MAHORA LIVE!?


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les retardataires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Les retardataires   Mer 31 Juil - 10:55

[HRP : Ouais, parce que j'ai eu l'inspiration en fait]

Des retardataires, il y en a toujours dans une école. Ce qu'on oublie parfois de préciser, c'est que les élèves ne sont pas les seuls concernés par le phénomène. Le retard, ça frappe aussi les enseignants – surtout les enseignantes (car elles peuvent être victime d'un autre type de retard, mais nous ne nous attarderont pas sur le sujet) –, les surveillants, les techniciens de surface, les secrétaires, voire même les directeurs d'établissement. Ou pire encore, les maîtres du monde et seigneurs des enfers.

Ou plutôt devrais-je dire LE maître du monde et seigneur des enfers, puisqu'il n'y en a qu'un et que c'est bien évidemment Darek Lysen, premier et dernier du nom. Oui, il arrive d'être en retard même aux plus grands ! Je vous vois venir d'ici, avec vos « Mais, ô grand et ténébreux Dharc, DDF n'est jamais à l'heure en classe, vous le dites vous-même dans vos longs RP soigneusement rédigés dont le style nous émeut sans cesse ! »
Vous n'avez pas prêté attention alors : Darek n'est pas en retard, il est absent. On ne peut pas arriver en retard dans un lieu où l'on ne s'est jamais rendu ! Cela dit, la remarque reste ici infondée, puisque ce n'est pas pour faire cours que le Régnant n'est pas dans les temps.

En effet, l'hybride n'avait pas cours aujourd'hui, c'est pourquoi il se trouvait dans la salle des professeurs, seul et priant pour le rester le plus longtemps possible. Les iris rouge sang du faux albinos parcouraient sa lecture avec lassitude. Un stylo rouge dansait en tournoyant autour des doigts habiles de sa main droite, tandis que la gauche servait de socle à sa tête ainsi qu'au fardeau de l'ennui dont elle était victime. Finalement, il rédigea deux chiffres en rouge en guise de note, « en guise » parce que la valeur indiquée n'était pas digne d'être considérée comme une "note".

Darek se redressa sur sa chaise, s'étira, puis poussa un profond soupir en voyant la pile de copies qui lui restait à corriger. Il aurait bien reporté la corvée au lendemain, mais ça faisait déjà un sacré moment que les copies d'examen s'entassaient sur son bureau et il fallait bien la vider de temps en temps. Bien sûr, il aurait pu faire ça chez lui, au calme, dans son bel appartement. Mais là, ce n'étaient pas des élèves qui risquaient de l'y déranger, mais une petite chimère tout ce qu'il y a de plus agréable à regarder. Et quitte à être interrompu, autant que ce soit par quelqu'un qu'il ne soit pas particulièrement douée pour le déconcentrer.

Maintenant qu'il y pensait, ils ne l'avaient jamais fait dans cette pièce là. Voilà une idée à creuser pour leur prochaine sortie nocturne...

Cela dit, au final, ça restait une sacrée corvée. Corvée dont il aimerait bien se débarrasser au plus vite pour rentrer chez lui et vaquer à des occupations plus intéressantes... Comme lire la liste des ingrédients d'une soupe de carottes par exemple.

Il finit donc par sortir deux dés à dix faces de sa poche pour les lancer sur la table. L'un indiqua 6, l'autre 3. La copie suivante se retrouva donc avec la note respectable (considérant l'habitude du prof à couler ses élèves) de 63. Voilà une méthode qui réduirait grandement son temps de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Jeu 1 Aoû - 5:11

...Et donc, c'est pour ça que "qui" est en première base.

C'est fou comme ça peut être dangereux de raconter une blague dans une autre langue.

ARGH. Ces voix près de la porte. On les entend à peine pour l'instant et déjà on a envie de les étrangler. La porte s'ouvrit sur un type filiforme de presque deux mètres de long qui discutait avec une boucle de graisse chauve pas gâtée par sa taille. Ces deux profs ne sont même pas magiciens. Ils ne semblent même pas assez intelligents pour être profs. La question qui se posait à leur sujet était la même que celle qui s'était posée toute leur vie : qu'est-ce qu'ils foutent là? Ces deux-là seraient mieux sur une scène d'owarai, ou pire, sous le chapiteau d'un cirque, à faire les imbéciles. Au lieu de ça, non, ils étaient profs à Mahora, ça ne leur allait pas du tout, mais ça leur donnait quand même l'autorisation de rentrer dans la salle des profs. Et c'est ainsi qu'ils constatèrent que Lysen était déjà là.

Ah! Lysen-sensei, bonjour.

Saaalut!

Pauvres imbéciles. S'ils savaient à quel point ils pouvaient être ridicules et méprisables aux yeux d'un seigneur des enfers. Seulement voilà, évidemment, ils ignorent que le prof de philo est en réalité un seigneur des enfers. Pire, ils le prennent pour un gars sympa et semblent même penser qu'il les apprécie, dans une certaine mesure. Ce qui expliquait le sourire de Ramune, qui adressait un signe de main amical à Dharc comme on salue un vieux camarade. Oh well, pas la première fois que ce je-sais-tout-qui-ne-sait-rien se laisse berner par un soit-disant semblable. Le "salut" de Calpis, "incidentally", était particulièrement écoeurant. Tellement laid-back, comme si Lysen et lui avaient gardé les vaches ensemble, cette confiance aveugle en une relation de sympathie qu'on croit acquise. Hey, Calpis! Un peu de tenue. L'une des dernières fois où vous vous êtes croisés, toi et Lysen, tu bavais sur une table de bar, ivre mort, entouré de verres vides. Mais tu ne dois pas t'en rappeler du tout, vu la façon dont tu te comportes maintenant.

Pire que ça, les deux vieux étaient naturellement curieux, mais Calpis en particulier ne savait ABSOLUMENT PAS se mêler de ses affaires. Aussi, tandis que Ramune allait s'installer à un bureau pour planifier les leçons suivantes, le petit gros, qui faisait décidément tout dans cette salle des profs sauf travailler, s'était mis à faire les cents pas dans le dos de Lysen, la tête pointée vers le haut, pour voir ce qu'il faisait. Un simple coup d'oeil lui fit comprendre qu'il était occupée à cette terrible tâche que de corriger des copies. Et, bien qu'on ne lui ait absolument pas demandé son avis, Calpis lâcha un sourire compatissant et cynique à la fois, et lâcha la remarque si merveilleusement impolie, qui ne manqua pas de faire tiquer Ramune à distance :


Aah, ouais. C'est chiant, ça, hein.

La grande asperge, assise à son bureau, roula des yeux en contenant son exaspération. Imbécile. Sa personne toute entière me fait honte. Autant faire comme si je n'étais pas responsable de lui pour une fois. Ce n'est même pas entièrement un mensonge...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Les retardataires   Sam 3 Aoû - 6:26

A peine les deux comparses entraient dans la salle que Darek cachait son mépris derrière un sourire aussi vrai que son apparence. Ce léger sourire en coin, révélant une partie de la dentition – trop parfaite pour être sincère – du Régnant et affichant, de façon ostentatoire, autant son assurance que son amusement. Même assis, l'hybride vous regarde de haut, que vous en ayez conscience ou non.
Il adressa un vague signe amical aux deux nouveaux arrivants, accompagné d'un vague « Salut » pour faire mine de les reconnaître, au moins le temps de se souvenir d'eux.

Non, Darek ne les avait pas remis tout de suite, mais il avait fait assez bien semblant le temps d'y parvenir. Il les croisait pourtant dans les couloirs chaque fois qu'il passait sur le campus. Cela avait beau ne pas être aussi souvent que le voudrait bien la direction, le Régnant était pourtant loin d'avoir une si mauvaise mémoire, bien au contraire.
Cependant, se souvenir de détails lointains de plusieurs siècles, ça implique de faire un peu de ménage dans ses souvenirs de temps à autres. Aussi, par nécessité de ne pas trop s’encombrer la tête, l'hybride avait prit l'habitude de ne pas se soucier des informations inutiles, afin de les oublier plus vite pour retenir le reste.

Et s'il y avaient bien des informations inutiles à Mahora, c'étaient Calpis et Ramune.

A son grand soulagement, l'échalas n'engagea aucune conversation et préféra se mettre lui-même au travail. A son grand agacement, sa seconde moitié – celle qui paraissait directement se nourrir en mangeant l'autre – se décida à faire les cent pas dans son dos, visiblement décidée à être plus turbulente sobre qu'ivre. C'était plutôt gênant comme comportement, pour plusieurs raisons.

Premièrement, c'était chiant. Mais pas « chiant » dans le sens que c'est un peu agaçant mais on peut faire abstraction. Non, ça, c'était le vrai chiant, celui qui vous maintient sur vos gardes, attire votre attention, vous force à vous demander s'il compte arrêter, ou au moins faire AUTRE chose, quitte à ce que ce que ce soit tout aussi agaçant. Mais non, ça continue, et au final vous n'arrivez plus à penser qu'à ça. Chiant.
Deuxièmement, quitte à se faire emmerder par une petite chose curieuse, Darek aurait préféré être chez lui, à se faire déranger par Faith. Au moins, elle se contentait de le fixer silencieusement depuis son coin. Ça le déconcentrait tout autant, certes, mais ça avait le mérité de n'agresser qu'un seul de ses sens. Et au pire, le Régnant avait toujours la possibilité de lâcher son travail pour se lancer avec elle dans une activité ludique... ou lubrique, ou les deux, surtout les deux. Bref, il regrettait d'avoir voulu être sérieux pour une fois, en venant ici pour éviter les distractions.
Dernièrement, et pas la moindre de ses raisons, il devait se résigner à corriger ses copies correctement désormais, sans avoir recours aux dés. Si cela avait été un autre de ses collègues, à la rigueur, il pourrait  n'avoir cure de leur opinion. Au pire, un prof normal s'indignerait un coup, et après ? Mais Calpis et Ramune n'étaient PAS des profs normaux, c'étaient les pires pipelettes de l'existence. Entre Calpis, trop bête pour surveiller ses propres paroles, et Ramune, trop fier d'être mis dans une quelconque confidence pour ne pas se vanter de savoir, faites l'erreur de leur confier quoi que ce soit et vous pouvez être certains que l'intégralité du campus le saura dans l'heure qui suit, y comprit le concierge qui se débrouille pour nettoyer plus souvent les plafonds que les sols.

En soit, l'idée que ça s'ébruite ne le dérangeait guère Darek. Il avait déjà le mépris des élèves et d'une partie des profs, que le reste de ses collègues de travail s'y mettent aussi ne changerait pas tant à sa vie. Sauf que voilà, ça pourrait remonter jusqu'à la direction, et le Régnant en a un peu marre de verser des pot-de-vin pour conserver sa place.

« Aah, ouais. C'est chiant, ça, hein.
- Pire encore quand c'est de la philo, répondit-il en bon français, ce qu'écrivent certains élèves n'a ni queue ni tête. »
Trop content de s'être débarrassé de la marche silencieuse de son collègue de travail, Darek s'était jeté sur la perche qu'il venait de lui tendre pour engager la conversation. Allez savoir pourquoi il avait répondu en français par contre. Sans doute parce qu'il s'était souvenu en même temps que c'était la matière qu'enseignait Calpis. Et tirant ses origines de là-bas, c'était la langue qui revenait le plus naturellement pour peu qu'il parle sans réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 01/07/2013
▬ MESSAGES : 47




MessageSujet: Re: Les retardataires   Sam 3 Aoû - 18:03

(Aussi bien vous le dire, je ne ferai pas autant de lignes que vous lol)

Se promenant une carte en main, un kimono rouge sang comme vêtements et un petit sac accroché à son bras, un jeune homme déambulait les couloirs de l'école. Était-il un touriste qui avait perdu son chemin, ou un élève qui transférait d'école à partir d'aujourd'hui? Plusieurs élèves regardait l'individu qui traversait les couloirs en regardant les inscriptions des locaux. De par son comportement, plusieurs jugèrent que c'était un nouvel élève et agirent normalement. Mais la vérité était différente. Nul ne pouvait se douté qu'ils pourraient avoir cet individu comme professeur au cours des prochains jours. Sieg Vandelius explorait l'établissement, bien qu'il n'ait pas encore été assigné à aucune tâche ni aucune classe. Il voulait malgré tout savoir où il était et avait pris les devants en prenant une petite promenade de santé.

Cela faisait maintenant deux heures qu'il marchait. Il avait visité plusieurs locaux, que certains professeurs acceptèrent de lui expliqué ce qui s'y passait ainsi que le contenu de leurs cours. L'un d'eux lui avait fortement conseillé de passé par la salle des professeurs, ce qui l’amenait à se tenir devant une porte qui avait été refermé derrière deux individus qui semblaient provenir tout droit d'un émission pour enfant. On pourrait presque relié ces personnages à Wario et Waluigi mais... peut-être serais-ce une insulte à ces personnages célèbres? Bref, Sieg inspira tranquillement et ouvrit la porte et entra silencieusement. Le jeune homme se mis à observer aux alentours, analysant le contenu de la salle. Quelques individus, plongés dans les feuilles fait par leurs élèves, étaient occupé à les révisé tandis que d'autres, notamment une des deux personnes mentionné plus haut, se trouvait près d'un autre individu et discutait. Chose à remarqué, il y avait beaucoup de bureau... et de feuille. Vraiment beaucoup de feuilles. Preuve qu'un professeur n'arrête jamais de travailler quand il se trouve ici.

Se disant qu'il serait impoli de resté devant la porte, Sieg referma l'ouverture et se mis à marché très tranquillement, observant les bureaux qu'il passait avant d'arrivé près des deux personnes qui discutaient. Selon les coutumes japonaises, la politesse était reine dans ce pays, et donc il ne les empêcha pas de discuter entre eux. Malgré tout, ils utilisaient un dialecte qu'il avait rarement entendu, même dans son monde d'origine... Serais-ce ce que le peuple de l'ancien monde appelle le francais? Alors c'est cela, la langue réputée pour être l'une des plus compliqué de ce monde? Une chance que Sieg ne se retrouverait pas avec cette compétence dans les bras...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Dim 4 Aoû - 17:15

HJ : Je devrais pas écrire autant de lignes en fait, la plupart sont pas mal inutiles ou confusantes...^^" M'enfin, tout ça pour dire, t'inquiète pas pour le nombre de lignes. XD

~~~

Héhéhé.

Face à la réponse du "prof de philo", Calpis avait lâché un rire idiot, aussi idiot que lui-même. Ce rire était probablement à la fois une marque d'appréciation par rapport au fait que Darek avait daigné lui parler français, une marque d'amusement par rapport à sa réponse en général, et un signe d'anticipation par rapport à ce qu'il allait dire, lui-même, ensuite. En français, bien sûr, tout comme Lysen-sensei lui avait parlé en français. Autant rester dans la même langue, non?

En même temps je les blâme pas non plus... Jamais été un craque en philo, j'aurais bien du mal à juger les autres.

OH COME ON. En arrière-plan, suite à cette autre remarque tout à fait impolie, on pouvait clairement entendre Ramune soupirer d'exaspération. BON SANG, quand tu parles au prof de philo, ne critique pas sa matière toi-même, idiot! Ou alors ne mentionne pas à quel point tu es un idiot dans ce domaine! Et pire encore, évite de répéter l'évidence : tout le monde sait déjà que tu es un imbécile et que les dissert de philo ça a probablement jamais été ta tasse de thé. Pas la peine de le dire : ça se devine trop facilement.

Et comme s'il n'avait pas compris à quel point il pouvait être pénible, Calpis, toujours debout dans le dos de Darek, continuait à taper la causette en termes inutiles —et toujours en français, on précise— :


Mais je compatis, cela dit. Franchement. C'est sûr que ça doit être beaucoup plus difficile de mettre une note à ce genre de travail qu'à une série de phrases de thème...

(Et enfin, comme il sembla ENFIN réaliser que Lysen et lui étaient en train de parler français, son sourire stupide s'élargit encore davantage, et il ajouta :)

Mais, heeeeey! Je savais pas que vous parliez français, Lysen-sensei! C'est vraiment impressionnant, d'où vous sortez ça?

Sur ces mots, Ramune releva les yeux vers Darek avec curiosité. Mais c'était pourtant vrai, ça. Lysen-sensei parlait un excellent français. Et ça ne faisait qu'ajouter aux qualités que les deux profs semblaient déjà lui prêter! Du coup, un sourire se forma sur le visage du prof d'anglais, qui, bien qu'il préfère pour sa part garder le silence, n'en pensait pas moins.

Du côté de Calpis, ce fut ce moment-là qu'il choisit, après tant de remarques inutiles, de remarquer l'autre personne qui venait d'entrer dans la pièce. Un kimono en main. Tiens, curieux... Cependant, pas assez curieux encore pour faire perdre son sourire au petit gros, qui décida de passer du coq à l'âne et, sans quitter son poste derrière Lysen, de s'adresser à Sieg :


Ah, salut!

(Oups. Calpis venait de prononcer sa phrase en français. Il se rectifia rapidement en repassant à ce bon vieux japonais local :)

Euh! Je veux dire... Salut. Vous êtes nouveau ici, non?

Tout cela dit toujours avec le même sourire, un sourire amical, certes, impatient de faire connaissance, mais ô combien stupide. Grands dieux. Quelle politesse, par ailleurs, de s'interrompre en plein milieu d'une conversation avec quelqu'un d'autre pour saluer une personne qui vient d'arriver... Bref. Cela dit, Calpis n'avait pas tort : Sieg Vandelius était bel et bien nouveau dans le coin, ou en tout cas il ne l'avait jamais encore vu ici. Ramune non plus ne l'avait jamais vu, d'ailleurs. Cette tête-là ne leur disait rien... La grande asperge, toutefois, préféra rester assise à son bureau pour le moment. Un "salut" par Calpis, ce serait sûrement déjà assez agaçant, ou tout du moins prenant, comme ça...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Les retardataires   Lun 5 Aoû - 0:20

[HRP : Ben moi, je fais autant de lignes que je veux pis je vous emmerde ! :p]

« En même temps je les blâme pas non plus... Jamais été un craque en philo... »
Sans blague, il n'aurait jamais deviné tiens ! Honnêtement, Darek ne s'irrita pas des remarques de Calpis vis-à-vis de sa matière. Les gens stupides étaient légions à cette époque, il n'était donc pas étonnant de voir autant de monde galérer à disserter sur le pourquoi notre Vouloir était à la fois la seule preuve réelle de notre existence et notre plus grand fardeau, car nous en étions l'esclave. Cela dit, pour être tout à fait franc, Darek s'en foutait pas mal non plus de toutes ces histoires de Cogito Ergo Sum. Si ça ne tenait qu'à lui, Nietzsche, Kant et toute la clique pouvaient aller se faire voir. L'hybride n'avait choisi cette matière que pour de très simples raisons : elle n'intéressait pas assez les élèves pour qu'ils se plaignent de ses absences, et le système de notation était assez subjectif pour que personne ne vienne remettre en cause ses compétences.
Bien sûr, les compétences en question étaient au rendez-vous, et il aurait pu enseigner n'importe quoi ici, mais ça aurait requis de faire ça sérieusement et ce travail n'était qu'un prétexte pour se déplacer librement sur le campus.

En revanche, il était entièrement d'accord avec Calpis sur la question de la notation. On aurait même presque lu de la reconnaissance sur son visage. Quelqu'un qui admet enfin que c'est plus galère à noter que des séries de question-réponse, des QCM ou des traductions.

« Mais, heeeeey! Je savais pas que vous parliez français, Lysen-sensei! C'est vraiment impressionnant, d'où vous sortez ça ?
- Je suis originaire de... »
… eut-il le temps de glisser avant que ce gros bébé laid de prof de français ne décide de couper court à la conversation.

L'hybride ne prit même pas la peine de cacher son irritation, allant même jusqu'à laisser s'échapper un tic d'agacement. S'il y a un affront que le Régnant avait du mal à laisser passer, c'était bien de se faire ignorer. Les gens devraient boire ses paroles, en tout temps et en tout lieux.
Cela dit, il prit sur lui afin de laisser passer ça. Des entrailles et des morceaux de graisse ensanglantés en guise de tapisserie, ça ferait désordre. Il se contenta donc de jeter un regard méfiant à l'encontre du nouveau venu.

Darek n'était pas surprit par l'arrivée du gamin, il l'avait senti venir, en tant que tout bon mage qu'il est. Il y avait quelque chose de relativement désagréable dans l'aura que dégageait le nouveau venu. Quelque chose que l'hybride qualifierait de « sale ». Remarquez, c'était loin d'être aussi souillé que l'aura qu'il dégageait lui-même. Non, une magie plus sale que celle de Darek Lysen, ça n'existait pas. Pas dans ce monde. Pas à cette époque.
Cela dit, en tout bon acteur qu'il était, le prof de philo n'afficha qu'une expression neutre à l'encontre de Sieg et ne dit mot, scrutant le gamin pour voir sa réaction lorsque leur regards se croiseraient. Qu'est-ce qu'il décèlerait chez lui ? Le mage ou le démon ? Quoi qu'il en soit, il ferait probablement aucune remarque à ce sujet, pas avec deux témoins autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 01/07/2013
▬ MESSAGES : 47




MessageSujet: Re: Les retardataires   Mer 7 Aoû - 9:28

Cela pris quelques instants avant que les individus ne le remarque. Bien sur, pris sur son élan, la copie de Wario répondit dans la langue français, mais Sieg se douta bien de ce qu'il voulait dire. Bien entendu, ce dernier utilisa ensuite la langue japonaise pour corriger son erreur tout en rajoutant une question: est-ce qu'il était nouveau ici? On ne pouvait se demandé qu'une chose à cela: Est-ce qu'il était incapable de voir le kimono rouge qui ne ressemblait à aucun uniforme, ou essayait-il de créé un sujet de conversation? Regardant des yeux les deux individus, il remarqua quelque chose chez l'homme qui restait assis. Il semblait irrité par le fait que la conversation avait été coupé en plein milieu de ses paroles. En effet, interrompre une conversation comme le professeur de français a fait ne voulait pas dire qu'il était poli. Pas envers l'autre interlocuteur en tout cas. Mais il y avait autre chose... Sieg sentait quelque chose vers l'être assis à proximité, mais il n'arrivait pas à identifié ce que c'était. Il faudra rechercher plus tard. Pour l'instant, le jeune homme devait répondre à la question. Jugeant que son niveau de japonais n'était pas assez développer, il répondit en anglais, espérant qu'ils comprendraient malgré tout.

"Bonjour, je me nomme Sieg Vandelius De Esperanza. Je suis en effet nouveau à Mahora, ayant été assigné comme professeur très récemment. J'espère bien m'entendre avec vous." (En anglais)

Il fit une petite courbette et afficha un semblant de sourire, bien que celui-ci était faux. Ce n'est pas qu'il n'était pas "content" d'être ici, mais plutôt qu'il ne voyait pas cela comme une situation où il devait sourire, mais savait fort bien que les autres exprimeraient une émotion quelconque face aux autres après s'être présenté. Maintenant, quel serait la réaction des individus présents?

(J'ai préféré ne pas écrire réellement en anglais pour permettre aux non-anglophones de comprendre ce que j'ai dit ^^')


Dernière édition par Sieg Vandelius le Jeu 8 Aoû - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Jeu 8 Aoû - 6:47

Bon. Au moins l'information évidente est vérifiée : Sieg est bien un nouveau prof.  Voilà ce qu'il venait de confirmer, non pas en japonais... Mais en anglais. Effectivement, celui-là n'était certainement pas originaire du Japon... En entendant encore un nouveau langage entrer dans la conversation, le visage de Calpis s'éclaira, et il se mit à parler en anglais à son tour, amusé comme s'il s'agissait là d'une des langues les plus rares du monde. Ah, belle stupidité.

Tiens! De l'anglais! (Et, se tournant vers son camarade de deux mètres assis plus loin, qui, rappelons-le, était effectivement prof d'anglais : ) C'est ton rayon, ça, hein, Ramune?

Oh...! Je t'en prie.

Cette phrase avait été accompagnée d'un soupir d'agacement pincé, et prononcée d'un ton tout aussi agacé. "Je t'en prie, ça n'a rien d'impressionnant, et ça n'intéresse personne." N'empêche que Ramune l'avait bel et bien prononcée en anglais, cette phrase, avec son accent exagérément britannique qu'il tenait d'on-ne-sait-où. N'empêche aussi qu'il s'était levé juste après, et s'était approché de Sieg, d'une démarche qu'il voulait digne mais qui ne l'était pas du tout, considérant le jeune homme de sa grande taille.

Bienvenue à Mahora, monsieur Vandelius. Si vous me permettez de vous appeler ainsi.

Ramune arborait à présent l'un de ces sourires exagérément courtois dont il avait le secret. Sieg connaissait ses manières ; le prof d'anglais connaissait aussi les siennes, mais avait toujours tendance à en faire trop. Ce faisant, Ramune considérait le nouvel arrivant, avec une curiosité qu'il tentait de cacher autant que possible. D'où pouvait-il bien venir encore, celui-là? Son nom et son kimono, sans parler de la langue qu'il employait, en disaient bien assez long sur le fait qu'il n'était pas d'ici. Quant à son âge... Il avait clairement l'âge d'être un élève, plus qu'un prof. Et le plus surprenant dans l'histoire était que personne ne s'en était surpris. En effet, pourquoi se surprendre? Sieg Vandelius De Esperanza n'était certainement pas le premier prof de Mahora à être exagérément jeune. Il suffisait de songer au petit Negi Springfield qui enseignait l'anglais du haut de ses dix ans...

Or, Negi Springfield était magicien, Calpis et Ramune le savaient. Ils l'avaient appris depuis un bon bout de temps déjà, de la bouche d'un autre magicien qui leur avait révélé, lui-même, l'existence de la magie. Cette révélation, à l'époque, s'était accompagnée d'une courtoise menace de mort si jamais ils répétaient ce secret à quelque non-magicien que ce soit. Du coup, ils n'en avaient vraiment jamais parlé à personne d'autre. Mais ils n'en pensaient pas moins... Sieg était un étranger, il était très jeune pour être prof, et cela suffisait à Ramune pour songer à la conclusion qu'il s'agissait bel et bien d'un magicien. Pas un mot là-dessus, naturellement. Rien n'est sûr, et ce n'est pas pour rien qu'on leur avait dit de tenir leur langue. Ramune préféra poursuivre les présentations, prenant même la prétentieuse liberté de le faire pour tout le monde :


Je m'appelle Enko Ramune, et j'enseigne l'anglais. (Geste de la main vers Lysen, et Calpis qui conservait sa position pénible à l'arrière de son siège.) Et voici deux de nos collègues : Darek Lysen-sensei, professeur de philosophie, et Debouko Calpis-sensei, professeur de français.

Sur ce, il ajouta à voix basse, la main en coupe près de sa bouche, dans la position de quelqu'un qui veut faire une confidence :

Lysen-sensei est un homme tout à fait affable et de bonne compagnie... Mais je vous déconseille d'essayer de converser avec l'autre. Pour être parfaitement honnête, il n'a pas toute sa tête...

Eh! Merci bien!

Ça, c'est "l'autre", qui avait tout entendu, évidemment, et n'était pas disposé à se laisser faire. Mais avant qu'il ait pu dire quoi que ce soit d'autre, Ramune tourna brusquement la tête vers lui et lui lança une belle insulte... En russe. Je ne tenterai même pas de l'écrire, parce qu'hélas votre narratrice du moment ne connaît pas le russe, mais ça avait l'air assez méchant, vu la tête décomposée de Calpis.

Mais... Mais qu'est-ce que j'ai fait, encore?

Malpoli.

Avec son dédain habituel, Ramune fit quelques pas en direction de Calpis, avec une lenteur à la fois hautaine et menaçante.

Quand on pose une question à quelqu'un, cher monsieur, on ne l'interrompt pas en plein milieu de sa réponse. Or c'est précisément ce que vous venez de faire à Lysen-sensei, n'est-ce pas?

Hein...?

Il fallut quelques instants à Calpis pour que l'information remonte le long des engrenages de son petit cerveau. Et puis, finalement, comme il réalisa qu'effectivement, ce n'était pas poli du tout, il s'empressa de se tourner vers Darek, dans une sorte de panique confuse :

Oh, bon sang! Désolé, désolé!

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.


Dernière édition par Satsuki Yotsuba le Ven 9 Aoû - 2:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Les retardataires   Jeu 8 Aoû - 8:05

"Bonjour, je me nomme Sieg Vandelius De Esperanza."

A tes souhaits, petit.
Plus sérieusement, Darek se méfiait des professeurs aussi jeunes, surtout lorsqu'ils étaient mages. Ce nabot de Springfield ne manquait pas une occasion de fourrez son nez dans les affaires du Régnant. Non pas que les insectes du genre étaient particulièrement dérangeant, l'hybride restait quelqu'un de prudent, mais ils restaient ce qu'ils étaient : une nuisance.

Fort heureusement, il y avait parmi tout ces cancrelats des gens qui savaient se rendre utile. Un bon exemple était Ramune, qui avait convenablement rempli son rôle de courtisant en présentant Darek au nouveau venu, ce qui l’acquitta de cette peine.
Soudain, le professeur d'anglais balança une sorte d'onomatopée au son guttural à l'encontre de son collègue. Il fallut quelques instants au Régnant pour se rendre compte qu'il s'agissait en fait de russe, et quelques instants de plus pour faire la traduction dans sa tête. C'est qu'il commençait à rouiller dans cette langue, faudrait voir à corriger ça : y'a pas mal de démons aux compétences tout à fait exploitables dans ce coin du monde.

Darek laissa tout de même échapper un ricanement en guise de réaction à ce juron des plus fleuris que venait de lancer Ramune. C'est qu'il la trouvait tout à fait de rigueur, à bien y penser.

Oh, bon sang! Désolé, désolé!
- Bah, ça ira.
Il avait lancé ces mots avec l'indifférence la plus totale, accompagnée d'un léger mouvement de main dédaigneux. Non, le Régnant ne l'avait pas pardonné, loin de là. S'il lui arrive d'avoir des jours de clémence, aujourd'hui n'en était clairement pas un. Son indifférence, elle n'est pas dirigée vers la faute de Calpis, mais vers lui et ses excuses. Rappelons qu'aux yeux de l'hybride, la plupart des gens ont autant d'importance que du mobilier. Ça changerait quelque chose à votre vie, vous, que votre pot de chambre soit désolé ? Darek non plus. Cela dit, acting oblige, il s'arrangeait tout de même pour ne pas passer pour le dernier des connards. Il avait donc fait mine que cette coupure de parole n'était pas si importante que ça.

Mais retenez bien qu'en d'autres temps et d'autres circonstances, Calpis aurait eu la mâchoire arrachée bien avant de pouvoir s'excuser.

Cet incident étant réglé, Darek redirigea ses iris rouge sang en direction de Sieg. Sieg Vandelius De Esperanza... Un prénom allemand couplé d'un nom espagnol, encore que « Vandelius » ne sonnait pas si européen que ça. Bref, une association quelque peu hors du commun. A tout les coups, il venait de là-bas.

Un sourire mesquin s'étira sur le visage de l'hybride alors qu'il lui adressa la parole pour la première fois, en anglais cette fois-ci :

« Et d'où nous venez-vous, Vandelius-sensei ? C'est que votre nom ne sonne pas vraiment du coin... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 01/07/2013
▬ MESSAGES : 47




MessageSujet: Re: Les retardataires   Dim 11 Aoû - 10:36

(Je vais répondre demain. En ce moment, j'ai trop de chose à faire ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Mer 14 Aoû - 1:56

HJ (Je réponds TRES en retard, désolée!^^")
Pas de souci, c'est normal. Prends ton temps ;)

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 01/07/2013
▬ MESSAGES : 47




MessageSujet: Re: Les retardataires   Mer 14 Aoû - 16:46

(Et je réponds plus tard que prévu aussi lol. L'ordinateur m'a fait faux-bond.)

Après son introduction, le jeune Sieg eu le droit à tout un spectacle. La perche qui était resté en retrait à son bureau se retrouvait maintenant à faire les présentations tout en montrant à son collègue qu'il n'avait pas fait la meilleure action précédemment avec le troisième professeur. Les trois individus se nommaient donc Ramune, Calpis et Lysen... Le nom Ramune rappelait une boisson japonaise, ce qui est une très étrange allusion. Quels parents donnerait ce genre de nom à leurs enfant? Ce dernier rajouta d'évité de parlé au dénommé Calpis avant de lancé une insulte à la personne mentionnée, dans une langue étrangère bien sur. Quelques secondes suivirent, permettant au professeur de français de s'excusé auprès du professeur de philosophie. Ce dernier accepta l'excuse avant de se tourner vers Sieg et lui demandé d'où il venait. En temps normal et en compagnie de personnes de confiance, il aurait surement révélé ses origines magiques, mais dans le monde ancien, il ne pouvait se permettre de manqué autant de prudence. Bien entendu, il s'était préparé, et avait aussi des explications pour faire comprendre aux autres pourquoi il était professeur.

"Je viens des Royaumes-Uni, plus précisément de Scotland. Bien entendu, mon nom suggère des origines tout autre, mais cela proviens de mes ancêtres qui ont beaucoup voyagé avant de s'installer dans les Royaumes-Uni. Avant de faire mon entré à Mahora, j'ai étudié à Harvard, une université des états-unis, pour ensuite accepté un poste qui était disponible ici. Je suis encore en apprentissage de la langue japonaise, donc je m'excuse de ne pas pouvoir vous parlez avec la langue du pays."

Sur ces mots, le jeune homme fit une légère courbette pour confirmer qu'il s'excusait et regarda les trois individus. Surtout Lysen. Il n'avait toujours pas identifié la cause du léger malaise qu'il ressentait envers lui. Sieg avait le goût d'employé une certaine procédure magique, mais il ne pouvait le faire devant les trois individus, surtout devant la personne concernée. S'il se trompait et que c'était une personne ordinaire, bonjour la punition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Ven 23 Aoû - 2:57

(HJ : Bon, j'ai un peu édité ma réponse parce qu'elle était toute pourrie et que j'avais trop honte. Les ajouts arrangent pas grand'chose, mais bon. XD Désolée désolée.)


Mal à l'aise au possible, Calpis avait lâché un gémissement à peine audible à la réponse de Darek, avant finalement de s'éloigner à reculons, la tête basse, pour aller s'asseoir à une table non-loin de Sieg et poser mollement sa tête sur la table, comme un chien battu, l'air franchement inquiet. Le "ça ira" que lui avait servi Darke n'était pas du tout le "ça ira" d'une personne qui vous pardonne sincèrement... Il lui en voulait toujours. Et il avait sûrement raison. Et comme si ça ne suffisait pas, Ramune lui en voulait aussi. Tout le monde lui en voulait. Il énervait tout le monde. Il n'était qu'un bon à rien et un maladroit et ça le déprimait.

Mais laissons le prof de français à ses angoisses, et écoutons l'histoire de Sieg Vandelius de Esperanza. Une histoire dépourvue de magie, sans surprise aucune. Il y a tout de même trois non-magiciens dans la pièce (oui, parce que Calpis et Ramune étaient assez stupides pour croire que Darek n'avait rien à voir avec le surnaturel). Discrétion donc.


Oooh...

Ramune affecta un air intéressé, dans un sourire. Trop tard ; il s'était tellement convaincu de l'idée que Sieg était probablement un magicien, qu'il était vraiment tenté de ne pas croire un mot de l'histoire du jeune homme. Il trouvait cette histoire un peu confuse, et l'argument d'Harvard facile... Enfin, cela dit, si Sieg venait REELLEMENT de Harvard, cette dernière pensée s'avérerait insultante pour les universitaires de là-bas, alors pas de conclusions hâtives. D'ailleurs, on n'avait toujours aucune preuve qu'il était magicien : si peu commune que son histoire puisse paraître, il restait encore une possibilité qu'elle soit vraie. La curiosité naturelle de Ramune lui donnait une forte envie de tirer ça au clair dès que possible ; mais pour l'heure, prudence, autant que possible. Il prit la résolution de faire part de ses doutes à Calpis, dès qu'ils seraient seuls.

Le petit gros, en effet, pour sa part, avait gobé l'histoire du jeune homme comme une mouche, et s'était même redressé, oubliant sa déprime d'une minute trente pour retrouver un sourire émerveillé, et fixer Sieg avec des yeux débordants d'intérêt et d'admiration.


Harvard, sérieux? Waouh!

Rien que ça...

Tandis que Calpis continuait de regarder Sieg en silence, avec une expression qui laissait déjà prévoir les dizaines de questions qui s'amassaient dans sa tête pour plus tard, le professeur d'anglais jugea bon de jouer à nouveau la carte de l'amabilité. Hey, pauvre gosse ; magicien ou pas, il était bien jeune, et on savait depuis longtemps à Mahora que pour tout jeune prof, les choses pouvaient être particulièrement difficiles. Le petit Negi Springfield en était évidemment la preuve par dix. Bonne chance à vous, jeunesse dorée...

Bref, voici que notre Ramune ajouta, toujours en anglais, avec un nouveau sourire qu'il voulait rassurant, pour le coup :


Ne vous en faites donc pas pour la langue, Vandelius-sensei. Comme vous pouvez le constater, les gens d'ici, du moins les gens présents en ce moment, savent leur anglais...

Clunk. Clunk. Ramune fronça un sourcil. Il avait été interrompu dans son "discours rassurant" par le bruit terrible d'une chaise qu'on faisait traîner contre le sol. Plus précisément, par le bruit qui faisait Calpis qui rapprochait sa chaise de Sieg, pour se retrouver bien à côté de lui, comme si le regarder de plus près allait changer quoi que ce soit à la chose. Et, avec le même intérêt que les enfants de primaire ont quand un nouvel élève super-cool débarque dans l'école, il décida de commencer la ronde des questions :

Et c'était comment, à Harvard?

Ramune lâcha un soupir d'agacement bien ostentatoire. Imbécile. Calpis était un imbécile pour TELLEMENT de raisons. Être assez stupide pour ne pas imaginer que Sieg était probablement magicien, c'était une chose... Être assez indiscret pour commencer à poser des questions auxquelles le jeune homme, s'il était effectivement un magicien, risquait d'avoir du mal à répondre, à moins d'être bien préparé, c'en était une autre. Par réflexe, le prof d'anglais avait empoigné quelques élastiques sur la table la plus proche, et c'était empressé d'en projeter un vers Calpis, en le tendant comme on tend l'élastique d'un lance-pierre. Le petit bout de caoutchouc toucha droit au but et vint claquer un bon coup contre le front du prof de français, presque entre les deux yeux, ce qui lui fit lâcher un couinement de douleur ridicule.

Mais AÏE! (Notez à quel point un "aïe" peut sonner naturel quand il est précédé d'un "mais"... *Sighs*)


Ne lui répondez pas si vous n'y tenez pas, Vandelius-sensei. Comme vous l'avez probablement constaté vous-même un peu plus tôt, ce ~monsieur~ ne prend même pas la peine d'écouter quand on répond à ses questions...

Regard bref de Ramune en direction de Darek, comme pour signifier un "n'est-ce pas?". Pauvre Darek. Maintenant que Ramune l'aimait bien (SOUDAINEMENT en un jour il avait changé d'opinion sur lui, car c'est comme ça que les relations humaines fonctionnent parfois), il avait du mal à digérer que son meilleur ami lui fasse une offense pareille. Et, en règle générale, il avait du mal à digérer que son meilleur ami soit aussi impoli et indiscret en permanence. C'était d'ailleurs pour ça qu'il avait pris le parti, cette fois-ci, de le corriger avec des élastiques et de l'appeler "monsieur" pour accentuer la distance. Enfin... Il avait beau affecter royalement le mépris, il fallait bien être aveugle pour ne pas remarquer en cinq minutes la relation love-hate évidente qu'il y avait entre ces deux-là. Si Ramune méprisait VRAIMENT Calpis à ce point, il ne prendrait même pas la peine de viser sa tête avec des élastique... (It does make sense. It DOES make sense.)

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 01/07/2013
▬ MESSAGES : 47




MessageSujet: Re: Les retardataires   Lun 26 Aoû - 14:53

(C'est au tour à qui? Dharc ou moi? ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Mar 27 Aoû - 7:54

(Je sais pas, on n'a pas défini de tour.^^" Si tu te sens inspiré pour mettre un truc, vas-y, mais si tu préfères attendre Dharc, on peut aussi. Comme tu sens.)

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Les retardataires   Mer 28 Aoû - 14:32

(Ugh, my bad, un séjour qui s'est avéré plus long que prévu, je répondrais probablement dans la journée de demain, n'hésitez pas si vous avez envie de poster avant ça, je m'adapterai ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Jeu 29 Aoû - 3:37

(HJ : *Late* Oi, pas de souci. Y a pas de date limite ou d'obligations ici que je sache... Sauf de temps en temps, et quand y en a on les respecte même pas parce que c'est chiant, alors bon. XD *SBAF*

Punchline : take you time~.)

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Les retardataires   Jeu 29 Aoû - 6:04

[HRP : J'ai préféré poster un nouveau message plutôt que d'éditer l'autre, histoire que ça vous signale correctement le tout. Au pire, on pourra supprimer les messages inutiles pour que ce soit plus propre :p]

Darek n'essaya même pas de faire mine de croire à l'histoire du jeune Vandelius. Même son talent d'acteur possède ses limites après tout. Il préféra donc garder son habituel air morne teinté d'antipathie en écoutant le fabuleux destin de Sieg Vandelius. Il poussa même le mépris jusqu'à lâcher un bâillement silencieux mais parfaitement visible au cours du récit.

« Harvard, sérieux? Waouh!
- Rien que ça... »
Les prunelles rouges du démon se tournèrent en direction de Ramune. Il était moins crédule qu'il en avait l'air finalement. Avait-il vraiment cru à son histoire la dernière fois ? Remarquez, à la façon dont il vient de réagir, il n'a pas l'air de cacher ses doutes si aisément. Cela dit, voilà qui soulevait d'autres questions. Que soupçonnait-il d'autre ? Était-il au courant pour la magie ? En avait-il parlé à Calpis ?

… Nan ! Ce bêta serait incapable de tenir sa langue sur un truc plus gros que lui. Quoi qu'il en soit, Darek devrait probablement se montrer plus prudent en leur présence, ne serait-ce que le temps d'établir ce qu'ils savent vraiment.

« Ne vous en faites donc pas pour la langue, Vandelius-sensei. Comme vous pouvez le constater, les gens d'ici, du moins les gens présents en ce moment, savent leur anglais...
- Ce qui est la moindre des choses lorsqu'on prévoit de passer du temps dans un autre pays, ajouta le Régnant d'un air irrité, je ne compte plus le nombre d'élèves étrangers ici qui n'ont même pas prit la peine d'apprendre les bases de la langue vocale et parlent un anglais exécrable. »
L'hybride s'affala davantage contre le dossier de sa chaise à roulettes, puis fouilla dans sa veste. Il en sorti sa vieille flasque à alcool et la déboucha promptement afin d'en boire quelques gorgées. Boire ainsi devant ses collègues de travail ne le dérangeait pas plus que ça, il savait que sa réputation n'en pâtirait guère plus que ça. Tout d'abord parce qu'il avait une sale réputation. Ensuite, parce que Ramune ci présent était au fait des « soucis de santé » de Darek Lysen depuis leur rencontre au bar. Aussi pipelette puisse-t-il être, rien de ce que le prof d'anglais pourrait dire ne mettrait donc en danger la carrière factice du monstre.

Après, pour ce qui est de l'avis du bizut , il a moins d'importance aux yeux du Régnant que la soupe servie ce midi à la cafétéria. Et le Régnant en question ne mange pas de soupe.

Une fois qu'il eu fini de délester sa flasque d'une partie de son contenu, il la leva comme pour porter un toast. Faisant violence à la tradition qui consiste à le faire avant de boire, il lança :

« Quoi qu'il en soit, je suppose qu'il ne nous reste plus qu'à souhaiter la bienvenue à notre nouveau professeur de... De quoi déjà ? »
Nouveau sourire faussement accueillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 01/07/2013
▬ MESSAGES : 47




MessageSujet: Re: Les retardataires   Lun 2 Sep - 9:13

La réaction des personnes présentes était intéressant à observer. Le dénommé Calpis était allé se "cacher" à cause de la réponse du professeur de philosophie. Bien que démesuré comme réaction, il avait en effet raison de se sentir coupable. Sieg étudia ensuite les réponses que les autres personnes firent en entendant qu'il avait étudié à Harvard. 2 sur 3 ne semblaient pas y croire. Bien sur, ce n'était pas totalement vrai. Comment aurait-il put étudié à Harvard alors qu'il a passé la moitié de sa vie dans le monde magique? Surtout que c'est difficile d'obtenir un droit d'étude aux États-Unis. Mais il y avait bien étudié... avec des cours en ligne, grâce à un outil appelé Internet, qui faisait fureur parmi les habitants de ce monde. Donc en plus des cours qu'il avait fait à l'académie de magie, il avait fait des cours à distance et avait ainsi décroché un diplôme, ce qui pouvait confirmer son histoire. Problème, c'est qu'il n'avait pas son diplôme avec lui en ce moment. Ramune et Darek lui expliquèrent que ce n'était pas tant grave pour la langue qu'il utilisait vue que plusieurs personnes la comprenait, ce qui était une bonne chose. Néanmoins, il devra apprendre le japonais plus rapidement vue que c'est la langue le plus parlé dans ce pays. Le professeur de philosophie but un gorgée de sa flasque, contenant surement de l'alcool, et souhaita la bienvenue à Sieg tout en lui demandant de quel matière il allait être professeur. Bonne question. Le directeur ne lui avait toujours pas communiqué à ce sujet.

"Je voudrais bien vous prouvé que j'ai bel et bien étudié à Harvard, mais je n'ai pas mon diplôme avec moi en permanence, donc ce sera pour une autre fois. Pour ce qui est de la matière que j'enseigne, c'est encore sujet à débattre. J'attends que le directeur me communique à ce sujet." (Satsu, j'attends encore que tu décides la matière XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Mar 3 Sep - 2:46

HJ : Oh, DAMN. Je suis vraiment désolée, c'est vrai qu'on n'a même pas encore confirmé ça! J'aurais dû te parler de ça plus tôt, toutes mes excuses...^^" En fait, tu peux choisir la matière que tu veux, il suffit juste que tu me le dises et j'inscrirai Sieg dans la liste des profs correspondante. Les matières existantes sont ici... Désolée désolée.^^" Je m'améliore DECIDEMENT pas.

~~~

Hmmg...

"Je voudrais bien vous prouver que j'ai bel et bien étudié à Harvard". Les paroles du jeune prof prouvaient suffisamment bien que lui aussi avait tout à fait réalisé qu'on ne le croyait qu'à moitié... Et c'était très, très embarrassant d'être percé à jour sur ce sujet. C'est pourquoi Ramune, dressé de tout son long, tendu qu'il était, s'était mis à rougir à vue d'oeil, ce qui lui faisait grandement perdre de sa superbe (s'il avait une quelconque superbe à la base, cela dit).

Oh, mais... Mais je vous crois, je vous crois... (Menteur.) Je suis vraiment désolé si je vous ai donné l'impression inverse, ce n'était pas mon intention... J'en suis vraiment confus... (Peut-être, mais indiscret comme tu l'es, rien d'étonnant à ce que Sieg ait eu "l'impression inverse". Maintenant t'es tellement rouge qu'on pourrait le constater de l'autre bout de la salle...)

Calpis, toujours assis à sa table, adressait à Ramune un regard suspicieux. C'était quoi, ce jeu bizarre? Pourquoi Ramune aurait-il des doutes sur le fait que Sieg avait été à Harvard? C'était pourtant concevable, non? Le prof de français lâcha un soupir et fit mine de lever les yeux au ciel, en parfaite imitation de la réaction que Ramune avait eu à son propre égard, un instant plus tôt.


Et dire qu'il me traite d'idiot alors que c'est lui qui porte le plus à confusion... Tsss.

Et, ignorant royalement le regard furieux que Ramune venait de lui adresser, il ajouta, dans un sourire, à l'égard de Sieg :

Moi, je trouve ça admirable d'être allé à Harvard, et d'avoir un parcours aussi complet que le vôtre. Ca rend fier d'avoir des génies comme ça comme collègues! (Tiens donc. Depuis quand t'as de la fierté ou de la conscience professionnelle, toi? Enfin, passons. Au moins il essayait d'être gentil.) Lysen-sensei a raison : il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter la bienvenue. En espérant que vous hériterez d'une matière intéressante, en tout cas!

Sourire, sincèrement accueillant pour le coup.

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Les retardataires   Mar 3 Sep - 10:47

"Je voudrais bien vous prouver que j'ai bel et bien étudié à Harvard, mais je n'ai pas mon diplôme avec moi en permanence, donc ce sera pour une autre fois."
Le sourire du Régnant s'élargit à cette réponse. Ben voyons, comme s'il était difficile de falsifier un diplôme ! Darek Lysen, le père célibataire de deux enfants ayant cessé sa carrière d'homme d'affaires pour se reconvertir dans l'enseignement, est lui-même un personnage totalement fictif qui n'existe qu'au yeux de l'administration. Pour ce qui est de dissimuler son identité, le démon a quelques siècles d'expérience. Un bout de carton imprimer d'encre dans un joli cadre est loin de pouvoir le convaincre de quoi que ce soit.

Cela dit, autant jouer le jeu, ça ne mènerait à rien d'insister là-dessus. En tout cas, pas maintenant que cette campagne ambulante contre la malnutrition qu'est Calpis vient de s'étendre en éloge sur le sujet. Se montrer désagréable et soupçonneux est une chose, l'être ouvertement en est une autre. Autant ne pas passer pour le paranoïaque de service et imiter le prof d'anglais.

La malice sur le visage de l'hybride se changea en gêne, dans une attitude plus détendue que celle de Ramune cela dit.

« Ne vous formalisez pas pour ça, Vandelius-sensei ! Les gens deviennent juste rapidement d'un naturel suspicieux en travaillant ici. Après tout, beaucoup de choses ne sont pas ce qu'elles semblent être à Mahora. »

Oh, the irony ! N'est-ce pas mignon lorsque cette phrase est citée par la créature la plus fausse et trompeuse de la création ? Ajoutez à cela un sourire de sympathie trop vrai pour ne pas être artificiel adressé à Sieg, et vous aurez probablement le portrait même de l'hypocrisie pure.
Bien sûr, cette remarque s'applique également au nouveau venu, c'est d'ailleurs pour ça que le Régnant ne l'a pas lâché du regard en lui balançant cette petite pique. Évidemment, il devrait arrêter de jouer avec le feu, surtout devant deux humains tout ce qu'il y a de plus normaux (encore que... est-ce qu'on peut vraiment employer ce mot avec eux ?).

Cependant, c'est qu'un nouveau jouet, c'est difficile à lâcher juste après l'avoir trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
▬ INSCRIPTION : 01/07/2013
▬ MESSAGES : 47




MessageSujet: Re: Les retardataires   Mer 4 Sep - 11:01

Les paroles de Sieg eurent l'effet désiré, bien que pas entièrement. La réaction de Ramune était très bonne, très drôle à voir, mais pour ce qui est du professeur de philosophie, cela semblait... différent. Surtout les paroles qu'il déclara par après sans jamais quitté le jeune homme des yeux. Il voulait donc joué à ça... Le démon venait de vendre son identité, bien que pas totalement. Il venait de démontré qu'il était au courant des origines de Sieg, ce qui portait à croire que les origines de Darek étaient semblable. Le jeune homme écouta les répliques des personnes présentes, affichant toujours son petit sourire pour bien paraître. Après que Darek avait lancé sa réplique, le jeune homme le regarda et décida de répondre à la provocation.

"Vous semblez être un expert sur ce sujet, monsieur Lysen. Que diriez-vous d'en parlé autour d'une tasse de thé plus tard? Ainsi je saurai à quoi m'attendre en enseignant ici, ne croyez-vous pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Mer 11 Sep - 17:30

HJ : Désolée, je réponds bien tard, moi...^^"

~~~

Silence du côté de Calpis et Ramune... Silence mais pas discrétion, certes. Après avoir échangé plusieurs regards de rivalité, les deux vieux avaient décidé (une fois de plus) de laisser le fait qu'ils s'énervaient mutuellement de côté, lorsque Sieg sembla exprimer un certain intérêt par rapport à Darek, et plus précisément à sa remarque. Par on-ne-sait-quel miracle de l'idiotie, nos deux crétins n'avaient absolument pas relevé la perche énorme que le prof de philo tendait en s'exprimant en ces termes. Alors Ramune était capable de suspecter que le nouveau jeune prof pouvait bien être un magicien, mais ça ne lui venait absolument pas à l'idée lorsqu'il s'agissait de Lysen-sensei? How stupid can you get? Ou plutôt, quelle était donc cette confiance ridicule? Il y avait vraiment quelque chose de consternant dans ces deux personnages, l'un comme l'autre, et ce malgré les efforts réguliers de la grande asperge pour paraître moins stupide que son compère...

Bref, que comprenaient donc les deux profs face à cette nouvelle situation qui s'offrait à eux? Eh bien, rien de plus que le premier degré de la chose, que les deux êtres qui n'étaient pas de ce monde laissaient transparaître : une possible bonne entente entre le nouveau prof et le prof qui est déjà là depuis longtemps, et une proposition amicale d'aller prendre un thé plus tard. En gros, Sieg et Darek faisaient ami-ami, quoi! Et, comme les andouilles qu'ils étaient, le prof de français et le prof d'anglais avaient alors échangé un regard également satisfait, car en leur qualité de bonne pâtes stupides, ils étaient toujours bien contents de voir les gens autour d'eux bien s'entendre, et de surcroît de voir que les nouveaux pouvaient s'intégrer rapidement à Mahora. Et, avec le sourire le plus naïf du monde, ils avaient fini par se retourner d'un même geste vers le prof de philo, sans dire un seul mot, mais en lui adressant un regard suffisamment expressif pour qu'on comprenne bien ce qu'il voulait dire : "Hey, mais c'est une très bonne idée ça, vous devriez accepter, vous êtes une bonne personne, Vandelius-sensei sera sûrement ravi de bénéficier des conseils d'un prof tel que vous!"

...Pathétiques imbéciles. Pauvre Darek, et pauvre Sieg, décidément...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com
▬ INSCRIPTION : 20/08/2008
▬ MESSAGES : 584
▬ LOCALISATION : Dépend des moments


Feuille de Perso
▬ NOM : Lysen
▬ CLASSE:
▬ AMOUREUX(SE) DE : Personne (Faith ?).


MessageSujet: Re: Les retardataires   Sam 14 Sep - 5:20

"Vous semblez être un expert sur ce sujet, monsieur Lysen."
Darek laissa échapper un léger ricanement. Ce rire froid et empli de malice qui sort de sa gorge pour venir vous glacer le sang directement dans les veines. Obtenir un effet pareil avec un rire aussi léger et discret, ça se travaille. Mais que voulez-vous, on ne dirige pas des armées de démons par hasard. A un moment ou un autre, il faut tous qu'ils vous craignent, et ce en permanence. Il a beau faire chaud en enfer, le froid d'une lame de poignard a vite fait de changer les choses.

Une répartie prévisible mais qui n'en restait pas moins amusante aux yeux du Régnant donc. La suite, en revanche, était plus intrigante. Que signifiait exactement cette invitation ? Était-ce une simple boutade pour le mettre dans l'embarras après sa mesquinerie ? A moins qu'il ne souhaite tout simplement régler le différent à l'abri des regards indiscrets... Un combat peut-être ? Voilà de belles lurettes que l'hybride n'avait pas croisé de cafard se jeter sous ses pieds.
Peut-être cherchait-il juste à tâter le terrain et voir s'il était du genre à se défiler. Honnêtement, l'idée même de décliner « l'offre » secouait l'ego du démon si fort qu'il en était presque saisi de nausées. Et même si l'envie de se dégourdir un peu les pattes le tenaillait, il avait plus intéressant que de refiler des pichenettes au premier rampant qui se présentait à lui.

Et au pire, donner une fausse image de lâcheté à Sieg pourrait toujours être avantageux plus tard.

« Ce serait avec plaisir, lança-t-il en troquant son sourire de façade pour un air ennuyé, mais j'ai encore pas mal de retard à rattraper côté travail. »

Il désigna du pouce la pile de copies accumulée sur son bureau afin d'appuyer ses dires.

« Et ça, c'est sans compter ma girouette de fille qui a décidé de me faire tourner en bourrique. »
L'argument famille, ça fait toujours mouche en général. Les parents n'ont rien à y répondre, les gens sans enfants ne peuvent pas argumenter sur l'importance de passer du temps en famille, et ça rappelle aux gens comme Sieg qu'ils ne sont encore que des gamins qui n'ont pas autant de responsabilités qu'ils l'imaginent. En clair, c'est une porte de sortie imparable, utilisable à souhait (contrairement aux décès des grand-mères, qui restent limités à deux par personnes) et qui a le mérite – à défaut de clore une conversation – de pouvoir en détourner le sujet.

Sans compter que l'hybride sait pertinemment que le sujet des enfants est la corde sensible de Ramune, qui ne manquera probablement pas de le questionner sur le sujet. Ce qui aura également le mérite de lui retirer ce regard un peu débile que lui et Calpis lui lancent depuis quelques secondes. Sérieusement, ils ont avalé un truc de travers ou bien.. ?
Quoiqu'il en soit, c'est qu'elle est tout de même pratique, cette supposée fille. Faudra la récompenser pour ça, tiens ! En lui rendant l'argent qu'il lui a volé par exemple... En partie tout du moins.

Une toute petite partie. Parce que ça reste aussi son argent, faut pas déconner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tout-puissant


avatar
Satsuki Yotsuba

▬ INSCRIPTION : 11/07/2006
▬ ÂGE : 24

▬ MESSAGES : 55144
▬ LOCALISATION : Dans un endroit que j'aime.


Feuille de Perso
▬ NOM : Satsuki Yotsuba
▬ CLASSE: 2A
▬ AMOUREUX(SE) DE : Watashi wa koko ga harimasu kara...^^


MessageSujet: Re: Les retardataires   Mar 17 Sep - 15:27

Aaaaaaaaw!

Ça, c'est la double réaction des deux vieux qui viennent d'entendre la réponse de Darek. Sérieusement? Trop de travail et pas de temps pour les loisirs? Remarquez, c'était une raison tout à fait compréhensible, mais ça avait tout de même pas mal déçu ces deux individus dont l'âge mental était, on l'aura compris, bien en-dessous de leur âge réel…

C'est dommage, ça aurait été sympa pourtant…

Aaaaaaaw!

Ça, c'est la réaction de Ramune, qu'il vient d'ajouter par-dessus la remarque de son camarade, en entendant Darek parler à nouveau de sa fille. Bingo ; le Régnant avait évidemment vu juste, un sujet pareil ne manquait jamais de faire réagir le prof d'anglais. Parce qu'il enviait Darek qui avait eu la chance d'avoir des enfants alors que lui était trop laid et trop maladroit pour avoir pu aller aussi loin avec une femme pendant toute sa vie. Et parce que par conséquent, au-delà de l'envie, il portait une affection aveugle à à peu près tous les gens qui avaient la chance d'avoir des enfants, même si ça ne devait pas être rose pour eux tous les jours. Évidemment, Ramune était bien loin de se douter que la personne en question était loin d'être la fille de Darek, et n'avait pas la moindre idée de sa vraie nature, trop occupé qu'il était à compatir aux soucis paternels du prof de philo.

J'espère que ce n'est pas trop ingérable quand même… C'est de son âge, sûrement… Ça doit être une période difficile pour tout le monde…

Ah, par contre… Dès qu'il s'agissait de parler véritablement des enfants, Ramune s'y connaissait en fait tellement peu (en particulier une fois qu'ils avaient passé la barre des dix ans, semble-t-il) qu'il ne pouvait s'empêcher d'enchaîner les lieux communs. Il en sortait tellement par phrase que c'en était presque à vomir… Cela partait pourtant d'une bonne intention. Il croyait tellement aux mensonges du prof de philo qu'il ne pouvait s'empêcher d'éprouver une empathie bien sincère à son égard, du moins à l'égard du père qu'il prétendait être. Et puis, quoi, c'était vrai que la jeune fille en question n'avait pas l'air facile. Le nombre de fois où elle avait séché les cours à Mahora était déjà un indice suffisamment conséquent…

Et… Et votre fils? Comment ça se passe, à propos, avec votre fils?

C'est ça, Ramune, creuse encore plus l'échappatoire de Darek, ça peut être aussi énervant que pratique pour lui...

さ迷い続けた暗闇の中 、手を伸ばしても指の隙間からすり抜けて

Grenouilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akhtscartoon.canalblog.com



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Les retardataires   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les retardataires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAHORA LIVE!? :: L'école Mahora :: Salle des professeurs-
Sauter vers: