MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Devant l'arbre. Tu en vois d'autres?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Devant l'arbre. Tu en vois d'autres?   Ven 24 Oct - 16:43

HJ : Nyargh, mes polices grises rendent bizarre avec le thème actuel. I'm sorry. >^<"



Aah, l'arbre-monde. Pire que les grands sequoias des parcs naturels de Californie. Un rêve d'arbre, un cauchemar d'arbre, avec la taille qu'il a. Tu pourrais faire vivre la population du film 'Avatar' dedans.

C'était ce que Ramune-sensei se disait en gros, alors qu'il se tenait debout devant ce cauchemar d'arbre. "Qu'est-ce qu'il est grand quand même." Même lui qui était si grand, il se sentait bien minuscule devant un monstre de la nature pareil. Et il le considérait avec fascination.

À quelques mètres de lui, beaucoup plus pragmatique et moins intéressé, son éléphant-de-mer-de-meilleur-ami, Calpis-sensei, hésitait entre faire la gueule ou tirer la tête de celui qui ne comprend rien, en suçant bruyamment le bout de la paille d'une briquette de jus de yuzu. Il était bien loin le temps où il fumait. Maintenant, il buvait du jus de yuzu à la paille. C'était comme une régression.


Bon… Tu veux bien me rappeler ce qu'on fait là?

Rien de précis. On avait le temps et je voulais le revoir, c'est tout.

Le prof de français fronça un sourcil. Les rythmes scolaires avaient été très calmes pour eux ces derniers temps et ils avaient des journées plus libres. Ils auraient pu employer leur temps à autre chose. À chercher des infos sur Adam Dandy, ou s'assurer que Koho-sama allait bien, par exemple. Ou, plus réalistement, rentrer à la maison et dormir. Ouais, ça lui aurait plu, ça.

Depuis quand t'es d'humeur à être nostalgique, toi? Je croyais que c'était davantage mon rayon.

Je suis pas nostalgique. Arrête de dire des bêtises.

Mais Ramune était apparemment trop absorbé dans sa contemplation de l'arbre-monde pour décider d'engueuler Calpis autant que d'habitude. Ce manque d'attention sembla agacer légèrement le petit gros, qui après un instant de silence se sentit apparemment d'humeur à dire une connerie :

…Tu veux essayer d'y grimper ou quoi?

La ferme, Boke.--"

Re-silence. Calpis retint un bâillement. Ce n'était pas souvent qu'il arrivait à les retenir. Good job, Calpis.

N'empêche… C'est bien calme. Pas beaucoup de gens dans le coin.

Les gens sont occupés… Rien d'étonnant.

Oui, mais Mahora est un endroit bien grand.

Hm, pour une fois, t'as pas tort... (Un temps.) Bah… J'en sais rien.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 22/03/2014
▬ ÂGE : 17

▬ MESSAGES : 97
▬ LOCALISATION : Namidastar


Feuille de Perso
▬ NOM : Mokona Karma
▬ CLASSE: 2B
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Devant l'arbre. Tu en vois d'autres?   Jeu 26 Fév - 14:09


    Mica avait, il y a à peine quelques heures, obtenu une mise à jour à partir des informations qu'elle avait récoltées. Maintenant elle pouvait mieux se fondre dans la population humaine, même si ses couleurs restaient quelque peu...étranges. Ses dents vertes et sa peau toujours un peu trop rose étonnaient beaucoup les autres élèves. Mais elle ne s'en rendait pas compte. Pas le moin du monde. Cela ne la dérangeait pas et elle pensait que son camouflage était parfait alors que les élèves ne parlait presque que d'elle et de son look venu "d'une autre planète". Eh bien ils ont totalement raison mais l'histoire de l'OVNI s'étant écrasé à proximité de l'école avait totalement disparu de leur mémoire si bien que personne ne fit le lien. Mica était en sécurité maintenant. Elle était juste une humaine extravagante.

    Alors Mica avait décidé d'aller prendre l'air. Il lui fallait une mise à jour encore plus performante qui lui permette de passer tellement inaperçu que personne ne la verrait. Alors elle observait les humains pendant leur temps libre. Qu'est-ce qu'une personne de ce monde pouvait donc bien faire pour s'occuper ? Tout ce qu'elle avait vu des humains pour le moment, c'était des promenades dans la forêt. Le reste c'était boulot-manger-dodo. Alors elle se devait d'aller observer les humains au lieu d'aller s'enfermer dans sa chambre.

    Cette fois-ci, elle avait pris pour cible deux professeurs. Ils discutaient, au pied d'un arbre géant. Qu'est-ce que Mica se faisait chier (expression qu'elle avait apprise au milieu d'un cours de mathématiques). Elle s'approcha plus d'eux pour tenter d'écouter leur conversation mais elle arriva un peu tard, ils s'étaient tus. Elle caressa l'écorce de l'arbre du bout des doigts et fit apparaître un écran tactile pour lire les données récupérées à partir de ce simple contact. Elle éteignit son appareil avec un petit sourire satisfait avant de retourner du côté des deux professeurs. Posant la main sur l'arbre, elle se pencha vers eux avec un sourire plein de malice. Décidément, il faudrait qu'elle en apprenne des choses. S'avançant un peu plus, toujours pas très habituée à son nouveau corps, elle trébucha et s'écroula sur le sol.

    Je confirme : il va falloir lui apprendre beaucoup de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Devant l'arbre. Tu en vois d'autres?   Jeu 26 Fév - 18:25

Calpis avait essayé de patienter un moment sans rien dire pendant que Ramune continuait de regarder l'arbre. Il avait ESSAYÉ. C'était le maître-mot. Mais plus le temps passait, plus il s'emmerdait royalement, et le jus de yuzu qui s'épuisait ne faisait rien pour arranger les choses. Il n'aimait pas avoir à rester debout devant ce mastodonte de bois et de feuilles. Il n'était pas d'humeur. Il lâcha un soupir, la paille toujours dans la bouche, et laissa son regard passer de la cime de l'arbre au dos de son vieux copain. Léger froncement de sourcils. Idiot. Tu pourrais au moins me dire quelque chose au lieu de rester planté devant cet arbre. Les interactions humaines, ça vaut toujours mieux, non?

Bien sûr, ces pensées-là étaient surtout dictées à Calpis par son ennui et sa mauvaise humeur. Et Ramune ne ferait rien pour arranger les choses. On aurait qu'il se faisait tout un flashback tout seul devant l'arbre-monde. Ça, ou il s'était perdu dans des pensées bizarres, philosophiques peut-être. Stupide Ramune. Quand Calpis pensait trop, Ramune l'engueulait toujours, et à raison ; mais quand c'était Ramune qui pensait, il n'écoutait plus personne, et le raisonner ne servait à rien. Alors Calpis abandonnait. Il râlait un petit moment, puis il se mettait à nouveau à regarder ailleurs, parce que tout le reste était peine perdue.

C'est ainsi qu'en promenant son regard autour du pied de l'arbre géant, Calpis remarqua une présence. Non pas qu'elle soit très difficile à remarquer. Elle était haute en couleurs. Du moins pour ce qu'il pouvait en voir à partir d'une certaine distance. Les étudiants de Mahora ne sont vraiment pas communs, des fois… —Non pas qu'il soit bien placé pour parler. Mais passons.— Elle souriait. Et elle semblait s'avancer dans leur direction. Est-ce que c'était vers eux qu'elle allait? Le petit gros fit quelques pas en avant pour attraper le bas de la veste de la grande asperge entre le pouce et l'index, et tirer un peu dessus pour attirer son attention. Il procédait toujours comme ça.


…Hey, Ramune, je crois qu'il y…

Mais il n'eut pas le temps de finir, parce que la jeune personne qu'il avait aperçue venait de s'étaler par terre. L'interjection échappa alors à Calpis dans un français des plus élégants :

Oh, merde.

Cet incident avait également suffi à tirer Ramune de ses pensées. Alors que le petit gros, sans y réfléchir plus que ça, s'avançait à pas rapides vers la personne inconnue pour voir comment elle allait, le prof d'anglais, sans bouger de là où il se trouvait, mit l'une de ses mains en porte-voix et tenta un appel à distance :

E… Est-ce que ça va?

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 22/03/2014
▬ ÂGE : 17

▬ MESSAGES : 97
▬ LOCALISATION : Namidastar


Feuille de Perso
▬ NOM : Mokona Karma
▬ CLASSE: 2B
▬ AMOUREUX(SE) DE :


MessageSujet: Re: Devant l'arbre. Tu en vois d'autres?   Mer 11 Mar - 8:41

    -E… Est-ce que ça va ?

    L'alien se releva d'un bond, littéralement. Se relever d'un bond est une expression comme les autres mais là, l'alien avait vraiment bondit pour atterrir sur ses deux pieds, chose pas très humaine et encore moins normale aux yeux des autres. Elle dévisagea les deux hommes qui se trouvaient devant elle, sans juger utile de répondre à la question qui lui avait été posée. Peu importe, si elle n'allait pas bien, elle ne se serait pas relevée de cette manière. Elle fit tomber les quelques feuilles accrochées à ses vêtements avant de ressortir son appareil et d'analyser les deux professeurs. Elle lut les fiches données en prenant bien son temps et en les observant attentivement de temps à autre. Discrétion extraterrestre : zéro.

    Elle prit quelques notes avant de ranger son appareil dans la poche de sa veste. Décidément, ce nouveau corps et ces nouveaux vêtements étaient plein de surprises ! Son sceptre qui était une sucette, n'avait plus la place pour être coincée quelque part alors elle la prit dans sa main, en espérant que les professeurs ne veuillent pas y goûter ou autre connerie dans le genre. Son regard alla du petit au grand, puis du grand au petit. Calpis, Ramune. Ramune, Calpis. Si ces renseignements étaient bons c'était comme cela qu'ils étaient appelés. Mica essaya d'établir un contact visuel. Il ne fut pas assez satisfaisant à son goût, pas assez pour essayer quoi que ce soit comme de la télépathie -pas qu'elle pratique la télépathie mais cette alien serait capable d'essayer-. Elle racla sa gorge et fit quelques test vocaux.


    - Un deux, un deux... test...test...

    Ha ! Sa voix fonctionne ! Hallelujah ! -oui elle est vraiment stupide-

    -Ha oui, je ne me suis pas fait mal ! Juste quelques feuilles qui m'ont fait tomber, elles sont pas très sympathiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Devant l'arbre. Tu en vois d'autres?   Dim 15 Mar - 19:48

What… The… Hell.

Calpis ne savait déjà pas quoi dire au départ, mais là, c'était encore pire. Non pas que le petit gros ne soit pas serviable. En temps normal, il aurait été le premier à proposer son aide ou à s'inquiéter verbalement de l'état de la jeune personne qui se trouvait devant lui. Mais on n'était pas "en temps normal". "En temps normal" les gens ne se relèvent pas ainsi. Et la politesse dicte qu'il n'est pas recommandé de sortir un appareil AVANT de s'adresser aux personnes qui s'inquiètent de votre état et vous adressent la parole pour la première fois.

Le petit gros commençait à avoir mal au crâne. Évidemment. On n'était SURTOUT pas "en temps normal" ici. On était à l'école Mahora. L'endroit le plus dingue du monde. L'endroit qui l'avait empêché de dormir pendant quelques temps, au début, quand ils s'étaient tout juste installés ici. À quelques mètres derrière lui, Ramune, qui se faisait actuellement dévisager tout autant que lui par l'inconnue, avait à peu près la même réaction. Synchronisation parfaite entre les deux, ce qui était relativement rare, étrangement. Une chose était sûre : il était très, très peu probable que cette personne-là soit une humaine ordinaire. En plus… Ils étaient en train de rêver, ou est-ce que l'intérieur de sa bouche était vert fluo? Elle avait abusé des sucettes bourrées de colorant, ou quoi? Et ces yeux… Ça allait au-delà des yeux vairons, ça. Qu'est-ce que c'était que ces yeux?

Poussé par la curiosité, Ramune s'était finalement rapprocher pour se retrouver à côté de Calpis, sans mot dire, sans pouvoir contrôler cette expression d'étonnement et d'incompréhension qui se formait naturellement sur son visage. Calpis, de son côté, avait de plus en plus mal au ventre. Et son expression avait déjà dépassé le stade de l'étonnement. Son visage bouffi s'était crispé en un sourire extrêmement nerveux. 'Faut le comprendre, le pauvre vieux. Il a failli se faire tuer par des êtres surnaturels plusieurs fois. Ramune aussi, en fait. Quand on y pense, c'est très louable que Ramune réussisse à s'en tenir à l'étonnement. Avec beaucoup d'efforts, le petit gros réussit enfin à ouvrir la bouche, sans réussir à perdre ce sourire pétrifié, pour proférer une réponse :


A-Ah… B-Ben oui, c'est vrai que… C'est pas sympa… L-Les feuilles.

Ramune plissa les yeux et regarda l'amour de sa vie en coin, avec mépris. Génial. Une réaction plus stupide et plus révélatrice que ça, c'était impossible. Ce gars-là était décidément le roi des idiots. Il fut tenté de le frapper. Se retint. Ça ne fait jamais bonne impression d'être violent lors d'une première rencontre. Et, tentant autant que possible de ressembler au professeur qu'il était, il adressa à l'inconnue un sourire partagé entre la confusion et la compassion.

Tâchez quand même de faire attention la prochaine fois… Cet endroit est impressionnant alors on est facilement distrait, mais ce n'est pas une raison.

Au tour de Calpis de regarder Ramune en coin, à présent. Mais là, ce n'était pas du tout le même genre de regard. C'était un regard bien typique de Calpis. Le regard écarquillé qui signifiait : je veux te dire quelque chose mais tu vas probablement pas m'écouter, alors que c'est important. Ce que Calpis savait, et dont Ramune n'avait pas conscience, c'était que Mica n'avait pas été distraite à cause de la majesté de l'endroit. Elle les observait, tout à l'heure. C'était eux qu'elle regardait. Et ça ne faisait absolument rien pour le rassurer...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Devant l'arbre. Tu en vois d'autres?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Devant l'arbre. Tu en vois d'autres?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: Le Campus de Mahora :: L'arbre-monde-
Sauter vers: