.

    Ah. D'accord. Elle avait peur qu'il disparaisse encore une fois.

    ... Elle est bête. Tellement bête qu'elle continue quand même de s'avancer vers lui à pas feutrés, le veston toujours posé sur ses épaules frêles, pour ensuite s'emparer de sa main toute chaude ; rassurante. Ah.

    Arrêtes de la fuir, comme ça.

    Tu lui fends le co--

    Coccyx.

    Gênée, la petite Winchester baissa ses deux grands yeux ambres en direction du sac qui se promenait sur le pla--

    Quoi ? Il y a un sac qui bouge sur le comptoir de la cuisine ?

    H-Hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Mer 29 Fév - 18:30

Misérable et vulgaire petite créature répugnante, tu veux encore jouer au plus malin avec le Régnant ? Hein ? Non, pas Faith voyons ! Faith est un petit ange mexicain génétiquement modifié qui fait exploser des piñatas dans le cœur de Darek pour l'adoucir. Oui, c'est un peu compliqué comme image, mais c'est ainsi qu'il la voit. Bon, j'aurai pu simplifier les choses en disant qu'elle est son rayon de soleil ou autre chose du genre, mais cette grosse brute mégalomane n'aime pas le soleil. Bon, il n'aime pas les anges non plus, ni les piñatas d'ailleurs, et les mexicains n'en parlons pas. A vrai dire, il n'aime pas beaucoup de choses. A part lui-même, la seule personne à figurer sur la liste se trouve être Faith. Vous avouerez que ça nous limite pas mal dans les symboliques.

On s'égare les gens, faut vous concentrer un peu ! Revenons-en à la misérable et vulgaire petite créature répugnante, la vraie, la seule, la misérable, la vulgaire, la répugnante. Bon, ça reste assez subjectif comme vision des choses puisqu'il s'agit de celle de Darek, qui considère tout comme plus ou moins vulgaire, répugnant et misérable, sauf lui... et Faith, mais on ne va pas revenir là-dessus. Certains trouveraient ça joli, d'autres impressionnant, et d'autres encore appétissant. « Ça » ? C'est ce qui se trouve dans le sac en papier, et qui cherche visiblement à se faire la belle chaque fois que le divin Darek tourne son magnifique dos.

Et là, j'avais prévu de faire une transition vers l'action en cours plutôt que vous décrire tout de suite le contenu du sac, histoire de maintenir le suspense. Mais manquant d'inspiration – et surtout de motivation – je n'ai pu parvenir à quelque chose de satisfaisant.

Pour cette raison, je vais changer de sujet sans transition.

Alors que l'hybride replaçait le sac au milieu du plan de travail, il senti la chimère lui prendre la main. Ah, elle l'avait suivi ? Parfait ! Autant sauter sur l'occasion et lui montrer. Non, il ne réalise pas ce que cette pauvre créature a ressenti à l'instant où il avait quitté la pièce et qui l'avait poussée à venir lui prendre la main pour se rassurer. Comment il pourrait deviner après tout ? C'est pas comme s'il avait envisagé de partir de chez lui pour l'abandonner après tout. Pour le coup, son genre, ça aurait plutôt été de la flanquer à la porte.
Il se contente donc de passer son bras par dessus la tête de la chimère, sans lâcher sa main, pour qu'elle se retrouve juste devant lui, le bras gauche replié sur elle pour lui tenir la main droite. C'était un peu comme s'il la serrait contre LUI ET SON TORSE VIRIL (RAWR !), sauf que sa main droite à lui plongeait dans le sac pour en sortir... son contenu. Oui, je vous emmerde.

« Je suis tombé sur un nid lors de mon dernier séjour en enfer, et je me suis dis que ça pourrait t'intéresser, alors j'en ai attrapé un. »
Il avait dit cela en soulevant un gros bocal en verre à la hauteur des yeux de Faith. A l'intérieur se trouvait une sorte de gros scarabée mesurant une bonne vingtaine de centimètres. La créature n'avait de cesse de s'agiter, rayant la paroi du bocal chaque fois que ses pattes glissaient sur celle-ci, faisant claquer avec agressivité ses larges mandibules de lucane en direction des griffes sombre de Darek, pourtant situées hors d'atteinte. La carapace iridescente du petit démon, car c'est bien d'un démon qu'il s'agit – bien que ressemblant à un gros insecte – se souleva au niveau de l'abdomen, révélant la présence d'ailes qu'il tenta de faire battre, sans pour autant y parvenir en raison de la trop petite taille de sa prison.

« Ceux-là vivent en grosses colonies habituellement, pas facile d'en capturer sans se faire remarquer. Mais je ne suis pas n'importe qui... »
L'hybride bougea sa main gauche, emportant la droite de la chimère qu'il tenait toujours. Il accompagna ainsi le mouvement de Faith jusqu'à lui faire poser la main sur le bocal, lui faisant ainsi comprendre qu'elle pouvait le prendre, il attendit cependant qu'elle l'attrape complètement avec les deux mains avant de retirer l'emprise de ses griffes du bouchon de métal percé qui scellait l'animal : c'est qu'il ne faudrait pas laisser s'échapper cette saloperie en cassant le bocal par accident.
Parlant de s'échapper, le petit démon insectoïde – pourtant agressif envers Darek – sembla prit d'une nervosité craintive dès l'instant où Faith eu posé la main sur la surface transparente. Et s'il cherchait à manger les doigts du Régnant, il semblait tout aussi motivé à éviter ceux de la chimère en se plaçant le plus loin possible de ces derniers. A croire qu'il parvenait à sentir quel était le régime alimentaire de la demoiselle.

« … Pour le bousier de la première fois, souffla l'homme à l'oreille de sa compagne, avec des intérêts pour le temps que ça aura prit. »
Tu ne croyais tout de même pas qu'il avait oublié votre première rencontre, si ?


Dernière édition par Dharc Lysen le Dim 7 Oct - 19:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Sam 3 Mar - 10:02

    L'imprégnation.

    Il n'y a pas de mots pour décrire cela.

    La chaleur envahit la Chimère, encore plus forte, mais elle avait changé de qualité – elle ne brûlait plus.

    Elle rougeoyait.

    Tout ce qui la constituait se délita pendant qu'elle fixait l'insecte. Tous les fils qui la retenaient à la vie furent vivement tranchés. Tout ce qui participait à celle qu'elle était – son amour pour le rouquin, son amour pour son père, sa curiosité envers le Maître des Enfers, son amour pour sa famille reconstituée, sa peur des nouilles, des oiseaux, d'elle-même – fut coupé en un instant comme des ficelles de ballons - clic, clic, clic – qui s’envolèrent dans le ciel.

    Elle, elle ne s'envola pas. Elle resta attachée là où elle se trouvait.

    Pas par une ficelle, par un million de ficelles. Pas par des ficelles, par des câbles d’acier. Un million de câbles d’acier qui tous la liaient à une seule chose, - au centre du monde.

    Il apparut alors à la créature que l’univers tournait autour de ce point unique. Elle qui n'avait encore jamais pris conscience de la symétrie des choses, elle la découvrit clairement.

    « ... Pour le bousier de la première fois, avec des intérêts pour le temps que ça aura prit. »

    Toujours aussi théâtral, ce Dharc. Un peu plus et il citerait du Twilight. Non mais, franchement. Qui ferait ça ? ...

    ... Bref. Le bocal coincé entre ses deux minuscules mains, la petite Winchester contemplait l'insecte de ses grands yeux dorés émerveillés, un sourire radieux accroché à son adorable bouille. À vrai dire, c'est sûrement plutôt difficile à concevoir pour une personne normale qu'une bestiole aussi énorme et répugnante puisse éblouir autant une jeune femme. Mais ... Bon. Faut dire que celle-ci n'était justement pas « normale » ... Et que ce cadeau était beaucoup mieux à ses yeux que les pierres les plus précieuses du monde. Beaucoup, beaucoup plus précieux. Après tout, l'hybride venait justement de lui expliquer que ce n'était pas vraiment tâche facile d'attraper une de ces bêtes ... Alors, de savoir qu'il l'avait fait pour elle, pour lui offrir en cadeau ... Ça la remplissait d'un bonheur indescriptible.

    Attendez une minute.

    Un cadeau ? ...

    Oui, Faith. Un cadeau. C'est bel et bien ce dont il s'agit. Tu te rends compte ? ... Le Régnant des Enfers t'as offert quelque chose. À toi. Oui, oui. À toi. Sale bestiole.

    C'est ça, lève tes grands yeux étincelants vers lui en lui souriant bêtement comme une gamine de six ans.

    « Merci ! »

    ... Oui, bon. Ce « merci » n'était pas vraiment un « merci » ordinaire, sans expression ni rien, mais plutôt un gros « merci » en tirant sur les « i » ... ! Mais puisque la narratrice trouvait ça moche de l'écrire ainsi, elle a préféré l'expliquer dans le paragraphe ci-contre. Pardon.

    En plus, c'est plutôt un « merci » en tirait sur les « o », puisqu'ils parlent actuellement en japonais.

    Mais on s'en fout.

    ... Tiens. Le temps que la narratrice écrive tout cela, la Chimère avait déjà tendu les bras en direction du gros démon, tenant le bocal d'un main, ses doigts crispés autours du couvercle.

    Ah, elle va lui faire un gros câlin ? ... Plutôt lui sauter au cou, en fait.

    ... Ou pas.

    À vrai dire, la petite Winchester s'était arrêtée dans son mouvement, les bras dans les airs, sur la pointe de ses tout petits pieds ... Et la tête légèrement inclinée sur le côté, hésitante. Même que son sourire s'était estompé, puisqu'elle dévisageait l'homme d'un air soucieux.

    « Je ... Je peux ? »

    ... Oui, Faith. Il faut demander la permission aux gens, avant de leur broyer d'avantage les côtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Mar 6 Mar - 16:21

La joie.

Un sentiment bien compliqué à décrire lorsque l'on y est peu habitué. Au vu de ce que cette petite chimère a subit depuis qu'elle est de nouveau tombée sur Darek, il est donc normal qu'elle ait du mal à renouer avec cette sensation [sarcasm] au point que sa narratrice ait besoin de citer une œuvre qui n'a rien à voir avec des petites fées qui scintillent au soleil [/sarcasm]. En fait, à bien y réfléchir, depuis qu'ils se sont rencontrés dans cette forêt jamais l'hybride n'a apporté quoi que ce soit de positif à Faith.

Il l'a battue, a violé son esprit, s'est servi de ses souvenirs pour jouer avec elle, lui a annoncé qu'Anselm ne l'aimait pas, l'a mise dans l'horrible situation de se retrouver seule avec lui juste pour sa propre survie, et quand enfin leur relation était devenue moins tumultueuse... il l'a abandonnée. Le pire, c'est que la première chose qu'il a faite en revenant a été de la battre et jouer avec elle de nouveau. Mais qu'est-ce qu'il y peut, au fond, s'il est nocif ? C'est un démon, c'est dans sa nature de détruire tout ce qui l'entoure après tout.

D'un autre côté, il a aussi cette part humaine qui parvient à le faire culpabiliser, à lui donner envie de se racheter. Pas forcement pour ce qu'il a fait et fera au monde... Juste pour elle, ça lui suffirait. Inutile donc de préciser que – même s'il ne le montre pas tant que ça – il est plutôt fier de constater qu'il parvient à la rendre heureuse à ce point. Ça lui aurait fait chaud au cœur s'il en avait eu un.
Dans ta face Kiara ! Lui aussi arrive à la faire sourire et à prendre soin d'elle. Arrête de penser à lui Darek, sinon tu vas encore avoir une poussée de rage et Faith va croire que c'est de sa faute.

Et parlant de cette dernière (admirez la transition), elle venait justement de se retourner pour faire face au Régnant, faisant ainsi dos au comptoir, pour lui adresser un grand « merci » plein de "o" (logique !) accompagné de ce radieux sourire dont le semi-démon est si fier d'être responsable. Un peu gêné par la situation, il s'apprêta à répondre un truc très égocentrique, histoire de masquer son embarras derrière de la vantardise, mais s'interrompit en voyant sa chimère tendre les bras avec une certaine hésitation.

« Je ... Je peux ? »
Vous l'aurez sans doute remarqué depuis le temps, mais l'hybride n'a jamais été très à l'aise avec les câlins, ni même le contact humain de façon générale. Bien sûr, quand il s'agit d'embrasser la chimère et de lui faire des suçons, c'est différent. Il la désire, c'est normal qu'il ne soit pas dérangé par... disons « des actes de proximité à composante sexuelle ». En revanche, ce genre d'acte purement tendre et intime l'ont toujours embarrassé. Non pas qu'il n'apprécie pas la chose, disons plutôt que le contact le gêne.

Alors forcement, quand la seule personne dont le sort lui importe un tant soit peu réclame de l'affection, c'est un peu dur de savoir comment réagir. Et lorsque quelqu'un avec une telle assurance est prit au dépourvu, il réagit toujours de la même façon

Il s'arrange pour que la personne d'en face se sente plus intimidée que lui.

L'hybride attrape donc le menton de la chimère pour le soulever, juste assez pour que chacun puisse plonger dans le regard de l'autre, rapproche son visage du sien – dévoilant sa dentition parfaite en ornant son visage d'un sourire en coin – et lui murmure sans ciller :

« Bien sûr... si tu n'as pas peur de jusqu'où ça peut nous conduire... »
N'oublions pas qu'une fois encore, ils sont à proximité d'un comptoir et que le Régnant – étant déjà torse-nu – ne prendrait que peu de temps à se défaire de ce qui lui reste de vêtements, sans oublier bien sûr de s'occuper de ceux de Faith. Des vêtements comme les siens, on a vite fait de les ôter.
Sur ces belles paroles prononcées non sans amusement, Sa Majesté fit dos au plan de travail et s'y appuya, se mettant ainsi juste à côté de sa compagne. Maintenant qu'il y pensait, ça manquait terriblement de chaises ici. Note pour plus tard : se procurer deux trônes et des canapés assez grands pour qu'on puisse s'allonger dessus dans le sens de la largeur. Mais pour l'instant, ils feraient sans, Darek n'ayant pas la motivation de régler ce détail dans l'immédiat. Au pire, ils pourraient toujours se poser sur le lit si jamais ça devenait trop inconfortable.
Non, pour une fois, le semi-démon envisage cette possibilité sans la moindre arrière pensée, ayant autre chose à l'esprit. Mais quoi ? Qu'est-ce qui peut bien préoccuper le seigneur des enfers à ce point ? L'appréhension du câlin à venir (...ou pas) ? En fait, c'est bien plus simple... Et surtout, pas si préoccupant que ça en réalité.

Il s'acharnait juste à sortir ce fichu briquet de sa poche.

Un beau Zippo dont le fer blanc contrastait avec les griffes d'ébène qui venaient de l'extirper du divin pantalon de l'hybride, dernier rempart entre la froideur de cet appartement encore insuffisamment chauffé et les puissants attributs virils et saillants du Régnant.

Je parle bien sûr de ses jambes d'athlète.

Et le temps que je vous raconte toutes ces inepties, Darek a bien évidement eu l'occasion de fouiller avec négligence sous le tas d'enveloppes – en faisant tomber quelques-unes au passage – pour en sortir un paquet de cigarettes qu'il ne tarda pas à ouvrir pour en sortir une et la caler entre ses lèvres. Après quoi, il ouvrit son briquet et abattit son pouce sur la molette à plusieurs reprises pour provoquer des étincelles.

Shit, à sec ! Va falloir trouver autre chose...


Dernière édition par Dharc Lysen le Dim 7 Oct - 19:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Mer 14 Mar - 16:19

    ( Hihi, je m'ennuyais de toi, donc j'ai RP ! ... LOLJK, j'étais toute fière d'avoir RP et tu t'es jamais connecté. Son of a -- )

    « Bien sûr... si tu n'as pas peur de jusqu'où ça peut nous conduire... »

    Bien sûr ? ... Il se fout d'elle là ? Pourquoi est-ce qu'il répond à peu près positivement à une question posée de manière aussi innocente si c'est pour menacer la pauvre petite Winchester d'aller plus loin si elle ose le prendre dans ses bras ? Ce sourire en coin, cet air amusé ... Et pourquoi est-ce qu'il s'éloigne par la même occasion, comme pour éviter ses deux maigres bras plein d'espoir tendus vers lui ... C'est censé l'encourager à le faire, peut-être ?

    Tu es bête, Faith. Bête d'avoir cru qu'il accepterait. Ridicule d'avoir même tenté de le faire. Après tout, qui voudrait te serrer dans ses bras, hein ? Qui voudrait que TU les prennes dans TES bras ? C'est ça, baisses les yeux, mordilles-toi l'intérieur de la joue. Idiote.

    « Tu sais ... Tu peux me le dire, hein, si tu ne veux pas que je te prennes dans mes bras ! ... Je comprendrais ! »

    Petit sourire gêné, ton faussement enjoué et ô combien compréhensif.

    ... Comprendre ? Comprendre quoi ? Le fait qu'il n'est pas à l'aise face à ce genre de contacts ? ... Non, pas vraiment. Dans la tête de désordonnée de la Chimère, elle opterait plutôt pour le fait que cette soudaine démonstration d'affection dégoûte profondément le Régnant.

    Après tout, un peu plus tôt, il l'avait ramenée vers lui pour l'embrasser et s'était enfui dans la salle de bain aussitôt qu'il en avait eu l'occasion ... Pour ensuite se retrouver entre les cuisses de la créature pour lui faire un suçon vite-fait, glisser ses mains sous son chandail et ... Encore une fois se sauver.

    Ça n'avait rien de bien affectueux. Même que c'était plus sexuel qu'autre chose.

    ... Bon, d'accord, il lui a offert un cadeau et lui a prêté sa chemise et son veston pour la tenir au chaud ... Mais cette sale bestiole est un peu trop bien placée pour savoir que les démons font rarement ce genre de choses sans avoir une idée derrière la tête.

    Doigts crispés sur la parois du bocal, grands yeux ambre rivés sur son contenu. Contenu qui, tout d'un coup, ne semblait plus être le cadeau le plus merveilleux qui soit, mais bien pot-de-vin pour s'immiscer entre ses deux cuisses.

    ... Comme Anselm et ses belles paroles, au fond.

    Tiens, en parlant de celui-là, c'est un peu ironique ... Car la seule fois où ce gros démon aux yeux verts a prit la Chimère dans ses bras, c'était pour lui dire qu'il l'aimait.

    Mentir.

    Pour l'attirer dans son lit.

    ... Bon, pas son lit. C'est vrai que Anselm aurait probablement fait ça n'importe où et n'importe quand, mais là n'est pas la question.

    ...

    Non. Ne pense pas à cet espèce de requin, Faith. Tu vas finir par remettre en doute tous les dires et toutes les actions du Maître des Enfers. C'est ça, contentes-toi de froncer les sourcils en gardant tes iris dorés fixés à ce massif scarabée.

    Si elle le pouvait, elle dévorerait cette bestiole sur le champ et s'en irait en claquant la porte, bon ! ...

    Mais elle ne peut pas la manger devant Dharc, quand même.

    ... Il risquerait de la trouver dégoutante.

    C'est ça, sale bête. Plisses le nez, lance un regard farrouche à ce petit fléau qui tente tant bien que mal de fondre à travers la parois du bocal que tu secoues avant tant de violence !

    Tout ça est de ta faute ! Vilaine bestiole ! Vilaine !

    ... Ah, tiens. Le son d'un briquet qu'o-- Hein ? Q-Quoi ?

    Non. Gardes ton calme, Faith. Ne jettes qu'un regard en coin à la cigarette coincée entre les lèvres de l'hybride et calmes-toi. Essaies de garder ta nervosité pour toi ... Et étouffes cet espèce de sifflement de vipère, bon sens !

    Non, non. La petite Winchester ne réagit pas de la sorte parce qu'elle fait partie de cet espèce de mouvement anti-tabac des années 2000, parce qu'elle craint les ravages de la fumée secondaire ou parce qu'elle pense que Dharc va mourir du cancer du poumon dans les deux ou trois prochaines années ... Quoi que, pour ce qui est du cancer ... Peut-être qu'il en souffre déjà ? ... Après tout, son sang a l'air d'un cancer.

    Non. Ça suffit, ne t'éloignes pas du sujet, Faith ! ... Focus.

    ... Si elle panique intérieurement ainsi, c'est tout simplement parce que sa belle mère avait prit l'habitude d'éteindre ses clopes sur la gamine dont elle avait la garde depuis la mort de son géniteur.

    C'est-à-dire Faith, évidement.

    Donc elle en garde des souvenirs assez douloureux. Partout, partout. Sur les bras, sur le visage ...

    ... Après tout, ce n'est pas parce qu'elle guérit rapidement qu'elle ne ressent pas la même douleur que les autres ou qu'elle en garde de bons souvenirs. Regardez-la : même aujourd'hui, elle est nerveuse lorsque quelqu'un sort une cigarette tout près d'elle.

    « Quoi que ... Je crois que je devrais surtout y aller, en fait. »

    ... Non, pas à ce point là. Mais disons que les pensées qui lui ont traversé l'esprit au cours des dernières minutes l'ont un peu effrayée, sur le coup.


Dernière édition par Winchester Faith le Jeu 26 Avr - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Mar 20 Mar - 7:26

« Tu sais ... Tu peux me le dire, hein, si tu ne veux pas que je te prennes dans mes bras ! ... Je comprendrais ! »
Aucune réaction particulière de Darek à ces mots, ce dernier étant alors trop occupé à se débattre avec ce Zippo rebelle pour répondre. En d'autres circonstances, il aurait volontiers laissé s'échapper son tic de langage si caractéristique qu'il permettait de le reconnaître quelque soit son apparence. Après tout, cette sale bête était encore en train de tout interpréter de travers. Bien sûr, il aurait pu la consoler, lui dire qu'elle se méprenait, lui faire savoir qu'il plaisantait concernant sa remarque et qu'il aurait été heureux de la tenir dans ses bras également. Peut-être qu'il aurait prit sur lui pour faire cet effort, à une époque... une époque trop lointaine pour cela désormais.

De toute façon, soyons honnêtes, même si son cadeau n'était pas un droit de passage vers l'intimité de la chimère, ce serait mentir que de lui dire qu'il n'avait pas songé à ce que ça aille plus loin entre eux. Après, évidemment, il se doute qu'avec le passé qu'elle se traîne, ça ne se serait pas fait, mais on peut toujours espérer, non ? Et puis, c'est un homme doublé d'un démon, la luxure fait génétiquement partie de lui.
Ensuite, autant parler entre ses dents, il savait faire, autant s'il laissait juste partir son fameux « Tsh ! », pour sûr que sa clope ferait connaissance avec le parquet. Après, côté hygiène, il s'en fiche comme d'un pet dans une tornade, à part un peu de poussière dû au manque de fréquentation des lieux, le sol était propre. Mais à choisir, Sa Majesté préfère éviter de mettre dans sa bouche quelque chose qui serait tombé là où il vient de marcher. C'est qu'il ne s'est pas essuyé les pieds en rentrant...

Enfin, fallait bien qu'il inspire pour que les flammes que ce fichu briquet s'était enfin décidé à émettre prennent et allument pour de bon le papier de sa cigarette. D'ailleurs, heureusement qu'il avait fini par fonctionner celui-là, ça aurait été con de devoir utiliser la magie pour s'en griller une. En plus, à tout les coups, Faith aurait prit ça pour une attaque sous l'effet de la colère et se serait cachée derrière un meuble. Sauf qu'il n'y avait pas de meuble ou presque ici, donc elle serait partie.

« Quoi que ... Je crois que je devrais surtout y aller, en fait. »
L'hybride regarda la chimère du coin de l’œil tout en tirant une longue latte sur la cigarette qu'il tenait entre l'index et le majeur. Après quoi, il bloqua sa respiration quelques instants, se laissant enivrer par le manque d'oxygène, savourant le goût du tabac, appréciant l'effet de la nicotine qui venait stimuler son cerveau.
Il ne dit rien pendant deux secondes, pourtant ça carburait pas mal dans cette caboche déviante. La femme qu'il avait sous les yeux n'était pas du genre à s'introduire chez les gens sans raison, même si c'était souvent des raisons qui échappaient à toute logique. Si elle cherche la compagnie, c'est parce qu'elle s'ennuie de quelqu'un ou quelque chose. Le reste du temps, elle a bien trop peur de s'imposer pour prendre ce genre d'initiative. Donc, si elle est venue c'est parce qu'elle n'avait aucune obligation quelconque avant un moment, ce qui veut dire qu'elle n'a pas de raison valable de s'en aller.

Conclusion : quelque chose la mettait mal à l'aise, et il était donc possible de la convaincre de rester.

L'hybride expira, laissant la fumée s'échapper de ses narines. Qu'est-ce qui pouvait donner envie à la créature de fuir ? Son cadeau ? Non, pas avec l'expression qu'elle avait fait en le découvrant. Sa remarque ? Possible. Le cigarette ? Peu probable, mais on ne sait jamais : on parle ici d'une femme lézard qui a peur des nouilles. Au pire, on s'en fout, et on essaie de lui changer un peu les idées.

« Fais comme tu veux... »
Il avait lancé cette phrase d'une voix morne – un peu dégoûté à l'idée de la voir partir mais trop fier pour le laisser paraître – tout en posant sa cigarette sur le bord du cendrier en verre. Je sais, je n'ai jamais dis qu'il y avait un cendrier à proximité lors de la première description de la pièce. Mais soyons un peu logique : il s'agit de l'appartement d'un fumeur. « Depuis quand ce gros prétentieux fume ? » vous-êtes vous probablement demandé il y a un moment déjà. Depuis très longtemps pour être honnête, avant même qu'il n'arrive jusqu'à Mahora sous la forme de Darcy. Disons que les notions d'addiction ne sont pas les mêmes chez les démons et les humains. Darek, il arrête plus ou moins quand il veut, et reprend quand ça lui chante. Parfois ça dure quelques semaines, d'autres fois toute une vie.

Le cancer ? Bah ! C'est pas comme si c'était incurable !

Mais revenons-en à cette conversation aussi tendue que calme entre Darek et sa chimère, ou plutôt à l'action qu'il avait entreprit de faire pendant qu'il parlait, c'est à dire marcher jusqu'au frigo pour l'ouvrir et y chercher quelque chose.

« Mais je trouve ça juste dommage d'entamer ces bières tout seul. »
Sur ces mots, il tendit une des bouteilles qu'il venait de récupérer à Faith, en la décapsulant d'un mouvement du pouce. Parce qu'il est grosbill comme ça le Régnant : capable de faire sauter une capsule de bière d'un simple mouvement du pouce pour la faire atterrir directement dans le cendrier. C'est pas la classe ça ? En tout cas, Darek, lui, trouve que ça en jette déjà pas mal, même s'il n'a aucun mérite à faire ça vu sa force démoniaque.
Bref, tout ça pour dire qu'il restait là, à tendre une bière ouverte à sa compagne en lui adressant un sourire en coin, attendant la décision de cette dernière pour ouvrir ou non celle qu'il avait dans l'autre main.

Allez petite chimère, tu vois bien qu'il a envie que tu restes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Ven 27 Avr - 7:26

    La petite Winchester ouvrit de grands yeux surpris en voyant le glorieux Régnant décapsuler l'une des deux bouteilles de bière qu'il avait à présent entre les griffes à l'aide de son pouce. Deux yeux dorés émerveillés qui suivaient la capsule en plein vol ; deux jolies prunelles de miel qui retournèrent se planter précipitamment dans les iris vairons du gros démon dès que celle-ci s'écrasa dans le cendrier, envoyant ainsi valser quelques cendres au passage.

    Non. Il ne fallait pas qu'elle pense à la clope. Surtout pas. Donc elle se concentrait tant bien que mal sur le petit tour de passe-passe de Dharc.

    Non mais, même si elle est une Chimère, Faith est incapable de faire des trucs dans le genre. Elle décapsule ses bières comme une personne normale, même qu'elle n'y arrive tout simplement pas, parfois ... Même chose pour les bocaux quelconques, quoi. C'est injuste, bon ! ... Faut dire que cette sale bestiole est facilement impressionnée, mais là n'est pas la question.

    Ça serait dommage d'entamer ces bières tout seul ? ... Oh. C'est un sentiment que cette petite vipère peut très bien comprendre, ça. Après tout, elle boit très peu, depuis le départ de Kiara ... L'alcool lui semble bien fade, depuis ! ...

    ... Une bière.

    La petite Winchester baissa les yeux, sans un mot. Tiens, ça lui rappelait une époque pas si lointaine que ça ! ... Une St-Valentin pourrie, l'odeur chimique de la teinture de pharmacie qui lui brûle les narines, l'oeil d'Anselm qui flotte en silence sur l'eau tranquille du rotenburo ... Et les lucioles.

    Un adorable mais tout petit sourire se dessina alors sur les lèvres de Faith, pour disparaitre aussitôt qu'elle releva la tête, s’emparant au passage de la bouteille qui lui était tendue.

    « Merci. »

    Un regard appuyé, pas un seul mot de plus.

    À vrai dire, la créature commençait à être plutôt mal-à-l'aise, de tout recevoir sans rien donner. Donc elle se contentait de rester plantée là, sans trop savoir quoi faire, le bocal qui lui avait été offert dans une main, la bière dans l'autre ... Et le veston toujours posé sur les épaules.

    Awkward.

    Du moins, pour elle, ça l'était. Donc elle s'empressa de combler le silence avant que le Maître des Enfers ne l'enfonce plus profondément dans cet espèce de malaise continuel.

    « ... Sinon, elle ressemble à quoi, ton époque ? »

    Petite voix. Toute toute petite voix.

    À vrai dire, la Chimère n'était même pas certaine pouvoir se permettre de poser une telle question. Mais ... Bon. C'est lui qui avait vaguement évoqué son présent, en parlant de ses ennemis un peu plus tôt. Aussi bien sauter sur l'occasion pour tenter d'en savoir un peu plus sur cet homme si différent du Darek qu'elle avait connu dans le temps. Elle aimerait bien le comprendre, le connaître. Rien qu'un tout petit peu. Ou au moins tenter de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Sam 28 Avr - 13:26

Il était discret ce sourire. Cela n'avait pas empêché Darek de le remarquer pour autant. Il a beau faire celui qui s'en fiche, certains de ses actes montraient clairement qu'il faisait plus attention qu'il n'y paraissait. Alors oui, au fond, ça lui faisait plaisir de constater que sa chimère apprécie ses efforts, mais ne soyons pas trop aveugles : il fait ça par égoïsme. Le Régnant n'est pas du genre à chercher le bonheur de quelqu'un d'autre que lui. S'il pouvait la rendre heureuse en même temps que lui, ça l'arrangerait bien, c'est pour ça qu'il la préserve un minimum et ne force pas trop les choses. Seulement, ce n'est pas a priorité, sinon il y aurait bien longtemps qu'il serait ressortit de sa vie pour la laisser vivre en paix.

Au fond, il veut surtout garder son précieux petit trésor pour lui, et le regarder briller entre ses griffes sombres, aussi longtemps que possible.

« Merci. »
Pas de réaction apparente de l'hybride. Il s'était contenté de décapsuler sa propre bière comme on aurait ouvert une bouteille de soda, avant d'en boire une gorgée, mine de rien. Pas de « de rien » non plus, c'est pas le genre à s’embarrasser des conventions et politesses. Et ça, ça date de bien avant qu'il ne dirige les enfers, donc pas de risque que ça dépayse trop la belle Winchester.

Stupide créature adorable, arrête de lui donner envie d'être tendre avec toi. Le Régnant n'est pas conçu pour les câlins.

« ... Sinon, elle ressemble à quoi, ton époque ? . »
Regard interloqué du semi-démon en direction de la chimère. Vu comme elle venait de baisser les yeux juste avant de poser cette question, ça la mettait assez mal à l'aise. Au fond, ça pouvait se comprendre : à l'époque où il étudiait à Mahora, il n'était déjà pas très généreux en détails concernant son passé, et lui poser trop de questions pouvait rapidement conduire à pas mal de problèmes. Maintenant, c'est un démon particulièrement violent auquel elle pose cette question, et elle est venue le faire dans sa propre tanière.

Mais Darek n'était pas particulièrement irrité ou outré du culot qu'elle avait eu. Il ne voyait même pas ça comme du culot au fond, puisque dans sa tête cette curiosité était normale. Il s'y était attendu, au fond, à ce que le sujet vienne un jour. Pourtant, ça le perturbait un peu malgré tout qu'elle pose la question.

.. Peut-être parce que – justement – elle ne lui avait jamais demandé quoi que ce soit sur son passé auparavant.

L'hybride reprit sa clope et tira une bonne latte, le temps de réfléchir à comment décrire tout ce chaos qu'il a provoqué en son temps. Après quoi, il fit un acte qui, s'il s'était aventuré à le faire devant un gros fumeur, lui aurait valu une lapidation immédiate : il écrasa sa clope à peine entamée au fond du cendrier.
Soyons clairs, cette créature a fumé bien plus que vous ne pourrez jamais fumer dans toute votre vie d'humain, il a eu le temps pour ça. Seulement, l'addiction, c'est pour le commun des mortels. Aux yeux du Régnant, la nicotine, c'est comme du chocolat. Juste un petit plaisir occasionnel dont on peut se gaver la tablette ou ne savourer qu'un carré selon les envies du moment. Au pire, il pourra très bien s'en rallumer une d'ici quelques minutes. Oui, c'est gâché, et après ? Il a de l'argent à gaspiller et le monde sera réduit en cendre avant que le manque de recyclage ne tue la planète, alors venez pas lui faire la morale.

De toute façon, se balader avec une cigarette à moitié écrasée dans la bouche, ça le fait moyen, donc autant en ressortir une neuve.

« Y'a pas grand-chose d'intéressant à dire en réalité. C'est surtout de la poussière et du sang sur une bonne partie de la surface. »
Au fond, c'était assez décevant présenté ainsi : Darek Lysen, Régnant d'un tas de cendres.

« Disons que c'est un peu comme un immense plateau d'échec, sauf que tous les pions seraient gris. Et les pions passent leur temps à se bouffer entre eux pour montrer qu'ils sont la pièce la plus utile. »
L'hybride n'avait pas l'air plus enchanté que ça par le tableau qu'il peignait de son royaume, mais il n'en était pas déçu pour autant. Au fond, il avait atteint son objectif initial : les gens ne s'y souciaient plus de qui était un démon et qui était un magicien et lui, un mélange des deux, se dressait au sommet de tout ça et regardait avec amusement les gens s'entre-déchirer pour parvenir jusqu'à lui et faire cesser son « règne de cruauté » auquel ils ne font – au final – que participer.

Petite gorgée d'alcool pour la route.

« Quant à moi, je suis un des rares joueurs...» dit-il en se rapprochant de la chimère.
Il plongea alors ses griffes dans la poche intérieure de son veston, ne faisant pas vraiment attention aux parties du corps de Faith qu'il était susceptible de frôler en agissant ainsi, et en sortir un petit bout de papier qu'il montra à la chimère avec un léger sourire aux lèvres.
Il s'agissait d'une carte, celle-là même qu'il utilisait pour invoquer son artefact, Gleipnir, mais également la magister avec laquelle il avait réalisé ce Pactio. Sur l'image, on pouvait y distinguer une belle femme blonde, prenant la position d'un pantin dont les ficelles étaient des chaînes qui la reliaient à une étrange ombre qui la survolait. Aëryhn était apparemment la seule à figurer sur la carte, pourtant c'était bien le véritable nom de Darek qui y était rédigé.

Lui ? C'est l'ombre, et sa véritable apparence n'est montrée que lorsque la magicienne n'est pas enfermée dans la carte.

« … Alors je m'arrange pour prendre les pièces les plus puissantes. »
Le visage du descendant de Médusa traversa rapidement l'esprit du Régnant, qui effaça son sourire aussitôt, puis haussa des épaules après avoir laissé traîné sa carte pactio non loin du cendrier.

« Enfin, ça c'était avant que la situation ne dégénère bien sûr~. »
Dit-il d'un ton léger tout en l'ayant quand même assez mauvaise.


Dernière édition par Dharc Lysen le Dim 7 Oct - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Dim 29 Avr - 9:06

    ... Évite de suivre cette clope des yeux, Faith, sinon ce gros démon va finir par croire que tu en veux une bouffée ! Et qui sait, peut-être que dans son élan de générosité, il va la tendre vers toi ! ... Et là, là, ça va en être finit de tes nerfs. Et tu le sais. Bon. Arrête.

    « Y'a pas grand-chose d'intéressant à dire en réalité. C'est surtout de la poussière et du sang sur une bonne partie de la surface. »

    C'est ça, lève de grands yeux surpris vers l'homme imposant qui a eu la bonté de répondre à la question d'une si petite personne.

    ... Après avoir prit le temps de dévisager avec un soulagement non dissimulé la cigarette qui avait été réduite en bouillie une seconde plus tôt.

    « Disons que c'est un peu comme un immense plateau d'échec, sauf que tous les pions seraient gris. Et les pions passent leur temps à se bouffer entre eux pour montrer qu'ils sont la pièce la plus utile. »

    Tu sais, Dharc, si la Chimère est curieuse par rapport à l'époque de laquelle tu viens, c'est surtout parce qu'elle tente de comprendre ce qui t'as poussé à changer ainsi ! ... Et aussi parce que, il y a presque deux ans de cela, tu l'as comme qui dirait broyée contre le mur de l'infirmerie en lui beuglant que tu avais réduit le monde en cendres pour que les gens comme vous y aient une place ; que tu as fait tout cela pour elle.

    ... Et là, tu lui annonces qu'il s'agit d'un champ de bataille.

    Un champ de bataille pour les gens comme vous.

    Des monstres.

    Cette simple pensée blessa la petite Winchester avec plus de force qu'elle ne l'aurait cru et, déconcertée, elle se contenta de cligner des paupières à plusieurs reprises, détournant ses prunelles d'or tristes pour les poser sur le goulot de la bouteille de bière qu'elle n'avait pas encore entamée.

    Un monstre.

    « Quant à moi, je suis un des rares joueurs ... Alors je m'arrange pour prendre les pièces les plus puissantes. »

    Les deux boutons d'or curieux qui servent de yeux à la créature se posèrent sur une jolie jeune femme ô combien familière, là, sur la Carte Pactio que le Régnant lui montrait. Mauvais souvenirs. Que de mauvais souvenirs ! ... Que Dharc venait de lancer avec négligence sur le comptoir, près du cendrier.

    « Enfin, ça c'était avant que la situation ne dégénère bien sûr~. »

    ... C'est tout ? Non mais, c'est une vraie blague ? Il pense vraiment s'en sortir comme ça, en grattant la surface ? Ce n'est pas une réponse, ça. C'est semer encore plus de questions dans l'esprit déjà trop curieux de la bestiole. Des questions qu'elle n'avait justement pas le courage de poser, et ce avec raison.

    ... Du courage ? Mais ça tombe bien, là, elle en a en bouteille. Une petite gorgée et puis ... Voilà. Du courage.

    Et les iris d'ambre de la créature retournèrent affronter les yeux vairons indéchiffrables du Maître des Enfers.

    « C'est pour ça, que t'es revenu ici ... ? »

    Ici ? ... Oh, tu veux dire, à cette époque ?

    Non, pas de « Pourquoi » ni de « Comment » de la part de la Chimère suite aux paroles du Régnant. Du moins, pas formulés à voix haute. Déjà que Dharc prenait la peine de lui répondre ! ... Il ne faudrait surtout pas que la petite Winchester tente de creuser trop profondément, elle risquerait de se faire enterrer vivante, la pauvre.

    Si Faith se permettait de poser cette question, c'est surtout parce que, bon ... Ce n'est pas comme s'il était revenu ici seulement pour enseigner à Mahora.

    ... Quoi ? Cette sale bestiole est au courant, que Dharc est présentement le professeur de philosophie de sa version du présent ? Bien sûr que si. Même que, elle le croisant à l'infirmerie, elle a reconnu son enseignant avant de se rendre compte qu'il s'agissait de ce gros démon. C'est juste que ... La vipère n'avait jamais réellement ressentit le besoin de comprendre pourquoi. Après tout, ce n'est pas comme s'il lui avait déjà parlé de sa vie auparavant, donc elle avait finit par comprendre que ça ne la regardait pas vraiment. D'où cet espèce de malaise incroyable dans lequel elle nage à chaque fois qu'elle a le culot de lui poser une question quelconque. Peu importe son identité actuelle. Peu importe l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Lun 30 Avr - 11:07

« C'est pour ça, que t'es revenu ici ... ? »
Darek voyait très bien où tout cela allait les conduire, et pour être honnête ça ne l'enchantait pas plus que ça. L'hybride allait se contenter de répondre strictement à cette question, essayant d'en raconter le moins possible sur son histoire. Le résultat, c'est que Faith se poserait d'avantages de questions à son sujet et, voyant qu'il répond quand on lui demande, se laisserait guider par sa curiosité. Au final, le Régnant croulerait sous une avalanche de questions, et ça finirait par l'énerver.
La suite ? Il balancerait une remarque d'un ton sec pour couper court à la conversation. Malaise. La chimère s'en va.
Une autre solution consistait à lui dire tout de suite qu'il n'a pas particulièrement envie de parler de ça. Ce n'est pas faute d'aimer parler de lui, au contraire. Si vous lui demandiez, ce monstre pourrait disserter pendant des heures pour vous démontrer à quel point il est supérieurement intelligent, puissant, beau, drôle et modeste au commun des mortels. D'ailleurs, il pourrait le faire sans votre intervention. Seulement, il y a une différence entre parler de soi et raconter son histoire. Cela revient à peu près au même, sauf que dans un cas on choisi de mettre en avant ce qui nous arrange.

Mais là encore, dire à sa compagne que c'est pas le genre de choses dont il aime parler conduirait aux mêmes conséquences. Malaise. La chimère s'en va.
Pas moyen non plus de changer de sujet, en de telles circonstances, rien ne pourrait se faire de façon assez subtile pour détourner l'attention de Faith.

« Tsh ! Je suppose que c'est encore plus simple de juste tout te raconter. »
Sur ces mots, il se dirigea vers la chambre et alla poser son royal fessier – bien musclé et pourvu de fossettes seyantes – sur un coin du lit, prenant soin de laisser assez d'espace à la chimère pour s'installer à son tour.
Une... deux... trois longues gorgées de courage en bouteille. Il faut bien ça. Darek tapota ensuite la surface laissée libre de sa patte griffue, indiquant ainsi à Faith où s'asseoir. Ça risquait d'être long, donc autant qu'elle ne reste pas debout. Après quoi, il se tourna pour faire dos à l'endroit où elle allait s'installer, puis ses griffes d'ébène vinrent écarter quelques mèches d'un blanc immaculé de sa nuque, révélant ainsi un symbole de chair brûlée.

« Ce sceau m'empêche d'utiliser mes dons de télépathie, c'est pour le faire disparaître que je suis venu à l'origine. »
Au moins, il venait de se prouver une chose : si son ego parvenait à supporter le fait de montrer cette marque, il aurait probablement assez de cran pour dire le reste. Profonde inspiration, puis l'hybride commença à tout raconter. Bien sûr, en omettant les détails qu'il ne considérait comme pas très intéressant. Par exemple, lorsqu'il évoquait les gens qui s'opposaient à lui, il évitait de trop donner son avis personnel sur les personnes en question. Inutile d'être trop vulgaire, alors autant s'en tenir aux faits.

Cependant, il lui raconta quand même la façon dont il en avait assez de n'avoir sa place nulle-part : ni chez les magiciens, ni chez les humains, ni chez les démons, et d'être toujours jugé et rejeté pour ce qu'il était. Comment son idée de réunir des gens comme lui pour démarrer une rébellion et changer ça avait germé. La façon dont tous ses camarades étaient morts pour qu'il puisse prendre le contrôle des enfers. Le fait qu'il ait lâché les démons dans la nature pour rompre la trêve entre les forces du bien et du mal, et comment il a dû devenir le tyran qu'il était pour que personne n'ose contredire ses décisions ou tenter de le doubler.
Il raconta aussi comment, à cause de ça, son idée avait plus ou moins marché. Mages, humains et démons s'allièrent enfin pour combattre. Certains avec lui, d'autres contre lui. Il expliqua qu'Aëryhn avait fait partie du deuxième groupe au départ. Qu'elle était un des rares adversaires à lui avoir posé problème, qu'elle était même parvenue à lui lancer une malédiction, juste avant qu'il ne brise son esprit, réduise les morceaux en cendres et les enferme dans des coffres enterrés aux quatre coins de son mental en ruines.

Puis vint le formidable adversaire, celui qui parvint à le combattre à armes égales. La seule personne que Darek avait fait l'erreur de sous-estimer, à ses yeux en tout cas. Celui qui, dans un dernier relent d'endurance, était parvenu à esquiver le coup de grâce pour le marquer de ce sceau.

« C'est l’œuvre du descendant de Médusa et Len, conclut-il, il est impossible à retirer, alors j'ai pensé m'arranger pour qu'il n'ait jamais été posé. C'est pour changer l'existence de cette marque que je suis retourné dans le passé. »
Il posa la bouteille au sol, puis se redressa pour s'étirer un peu, grimaçant au passage à cause de ses côtes, puis se laissa tomber nonchalamment dos contre le matelas.

« Mais ça aussi c'est impossible. J'ai beau tourner le problème dans tous les sens, la solution semble ne pas exister. »
Il avait balancé ces derniers mots d'un ton morne, en fixant le plafond blanc comme s'il était pourvu d'un intérêt quelconque, essayant de ne pas laisser le début de colère qui naissait en lui monter jusqu'à devenir visible.

Stupide plafond, pourquoi t'es blanc ?


Dernière édition par Dharc Lysen le Dim 7 Oct - 20:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Lun 30 Avr - 19:25

    « Tsh ! Je suppose que c'est encore plus simple de juste tout te raconter. »

    Un ton résigné, un tic de langue ô combien familier ... Et voilà que Dharc abandonnait son petit trésor pour filer vers sa chambre, bouteille à la main. Faith inclina légèrement la tête sur le côté en le voyant s'assoir nonchalamment au bout de son lit, puis ouvrit de grands yeux surpris lorsqu'il lui fit signe de le rejoindre.

    Quoi ? Elle ? Le rejoindre ? Sur SON lit ? ... Comme si cette sale bestiole était assez naïve pour ça, après tous les sous-entendus qu'il fait et ce qui se passe à chaque fois qu'il y a un comptoir à proximité ! Non mais, franchement, il la prend pour qui ? C'est pas comme si elle allait s'installer confortablement sur son lit comme si de rien !

    Curiosité, cruelle curiosité.

    ... Bon allez, trois ou quatre gorgées de courage. Ce gros démon a dit qu'il te raconterais tout, petite Winchester, donc ce n'est pas vraiment le moment de faire des caprices, tu sais. C'est ça, va poser tes jolies petites fesses à côté de lui ... Mais pas trop près, tout de même. Garde tes distances. Tout devrait bien se passer, arrête de t'en faire pour ça.

    Bon. Voilà que Sa Majesté tournait le dos à sa minuscule audience, écartant au passage les quelques mèches blanches comme neige qui tombaient sur sa nuque à l'aide de ses griffes sombres.

    « Ce sceau m'empêche d'utiliser mes dons de télépathie, c'est pour le faire disparaître que je suis venu à l'origine. »

    Les deux grands yeux dorés de la Chimère se posèrent aussitôt sur le symbole qui semblait avoir été marqué au fer rouge sur la peau du Régnant ; ce si curieux sceau qu'elle avait détaillé du bout des doigts, lorsqu'elle avait posé sa paume derrière le cou de l'homme, deux mois plus tôt.

    ... Qu'est-ce que c'est que ça, ce coeur qui se met soudainement à battre à tout rompre ? Serais-tu gênée de repenser à l'épisode de l'Île Bibliothèque, petite vipère ? Ou peut-être que ce sont ces souvenirs de griffes enfouies dans tes cheveux et de lèvres chaudes pressées contre les tiennes qui te font rougir jusqu'aux oreilles ainsi ... !

    Bon. Ça suffit. Arrête de paniquer à cause de la proximité, sale bête, et contente-toi d'écouter. Sans juger, sans passer de commentaire.

    Écoute comme tu sais si bien le faire, petite Winchester, tes adorables prunelles d'un jaune canari ne quittant pas une seule seconde ce gros démon que tu te tues tant à essayer de comprendre.

    ...

    « Mais ça aussi c'est impossible. J'ai beau tourner le problème dans tous les sens, la solution semble ne pas exister. »

    Dharc conclu donc son récit en s'étirant un bon coup, pour ensuite se laisser tomber mollement sur son lit. La Chimère demeura silencieuse, n'osant pas vraiment s'aventurer à passer un quelconque commentaire sur tout ce qu'il venait de lui raconter. Disons que ... Ça faisait un sacré paquet d'informations à assimiler.

    Le fait qu'il a perdu ses dons télépathique.

    Ce sentiment qui le rongeait, cette impression de ne pas avoir sa place nul part. Jugé. Rejeté.

    Les démons lâchés dans la nature, les batailles, Aëryhn ... Le descendant des Hopper.

    Faith posa négligemment son cadeau ainsi que sa bouteille près de celle du Maître des Enfers puis, sans un mot, s'allongea sur le ventre, à côté de lui ... Toujours en gardant ses distances. La tête appuyée sur ses bras croisés, le visage tourné vers l'homme, la créature demeura muette encore un long moment, le fixant de ses iris d'un jaune perçant.

    « Est-ce que tu ... Retournerais là-bas, si tu le pouvais ? »

    ... Oh, tient. La minuscule voix est de retour. D'ailleurs, si Dharc prenait la peine de poser son regard sur elle après cette étrange question, elle baisserait probablement les yeux.

    Mais ... Pourquoi cette question ? Aurais-tu peur qu'il retourne à son époque, qu'il t'abandonne comme Kiara ? Ou peut-être crains-tu qu'il disparaisse encore une fois, sans laisser de trace ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Mar 1 Mai - 10:27

L'hybride passa une main derrière sa tête afin de poser cette dernière dessus, fixant toujours le plafond, l'air insondable. Il sentit un vague mouvement sur le matelas, lui indiquant que cette poids-plume de chimère avait également prit ses aises. Elle avait gardé quelques distances, mais ça restait bon signe, non ? C'est pas comme si ça l'avait mise mal à l'aise au point qu'elle soit restée debout dans le cadre de la porte de peur qu'il tente quoi que ce soit.
Au fond, il se demandait comment elle avait prit tout ça. Déjà, il lui a parlé de son passé, et plutôt clairement avec pas mal de choses à dire. Comparé aux autres fois où il s'était toujours contenté de vaguement évoquer quelques passages de sa vie sans trop s'attarder sur les détails, c'était quelque chose. Ça devait lui faire tout bizarre à cette petite.

Ensuite, il y a le fait qu'il a – au moins pendant un temps – cherché à tuer ce que Faith semble considérer comme plus ou moins sa famille. En plus, tout ça pour retrouver un pouvoir qui a toujours mit la chimère mal à l'aise.
Sans compter la démonstration de la cruauté du démon, qui est allé jusqu'à tyranniser le monde, le réduire en cendres, et transformer les rares héros qui se dressaient face à lui en pantins pour les retourner contre leur propre camp. Au fond, il craignait un peu sa réaction. Ça ne se retournerait peu-être pas contre lui tout de suite, mais il sentait qu'un jour cette histoire allait pas mal compliquer les choses entre eux.

« Est-ce que tu ... Retournerais là-bas, si tu le pouvais ? »
- Hein ? »
Darek – tiré de ses pensées par cette question – tourna légèrement la tête vers Faith et la fixa d'un seul œil, l'autre étant... Eh bien, vous savez... caché par cette espèce de chose au milieu du visage qui s'appelle le nez. Parce que oui, il en a tout de même un. Même si les gens ont également peur de prononcer son nom à son époque, il n'en est pas encore au point d'être un chauve à tête de serpent qui mutile son âme pour être immortel.

Honnêtement, il ne s'y était pas attendu à celle-là, d'où la légère surprise sur son visage. Oui, bien sûr, c'était logique, et même prévisible quand on y pense, que cette question vienne sur le tapis un jour. Il ne s'était juste pas attendu à ce que ça vienne maintenant, même si cela semblait être une bonne occasion. Au fond, c'est peut-être justement parce que cette question à sa place dans cette conversation que ça le surprend. Venant de Faith, on aurait pu avoir beaucoup plus random à une époque.
En fait, ce qui le surprend le plus, c'est que la réponse semble vraiment l'intéresser, au point qu'elle ose demander, elle et sa toute petite voix. T'arrête d'être mignonne quand tu veux, sale bête.

… Mais au fond, est-ce que ça ne voulait pas dire qu'elle espérait qu'il reste ?

Stupide Dharc, elle tient sans doute un peu à toi, mais certainement pas à ce point. Faudrait voir à pas oublier tout ce que tu lui a fais subir. M'enfin, faudrait tout de même réfléchir à une réponse tout de même, ça pourrait aider. Parce que si les choses étaient claires pour lui à une époque, elles sont bien différentes aujourd'hui. Le monstre baissa donc son regard, l'air songeur...

Dat ass.
Un peu de concentration cerveau, c'est pas le moment de se focaliser là-dessus. La propriétaire de ce joli fessier attend une réponse. Faudrait voir à pas trop la faire attendre, sinon elle va penser que c'est un choix difficile et se vexer.
… D'un autre côté, c'est un choix plutôt difficile en fait.
Le regard de l'hybride se porta de nouveau vers le plafond, il n'aimait pas vraiment affronter le regard de Faith dans ces moments là. En plus, ça a toujours été plus simple pour lui de réfléchir s'il portait son regard sur quelque chose de fixe.

« Dans tous les cas, sans mes pouvoirs c'est exclu. Les rumeurs sur mon sceau ont déjà commencé à circuler. Mes ennemis ne me craignent plus autant et je sais plus si je peux faire confiance à mes serviteurs. » 
Sans compter qu'admettre l'échec n'est pas ton fort, et que revenir bredouille flanquerait à la fois un sacré coup à ton ego et à ta réputation. Oh, et n'oublions pas que si la Darcy du présent s'est essentiellement entraînée à ses métamorphoses, dans ton cas la télépathie reste ton pouvoir le plus puissant. Pas facile de tenir un monde à ta merci sans ça. Avec le nombre d'ennemis puissants que tu t'es fait, tu ferais pas vraiment long-feu là-bas.

« Mais si je les récupérais... Disons que le Régnant n'hésiterait pas une seconde à reprendre son trône. »
Tu t'attendais à quoi, petite chimère ? Il est le tyran qui dirige le monde à son époque, un monstre avec un tel caractère ne laissera pas filer ça si facilement, peu importe à quel point c'est tentant. Il t'aime peut-être, mais le caractère qu'il s'est forgé aime davantage le pouvoir. Il est conçu pour siéger sur un trône, et ça ne changera pas si facilement. Plus qu'une envie, c'est une nécessité, c'est en quelque sorte devenu sa nouvelle nature.

Même si tu es là.
Même si ça implique qu'il te perde alors qu'il peut enfin t'avoir pour lui.
Même si, à bien y réfléchir, la tentation est vraiment beaucoup plus grande que prévue...

Sans prévenir, le semi-démon se tourna vers la chimère, retirant sa main de derrière la tête pour enrouler son bras autour d'elle et la serrer contre lui. Il posa son menton au dessus de sa tête, et se laissa un instant enivrer par le parfum que dégageait sa chevelure.

« Cependant... Dharc semble avoir trouvé une raison de rester. »
Tout ça pour dire que c'est pas clair dans sa tête, faut toujours qu'il en fasse des tonnes celui-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Mar 1 Mai - 18:58

    « Hein ? »

    Pitié, Dharc, ne rend pas ça plus difficile pour cette sale bestiole que ça ne l'est déjà. Déjà que c'est incroyablement embarrassant pour elle de te poser une question comme ça qui peut facilement sous-entendre qu'elle espèrerait bien que tu restes ... Ou mener directement à un énorme malentendu si tu as le malheur de croire qu'elle voudrait plutôt que tu retournes à ton époque de misère.

    Ah ! Ne la dévisage pas non plus avec cet air surpris, comme si c'était la chose la plus déconcertante qu'elle ai dite de sa vie ! Déjà que ça lui demande bien du courage, de soutenir ton regard de ses grands yeux d'un jaune perçant ...

    ... De la surprise.

    À bien y penser, c'était bien la première chose que la petite Winchester arrivait à déchiffrer dans les étranges yeux vairons du Maître des Enfers ... Non en fait, la deuxième. La colère y brûle assez souvent, après tout.

    Un vague froncement de sourcils du côté de la Chimère ; le regard du Régnant qui se pose à nouveau sur le plafond d'un blanc un peu trop immaculé pour un soit-disant appartement de fumeur.

    « Dans tous les cas, sans mes pouvoirs c'est exclu. Les rumeurs sur mon sceau ont déjà commencé à circuler. Mes ennemis ne me craignent plus autant et je sais plus si je peux faire confiance à mes serviteurs. »

    La moitié du visage enfouie derrière ses maigres bras croisés, la créature se mordilla distraitement l'intérieur de la joue, sans un mot. Bien sûr, Dharc. Elle le sait, ça. Ne tourne pas autours du pot, tu vas finir par la rendre complètement folle.

    ... Quoi que ce n'est pas comme si elle avait des attentes par rapport à lui. Elle se doute très bien de la réponse à laquelle elle va avoir droit. Même qu'elle l'anticipait.

    Cruelle anticipation.

    « Mais si je les récupérais... Disons que le Régnant n'hésiterait pas une seconde à reprendre son trône. »

    ... Ça y est. Le verdict est tombé. Pourquoi cet espèce de pincement au coeur, Faith ? ... Tu le savais très bien, pourtant, que c'est ce qu'il répondrait. C'est un démon. C'est dans sa nature. Ils ne vivent que pour ça. L'argent, le pouvoir, la violence, la débauche ...

    C'est ça, contente-toi de fermer les yeux. N'y pense plus. Ça n'en vaut pas la peine. Tu as posé une question dont tu connaissais déjà la réponse ? Il te l'a servie sur un plateau d'argent.

    Dire que tu espérais aveuglément qu'il te réponde tout sauf ça.

    « ... D'acco-- »

    Une main qui l'agrippe ; un bras qui la retourne sur le côté comme une vulgaire poupée de chiffon. Panique, panique. Voilà que cette sale bestiole tendait maladroitement les bras vers l'avant pour s'agripper tant bien que mal à la couverture qui recouvrait le lit. Ses yeux dorés à présent grands ouverts, elle glapit de surprise lorsque son dos se posa enfin contre le torse de Sa Majesté, qui en profita pour la serrer tout contre lui.

    « Cependant ... Dharc semble avoir trouvé une raison de rester. »

    Tendue comme un arc, sa cage thoracique bondissant au rythme de sa respiration désordonnée, la petite Winchester écarquilla d'avantage ses grands yeux d'un jaune canari suite aux paroles du Maître des Enfers.

    Un petit coeur qui bat. Un petit coeur qui bat de plus en plus fort.

    Est-ce que ... Est-ce qu'elle avait vraiment bien entendu ? ... Il se moque d'elle, c'est ça ?

    ... Et cette espèce de chaleur ... Cette chaleur qui brûlait dans sa poitrine, qui semblait s'étendre et gagner peu à peu chaque parcelle de son corps.

    C'est elle, sa raison ? Une raison valable pour que le grand Dharc Lysen néglige son trône ... ?

    « ... Ça ne semble pas t'avoir empêché de partir une première fois. »

    Une voix éteinte, un murmure. Un tout petit corps qui se détend, lové contre celui du Régnant, mais qui n'ose pas vraiment s'y abandonner complètement.

    ... Après tout, elle vient de dire quelque chose d'assez horrible. Même si c'était loin d'être sur un ton de reproche ou avec une attitude de victime, ça restait un coup bas. Terriblement bas.

    ... Elle s'est pourtant contentée de citer un fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Insight   Mar 1 Mai - 19:48

« ... Ça ne semble pas t'avoir empêché de partir une première fois. »

Une lame froide enfoncée profondément dans la poitrine.
Ce n'était probablement pas son intention de vouloir être méchante, elle avait simplement cité un fait après tout. Mais la simplicité et le moment où ces mots étaient sortis de la bouche de la chimère les rendaient aussi perçant que ses crochets de serpent. En d'autres circonstances, Darek aurait pu chercher à la comprendre, après tout ce n'est pas facile d'être abandonné. Cependant, ils sont là-bas, à cet instant, juste après que le Régnant ait été jusqu'à lui raconter son histoire et lui dire qu'il était prêt à laisser son trône pour elle.

La colère se répandait dans ses veines plus vite encore que le venin de la chimère qui venait de lui balancer ça à la figure. D'instinct, sa main lâcha l'épaule de cette dernière pour agripper la couverture et la serrer, mouvement que Faith n'aurait aucun mal à relever puisque les griffes noires resserraient leur étreinte juste sous ses yeux ambrés.
Pourquoi avait-il fallu qu'elle se laisse approcher ainsi juste pour mieux lui planter une épée en plein cœur ? Pourquoi fallait-il que ce soit maintenant ? Au moment où il baissait sa garde pour elle, juste à cet instant, qu'elle lui sorte ce qui ressemblait à un reproche ?

L'hybride prit une profonde inspiration, essayant de se calmer, de ne pas devenir violent, de ne pas briser quelque chose pour évacuer la colère, de ne pas s'éloigner en ayant l'air de prendre la remarque trop à cœur, de ne pas laisser la nature du Régnant reprendre le dessus.

« Ouais, parce que t'es bien placée pour savoir à quel point c'est facile de se faire rire au nez quand on s'ouvre à l'autre. » 

… Et merde.
Il regrettait déjà ces mots. Ou peut-être pas encore, mais ça viendrait. En tout cas, il se rendait suffisamment compte qu'il était allé trop loin. Autrement, il aurait probablement continué avec un « j'aurais simplement dû faire comme toi et en venir au meurtre. », et là, ça n'aurait sans doute pas été très beau à voir. Déjà que là, ça va pas être terrible.
Il était allé trop loin, il le savait. Mais il n'y pouvait rien, c'était plus fort que lui, son ego en avait prit un trop gros coup. Dharc n'a jamais été un être qui baisse facilement sa garde. Son don de télépathie et sa longue expérience de la nature humaine y sont pour quelque chose. C'est une créature qui ne se laisse pas facilement approcher, et même là il met beaucoup de temps à se mettre dans une position où il est vulnérable. Le souci, c'est qu'à chaque fois qu'il le fait, il s'en prend une belle dans la face.

Au fond, ce n'était pas seulement le reproche qui l'avait blessé, ni même le moment où il avait été prononcé, encore que ça y était pour beaucoup. Cela-dit, cette remarque lui avait également rappelé la précédente fois où il avait laissé une faille ouverte dans sa carapace.
La fois où il s'était déclaré.
La fois où il avait été rejeté.
Le rejet de trop.

Si vous lui demandiez un peu plus tard, il vous répondrait probablement – après vous avoir battu à mort avec vos propres jambes qu'il vous aurait préalablement arrachées pour avoir évoqué ce sujet fâcheux – qu'il aurait préféré ne pas avoir prononcer ces mots. Seulement, c'était plus fort que lui. La bête était blessée, il fallait qu'elle riposte. Elle riposte toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 09/08/2008
▬ MESSAGES : 3178
▬ LOCALISATION : Off the Map.


Feuille de Perso
▬ NOM : WINCHESTER
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : We All Want A Happy Ending


MessageSujet: Re: Insight   Jeu 3 Mai - 12:58

    Ça, c'était bas. Terriblement bas. Presque autant que ce que Faith venait de lui balancer au visage. Mais ce qui faisait le plus mal dans tout ça, c'était surtout le fait qu'il a raison. Oui, cette sale bête est bien placée pour savoir ce que ça fait, se fait rire au nez lorsqu'on s'ouvre à l'autre. Après tout, elle est sortie avec Anselm, pendant un moment ... Non, elle a plutôt crû former un couple avec lui, à une époque. Ce gros démons au regard d'émeraude s'était bien amusé à le lui faire croire.

    D'ailleurs, pour reprendre ses mots : il l'a manipulée, il a joué avec elle comme un chat avec une souris, il l'a embrassée plusieurs fois ne pensant à rien d'autre qu'à ce qui se trouvait sous ses vêtements, il lui a offert la honte et la déconvenue de sa vie au premier bla de sa misérable vie.

    ... Mais jamais la Chimère ne s'était enfuie, elle. Elle a tué ce requin. Ce qui est bien pire que tout ce que le Régnant lui a fait subir depuis qu'elle l'a accidentellement rejeté.

    ... Faith, regarde-toi dans un miroir avant de te plaindre de la cruauté des paroles de Sa Majesté. Peut-être que tu n'apprécies pas spécialement la nature des démons, mais Dharc ne t'as pas tuée. Toi, tu as massacré ton ex. C'est toi le monstre, ici. Pas lui. Les démons font naturellement partis de ce monde. Pas toi.

    ... Peut-être qu'il aurait du en venir au meurtre comme toi.

    Long et lourd silence du côté de la petite Winchester, qui après un moment prit une très grande inspiration tout en fermant les yeux, pour ensuite se figer complètement. Comme si, en cessant de bouger ainsi, elle pouvait se couper de cette insupportable douleur qui écrasait sa petite personne. Brutalement. Cruellement. Comme si elle était persuadée que si elle osait remuer ne serait-ce que le bout du petit doigt, elle allait se mettre à pleurer ou quelque chose comme ça.

    Mais elle ne pouvait pas se le permettre. Après tout, ce n'est pas elle la victime, ici.

    Faith aurait très bien pu s'excuser, il y plus d'un an de ça, lorsqu'elle avait expliqué au Maître des Enfers qu'elle ne l'avait pas comprit et qu'elle était persuadée qu'il se moquait d'elle, dans le temps. Mais elle ne l'a pas fait.

    Parce qu'il n'en voulait probablement pas, de ses excuses. Parce que c'est trop peu, trop tard.

    « Justement. »

    La créature avait prononcé ce mot d'une voix éteinte, les paupières toujours closes. Elle n'avait aucune envie de voir les griffes cendrées du démon agrippées aux draps, là, juste devant ses beaux yeux dorés ... Comme un avertissement silencieux, une menace. Elle ne voulait pas non plus laisser voir à l'homme l'effet que ses mots avaient eu sur elle ; à quel point il avait visé juste ... Mais sa voix tremblait malgré elle.

    Justement ? ... Mais de quoi est-ce qu'elle parle, cette saleté de bestiole ? Justement, elle est bien placée pour le savoir ? Bien sûr, il le savait déjà, ça ... Mais qu'est-ce qu'elle voulait bien sous-entendre par là ?

    C'est plutôt ironique. Dans le temps, elle se serait sûrement contentée de se rouler en boule sur le lit, honteuse ... Mais elle a finit par grandir, cette petite Winchester. Assez pour finir par se rendre compte que si elle ne dit pas ce qu'elle a à dire maintenant, elle n'aura plus l'occasion de le faire une fois qu'elle se retrouvera seule à nouveau.

    Voilà que Faith rassemble son courage pour se retourner vers le Régnant, couchée sur le flan ... Pour le dévisager de ses grands yeux d'un jaune perçant.

    Elle aurait voulu paraître forte, confiante ... Mais ça a toujours été un peu trop facile de lire les émotions de la Chimère à travers ses beaux yeux ambrés.

    « Je le sais ... Je le sais très bien. »

    Lit entre les lignes, Dharc. Lit entre les lignes. Cette sale bestiole a peur, elle ne veut pas qu'on l'abandonne à nouveau. Qu'on la laisse derrière. Elle veut pouvoir te faire confiance. Juste ... Pouvoir te faire confiance. C'est tout ce qu'elle veut.

    Tu lui as dit que c'était une décision qu'elle ne regretterait pas.

    Donne-lui raison de te faire confiance.

    Ne la laisse pas tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Insight   

Revenir en haut Aller en bas
 

Insight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: Ailleurs :: Ville-
Sauter vers: